Édition du
22 July 2017

A l'appel du CNAPEST et de l'UNPEF 10 000 travailleurs de l'éducation ont marché à Tizi Ouzou

Par Karim B.

La Tribune des Lecteurs 21 janvier 2010

Selon diverses sources, près de 10000 travailleurs, entre enseignants et personnels administratifs des établissements scolaires, ont pris part à cette marche qui s’est ébranlée du siège de la direction de l’éducation de Tizi Ouzou, où un sit-in de protestation a été observé durant toute la matinée, pour prendre fin devant le siège de la wilaya, passant par la rue Kerrad Rachid et le boulevard Houari Boumediene. Tout au long de cette marche, les travailleurs de l’éducation, tout en brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire :  » éducation égale salaires misérables « ,  » non à l’incompétence et au mépris « , scandaient des slogans en faveur de la prise en charge de leurs revendications d’ordre socioprofessionnel et dénonçant le silence des autorités quant aux promesses non concrétisées de régularisation de leurs situations financières pendantes. Arrivant devant le bâtiment administratif de la wilaya, une délégation composée d’une dizaine de syndicalistes a été reçue par le premier magistrat de la wilaya déjà saisi par écrits à maintes reprises.
Dans une déclaration remise à la presse, les deux syndicats, le CNAPEST et l’UNPEF,  » le mouvement de protestation décidé par les syndicats autonomes a pour objectif de mettre un terme à l’anarchie qui règne au sein de la direction de l’éducation de Tizi Ouzou « . Tout en déplorant le mutisme du ministère de l’éducation et ce, disent-ils,  » malgré les promesses faites à plusieurs reprises quant au règlement éminent des situations financières restées pendantes depuis la centralisation de la paie « , les deux syndicats initiateurs de la marche, dénoncent, dans leur déclaration, le refus du directeur de l’éducation de dialoguer d’une manière constructive avec les  » véritables  » représentants des travailleurs qui ne cessent, ajoutent-ils, de l’interpeller sur les dysfonctionnements divers notamment en ce qui concerne la gestion des carrières des travailleurs, l’accueil dégradant, l’organisation défaillante des concours et examens professionnels ainsi que l’insécurité au sein des établissements et les violations des droits et libertés des travailleurs.
Les deux syndicats, CNAPEST et UNPEF qui ont décidé d’enclencher un vaste mouvement de protestation dans le cadre duquel une journée de protestation par semaine, qui sera ponctuée par un sit-in devant le siège de l’académie, menacent de durcir encore le ton dans les semaines à venir au cas où leurs revendications ne seront pas prises en charge.
K. B.


Nombre de lectures : 1005
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique