Édition du
25 July 2017

MÉTRO D’ALGER : Le P-dg auditionné par la justice

Le Soir d’Algérie 06 février 2010

Le P-dg de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) a été auditionné, jeudi, par le juge d’instruction du tribunal d’Alger puis aurait été placé sous mandat de dépôt. Cette affaire intervient quatre mois après la mise sous détention provisoire du directeur de la planification du ministère des Transports.
Tarek Hafid – lger (Le Soir) – Le président-directeur général de l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) a été auditionné jeudi par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Le responsable de cette entreprise, qui relève du ministère des Transports, aurait été placé sous mandat de dépôt. A l’heure actuelle, peu d’éléments d’information ont filtré sur les raisons qui ont conduit à cette audition. Il semblerait, toutefois, qu’elle serait liée à une ou plusieurs passations de marchés dans le cadre des nombreux projets placés sous la responsabilité de l’Entreprise du métro d’Alger. Rappelons qu’au mois d’octobre 2009, ce secteur avait été secoué par la mise sous détention provisoire du directeur de la planification au ministère des Transports. Ce dernier avait été poursuivi pour corruption dans le cadre du marché d’équipement du projet du métro d’Alger, estimé à 380 millions d’euros. Le directeur de la planification est accusé d’avoir facilité l’attribution du marché à un consortium conduit par l’entreprise allemande Siemens. Il est utile de rappeler que l’Entreprise du métro d’Alger a sous sa responsabilité des projets stratégiques en matière de transport urbain. Outre le projet du métro de la capitale — dont la mise en service a été maintes fois reportée —, l’EMA est également chargée de réaliser les projets de tramway d’Alger, de Constantine et d’Oran ainsi que diverses infrastructures de transport par câbles (téléphériques et télécabines). Des marchés qui se chiffrent à plusieurs centaines de millions d’euros et qui intéressent au plus haut point de grands groupes internationaux. Alstom, Vinci, Siemens et la RATP font partie des principaux intervenants dans ce domaine de haute technologie.
T. H.


Nombre de lectures : 2220
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Tchad
    6 février 2010 at 18 h 59 min - Reply

    Aprés l’autoroute, le DRS s’interesse au Métro…
    Le ministere des transports doit se demander s’il verra bientot le bout du tunnel…Je sais, elle etait facile
    celle-la…

    Si Tchad




    0
  • Ammisaid
    6 février 2010 at 19 h 29 min - Reply

    Le DRS cherche l’argent volé dans les bas fond d’Alger…suite paraît-il à une dénonciation anonyme…




    0
  • thirga
    6 février 2010 at 20 h 22 min - Reply

    Il y a longtemps, je blaguais avec un ami qui s’étonnait que le métro d’Alger tardait à sortir du trou. Je lui faisais remarquer qu’il ne pouvait faire autrement à voir le trésor qu’ils avaient trouvé. Mon interlocuteur écarquilla ses yeux de surprise. Mais bien sur lui dis-je, ils ont découvert une mine d’or depuis 1980. De vrais trous budgétivores pour enrichir la canaille du ministre des Transports, idem pour l’aéroport d’Alger avec sa guitoune comme aérogare des lignes intérieures du temps du ministre qui parlait aux avions etc, etc, etc.




    0
  • azul
    6 février 2010 at 20 h 58 min - Reply

    pour thirga :
    tu te rappelles de cette epoque de l’aerogare des lignes interieures sous forme de guitoune




    0
  • Said Salombi
    6 février 2010 at 21 h 54 min - Reply

    Aujourd’hui sur El-Watan, c’est les marchés gré-à-gré de Tassili Airlines qui sont à l’hors-d’oeuvre…

    A ce rythme, c-a-d une affaire par jour, l’objectif est clair: saturer le paysage pour que toutes les affaires finissent par se ressembler, celles des dizaines de milliards de dollars d’investissents douteux de SH, comme celle de la villa à 20 milles euros du maire de Tataouine El Hammam…

    De 2 choses l’une:

    -Si c’est Boutef qui depeche ces enquetes, il faut lui rapeller qu’il nous gouverne avec la meme clique depuis 11 longues années, et il est donc foncierement responsable de cette immense catastrophe!

    -Si c’est Tewfik, il faut lui rapeller qu’il nous gouverne depuis 20 longues années, avec carte blanche, pleins pouvoirs, et aucun compte à rendre à personne, et il est donc foncierement responsable de cette immense catastrophe!

    Conclusion: Seule une enquete d’experts internationaux et independants pourrait demeler tous les fils de ce cataclysme innomable commis par le systeme Boutewfika.

    Said




    0
  • arezki
    6 février 2010 at 22 h 13 min - Reply

    non c’est tout simplement que toutes les batteries de LRM tirent à l’ouest




    0
  • h’mida
    7 février 2010 at 0 h 24 min - Reply

    Il faut arrêter avec cette histoire d’Est/Ouest. La corruption et le copinage sont trans-régionaux. Tous ceux qui vivent à l’Ouest ne sont pas nécessairement des voleurs ou des complices. Ils y a plein de gens honnêtes qui se lèvent tous les matins pour aller au chagrin…ce peuple est balloté au gré des humeurs des uns et des autres. Vivement que la nouvelle génération du DRS prenne le pouvoir à l’intérieur et qu’on commence le grand nettoyage aussi bien au sein du pouvoir qu’au sein de cette opposition de ballots incapables.




    0
  • arezki
    7 février 2010 at 9 h 51 min - Reply

    @h’mida
    personne ne dit que les gens de l’ouest sont plus gourmand que les autres , les kabyles croquent aussi et même beaucoup mais ils le font d’une façon plus fine et moins flagrante. Disons que ces derniers temps certains mecs se sont crus vraiment arrivé et ils ont perdu toute forme de realisme




    0
  • Said Salombi
    7 février 2010 at 19 h 57 min - Reply
  • jnsplu
    8 février 2010 at 1 h 00 min - Reply

    @Said Salombi.

    Pas très crédible, la source. »Men Lehitou Bakharlou ». Je la soupçonne d’appartenir au « derrassines ».




    0
  • rachid
    9 février 2010 at 12 h 35 min - Reply

    une mauvaise langue dans un bar a alger : »il parait que la première promotion d’agent de sécurité formée pour le besoin du métro d’alger a subi les faits suivants :

    – 50% partis car atteints par la retraite depuis le temps
    – 10 % ayant fui le bled par el harga
    – le reste converti au trabendo




    0
  • Congrès du Changement Démocratique