Édition du
25 March 2017

ELLE A MIS A NU LES CARENCES DU SECTEUR DE LA SANTÉ : La preuve par la grippe porcine

Grippe porcineL’Expression

Le citoyen ne sait toujours pas quand il sera vacciné contre ce virus.

C ’est l’heure des bilans. Il ne reste que quatre jours avant la fin de l’année. Et l’incertitude règne toujours sur le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe porcine. Pourtant, le ministre de la Santé, M.Saïd Barkat, avait promis le lancement de cette opération avant l’avènement de la nouvelle l’année. Censée rassurer les citoyens, cette déclaration n’a fait qu’accentuer les craintes quant à la validité du vaccin acheté par l’Algérie. D’autant plus que l’analyse du produit par le Laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques prend du temps.
Alors, le vaccin est-il valide? Pour le moment, c’est le black-out autour le la question. «Nul n’a le droit de s’impliquer dans les prérogatives des laboratoires scientifiques lorsqu’ils analysent un produit, y compris le politique», s’est contenté de déclarer, jeudi dernier, le ministre. En tout cas, ce ministère pèche par son incapacité à fixer une date pour le lancement de la campagne de vaccination, rendant dès lors la stratégie nationale de lutte contre la grippe porcine illisible. Ainsi, l’hiver s’annonce chaud, non seulement pour le département de Saïd Barkat, mais aussi pour toute la population. Et c’est la sécurité nationale qui est en jeu. Car la saison froide est propice à la propagation de la grippe. A ce titre, les experts, à leur tête ceux de l’OMS, sont unanimes sur un point: 99% des syndromes grippaux sont dus au virus H1N1.
De plus, les spécialistes disent que la phase finale de la pandémie mondiale est loin d’être entamée. C’est l’avis du Dr Keiji Fukuda, conseiller spécial à la direction générale de l’OMS. Ce dernier a averti récemment qu’il était encore «trop tôt» pour dire que la pandémie est «terminée».
L’expert a fait remarquer que le virus se propage toujours à des «niveaux élevés» dans certaines régions d’Europe et en Asie centrale. En Algérie, le premier cas a été enregistré le 20 juin dernier. Depuis, le virus H1N1 a fait 39 morts et 633 personnes contaminées. Entre-temps, la gestion de ce dossier laisse perplexe. Sur le plan de la communication, c’est la confusion.
Mercredi dernier, M.Barkat avait annoncé que le ministère disposait de 1.310.000 doses du vaccin. Cette quantité est loin de correspondre au chiffre donné par le secrétaire général du ministère, en l’occurrence le Dr Chakou. Le 10 décembre dernier celui-ci avait annoncé le stockage de 450.000 unités au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger. Un mois auparavant, le même secrétaire général avait déclaré l’arrivée de 900.000 doses pour la première semaine de décembre, lors d’une conférence de presse animée au siège de son département, à Alger. Première du genre, cette conférence a été organisée presque cinq mois après l’apparition du premier cas de grippe A en Algérie. Durant tout ce temps, le ministère s’est contenté d’un service minimum en communication via des communiqués laconiques et quelques déclarations à la presse.
En parallèle, le citoyen était soumis au diktat du flux d’informations provenant des chaînes satellitaires. Informé de la dangerosité du virus, il l’était moins concernant le Plan national de lutte contre la grippe A.
Et quand le ministère s’est mis à la communication, le citoyen a eu droit à une avalanche de chiffres discordants à lui donner le tournis au point que l’acquisition de l’Arepanrix s’est faite dans un contexte d’incertitude généralisée. C’est dire l’urgence qu’il y a de rendre publics les résultats des analyses du Laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques.

Mohamed Sadek LOUCIF


Nombre de lectures : 1336
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nazim
    27 décembre 2009 at 18 h 16 min - Reply

    Les carences du système de santé sont de notoriété publique depuis longtemps. Mais, une seule hirondelle ne peut faire le printemps et il faut 2 mains pour applaudir. Le système de santé ne viendra jamais seul à bout d’une quelconque épidémie. D’ailleurs,ça ne s’est jamais vu nulle part au monde.Tant qu’on ne l’a pas compris, on continuera à souffrir de peste et de lèpre (je me demande si cela existe encore ailleurs dans le monde).La carence ne concerne pas que la santé. Elle est même pire dans les autres secteurs. Sinon, comment expliquer qu’un orage fasse 1000 morts à BEO, Qu’un séisme d’une amplitude similaire à celle à ce qu’on voit régulièrement ailleurs (sans faire de mort), fasse 2000 morts à Boumerdes? Comment expliquer que toute la population cherche à fuir l’enfer qu’est devenu notre « beau » pays, à commencer par nos jeunes qui le font au péril de leur vie? -à moins que la carence principale ce ne soit nous!




    0
  • IDIR
    27 décembre 2009 at 19 h 37 min - Reply
  • Elmoubarek
    27 décembre 2009 at 21 h 02 min - Reply

    Salam ,l’IPA reste le laboratoire de référence pour tout ce qui est analyse de vaccin et sérum c’est le fleuron en la recherche biologique et en virologie en Algerie . le lncpp n’a ni la compétence requise ni mémé l’expérience dans ce genre d’analyse et tout les scientifiques Algériens dans ce domaine le savent alors arrêtant cette mascarade.




    0
  • Mohsen
    2 janvier 2010 at 16 h 25 min - Reply

    Un site indispensable: « Pharmacritique »

    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/

    Pharmacritique.
    Expression libre sur la santé et tous les lobbies et conflits d’intérêts qui la mettent en danger. Les rapports entre industrie pharmaceutique, médecine et usagers sont sous la loupe critique…




    0
  • Mohsen
    2 janvier 2010 at 17 h 30 min - Reply

    Documents à consulter.
    1/Grippe A – VIRUS H1N1 ou Arme de Destruction massive?
    Plainte déposée en avril 2009 auprès du FBI par Jane Burgermeister.Journaliste scientifique Autrichienne.
    Accusations criminelles relatives à la pandémie de grippe en tant qu’arme biologique à l’intention de produire un génocide.
    Affaire actuellement instruite en Autriche. Lire la suite sur :
    http://www.scribd.com/doc/17844384/Grippe-A-Plainte-Jane-Burgermeister-en-francais
    ——————
    2/A-H1N1 – Patrimoine génétique du virus
    LIRE attentivement avant de se faire vacciner.

    Ce virus continue d’être une énigme pour les virologues.Dans le numéro de Nature du 30 Avril 2009, il y a une citation d’un virologue disant :

     » d’où diable a-t-il bien pu récupérer tous ces gènes que nous ne connaissons pas « ?

    Une analyse approfondie du virus a montré qu’il contenait le virus originel H1NI de 1918, le virus de la grippe aviaire, et deux nouveaux gènes du virus H3N2 d’Eurasie. Les discussions continuent sur le fait que le virus de la grippe porcine pourrait être un virus génétiquement conçu.

    Les principaux concurrents sont BaxterPharmaceuticals et Novartis Pharmaceu-ticals.

    Ces deux multinationales ont passé des accords avec l’ OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour produire un vaccin contre la pandémie. Lire la suite sur
    http://www.scribd.com/doc/20305146/A-H1N1-Patrimoine-genetique-du-virus.
    ——————–
    3/ VACCIN GRIPPE A (H1N1): un neurochirurgien réputé met en garde!
    Ce vaccin est un puissant stimulateur de l’immunité qui rend le virus capable d’une beaucoup plus grande létalité.
    Puis-je vous demander de répandre ce message. Les gens doivent savoir comment se protéger.
    Dr RUSSELL L. BLAYLOCK, M.D.
    http://blogs.redding.com/tpratt/archives/2009/10/health-experts.html Trudi PRATT, 4 oct. 2009.
    >http://www.theflucase.com(Anglais)
    http://o-pied-humide.over-blog.com (Français)
    Le pied dans le kawa.




    0
  • Anti-Dick Chenney le Démon
    3 janvier 2010 at 17 h 37 min - Reply

    Que Dieu maudisse ces Baxters & Co et même l’OMS leur complice ! Je ne me vaccinerai jamais avec leur poison quitte à ce que je meure de leur autre poison qui est le virus lui-même ! Prions Dieu de faire tomber sur ces criminels des pierres comme il l’avait déjà fait pour certaines anciennes nations qui ont commis des grands péchés.




    0
  • Mohsen
    4 janvier 2010 at 0 h 11 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique