Édition du
25 March 2017

[Audio] Salah Eddine SIDHOUM à Radio Kalima DZ ce 13 02 2010

Enregistrement du 13 février 2010 à propos de l’Etat d’urgence en Algérie, de la situation politique et de l’Appel du 19 Mars. Pour une écoute plus aisée, vous pouvez télécharger toute l’émission au format MP3 (25 mo) – en cliquant ici.


Nombre de lectures : 8311
35 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rédaction
    13 février 2010 at 18 h 53 min - Reply

    Bravo mon cher Salah Eddine. Cette interview est exemplaire. Tu as tout dit, en peu de mots, et chaque phrase est un condensé de bon sens et de lucidité. Espérons que la « presse » algérienne aura la décence d’en parler.
    DB




    0
  • yacine1
    13 février 2010 at 19 h 01 min - Reply

    Je pense que la meilleur façon d’agir est dans un premiers temps de rassembler toute l’opposition ou la vraie opposition autours de ce projet. Cela ne va pas etre facile, mais c’est faisable et ca va ce faire si dieu le veut.




    0
  • rabah
    13 février 2010 at 19 h 04 min - Reply

    Je suis tout a fait d’accord avec vous ,ils ont créer des partis politiques parallels. democrates ,islamistes hammas,RND……
    Des syndicats paralléles qui sont partie prenante lors de toutes éléctions.
    des berberistes paralléls arouche…
    des groupes armées paralléles GIA…..
    des comités des droits de l’homme paralléls a leur téte farouk ksentini ,bara etc……tout est dans le faux.

    Que dieu bénisse le ventre qui vous a mis au monde.




    0
  • adel133
    13 février 2010 at 19 h 17 min - Reply

    juste un mot au respecté frère Salahedine.
    barak allahou fike.




    0
  • jnsplu
    13 février 2010 at 22 h 55 min - Reply

    Effectivement, le peuple ne cherche qu’a étre libre de manifester son mécontement et de dire sa pensée sans obstacles ni obstruction, de créer des associations politiques et non politiques et de les faire fonctionner librement et sans entraves, de faire évoluer ses cultures, toutes ses cultures, tant nationales que régionales de manière libre et spontanée, d’avoir un égal accès (ou non accès) en toute chose dispensée ou disponible dans le pays, travail, information, études, postes publics, bref qu’il n’y ait pas deux poids et deux mesures, deux collèges, et s’il doit y avoir le riche et le pauvre ils le seront non pas en fonction de leurs connivences mais en fonction de leurs efforts légitimes et ceux de leur propre famille consentante.




    0
  • Zehira Houfani
    13 février 2010 at 23 h 03 min - Reply

    Frère Sidhoum,
    Comme à l’accoutumée, vous avez les mots justes et la force pour les porter. J’ai du mal à admettre que des Algériens disposant de conscience puissent vous écouter et continuer de se regarder dans la glace chaque jour que Dieu fait. Merci pour l’Algérie et Dieu vous garde.




    0
  • jamal
    14 février 2010 at 4 h 34 min - Reply

    thank you dr, salah eddine .
    I respect and admire your courage for the fight that you’re taking against the Ugly regime that we have in algeria , and we will support any one who want to bring back the dignity and prosperity to the algerian people .




    0
  • مواطن بسيط
    14 février 2010 at 17 h 33 min - Reply

    شكرا سيد سيدهم لهدا العرض جميعا من اجل جزائر اجمل و ديمقراطية اعظم و جمهورية ثانية




    0
  • BRAHIM
    14 février 2010 at 22 h 27 min - Reply

    Clair, net, précis, limpide et sincère. Merci, brave homme Salah Eddine.




    0
  • belkacem
    15 février 2010 at 11 h 00 min - Reply

    Mr sidhoum sincerement vous entendre redonne espoir dans cette algerie en derive votre analyse sur la situation est des plus objectives effectivement le peuple a besoin d’etre defendu mais le pauvre il se retrouve baloter entre les jeux de clans maffieux, nous avons besoins de leaders qui puissent canalisés toute cette masse qui ne sait pas quoi faire face a se marrasme .vous entendre renait l’espoir de voir les choses changées et nous sommes de tous coeur avec vous et nous restons a l’ecoute de toutes propositions.

    =======================
    Merci mon cher frère. ENSEMBLE, nous changerons la situation. Car ce pouvoir n’est fort que de par notre faiblesse.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • amarkhodja
    16 février 2010 at 14 h 35 min - Reply

    Si les Algériens vous connaissaient, ils se lèveraient tous comme un seul Homme.




    0
  • l.leila
    16 février 2010 at 16 h 08 min - Reply

    Bonjour,

    Qu’ALLAH vous protège cher frère SIDHOUM, et que vive l’Algérie juste et fraternelle !

    Mes salutations




    0
  • karima
    16 février 2010 at 20 h 20 min - Reply

    Entièrement d’accord avec vous Monsieur, mais dire que le FIS etait un parti politique capable d’un changement positif, la je m’arrête et je dis non car je garde un mauvais souvenir de ce parti.InchaaELLAH, rabi nous donne des femmes et des hommes honnêtes et dignes de diriger un peuple descendant de grands hommes et la je n’ai pas besoin de donner des noms car la liste est très longue.

    ==================
    Juste pour vous préciser, chère sœur, que j’ai dit que le FIS, le FLN (du temps de Mehri) et le FFS étaient pratiquement les seuls partis qui avaient un ancrage populaire et c’était une réalité du terrain de l’époque. Je suis d’accord avec vous pour dire que le FIS avait commis des erreurs, grandement exploitées par les services de l’action psychologique pour faire peur principalement à la classe moyenne. Cela aussi était une réalité de l’époque indiscutable.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • nassim
    16 février 2010 at 22 h 33 min - Reply

    a vrai dire que le discours de notre vrai opposant sidhoum sa fait vraiment chaud au cœur, car se genre d’analyse qui met a nu se régime cancer comme l’a qualifié notre compatriote sont vraiment rares,c’est vrai que le temps de la 2e révolution que doit mener ce peuple contre ce cancer est très loin, mais je pense que le faite de dénoncer ce régime est une bonne chose car les citoyens algériens victimes de l’anesthésie du pouvoir assassin vit dans indifférence totale d’où la priorité de le réveiller.




    0
  • radjef said
    17 février 2010 at 12 h 41 min - Reply

    Bonjour tout le monde.@Karima, bonjour. Le FIS dans cette histoire n’a rien a voir. Celles et ceux qui evoquent aujourd’hui la responsabilité du FIS dans le drame que vit le pays, sont des ignorants ou des gens malhonnetes agissant pour le compte du pouvoir militaire en place. Cependant. il appartient aux dirigeants et aux militants du FIS d’expliquer comment le pouvoir les a piegé et de faire leur propre autocritique avec des mots justes…@Sidhoum. J’ai ecouté votre intervention. Des amis communs l’ont egalement ecouté. Vous dites que l’opposition est faible, mais vous manquez de preciser pourquoi cette opposition est faible. Pourquoi l’opposition a toujours été faible et sterile au point de ne produire qu’anathemes, suspicions et exclusions? Pourquoi cette situation? Cette situation date t-elle d’aujourd’hui ou bien remonte t-elle à si loin dans le temps? Maintenant que nous connaissons l’identité et la nature du pouvoir ainsi que ses capacités réelles, n’est-il pas temps de s’interroger et de dire pourquoi l’opposition est incapable de se constituer en alternative à la junte? Pourquoi en dépit de l’hostilité qu’eprouve la grande majorité du peuple à l’egard du pouvoir, l’opposition ne parvient toujours pas a mobiliser les grandes foules pour imposer le changement du systeme qui, une fois de plus, il faut avoir le courage de le dire, est le même depuis le 1er novembre 1954? De nombreux ecrits sociologiques, politiques et journalistiques ont souligné avec de solides arguments le caractere pernicieux, pervers et criminel de ce pouvoir tout en mettant l’accent sur l’ignorance qui caracterise les groupes humains qui le composent. Comment un pouvoir aussi pervers et ausssi ignorant s’est maintenu depuis plus d’un demi siecle? Ce pouvoir est-il réellement invincible? Pourquoi et comment a t-il eu le dernier mot sur le representant légitime du peuple, à savoir le GPRA? Quelle est la lecture de l’opposition sur les relations qu’entretien ce pouvoir avec les pays etrangers, notamment la France et les USA?

    ==============
    Très bonnes questions qui intéressent les véritables opposants et riche débat en perspective, mon cher Saïd.
    Salah-Eddine




    0
  • Free
    17 février 2010 at 20 h 07 min - Reply

    Salam cher Salah Eddine,
    Merci du fond de mon coeur pour tout ce que tu as fait pour denoncer la junte des generaux criminels et genociaires !!!
    On doit tous nous unifier pour defaire ce regime dictatorial, et criminel, car le bilan du putsch du 11 janv.1992 est trop lourd (300.000 victimes innocentes)et 30.000 disparus par les escadrons de la mort !!!
    Il faut nous unir pour trouver une solution a cette tragedie, et juger les resonsables militaires et civiles de ce genocide d’état !!!
    Continuez la lutte Mr Sidhoum, et nous serons a coté de vous inchallah.




    0
  • BRAHIM
    17 février 2010 at 20 h 10 min - Reply

    Je ne peux ne pas intervenir après ce que vous dîtes sur le FIS cher internaute @radjef said, car la responsabilité du FIS dans le drame que vit le pays est partagée avec l’armée et les galonnés qui la commande. Et je peux vous assurer en ce qui me concerne que je ne suis ni ignorant, ni malhonnête et je n’agis pas pour le compte du pouvoir militaire en place, croyez-moi. Si je suis dans l’erreur, expliquez moi seulement comment se fait-il qu’un parti politique puisse se constitue une aile armée ,et tout le monde le sait, bien avant les élections ??? De plus expliquez-moi par exemple pourquoi l’attaque de la caserne de Guemmar en novembre 1991, si mes souvenirs sont bons, pour ne citer que cette opération armée ???? Le FIS N’ETAIT PAS UN PARTI POLITIQUE au sens classique comme les autres, il faut le reconnaître. Avez-vous oubliez « ses pasdarans », sa milice, son armée parallèle ??? !!!! Je ne délire pas quand même. A moi que cela se passe que dans ma tête !




    0
  • BRAHIM
    17 février 2010 at 20 h 12 min - Reply

    ….. évidemment, cela ne change en rien ma position concernant le régime.




    0
  • KARIMA
    17 février 2010 at 20 h 31 min - Reply

    Monsieur Radjef, desolee mais je maintiens ce que j’ai dit et je ne suis ni ignorante ni malhonnete.Le FIS est bel et bien responsable a 100 por 100 non mais il a une grande part de responsabilite.Le systeme qui regne en Algerie est Algerien, donc on n’avait pas besoin d’une guerre pour le changer.Vous n’avez pas peut etre souffert du FIS d’autres gens si.Le FIS a offert au militaires et au systeme ce qu’il voulait une action armee et la Monsieur il faut dire que le FIS a faute car il a completement oublie qu’il y avait un peuple qui allait payer cher sa gaffe due a son manque d’intelligence politique et de maturite aussi.Arretez aussi de grossir son succes car les gens honnetes savent bien comment le FIS a deroute les gens et comment il a vole des voix.Vous ne voulez pas l’admettre tant pis pour vous.Je dois preciser que je ne suis pas de ceux qui accusent directement le FIS dans toutes les tueries et les massacres durant la decennie noire mais le FIS doit se sentir responsable car il a mener a ca.Ce parti a une grande part de responsabilte et en plus certains de ces partisans n’inspirent pas confiance.Tres franchement je me mefie des gens qui se montrent religieux car a mon avis qu’on craint DIEU et qu’on sait qu’il n y a pas qu’une seule verite car la verite est relative sauf la verite absolue qui reconnait qu’il n’ y a qu’un DIEU.Quand on est religieux on est calme, le coeur est bon et apaise. Cordialement.La c’est ma verite et je sais que vous avez la votre , maintenant ce qu’il faut faire c’est comment trouver un terrain d’entente pour eviter tout debordement et ca pour le bien etre de tous car votre bonheur depend du mien et le mien depend du votre.




    0
  • KARIMA
    17 février 2010 at 20 h 59 min - Reply

    Nous avons besoin de nous unir pour nous debarasser du regime et nous debarasser de British GAS et de ses semblables car de ceux- la vient le danger.Rabi aide Meryem Mehdi car elle a compris.




    0
  • L’ observateur
    17 février 2010 at 21 h 48 min - Reply

    @ KARIMA dit

     » il y avait un peuple qui allait payer cher sa gaffe due a son manque d’intelligence politique et de maturité  » !!!!

    Incroyable mais vrai! Quel culot! Je ne retiendrai de ce fatras de lieux communs,de clichés et autres stéréotypes éculés jusqu’à la corde que ce terme de « gaffe » qui réduit honteusement un verdict populaire démocratiquement obtenu à une:
    « balourdise, bêtise, bévue, boulette, bourde, croc, impair, maladresse « !!!

    Par ailleurs,dire d’un peuple qu’il « manque d’intelligence et de maturité » relève d’un mépris vertigineux et qui est l’apanage des pseudos « démocrates » qui aimeraient « changer de peuple » si,celui-ci,contre toute attente,ne s’exprime pas dans le sens qu’ils auraient souhaité!

    Il est vrai que la Vérité Historique est du domaine public, mais aussi et surtout,il revient de nos jours,à des historiens dignes de ce nom,d’aborder sans parti-pris,sans passions, à partir non pas de « rumeurs publiques »,ni de contre-vérités assénées par un pouvoir mafieux et des médias assujettis, mais par des FAITS&DOCUMENTS! Et, les FAITS, sont têtus!

    Le peuple algérien dont vous et moi faisons partie intégrante, a besoin de Vérité, bien plus que de justice. Car,la Vérité nous libèrera et confondra les VRAIS RESPONSABLES du naufrage de notre cher pays!

    Les « chicayas », les ragots de comptoir », les discussions oiseuses de « Café du Commerce » ne sont plus de mises et, devant l’ampleur des dégâts occasionnés,il nous appartient impérativement à nous tous et toutes de faire réellement preuve d’intelligence et de maturité, de maitriser enfin nos pulsions stériles et puériles,et de ne pas prêter le flanc à la désinformation,cette arme de guerre destructrice. La guerre des mots (maux?)doit cesser,et nous ne devons plus jamais ramener la Vérité Historique,à notre niveau personnel,à des souhaits ou des bavardages. Ne pas le faire et, c’est la fitna assurée!

    Cordialement.




    0
  • radjef said
    18 février 2010 at 9 h 16 min - Reply

    Bonjour tout le monde.@Karima, bonjour. En reponse à mon commentaire vous dites que vous êtes désolée et vous incriminez le FIS…Dans votre seconde reponse, vous dites nous avons besoin de nous debarrasser de Britsh GAS…Qui a ouvert les portes à Britsh Gaz, est ce le FIS ou le pouvoir militaire? Les decisions qui ont engagé le destin du pays ont été l’oeuvre du pouvoir militaire ou du FIS?…@Brahim, bonjour. Il appartient aux medias algeriens, notamment la television, d’ouvrir un débat serein et honnéte sur la question, en presence d’experts et des victimes…On ne peut faire le proces d’une personne sans le juger..




    0
  • radjef said
    18 février 2010 at 18 h 58 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Je ne sais pas si les propos qui vont venir vont plaire à certains amis…La situation est grave, parceque nous refusons de traiter de façon correcte les problemes qui se posent à nous. On est devenus des automates; nous réagissons sans la moindre intelligence.Les algériens veulent tout sans fournir le moindre effort,ni civique,ni moral et encore moins intellectuel. L’attitude actuelle des algériennes et des algériens a sa part de responsabilité dans cette aggravation…De larges couches du peuple ont trouvé leurs comptes dans ce systeme qui s’est construit sur le mensonge, la complaisance,l’imposture, le crime, la trahison…Peut–on on réaliser ce changement auquel nous appelons toutes et tous, alors que nous refusons la verité, alors que la moitié du peuple trouve ses comptes dans le régime actuel? Il ne s’agit pas pour moi, ici, de refroidir les ardeurs ni de me constituer en avocat du FIS…Comment une ville qui a plus de 90% de chomeurs se permet un rythme de vie superieur a celui de la Suede et du Danemark? Ou ces algeriennes et ces algeriens puisent-ils l’argent necessaire pour se permettre un tel mode de vie?…Le systeme actuel ne peut être vaincu par l’union, l’engagement ferme, l’organisation et la discipline. Or, le peuple, et ce n’est pas sa faute, s’est laissé depouiller de ses convictions , de sa solidarité, de sa rectitude, de son prestige et de sa citoyenneté.Une bonne partie du peuple s’est laisée corrompre par le systeme… Chers amis, on est fort lorsque on s’arme de verité; on est fort lorsqu’on est uni et organisé et non lorsqu’une partie de nous se laisse aveugler par le mensonge et la haine ou bien lorsque une partie de nos compagnons utilise les même methodes que celles employées par la junte au pouvoir. quelle est la situation des syndicats, des partis politiques, des universitaires?…Ils se sont tous ou presque engouffrés dans des revendications corporatistes et sociales. Un enseignant qui a deux logements de fonction,un lot de terrain, une villa et deux vehicules, le changement pour lui c’est lorsqu’il accedera à d’autres avantages sociaux et non lorsque l’ordre moral, intellectuel et politique sera retabli…L’ecole qui retouve sa veritable mission, celle de former des citoyens ayant le sens des responsabilités civiques et morales, n’a aucun sens à ses yeux. Il en est de même pour les élus, les dirigeants politiques et les universitaires…




    0
  • BRAHIM
    18 février 2010 at 19 h 02 min - Reply

    Vher internaute @radjef said , vous dîtes : « On ne peut faire le proces d’une personne sans le juger » ..Ok, je suis d’accord avec vous mais dans ces conditions on ne doit condamner ni le régime, ni le système, ni le FIS , ni les démocrates, ni les citoyens puisqu’il faut attendre les jugements des tribunaux, la présence des experts et des victimes. Alors, que faut-il faire en attendant ? Je n’ai pas de solution dans cette hypothèse.




    0
  • karima
    19 février 2010 at 0 h 55 min - Reply

    Cher l’Observateur, il y a confusion, la gaffe commise par le FIS et c’est cette gaffe qui nous a fait tomber directement dans les annees noires.Le manque d’intelligence politique et de maturite concernait le FIS et non pas le peuple ,d’ailleurs un peuple que je salue car il a su equilibre entre les deux forces du mal.




    0
  • BOUKEZOUHA abdelouahab
    19 février 2010 at 10 h 53 min - Reply

    Salam,

    Radjef Saïd, vous abordez là un sujet tabou. Dire la vérité est déjà en soi une violence. Comment peut-on dire ce qui est sans se faire traiter de tous les noms, sans se voir exclu par le clan pas seulement lorsque l’on appartient au pouvoir mais aussi lorsque l’on est ou l’on se veut dans l’opposition ?

    Vous le savez, celle-ci a été décimée par les pères Guillotin pour qui la vérité n’est pas synonyme de sincérité, d’authenticité, de probité et de loyauté mais de trahison et de félonie. Ne dit-on pas que toute vérité n’est pas bonne à dire ? Mais quoi qu’il arrive l’honnêteté commande la vérité.

    De trés nombreux versets coraniques que je ne vais pas citer ici attirent l’attention des croyants sur cette question cruciale de la vérité.

    Je suis personnellement de plus en plus convaincu que les hommes de vérité sont seuls, isolés, décriés et dénigrés par le mensonge des arrivistes. Hier aux côtés du pouvoir militaire, aujourd’hui leader de l’opposition. L’histoire fait ainsi, souvent, de l’ironie.

    Pour les hommes, la vérité a un visage antipathique, tandis que le mensonge est gracieux, plaisant. L’escroc est toujours avenant, sympathique, courtois, charmant…sinon il n’arriverait pas à ses fins. C’est ainsi Radjef, depuis que le monde est monde le mensonge a triomphé de la vérité et cela jusqu’à la résurrection.

    Selon le poète,

    « Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
    D’abord on le tue
    Puis on s’habitue
    On lui coupe la langue on le dit fou à lier
    Après sans problèmes
    Parle le deuxième
    Le premier qui dit la vérité
    Il doit être exécuté.

    J’affirme que l’on m’a proposé beaucoup d’argent
    Pour vendre mes chances
    Dans le Tour de France
    Le Tour est un spectacle et plaît à beaucoup de gens
    Et dans le spectacle
    Y a pas de miracle
    Le coureur a dit la vérité
    Il doit être exécuté.

    A Chicago un journaliste est mort dans la rue
    Il fera silence
    Sur tout ce qu’il pense
    Pauvre Président tous tes témoins ont disparu
    En choeur ils se taisent
    Ils sont morts les treize
    Le témoin a dit la vérité
    Il doit être exécuté.

    Le monde doit s’enivrer de discours pas de vin
    Rester dans la ligne
    Suivre les consignes
    A Moscou un poète à l’Union des écrivains
    Souffle dans la soupe
    Où mange le groupe.
    Le poète a dit la vérité
    Il doit être exécuté.

    Combien d’hommes disparus qui un jour ont dit non
    Dans la mort propice
    Leurs corps s’évanouissent
    On se souvient ni de leurs yeux ni de leur nom
    Leurs mots qui demeurent
    Chantent « juste » à l’heure.
    L’inconnu a dit la vérité
    Il doit être exécuté.

    Un jeune homme à cheveux longs grimpait le Golgotha
    La foule sans tête
    Etait à la fête
    Pilate a raison de ne pas tirer dans le tas
    C’est plus juste en somme
    D’abattre un seul homme.
    Ce jeune homme a dit la vérité
    Il doit être exécuté. »

    Guy Béart




    0
  • jnsplu
    19 février 2010 at 14 h 35 min - Reply

    @Boukezzouha

    Citation: « Pour les hommes, la vérité a un visage antipathique, tandis que le mensonge est gracieux, plaisant. L’escroc est toujours avenant, sympathique, courtois, charmant…sinon il n’arriverait pas à ses fins. C’est ainsi Radjef, depuis que le monde est monde le mensonge a triomphé de la vérité et cela jusqu’à la résurrection. »

    Non mon cher ami. Le mensonge n’a jamais triomphé de la vérité, bien que la lutte entre eux perdure depuis la nuit des temps, en raison de la nature hamaine, encline au bien aussi bien qu’au mal.

    Ceux qui se rappellent la vérité, doivent se rappeler aussi la patience de supporter ses charges, qui sont parfois certes énormes.

    Je prèfère quant à moi crorie que la vérité trimphe toujours ou sinon je perdrais tout espoir en cette vie qui n’aurait alors plus aucun sens.

    Amicalement.




    0
  • Fisiste
    23 février 2010 at 10 h 22 min - Reply

    salam, bonjour je remercie Monsieur salah eddine sidhoum pour son courage et sa sincérite et sa lutte pour un etat de droit et justice pour tous.
    Concernant les psudos démocrates qui veulent nous exclurent nous les partisants du Front islamique du salut ils se trompe sur toute la ligne car le FIS reste la premier force populaire en Algèrie et je défie quiconque qui me prouve le contraire si yaurais des élections libre et transparente.
    Merci pour le Journal le Quotidien




    0
  • ababou
    28 février 2010 at 1 h 28 min - Reply

    Je n’y crois plus au changement car il n’y a plus de véritables hommes ou femme politique capables de tenir leurs engagement vers le peuple. On n’a plus un Larbi Ben mhidi et autres chouhadas.Je me rappelle bien des discours de khalida messaoudi qui a donné soit disant l’exemple d’une femme démocrate. Elle a induit par mal de personalité comme Maatoub et qui est ce qu’elle est actuellement au pouvoir.




    0
  • Ecoutez l’interview – Forum Algerie
    4 mars 2010 at 2 h 42 min - Reply

    […] […]




    0
  • HAFID
    10 mars 2010 at 4 h 01 min - Reply

    azoule essaleme, une voix en exil (canada) pour vous soutenir dans ce rassemblement des vrais algeriens qui se reconnaitront dans votre discours.
    l’heure est venue j’en suis convaincu qu’il faut mériter d’être algérien et que toute autre tendance aura honte de se montrer dans la société ALGERIENNE. VIVE L ALGERIE .




    0
  • mohamed
    15 mars 2010 at 12 h 18 min - Reply

    السلام عليكم شكرا الاخ سيدهم اجري القاعدي هو10880 دج لم نرى لا 12000دج ولا15000دج لكن الحمد لله لان هناك من يأكل من المزابل …فبفضلكم و كل الرجال النزهاء المغيبين بوادر الانفراج بدأت تلوح في الافق قولوا آمين




    0
  • adlen
    31 mars 2010 at 22 h 40 min - Reply

    السلام عليكم
    rabi avec vous




    0
  • babelouedcity
    5 avril 2010 at 10 h 20 min - Reply

    Permettez-moi de partager avec vous cette video d’un Grand Moudjahid et Maitre AA Mecili. Malgré qu’il fut assassiné par ordre de la presidence Chadli, Belayat et le grand diable Belkheir sous terre, Le chahid Mecili (allah yarrahmo) restera toujours vivant alors nous allons continuer á propager son appel/discours et voeux pour la liberation totale de l’algerie des griffes des mercenaires criminels et assassins actuellement au pouvoir et ce depuis 1962…

    http://www.dailymotion.com/video/xbmv6s_ali-mecili-ffs-a-l-a-g-du-mda-a-par_news




    0
  • Niurredine BELMOUHOUB
    31 août 2010 at 2 h 20 min - Reply

    @ KARIMA :Je vous dis merci, pour m’avoir expliquê qu’il y plusieurs veritês, moi qui tout le temps avant de vous lire croyais naivement qu’il n’y avait qu’une seule veritê. la votre veut que le FIS est à l’origine de tous les problemes de l’Algerie, mais la vêritê vraie est tout autre chose c’est d ailleurs pourquoi on se demande -qui tue qui- qui a envoyê des milliers d’algeriens dans les camps du sud, qui a fait disparaitre des milliers d’autres, qui a torturê, qui a tue le colonel CHABANI et tous les autres, qui a fabriquê Abdelmoumen Khalifa, qui a vidê Sonatrach, qui est specialiste en matière de fraudes electorales, qui a tuê tounsi, qui est entrain de fern les yeux pour ne pas voir ces femmes et leurs enfants qui gitent dans les rues qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige ? qui? qui? la liste est longue. Quant à la veritê, je continue a etre persuadê qu’il n’y a qu’une seule vêritê? celle qui dit qur tous les systèmes qui se sont succede sont pourris, et a lorigine du drame algerien.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique