Édition du
26 March 2017

Scandale de sonatrach De nouvelles têtes tombent

L’Expression
13 Février 2010

Malversations liées à des marchés de plusieurs milliards de dollars, pots-de-vin, détournements, l’affaire Sonatrach n’a pas livré tous ses secrets.

D’autres gisements sont encore exploités par la justice. Dans notre édition du 9 février, nous annoncions que d’autres personnes seraient probablement sur le point d’être interpellées en vue d’être auditionnées par le magistrat instructeur. C’est désormais chose faite.

Selon certaines sources judiciaires, le directeur central audit et le directeur des activités centrales, auraient été interpellés mercredi en fin d’après-midi. Après audition, ces deux cadres seraient placés sous contrôle judiciaire. Le commun des citoyens pensait avoir tout vu.

Evidemment que non. Puisque selon nos sources, le directeur exécutif des ressources humaines a été relevé de ses fonctions. D’autres auditions et fin de fonctions sont attendues pour les jours qui viennent.

Ces hauts cadres seraient impliqués dans des malversations, notamment l’octroi de marché de gré à gré. En effet, l’enquête en cours concerne actuellement des contrats énormes qui auraient été passés de gré à gré, sans passer par la procédure normale d’appel d’offres.

Un audit a été installé par le juge d’instruction en charge de l’examen de ce dossier épineux afin de décanter les vraies dépenses à caractère d’utilité publique et celles effectuées dans un cadre fallacieux.

Dans cette affaire, pour rappel, sont impliqués Mohamed Meziane, président-directeur général de Sonatrach, et une dizaine de hauts cadres dont le vice-président des activités Amont, Transport et Commercialisation.

Ces derniers ont été inculpés par la justice. Deux des vice-présidents, un ancien P-DG de la banque publique, le Crédit populaire d’Algérie (CPA), et son fils, dirigeant un bureau d’études, ainsi que les deux fils de M.Meziane et un entrepreneur privé ont été placés sous mandat de dépôt.

L’affaire Sonatrach n’a pas livré tous ses secrets. Selon le site toutsurlalgerie, Sonatrach aurait effectué en 2003 un important placement financier auprès de Russel Investment pour un montant avoisinant les 2 milliards de dollars.

Ce placement a été réalisé via la société Rayan Asset Management FZ LLC, basée aux Emirats arabes unies et dirigée par un Algérien dont le nom a été cité dans l’enquête sur l’affaire de corruption de l’autoroute Est-Ouest.

Ce placement de Sonatrach, faiblement rémunéré, rapporte en revanche plus de 4% par an à la société Rayan Asset Management FZ LLC. Sur un autre plan, le ministre de l’Energie et des Mines a annoncé la découverte de gaz naturel au champ de forage et d’exploration pétrolière de Rahouia, à 30 km au nord-ouest de la wilaya de Tiaret.

«Cette découverte est un indice sur l’importance des réserves énergétiques au nord du pays», a indiqué Chakib Khelil soulignant que ces découvertes seront dirigées vers le domaine de la production au niveau du projet de raffinerie de pétrole dans la zone de Sidi El Abed, à l’est de la wilaya de Tiaret. Un projet qui devrait voir le jour au 2e semestre 2011, selon Abdelhafid Feghouli, président-directeur général par intérim de Sonatrach.

Ce qui n’a pas empêché certains détracteurs du ministre d’avancer que l’annonce de cette découverte de gisements de gaz n’est autre qu’une manière de justifier l’implantation de la raffinerie de Tiaret et d’anticiper sur d’éventuelles autres révélations relatives au scandale secouant le secteur de l’énergie et des mines.

Ce projet d’un milliard de dollars devait être installé dans un premier temps à El Kseur dans la wilaya de Béjaïa. En 2005, la commission d’évaluation de Sonatrach avait donné son aval pour l’implantation d’une raffinerie à El Kseur. Mais coup de théâtre! le projet a été délocalisé pour des raisons inconnues.

Nabil Belbey


Nombre de lectures : 3787
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ELBAHI
    13 février 2010 at 17 h 50 min - Reply

    Les directeurs cités dans cet article et qui viennent d’etre mis sous controle judiciaire doivent normalement etre en prison depuis longtemps.

    LA DAME QUI GERE LES RESSOURCES HUMAINES DE SONATRACH : BELKAHLA MALIKA, a fait perdre au trésor public et à sonatrach des milliars de dinars et d’euros avec son nouveau systeme de rémunération bidon de sonatrach, tissé pendant 6 ans dans des hotels 5 etoiles de massage taillandais et des gheisha femmes de plaisirs, tous frais payés par sonatrach pour des managers et responsables du syndicat national sonatrach dont certains ne savent meme pas ecrire une phrase correcte en français et d’autres une phrase correcte en arabe

    ON DIT QUE CETTE DAME EST PROTEGEE PAR CHAKIB KHELIL CAR SON MARI EST SON INSPECTEUR GENERAL ENGLOUTI DANS DES SCANDALES LUI AUSSI , du vrai fric à gogo.

    POUR LA GESTION DES OEUVRES SOCIALES,IL FAUT COMMENCER PAR LE SYNDICAT DE SONATRACH CAR DEPUIS DES ANNEES TOUT EST GERE DANS LE FAUX en violation des lois qui reglemente leur gestion, si l’enquete est poussée à fond par la justice elle aboutira vers les anciens mangeurs du syndicat des pétroliers, les BADREDDINE, REBAH,SETTI BENAZOUZ ET LES AUTRES qui ont ruiné la Sonatrach ET SES OEUVRES SOCIALES.
    INCHALLAH AYBAN ASSAH

    Adm: Je constate que vous connaissez bien Sonatrach. Accepteriez vous de rassembler d’autres salariés de Sonatrach pour nous fournir des informations sur les irrégularités qui y ont cours, en vue de constituer un dossier dont nous nous servirons pour porter plainet auprès de juridictions internationales, et d’alerter l’opinion publique mondiale, avec des détails vérifiables.
    Merci
    DB




    0
  • ELBAHI
    13 février 2010 at 21 h 14 min - Reply

    pour @ Adm :
    Dans peut de temps je prendrai attache avec vous pour vous remettre le paquet bien garni de documents scandaleux sur les destructeurs de la SONATRACH managers et leurs complices syndicaux, promis pour Lequotidiendalgérie.
    ELBAHI.

    =================
    Par votre courageux geste, vous rendez service à la Nation meurtrie par cette kleptocratie.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • BRAHIM
    13 février 2010 at 21 h 42 min - Reply

    @ELBAHI , bravo pour ton initiative mais attention mon fils, il faut se baser sur des preuves. On ne veut pas de réglement de compte, cela va se retourner contre LQA. Il ne faut pas accuser gratuitement. Bon courage !




    0
  • cheikh
    13 février 2010 at 23 h 44 min - Reply

    je suis un simple citoyen, perdu dans un douar, qui est sougueur.
    hé voilà la grande surprise l’argent des Algériens, qui coule a droite, et a gauche dans les banques étrangères, ou est la dignité, el watania, elkarama d’un Algérien, par contre, les pauvres malheureux qui fouillent dans les poubelles.

    les pauvres Fellahs qui courent depuis 47 ans, je dit bien 47 ans de navettes, Tiaret, Arzew, Alger, ils ont frappé à toutes les portes.

    exemple:

    sur 1000 lettres, en reçoit une réponse. après 12 ans de navettes, ou Alger nous répond, adresser vous à Arzew, après 6 ans ARZEW nous répond adressez-vous a Tiaret, après 3 ans de navettes, Tiaret nous dit adressez-vous a Alger, après 12 ans de navettes , Alger nous oriente vers ARZEW ??????… la vraie bureaucratie flagrante. j’ai les documents qui prouvent ce que je dit.

    QUE DES PROMESSES BIDONS.

    jusqu’a ce jour le samedi 13 février 2010 que la sonatrach nous fait courir de droite a gauche, nos terres ont été piétinées par le passage des pipes-lines de la sonatrach.

    le malheur, les amis du Ministre Chakib Khalill, ont été payés, j’ai les documents qui prouvent ce que je dit. 13 millions de dinars.

    La FRANCE EN 1960 ET 1961 a payé les Fellahs pour le passage du pipe – line, le malheur le siège était a Paris, et non en Algérie ???????…… j’ai les documents.

    le malheur lorsque les agriculteurs, ont eu marre des promesses bidons, ils ont fermé le passage, au russe, pour une durée de deux mois. LE MALHEUR, après deux mois, les responsables d’ARZEW se sont déplacés sur les lieux, et le responsable de la sonatrach a déclaré au journal elkhabar du 05 – 06 – 2003 N° 53, pour ces deux mois la sonatrach a perdu 6 milliards.??????… j’ai le journal.

    C’est une honte de la part d’un responsable. C’est là ou L’ETAT ALGERIEN DOIT SANCTIONNER les mauvais responsables, qui ont brisé L’ALGERIE.

    Cheikh Khaled de Sougueur,

    WILLAYA DE TIARET




    0
  • kafi
    19 février 2010 at 13 h 04 min - Reply

    ne pleure pas khaled tu es un alge-rien et les alge-rois sont en haut de l’escalier .




    0
  • Congrès du Changement Démocratique