Édition du
29 March 2017

La grippe porcine entre scandales et enjeux financiers.Et l’Algérie dans tout cela ?

Tamiflu2Par Zineb Azouz. Universitaire

Sur la dangereuse ouverture de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), est l’institution spécialisée de l’ONU pour la santé. Elle dépend directement du Conseil économique et social des Nations unies et son siège se trouve à Genève.

Au cours de la dernière décennie, l’OMS a décidé de s’ouvrir au  « partenariats public/privé », dans le but d’accroître les fonds à sa disposition, mais  plutôt que de recevoir des fonds provenant uniquement des gouvernements des pays membres de l’ONU, comme cela était prévu à l’origine, l’OMS reçoit à l’heure actuelle de la part des entreprises privées près du double du budget habituellement alloué par l’ONU sous forme de bourses et d’aides financières. Et de quelles entreprise privées ? Principalement des laboratoires pharmaceutiques, ces mêmes fabricants de vaccins et de médicaments qui profitent des décisions officielles telles que celle prises en juin 2009 à propos de l’urgence pandémique de la grippe H1N1, c’est ainsi qu’une nouvelle « race » d’experts et de scientifiques est née, des experts dans tous les domaines sensibles (virologie, pharmacologie, …) qui sont recrutés par l’OMS tout en étant presque exclusivement  financés par les fabricants de médicaments.

Qui est le Professeur Albert Osterhaus ?

Le professeur Albert Osterhaus, de l’Université Erasmus à Rotterdam en Hollande, a été au cours des deux dernières décennies au cœur de toutes les apparitions de virus à travers le monde. C’est en 2003, au moment de la grande panique liée au SRAS qu’il est engagé par l’OMS. Actuellement, il est le conseiller en chef de l’OMS pour les questions de grippe.  Il est aussi le président d’une organisation en première ligne sur le sujet, le groupe de travail scientifique européen sur la grippe (ESWI, European Scientific Working group on Influenza).

En 2005 par exemple, il parvient à lier la mort d’un vétérinaire Allemand au virus H5N1 et à convaincre les autorités allemandes à exterminer toute la volaille, et comme aucun autre cas n’a été déclaré depuis, on en conclut que ce fût tout bonnement grâce à la disparition des pauvres bêtes.

Jusque là tout va bien, sauf que le ESWI est entièrement financé par les mêmes laboratoires pharmaceutiques qui gagnent des milliards grâce à l’urgence pandémique décrétée par l’OMS et obligeant les gouvernements du monde entier à acheter et stocker des vaccins, il s’agit de fabricants tels que Baxter Vaccins, MedImmune, GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur et d’autres, dont Novartis, qui produit le vaccin ainsi que de Hofmann-La Roche, le distributeur du fameux et oh ! combien controversé antiviral le Tamiflu. Pour rappel le tamiflu est en réalité fabriqué depuis 1996 par Gilead Sciences qui possède le brevet et vend la molécule (pour 50 millions de dollars) au groupe suisse Hofman-Laroche. Donald Rumsfeld est actionnaire et ancien chairman de Gilead science !

Le Dr. Osterhaus, également  conseiller en chef pour les questions de virus auprès du gouvernement britannique et hollandais, a très vite émis ses craintes que le  H1N1 pourrait muter en une forme proche du virus de la grippe espagnole. Jouant sur la peur, il a ainsi préconisé une vaccination de masse à travers le monde entier.

On estime les profits tirés de la pandémie de grippe de 7.5 à 10 milliards de dollars.

Pandémie ou pas ?

Pour se faire sa propre idée, il faut juste savoir que l’OMS publiait, comme par hasard, en avril 2009 une nouvelle définition de la pandémie, faisant basculer des cas bénins de grippe au statut d’urgence pandémique, rebaptisée grippe H1N1.

L’ancienne définition parlait d’un virus nouveau, à propagation rapide, pour lequel l’immunité n’existe pas, et qui entraîne un taux élevé de malades et de décès. Dans la nouvelle version, les deux derniers points sur les taux d’infection ont été supprimés, et c’est ainsi que le 11 juin 2009, c’est-à-dire 45 jours après que les premières infections aient été rendues publiques, l’OMS avait déclaré que la grippe porcine était une pandémie.

Il s’avère par exemple, et selon le très spécialisé journal the Lancet, qu’en 2009 entre 300.000 et 500.000 décès sont imputables à une grippe saisonnière banale, contre moins de 8000 décès imputables  à la grippe porcine.

Qu’en est-il du vaccin alors ?

Au delà de la polémique scientifique survenu depuis l’apparition en 2007 de publications réfutant toute la théorie des rétrovirus et allant jusqu’à remettre en cause l’existence du VIH, il nous est apparu important de souligner qu’à ce sujet, le professeur Montagnier, prix Nobel de médecine (entre autre pour sa découverte du virus VIH) a récemment déclaré :  « je pense qu’il est possible de se débarrasser du VIH de façon naturelle » moyennant une bonne alimentation, riche en antioxydants, le système immunitaire serait capable de miracles [1], le professeur dans son interview insiste également pour dénoncer le recours systématique aux médicaments et aux vaccins.

Sans vouloir engager le débat de « clergés » pour ou contre la vaccination, il est aujourd’hui urgent d’informer la population sur les pratiques de l’OMS, sa compromission avec les grands laboratoires pharmaceutiques et surtout son influence grandissante et sans concurrent sur tous les  gouvernements et spécialement sur des gouvernements comme le notre, fort de son illégitimité et de son incompétence,

L’OMS est aujourd’hui sous le coup d’accusations graves de corruption que nos gouvernements n’ont pas le droit de dissimuler. Le parlementaire et président du Comité pour la Santé de la Douma russe, a demandé au représentant russe de l’OMS à Genève d’ouvrir une enquête officielle sur les preuves croissantes de la corruption massive par l’industrie pharmaceutique, la Seconde Chambre du Parlement Hollandais a ouvert une enquête sur le Dr. Osterhaus pour conflit d’intérêts et malversations financières[2] et ce n’est que le début !

Le scandale qui vient de secouer l’OMS, parviendra-t-il à démystifier cette « déesse  » qui sait tout, qui prévoit tout et qui ne se trompe jamais ?

Cette « divinité» par laquelle jurent tous nos médecins -et sur laquelle s’appuie notre sinistre ministère de la santé pour donner un tant soit peu de légitimité « scientifique » à ses discours démagogiques – n’est plus qu’un masque mal fardé. C’est en réalité une structure privatisée dont les experts les plus médiatisés, les plus reconnus dans le domaine sont aujourd’hui accusés de pratiquer des méthodes mafieuses.

Pour revenir au vaccin, rappelons auparavant, cette attitude courageuse qu’a eu la Pologne, via sa ministre de la santé, médecin de formation, le Dr Ewa Kopacz qui a été la première à refuser d’acheter les vaccins, malgré les pressions de la commission européenne, soutenue par le premier ministre Donald Tusk qui avait critiqué ouvertement l’absence d’évaluation sérieuse des vaccins ainsi que le refus des laboratoires pharmaceutiques d’assumer leurs responsabilités en cas d’effets secondaires graves et/ou autres défauts des vaccins pandémiques. La ministre de la santé n’a eu de cesse de dénoncer les contrats douteux proposés par les laboratoires. Une réaction pourtant très peu médiatisée.

La France avec sa Bachelot, ancienne commerciale de laboratoires pharmaceutiques, son Nicolas et son François Sarkozy très liés à Sanofi, ses 20 membres du Comité technique des vaccinations, dont 16 ont des liens directs avec les laboratoires  Sanofi, Novartis, Roche, et GSK, ne pouvait qu’influencer son ancienne colonie, l’Algérie.

Pourquoi est-ce que notre ministre de la santé ne nous parle pas des contrats imposés par les fabricants de vaccin et relatifs aux effets secondaires qui restent de l’entière responsabilité des gouvernements ?

Pourquoi les firmes tiennent-elles à ce point-là à avoir une immunité juridique si elles n’ont rien à cacher et que leurs produits sont sûrs ?

Le Tamiflu que Saidal fabrique et qui est aujourd’hui systématiquement prescrit (sur recommandation de l’OMS) en cas de suspicion virale est un produit non seulement inefficace contre le virus H1N1, pouvant provoquer de graves lésions psychiatriques potentiellement mortelles, mais risque en plus d’être un facteur aggravant.

Le Dr Marc GIRARD, mathématicien de formation, spécialiste en pharmacovigilance et en modélisation, vient de lancer aujourd’hui un appel [3]contre l’usage de cet antiviral et dénonçant les recommandations (prévisibles) de la DGC (direction générale de la santé) en France, il rappelle :

« Mal évalués par des autorités étonnamment partiales, ces risques concernaient tous les patients recevant Tamiflu. Depuis lors, un article récent [4]a fourni des éléments extrêmement préoccupants tendant à montrer que, par rapport au virus « porcin » spécifiquement, ce médicament puisse agir comme stimulateur de virulence : il s’agit certes de données in vitro (obtenues « en tubes à essai » et non confirmées en clinique), mais étrangement compatibles avec nombre d’observations de patients subitement aggravés après avoir reçu Tamiflu comme traitement antiviral. En d’autres termes, il existe des éléments expérimentaux et cliniques compatibles avec l’hypothèse que Tamiflu puisse agir comme élément fortement aggravant – peut-être fatal – chez des patients souffrant de grippe « porcine ». »

Et pourtant depuis que l’OMS a lancé le niveau 4 d’alerte, La Roche a fait pression sur plus d’un gouvernement pour qu’ils achètent du Tamiflu. Les journalistes de « Kontraste » affirment, sur la base d’un échange de courriels entre le laboratoire et le ministère fédéral allemand de la santé, que Roche a donné des délais stricts pour l’acceptation de son offre et a menacé plus ou moins directement de ne rien livrer si jamais la commande n’était pas faite immédiatement (c’est-à-dire avant que personne ne puisse vérifier son efficacité et avant que les responsables politiques ne puissent envisager la possibilité d’expertises indépendantes). Il faut savoir que l’OMS parle actuellement de niveau 6 d’alerte.

S’il en est ainsi du Tamiflu qui existe depuis 1996, qu’en est-il du vaccin qui vient à peine de voir le jour ? Un vaccin dont le moins qu’on puisse dire est qu’il contient des adjuvants, ces sortes « d’accélérateurs » de l’immunité que les soldats américains de la première guerre du Golfe connaissent très bien pour en avoir fait les frais, un vaccin où l’on trouve également  du thimérosal, ce conservateur au mercure, actuellement largement interdit dans les vaccins et dont la présence n’est justifiée que par les coûts de stockage. S’ajoute à cela la précipitation et les commandes massives de ce produit pour lequel nous ne savons toujours pas s’il faut une ou deux doses.

Aux USA, l’agence FDA (Food and Drug Administration), joue la prudence en continuant à miser sur les productions conventionnelles. Les anti-pandémiques utilisés sont ainsi fabriqués selon les technologies éprouvées, c’est à dire sans adjuvants ou amplificateurs de la réponse immunitaire. A tout seigneur tout honneur !

Et en Algérie que se passe-t-il au juste ?

Pendant ce temps, notre  Dr Yahia MAKKI[5] (et tant d’autres), expert auprès de, devinez qui ? Auprès de l’OMS nous rappelle, et sur un ton sépulcral, digne des éminents chercheurs, la grande certitude scientifique, à savoir ; «Le virus tue, le vaccin protège !». Pire, notre virologue a l’outrecuidance d’affirmer sans l’ombre d’un doute  que le vaccin avec adjuvants ainsi que le Tamiflu ne  présentent aucun danger pour le citoyen. Quant au ministre, Mr Barkat, il affirme même : «Je serais le premier à être vacciné. Ainsi, je donnerais la preuve qu’il n’y a aucun risque sur la santé du citoyen», rappelant comme par hasard l’excellente expérience française (leurs seules références) et singeant, sans doute par réflexe, Mme Bachelot qui est allée se faire vacciner sous les caméras.

Pourtant, pour pouvoir affirmer que le H1N1 tue autant, il faut au moins être capable de prouver qu’il tue plus que la grippe saisonnière, or une telle hypothèse ne saurait être vérifiée sans une comparaison sérieuse des taux de décès des deux grippes A/H1N1 et saisonnière, à l’échelle nationale et/ou mondiale, une comparaison difficile en raison de la différence des groupes plus sensibles aux deux virus, une population plus âgée pour la grippe saisonnière et plus jeune pour la grippe A/H1N1.

C’est pourquoi même l’employeur du Dr Yahia MAKKI, l’OMS a fait discrètement savoir ce 22 décembre, tenez vous bien, que des évaluations précises des taux de mortalité ne seront possibles que d’ici un à deux ans, et que pour le moment, l’impact de la pandémie de grippe 1/H1N1  est modéré.

Lorsque le 3 Août 2009, le directeur du journal indépendant d’Arznei-Telegramm, Wolfgang Becker-Brüser, jette  un pavé dans la mare en parlant, dans un entretien accordé  au très sérieux hebdomadaire Der Spiegel, de cette vaccination massive comme d’une « expérimentation grandeur nature sur la population » et que malgré cela, l’UE a cédé à la panique orchestrée par des sommités « scientifiques » à la solde des fabricants de vaccins , entraînant avec elle d’autres pays comme le notre, c’est tout le système qui est à revoir.

Le business du médicament et par la même occasion, notre santé est entre les mains de mercenaires qui peuvent se payer de véritables faux experts en col blanc, bardés de diplômes, mais sans aucune balise morale. Et si dans des démocraties comme l’Allemagne ou les Pays-Bas, de tels scandales sont en train de voir le jour, que doit-il bien se passer chez nous, où les pratiques mafieuses, les malversations et les pots de vin  sont la seule règle d’usage ? Qu’en est-il des autres médicaments que nous vendent tous ces  GlaxoSmithKline, Sanofi  et d’autres ? Combien sont-ils en train de payer pour nous empoisonner avec des médicaments et des vaccins remboursés par la sécurité sociale ?

Il n y a plus de place ni pour le doute, ni pour la rumeur surtout lorsqu’on voit à quel point les autorités traînent le pas dans la campagne de vaccination malgré toutes ces certitudes de bazar.


[1] http://www.semmelweis.org/2009/12/01/hiv-scam-revealed-by-discoverer-montagnier/  &http://www.youtube.com/watch?v=WQoNW7lOnT4

[2] http://www.alterinfo.net/Scandale-a-l-OMS-creation-de-la-fausse-pandemie-H1N1_a40277.html

[3] http://www.rolandsimion.org/spip.php?article100

[4] Lin X et coll. Biochemical and Biophysical Research Communication 2009 ; doi : 10.1016/j.bbrc.2009.10.142

[5] http://www.lexpressiondz.com/article/2/2009-12-22/70997.html


Nombre de lectures : 3992
31 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Vaccins-miracles ou sérieux problèmes de pharmacovigilance ?
    29 décembre 2009 at 2 h 56 min - Reply

    En Europe, ces vaccins « prototypes » (mock-up) ont étés autorisés selon des procédures tout à fait exceptionnelles, et dérogatoires : ni la sécurité ni l’efficacité n’ont étés testés dans les règles de l’art. les contrats avec les labos ne sont que partiellement publics : ils comportent des clauses secrètes (dont la composition exacte). En « contrepartie », la pharmacovigilance devait être assurée de manière « renforcée », comme le dit encore sans rire Mme la ministre de la santé française dans le journal « Le Monde » d’aujourd’hui …

    Or, quelle est la réalité de cette « pharmacovigilance », en Europe ? Des chiffres incohérents, avec par exemple « trois ressuscités » dans un bulletin européen et aucun décès notifié en France, ce qui est à l’évidence moins que prévisible avec ou sans vaccin ! Et malgré cette sous-notification : 20 fois plus d’effets secondaires notifiés que pour un vaccin « normal » contre les grippes saisonnières, qui sont beaucoup plus mortelles.

    Cf. http://www.revoltes.net/spip.php?article1711 pour les sources.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    29 décembre 2009 at 7 h 41 min - Reply

    Un grand merci pour Madame Zineb Azzouz, pour ce recadrage des choses ; une initiative qu’on eût souhaité voir assumée par tel ou tel Ministère, comme ceux de la Santé ou de l’Enseignement Supérieur, censément payés pour çà …. Aldous Huxley aussi bien que George Orwell semblent hélas aujourd’hui tellement dépassés qu’à la lecture de certaines tribunes publiées ici ou là, http://unelouvecombat.canalblog.com/archives/2009/09/17/15098251.html
    on se prend à penser qu’après avoir siphonné près de 2.000 milliards de Dollars en quelques années en puisant dans les coffres des grandes banques et des grandes compagnies d’assurances de New York à Londres, en passant par Frankfort ou Tokyo, Paris ou Zurich, les gourous anonymes du « shadow government » du monde semblent avoir jeté leur dévolu à présent, sur la santé mondiale et la droguerie qui l’accompagne – j’entends les grands Laboratoires pharmaceutiques – en achetant les dirigeants officiels desdits, tout en leur promettant l’impunité ( Maddof et ses 50 Milliards de Dollars étant l’exception destinée à créer un alibi – et d’ailleurs, il sera certainement élargi demain, pour « raisons humanitaires »). —- Ceci pour fixer une réalité toute simple : la morale a déserté les grands dirigeants politiques comme les grands dirigeants économiques et financiers. Et notre pays n’y déroge pas, qui figure en bonne place dans le palmarès de la honte dressé par Transparency International, un palmarès dont on peut compter sur le ministre de la santé actuel, pour nous y faire davantage briller….Du reste, il ne sera pas le seul, tant il est vrai que notre pays semble être bel et bien tombé dans l’escarcelle des grands Laboratoires qui ont recruté sur place des escouades de vendeurs-visiteurs-démarcheurs – médecins, pharmaciens et autres biologistes – marginalisés par l’incurie du pouvoir ou attirés par les conditions matérielles qui leur sont offertes et qui deviennent ainsi des complices inconscients ou conscients contre la santé publique. Je me souviens d’une discussion que nous eûmes, un ami médecin et moi il y a plus d’une dizaine d’années, à propos des médicaments censément fabriqués en Jordanie et importés par notre pays.
    — Comment notre pays peut-il être certain que la fabrication de ces médicaments, dans un pays frontalier avec Israël, n’est pas « contrôlée » par des laboratoires sionistes capables d’attenter à la santé de nos concitoyens lui ai-je demandé ? Quelles sont les dispositions prises localement pour un sérieux contrôle des médicaments, d’où qu’ils soient importés d’ailleurs, voire même ceux qui sont fabriqués chez nous ?
    Pourriez-vous répondre à cette dernière question Madame Zineb Azzouz, la réponse de mon ami ne m’ayant pas à ce jour convaincu ?




    0
  • Salah-Eddine Sidhoum
    29 décembre 2009 at 9 h 43 min - Reply

    Merci, ma chère Zineb pour ton article très pédagogique qui permet d’éclairer l’opinion sur les véritables enjeux de cette « cochonnerie » qu’est la grippe porcine très suspectement médiatisée. Il semble, comme l’a dit notre frère Dehbi, qu’après le marché de l’armement, le POUVOIR du fric avec la complicité du SAVOIR corrompu, a jeté son dévolu sur la santé mondiale pour faire fonctionner sa « droguerie » pharmaceutique.
    Et l’Algérie dans tout cela? Très bonne question! Mais gare à l’ouverture de la boite de Pandore !




    0
  • IDIR
    29 décembre 2009 at 9 h 56 min - Reply

    Chère sœur Zineb Azouz,

    Dans notre pays et par votre excellent article, vous allez arrêter une campagne commerciale – grippe A – malsaine par certaines « plumes mercenaires » au service des despotes des laboratoires pharmaceutiques, qui font métier d’écrire à la douzaine ces articles sans remède, sans goût ni parfum, ces articles plats et sans relief. Il s’agit cette fois-ci de terrorisme médical. Dans d’autres pays, en Europe par exemple, personne n’est contraint à se faire vacciner, y compris parmi les personnels de santé.

    Le vaccin ne fait pas l’unanimité tant dans les milieux hospitaliers que dans la population. L’épidémie de grippe A est qualifiée pour le moment de « petite », et de plus relativement bénigne. Selon différentes enquêtes, une large majorité de citoyens ne désireraient pas se faire vacciner. Déjà, des actions en justice sont en cours aux États-Unis, intentées par des soignants refusant la vaccination « forcée ».Votre article mérite d’être à la Une. Nous continuerons de suivre cette affaire avec la raison et sans panique.
    Fraternellement
    IDIR




    0
  • Abdelkader DEHBI
    29 décembre 2009 at 12 h 29 min - Reply

    Dans mon « post » ci-dessus, j’ai omis de recopier un autre lien intéressant – non pas pour Mme Zineb Azzouz qui a dû le lire – mais pour nous autres profanes de la médecine…mettant clairement en cause les relations corrompues entre l’O.M.S. et des experts véreux.
    http://www.voltairenet.org/article163315.html#nb24




    0
  • Zineb Azouz
    29 décembre 2009 at 13 h 05 min - Reply

    Chers lecteurs,

    Avant d’essayer de répondre à la question pertinente de Monsieur Dehbi concernant les médicaments « made in » Jordanie, je souhaiterais juste revenir sur les raisons qui m’ont amenée à me pencher modestement sur la question.
    Comme tout le monde, j’ai un peu paniqué à « l’apparition » dans nos écrans de ce H1N1, mais connaissant depuis longtemps les connexions entre le monde politique et le monde financier, et sachant que les fabricants de médicaments sont les seuls à concurrencer les fabricants d’armes et de »conflits »(souvent il s’agit des mêmes)en matière de puissance financière et donc politique, il m’a semblé urgent de se pencher un tant soit peu sur la question, sachant que mathématiquement de fausses hypothèses peuvent toujours amener à des vérités et que statistiquement il est très difficile de parler de pandémie en si peu de temps et avec si peu de données.
    Par contre, je vous avoue, j’étais loin d’imaginer que les méthodes mafieuses étaient à ce point pratiquées (ce papier n’est pas exhaustif, je ne voulais pas en faire un exposé technique).
    Beaucoup de gens connaissent les liens étroits de Nicolas Sarkozy et de son frère François(pédiatre), vice président de BioAlliance Pharma (http://www.bioalliancepharma.com/), alors lorsqu’on voit la frénésie des médias, à 90% entre les mains de personnes acquises à la politique de Sarkozy, on ne peut pas rester confiants, le biais et les conflits d’intérêts phagocytent l’information et Mme Bachelot ne pouvait que s’offrir en spectacle !
    Je fais une halte sur la France, car malgré nous, c’est de ce côté que les premières infos nous parviennent, ne serait ce qu’à cause de la langue.
    Le plus grave est qu’actuellement, on ne peut plus faire confiance à aucun essai clinique et cela risque de semer une pagaille sans précèdent.
    Revenons à notre beau pays et aux médicaments fabriqués en Jordanie :
    Comme vous le savez, Monsieur Dehbi, médicaments ou lait ou vernis à ongles, obéissent aux lois des « containers », des pots de vin et aux pratiques courantes de nos ports, et qu’israel n’a nullement besoin de ces méandres pour nous empoisonner, car ils entrent, via danone & Co par la grande porte et n’ont pas besoin de générique « bon marché » pour nous fourguer ce qu’ils veulent, toutes les marques de Lait pour enfants qui se vendent chez nous sont directement connectées à Nestlé et Danone, et heureux est le médecin ou le commercial qui arrive à se trouver une place chez eux ! je vous invite à ce sujet à visiter le site « Israel Valley » pour situer les enjeux.
    Nous abordons un autre volet par question est qui est celui des méthodes des labos pharmaceutiques en général dans notre pays, ils organisent quasi régulièrement des congrés dans des hôtels huppés invitant nos médecins et nos responsables de la santé à écouter leurs certitudes; ils versent dans le monde 35% de leur chiffre d’affaires dans la promotion publicitaire, ils publient des brochures à nos enseignants en médecine qui s’en servent comme fonds documentaires pour leurs cours, allez faire un tour dans les grands services de cancérologie par exemple (où les dépenses en médicaments sont faramineuses), vous verrez que les délégués de labos offrent carrèment des voyages aux USA et au Brésil ! Quelle marge de liberté reste-t-il à un chef de service qui se fait payer jusqu’à sa clé usb ? et depuis peu ces méthodes sont aussi appliquées aux grossistes des médicaments qui bénéficient de voyages et autres privilèges.
    La situation est gangrénée monsieur Dehbi, et comme vous le rappelez si bien, nous ne disposons ni de presse libre ni de scientifiques indépendants et compétents pour expertiser sérieusement ce qui se vend chez nous, et quant bien même on serait capables de réunir de très bons chercheurs, ils seraient très vite confrontés à la censure des données, aucun organisme, de le petite polyclinique au ministère, ne vous livrera le moindre chiffre !
    Désolée de m’être à ce point étalée.
    Cordialement,
    Zineb Azouz




    0
  • Rédaction
    29 décembre 2009 at 18 h 13 min - Reply

    Merci chère Zineb pour cet excellent éclairage. Dur, dur, de se rendre compte que la théorie du complot, dans son acception la plus large, n’est pas qu’une vue de l’esprit.
    DB




    0
  • jnsplu
    29 décembre 2009 at 19 h 09 min - Reply
  • Benhabra brahim
    30 décembre 2009 at 8 h 30 min - Reply

    Rendez vous compte!!!Meme l OMS??? Dans quel monde vivons nous???TRES GRAND MERCI MADAME……Au revoir N.B/ Pourquoi l expose de cette dame n a t il pas ete publie bien avant??Cest a dire pourquoi maintenant???..Au revoir




    0
  • Zineb Azouz
    30 décembre 2009 at 12 h 03 min - Reply

    Chers lecteurs,

    Je viens de lire sur « El khabar » qu’après le personnel médical, le gouvernemen compte lancer une campagne de vaccination dans tous les établissements scolaires ! Il faut en urgence réagir, on ne peut pas livrer des enfants aux adjuvants.
    A minima, les parents doivent donner une autorisation écrite autorisant « barkat » à vacciner leurs enfants.




    0
  • IDIR
    30 décembre 2009 at 17 h 34 min - Reply
  • Rédaction
    31 décembre 2009 at 9 h 38 min - Reply

    Nous tenons à remercier notre frère Tahar HAMADACHE pour nous avoir adressé ce dossier assez exhaustif sur ce qui s’apparente à la grande supercherie du siècle.
    Salah-Eddine
    ==============================

    Ceci est un message reçu du site de Christian Cotte, psychosociologue et président du parti politique français « Politique de vie ». C’est pour le moins intéressant de chercher à savoir si ce procès est réellement engagé, si vraiment « la Pologne refuse des vaccins insufisamment testés, que des parlementaires russes demandent une commission d’enquête sur la corruption au sein de l’OMS, les preuves s’accumulent chaque jour de la dangerosité des vaccins et de celle du Tamilflu ainsi que des liens d’intérêt entre les industriels et les « experts », qui dramatisent une épidémie qui n’existe pas pour vendre des vaccins-poisons (corrruption manifeste du Pr hollandais Osterhaus et du Pr français Bruno Lina) », et si vraiment « cette procédure est menée en cohérence avec les plaintes contre X avec CPC déposées il y a peu devant les Doyens des Juges d’Instruction de Grenoble, Nantes, Évry, Pau et Paris par différents groupes de citoyens et en cours de procédure »..

    Si tout est vrai, alors les liens vers les sites indiqués en bas de ce message devront être fouillés un par un et, au cas où on rencontre d’autres, les ajouter à cette toile anti-dopage au tamiflu.

    Si c’est vrai, il faudra attendre de très rapides explications de la part de certains syndicats de la santé au sujet desquels la rumeur a couru qu’ils se sont impliqués dans la ditribution de ce miracle médicamenteux, sous peine de perdre autant sur le plan de l’éthique hippocratique que sur celui de la crédibilité syndico-démocratique 🙂

    Mais pas seulement. Si tout cela s’avère, alors il faudra commencer à se demander ce qui aurait conduit notre ministre de la santé à ne se vacciner qu’après Noël 2009 et pourquoi il s’est vacciné en direct à la télévision. Il y aura même lieu de se demander comment être sûr qu’il avait réellement pris sa dose de dopant au tamiflu, sans quoi il y aurait eu une petite scène de substitution du rôle de punliciste à celui de gestionnaire public, voire même à un délit de publicité mensongère sanctionnée par la loi sur la protection du consommateur et de la lutte contre la fraude. C’est vrai que ce n’est pas facile de se faire soigner par les temps qui courent, surtout quand on se met dans la peau de ministre grippé à Etchwanwanwan ou je ne sais quoi.

    Alles ! Bonne année les amies et vous aussi les amis !

    Roselyne Bachelot assignée en référé le 4 janvier 2010 au TGI de Paris par Marc Vercoutère/Cri-Vie et Christian Cotten/Politique de Vie

    Communiqué de presse – 19 décembre 2009 – Christian Cotten – Marc Vercoutère

    Madame Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a reçu vendredi 11 une assignation à comparaître en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Paris le lundi 4 janvier prochain à 9 h, aux fins de mettre un terme dans les plus brefs délais à la campagne de vaccination contre la grippe H1N1.

    L’Association Cri-Vie (Centre de Recherche et d’Informations Indépendantes en matière de Santé), présidée par le Dr Marc Vercoutère (Pau, Pyrénées Atlantiques) et le parti politique d’extrême-centre Politique de Vie, présidé par Christian Cotten (St-Aubin, Essonne), psychosociologue, ont engagé cette procédure judiciaire suite au constat juridique et médical d’un « danger imminent » encouru par la population soumise depuis plusieurs semaines à des « vaccins » hautement toxiques pour la santé ;

    vaccins qui présentent de façon manifeste un rapport bénéfices/risques de plus en plus défavorable chaque jour, au regard des centaines de signalements, notamment en Europe et en Amérique du Nord, d’effets secondaires graves allant jusqu’à de multiples décès, qui semblent aujourd’hui être au moins dix fois plus nombreux qu’attendus par les promoteurs eux-mêmes de ces vaccins.

    Leur volonté est totalement déterminée, de faire cesser dès janvier 2010 une campagne de vaccination contraire aux intérêts de la population et d’obtenir la désignation d’un collège d’experts indépendants chargés d’évaluer les effets réels du Tamiflu et de faire connaître à la population les moyens simples et sains de prévention et d’accompagnement de la grippe.

    Tandis que la Pologne refuse des vaccins insufisamment testés, que des parlementaires russes demandent une commission d’enquête sur la corruption au sein de l’OMS, les preuves s’accumulent chaque jour de la dangerosité des vaccins et de celle du Tamilflu ainsi que des liens d’intérêt entre les industriels et les « experts », qui dramatisent une épidémie qui n’existe pas pour vendre des vaccins-poisons (corrruption manifeste du Pr hollandais Osterhaus et du Pr français Bruno Lina).

    Cri-Vie et Politique de Vie, Marc Vercoutère et Christian Cotten font donc solennellement appel à l’institution judicaire, en souhaitant ardemment que celle-ci se montre à la hauteur de l’importance des enjeux et soit capable d’assumer ses responsabilités morales, politiques et judiciaires, puisque le droit lui donne le pouvoir de faire cesser immédiatement une mise en danger d’autrui évidente, manifeste et indiscutable, au regard des données scientifiques actuellement disponibles fournies par les chercheurs indépendants et intègres.

    L’audience de référé aura lieu le lundi 4 janvier à 9 h du matin, au TGI de Paris, 4 bd du Palais (75001 PARIS), en salle de réunion près du cabinet du vice-président Emmanuel Binoche, avec les avocats des parties.

    Le texte complet de l’assignation est accessible sur le site de Politique de Vie. Les auteurs de l’assignation sont conseillés et accompagnés dans leur démarche citoyenne de lanceurs d’alerte par Maître Malika Ouarti (Barreau de Paris) et Maître Jean-Pierre Joseph (Barreau de Grenoble). Cette procédure est menée en cohérence avec les plaintes contre X avec CPC déposées il y a peu devant les Doyens des Juges d’Instruction de Grenoble, Nantes, Évry, Pau et Paris par différents groupes de citoyens et en cours de procédure.

    Le Dr Marc Vercoutère et Christian Cotten invitent journalistes et citoyens

    à assister en nombre à cette audience publique.

    Ch. Cotten – Politique de Vie – http://www.politiquedevie.netpolitiquedevie@wanadoo.fr – 06 89 52 06 41.

    Marc Vercoutère – Cri-Vie – http://www.cri-vie.comcri-vie@neuf.fr – 06 61 55 34 73

    Maître Malika Ouarti – Paris – bureaujuriconseil@orange.fr – 01 40 20 15 67

    Maître Jean-Pierre Joseph – Grenoble – http://avocats.fr/space/jean-pierre.josephjp.joseph-avocat.grenoble@wanadoo.fr – 06 09 42 47 77

    Post-Scriptum qui n’a rien à voir avec ce qui précède :

    Christian Cotten et Marc Vercoutère seront présents le samedi 26 décembre au soir à la

    cérémonie des Quenelles d’Or de l’Académie des Arts de la Subversion

    organisée par l’humoriste Dieudonné en région parisienne.

    Venez nombreux ! Pour y participer : 06 46 46 61 46. Voir liste des Nominés : http://lesogres.info

    Pour compléter votre information sur les vaccins-poisons

    Quelques articles récents

    L’antiviral Tamiflu se révèle être une grossière supercherie – Les études de Roche sont basées sur une fraude scientifique. Un article de Mike Adams, de Natural News

    http://www.asanat.org/tamiflu.htm

    L’OMS, océan de corruption et d’inefficacité, par Sylvie Simon
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article12420

    Le contrat secret de GSK avec l’Allemagne
    http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=497

    Vaccination Grippe A : atteintes aux libertés individuelles et professionnelles par Lucienne Magalie Pons sur le blog de de Dominique de Villepin
    http://www.villepincom.net/magazine/read/vaccination-grippe-a–atteintes-aux-liberts-individuelles-et-professionnelles_1660.html

    Témoignages d’effets indésirables suite à la vaccination H1N1
    http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/403-effets-indesirables-temoignage-dun-medecin-hospitalier.html

    Moins de cas de grippe A que ce qui a été annoncé
    http://unisfaceauvaccin.org/actualites/la-grippe.html

    Faut-il vacciner vos enfants ?
    http://unisfaceauvaccin.org/actualites/activisme/296-grippe-porcine-je-vaccine-mes-enfants-.html

    Fausses couches post-vaccinales, témoignages américains : http://unisfaceauvaccin.org/actualites/le-vaccin/253-etonnantes-fausses-couches-suite-au-vaccin-contre-la-grippe-porcine-h1n1.html

    Deux fois plus d’effets indésirables qu’avec la vaccination contre la grippe saisonnière
    http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-vaccination-h1n1-2-fois-plus-deffets-indésirables-que-la-vaccination-contre-la-grippe-saisonnière_2310.htm

    Quelques sites de référence

    Dr Marc Girard : http://www.rolandsimion.org
    ALIS : Association Liberté Information Santé : http://www.alis-france.com
    Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations : http://www.infovaccin.fr
    Jacques Daudon : http://daudon.free.fr/page27.html
    Jean-Jacques Crèvecoeur : http://www.jean-jacques-crevecoeur.com
    Unis face au Vaccin : http://www.unisfaceauvaccin.org
    Terre Sacrée : http://terresacree.org/grippeporcine.html
    Centre de Recherche sur la Mondialisation : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=newsHighlights&newsId=46
    Marc Vercoutère : http://www.cri-vie.com
    Mensuel Votre Santé : http://www.votre-sante.com
    Journal Morphéus : http://www.morpheus.fr
    Union Nationale des Associations Citoyennes de Santé : http://unacs.web.officelive.com/default.aspx

    Un documentaire majeur : Silence on vaccine
    http://www.alternativesante.com/capsulesante/videos/videos.asp?NoSouscategorieCapsules=7&NoCapsules=593

    Un dossier de synthèse du Dr Jean-François Pépin (Québec)
    http://bambou254.over-blog.com/article-la-grippe-a-h1n1-dossier-prepare-par-dr-jean-francois-pepin-b-sc-dc-biologiste-medical-et-chiropraticien–41065359.html

    La vidéo Roselyne Bachelot, tu mens ! – Politique de Vie, Cri-Vie et Morphéus, déjà vue par près de 500 000 personnes :
    http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news

    Notre dossier complet avec pdf pour publication et diffusion sur Politique de Vie : http://www.politiquedevie.net

    Merci aux internautes de la plus large diffusion de ces informations.

    —————————————————–




    0
  • Samir Benhadid
    31 décembre 2009 at 18 h 10 min - Reply

    Personnelement je ne suis pas trés chaud pour ce vaccin puisque d’aprés certains spécialistes dans ce domaine, ce vaccin présente des effets secondaires qui peuvent apparaitre plus tard ou précocément. Par ailleurs la grippe saisonnière tue deux fois plus que la grippe porcine donc pas la peine de s’alarmer autant.




    0
  • IDIR
    1 janvier 2010 at 0 h 16 min - Reply
  • Med-Cherif BOULEBIER
    1 janvier 2010 at 17 h 24 min - Reply

    Merci et surtout Bravo ma chère Zineb.Merci pour tes informations oh combien bénéfiques et très instructives; et surtout merci pour ton complément d’information à propos du lait et autres médicaments.J’ajouterai encore ceci à l’attention de ceux et celles qui douteraient encore du manque de sérieux de la part de nos institutions chargées de protéger la santé des Algériens:Il fallait assister à la journée de « sensibilisation » ou de « promotion » sur le vaccin contre le H1NI organisée à la faculté de médecine de Constantine (Chalet des Pins)pour bien comprendre les intérêts que peut procurer l’achat de ce même vaccin, ceci rien qu’en observant ceux qui sont pour et ceux qui sont contre.Je voudrais demander par la même occasion aux internautes de diffuser largement l’exposé de Zineb ou d’en informer de vive voix ceux et celles qui n’ont pas la chance d’avoir l’internet ou le savoir faire de l’utilisation de ce moyen de communication oh combien utile et indépendant.Merci.




    0
  • Mohsen
    1 janvier 2010 at 22 h 36 min - Reply

    L’anti-viral Tamiflu est révélé comme une mystification complète;

    Les études de Roche sont basées sur une fraude scientifique
    http://www.naturalnews.com/027734_Tamiflu_Roche.html
    NaturalNews) Quand vient la vente de produits chimiques qui prétendent traiter la grippe porcine H1N1, les options de l’industrie pharmaceutique sont limitées à deux choix : Vaccins et anti-viraux. Le plus populaire anti-viral, de loin, est le Tamiflu, une drogue qui en réalité est tirée d’une herbe de médecine chinoise traditionnelle appelée, l’anis étoilé.
    Mais le Tamiflu n’est pas une herbe. C’est une concentration potentiellement fatale de composants chimiques isolés qui ont essentiellement été bio piratés de la médecine chinoise. Et quand vous isolez et concentrez des produits chimiques spécifiques dans ces herbes, vous perdez la valeur (et la sécurité) qu’offre le spectre complet de la plante médicinale.
    Cela n’a pas arrêté le fabricant Roche du Tamiflu, d’essayer de trouver un marché de multi milliard de dollars pour sa drogue. Cependant, pour profiter de ce marché, Roche a eu besoin de trouver quelques évidences à l’effet que le Tamiflu était effectif et efficace.
    Roche s’engage dans la fraude scientifique
    Roche prétend qu’il y a dix études affirmant que le Tamiflu est aussi efficace que sécuritaire. Selon la société, le Tamiflu a toutes sortes d’avantages, y compris une réduction de 61 % d’admissions hospitalières par les gens qui, ayant attrapés la grippe, sont mis sur le Tamiflu.
    Le problème avec ces affirmations, c’est qu’elles ne sont pas vraies. Elles ont simplement été inventées par Roche.
    Un article révolutionnaire récemment publié dans le Journal Médical Britannique (British Medical Journal) accuse Roche de tromper les gouvernements et les médecins sur les avantages du Tamiflu. Des dix études citées par Roche, il ressort que seulement deux d’entre elles ont été publiées dans des revues scientifiques. Et où sont les données originales de ces deux études? Perdues.
    Les données ont disparues. Les fichiers ont été écartés. Le chercheur d’une des études dit qu’il n’a même jamais vu les données. Ce chercheur explique que Roche s’est occupé de tout.
    Ainsi, la Collaboration Cochrane assignée à la révision des données sur le Tamiflu, a décidée d’investiguer. Après des demandes répétées à Roche pour obtenir les données sur les études originales, Roche est demeuré avec des réponses évasives. Les seules données complètes qu’ils ont reçu provenaient d’une étude non publiée sur 1,447 adultes qui démontrait que le Tamiflu n’était pas mieux qu’un placebo. Les données des études qui montraient que le Tamiflu étaient efficace sont apparemment perdues pour toujours.
    Comme pour les rapports Atlantiques, c’est quand les anciens employés d’Adis International (essentiellement un porte parole pour le PR de Big Pharma) ont choqués le monde médical en annonçant qu’ils avaient été embauchés pour servir d’écrivains fantômes publiant les études pour Roche.
    Mieux encore: Roche a dit à ces chercheurs ce qu’ils allaient écrire!
    Comme un de ces écrivains fantômes a déclaré au Journal Médical britannique :
    « Les comptes du Tamiflu avaient une liste de messages clés que vous deviez avoir pour entrer. Ils étaient dirigés par le département de marketing de Roche et vous deviez répondre envers eux. Dans l’introduction … j’ai dû dire à quel point l’influenza est un gros problème. Je devrais aussi arriver à la conclusion que le Tamiflu était la réponse. »
    Autrement dit, le département de marketing de Roche a dirigé la science et a dit aux chercheurs quelles conclusions tirer des essais cliniques. Les scientifiques engagés ont été contrôlés par les marionnettistes du département de marketing. Peu importe ce qu’ils ont trouvés en science, ils avaient déjà été dirigés pour arriver à la conclusion que « Tamiflu était la réponse. »




    0
  • Abdelkader DEHBI
    2 janvier 2010 at 16 h 38 min - Reply
  • IDIR
    2 janvier 2010 at 20 h 01 min - Reply
  • batni
    3 janvier 2010 at 2 h 35 min - Reply

    Mme Zineb Azzouz,
    Avec mes respects, que doit-on répondre aux familles ayant perdues des êtres chers a cause de la grippe H1N1?. Reformer l’OMS oui peut-être,comme toute organisation des améliorations peuvent-êtres apportées pour améliorer son fonctionnement, mais a mon humble avis il ne faut pas noircir la situation.
    Merci,




    0
  • Abdelkader DEHBI
    3 janvier 2010 at 14 h 02 min - Reply

    @–batni : Si cela peut soulager votre angoisse de devoir «  »répondre aux familles ayant perdu des êtres chers à cause de la grippe H1N1″ », il vous suffira de vous reporter aux statistiques officielles faisant état de 42 morts dues à la grippe du virus H1N1 pour la période des 6 mois comprise entre Juin 2009 et Décembre 2009. — Pour la même période, on a dénombré 2087 morts sur les routes de l’Algérie, ce qui nous donne : 42 X 100 / 2087 = 2% ! – Cela étant précisé, je salue au passage l’indulgence et la patience du Webmaster……




    0
  • Abdelkader DEHBI
    3 janvier 2010 at 14 h 11 min - Reply

    COPIE-COLLEE – A la Une de El Watan du 3 Janvier 2010

    Mort suspecte à l’hôpital de Sétif

    La mort du chef de service réanimation du CHU Saâdna Abdenour de Sétif fait monter d’un cran la spéculation relative aux causes exactes du décès. Lequel n’est toujours pas élucidé. La disparition du Dr Lilia R. 35 ans, a consterné ses collègues qui sont dans l’expectative. D’autant plus que le décès de la spécialiste en réanimation, 30 heures après sa vaccination contre la grippe A, alimente la rumeur. Notons que la défunte a été, à l’instar des 113 médecins et agents paramédicaux de la wilaya, parmi les premiers cadres de la santé à se faire vacciner.———————-Sans Commentaire.




    0
  • Zineb Azouz
    3 janvier 2010 at 21 h 27 min - Reply

    @Batni,
    Monsieur, vous me demandez ce qu’il faut répondre à ceux qui ont perdu un proche à cause de la grippe dite porcine (si preuve il y a qu’il s’agit bien de grippe porcine)! et que faut il répondre à ceux qui ont perdu un proche suite à la grippe saisonnière ou à la malaria ou à la famine ?
    Au risque de me répéter, personne n’a jamais parlé du risque « zéro », ce dont il est question dans mon papier relève avant tout des méthodes discutables, suspectes, pour ne pas dire « cousus de fil blanc » dont usent certains experts scientifiques (à la double casquette)disposant d’un pouvoir immense, à qui des millions de gens font aveuglément confiance, et qui ne sont au fond guidés que par le profit, la gestion de leur carrière et le mercantilisme, des scientifiques dont le comportement rappelle étrangement celui des prêtres aztèques, instrumentalisant la science pour n’en faire qu’un dogme et un moyen d’ascension sociale.
    Deux choses sont essentiellement pointées du doigt :
    -l’élasticité de la notion de pandémie qui semble dictée par les appétits voraces des laboratoires pharmaceutique.
    -La rapidité avec laquelle les vaccins ont été mis sur le marché et la panique qui s’est installée n’a laissé aucune chance aux contre expertises indépendantes (non impliquées financièrement avec les fabricants.

    Sans parler du silence, pour le moins complice des politiques et de l’OMS dont la nature et les financements sont à dénoncer.
    Ceci dit, rassurez vous monsieur, la vision dichotomique des concepts et des réalités ne fait pas partie de mes outils, et en effet tout n’est pas noir, puisque partout dans le monde des voix s’élèvent (à commencer par celles de scientifiques sérieux et indépendants) pour tenter de dénoncer et surtout d’éclairer à propos d’une inqualifiable duperie sur fond de fraude scientifique !




    0
  • Zineb Azouz
    3 janvier 2010 at 22 h 21 min - Reply
  • batni
    3 janvier 2010 at 23 h 32 min - Reply

    La question qu’il faut se poser c’est pourquoi les autorités sanitaires des pays développés, et qui ne badine pas avec la santé de leurs population,donc dis-je ces pays dont on peut citer les USA, le Canada , la France , la scandinavie, l’allemagne et tout le reste de l’Union Europeenne, La chine , l’australie ont fait vacciné leurs populations.
    P.S : Mr Dehbi, pour être ‘in’, je peux moi-aussi poster des liens internet sur les anti-vaccination, mais je prefere polemiquer pour faire reflechir.

    Merci




    0
  • IDIR
    4 janvier 2010 at 8 h 36 min - Reply

    Certains pays européens ont entrepris de revendre à des pays étrangers, entre autres à des pays arabes, quelques millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1).




    0
  • Zineb Azouz
    4 janvier 2010 at 17 h 51 min - Reply

    @Batni,

    Permettez moi de vous signaler que les liens que Monsieur Dehbi a la délicatesse et le civisme de nous adresser ne sont pas des liens « Anti-vaccination », je ne sais pas d’ailleurs si vous les avez consultés, mais ce raccourci que vous employez est non seulement déformateur, mais dangereux.
    Il ne s’agit ici nullement de mener une campagne « anti-vaccination », cela serait, comme je l’ai écrit plus haut, un débat de clergé (comme celui opposant le créationnisme au darwinisme), un débat qui fige la recherche de la vérité : êtes vous pour ou contre la vaccination est une problématique inquisitrice qui nous entraine inconsciemment dans des positionnements du type « contre moi » ou « avec moi », au lieu au contraire, de créer d’autres mécanismes de critiques et de réflexion. (bien sûr, comme on le sait ici plus qu’ailleurs, celui qui n’est pas avec moi est forcément contre moi. dixit drs)

    Lorsqu’on veut faire des recherches sur les crimes nazis, on est négationnistes, lorsqu’on se pose des questions sur le 11 Septembre, on est Complotiste et maintenant lorsqu’on veut dénoncer les lobbies pharmaceutiques et leurs méthodes mafieuses que l’OMS cautionne, on est Anti-vaccination ! NON MONSIEUR !
    Les scandales des fabricants de médicaments ne datent pas d’aujourd’hui, combien de fois merck a t’il été condamné pour son horrible Vioxx (un anti-inflammatoire, retiré du marché depuis septembre 2004 à l’origine de 88000 à 140000 cas d’atteintes coronariennes, rien qu’aux USA) ? Et pourquoi le même Baxter qui a failli provoquer une catastrophe planétaire par la mise sur le marché d’un vaccin contre la grippe saisonnière qui contenait le virus de la grippe aviaire et destiné à 18 pays(Ce fut une erreur paraît il),revient aujourd’hui sur la scène et s’implique dans la fabrication du vaccin conte la grippe porcine ?

    je terminerai par cette phrase de la cour des comptes française et datant de 2001 :
    « La politique du médicament est inféodée aux lobbies pharmaceutiques, tandis que la formation et l’information des médecins sont assurées par ces mêmes laboratoires pharmaceutiques »




    0
  • IDIR
    6 janvier 2010 at 19 h 45 min - Reply

    A travers des témoignages de médecins proches et dignes de foi, je peux affirmer que la « chansonnette de la grippette » dite A(H1N1) est derrière nous.

    Tous les experts mondiaux s’accordent pour dire à propos du tintamarre fait autour de cette grippe A- H1N1, que la montagne a bel et bien accouché d’une souris.

    Attention au prochain « Méga coup de vent commercial » de l’OMS.




    0
  • Aziz Mouats
    8 janvier 2010 at 20 h 54 min - Reply

    Un grand Bravo à Zineb Azzouz pour ce dossier très didactique et sérieusement documenté. Son argumentaire a le mérite de la clarté, de ce point de vue, il n’autorise aucune critique méthodologique. Il reste au els éternels pourfendeurs du bon sens ne se gêneront pas pour lui apporter la contradiction, c’est l’expression du fameux gène national bien de chez nous « Taghananet » qui permet aux chèvres de s’envoler. Je voudrais pour ma part souligner :
    Primo que l’apparition de la grippe A(N1H1) intervenue dans l’hémisphère Sud n’a toujours pas atteint le niveau d’infestation qui justifie l’appellation de pandémie
    Secondo, qu’au niveau de l’hémisphère nord, malgré les gros efforts de Madame Bachelot, relayée par les médias tous inféodés (parfois sous la contrainte) à l’Elysée, les Français, dans leur grande majorité n’ont pas répondu à la panique annoncée par une ruée sur les centres de vaccination. Centre dont le fonctionnement hyper-lent, avec des queues interminables, devait participer à créer la psychose chez la population,
    enfin tertio, que la grippe saisonnières qui d’habitude cause beaucoup bien plus de morts que ce que l’on enregistre pour le H1N1, aura disparue comme par enchantement du paysage. Il semblerait que les campagnes tapageuses et mensongères sur l’inéluctable pandémie liée au H1N1 ait eut plus d’impact sur le virus de la grippe saisonnière. Ce qui ne peut que nous réjouir ! Pour l’année prochaine, face au bide désormais inéluctable de la grippe A, l’OMS sait ce qui devrait être le cœur de sa campagne de prévention : informer les éventuels virus qu’il ya plus fort qu’eux ! Comme quoi, une campagne unanimiste produit toujours l’effet inverse de celui recherché !
    Saluons tout de même ces vigiles qui ont tenu la barre face aux lobbies des firmes pharmaceutiques, car au départ, les partisans du bon sens n’avaient pratiquement aucune chance de renverser le mouvement. C’est encore une fois une cuisante défaite pour les partisans du tout libéralisme.
    Ne pas perdre de vue que cette pour vendre les vaccins et autres antiviraux est intervenue comme par hasard au moment où les économies des grandes puissances libérales, bourgeoises, militaristes et affairistes étaient au plus mal. Avec l’effondrement de prestigieuses institutions et l’injection « sans adjuvant aucun, de plus de 2000 milliards de dollars afin de doper le système capitaliste mondial en pleine débâcle. N’oublions pas que le chiffre d’affaire des firmes pharmaceutiques représente une part non négligeable de l’économie mondiale. Bravo les politicards de service d’avoir réussi un coup double, détourner l’opinion publique internationale des ses véritables préoccupations liées à l’effondrement du système et renflouer une partie non négligeable de ce même système grâce à l’argent des contribuables.
    Remarquons l’extraordinaire réaction d’un pays émergent comme la Chine qui aura résisté à l’appel des sirènes en refusant de se joindre à la mascarade de Copenhague. Quant à notre pays, il continue à raser les murs alors que le CP15 devait nous permettre de ressouder le groupe des 77 et les autres pays émergents autour du traité de Kyoto. Une autre occasion de ratée, après l’infamante campagne égyptienne où nous étions passés tout près d’une catastrophe. Il reste que nous attendons toujours les résultats de l’expertise médicale de la malheureuse médecin chef de Sétif, résultats dont la publication serait de la plus grande importance, car autrement, toutes les supputations deviennent possibles, y compris les plus pires !




    0
  • Med-Cherif BOULEBIER
    14 janvier 2010 at 12 h 50 min - Reply

    @batni. La France vient de répondre à votre préoccupation quand à l’attitude à prendre avec les familles qui ont perdu un des leurs suite à un décès dû éventuellement à la grippe H1N1, en déclarant tout simplement que l’épidémie ou la pandémie, si, épidémie ou pandémie il y a eu; « c’est terminé ». Donc une fois encore Bravo et Merci à Zineb.




    0
  • Oumelkheir
    17 janvier 2010 at 16 h 34 min - Reply

    Merci Zineb Azzouz, je ne sais pas si vous continuez à suivre cette affaire toujours et si vous en avez entendu parler, mais les européens semblent vouloir et très sérieusement étudier cette histoire de vaccination massive.
    A lire l’interview du Dr Wolfgang Wodarg, président de la subcommission pour la santé du Conseil de l’Europe sur son site officiel
    http://www.wodarg.de/francais/3014278.html




    0
  • Zineb Azouz
    18 janvier 2010 at 18 h 22 min - Reply

    @Oumelkheir,
    Merci pour ce lien.
    Je continue à suivre l’évolution en sachant que les contradictions vont pleuvoir, mais que les décisions et les prises de positions officielles se feront très discrètes.
    Au pire on nous dira que les pouvoirs publics ont agit à l’excès dans le seul but de nous protéger.
    Malheureusement les conflits d’intérêt sont trop nombreux et il faut une véritable révolution dans les mœurs et la culture pour remettre en cause les méthodes de plus d’un siècle et demi de médecine symptomatique.
    Je vous suggère à mon tour cette vidéo :
    http://www.rolandsimion.org/spip.php?article108
    Cordialement,
    Zineb Azouz.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique