Édition du
20 July 2017

Béjaïa : Le siège de la daïra de Seddouk fermé

Béjaïa : Le siège de la daïra de Seddouk fermé
El Watan, 8 février 2010

De nombreux habitants du village Imoula, 12 km du chef-lieu de la commune de M’cisna (Béjaïa), ont fermé, hier, l’EPSP de Seddouk ainsi que le siège de la daïra pour protester contre la qualité de la prise en charge médicale au niveau de la salle de soins du village.

« Cette structure était le fruit d’une mobilisation citoyenne ; nous avons même fait un apport financier pour l’acquisition du terrain d’assiette », dira un septuagénaire. Erigée en 1983 comme centre de santé, cette structure sanitaire est devenue, à la faveur de la nouvelle carte sanitaire, salle de soins, ce que la population locale conteste en revendiquant le statut de polyclinique. « Si nous érigeons cette unité de soins en polyclinique, il faut la doter en conséquence en moyens matériels et humains », répond le directeur de la santé (DSP) lors d’une réunion qui a regroupé, au siège de la daïra de Seddouk, les représentants de la population et les autorités concernées. Le DSP a expliqué que le secteur souffre du manque de personnel.

« Nous avons deux postes budgétaires pour le recrutement de dentistes que nous avons perdus faute de candidats qui préfèrent la zone urbaine », dira-t-il. Aux termes de cette réunion, il a été convenu qu’un dossier sera présenté par la DSP à sa tutelle pour l’érection de l’unité de soins du village en polyclinique. « Le directeur de l’EPSP (dont dépend l’unité) est chargé d’établir une fiche technique pour la rénovation et la réhabilitation de la bâtisse et s’engage à assurer l’amélioration progressive des prestations », peut-on lire sur un procès-verbal cosigné par les deux parties.

Par Irbah Rabah



Nombre de lectures : 2100
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique