Édition du
26 July 2017

Algérie : Après SONATRACH, SONELGAZ dans la ligne de mire du DRS

Nous apprenons par TSA, sous la plume de Zineb Benzita, qu’après Sonatrach, une enquête aurait été diligentée  à SONELGAZ, dans une sorte d’opération « manu pulite »

En fait la question que nous posons, est pourquoi Sonelgaz, et pourquoi maintenant. Si le but recherché par le DRS est de s’attaquer à la corruption, il fallait rester à SONATRACH. C’est là l’antre du mal qui ronge l’Algérie, et c’est de là qu’il serait possible de terrasser la bête immonde qui se nourrit de la chair des Algériens, et de l’avenir de leurs enfants.

Il semble, selon des fuites organisées, et des articles de presse, que ce soit Bouteflika qui ait donné l’ordre au DRS d’enquêter sur la corruption à SONATRACH. Cela prête à sourire, quand on sait que tous les gros trafics, y compris l’affaire BRC, et bien d’autres encore, dans lesquels des proches de Bouteflika sont mouillés jusqu’au cou, sont dirigés par l’un  de ses bras droits, et néanmoins Ministre des hydrocarbures, le fameux Chakib Khalil.

Question à un dinar : Pourquoi l’affaire BRC, et celle de la base américaine au Sahara ont été enterrées avant même  d’être instruites ?

BD


Nombre de lectures : 8933
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Said Salombi
    17 janvier 2010 at 22 h 22 min - Reply

    Apparement c’est le DRS version Zerhouni qui fait cette agitation. En principe donc, pas de tortures trop atroces ou d’executions extra-judiciaires en vue pour les PDG mis en cause. En principe j’ai dit. Le DRS-canal historique ne devrait pas embeter les Sona-kda-wa-kda qui ont des centaines d’agences sur le vaste pays de la RADP,donc difficiles à « enqueter ». Il devrait aller droit au but, faire une descente dans l’agence principale de la Sona-présidence à El Mouradia, arreter tous les Boutef et sous-Boutef qui s’y trouvent et les deferer devant une cour speciale pour haute trahison…

    Oui mais…la Sona-DRS-canal-historique appartient de plein droit à Toufik, et Toufik ne peut mettre Boutef dehors sans causer la colere de Haliburton ou British Gas, et quand ces gens sont en colere, ils peuvent faire n’importe quoi, comme par exemple actionner leurs amis politiques pour vous mener au TPI pour l’ensemble de votre oeuvre…donc pas de descente à El Mouradia du
    DRS-canal-historique…

    Voilà donc: on essaie de se faire peur entre clans maffieux, mais on trouvera un arrangement en fin de compte, un autre point d’equilibre…à moins que le petit peuple affamé et humilié se mette de la partie, alors là, tous les pronostics deviennent caducs et tous les experts vont se cacher dans la foret pour eviter les plateaux de télé….

    Si Tchad




    0
    • Farid
      15 mars 2013 at 10 h 16 min - Reply

      j’adore ton humour salombi!




      0
  • brahmi16
    18 janvier 2010 at 11 h 34 min - Reply

    Pour etre recruté par une entreprise public(sonatrach sonelgaz ,etc, meme les hopitaux et les universites s’ y mettent, c ‘est le tarif, il faut debourser 100 000,00da !!!! le president devrait donner l’ algerie en sous traitance aux japonais.il n’ y a pas de volonté d’ eradiquer la corruption .c’ est simple pourtant, il suffit d’ enqueter sur l ‘origine des fortunes, sur les signes exterieurs de richesses, sur les enrichissements sans cause.on devrait egalement avant tout investissement justifier l ‘origine des fonds.c’ est simple comme bonjour .Le pouvoir des militaires a la responsabilité d’ avoir laissé la situation pourrir ,au point ou il est pratiquement impossible d’ y remedier.Toutes ces fortunes illicites et illegitimes se sont constitues en puissant lobby qui sont infiltres(progeniture,parents,alliances) dans tous les rouages de l’ administration,de l’ armée,de la politique,etc, tel un cancer qui a disseminé les metastases à travers tout un corps.Rien ne pourra se faire dans ce pays,sans eux,parce qu’ ils sont partout.Dieu sauve nous!!!fais un miracle!!!




    0
  • Sais Abdelkrim
    18 janvier 2010 at 16 h 05 min - Reply

    Selon vote avis, le DRS ne devrait pas enquêter…ou s’il n’enquête pas, il devrait enquêter…on ne peut vous satisfaire dans l’un ou l’autre cas.
    Les pays européens, qui sont ni dictatures militaires, ni tortionnaires, etc, ont aussi la Corruption, et c’est cette même Corruption qui est en lien direct avec Sonatrach et Co.
    Donc, on ne peut éliminer l’un sans l’autre, ou du moins minimiser sa propagation avec des lois beaucoup plus répressives.
    Et comme vous le dites bien (coms), british ceci et petroleum cela, on un pouvoir COLOSSALE, voir guerre d’Irak.
    Que le DRS ou la CIA S’EN MÊLE, ils ne changeront pas grand chose.

    PS : TOUS LES CORROMPUS ET LES CORRUPTEURS NE SONT PAS TOUS FORCÉMENT DE LA FAMILLE DE BOUTEF OU SES CONNAISSANCES, FAUT PAS TROP FORCER LE DOIGT SUR ÇA, ET S’ATTAQUER EN PREMIER AUX PETITS CORRUPTEURS ET CORROMPUS QUI EMPOISONNENT LA VIE DES HONNÊTES CITOYENS QUI N’ONT PAS LE CHOIX ENTRE RÉGLER LEUR AFFAIRES BANALES OU PAYER LA TCHIPA POUR UN SERVICE.
    POUR MOI SONATRACH EST LA CORRUPTION DE LUXE COMME LA PROSTITUTION DE LUXE DANS LES HÔTELS * * * * *.




    0
  • Mohand
    19 janvier 2010 at 17 h 45 min - Reply

    Cette article mérite de figurer ici sur ce site que je lis souvent. Les faits dénoncés ne sont pas aussi importants pour le DRS regarde de près…. si oui bon Une ébauche de votre rapport éventuelle est facile a dressé , puis que les données reprises en détail sont véridiques et vérifiables.
    Debut de citation :
    « Si on veut que les Anglais se comportent correctement avec nous, évitez les magouilles dont on est devenu maîtres et champions du monde.
    Lisez cette contribution pleine de bon sens et de données qui nous parlent plus que tous les discours politiques.

    « Il faut plus qu’un code des marchés, il faut des barrières en fer,en Algérie pour que l’ordre soit respecté et que les lois soient le fil directeur des actions , et encore, on ne sait pas si on arriverait à juguler les dérives. voyez ce qui est arrivé dans le cadre d’un seul appel d’offre, lisez l’article ci-après.
    L’Angleterre réagit en fonction de tous ces faits, pour se faire une opinion.
    Si pour un marché d’assistance technique signé avec Ernest Young, on fait tout ce grabuge et pour ce que nous dénonçons que ferez vous messieurs.
    L’Angleterre est fâchée de l’attitude inamicale de certains dirigeants algériens. Nous relatons une affaire sur laquelle nous avons pu obtenir les données complètes et précises.
    On ne peut pas dire que l’Angleterre se comporte mal vis-à-vis de l’Algérie, sa tolérance vis-à-vis de Sonatrach par exemple, démontre une attitude bienveillante des Anglais en ce qui concerne son développement en Europe contrairement aux autres pays qui lui interdisent toute affaire directe sur leur territoire. L’Angleterre a investi plus de 50 milliards de dollars cumulés à travers notamment les compagnies BP et Shell. Elle dispose également d’entreprises opérationnelles dans d’autres domaines, comme celles des antibiotiques à Boumerdès ou encore les banques, comme HSBC.
    L’affaire de Khalifa empoisonne les Anglais qui répondent aux sollicitations des Algériens en modérant les attitudes des acteurs dans ce dossier. Les uns veulent son retour en Algérie , d’autres pas.
    Pendant ces tergiversations, l’année dernière une Société anglaise voulait participer dans le domaine de la formation et des équipements pédagogiques du primaire à l’université en passant par la formation des adultes, l’enseignement moyen et secondaire sans parler du domaine militaire, aux efforts de l’Algérie dans ce domaine spécifique. Une Société, malgré l’handicap de la langue avait décidé de participer aux appels d’offres dans le domaine.
    Il s’agit de FINDEL EDUCATION http://www.findel-education.co.uk/index.aspt, une référence mondiale en termes de création d’environnements pédagogiques. Son envergure exceptionnelle et le nombre élevé de ses partenaires spécialisés font d’elle un leader dans la fourniture des équipements pédagogiques. Elle avait décidé de participer à un l’appel d’offre international restreint pour l’équipement de plus de 500 sections de formation professionnelle en Algérie (Bomop N° 1132 du 16.05.2009).

    Elle a subi les affres du gang algérien de la formation professionnelle qui a favorisé et continue de favoriser des sociétés au détriment d’autres.
    Voici les faits:
    Findel a soumissionné pour plusieurs spécialités pour une valeur globale de plus de 60 millions d’€ dans le respect strict de la procédure.
    Son représentant était présent à Alger lors de l’ouverture des plis qui s’est déroulée dans les locaux de l’opérateur public. A cette ouverture publique des plis la recevabilité des offres a été décidée séance tenante et les plis financiers recevables ont été ouverts également et ce conformément au code des marchés publics.
    Toutes les sociétés connaissaient donc leurs chances. Les résultats de la compétition étaient connus de tous. Comme les négociations sont interdites , on sait donc qui normalement devrait adjudicataire de chaque lot.
    Les Anglais ignoraient les méthodes algériennes. Ils ont été choqués de la suite des opérations, comme nous le divulguons dans la suite de cet écrit.

    Pour chaque lot plus d’une dizaine de soumissionnaires fut enregistrée. Nous citons cependant les principaux soumissionnaires de chaque lot en les ordonnant du moins disant au plus cher et ce pour alléger le texte.

    Lot électricité bâtiment.
    1. CMC Négoce (Tunisie)4.469.554,00€
    2. DIDACTA (It) 5.083.362, 33€
    Lot électronique automobile.
    1. QUALITY / TECHNOLOGY 10.425.000€
    2. DELORENZO (It) 11.460.166,61€
    3. ECODIME(Fr) 14.927.469,52 €
    Lot froid – climatisation:
    1. FINDEL Education (UK) 11.372.911,71€
    2. QUALITY /TECHNOLOGY(It)13.104.008,68 €
    3. ECODIME Fr 17.979.618,11 €
    Lot 4 gaz et Installation sanitaire :
    1.ETI Fr 4.428.649,40 €
    2.Sarl FIEPE Dz 6.098.522,18 €
    3.PMO Dz 6.858.549,41 €
    Lot 5 mécanique automobile :
    1.SERIND It 13.435.889,96€
    2.MITSUBISHI 14.082.292,94€
    3.QUALITY / TECHNOLOGY It 15.039.356,00€
    4.OUTILAC (Be)15.752.832,30€
    Lot 6 prêt à porter :
    1.QUALITY /TECHNONOLY It 8.730.597,02€
    2.EGT San marino 9.196.222,65 €
    3.GEMSSI Chine 9.415.588,04 €
    Lot 7 soudure
    1.ETI Fr 5.184.781,97€
    2.QUALITY /TECHNOLOGY It 5.226.213,69 €

    Ce sont là les résultats officiels qui ont été consignés dans un document réglementaire qui fait foi.
    Or, comme on le découvrira par la suite, ils se sont bien fichus de ce résultat, les adjudications ont été faites non en fonction des résultats de la compétition mais en se basant certainement sur les cadeaux que les uns et les autres ont distribués aux « décideurs » de ce ministère. On parle notamment d’un certain bi national qui est actif dans le secteur ainsi que d’une Dame qui a gravi vite les échelons socio professionnels et économiques.
    Certains ont été tout bonnement et franchement éliminés injustement et illégalement. Les cas de FINDEL, et Quality / Technology ayant remporté haut la main la compétition de certains lots sont éloquents. Pourquoi leur a-t-on préféré ECODIME et OUTILAC tout comme on a choisi une société chinoise GEMSSI au lieu du moins disant ? La question est posée.
    L’avis de presse portant adjudications des projets de marchés a été publié début aout, d’abord dans le journal Algérie News, un journal sans grande audience et inconnu des étrangers. Plusieurs jours après l’annonce faite en catimini sur Algérie News, on fait paraître l’avis d’adjudications provisoires sur le BOMOP comme la loi les y oblige.
    Ce fait anodin est révélateur de l’existence d’une tactique sournoise avec des conséquences inéluctables sur les recours éventuels. Les sociétés ne le savaient pas car elles attendaient l’avis sur le Bomop. Or au moment de la publication sur le Bomop 10 jours se sont écoulés après la première parution, puisqu’une annonce a été publiée sur Algérie News. Le délai réglementaire de recours est donc échu et par voie de conséquence les recours éventuels ne sont pas recevables à la Commission Nationale des Marchés , et ce malgré ce vice de procédure.
    Par ailleurs notons que pendant cette période les responsables étaient officiellement en vacances y compris le Ministre. La tactique est cousue de fil blanc.
    L’avis officiel d’adjudication sur le BOMOP a été inséré sur le bulletin N° 1146 de la semaine du 23 au 29.08.09. Il n’a pas été possible à aucun soumissionnaire de contester les décisions conformément à la réglementation et au code des marchés publics puisque le délai est échu. Le machiavélisme de ceux qui ont orchestré ce contre temps, ont eu aussi le pouvoir temporaire qui leur a permis de donner des résultats alors que la commission d’évaluation n’avait pas siégé (les membres étaient absents pour congé annuel). Ceux qui ont organisé ces attributions sont les bénéficiaires sans aucun doute possible du favoritisme flagrant qu’ils ont décidé.
    Beaucoup de sociétés étrangères ont entendu des rumeurs, sciemment colportées, elles disaient que les choix ont été faits lors d’une réunion à Paris où étaient présents certains individus qui passent pour être les chefs d’orchestre et les récipiendaires des avantages que leur octroient leurs favoris. Cependant il s’est trouvé des sociétés et des professionnels dans ce business qui ont démenti la rumeur ils ont misé sur la bonne foi des Algériens pour continuer à travailler tout en respectant les règles du jeu, sachant par ailleurs que les commissions éventuellement distribuées à des fonctionnaires étrangers sont passibles de peine pénale de 10 ans dans le chef du responsable de la société.

    Nonobstant les résultats financiers, il y a lieu de relever que certaines entreprises qui ont été choisies ne réunissent pas les conditions légales et réglementaires pour prétendre à des marchés dans le domaine pédagogique. On cite Outilac qui est un grossiste d’outillage, et qui postérieurement à la date d’ouverture des plis a modifié ses statuts de même que CMC négoce, qui n’a aucune référence ni expérience dans le domaine. C’est un représentant de commerce et un vendeur de machines à coudre et accessoires.
    Les gains sont probablement trop importants pour oublier le devoir de vérification et l’obligation d’assurer une transparence en traitant les soumissionnaires de la même façon et en appliquant les critères préalablement arrêtés ? Quand bien même compte tenu de leur pouvoir administratif sur les hommes et sur les deniers de l’Etat, certains s’imaginent outrepasser toutes les règles, il y des Algériens qui condamnent ces procédés mafieux et qui considèrent que ce sont purement des injures qu’ils refusent d’intégrer dans leurs méthodes de travail. Ils disent qu’ils nous déshonorent et font de nous des bandits de grands chemins, nous qui prétendons construire un pays de droit et qui respectons les règles.
    C’est quoi un pouvoir aussi outrancier ? Ne s’apparente il pas à un gang qui se permet tout et qui impose ses désirs fussent ils déshonorants et illégaux. De plus, tapis dans leurs bureaux au niveau central de ministères, où voyageant entre plusieurs capitales pour d’obscures missions étatiques ils continuent d’agir comme si de rien n’était. S’imaginent-ils pouvoir se dérober en accusant éventuellement des sous fifres ? Ils ne peuvent procéder indéfiniment ainsi car les choses sont trop voyantes et les gens sont devenus tout à fait perspicaces et récalcitrants aux injustices.
    Voici donc les décisions qui ont été prises au grand désarroi des défenseurs de la légalité et des intérêts du pays.
    Lot Electricité bâtiment :
    Adjugé à CMC négoce 4.563.338,81 €
    La société n’a aucune compétence ni expérience dans le métier concerné comme nous le disions ci-dessus. Par quel jeu de passe passe le Responsable de cette société Tunisienne un certain Bouguerra est devenu un fournisseur incontournable de l’Algérie, lui qui n’arrive pas à placer un clou dans le secteur de la Formation en Tunisie ? Notre Ministre est né à Tunis, mais peut on s’autoriser des supputations allant jusque là. On a besoin de connaitre la vérité.
    Lot Electronique automobile :
    Attribué à ECODIME pour 14.517.702,63 €
    Ecodime n’est pas moins disant contrairement à ce qui est indiqué dans l’avis du Bomop. Le moins disant est Quality /Technology (Italie) pour 10.425.000,00 € suivi de Delorenzo pour 11.460.166,61 € puis Edunter (ES) pour un montant de 14.517.702,63 € –
    Cette décision fait perdre à l’Algérie : 4. 082.702,63 €. Qu’est qui justifie ce passe droit et cette décision ? (Combien donc a encaissé le décideur de ce passe droit comparé ce que l’Algérie perd par la faute de son action illégale si on veut le savoir il suffit de consulter les données de la société concernées pour trouver des traces indélibiles) ou tout simplement en convoquant et en interrogeant le responsable de cette société Française.
    Lot froid et climatisation :
    Adjugé à ECODIME(Fr) 17.979.618,11€
    Classé 4eme donc il n’est pas moins disant ni le mieux disant.
    Le lot devait revenir à FINDEL UK moins disant, pour 11.372.911,71 € – ou alors le deuxième moins disant à savoir Quality / Technology (It) pour 13.104.008,68 €
    Par le fait d’avoir écarté FINDEL, l’Algérie perd 6.606.707,30 €, et pour avoir écarté le deuxième moins disant l’Algérie perd 3.875.609,43 € –
    Lot 5 mécanique véhicule léger :
    Adjugé à Outilac (Be) pour 14.106.902,00 €.Outilac n’est pas moins disant.Le lot aurait du être attribué à SERIND It pour un montant de 13.835.889€.
    Lot 6 Prêt à porter :
    Adjugé à Gemsy chine 9.423.160,43 €
    Le moins disant est Q / T pour un montant de 8.730.597 €
    Lot 7 Soudure :
    Adjugé à ETI Fr pour 5.190.469,34 €.
    Alors que PMO pour un montant de 5.597.696 € aurait du être l’adjudicataire compte tenu de la préférence de 15% accordée aux sociétés locales. (Soit 4.758.041€).

    Voila comment – pour des intérêts de quelques individus, les deniers de l’Algérie sont bradés et sa notoriété au plan international salie.Tapis derrière des personnalités dont ils sont proches -des actes aux injustes sont commis dans l’indifférence générale. Les organes de contrôle, les Commissions, l’Administration tous sont consentant en se taisant ,du fait que les personnes à l’origine de ces délits sont hauts placés et bénéficient de l’impunité. Voila ce que c’est que gérer en Algérie. On ne gère pas, on facilite le vol.
    Voila aussi pourquoi le pays comme l’Angleterre qui ne connait pas les magouilles algériennes et ne veut pas entendre parler n’admet pas que de tels actes illégaux puissent se dérouler à ciel ouvert. Voilà pourquoi il ne s’imagine pas possible dans de pareils circonstances, que la loi est la même pour tous. Ils réfléchissent et hésitent dans beaucoup de situations (le cas de Khalifa en est un). Ce n’est pas le fait de miroiter des marchés mirobolants d’armes qui pourraient les orienter dans un sens contraire à leur sens moral et leur éthique.
    Fin de citation »
    source : Algérie politique.




    0
  • Salah TARBOUT
    26 février 2013 at 13 h 39 min - Reply

    Pour être admis dans les girons du système corrompu et corrupteur algérien il faut être comme Telli Achour « valet attitré » de mister BOUTARFA Noureddine le « chasseur » d’agents (et vis-versa), hé oui, …dans notre « pôvre » Algérie le jeu des diversions laisse du champs aux rapaces pour, « délimiter » leurs territoires, se faire leurs proies et marquer les esprits, de toutes les manières possibles inimaginables ou des plus simples et criardes, comme ils disent, « la fin justifie les moyens » et/ou « qui n’est pas avec nous est contre nous » et partent en guerre contre les compétences nationales et les incorruptibles.

    La corruption à SONELGAZ est menée tambour bâton par mister Boutarfa noureddine son PDG et Seigneur Telli Achour son pourvoyeur de Fonds sociaux à qui il a offert un appartement au centre d’Alger d’où il a chassé les occupants légitimes, ce sinistre Véritable Immonde Poison n’a de soucis que de « gérer » comme une propriété personnelle le patrimoine immobilier du Groupe SONELGAZ, chassant qui il veut et logeant et construisant pour qui il veut, jusqu’à des gens étrangers au Groupe, Cette formule toute trouvée de donnant donnant est devenue le sport national favori des responsables à tous les niveaux et secteurs confondus, pour les recrutements de leurs enfants, leur placement et l’acquisition de privilèges et de logements comme faveurs faites par les uns aux autres, ils se sont même fait payé le pèlerinage à la Mecque avec l’argent des œuvres sociales et de la mutuelle dont la gestion est confiée « pas à n’importe qui bien sur » par soucis de gl^ner des intérêts et les fructifier à l’infini, d’abus et de pérennité des rapines, Le groupe SONELGAZ a payé des centrales à 3 fois les prix en cours à travers le monde (Ain-Djasser, Fkirina etc…) dont une celle de l’Arbaa se retrouve avec 3 groupes sur 4 à l’arrêt que compare le responsable de SONELGAZ à des sources froides chez les américains (pour clouer le bec aux citoyens récalcitrants ou trop vindicatifs, en sous entendant que « même » chez la première puissance mondiale on recourt à la mise à l’arrêt de centrales électriques) mais sans préciser que chez ces autres l’investissement est planifié pour n’être que rentable et que seuls des impératifs majeurs font recourir à cette mise en vaille comme, l’amortissement, le vieillissement ou la délocalisation de quelques sources de consommations rendant leur fonctionnement onéreux ou déficitaires, et puis pourquoi ne les imitons-nous pas dans leurs visions futuristes et l’intérêt inconditionnel qu’ils portent à la santé économique et politique de leur chère patrie ? au lieu d’imposer des effectifs constitués à 80 0/0 de nouveaux recrutés tous enfants de flen et flen promis à un avenir prometteur de « responsables » ouvrant droit à l’héritage des privilèges, passe-droit démesurés par rapport à leurs compétences et état d’esprit, en maintenant les lobbies relationnels parentaux ou créés parmi les élites qu’ils constituent d’eux même entre gens de la haute sphère .

    Aucune politique de remise en cause, de redressement (assainissement) et développement n’est envisagée par ses rapaces aux commandes des institutions et établissements algériens, pour mettre fin à ces pratiques attentatoires mettant en péril et le pays et les générations à venir sans repères et sans consciente responsabilité.

    Ici en Algérie tout est question d’allégeance et nos gouvernant font mieux que les « les occupants Français » ils ont élit domiciles à club des pains et construit ou détourné des bâtisses et des terrains à n’en plus compter, faisant sur tout mains basses, puisque personne n’est obligé à rendre des comptes et même quand ceux-ci sont rendus, tous y est justifié par l’absurde unique son de cloche et gueule de bois, …il y a tant à dire sur le dysfonctionnement des institutions et de l’administration à commencer par l’instrumentalisation de la « justice » et les dépénalisations multiformes maquillant les délits et les hauts faits de détournements tous azimuts ainsi que les monopoles claniques et maffieux, favorisant l’opacité destructrice de la société algérienne toute entière jusqu’à ses repères culturels et identitaires.

    La corruption n’est pas seulement cette illustration faite par, les pots de vins, les passe-droits, l’abus de pouvoir, le clientélisme, mais la plus dangereuse de toutes qui est le pourrissement des mentalités qui se jouent de toutes les morales et les éthiques, ancrant dans les esprits ces ambitions démesurées et le recours à des pratiques abjectes et ô combien destructrices d’une société ne sachant plus à quels « saints » se vouer, ces simples citoyens entrainés « bon gré mal gré » dans cette culture de chacun pour soi et de l’incurie, à tous les niveaux, sans états d’âme.

    Mr Telli occupe bien l’appartement indument et vilement (traitreusement) acquis en offrande pour services rendus par son souteneur mr le PDG du groupe, à Alger centre, dans l’immeuble faisant face au palais du gouvernement.

    des choses sont dites sur:
    sonelgaz.over-blog.com & bien d’autres sites où le citoyen lance des SOS désespérés et désespérants (tellement poignants d’impuissante révolte et insurrection étouffées à l’état embryonnaire) .

    le « Sidéré »

    des choses sont dites sur:

    1- sonelgaz.over-blog.com & bien d’autres sites où le citoyen lance des SOS désespérés et désespérants (tellement poignants d’impuissante révolte et insurrection étouffées à l’état embryonnaire) .

    le sidéré




    0
  • ahmed said
    4 mars 2013 at 13 h 24 min - Reply

    Les Responsables de la SONELGAZ se remplissent bien les poches avec ces projets de réalisation de centrales électriques qui ont coutés au trésor public des milliards de DOLLARDS.

    La stratégie qu’il faut adopter par les services de sécurité pour démanteler les réseaux mafieux au seins de cette entreprise se résume comme suit:

    – Faire une enquête minutieuse sur les contrats établis avec SNC LAVALIN et spécialement sur la centrale de HDJERET ENNOUSS, décortiquer les cahiers des charges et les contrats de réalisation de centrales électriques ( matériels fournis, spécifications techniques, réserves levées ou non levées ext)
    – Enquêter sur le contrat LTSA signer avec GE et qui porte préjudice à la maintenance des turbines à gaz FRAME 5 et FRAME 9, ce contrat conclus pour une durée de 15 Années.
    – Pourquoi SPE SNG achète des turbines à gaz de 17 MW et laisse tomber des projets de centrales Diesel, sachant que ces turbines seront exploitées par le gasoil, et le motifs urgence est toujours affiché comme prétexte.




    0
  • Salah T
    19 mars 2013 at 14 h 04 min - Reply

    …et ces monstres qui vous donnent envie de vous suicider ou de les brûler sur des bûchers peu ardents , pour qu’il ressentent les souffrances de la mort à petit feu, comme ce sinistre BOUTARFA Noureddine qui n’a pour objectifs que de rendre malheureux les gens honnêtes et enquiquiner (en allant jusqu’à expulser, l’appareil judiciaire algérien aidant car corrompu et aux ordres) de paisibles citoyens de la « petite sphère » qui n’ont commis de crime que celui d’avoir eu la chance de bénéficier comme lui d’un logement SONELGAZ, qu’ils habitent toujours alors que lui l’a vendu pour 8.000.000 de DA ayant acquis (allez savoir comment) d’autres biens et toujours le bénéfice d’un logement de fonction grassement payé par l’entreprise, alors qu’il loue ses biens.

    IL faudrait une enquête sérieuse et probe pour déterminer les conditions d’attribution, des logements de BEN AKNOUN à des étrangers au groupe, de l’appartement de la rue négrier d’Alger centre à sir Telli Achour (pour services rendus et connivences criminelles) et le harcèlement démoniaque et outrancier (frisant la paranoïa) des occupants des derniers logements (bungalows de Ben-Aknoun) pour y construire des duplex haut standing à offrir à des supra-algériens de la sphère des rapaces et prédateurs de son espèce et garder ses privilèges et relations.

    C’est à vous ancrer dans la tête le désir d’inventer une mort spéciale pour ces gens qui n’ont rien d’humains que l’aspect (même pas la forme), le diable lui-même aurait beaucoup à apprendre de ce BOUTARFA et ses maîtres nous gouvernant, pour remplir son sac à malices des plus abjectes et scabreuses formules et recettes, mais il faudrait à monsieur le démon bénéficier des mêmes conditions et rayons d’actions que seul le système politique algérien corrompu corrupteur clientéliste et inquisiteur sait présenter pour lui offrir le bonus de dépénaliser tous ses actes de gestion passés et à venir, dans un pays où tous les détenteurs d’un pouvoir quelconque en usent et abusent dans l’incurie et l »impunité totales, sans avoir à rendre compte à personne et de rien et qui utilisent outrancièrement leur statut souvent usurpé (car acquis par des voies détournées et des pratiques inavouées) pour détourner jusqu’au moindre droit de citoyen et en faire un moyen de pression et d’avilissement, au dépens de l’économie algérienne et de la stabilité sociale qui a engendré cet état de poudrière dont les ingrédients sont loin d’être conventionnels et contrôlables risquant d’exploser intempestivement et dangereusement dans tous les sens avec des conséquences catastrophiques imprévisibles.

    N’oublions pas bien sur ces islamistes, soit disant honnis pour leurs actes et même les plus insignifiants (élevés au statut d’élus de Dieupar enchantement) détenant tous les droits d’agressions sur qui ils veulent et qui profitent de ces situations ambiguës et nourries à la mamelle du pouvoir, qui agissent en territoire conquis et livré à leurs dictat pour fermer, les salles de spectacles, les espaces de détente, les lieux de culture, les débits de boissons alcoolisées et jusqu’aux lieux de cultes non islamiques ainsi que les issues à la littérature diversifiée autres que religieuses, avec la bénédiction de l’administration qui les encourage par ces prises de postions controversées et par trop impartiales et non républicaines.

    Le système algérien lui-même répartissant les pouvoirs et les privilèges s’impose comme l’engrais fertilisant et polinisateur des graines du terrorisme sous toutes ses formes connues et inconnues dont, l’intégrisme islamique, l’abus de pouvoir, l’injustice, le mépris des valeurs et vertus, l’inquisition, l’autoritarisme abusif, la spoliation, la marginalisation, la violence multiformes et l’atteinte à l’intégrité morale et physique des humbles citoyens, ça commence par, les programmes scolaires, les discours prosélytes, les prêches discriminatoires, la haine et les appels à la neutralisation de « l’autre ». puis vient le double discours des autorités à la fois juges et arbitres décidant au lieu et place des concernés des mesures de clémences et de promotions des criminels qu’ils soient attentatoires contre le citoyen où promotrices des statuts de ceux qui ne font que traire la vache Algérie jusqu’au sang de ses plus fidèles enfants. Pour finir par le totalitarisme et la main mise sur les richesses naturelles du pays et toutes ses ressources au détriment de l’économie nationale, son développement et l’équilibre social, en passant par, la corruption, l’enrôlement et la mise aux pas de l’appareil judiciaire à la solde des dirigeants et leurs valets.

    On n’a pas besoin et n’est pas obligé d’être musulman pour être Algérien, nous appartenons tous à Dieu notre seul créateur et maître, pourquoi donc ces discours orientés, aliénants, fallacieux, ségrégationnistes, incitateurs, hypocrites et provocateurs ? et pourquoi alors prendrait-on les armes contre un ennemi extérieur convoitant nos richesses alors que nous en sommes privés par nos propres gouvernants vivant en marge de la société dans des résidences cossues loin du besoin et des feux de la rampe, dont les enfants sont assis sur des sièges ascenseurs et même propulseurs, au mépris de toutes les éthiques et de la décence morale, ceux là même qui se targuent aujourd’hui de défendre la « patrie «‘ contre ces « hordes sauvages » reviendraient demain aux côtés de ceux-ci pour tenir avec eux les rennes de la république intégriste, au régime aussi totalitaire ou pire que celui auquel il nous soumettent aujourd’hui à l’abri de leur immunité plus que divine, sous la grâce des pays occidentaux soucieux de garder les troupeaux de bêtes indociles dans leurs enclos à se disputer les pâturages trop maigres de cultures, trop occupés à se chamailler sur le leadership pour se rendre compte de leur état d’asservissement total ou de vulnérabilité, incapables d’assurer jusqu’à leur sécurité primaire envers eux-mêmes d’abord et les « étrangers » ensuite ou simultanément à cause de leurs retards technologiques et scientifiques irrattrapables dus à leurs orientations purement idéologiques rétrogrades et destructrices.

    Vous pensez que votre nez est relevé très haut vers le ciel, mais nous nous savons que le notre est embourbé dans votre fiel maintenus que nous sommes par vos mains et celles de vos maîtres la tête bien enfoncée dedans, nous permettant juste par moments de la relever un peu pour humer l’air trop vicié par vos actes pollueurs, vous nous avez enlevé toute dignité et espoir, vous croyant forts de vos positions usurpées, et vous oserez rappeler des algériens autres que musulmans ou tout simplement laïcs pour défendre vos intérêts aujourd’hui et subir votre dictat institutionnalisé demain en cohabitation avec les bourreaux proclamés des libertés individuelles et collectives ou tout simplement reconvertis vous porterez vous-même l’étendard accompagnant le cercueil de la démocratie ou plutôt de la vie telle que Dieu l’a prescrite pour l’enterrer dans les domaines de vos rapines sans laisser ni de place pour de nouveaux germes prometteurs ni effacer les traces de vos crimes abjectes par pur stratégie de marquage des esprits et de dissuasions pour tuer toute action téméraire dans l’embryon même comme vous auriez du le faire depuis toujours pour éliminer le risque de proliférations des larves nuisibles qui se muent, en gardiens du temples, objecteurs de conscience et autres zombies ou tangos toujours prêts à répandre la terreur pour asseoir le pouvoir sans partage des tyrans, mégalomanes, sanguinaires, spéculateurs et manipulateurs de tous bords .
    Il incombe à vous seuls de défendre les intérêts de vos enfants choyés, les nôtres et ceux de nos descendants pour lesquels nos parents se sont sacrifiés ont étés carrément détournés par vous à vôtre seul profit et pour vous servir de cadeaux et de tremplins pour vos ascensions fulgurantes, au lieu de revoir les leçons du passé, vous vous persuadez de votre pérennité, vous êtes les ennemis du peuple, Bonne guerre messieurs !

    C’est là l’un des rares produits algériens exportés avec les magouilles étatiques, ces pratiques de corruptions, de pressions multiformes, de compromissions, de faux et usages de faux ainsi que de trafic d’influence avec le recours à la justice instrumentalisée et les menaces d’y recourir sont monnaies courantes et mêmes les méthodes préférées par Mr BOUTARFA noureddine pour arriver à ses fins d’accaparement de biens fonciers et immobilier pour les offrirs à ses chikours et s’accrocher comme un morpion à son siège de PDG du groupe SONELGAZ et même espérer un poste gouvernemental comme son ex Valet B. ZOUBIR qui comme lui sont impliqués dans des affaires justiciables et incriminés dans des dossiers de corruptions et de détournements de déniers publiques, ce sinistre et vil personnage ne cesse de harceler de paisibles acquéreurs de logements de fonction qui n’ont eu de tort que de ne pas avoir profité des conjonctures passées pour ériger des batisses sur le terrain d’assiète de leur modeste demeure à l’instar des dirigeants voraces de l’entreprise qui n’avaient pas restitué leurs logements de fonction alors qu’il devaient le faire (condition) après la construction de leur « bâtiments » avec l’aide de SONELGAZ, dont ce « machiavélique » BOUTARFA qui a vendu son tout premier logement standing de la cité miremont à Chevaley et qui est le premier PDG du Groupe à offrir des logements à des pontes étrangers à SONELGAZ entre autres Mr CHAKIB KHELLIL. Ces stratèges au sommets des hiérarchies administratives, institutionnelles et militaires de l’Algérie sont si surs de leurs pouvoir et forces qu’ils se regroupent dans des ilots cossus et bien gardés par des troupes militaires, qu’ils oublient la facilité de les cibler sans risques d’atteindre ces citoyens qu’ils méprisent et aux détriments desquels ils amassent leurs fortunes et multiplient leurs rapines insatiables.




    0
  • kako
    19 novembre 2014 at 19 h 17 min - Reply
  • Dudesert
    20 novembre 2014 at 7 h 45 min - Reply

    La corruption est partout en Algerie, à commencer par les transactions sur les voies lors de élections.
    La grande corruption se trouve au niveau des institutions de souveraineté et des différents plans et ailleurs.
    Au niveau de Sonatrach et de sonelgaz, la corruption n’est pas importante par rapport aux volumes de transactions traitées. Les 60 milliards d’importations annuelles ne concernent que de très loins sonatrach dont le plan de développement est financé actuellement par les partenaires : Plus de 90 % de cette dépense est allouée a d’autres secteurs.




    0
  • kako
    29 mars 2015 at 19 h 49 min - Reply
  • islham
    30 mars 2015 at 16 h 08 min - Reply

    Si il y a gens qui lisent les anciens articles parus sur le Quotidien cela veut dire qu’on a pas évoluer on est donc au même stade sur tout les points confondues : Politique économique diplomatique scientifique et et……………………….




    0
  • Congrès du Changement Démocratique