Édition du
21 July 2017

Benbitour préface un livre de Nezzar !!!

KHALED NEZZAR TÉMOIGNE
Comment les Algériens ont combattu en Égypte

Le Soir d’Algérie 10 janvier 2010

J’ai décidé de faire paraître, dans les jours qui viennent, un nouveau livre qui traite du séjour de la 2e brigade algérienne en Egypte.
Par Khaled Nezzar

Ce livre apporte un éclairage sur l’effort soutenu, consenti par l’Algérie pour venir en aide à ce pays tout au long des guerres de 1967 et 1973, à la charge, pleine et entière de l’Algérie. Paraissant aux éditions Alpha, simultanément dans les deux langues arabe et française, il sera en librairie sous peu. Le Dr Ahmed Benbitour, qui était témoin et acteur au moment de la guerre de 1967 et qui fut mobilisé à l’époque comme tous ses camarades étudiants de la Fac centrale, a bien voulu le préfacer. Par le passé, j’ai longtemps hésité à étaler mes souvenirs dans un recueil, exceptée l’apparition d’une partie de ces mémoires dans deux quotidiens nationaux. Un de mes amis, en visite dans un musée du Caire consacré aux différentes guerres israélo-égyptiennes, a noté qu’aucune pancarte ni même une simple allusion n’est faite à la participation de la partie algérienne à certains de ces conflits. Il est vrai que nos unités ont toujours été affectées dans des zones de défense dites «secondaires», mais n’empêche que ce fut autant d’unités égyptiennes qui furent soulagées et orientées vers d’autres secteurs. 20 000 soldats, officiers, sous-officiers et hommes de troupe, issus en majorité des rangs de l’Armée de libération nationale (ALN), ont séjourné sur le front de 1967 à 1971 et de 1973 à 1975. Au cours de ces années, des centaines de chars, de canons, d’engins et de véhicules de combat et près d’une centaine d’avions furent cédés gratuitement à l’Égypte, alors que d’autres unités de chars et d’avions y séjourneront de 1973 à 1975. Plus de cent combattants de tout grade tomberont au champ d’honneur, pour la plupart rescapés des maquis de l’immense et noble révolution algérienne. Ce chiffre, s’il pourrait paraître peu élevé comparativement aux pertes lors d’une guerre frontale, ne se situe pas moins dans la norme s’agissant d’une guerre d’usure. Les amnésies volontaires dont parle Bachir Medjahed dans la postface de ce livre, ainsi que l’attaque de nos symboles par ces mêmes Égyptiens, m’ont amené à changer d’avis et à tout consigner dans un livre, pour l’histoire de demain. Afin d’en faire le résumé, je donne la parole à M. Medjahed, éditorialiste, ancien analyste à l’INESG et spécialiste en géostratégie, auteur de la postface de ce livre. Il écrit en substance : «Sur le front égyptien, la 2e Brigade portée algérienne, 1968-1969, aurait pu être, par son seul titre, l’énoncé d’un film de guerre. Mais cette brigade est bel et bien réelle et elle est algérienne ; elle pourrait inspirer bien des cinéastes. Elle inspirera en tout cas certainement les politiques et analystes quand ils apprendront que les unités de l’Armée nationale populaire ont été envoyées en Egypte de 1967 à 1971 et de 1973 à 1975, sur le front, lors de la guerre d’usure et celle d’Octobre au nom de la solidarité arabe et ne manqueront pas de faire leur lecture par l’intégration des relations actuelles entre ces deux pays : l’Algérie et l’Égypte. Ce qu’étaient les relations égypto-algériennes à cette époque, quand les regards arabes étaient portés vers une direction d’ensemble aux actions politiques, et ce que celles-ci sont devenues vingt-six ans plus tard, c’est-à-dire aujourd’hui, en 2009, où des pays arabes voudraient s’ériger en pivot régional d’une architecture de sécurité internationale définie par les Etats-Unis ou devenir un allié stratégique hors Otan. Jusqu’à la veille du départ en solitaire du président égyptien Anwar Sadate en Israël puis à Camp David, il y avait encore la conviction que le monde arabe pouvait aspirer à son unité face à une menace extérieure. Suite aux accords séparés avec Israël, qui ont été rendus possibles par l’Égypte et qui ont induit des paix séparées non accompagnées par celle des Palestiniens, la guerre israélo-arabe a fini par devenir une guerre israélo-palestinienne doublée, malheureusement, d’une guerre palestino-palestinienne. A ce rêve d’intégration soufflé par la politique égocentrique de l’Egypte, répondent aujourd’hui l’inefficacité des actions isolées, l’impossibilité des projets concertés, la dévalorisation des réunions aux sommets des chefs d’Etat de la Ligue arabe, l’impossibilité pour cette dernière d’apporter des solutions arabes à des problèmes interArabes, de réussir à faire converger leurs visions sur les relations arabes avec Israël, des Etats au bord de la désintégration, suite au réveil de certains clivages confessionnels et identitaires là où il n’existe pas d’identités collectives et intégrantes, des alignements sur des puissances étrangères perçus comme pouvant garantir la stabilité des pays et des régimes en insuffisance de légitimité. La parution de ce livre maintenant est certainement salutaire pour la redéfinition des liens entre les pays arabes et, éventuellement, pour l’ouverture en Algérie d’un débat portant sur des choix à faire entre des espaces géopolitiques auxquels il faudra s’arrimer. Ne dit-on pas que la géographie fournit ses déterminants à la politique ? C’est une coïncidence instructive qui montre que les grandes politiques conçues pour la construction du monde arabe ne sont pas continues. C’est plutôt une consternation pour ceux qui font du monde arabe et de sa cohésion une rente politicienne ; un phénomène d’investissement plutôt politicien que politique. Celle-ci paraît évidente dès lors qu’on prend connaissance du contenu du livre de Khaled Nezzar se rapportant à la contribution directe de l’Algérie aux guerres de 1967 et 1973 aux côtés, plus particulièrement, de l’armée égyptienne. La contribution a été intense et totale à la fois sur les plans militaire et diplomatique, car il ne peut pas y avoir de séparation entre politique de défense et politique internationale. Il est de ces publications qui interpellent les consciences face à des amnésies volontaires mises au service de stratégies parfois non explicitées, quand le devoir de mémoire immunise l’avenir contre le retour de ce qu’on appelle les “vieux démons”».
K. N.


Nombre de lectures : 6344
52 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Boussad Amahrouche
    10 janvier 2010 at 18 h 00 min - Reply

    Cela vous étonne? Mais Mr Benbitour prône le changement dans la continuité. Ahna Fihna.




    0
  • Si Salah
    10 janvier 2010 at 19 h 33 min - Reply

    J’espere que ce n’est pas vrai, mais ca a l’air d’etre vrai, malheureusement…Une eniéme trahison de nos « opposants ». C’est franchement désolant, demoralisant, mais en meme temps si eclairant: on ne guérit jamais totalement d’avoir fréquenté, meme de loin, les despotes!

    Ce qui me desole le plus est que Benbitour connait trés bien les degats irreparables que Nezzar a fait à l’Algérie, et le fait qu’il a personnellement endeuillé des dizaines de milliers de familles, fait tuer un « president » qu’il a lui meme importé, sans parler de son passé de traitre dans l’armée coloniale. De plus, et sur un plan purement intellectuel, le PhD Si Ahmed Benbitour connait trés bien aussi le niveau Bac moins 12 du cabrane Nezzar Khaled, et qu’il est parfaitement incapable d’ecrire un paragraphe, et tout qu’il sait faire (à part tirer sur la foule), c’est signer des livres que d’autres ont ecrit. Prefacer un livre c’est donner un certificat d’honneur à quelqu’un. Comment un PhD en economie peut-il honorer de cette facon un ingnoramus doublé d’un méga-tueur, triplé d’un traitre? Ya khawti fehhmouni, tkhaltouli lakhyout!
    Q’un ignormaus honore un ignormaus, ca je comprends, mais qu’un PhD qui veut « sauver » l’Algérie….

    M. Benbitour: si cette histoire de préface est authentique, sachez que vous avez commis un suicide politique, ethique et moral. Je ne parle meme pas de shahadat ezzour et ldes conséquence qu’elle entraine pour celui qui s’y adonne.

    Ya hasraten 3ala al 3ibad!

    Si Salah




    0
  • SiTchad
    10 janvier 2010 at 19 h 47 min - Reply

    Ensuite, le Dr. Benbitour va écrire un livre dont on a déjà le titre: Préfacer Nezzar et mourir…

    Si Tchad




    0
  • El Djahel
    10 janvier 2010 at 22 h 55 min - Reply

    La science au service de l’ignorance. Pauvre Algérie.
    Bon courage, Mr Benbitour pour votre initiative du non-changement.




    0
  • Machiwalou
    10 janvier 2010 at 23 h 08 min - Reply

    M. Benbitour: ou bien vous ne vous rendez pas compte de votre acte proprement suicidaire, ou bien vous vous en rendez parfaitement compte…

    fa in kounta la tadri fatilka mosibatoun
    wa in kounta tadri fal mosibatou a3dhamou!

    M. Benbitour: avant d’avoir accepté de prefacer le « livre » d’un traitre-génocidaire-analpha-bete, avez-vous pensé un tout petit moment aux familles des milliers de fauchés ou diparus à jamais à cause de cet innomable Djezzar? Non!? c’est ce que je me disais…

    Allez maintenant grossir les rangs des « opposants »
    Said Saadi, Khalida Messaoudi, Bouguerra…

    Ya bouguelb, ya bouguelb, ya bouguelb, on s’attendait à mieux!!!

    M. Benbitour, non seulement vous nous « massacrez » pour reprendre un langage Nezzarien, mais vous contribuez à tuer l’espoir…ce qui est autrement plus devastateur…Pleure ma chere Algerie, pleure…

    Machiwalou




    0
  • Kamel Bouras
    10 janvier 2010 at 23 h 25 min - Reply

    Nezzar avait le choix pour prefacer son livre. Il y a des tas d’officiers sinceres mais meconnus qui ont participé à la guerre de 73. Il avait aussi ses freres de combat contre les fellagas, Larbi Belkheir, Lamari, Touati, etc..qui pouvaient certifier que grace à Nezzar et ses freres DAF, Tel Aviv allait pratiquement tomber au moment ou Sadati a trahi en acceptant le cessez-le-feu…

    Non, Nezzar n’a pas sollicité ses anciens freres DAF, mais est allé voir le Docteur en Economie, ancien grand argentier, ancien premier ministre, reconnu par tous comme un homme integre, denrée bien rare en Algérie…il voulait une chahadate zour d’un homme integre, et il l’a apparement obtenue…

    C’est ce que disait Malek Bennabi: quand le colonisateur veut qu’on accepte qlq chose de totalement faux, il l’a fait dire par quelqu’un qui est au dessus de tout soupcon. Quand il veut que nous rejetons une idée qui est vraie, il la fait dire par le diable…

    Je me demande si M. Benbitour a lu Bennabi…ou bien se contente-t-il des contributions O combien intellectuelles du sinistre general analphabete Nezzar…

    Kamel




    0
  • Lies
    11 janvier 2010 at 3 h 39 min - Reply

    Je ne vois aucun problème à ce que Benbitour préfacera le livre à paraître de Khaled Nezzar où il parle de la guerre de 67 et de 73.

    C’est une histoire qui n’a, me semble-t-il aucun lien avec les positions politiques de Nezzar dans les années 90.




    0
  • djamil
    11 janvier 2010 at 7 h 31 min - Reply

    ne vous etonnez pas benbitour a toujours fait partie de la même mouvance : le rcd,larbi belkheir,touati,nezzaret consorts
    alors prefacer le livre du heros d’octobre ‘son seul fait d’arme en 50 ans de carriere: sortir les chars un 6 octobre et tirer sur des « gamins qui chahutaient ».

    benbitour peut bien servir de vitrine presentable à ce soudard.




    0
  • BRAHIM
    11 janvier 2010 at 10 h 44 min - Reply

    La position de Benbitour m’étonne beaucoup. C’est une grande énigme pour moi !!!!!!! J’ai rien compris à sa tchektoucka à la sauce tomate qu’il nous sert à son invitation aux « initiatives citoyennes » !!!!!!!!




    0
  • Fatiha Goualmi
    11 janvier 2010 at 12 h 05 min - Reply

    Le premier cercle d’initiatives citoyennes (CIC) est né…c’est le « club des fans de Nezzar El Djazzar »…

    Je comprends mieux votre slogan « Ensemble et unis, rien ne nous sera impossible »

    Vous voulez dire « ensemble » avec Nezzar, Boutef, Lamari, Toufik, Zerhouni, Belkheir, etc..

    Non merci, monsieur Benbitour, je prefere reste « seule » avec le peuple plutot « qu’ensemble » avec ces bourreaux-là!

    Fatiha




    0
  • farid
    11 janvier 2010 at 12 h 20 min - Reply

    no comment…..on ne peut pas commenter sans devenir grossier….!!!!!!!!!!




    0
  • Rédaction
    11 janvier 2010 at 15 h 38 min - Reply

    On tombe toujours, tôt ou tard, du côté où l’on penche.
    C’est bien dommage pour Monsieur Benbitour, mais d’une certaine manière, son geste aura été utile. Nous saurons ainsi que le régime ne changera pas de l’intérieur, comme le soutiennent d’aucuns. Echami chami, wel baghdadi baghdadi…
    DB




    0
  • farid
    11 janvier 2010 at 15 h 41 min - Reply

    oui on peut dire aussi….chasse le naturel….il revient au galop




    0
  • brahmi16
    11 janvier 2010 at 16 h 12 min - Reply

    Comment le quotidien d’ algerie peut il faire de la publicité à un ouvrage ecrit par l’un des plus grands, le plus grand surement, criminels contre l’ humanité qu’ a connus l’ algerie et qui est egalement l’ organisateur principale du complot ayant fait chuter l ‘algerie au ban des nations.

    =======================
    Non, mon cher ami, il ne s’agit nullement d’une quelconque publicité à « l’ouvrage » de cet individu. Notre étonnement était de voir Mr Benbitour le préfacer. Et je crois que la réaction de l’écrasante majorité des intervenants était la stupéfaction et la déception.
    Cordialement.
    Salah-Eddine




    0
  • Résigné
    11 janvier 2010 at 16 h 33 min - Reply

    Je suis tombé des nues. J’avais beaucoup d’estime pour Mr Benbitour.
    Maâlich, on reportera l’espoir sur un autre qui à son tour fera la même chose.




    0
  • farid
    11 janvier 2010 at 17 h 19 min - Reply

    benbitourNA !!!!




    0
  • jnsplu
    11 janvier 2010 at 18 h 19 min - Reply

    Non monsieur Benbitour. Nous n’admettons pas que vous vous vous accordiez la liberté de préfacer ce livre meme si vous estimez son contenu correct. Nous autres nous ne critiquons pas les idées mais nous dénigrons les hommes qui les émettent. Et celui qui se trouve devant notre scie est fauché par ses dents que nous arborons comme un trophée.

    Vous auriez du Monsieur Benbitour, prendre conscience qu’en tant qu’homme public, vous étiez plus exposé que d’autres dans un pays ou on ne réfléchit plus mais ou on affirme toujours, à voir votre action interprétée non pas en tant qu’acte purement intellectuel, mais en tant que positionnement dans un groupe meme si vous ne partagez pas les idées de ce groupe, dorénavant vous en faites partie que vous le vouliez ou non, notre capacité de discernement n’a pas atteint les cimes de la rationnalité telle que vous l’entendez et la pratiquez.




    0
  • K..Seddiki
    11 janvier 2010 at 18 h 43 min - Reply

    J’ai été surpris le jour ou bouteflika « alors fraîchement non élu » à la présidence en 1999,a nommé Benbitour 1er de ses « ministres »,car ayant eu le privilège de cotoyer feu son père au port d’Alger oû il disposait d’un « hangar » commerçial.La rectitude de ce père était légendaire et pas un seul voisin n’ a eu à s’en plaindre.Au contraire, ils sont encore prêts à lui rendre l’hommâge qu’il mérite.
    J’ai voulu savoir et quelque temps plus tard,Benbitour était déparqué .Juste aprés la disgrâce de Nezzar.Tiens,tiens! Alors,préfacer le « livre » »histoires » du sinistre auteur de tant de morts ne le gène pas? Bizarre ? Mais,regardez attentivement la photo de benbitour: Dites-moi, que remarquez-vous? Est ce la tête d’un homme tranquille?




    0
  • tacili
    12 janvier 2010 at 12 h 48 min - Reply

    Salut

    Je ne pense pas que Benbitour manque d’intelligence pour préfacer, sans gains politiques, le livre du bourreau du peuple algérien. Il veut se positionner comme le candidat du clan anti-boueflika et barer la route a la succession royale qui se prépare entre les frères de la famille oujdi.

    Nezzar n’a jamais caché sa haine envers Bouteflika et Benbitour pourrait faire l’affaire le cas échéant.

    Mais le sarcasme atteint des limites insoupçonnées quand Nezzar monopolise le champs editorial et réussi pas la baraka d’un « nègre » a produire livre après livre et prier que la couleur de l’encre fera oublier les algériens la couleur du sang qu’il a coulé.

    C’est une gifle pour le intellectuels qui souffrent en silence contre le diktat des maisons d’éditions et les aides financières inexistantes.

    Enfin, un mot pour ceux qui ont applaudi benbitour après sa sortie politique et la mise en place de ses fameuses cellules de réflexion. Réveillez vous. Arrêtez de vous accrocher aux oripeaux du passe et ses symboles. Seule la nouvelle génération avec ses forces et ses faiblesses pourrait sauver l’Algérie. Soyez forts dans votre opposition au système et ceux qui ont flirte avec.

    Que voulez vous comme preuve supplémentaire que le pouvoir se joue avec notre incrédulité et notre superficialité.

    Si Benbitour a préfacé le livre de Nezzar, ce dernier préfacera certainement son éventuel programme gouvernemental.

    Merci




    0
  • hadj
    12 janvier 2010 at 15 h 12 min - Reply

    Moi, je n’ai rien à dire que d’attendre que Monsieur Benbitour se manifeste et s’explique aux nombreuses personnes qui le soutiennent et qui ont applaudi à son initiative politique. Nous voudrions savoir les motivations de monsieur Benbitour avant de « l’accuser » de quoi que ce soit




    0
  • Said Salombi
    12 janvier 2010 at 16 h 15 min - Reply

    @Hadj:

    Je serais trés surpris si Benbitour expliquait quoi que ce soit, car à mon avis il n’a pas de compte à rendre, c’est la norme chez nous. Dans des pays normaux, le type aurait fait un communiqué pour se sortir d’affaire ou s’enfoncer, mais il aurait communiqué. Pas chez nous. En tout cas, ce n’est pas lui qui a annoncé la préface, mais Nezzar. Ce dernier ne voulait pas courir le risque de voir Benbitour changer d’avis. Enfin, Benbitour a commis le plus grosse gaffe de sa jeune carriere d’opposant (au fait il a fait quoi depuis dix ans ?). Il ne se relevera pas, car la plaie Nezzar ne se fermera pas de si tot.

    Said




    0
  • hamid
    12 janvier 2010 at 20 h 30 min - Reply

    ya el khawa,vous n’avez pas encore compris que les veritables hommes ont été liquidés,et que tous ceux qui restent sont des vendus,win rak ya boudiaf,ya merbah,ya matoub,ya djaout,ya mekbel,………etc.
    l’algerie c fini.




    0
  • Riad
    12 janvier 2010 at 20 h 35 min - Reply

    Je pense que le Monsieur est pressé de revenir aux affaires. Il ne fait que rappeler aux décideurs qu’il est la, présent au cas où !!




    0
  • Zehira Houfani
    12 janvier 2010 at 23 h 31 min - Reply

    Comme je suis une des personnes qui a salué, et même défendu, l’initiative pour le changement de M. Benbitour, je dois avouer que cette nouvelle m’a déconcertée et plus encore embarrassée parce qu’elle met en relief ma naïveté politique. Je suis vraiment déçue par M. Benbitour d’autant que son discours tire sa substance du caractère illégitime, corrompu, voire criminel du pouvoir algérien. Il en a fait l’argumentaire de son projet de changement. Un pouvoir défaillant et arrogant et dont M. Khaled Nezzar a toujours fait partie, hier comme aujourd’hui, en dépit des apparences. Je ne suis pas une politicienne chevronnée, juste une personne révoltée par l’état de sa société et peut-être aussi un peu coupable de jouir des droits auxquels elle n’a pas accès. Je veux tellement croire que les Algériens ont assez de cœur et de nif pour se sentir mal devant l’état de leur pays et de leur peuple. Il y’en a sûrement. Je me dis qu’il suffit d’un sursaut de conscience pour changer toute la trajectoire de vision d’une personne et l’amener à jouer un rôle décisif auprès des siens. Je l’ai cru dans le cas de M. Benbitour (entre autres).
    Si l’accointance de ces 2 hommes est avérée, la couleur politique de l’initiative de M. Benbitour ne laissera plus le moindre doute, et de ce fait, on pourra dire qu’elle ne travaille pas pour le changement souhaité par la majorité des Algériens. Le projet qu’il propose cessera d’être rassembleur et se révèlera comme une tentative de retour aux affaires du clan en disgrâce, actuellement, dans le sérail politique national. Bien dommage qu’un tel homme ait choisi de s’allier avec les parrains de la tragédie algérienne plutôt qu’avec le peuple et l’Algérie. Pourtant on ne finit pas de parler de la nécessité de tirer des leçons de nos mauvaises pratiques et des expériences malheureuses de notre passé. C’est tout simplement lamentable.




    0
  • Jeff
    14 janvier 2010 at 15 h 08 min - Reply

    J’ai eu une discussion avec un compatriote Mouzabite d’Alger. Il n’a pas hésité à m’évoquer cette préface de Mr BENBITOUR au livre du boucher d’Alger. Il m’a remémoré les tristes événements de BERIANE et la manipulation des généraux de la tribu des Chaâba venu du Yemen avec les Beni Hillal pour en finir avec les m’zab premiers fondateurs du royaume kharidjites de Tihert (l’actuel Tiaret). Benbitour ne fait pas honneur à ses origines sociales et communautaires tels que MOUFDI ZAKARIA, et tous les dignitaires successifs mouzabites qui ont refusé l’autorité coloniale dans l’enceinte des Beni Yesguen en refutant de tout temps le code civil français. En donnant un blanc seing à un criminel vous offrez non seulement votre âme au diable mais vous signez votre arrêt de mort pour votre carrière politique en Algérie. Votre crédibilité ainsi que votre légitimité passent de la vie au trépas. Vous devenez ainsi un outil de manipulation entre les mains des généraux génocidaires en utilisant votre adversité à BOUTEFLIKA. Mais avant vous, il y avait REDA MALEK, GHOZALI, BOUMAAZA et la liste est longue. Vous aurez du rester auprès de la valeur la plus sûre : Le peuple. Car le peuple a une âme et une mémoire tant disque l’État n’on a pas, mais a toujours une raison « la fameuse raison d’Etat ». En préfaçant ce torchon vous vous êtes donné une valeur vendable suivie d’une date de péremption. On m’a dit que votre père, commerçant, fut un pieu parmi tant d’autres dans votre communauté. Hélas vous ne faites honneur à vos aïeuls.




    0
  • Rbaoui
    14 janvier 2010 at 22 h 44 min - Reply

    Lorsque Benbitour a pondu son initiative pour le changement notre legitime reaction a ete attendons de voir pour juger comme il est de coutume que nous avons la memoire courte ce monsieur s’est dit ou a ete presse de croire que nous avons deja oublie qu’il voulait le changement.
    En Argentine on juge les generaux, en Algerie on les preface.




    0
  • Nesmah
    15 janvier 2010 at 3 h 06 min - Reply

    Franchement je reste perplexe en lisant tous vos commentaires. Une preface d’un livre relatant des faits historiques durant l’epoque 1967 a 1973, car il se trouve y avoir participe, décrédibilise une personne qui n’a cesse lui et sa famille par le passe de militer pour leur pays, le notre a tous et qui nous est si cher.
    Il suffit donc de cela pour que vous changiez d’opinion sur une personne qui lutte pour le changement d’un systeme qui de toute evidence va nous mener a la derive! une preface pour passer d’un homme integre a un vendu, mais de quoi parlons nous? Est-ce ainsi que vous evaluez ou jugez la credibilite d’une personne, un citoyen, un compatriote !!
    Une question, suivez vous une initiative par rapport a une conviction intellectuelle ou plutot des considerations subjectives de la personne l’ayant annonce ?
    Je suis pour un changement des pratiques passees et actuelles, j’adhere totalement a l’initiative du Dr. BENBITOUR, je l’ai suivi et je le suivrai car je suis convaincu par ses idees.
    S’attendrait il de nous, de quoique se soit d’autres, si ce n’est que de discuter ses themes et nous voir y réfléchir afin de changer notre etat ? Non, de ce aue je lui lis, il n’a jamais manifeste autre desir !! alors arretons de speculer inutilement, et gardons un esprit positif au lieu de voir le mal partout. Nous avons besoins d’idees d’intellectuels, pour decider de notre sort futur. y attachons nous et attelons nous a rendre notre lendemain et celui de nos enfants meilleur !
    M. Benbitour, ce n’est pas une preface qui changera mon opinion sur vous, vous aviez vos raisons, vous etes un intellectuel vous vous devez de cet apport. Vous avez subit bien d’autres desarrois ne vous en faites pas des quelques opinions de personnes qui, j’en suis sur, viendront a changer d’avis, car vous avez toujours fait preuve d’integrite, serieux, et competences. Continuez a nous eclairer par vos publications et contributions, nous serons toujours presents, lecteurs fideles assoiffes de savoir et d’apprentissage pour rendre les choses meilleurs, et nous sommes nombreux !
    Comme vous le dites -et a tous ceux de bonne volonte, voulons une Algerie, mon algerie que je cherie meilleure-: ensemble rien ne nous sera impossible.

    Nesmah




    0
    • Habib laabed
      4 avril 2013 at 15 h 20 min - Reply

      Ben bitour n’est ; ni un homme integre …. Ni un ami des generaux ……. Mais il est le produit du systeme de la honte qui regne et detient le pouvoir par une main de fer en Republique Algerienne …




      0
  • eric
    15 janvier 2010 at 3 h 09 min - Reply

    Ecoute moi Nezar ! tu es une vrai peste la plus grande maladie de l’algerie et de l’humanite
    je te souhaite tout les malheur du monde!




    0
  • tacili
    15 janvier 2010 at 9 h 12 min - Reply

    @nesmah

    Si nous laissons M.Benbitour de cote pour un moment pouvez vous nous dire qu’est ce que vous pensez de Nezzar ?




    0
  • Adel
    15 janvier 2010 at 11 h 43 min - Reply

    @Nesmah

    Si le Dr Bentitour n’a vraiment rien en commun avec Nezzar, si ce n’est le hasard de l’histoire qui a fait qu’il s’est trouvé au même endroit que lui à un certain moment – encore que je doute que Nezzar lui aurait demandé de préfacer son livre s’il n’y avait déjà des accointances entre eux – alors il doit s’expliquer et rassurer ceux qui ont eu confiance en lui. En aura-t-il le courage? J’en doute. Tel est notre système politique : il suffit de séjourner une fois dans le sérail pour en attraper le virus. Ce virus s’appelle roublardise, mensonge, compromission, cynisme. C’est la maladie du personnel politique algérien depuis 1962 – et même avant, selon notre ami Radjef. Un Kateb Yacine, un Mammeri ont été de véritables intellectuels subversifs dans le meilleur sens du terme – ceux qui poussent au questionnement lorsque le réel est sombre. Ils se sont éloignés du centre du pouvoir pour ne pas succomber au chant des sirènes d’El Mouradia. Le premier a fondé une troupe de théâtre à Sidi Bel Abbés, le second est retourné dans sa Kabylie natale. Benbitour n’est pas un intellectuel : c’est un technocrate, un économiste, qui s’est découvert une ambition politique. J’ai bien peur qu’il n’ait ni le sens de la décision d’un Boudiaf, ni la clairvoyance d’un Ait-Ahmed, pour constituer une personnalité mobilisatrice et fédératrice. Ce qu’il a de mieux à faire maintenant qu’il a donné la preuve de son manque de lucidité, c’est de prendre sa retraite et de cultiver son jardin. Il n’y a pas pire bassesse pour un Algérien que de se faire le larbin d’un plus puissant que soit.




    0
  • Nesmah
    15 janvier 2010 at 15 h 02 min - Reply

    Mes convictions vont au dela des personnes, les individus m’importent peu, je ne les connais pas! critiquer ce qu’ils ont fait ne changera en rien ma situation actuelle et celle de mon pays. ce que je defends c’est une vision, une initiative a laquelle j’adhere pleinement, car suis certain que ELLE pourrait apporter un changement a mon futur ; qui, au rythme actuel est voue au desastre. A cela, OUI, je donne volontiers de mon temps, et contribue par le peu de moyens qui me sont offerts. Au jour d’aujourd’hui, il n’y a que le CICC qui me l’offre, donc je prends!!
    chacun est libre d’avoir ses opinions. ce sont les vôtres, soit! respectez les miens!
    OUI, nous nous devons de saluer la memoire de tous ceux qui ont contribue d’une quelconques manieres a l’enrichisement de notre pays quelque soit leur contribution, comme on dit chez nous « hadi bla m’zyetna ». Alhamdullah il y en a eu, il y en a encore et inchallah il en aura encore plus. C’est ce qui nous rend Algerien et fier ! et il est evident que le sort de notre patrie vous preoccupe au plus haut niveau, vous apporterez énormément au pays (si ce n’est deja fait), certes , alors concentrez vous sur ce qui serait benefique pour vous, votre entourage et le pays, ne soyez pas naïfs et mettez de cote le reste.
    En ce vendredi saint, je prie Dieu le miséricordieux de sauver notre nation et de nous donner le courage et les moyens pour le faire.
    Bonne continuation a tous, avec mes sinceres salutations.




    0
  • Adel
    15 janvier 2010 at 16 h 17 min - Reply

    @Nesmah

    Tout à fait d’accord avec vous, à condition que le processus lancé par le Dr Benbitour ne soit plus lié à sa personne et soit repris par de nombreuses personnes honnêtes, sincères et compétentes. Dans ce cas, je suis partant aussi. Toutes les initiatives citoyennes sont bonnes et elles finiront par se reconnaitre et converger. Pouvez-vous nous donner plus de détails sur l’état d’avancement de ce projet sur le terrain, si ce n’est pas trop vous demander?

    Merci




    0
  • Jaballah
    15 janvier 2010 at 16 h 20 min - Reply

    @ Nesmah
    Ceux qui se semblent, se rassemblent. Pas de naïveté, ni de bonne foi en politique.




    0
  • Zehira Houfani
    15 janvier 2010 at 16 h 45 min - Reply

    @Nesmah
    Je comprends que vous défendiez vos idées et votre engagement politique , en effet : « chacun est libre d’avoir ses opinions »
    Mais vous avez été plutôt dure avec ceux qui ont osé s’exprimer sur ce sujet. Cela dit, nous savons tous que la préface d’un livre n’est jamais innocente, ni gratuite. On la fait par estime pour le travail et la personne qu’on accompagne. Elle sous-entend différents degrés d’accointance d’ordre intellectuel, politique, voire idéologique entre l’auteur du livre et le préfacier. De plus, cette préface est venue s’ajouter au parcours politique de M. Benbitour vu ses responsabilités gouvernementales passées. Cela ne nous a pas empêchés de soutenir son projet de conscientisation et de mobilisation des Algériens sur ce site, soucieux comme vous de trouver une autre issue que la dérive à notre pays. Je vous porte la contradiction avec les 2 énoncés suivants :
    « Vous dites mes convictions vont au dela des personnes, les individus m’importent peu, je ne les connais pas! »
    « S’attendrait il de nous, de quoique se soit d’autres, si ce n’est que de discuter ses themes et nous voir y réfléchir afin de changer notre etat ? Non, de ce que je lui lis, il n’a jamais manifeste autre desir !! »
    Je ne suis pas tout à fait sûre de vous comprendre. Les gens devraient-ils s’accommoder si c’était Nezzar lui-même ou Abassi Madani qui proposait une initiative de changement politique? Et je ne fais pas de comparaison entre les actions de ces Algériens. Vous voudriez que les gens qui s’engagent dans l’initiative de M. Benbitour fassent comme vous? Qu’ils s’abstiennent de réfléchir et se contentent de discuter les thèmes contenus dans le projet en question? Qu’ils acceptent un message sans en connaître la provenance? Ce n’est plus possible. Les internautes ont le droit de se poser des questions et de prendre des positions sur telle ou telle autre personnalité prétendant au changement du système politique en Algérie. Tout autant que sur leurs idées. Comme vous, de nombreux Algériens sont prêts à booster les idées de ces personnalités et promouvoir leur projet, mais ils estiment avoir le droit et l’obligation citoyens de faire un choix éclairé. Il nous faut une Alternative qui ne fasse pas l’impasse sur les souffrances du peuple algérien. Donc, indemne des parrains de sa tragédie. Après les multiples déchirements, nous savons qu’il n’y a de salut pour l’Algérie que l’union des différentes franges de la société. La pratique politique des clans, du régionalisme, de l’élitisme, etc. nous ramènera toujours au nœud de la crise qui perdure. Nous avons le devoir de renouer avec la maturité politique du débat sans dénigrement des personnes. « Le propre des opinions est d’être diverses et l’art de la démocratie est de les réunir »
    Et cela, justement pour l’amour de l’Algérie et l’avenir de notre peuple.

    Et pour conclure sur cette question, je vous emprunte cette belle conclusion :
    « En ce vendredi saint, je prie Dieu le miséricordieux de sauver notre nation et de nous donner le courage et les moyens pour le faire. Bonne continuation a tous, avec mes sinceres salutations ».




    0
  • liberté
    15 janvier 2010 at 16 h 58 min - Reply

    l’Algérie est le seul pays au monde ou chaque général de l’armée posséde ses prpres ministres et premier ministre.Au sein du gouvernement Ouyahia on trouve des ministre de Mediene,Nezzar,Lamari,Guenaizia,Belkheir,etc….

    Donc Monsieur Benbitour est un homme du général Nezzar et comme tous nos ministre et premier ministre sont des corrompus nos généraux les tiennent à la barbichette.

    Amicalement




    0
  • tacili
    15 janvier 2010 at 17 h 30 min - Reply

    @ Nesmah

    Je voulais une reponse a une question precise et vous m’aviez servi une Khotba de Joumouaa.




    0
  • radjef said
    15 janvier 2010 at 17 h 56 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Khaled Nezzar raconte un tas d’aneries dans ses livres. Il s’attribue plein d’initiatives en spoliant d’autres officiers de leur gloire. Khaled Nezzar agit comme si le peuple algérien était un tas d’abrutis pour ne pas dire de racaille. Beaucoup d’officiers-je ne parle pas ici d’officiers dissidents-encore en exercice savent que Khaled Nezzar ment comme il respire à telle enseigne que ses mensonges pulveriseraient le meilleur des detecteurs de mensonges. Questions: universitaire rompu aux pratiques politiques algeriennes, Benbitour pouvait-il ignorer la megalomanie et le narcissisme degradant qui caracterisent la personnalité de Khaled Nezzar? Evidemment, non! Alors pourquoi Benbitour a t-il accepté de prefacer un livre truffé de mensonges? La reponse est dans la personnalité de Benbitour.




    0
  • Arezki
    15 janvier 2010 at 18 h 49 min - Reply

    @ Jeff,
    Je voudrais seulement preciser une chose, M Benbitour n’est pas mozabite. Il appartient a la communauté des CHAANBA de Metlili.
    Cordialement.




    0
  • Ammisaid
    15 janvier 2010 at 21 h 56 min - Reply

    Une seule rencontre avec Lucifer peut vous faire perdre votre âme. Ils sont allés trop, trop loin nos généraux. Il vaut mieux vivre toute sa vie avec la souffrance et la misère que de rencontrer une seconde un de nos généraux en réel même durant un cauchemar. Je ne comprends pas Mr BENBITOUR. Je l’aurais compris si c’était quelqu’un qui ne les connaissaient. Mais, là c’est troublant ! C’est bizarre ! Eloignez-vous de lui et d’eux Mr BENBITOUR si vous ne le pouvez pas, cela veut dire que c’est trop. Dans ce cas alors, il faudra prier nuit et jour si vous voulez sauver votre dignité et ne pas se mettre vous aussi à écraser celle de ton peuple. Allah ahfdhek min houm. wa Allah istarna Gua3




    0
  • Jaballah
    16 janvier 2010 at 0 h 49 min - Reply

    @ Zehira Houfani

    Bravo pour tes commentaires et ça fait vraiment plaisir de voir des algériens et des algériennes aussi conscients et aussi civilisés en train de discuter leurs problèmes de cette manière.




    0
  • Rafik
    17 janvier 2010 at 4 h 11 min - Reply

    c nezar voulait repondre aux insultes des egyptiens en ecrivant un livre pour leur montrer que l’lagreie etait a cote de l’legypte pendant la guerre! ca sera plus facile et plus juste d’ecrire un livre sur les acteurs des massacres en algerie!!!! sur la mafia algerienne hein????tu ne pourras pas le faire c clair car tu es parmis eux .vous allez pyaer la sauce ne t’inquiete pas !!! et ca sera tres chaud




    0
  • Gerard
    17 janvier 2010 at 4 h 36 min - Reply

    Avant de repondre aux egyptiens soit courageux et reponds aux questions des algeriens!fait nous savoir qui tu es? tu as fais quoi pour cette Algerie?pour quoi tu as contribuès a tout les massacres en algerie?pour quoi ces disparrues?pour quoi ces Harraguas? pour ces chomeurs? pour l’algerie et dans la liste noire qu’elle honte???? pour quoi et pourquoi… infiniment de questions sans reponses! tu as auras bien tes comptes ne t’inquite pa et ca sera tres chaud et tres serrer!!!!tu oses parler de l’egypte!quelle honte? vous avez aidè l’egypte et le peuple en en algerie creve!




    0
  • MH99
    17 janvier 2010 at 9 h 33 min - Reply

    By MH99

    Je ne me rapelle pas exactement, mais cela remonte a la periode (une dizaine d’annees en arriere) ou Mr Benbitour avait ete designe?/ou nomme? Ou via quel cafouillage? nomme Chef de gouvernement (presidence Bouteflika). D’apres des infos de l’epoque il parait? que des la prise de sa fonction de chef de gouvernement alors Mr Benbitour s’etait offusque?/ou avait riposte? sur le fait de n’avoir pas eu la prerogative et la decision de nommer? ou choisir? ses ministres (en partie? ou le tout?) du gouvernement car ces ministres avaient ete choisis? ou nomme? par Bouteflika? et/ou par autre entite/clans de l’ombre/ou clans de ..?..
    Ce n’est qu’ensuite (après des mois au gouvernement si je me rapelle bien?) que Mr Benbitour avait demissione : après avoir vu/subi! la multitude de decrets , etc.. presidentiel, etc.. qui rendaient sa fonction de chef de gouvernement ridicule?/obsolete..

    La question qui se pose et qui aurait pu avoir donnee un signal (sur le Mr Benbitour) a tout etre humain connaissant le minimum d’autorite dont dispose un chef de gouvernement d’un etat (evidemment d’un chef de gouvernement possedant d’un minimum de rigueur/rationalite ,d’un minimum d’ethique/moralite/deontologie, soucieux d’oeuvrer pour l’etablissement d’un minima d’etat de droit en Algerie) aurait ete que Mr Benbitour demissione immediatement des le depart/juste apres ce cirque [genre republique bananiere..?] , or d’apres des infos si ma memoire est exacte? (cela a ete aussi commente il semble? par un politicien a l’etranger) cela n’a pas ete le cas avec Mr Benbitour qui a prefere continuer (tentant la chance?/ comptant sur le temps?, ou sur le changement des forces en presence..?, comptant sur le changement de rapport de forces?/sur autres parametres?, se fiant? a une soudaine benediction du ciel?,..) jusqu’a avoir subi une avalanche de decrets le (le Mr l’intellectuel Benbitour) le retranchant de plus en plus dans son coin de bureau (palais du gouvernement!).. Si donc les infos que j’ai note ici sont 100% consistantes? alors il ne faudrait pas s’etonner/ou s’offusquer? que Mr Benbitour signe des livres par ci par la et que juste avant/ou beaucoup avant les signatures /ou juste après!/ou beaucoup après, il (le Mr intellectuel Benbitour/Ph.D…) propose des plans de sortie de crise, etc…et la et la. On vit dans un monde ou existe toute sortes de personnes…

    Mon ecrit ci-inclus n’est ni a but de denigrement , ni a but de nihilisme, ni… mais qu’il s’agit de faits qui semble? etre concret, qui auraient pu etre declencheurs de signaux bien avant les prefaces/signatures de livres…etc…

    Mes Cordiales Salutations,
    And the true will prevails..

    MH99

    P.S.: Et comme d’habitude, ayant un emploi du temps tres charge je ne pourrai repondre a des questions/eclaircissements venant d’internautes [au cas ou il y’aurai des questions ou autres commentaires correles a mon present post]: I apologize for it..in advance..




    0
  • UbuDZ
    21 janvier 2010 at 23 h 54 min - Reply

    Je tiens à signaler un choc que j’ai eu pas plutard qu’hier.
    Etonné comme tout ce beau de cette Beuuurk:P nouvelle, me suis dit mieux vaut poser la question à Sieur benbitour sur son FaceBook (http://www.facebook.com/search/?q=benbitour&init=quick#/pages/Ahmed-Benbitour/161556653347?ref=search&sid=100000095705867.1301658099..1)car j’avais rejoint le groupe dès l’apparition de son « initiative du salut de l’algérie »… Après avoir posé la question sur l’espace Face, un, deux, trois jours et j’ai eu enfin la répense. La répense était que ma question a été éffacée et moi éjecter, viré du groupe. 🙂
    Voilà, jolie comme histoire non? 😀 Ratatouille de ratatouille je m’aime lolll




    0
  • zino
    25 janvier 2010 at 12 h 35 min - Reply

    bonjour a tous,

    je suis surprise de comment vous réagissez si nombreux a ça alors qu’aucun de vous ne se bouge le petit doight pour changer les choses je vous trouve bien prétencieux deriere vos ordinateurs a juger les gens pour leurs choix et a essayer d’éxpliquer par les moyens les plus tordu ces derniers car biensur de la ou vous êtes vous faites beaucoup et je vous en filicites mes chers Algeriens. un grand Bravo a tous ceux qui on écrit sur cet article.

    excuser mon sarcasme

    1,2,3 VIVA L’Algerie




    0
  • Yacine
    26 janvier 2010 at 19 h 26 min - Reply

    I’che tchouf, Khaled Nezzar épingle Bouteflika à cause de la jeunesse !

    Après avoir été le responsable principal des périodes les plus noires de l’histoire de l’Algérie marquée par des bains de sang en série, après avoir confisqué la souveraineté du peuple algérien et mis entre parenthèses la démocratie et les libertés individuelles, et livra la gestion politique du pays à une horde de rapaces dont l’appétit prédateur va crescendo et ne finit pas de broyer le peuple, après avoir tué et torturé des Algériens jeunes et moins jeunes, après avoir souillé l’ANP avec ses méthodes barbares, Nezzar, la crécelle de la grande muette, le va-t-en-guerre contre les désarmés (seule guerre à laquelle il participe), celui qui rapatria Boudiaf du Maroc pour être tué et rapatria Abdelhak Layada du même pays pour lui assurer une belle retraite après de bons et loyaux services et le propulser avocat de l’armée, ce général-major s’apitoie sur le sort de la jeunesse et transmet par voie de presse leur désarroi et leurs problèmes à Bouteflika pour qu’il les prenne en charge. Oh, que c’est charmant !

    Il a même parlé (tenez-vous bien) de la nécessité d’élargir le champ de la liberté d’expression ! Non, ce n’est pas un canular, c’est dans elkhabar du 25 janvier ; celui qui n’a pas de témoin est un menteur dit le dicton. Comme c’est doux ! Il finira un jour par faire fondre en larmes ceux qui, comme nous, pensent de lui des choses pas gentilles. Il vient de commencer à militer pour la démocratie et la liberté de parole. Décidément, il est fidèle à lui-même, il fait toujours partie du bataillon de la treizième heure, à la fleur de l’âge comme vers sa fin.

    Ses propos ne sont pas sans rappeler la bienveillance et l’amour infini de George Bush pour les peuples afghan et irakien ; lui aussi « a conseillé »… son Karazai afghan et son Karazai irakien à faire preuve de démocratie et de justice…




    0
  • touhami
    27 janvier 2010 at 18 h 00 min - Reply

    Vous étiez nombreux à réagir suite à la publication de l’information sur le fait que Dr Benbitour ait accepté de préfacer le livre de Mr Nezzar. J’ai juste envie de dire qu’il ne faut pas s’emballer et précipiter la vente de la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Comme vous, je me pose aussi des questions sur le pourquoi de ce geste et les conséquences sur l’initiative lancée début octobre par l’intéressé, mais avant tout jugement de valeur je préfère attendre la sortie du livre et prendre connaissance de son contenu.




    0
  • algerien du monde
    29 janvier 2010 at 23 h 30 min - Reply

    Je demande a ce que Mr Benbitour reste toujours en contact avec les cercles influents du pouvoir. Comment pouvons nous changer le systeme actuel si nous sommes tous loin du l arene et nous continuons a pleurer notre liberte perdue depuis des decennies.

    Mr Benbitour est reconnu par son integrite et sa competence, valeurs rarrissimes chez nous gouvernants. Je suis convaincu qu il est bien place pour dessiner une feuille de route pour le changement.

    Maintenant, si nous sommes convaincus de la necessite du changement, il serait utile pour nous tous de rejoindre son intiative ou des initiatives similaires.
    Il a le merite de presenter un projet clair base’ sur des fondements scientifiques plutot que de fondre dans la critique du systeme actuel comme le font la quasi totalite de notre opposition a l etranger.
    Pour moi, Nezzar & CO font deja partie de l histoire ancienne, ils vont tous tomber l un apres l autre par la force divine…., l’Algerie sera rendue aux algeriens Inchallah!




    0
  • salim
    4 avril 2013 at 23 h 56 min - Reply

    Je ne suis pas surpris par ça Benbitour sait bien comment être président en Algérie … cherche le moyen le plus sûr pour etre président … on lui a posé une question si vous allez chercher la base islamiste a répondu je n’ai pas besoin … revoir son interview à chorouk ….




    0
  • Sadek
    5 avril 2013 at 13 h 37 min - Reply

    Bonjour amis de LQA,

    Je constate qu’à deux reprises mon post avec une vidéo n’apparaît pas sur cet article. Y a t-il une raison à celà que j’ignore?

    Salutations

    =====================
    Cher compatriote,
    Il n’est pas question de verser dans des attaques personnelles contre quiconque. C’est la raison pour laquelle, nous n’avons pas publier votre vidéo.
    Amicalement.
    La Rédaction LQA




    0
    • Sadek
      5 avril 2013 at 14 h 53 min - Reply

      Pas de problèmes de mon côté. Remarquez que ce n’est pas ma vidéo et je n’attaque personne, c’est juste que je voulais signaler une analyse de quelqu’un dont j’ignore l’identité afin que nous puissions en vérifier la véracité.




      0

    Congrès du Changement Démocratique