Édition du
25 March 2017

Qui veut gagner des milliards



Mounir Sahraoui
Bienvenu au jeu « Qui veut gagner des milliards ? ». Nous reconnaissons le plagiat volontaire du jeu sur la chaine concurrente, à la différence que dans notre version, nous jouons avec des milliards et non de vulgaires millions.
Notre animateur vedette, Jaber Faqou, vous présente les règles du jeu. A toi JBF Amuse-les bien !

JBF : Merci. Comme vous le savez il y a des centaines de milliards de dollars qui rodent en Algérie sans que personne, dans la population, ne daigne les réclamer. Les tenants du pouvoir ont donc décidé de les mettre aux enchères à travers ce jeu éducatif. Nous avons au préalable procédé à des éliminatoires qui ont mis sur la touche pas mal de seconds couteaux : Saïdani, Meziane, Barkat, Saïd Sindika, Bouricha, Medelci, Smaïl Mimoune, etc. Ne restent maintenant que les gros clients. La règle du jeu est simple : vous dites « je les veux », je vous demande « êtes-vous sûr ? », vous répondez « oui », et les milliards sont à vous. Vous êtes prêts ? Allons-y !

Premier candidat : Boutef-III.

Question : A-t-on soif après 20 ans de traversée du désert ? Vous pouvez répondre de suite, demander l’avis du peuple assoiffé, faire le 50-50, ou bien appeler un ami…

Boutef-III : J’appelle mon frère Saïd, c’est un ami…

Tu-tuut… tu-tuut… tu-tuut

Boutef-III : Allo, Saïd ! A-t-on soif après vingt ans de traversée du désert ?

Saïd Boutef : Tu parles… on a soif, on a faim, alors je veux, je répète, je veux gagner des milliards…

Boutef-III: Bon M. JBF, la réponse est : Oui.

JBF : Ah bravo ! Quelle assurance ! Je vous remets un chèque de 200 milliards à partager avec votre ami Saïd. C’est sponsorisé par Orascom, Shorafa, et Khalifa…

Prochain candidat : Chakib Khelil.

Question : A-t-on soif quand on travaille dans le désert ?

Khelil : C’est dur comme question… je prends 50%.

JBF : Vous voulez dire le 50-50 ?

Khelil : Ecoutez, moi je ne connais rien aux règles de ce jeu, je ne sais rien de ce qui se passe à Sonatrach, Sonelgaz, BRC, etc. C’est seulement par la presse que j’ai appris que je suis le ministre de l’Energie, et encore, ils disent n’importe quoi dans la presse, donc si vous le voulez bien, pas de questions vicieuses. Je prends 50% et vous les 50% restants… ça vous va comme ça ?

JBF : C’est sans espoir avec vous ! Bon prenez 50 milliards et barrez-vous dans vos châteaux du Maryland.

Candidat suivant : M. Bouguerra Soltani.

Question : Ils sont combien les Chinois ?

Bouguerra : Je ne sais pas. Mais ils graissent à hauteur de 73406 dollars par kilomètre d’autoroute…

JBF : Vous êtes bien renseigné, mais ce n’est pas ça la question…

Bouguerra : En tout cas, ils sont plus arrangeants que Khalifa qui ne glissait que 32627 euros pour chaque million de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAS) versé à sa banque, la bien nommée Khaliha-Bank…

JBF : On apprend des choses avec vous, mais c’est hors-sujet… répondez à la question svp…

Bouguerra : Alors là, j’hésite grave ! J’appelle donc un ami, Amar Ghoul.

Tu-tuut… tu-tuut… tu-tuut

Bouguerra : Allo, Amar, ils sont combien les Chinois ?

Ghoul : 2892 sur nos chantiers, chacun cotise de plein gré 22348 euros par an pour notre cause, la Causa-Nostra…

Bouguerra : OK. Bon, ma réponse : il y a 2892 Chinois qui comptent pour nous. Le reste, le milliard et quelques, je m’en fiche… qu’ils bouffent du riz ou qu’ils crèvent !

JBF : Bonne réponse ! Prenez votre chèque de 10 milliards, et faites la surprise à votre famille, allez en Suisse par exemple… non, ne vous emportez pas, je plaisante !

Prochain candidat : Le général Lamari…

Lamari : Ya bouguelb ! C’est quoi ces indélicatesses? Vous invitez des gens, et il n’y a même pas 13 méchouis de côté pour moi…

JBF : Général Lamari… on le fera à la fin de l’émission. Mais pour tenir jusque là, voilà sept poulets rôtis. Voici la question : Que veut dire l’adjectif « Tonique » ?

Lamari : Tonic n’est pas un algéktif, c’est une affaire d’emballage… et c’est juteux ! L’ami de mon fils, un certain Djerrar, est allé à la banque BADR pour contracter un petit « prêt » non-remboursable de 650 millions d’euros. Réponse : Rien, les caisses sont vides ! Il est venu en pleurs me voir pour faire face à cette Hogra. Je me pointe avec lui à la banque à 7 heures du matin, ventre creux et sale mine. Pour cette dernière je n’ai pas eu à forcer. Le PDG me voit, demande à aller vite aux toilettes, puis reviens en criant : Ah, mais il fallait dire qu’il venait de votre part… Il accorde le « prêt » tout de suite. Ensuite Djerrar insiste pour me donner une compensation pour mon déplacement, 70 millions d’euros que j’accepte à contrecœur. C’est ça Tonic, c’est ma réponse et j’en suis sûr…

JBF : Général Lamari… vous n’avez pas répondu précisément à la question, mais bravo tout de même, vous avez gagné. Essuyiez la graisse sur vos mains et prenez ce petit chèque symbolique de 200 milliards…

Prochain candidat : Ouyahia.

Alors M. Ouyahia : Qu’est-ce qui a une forme de parallélépipède, a des roues, transporte des étudiants comme du bétail, et produit beaucoup de revenus qui engraissent notre premier ministre, chef de la commission anti-corruption ?

Ouyahia : C’est un car de transport de Tahkout…

JBF : Presque…

Ouyahia : C’est 3000 cars de transport de Tahkout…

JBF : Super ! Vous gagnez 1000 autres cars Tahkout…

Candidat final : Le général Toufik.

Général, j’ai une question : On dit que vous vous êtes mis à pleurer en public dans un café à Bab Azzoun en évoquant le sort réservé à Sonatrach par le clan Boutef-III. Est-ce vrai ?

Toufik : Je prends l’avis du public…

JBF : Mais général, ce n’est pas dans vos habitudes de consulter la populace…

Toufik : Ce n’est pas ton problème. Fais gaffe : le dernier type qui m’a contrarié, eh bien je ne lui parle plus…

JBF : Ah zut alors…

Toufik : Ouais, je lui ai envoyé le GIA pour « protester », et comble du malheur, ils l’ont trouvé déjà mort… ils sont alors revenus à la caserne avec leurs couteaux immaculés… c’était émouvant, j’ai même failli pleurer, c’était la première fois de ma carrière que je voyais des couteaux immaculés…

JBF : Je comprends, donc on prend l’avis du public. Oh là, 100% disent que vous avez pleuré en public sur le sort de Sonatrach !

Toufik : Ma réponse est donc : Oui. J’ai pleuré et j’ai même envoyé des enquêteurs au siège de Sonatrach pour essayer de faire quelque chose…

JBF : Bravo ! C’est la réponse exacte.

Toufik : Et je gagne quoi ?

JBF : Mais c’est clair, vous gagnez tout ce que les précédents candidats civils ont cru gagner, et s’il reste encore quelque chose dans la caisse, c’est à vous également. C’est ça la règle du jeu : gagnera tout celui qui gagnera en dernier…

Toufik : C’est équitable, foi d’animal, intérêt et principal… J’ai moi-même une question pour toi…

JBF : D’accord, on inverse les rôles…

Toufik : Mais tu ne peux que répondre par « oui »… un « non » signifierait… Ah non ! Je vais me remettre à pleurer…

JBF : Je répondrai par « oui », n’ayez crainte…

Toufik : alors, ma question : est-ce que je suis en droit de prendre aussi l’héritage de Smain et Belkheir ? Je leur ai dit une fois : si je meurs en premier, vous prenez mon héritage. Malheureusement, ils sont partis avant moi… et puis que puis-je faire d’autre que de « préserver » l’héritage de compagnons de route ?

JBF : La réponse est un « oui » franc et massif, mon général ! Voilà, ici Jaber Faqou, j’espère que vous avez passé une agréable soirée. Pour fêter cette victoire du peuple, je vous invite tous à sortir dans les rues et chanter jusqu’à l’aube. Allez, allez : Oine, tou, tré, viva l’Algéré…

Mounir Sahraoui
13 février 2010


Nombre de lectures : 2240
8 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • el-amel
    13 février 2010 at 17 h 10 min - Reply

    Nezzar manque à l’appel ou a-t-il raté l’émission attendant le prochain départ pour faire des confidences.




    0
  • Alilou
    14 février 2010 at 0 h 05 min - Reply

    Je lis les chroniques de Mounir Sahraoui depuis 10 ans sur le site hoggar.org. Il serait sympa de mettre la source quand vous piquez des textes sur d’autres sites…
    avec mes amitiés

    ==============================
    A monsieur l’impoli,
    Ce texte nous a été adressé par Mr Mounir Sahraoui et son mail fait foi. Et il est là pour témoigner. « Piquer » des textes aux autres ne fait pas partie de notre éducation et nous n’avons surtout pas de leçons d’éthique à recevoir de personnes impolies. Je demanderais à notre frère Sahraoui de répondre à ce « courageux » donneur de leçons.
    Salah-Eddine.




    0
  • Alilou
    14 février 2010 at 11 h 41 min - Reply

    Tiens, je viens de découvrir un autre exemple d’illustration de mon propos:
    La lettre de Abdelkader Dehbi. Elle est sur les 2 liens:

    http://www.lequotidienalgerie.org/2010/02/13/monsieur-le-president-refusez-que-le-sang-des-algeriens-soit-de-nouveau-verse/

    http://www.hoggar.org/index.php?option=com_content&task=view&id=930&Itemid=64

    Dans cet exemple les styles sont différents et il y a même quelques différences dans le texte. Ici on peut déduire que le texte n’est pas piqué…

    Amicalement votre,
    Alilou

    PS. J’ose espérer que vous ne versez pas dans la censure comme le régime que vous combattez




    0
  • Ramdani Saïd
    14 février 2010 at 11 h 59 min - Reply

    « Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde son doigt ».
    Ce proverbe s’applique bien à ce Alilou qui joue au petit provocateur. Quand des algériens discutent des problèmes de fond de l’Algérie, cet agent pinaille sur les textes qui auraient été piqués sur le site Hoggar. Connaissant LQA et ses administrateurs, je crois Mr Salah-Eddine que vous n’auriez même pas du lui répondre. De la provocation gratuite quand on est à cours d’arguments avec une cervelle vide.
    Bon courage à toute l’équipe du Quotidien qui semble déranger sérieusement.




    0
  • Mounir Sahraoui
    14 février 2010 at 12 h 19 min - Reply

    @Alilou:

    J’ai effectivement envoyé mon billet au QA qui l’a gracieusement publié. Il est à souhaiter que par correction, vous aurez l’amabilité de faire amende honorable et présenter vos excuses à M. Sidhoum.

    Mounir Sahraoui




    0
  • Abdelkader DEHBI
    14 février 2010 at 12 h 32 min - Reply

    @ — Alilou : J’ai envoyé mon texte d’abord à « LQA ». Puis, en relisant, j’ai corrigé quelques deux ou trois « coquilles » provenant d’erreurs de frappe et vraiment mineures, n’ayant rien à voir avec le corps du texte. Le texte corrigé a été mis en ligne chez « Hoggar » tandis que je n’ai pas estimé nécessaire de modifier mon envoi initial à LQA. — J’aurais aimé que vous apportiez un commentaire même négatif sur le fond de l’article au lieu de vous accrocher à des broutilles. Pour moi les sites du « Quotidien d’Algérie » et de « Hoggar » sont des sites moralement et politiquement jumeaux, du moment qu’ils luttent chacun de son coté pour la même noble cause : celle de dénoncer le régime qui détruit notre société et notre pays. En fait, pour aller jusqu’au bout de votre logique, il vous faudra faire le reproche non pas à LQA mais à Hoggar, de n’avoir pas cité de « source » puisque c’est LQA qui a publié le premier. – Franchement Alilou, on n’a vraiment pas le droit d’ergoter pendant que notre pays s’enfonce, même si nous sommes conscients du fait que nous ne pesons pas tellement dans l’échiquier. « Fais ce que dois » dit la devise…Merci de m’écouter en tant que votre aîné.

    Adm: Puis-je rajouter, mon cher Si Abdelkader, que Hoggar est un site ami. Et que lorsqu’il nous arrive de relayer, et non de plagier, un article, nous citons nos sources. Ce qui n’a pas été le cas de certains médias qui ont relayé certains de nos articles ou tribunes, sans nous citer. De peur, peut être de nous faire de la pub. Je n’évoquerai que l’exemple de la tribune de Monsieur Hocine Malti, qui a été rédigée à notre intention, et sur notre demande, mais qui a été reprise par de nombreux médias sans qu’aucun d’entre eux ne nous cite de la plus insignifiante des façons. Nous n’en avons pas fait une maladie, de toute façon, puisque l’essentiel est que le message passe. LQA prétend être un espace de vérité. Il est aussi un vecteur d’expression pour ceux qui demandent à y publier des contributions. Cela a été le cas du Monsieur qui nous a sollicité pour cela, et nous avons répondu à son souhait. Il l’a lui même confirmé par ailleurs. Mais ne nous attardons pas à ces insignifiances, et à ces attaques dont on ne saisit pas très bien les intentions, comme l’a relevé JNSPLU.
    Cordialement
    DB




    0
  • Ammisaid
    14 février 2010 at 13 h 29 min - Reply

    Assalam, azul, bonjour
    L’oeil scanner existe partout. Il voit toutes les imperfections et il ne voit pas la perfection.
    Il est comme ça. La perfection c’est lui et l’imperfection c’est l’autre. Il est comme l’oeil de nos rois. Ceux qui ne font rien ou qui font que détruire ce que les autres construisent avec la sueur de leurs front, en prenant des risques pour eux et en mettant en danger leurs familles et offrant généreusement leur temps, leur intelligence et leur savoir pour servir l’intérêt général.
    L’oeil du roi ou du serviteur du roi voit tout, il critique tout, il juge et il condamne mais il refuse qu’il soit vu.
    Le roi n’admet pas les erreurs de son sujet. Le sujet doit être à son service et il doit réaliser ce qui plaît au roi. Sinon, soit il sera au cachot, soit il sera pendu, soit il sera obligé de s’exiler, soit il sera déclaré fou, c’est à dire irresponsable de ses actes, de ses dires et de ses intentions.
    Le roi a besoin de ses fous comme il a besoin de ses soldats. L’oeil du roi, du roi des rois, n’aime pas la liberté. Il n’aime ni la liberté de penser, ni celle de proposer, ni celle de la conscience, ni celle de s’associer, ni celle de changer, ni celle de s’unir, ni celle de s’opposer, ni celle de critiquer, ni celle d’écrire, ni celle de désirer, ni celle d’imaginer, ni celle de choisir, ni celle de rêver, ni celle d’aimer, ni celle de réfléchir…
    Il doit dominer, imposer et décider de tout et de tous. Le roi doit façonner les esprits, doit décider des métiers et doit autoriser aux uns et autres sa que ce qu’autorise ses lois.
    Tu es pacifique, tu es conscient des enjeux, tu aimes ta patrie, tu veux éviter à ton peuple d’autres bains de sang (alors que les deuils anciens ne sont pas encore métabolisés), tu veux appeler ceux qui dirigent au bon sens et à la raison, tu veux que notre cauchemar cesse, tu veux que le pardon puisse triompher, tu souhaites que la vérité et la justice soient les seuls guides (coup d’oeil au frère Moura) de ton pays, tu cherches que tes frères s’organisent, s’unissent et luttent contre toutes formes d’injustice, d’intolérance et extrémisme et tu désires le bien-être à tous et à toutes, il y a toujours des censeurs, des objecteurs de consciences et des policiers de tout les bords, qui viendront, t’avertir, te menacer, te juger, te critiquer, t’espionner, te manipuler, te salir et plus si tu résistes et tu continues ton combat nécessaire et obligatoire vu l’état grave dans lequel se trouve notre pays.
    Une guerre vient d’être déclenchée entre Toufik (dst)et Fakhamatouhou (cia) mais nous savons tous et toutes, que c’est le peuple et l’Algérie qui vont payer leurs folies respectives (comme toutes les guerres d’avant) et il y a toujours des Algériens qui viennent ici et ailleurs semer la division et le doute dans les esprits et salir les bonnes âmes.
    Non, non et non, ça suffit, nous refusons de payer pour les traîtres, les fous, les assoiffés du pouvoir, les criminels impunis, les voleurs insatisfaits, les joueurs pervers et cruels et les ignorants irréductibles.
    Vive les Algériens et les Algériennes sincères et honnêtes qui sont guidés par la justice, la tolérance, le pardon, la fraternité et le sens de l’intérêt général dans toute sa noblesse.
    Fraternellement




    0
  • jnsplu
    14 février 2010 at 15 h 31 min - Reply

    @alilou.

    J’ai cherché sur l’ensemble du site pour voir l’expression de votre faconde et je n’ai malheureusement trouvé que vos deux posts ci dessus qui se targuent de semer la zizannie sur le site de LQA. Ai je mal cherché ? Utilisiez vous un autre pseudo ? ou venez vous de débarquer sur le site avec un programme bien précis ? Je ne saurais le dire.

    Je vous excuse quant à moi, car il semble que vous n’ayez pas compris que sur LQA nous constituons une seule meme famille et celui qui porte atteinte à l’un d’entre nous voit toute la masse du site et d’ailleurs lui tomber dessus à bras raccourcis.

    Je ne pense pas que votre but était de vous y frotter. Quel peut il être alors ? Êtes vous réellement préoccupé par la possibilité de plagiat que vous avez suspectée ? Allez a ce moment dénoncer d’autres méfaits encore plus graves que vous encouragez en achetant du logiciel piraté, ne me dites pas que vous ne le faites pas, je ne pense pas que vous puissiez y échapper, ainsi que pas mal de gadgets d’importation douteuse . Mais la bien sur il s’agit de vos intérêts, les vôtres, vous devenez moins regardant.

    Je ne pense pas également que vous connaissiez directement le Docteur Sidhoum car alors vous sauriez que c’est une personne hors du commun et à fortiori du moins que commun que vous côtoyez et qui inspire vos convictions malsaines en vous soufflant d’aller le haranguer sur son propre site.

    Vous n’étiez pas sûr que votre commentaire serait publié mais vous l’avez fait quand même, dans quel but ? Juste pour être impoli, pour faire rager l’administration de LQA ? Et maintenant qu’il est publié, vous allez changer de pseudo ? Changez de personnalité pendant que vous y êtes car celle que vous affichez suinte la malveillance gratuite. Allah Yehdik.

    Je ne vous salue pas, à moins que vous vous amendiez.

    Mohamed.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique