Édition du
30 March 2017

Le congrès coûtera 7 milliards de centimes

El Watan 13 février 2010

Le 9e congrès du FLN, prévu en mars prochain, verra la participation de 3560 délégués. Une directive a été adressée à tous les adhérents pour le respect du nombre de congressistes et leur sélection.

Il est prévu 1595 délégués issus des assemblées générales tenues au niveau des différents kasmas (un délégué pour chaque kasma), dont 540 femmes et 540 jeunes. 120 à 200 délégués seront choisis par le SG du parti. Belkhadem se prononcera sur sa candidature après la réunion du comité central. Autre catégorie qui fera partie des congressistes : les députés, sénateurs et ministres. « Je suis fier d’appartenir à un parti qui a autant de délégués », lance A. Belkhadem qui invite les « mécontents » de ces dispositions à établir des recours.

Ce congrès qui, selon nos sources, coûtera près de 7 milliards de centimes, sera, de l’avis du SG du FLN, une véritable tribune pour exprimer les opinions et donnera l’image d’un parti rénové, qui répond aux exigences de la période actuelle et ses ambitions. « Le FLN jouit d’un patrimoine historique considérable. Nous sommes tenus de le préserver et de l’enrichir pour ouvrir de nouveaux horizons aux générations montantes. »

Par N. A.


Nombre de lectures : 2149
27 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • sayeh
    13 février 2010 at 11 h 39 min - Reply

    Cette photo en tenue yamenite ou soudanaise de ce quadriple ou quintuple 1er minsitre « ou mazel » est le réflet digne de la crise identitaire qui secoue notre pays.




    0
  • bahri ali
    13 février 2010 at 12 h 04 min - Reply

    Monsieur belkhadem,arrete ton carnaval (fakou) ,viens a bousaada ou en pays chawi ou kabyle et ont aura ce qu’il te faut,a condition de ne plus entendre parler de toi.




    0
  • Adel
    13 février 2010 at 12 h 44 min - Reply

    « Nous sommes tenus de le préserver et de l’enrichir pour ouvrir de nouveaux horizons aux générations montantes. »

    Faut-il rire ou pleurer?




    0
  • still
    13 février 2010 at 12 h 57 min - Reply

    Le FLN est connu pour ces « zerda » ou le principal theme debattu en coulisses s’articule autour …du mechoui.




    0
  • BRAHIM
    13 février 2010 at 15 h 08 min - Reply

    Lah, lah ya akhi @still ! Le FLN est une mouhdjizate 3hadjibène ! Ne parles pas comme çà du grand FLN sinon tu seras marabouté par sa puissance maléfique. C’est le grand chef de la tribu Algérie qui connaît tout, qui guéri tout et qui a des solutions à tout. D’ailleurs depuis qu’il est au pouvoir depuis 1962 (et même avant) qu’est-ce qui manque à l’Algérie ? Rien. Tout va bien, mon frère @still!




    0
  • jnsplu
    13 février 2010 at 15 h 15 min - Reply

    @ sayah .

    Et s’il avait porté costume cravate qu’aurais tu dit ? Juste une question…innocente !




    0
  • bouyilès.
    13 février 2010 at 17 h 31 min - Reply

    Il n’est pas sincère,ce mec les gars!Son regard ne m’inspire pas confiance.Qui-est-ce?Un arracheur de dents?En tout cas il ressemble à un caméléon:costume-cravate ou turban à la soudanaise il change de veste comme il respire.Tout est noir chez lui:son regard,ses pensées,ses idées et même les projets qu’il nous concocte.Sans oublier le point qu’il porte au front qu’il met toujours en évidence.
    Ah oui;il a quelque chose de blanc…sa barbe ,bien-sûr.




    0
  • sayeh
    13 février 2010 at 18 h 10 min - Reply

    Réponse innocente @jnsplu
    On dit que l’habit ne fait pas le moine ,surtout en 2010.




    0
  • BRAHIM
    13 février 2010 at 19 h 05 min - Reply

    Il faut reconnaître quand même que Belkhadem respecte beaucoup la bienséance et la convenance : il porte le costume cravate à Alger , au palais du gouvernement, à la présidence de la république mais une « tenue adéquate » dès qu’il faut se déplacer à l’intérieur du pays (l’Algérie profonde … !!!!) pour récolter des voix auprès de certaines tribus et surtout auprès de confréries religieuses. Boutef n’arbore pas cette tenue et opte pour une autre technique : le burnous de son maître Boumedienne , que certains ministres singent également pour se donnez une certaine contenance. C’est une posture théâtrale par excellence.




    0
  • BRAHIM
    13 février 2010 at 20 h 29 min - Reply

    Je m’excuse cherS internautes, je n’ai pas terminé concernant les acteurs de théâtre. J’ai oublié de parler, en plus de Boutef, de Belkhadem et de certains ministres, de « notre kabyle » Da Belaid Abrika, notre Jésus christ de Kabylie (je suis natif de Kabylie, …. je le souligne pour prévenir les réactions …. non souhaitées sur ce blog ) qui arbore le burnous kabyle de nos valeureux aïeux. Au nom de quoi et de qui une association se désigne représentative d’une catégorie de citoyens pour négocier avec un GOUVERNEMENT alors que LA RAISON veut que c’est le rôle des parti politiques. Si toutes les associations religieuse, ethniques, tribales et les confréries religieuses se substituent aux partis politiques, c’est la fin des haricots. Et bien pour ce Da Belaid, il suffit d’une tignasse, d’un burnous et le tour est jouer ! Cà , c’est une autre posture théâtrale ! Je sais que ce n’est pas le sujet, mais j’ai horreur de la comédie politique,…. de toutes les comédies politiques.




    0
  • BRAHIM
    13 février 2010 at 21 h 04 min - Reply

    Juste pour éviter de voir une déferlante de réactions sur moi après ce que j’ai dit sur da Belaîd, je dois dire que j’ai toujours condamné les réactions criminels des gendarmes et des services de sécurité lors des événements du printemps noir ayant causé plus d’une centaine de morts par balles suite aux émeutes qui ont éclaté durant la commémoration du 21 anniversaire du printemps amazigh 1980 et à l’assassinat du jeune lycéen Massinissa Guermah . Je reconnais le combat pour la reconnaissance de la langue amazigh et celui du mouvement culturel pour la reconnaisssance de tamazigh. Mais je ne le reconnais pas Abrika comme « représentant politique » pour défendre une culture par des « négociations douteuses » avec le régime. Je juge utile de faire cette observation pour que les choses soit claire. J’ai parlé de da Belaîd uniquement en rapport avec la manifestation théâtrale de son activisme politique.Je ne partage ces méthodes qu’elles viennent de Boutef, de Belkhadem ou de Abrika …….. Voilà tout.




    0
  • Rida
    13 février 2010 at 23 h 27 min - Reply

    Ce barbu et le sous chef de la mafia est un hypocrite ,il joue l’Islam la politique de dictature




    0
  • KIFKIF
    14 février 2010 at 5 h 18 min - Reply

    Brahim !! arrete de te justifier a chaque fois et d,eviter de heurter les gens.
    Avec un pedigree comme le tien, tu n, pas a preciser que tu es natif de la Kabylie.
    anyway, j,adore tes interventions.
    Ah !! J, ai oublie de dire ce pourquoi je suis venu.
    L,habit ne fait pas le moine, mais pas en Algerie.




    0
  • still
    14 février 2010 at 8 h 43 min - Reply

    @ Adm. Si vous jugez utile ou opportun de publier.

    Témoignage outrageant d’un diplomate américain dans le livre de Michael Mewshaw
    13.02.2010 Par Salim A./Zineb A.
    Echorouk online.Edition Française

    L’ex-chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis a propagé à travers un livre paru, il y a quelques jours, des informations mensongères, donnant une fausse image de la situation en Algérie, afin de tromper l’opinion publique américaine.
    L’ouvrage intitulé « Entre la terreur et le tourisme, voyage au cœur de l’Afrique du Nord », et dont Echorouk a pu avoir un exemplaire, est du célèbre journaliste et écrivain, Michael Mewshaw, spécialiste de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Un de ses chapitres est un entretien-fleuve avec Thomas Daughton, le numéro deux de l’ambassade des Etats-Unis à Alger du temps de Robert Ford, avant qu’il soit appelé en Irak.

    Au début de l’entretien avec le diplomate, l’écrivain précise qu’à sa demande, la rencontre s’est déroulée au sein de l’ambassade qui compte 50 diplomates dont 20 marines, pour discuter de la situation politique et sécuritaire en Algérie avant les élections présidentielles de 2009. Daughton a saisi l’aubaine pour tenir un autre discours que celui qu’il adressait aux responsables algériens en maintes occasions.
    Sur les activités des E.U., le diplomate a déclaré que la représentation de son pays a réalisé plusieurs programmes au profit de l’éducation, la communication, la santé et la culture en plus du financement de stages, d’ateliers et conférences, mais en vain. « Ces programmes ont échoué à sauver l’Algérie de l’effondrement », a-t-il souligné, comme si le destin de l’Algérie dépendait de l’ambassade.
    Dans son offensive, Daughton a indiqué que l’Algérie était la France et a longtemps appartenu à l’occident, et de par sa situation dans une région stratégique, l’Algérie constitue une jonction entre l’orient et l’occident, mais la réalité est tout autre. Le diplomate américain a continué sur sa lancée en taxant le travail avec le gouvernement algérien de compliqué et épuisant, oubliant les contrats passés avec le même gouvernement et les grands projets dont ont bénéficié les entreprises pétrolières américaines et autres hors hydrocarbures depuis les débuts des années 90.
    • Daughton considère que l’Algérie est un état sous-développé que les E.U. ont tenté d’introduire dans le 20ièmeième, mais sans résultat. « Sans le pétrole l’Algérie serait comme le Zimbabwe ou encore plus arriérée, l’autorité est mentalement pétrifiée et use toujours du modèle soviétique», a précisé le diplomate, ignorant les mutations politiques et géostratégiques que connait le pays depuis la dernière décennie. siècle sans parler du 21
    • Il pense que l’afflux des travailleurs chinois, qui sont une source de problèmes, est une erreur.
    Son interlocuteur lui opposant la forte popularité du président Bouteflika qui a réussi la réconciliation nationale, le diplomate n’a rien trouvé de mieux à dire que la réconciliation a créé des suicidaires et que les jeunes n’ont pas d’autre choix que de partir en clandestins (harraga) ou de se faire terroristes.
    En dépit de l’écrivain qui a constaté que le pays lui semblait sûr à travers ses balades sans escorte dans des lieux dits dangereux, Daughton a soutenu qu’il avait eu de la chance et s’est emporté lorsque le docteur Mewshaw a insinué que les recommandations de l’état américain quant à la situation sécuritaire n’étaient qu’imaginaires, et l’a averti qu’il serait une cible de choix pour les organisations armées, dont Al-Qaida.
    Les propos de Daughton dévoilent les dessous de la politique des américains dont nous sommes le deuxième partenaire économique dans le monde arabe et le premier allié dans la lutte anti-terroriste. Jugez-en: « L’Algérie n’a aucune identité, sinon qu’elle a combattu et chassé les français hors du pays ».

    Daughton avait remplacé Ford jusqu’à l’affectation de Price. Il a quitté l’Algérie en 2009 pour rejoindre l’ambassade américaine à Beyrouth. L’écrivain Mewshaw avait de surcroit recueilli les propos d’américains résidant en Algérie. Le livre n’a paru qu’après qu’ils eurent tous quitté le pays ce qui nous a empêché de les contacter pour avoir des éclaircissements sur leurs déclarations contenues dans l’ouvrage.

    ————–
    Quand on est moche il faut se garder de regarder dans un miroir.
    still




    0
  • zapata
    14 février 2010 at 14 h 47 min - Reply

    qui a donner la force rèel du FLN pendant la rèvolution
    c’est abane ramdane et qui profite de ce prèstige en 2010 ce sont les inconnus du bataillon ..c’est l èsprit tribal qui possède la signature don bèlkhadem sous couvert de la voix de toto boutèf..nous les kabyle ,les chaouis le nord coinstantinois les braves de l algèrie..nous sommes des lâches et nous mèritons qui est le système? ce sont tous les ingrèdiants qui ont accèptè les règles du jeu qu ils sont chaoui arabes kabyles..etc si le système change qui tiendra le guidon?C EST un autre système qui change d hommes pas la melody et c’est ça qui fait peur….rèponder moi s.v.p




    0
  • BRAHIM
    14 février 2010 at 17 h 35 min - Reply

    Cher internaute @KIFKIF, ce n’est pas une attitude de justification ou une peur de heurter les gens mais c’est juste pour anticiper sur des réactions qui pouraient provenir qu’une mauvaise interprétation de ce que j’avance et donc pour éviter le débordement ou le dérapage vers un autre débat que je ne souhaite pas, pour ma part.




    0
  • nomade
    14 février 2010 at 20 h 09 min - Reply

    pour le livre ecrit par le diplomate:

    les americains sont des laches , they like to fight with small countries.cette lachete est sans limites face au sionisme international.
    MEL GIBSON , l’acteur americain de souche amerindienne,
    a ete banni des studios de hollywood pour avoir declare: les juifs sont derriere toutes les guerres jusqu’a nos jours. l’actrice britanique VANESSA REDGRAVE en a fait les frais de ses positions pro-palestinnienes.

    fln:
    qui va payer les 7 milliards du congres ? ?? surement pas les rapaces flnistes , ni les trafiquants de la carte communale !!!!




    0
  • rachid quebecrachid quebec
    14 février 2010 at 21 h 25 min - Reply

    ce belkhadem son frere c est un harki d apres ahmed lakhadar bensaid fondateur ndes fideles du fln et l aln et il est chef du parti fln il fait le beau et le mauvais temps.c est a dire les vraie fln sont disparu .




    0
  • nomade
    15 février 2010 at 12 h 02 min - Reply

    son role d’entremetteur , du temps ou chadli, roi de la 2 eme region militaire, faisait quelque tours du cote de mostaganem, la propulse au poste de president de l’apn . que c’est payant de jouer a la dame patronaise.
    c’etait le temps ou toufik , un harki auto-proclame roi des roi,couvrait les debauches chadliennes en falsifiant les rapports destines a boumedienne.
    chadli instigateur a son insu de tous les malheurs de ce pays.
    ce pays, ou on qualifie l’EMIR ABDELKADER de traitre et rabrab de hero, capitaine industrie,promet un futur des plus tenebreux.




    0
  • ALI MESSAOUD
    15 février 2010 at 13 h 50 min - Reply

    Purée je ne comprend pas ce Monsieur bèlkhadem qui amuse la galérie avec sois disant le FLN sachant que son frere etant unn harquis qui se promené avec tenus militaire francaise a époque
    Alors Monsieur bèlkhadem aller plutot vous caché ou vous mettre une balle ds la tete si vous avez un gramme de nif.




    0
  • bouyilès.
    15 février 2010 at 19 h 25 min - Reply

    « ce pays, ou on qualifie l’EMIR ABDELKADER de traitre et rabrab de hero, capitaine industrie,promet un futur des plus tenebreux. »Tu veux nous conduire dans quelle direction sur ton chameau,dis le nous.




    0
  • nomade
    16 février 2010 at 3 h 14 min - Reply

    @bouyiles:
    sur mon chameau je veux vous emmener, toi et ton ami rabrab , que tu défends, vers un lieu qui s’appelle
    la COUR DES COMPTES pour répondre a la simple question :MIN AINA LAKA HADHA.
    si la cour populaire vous trouve innocents vous partirez libres comme des tourtereaux ,dans le cas contraire confiscation de tous les biens et le restants de vos jours en prison.c’est ca la justice populaire.
    la défense d’ un voleur, corrupteur nécessite les mêmes affinités




    0
  • bouyilès.
    16 février 2010 at 8 h 43 min - Reply

    @ nomade:le blanche-neige qui joue au Zorro et qui mêle l’Emir Abdelkader avec Rebrab et accuse à tort et à travers en étant entièrement en dehors du sujet.N’oublie surtout pas ton masque car c’est difficile de faire justice à visage découvert.Avant ça apporte la preuve que tu es propre.Cordialement épinglé,mais bonjour quand même.

    =====================
    Evitons les dérapages verbaux, mes chers frères. Réfléchissons à l’essentiel.
    Salah-Eddine




    0
  • nomade
    17 février 2010 at 3 h 56 min - Reply

    en tout cas je ne defends pas un escroc notoire.
    pourquoi tu defends une creature de la junte a moins que tu sois son complice a defaut d’etre son negre.
    je peux jouer au zorro parce que je n’ai pas vole un seul dinar a ce pays, ni pratique la chita ,la preuve je n’ai jamais eu de responsabilite dans ce pays
    n’ayant pas les qualites de chiat ni de voleur, ni d’escroc.le moule des voleurs et des escrocs m’a refoule
    parlant de masque tu peux commencer par toi-meme.
    quand on defend les escrocs, il faut le fair a visage decouvert.




    0
  • Arris
    18 février 2010 at 17 h 36 min - Reply

    @Nomade,

    La caravane passe !!




    0
  • Arris
    18 février 2010 at 17 h 41 min - Reply

    Mr Nomade,

    La jalousie est une maladie dangereuse, le complexe est l’une des causes principale de la jalousie… ça te rends malade de voir que quelqu’un du Pays puisse construire un grand groupe familiale, avec des une finance transparente ! Il n’est pas le seul, la famille IFRI, SOMMAM, Djurdjura ….

    Tu préfère les Khelil qui prennent nos milliards et ce les partagent avec les américain et ou Egyptiens !!




    0
  • nomade
    19 février 2010 at 14 h 16 min - Reply

    @arris:
    premierement tu ne m’impressionnes pas avec ton pseudo arris, lieu fort de la revolution d’ou est originaire BEN-BOULAID ET SES COMPGNONS , je connais bien la region d’arris dont la grande partie de la population vit actuellement dans des taudits .
    je ne serais jamais jaloux de familles qui ont fait fortune sous le regne des daf et des harkis.
    tous les nouveaux riches en algerie et sans exception sont des malhonnetes, des corrompus et corrupteurs , khelil et ses amis inclus.
    il faut poser cette question a la junte , dont rabrab et les familles des nouveaux becheghas sont les purs produits,cette junte qui a installe boutef , lui meme a installe khelil et khelil a installe les autres.

    je peut etre impressionne par bill gates , siemens , deutz, merlin et gerin , toyota, etc.. des gens qui sont arrive grace a leur intelligence et leur travail,
    parcontre je n’envie jamais les ripoux, au contraire je les meprise.l’exploit de ces parfaits parvenus n’est reconnu que par d’autres qui veulent leur servir de negres.les negres ont besoin de negries pour survivre.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique