Édition du
24 July 2017

Agir ou mourir.

Djameleddine BENCHENOUF
L’heure est grave. Encore une fois, notre destin se joue sous nos yeux, et nous n’avons pas d’autre rôle, dans notre propre mise à mort, que d’y assister, en spectateurs désabusés.

Posons le problème en termes clairs :

Notre pays est l’otage d’une association de malfaiteurs.

Ces gens n’ont reculé devant rien, et ne reculeront devant rien, pour garder le pouvoir. Progressivement, leur vraie nature s’est révélée dans toute son ampleur, et nous assistons aujourd’hui à une coupe réglée du pays, sans aucune vergogne.

Ils se servent directement au Trésor public, en y puissant à pleines mains, ils dévorent le pays à pleines dents, et ne craignent plus de s’exhiber dans des réceptions chics, dans leurs somptueuses résidences aux USA, et ailleurs, où ils ont leurs aises, et où ils se comportent en parfaits citoyens de leur pays d’adoption, puisqu’ils l’enrichissent au moment où ils nous appauvrissent.

Ils s’associent ouvertement à des compagnies pétrolières qui pompent les richesses du pays. Ils ne craignent plus de faire des montages financiers d’une extrême irrégularité, comme Khalifa, BRC etc.

Ils n’ont pas hésité à manipuler la violence contre les populations qui ont été tentées de leur preferer un courant islamiste, en créant eux même des GIA, en créant une cellule du DRS chargée de concocter des fetwas de mort, etc.

Puis lorsque le contexte a neccessité un retour à la paix civile, ils n’ont pas hésité à s’auto amnistier, et à interdire à quiconque de porter un jugement sur leurs méfaits.

Ils n’ont pas hésité à violer leur propre constitution pour permettre à celui qui leur dispense la rente, de rempiler à un troisième mandat.

Aujourd’hui, le partage de la rente, la désignation du dauphin, et les luttes d’influences entre les clans pro-français, et pro-américains, les poussent à s’affronter.

Mais cela ne changera rien à un consensus entre eux: La pérennité de leur régime.

Que ce soit Saïd Bouteflika ou Ahmed Ouyahia, ou un autre, qui soit désigné, la nature du régime ne changera pas. Ils garderont le pays en l’état. Une façade de démocratie, et une réalité dans la rapine systémique.

Que pouvons nous faire pour les faire partir ?

Par la violence ?

Nous ne pourrons pas, parce qu’ils nous opposeront nos propres compatriotes. Et ceux qui ne demandent qu’à s’engager dans leur armée, ou dans leurs « forces de sécurité » se bousculent au portillon. Ce sont des mercenaires jetables et interchangeables. Un de perdu, dix qui attendent de le remplacer. C’est dommage mais c’est comme ça.

Par des voies pacifiques ?

Lesquelles ?

Une mobilisation citoyenne et la désobeissance civile ?

OUI !

Oui, en effet, il semble que ce soit la seule possibilité.

Mais il ne faut pas être naïf.

Ce régime n’est pas fou au point de se laisser éjecter aussi facilement.

Et donc, il a verrouillé les voies qui pourraient permettre de mobiliser les populations contre lui. Aussi simple.

Il s’est arrangé pour que les « partis » politiques qu’il autorise lui soient acquis, et il n’hésite pas à leur permettre un accès au râtelier. Le meilleur exemple de ces partis mercenaires se trouve dans le MSP et le PT.

Les partis qui ont un réel ancrage populaire, et qui tentent de le combattre ont été, soit laminés, comme le FIS, soit parasités, comme le FFS.

Les moyens de communication massive, comme la télé, la radio et les journaux, sont sous contrôle. Tous, sans exception.

Et il est quasiment impossible pour l’opposition réelle de trouver des moyens financiers pour lancer une chaîne de télévision. Parce que tout simplement, toutes les fortunes du pays, qui pourraient contribuer à cet effort de salut public, sont entre les mains du régime. Je ne crois pas que j’exagèrerais en affirmant qu’il n’existe pas un seul milliardaire algérien qui ne soit pas mouillé jusqu’au cou avec le régime.

Que faire alors ?

Continuer à tourner en rond, en discussions oiseuses ?

Faire des discours enflammés sur la nature du régime ?

Non ! Cela ne mènera à rien.

Alors, voilà ce que je suggère. A titre personnel. Une proposition que je soumet publiquement au groupe de l’Appel du 19 mars, et à tous ceux qui souhaitent le rejoindre.

En premier lieu, pour palier à la carence de mobilisation, nous devons nous organiser. En structure politique et en formation de combat.

Tous les Algériens, et ils sont nombreux, mais évoluant en ordre dispersé, doivent se structurer sous une formation politique qui ne doit pas demander à exister officiellement. On ne combat pas un régime en sollicitant de lui une autorisation et un budget.

Cette formation doit avoir un nom, un sigle, et un programme clair qui tienne en deux phrases: Chasser le régime et instaurer une démocratie dans le pays.

Cette Formation politique de combat doit avoir un espace d’expression central, pour que son discours ne soit pas parasité, et manipulé.

Cette formation doit être un Front de toutes les volontés sincères qui se dévouent pour le recouvrement de la dignité algérienne, quelles que soient leur conviction et leur ancrage politique.

Mais pour en arriver là, comment faire pour chasser le régime ?

La formation politique dans laquelle nous nous organiserons, qui n’est donc pas officielle, devra être structurée en groupes d’action.

Chaque groupe, dont le nombre doit être limité, n’aura de contact qu’avec la direction centrale, pour ne pas être infiltré.

Ces groupes, dans un premier temps, auront trois missions :

— Faire affluer des cotisations vers un compte bancaire central, pour financer le lancement et le fonctionnement d’une chaîne de télévision.

— Faire connaître aux algériens les consignes et les messages de la direction centrale, en les canalisant sur le site officiel de la Formation, par tous moyens, tracts, mails,sms, discussion avec leurs compatriotes dans les endroits publics, etc.

— Politiser leur entourage afin de l’amener à se constituer en groupes d’action.

Pour éviter la repression et les pressions sur les familles, les groupes d’action resteront anonymes, et agiront sous des noms de guerre. Chaque groupe portera un nom, de préfenrence celui d’un chahid, d’un disparu.

Par contre, les membres de la direction centrale, dans toute sa composante, devront être connus, même s’ils agissent depuis l’Algérie.

Et, si nous parvenons, avec ces méthodes, à financer la lancement d’une chaine de télévision, l’objectif de la désobéissance civile deviendra possible. A fortiori que la base militante pour y parvenir sera organisée, structurée et présente au sein de la population. Comme un poisson dans l’eau.

Et à ce moment là, le régime partira, parce qu’il n’aura plus le choix, et même parce que ceux de nos frères qui font partie de leurs « forces de sécurité » nous rejoindront massivement. Parce que nous aurons eu le moyen de leur ouvrir les yeux.

Alors, When to Free Viva l’Algérie ?

Djamaledine Benchenouf
14 février 2010


Nombre de lectures : 4276
34 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • espoir
    15 février 2010 at 12 h 23 min - Reply

    Bonne idée! reste plus qu’a lancer la machine !!!.
    Ce qui est proposé dans cet article est grandement inspiré des techniques utilisées par feu FLN dans les années 50. inchallah ca marchera, car le peuple Algérien est toujours aussi fier et digne. j’aimerai ajouter aussi qu’il faut faire attention et établir, dès maintenant, un système, un processus, qui permettrai a stopper les tentatives d’infiltration, propagande et les opérations tel que BLEUÏTE utilisée dans le temps par les français et qui avait fait des ravages au sein de notre glorieuse ALN.

    Amicalement mes frères,

    espoir.




    0
  • radjef said
    15 février 2010 at 14 h 31 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Djamel, mais Djamel fais attention; ils nous regardent et ils nous espionnent…Regarde, par exemple moi, je ne parle pas, mais j’ecris et je clame partout des slogans favorables à l’Empereur et a papa hadj Tewfik, les deux sauveurs du pays, les deux bienfaiteurs du peuple…Et toi tu dis des choses comme ça méchantes de ces deux hommes…Il faut parler comme la presse privée, créer des diversions comme les sites qui deplorent la peur du DRS en ce moment…Si tu veux reussir et construire une fortune au pays, il faut faire comme tout le monde; il faut rentrer dans le lit du conformisme…Non Djamel tu deconnes, il ne faut pas ecouter ce Sidhoum, c’est un agitateur professionnel…Ne te laisses pas avoir par ce genre d’individus qui ne reve que de revolution…Il faut savoir que les temps ont changé, la mode est a la corruption et non a Lenine et Marx…Ces gens du DRS sont si gentils et si attentionnés qu’ils nous ont laissé la vie sauve; il faut savoir se montrer reconnaissant tout de même…




    0
  • jila
    15 février 2010 at 14 h 47 min - Reply

    Agir ou mourir!car ne pas agir c’est mourir d’une mort lente, une mort de lâche;la mort de celui qui arrive à ne plus pouvoir se regarder dans un miroir!




    0
  • h’mida
    15 février 2010 at 16 h 13 min - Reply

    Allez chiche!




    0
  • bouyilès.
    15 février 2010 at 18 h 06 min - Reply

    C’est superbe ce que tu proposes Si Djamal.L’idée de la TV qui émettra à partir de Chypre,des Iles Canaries ou d’ailleurs ,pourquoi pas.Mais c’est le seul projet qui doit être urgent,car il faudra d’abord mûrir les esprits et créer les conditions d’un changement pacifique.Il faut retenir les leçons du passé avant de s’embarquer dans toute aventure aussi noble soit-elle.Je me souviens de la fin des années 80 où les militants du FIS abondamment structurés au niveau des
    Universités utilisaient les regroupements périodiques des CPN (comités pédagogiques qui se tenaient dans toutes les villes universitaires) pour tisser leur toile clandestine et préparer 91.C’était génial et la réussite était presque atteinte mais il y eut un ..hic.Il y a eu aussi les mouvements de protestation en Kabylie qui ont failli ébranler les choses mais il y eut aussi un deuxième hic.Les violons n’étaient pas accordés et le pouvoir en place tiraient les ficelles à sa guise.Il faut mûrir les esprits disais-je et sensibiliser les algériens à s’accepter dans leurs différences et leurs diversités et leur faire admettre que leur intérêt n’est plus dans les votes à 92,99% en faveur de ceux qui les piétinent et les trainent dans leur misère interminable.C’est à ce moment là seulement qu’ils pourront peut-être réagir favorablement.
    Mes salutations à tout le monde.




    0
  • Arezki Nait Amar
    15 février 2010 at 21 h 37 min - Reply

    La révolte contre ce pouvoir illégitime et corrompu est plus qu’un droit mais un devoir.Quand un pouvoir politique viole les droits du peuple,l’insurrection est pour le peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.Le droit de résistance à l’asservissement et l’oppression fait partie des droits naturels et imprescriptibles de l’homme.
    Selon Albert Camus,l’homme révolté, c’est  » un homme qui dit non »,ce qui veut dire : « les choses ont trop duré,il y a une limite à ne pas dépasser.Ce « non » de la révolte contient et affirme un « oui » qui exige le respect des valeurs humaines ».
    Notre révolte est légitime , authentique et fondamentalement morale.Devant l’oppression du droit,nous réclamons le bon droit.L’heure est venue pour que nous sortions de notre inertie et de notre indifférence pour réclamer justice .Nous avons soif de justice,nous recherchons un idéal de justice qu’on n’a pas encore connu,mais auquel nous aspirons tous de toutes nos âmes.




    0
  • laghouati
    15 février 2010 at 23 h 17 min - Reply

    oui la desobeissance est l’unique moyen de faire partir le regime des boutef said et khouh ,zerhouni,ghoul,khelil et toutes les autres crapules et sanguinaires.Donc je crois lancer une chaine de television est la premiere priorite pour la reussite, dans le temps ,de cette action. rappelez vous que la radio clandestine,des annnees 93, du FIS a terrorise le regime terroriste de l’epoque et pourtant cette radio n’a servi qu’a lire des communiques.




    0
  • hakim
    16 février 2010 at 2 h 19 min - Reply

    Le constat du pays fait dans cet article est juste, réel et partagé par la majorité des Algériens. Les actions proposées sont crédibles en encourageantes surtout en ce qui concerne la création d’un TV. Néanmoins ce que l’auteur n’évoque pas, c’est son projet de société pour l’Algérie de demain. Oui pour changer le régime qui nous massacre depuis 62 (hélas, c’est bien avant), mais pour le remplacer par quoi? Vous aller me dire que ça sera la démocratie, mais quelle démocratie? il y a plusieurs types de dictatures (Tunisie, Algérie, Maroc, …) mais il y a aussi plusieurs types de démocratie. Pour le simple citoyen que je suis, je voudrai savoir ce que vous proposez pour l’Algérie de demain? Nos ainés qui avaient fait la guerre de libération se sont dit, voila, le problème maintenant c’est le colonialisme, mais une fois vaincu on verra ce qu’on va faire de ce pays. et biensur c’était un erreur stratégique. Alors, oui pour militer pour que ces gens qui ruinent le pays partent, mais il faudra nous expliquer, si c’est possible, votre projet pour la société Algérienne, la nature des libertés qui seront garanties, son identité,… et c’est comme ça qu’on arrivera à convaincre les Algériens. sinon, ça sera l’éternel recommencement. merci à toutes et à tous.




    0
  • ANTIDRS
    16 février 2010 at 3 h 56 min - Reply

    Le seul Salut et la seule et meilleure réponse à l’appel de Monsieur B.Djamel est de s’y impliquer pas de parler pour parler. Albert camus a dit ou n’a pas dit ne changera rien même si celà peut être une leçon, des références.
    Quand à Said Radjef qui descend en flamme le docteur, digne, homme d’honneur, brave et courageux Mr Sidhoum et appel Mr B.Djamel à renoncer à croire à la révolution car la corruption est plus en vogue. Il s’agit pas de mettre une chemise ni une cravate pour parler de mode, là il est question de principes, de dignité, de personnalité et d’identité. Ce qu’on veut faire pour cette Algérie, souffrante pour ne pas dire mourante, pour la préserver aux générations futures. Ce qu’on veut faire de cette Algérie, l’identité, la place et l’image qu’on lui donnera.
    Parler de ton Papa el hadj Toufik, stratège que tu admire selon le ton des lettres de ton message est l’un des hommes les plus mytomanes et avec une personnalité des plus malades, sûrement l’un des hommes au plus bàs niveau dans l’institution militaire. Le plus bàs niveau par rapport aux stratèges qui gouvernent à travers le monde que sa soit dans les états démocratiques ou théocratiques.

    La voix à suivre est celle de B.Djamel et de Dr Sidhoum, l’initiative est à saluer mais s’il vous plaît Monsieur B.Djamel, il faut qu’il y ait des mécanismes afin de permettre aux gens de s’organiser et d’y adhérer à l’organisation.
    Avant tout Vive l’Algérie
    Pour une république démocratique sociale
    =================
    Mais mon cher antiDRS, notre frère Radjef plaisantait et présentait la chose de manière ironique et provocatrice. Relisez bien son message.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • amnay
    16 février 2010 at 8 h 19 min - Reply

    Bonjour a tous et a toutes,
    Si vous permettez j’ai quelques questions a Mr Benchenouf :
    1-Quel changement pour quelle Algérie de demain ? (projet de société, identité,….)
    2-Qui sera le meneur(Leader) de ce mouvement, et quelle garanties donnerez vous quant à la constance de vos idées et de votre combat ?
    3-pourriez vous nous dire un peu plus sur votre parcours quand vous étiez journaliste au journal liberté et les raisons de votre départ en France?
    4-après avoir su que Mr Salah Eddine Sidhoum avait tenu des propos pour le moins que je puisse dire pro-islamistes dans un reportage diffusé sur ARTE en 1994 intitulé ( Algérie Guerre cachée)(disponible sur youtube),je suis en droit de me poser un certain nombre de questions sur la vraie nature de votre combat…
    vous savez autant qu’un grand nombre d’algériens que nos aïeux ont chassé l’ennemi sans se poser la question sur le mode d’emploi de l’Algérie indépendante, le 5 juillet 1962 arrive et ce fut la plus grande désillusion (aghurru), le putch contre le GPRA par Ben bella (dépeché par Djamel Abdenacer )fait l’entame de la plus grosse crise de légitimité de pouvoi et l’Algérie fut sacrifié sur l’autel du panarabisme Nacerien …les idéaux d’Abane Ramdane et de Ben Mhidi d’une Algérie algériennes ou le politique prime sur le militaire et l’intérieur sur l’extérieur ont été confisqués ,et trahis…
    Bizarrement la roue de l’histoire n’arrête pas de tourner et on se retrouve au jour d’aujourd’hui dans le même scénario que celui de 1948-1949 de ce qui s’appelait communément (la crise berbériste) ou un groupe de militants berbéristes du FLN tentait de faire admettre le projet d’une Algérie algérienne. une fois l’indépendance arrachée…mais le groupe fut liquidé par le noyau dur MTLD malgré son engagement sans tache pour la lutte armée (raison évoquées unité des rangs et en finir avec le travail de sape, (ordre signé par Abane Ramdane lui même qui malgré ses conviction a du faire une concession de taille pour privilégier la lutte qui était la priorité du moment), et ironie du sort on a épargné les uléma opposés a la guerre(défenseur de la cohabitation sans plus avec la France coloniale), ces mêmes uléma qui ont enfanté la matrice idéologique du fis et de l’islamisme politique !!
    ce rappel historique est a méditer aujourd’hui, en tant qu’algérien berbère qui tient a l’identité de l’Algérie de demain, je vous dis ceci: votre projet est si beau et parfait et votre initiative est si louable et mérite l’adhésion de tout patriote qui porte l’Algérie dans son cœur, mais pour ne pas refaire les mêmes erreurs du passé je vais joindre votre action quand j’aurai des réponses claires nettes et précises car dans votre déclaration du 19 mars les termes arabité islamité et berbérité restent des termes vagues et j’aimerai avoir des solutions pragmatiques sans aucune forme de démagogie.
    PS; ce n’est qu’un questionnement dénué de malentendu avéré.
    (j’espère que mon commentaire sera publié dans son intégralité et sans censure)

    Salutations patriotiques.

    =====================
    Je laisse le soin à Djameleddine Benchenouf pour vous répondre puisque le message lui est destiné. Je voudrais seulement répondre à la question qui me touche. D’abord, une correction : le documentaire de la BBC où je suis intervenu est passé sur Canal + et non sur Arte. Si défendre l’Algérie, terre d’Islam et l’islamité comme l’un des fondements de l’identité de notre peuple, c’est être « islamiste », alors je suis islamiste et fier de l’être ! Si défendre la dignité humaine et les droits de l’homme quand ils étaient bafoués quotidiennement dans les années 90, c’est être pro-islamiste, alors je suis pro-islamiste. Tous les Algériens qui luttent sincèrement contre cette voyoucratie sont mes COMPAGNONS de lutte, quelque soient leurs appartenances politiques.
    Je n’ai pas honte de mon islamité, pour faire plaisir à certains réseaux de Fafa. Et dans le documentaire de la BBC j’avais dit clairement que « la France est partie en 62 mais elle a laissé ses enfants ». Et ce sont ces enfants illégitimes (une minorité insignifiante) qui voudraient déraciner le peuple algérien, le faire douter de son islamité, de sa berbérité et de son arabité et qui voudraient nous donner des leçons de démocratie et de droits de l’homme version Lavigerie.
    Ma conception des droits de l’homme est inclusive et non exclusive. Depuis les années 80, j’ai défendu les victimes du printemps berbère, tout comme j’ai défendu mes frères de la LADDH arrêtés en 85, tout comme j’ai défendu mes frères du courant islamique sauvagement torturés en 82 suite au sit-in de la fac centrale, tout comme j’ai défendu les frères du courant benbelliste incarcérés au milieu des années 80, tout comme j’ai défendu mes frères communistes sauvagement torturés en octobre 88, tout comme j’ai dénoncé l’ignoble répression dont ont fait l’objet mes frères islamistes durant la décennie de sang et de larmes ainsi que les odieux assassinats de mes compatriotes toutes tendances confondues par les très suspects GIA. Je n’ai jamais été un adepte de l’indignation sélective comme certains « hommes politiques » fabriqués dans les laboratoires de la police politique, autoproclamés « démocrates », résidant au Club des Lapins, circulant en voiture blindée, se réunissant avec les chefs de cette police politique pour planifier la politique d’éradication et pour constituer à partir de ….Paris, des milices d’autodéfense (de sinistre mémoire). Tout comme je ne suis pas un adepte de la démocratie sélective, J’appartiens à ce modeste peuple, avec ses qualités et ses défauts et je ne me suis jamais trompé sur son compte.
    Un dernier point : je n’ai pas été « retourné » par les « services » ni à la prison d’El Harrach ni à celle de Serkadji, pour faire de moi un « démocrate » de service et des « services ». Je crois avoir été très clair et je ferme définitivement la parenthèse. Seul le peuple, libre arbitre reconnaitra demain ses dignes enfants. Et je fais entièrement confiance à notre « ghachi » et à notre jeunesse que certains ont traité de « clochards ».
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
    • Rédaction
      16 février 2010 at 14 h 12 min - Reply

      @Amnay
      Je crânerais si je vous disais que vos questions sur ma personne ne m’ont pas touché. J’ai appris, avec le temps, à reconnaître les arrières pensées malveillantes qui se cachent derrière des questions qui se disent sincères.
      Vous auriez pu, tout aussi bien, aller glaner les réponses à votre interrogatoire de police dans le net, où des informations sur ma personne abondent, au lieu de me braquer votre projecteur sur la gueule.
      Le fait même que je me dévoue pour ma cause, et que je m’expose à des attaques personnelles, m’a été reproché par ma famille et mes amis. Ils ne comprennent pas, en effet, que n’importe quel anonyme vienne ainsi, comme vous, avec des intonations de flic, me passer un interrogatoire en règle. Je ne répondrais donc pas à vos questions sur ma personne.

      Pour les autres questions, Toutes les réponses sont sur le texte de l’Appel du 19 mars que je vous invite à lire.
      Personnellement, je pense que si nous parvenons à chasser le régime, je suggère qu’un gouvernement provisoire de Salut public soit élu pour une courte période, pour préparer des consultations précédées d’un très large débat, pour l’élection d’un assemblée constituante. Mais toutes ces dispositions pourraient être élaborées et discutées en même temps que le combat pour chasser le régime. Le FLN révolutionnaire n’a entrepris de mettre en place le congrès de la Soummam que 2 années après le déclenchement de la révolution.

      Me concernant, et pour vous rassurer définitivement, je ne prétendrai jamais à une quelconque responsabilité politique. Jamais! J’ai d’autres ambitions pour ce qui me reste de vie. Je l’ai écrit, dit et répété à plusieurs reprises, je ne suis intéressé que par la délivrance et la dignité de mon peuple. Si cela peut vous rassurer. Mais je n’aurais pas besoin de votre autorisation pour exercer mon devoir de résistance, et de citoyen.
      DB




      0
  • .Mohand Aguawa
    16 février 2010 at 10 h 12 min - Reply

    @amnay,
    un style purement d’agent du drs. puisque tu y es, demande à mr Benchenouf, son casier judiciaire.
    tu es le type même d’extrêmiste berbériste qui végéte dans notre région et je puis te dire franchement que tu ne représente pas du tout les kabyles irgazen que nous sommes. tu accuse, tu insulte. tu t’agite.
    Thanmirt a yirgazen nadzayer




    0
  • jila
    16 février 2010 at 10 h 32 min - Reply

    on semble dejà vouloir demmander des comptes aux auteurs de cette initiative »Oui pour changer le régime qui nous massacre depuis 62 (hélas, c’est bien avant), mais pour le remplacer par quoi? «  »Si vous permettez j’ai quelques questions a Mr Benchenouf :
    1-Quel changement pour quelle Algérie de demain ? (projet de société, identité,….)
    2-Qui sera le meneur(Leader) de ce mouvement, et quelle garanties donnerez vous quant à la constance de vos idées et de votre combat ?
    3-pourriez vous nous dire un peu plus sur votre parcours quand vous étiez journaliste au journal liberté et les raisons de votre départ en France? »
    On semble faire l’amalgame entre prise de conscience qui ne peut être que salvatrice et projet de société;on parle meme de l' »élément fédérateur!!?.?? alors que le seul dénominateur commun est « sortir à tout prix l’Algérie de ce cloaque »!!!




    0
  • Belaid Ait Mohand
    16 février 2010 at 12 h 32 min - Reply

    Je suis complètement d’accord avec Mohand Aguawa , dès qu’il y a une bonne initiative on nous envoie les supplétifs du DRS pour faire de la subversion et discréditer nos femmes et nos hommes de bonnes volontés .
    Je dirais à AMNAY de ne pas se cacher derrière un pseudo et de divulguer son identité si vraiment il veut construire au lieu de casser comme il voudrait bien le faire .
    A mon avis cela ne vaut pas la peine de répondre à ce genre de commentaires , tout le monde connaît la valeur de M.M.Ben Chenouf et de Da Salah .
    Le train est parti et personne ne peut l’arrêter .




    0
  • jnsplu
    16 février 2010 at 13 h 45 min - Reply

    Bonjour a tous et a toutes,

    @ amnay.

    Bonjour a tous et a toutes,

    Espérons qu’il y ait un bonjour un jour. C’est pour ça que nous sommes sur ce site avec nos espoirs, des espoirs que nous n’admettrons pas de voir remettre en cause par des questionnements inadmissibles et qui risquent de semer le doute. Nous n’avons pas besoin de doute. Nous avons besoin de certitudes. Les certitudes pour nous ici sur LQA et meme ailleurs, sont évidentes et l’homme moyen les connait, il n’est pas nécessaire d’être un génie ou de sortir d’une grande école pour savoir ce qui se passe dans notre pays et qui veut quoi ou de prendre pour argent comptant tout ce qui se dit sans esprit critique ni remise en cause et analyse.

    Vos questions:

    1-Quel changement.
    2-Quel leaders.
    3-quels parcours.
    4-quel projet.

    Et votre discours qui s’ensuit et qui se veut une réponse à ces questions me font dire que vous n’avez pas lu ce qui se dit sur ce forum, ceci si je vous prête de la bonne foi, car alors, la lecture de l’appel du 19 mars qui en est le fondement et la source d’inspiration vous aurait permis d’avoir les réponses que vous souhaitez avoir.

    Si par contre et considérant l’expérience que chacun de nous a dans ce pays et des pratiques prédatrices je vous regardais avec un oeil critique je dirais que vous vous faites partie de ceux qu’on appellait jadis l’Oeil de Moscou, oeil qui est crevé depuis belle lurette dans son pays d’origine, mais que les borgnes chez nous continuent à utiliser car ils sont aveugles et ne se rappellent pas ce qui est arrivé à Nicolae Ceauşescu.

    Sur ce site Monsieur, nous ne faisons aucune différence entre les habitants d’Algérie, pour nous, tous frères quelle que soit leur obédience ethnique (berbères, arabes), linguistique (arabophones, berbérophones), religieuse (musulmans, juifs, chrétiens, athées) ou autres divisions créées et entretenues sciemment au sein de ce peuple afin qu’il ne se ramasse pas et acquierre les forces susceptible de mettre à bas ses bourreaux connus et avérés. Sur ce site Monsieur nous n’acceptons pas qu’une seule partie d’entre nous soit la cible, nous préférons etre tous mis dans le meme sac. Vous vous attaquez à l’un d’entre nous, c’est l’ensemble du corps qui se soulève comme un seul individu.

    1-Quel changement.
    2-Quel leaders.
    3-quels parcours.
    4-quel projet.

    Quel changement: L’Algérie est maintenant la tete en bas, la corruption, le terrorisme, labsence de civisme, des maux incommensurables frappent notre pays, il faudra la relever et mettre ses enfants en face de leur responsabilités afins qu’ils puissent donner leurs pleines capacités dans l’oeuvre de rederessement puis d’édification.

    Quels leaders: Les leaders qui sortiront de la mélée conformément aux lois connues en psychologie sociale et non pas aux lois sclérates du banditisme institutionalisé. En laissant la sanction positiv et négative basée sur les vraies valeurs faire son oeuvre sans la contrecarrer par le clientélisme et les relations réseautiques claniques qui sapent les fondements de la société.

    Quels parcours: Les parcours que détermineront les actions créatives, désinteressées, altruistes de tout Algérien qui se reconnait dans les désirs qu’a ce peuple d’etre libre d’agir à sa guise et de reprendre les renes de sa destinée.

    Quel projet: Le projet de restaurer ou d’instaurer la volonté populaire sur ce territoire qu’est l’Algérie qui saura alors ce qui lui est bénéfique et ce qui ne l’est pas, sans tutelle de quelques individus, de quelque minorité et sans tutelle étrangère entre les mains de laquelle des incapables peuvent mettre le pays pour le soustraire à la souveraineté populaire et continuer à squatter illégitimement le pouvoir.

    Merci en tout cas d’avoir posé ces questions, meme si vous ne vous attendiez pas à ces réponses. Ces questions ne sont pas embarrassantes, elles n’entrainent pas de phobies, elles risquent seulement d’avoir la prétention de semer le doute là ou il n’a pas de place, mais alors aucune et aucun risque de ce coté là et comme je l’ai déjà dit, nous sommes tout à fiat solidaires sur le site malgré nos divergeances et voulons qu’il en soit ainsi pour toute l’Algérie. C’est pourquoi certes ta question est destinée à Benchennouf, mais nous interpelle tous autant que nous sommes.

    Tanemmirt agma !!

    ps: Ces jours ci de nouveaux pseudos posent sur le site des questions qui devraient en principe, d’après leurs auteurs, si j’en crois mon analyse qui peut bien sur etre fausse, nous faire réfléchir sur le bien fondé de nos espoirs.

    L’espoir est la seule chose que nous possédons en commun sur LQA et pour le reste, bien que nous soyons divergents très souvent, nous faisons en sorte de nous unir sur l’essentiel: CET ESPOIR de voir notre pays se remettre debout et prospérer malgré nos divergeances que nous sommes prets à mettre en sourdine, malgré les difficultés que nous savons presque…insumontables.

    Mais nous partons du principe que ce n’est pas à un courant d’imposer sa volonté au peuple, c’est au peuple d’imposer sa volonté à un courant, quel qu’il soit.

    Cet espoir ne peut etre remis en cause par personne !!

    Que Dieu guide nos pas et nous donne la sagesse.

    Amine y rabbi al 3alamine.




    0
  • Rbaoui
    16 février 2010 at 14 h 40 min - Reply

    Beaucoup d’Algeriens qui veulent le changement font en sorte de faire connaitre LQA au maximum de lecteurs donc essayons de ne pas systematiquement suspecter les nouveaux lecteurs d’agents du DRS.
    @Amnay a eu des clarifications qui valent en meme temps pour tous les nouveaux lecteurs, qu’ils soient les bienvenus certains peuvent etre gauches, tout le monde n’a pas l’art de s’exprimer.




    0
  • radjef said
    16 février 2010 at 14 h 58 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Je te l’avais dit Djamel, mais tu refuse de m’ecouter…On n’a pas le droit de mourir pour les idees et les convictions citoyennes. Mourir ainsi, c’est comme se suicider ou faillir à un engagement sacré…Il faut être souple et accepter comme tout le monde de mourir d’ennuis ou de la harga. Tu veux destituer l’Empereur et papa hadj Tewfik, alors qu’ils sont elus par les forces celestes pour regner à vie sur nous…Mais quel blasphème! et quel sacrilége! Si tu refuses de mourir d’ennuis et de la harga, alors n’ecoutes pas cet agitateur de Sidhoum; vas, essayes de te trouver un metier noble, en devenant apologiste de fakhamatouhou, tricheur ou corrupteur comme Chakib Khelil et les généraux…Mais si tu t’obstine a mourir pour tes idées, tu seras traité comme un islamiste negationniste…




    0
  • Samir
    16 février 2010 at 16 h 11 min - Reply

    Bonjour chers compatriotes;

    D’abord je tiens encore une fois à saluer toutes ces initiatives qui sont proposées, discutées et critiquées ici même sur LQA.

    Je voulais aussi dire mon soutien à cette démarche qui consiste à concrétiser le plus tôt possible (sans se presser bien sur) la mise en place de cette structure qui portera le message auprès des algériennes et algériens désirant réellement un changement pacifique et radical du système de gestion politique des affaires publiques de notre pays.

    La démarche proposée par le frère Djamel-Eddine me semble tenir la route, d’autant plus qu’elle nous renvois aux méthodes utilisées par nos ainés pendant la guerre de libération. Et dieu seul sait à quel point les deux périodes se ressemblent sur plusieurs aspects (le sujet a déjà été abordé par ailleurs sur ce même site).

    Mais je voulais aussi inviter tout le monde à ne pas lésiner sur les argumentations sérieuses et ne jamais hésiter à répondre aux questionnements qui pourraient venir de la part de nos concitoyens.

    N’oublions pas à quel point les 20 dernières années ont marqués les esprits des gens, et dans beaucoup de cas, les thèses imposées au peuple par la force des armes, et par celle des médias à la solde du régime, ont complétement brouillé les pistes ; pour que nul ne puisse faire une analyse sérieuse de la situation.

    Cette grande manipulation des citoyens algériens nous a tous et toutes poussé vers le mépris, la peur et le rejet « instinctif » de tout ce qui ne cadre pas avec les analyses matraquées depuis bientôt 20 ans.

    N’oublions pas à ce sujet, que le citoyen moyen n’a pas accès à l’information pour pouvoir se poser les bonnes questions, pouvoir voire claire dans le jeux politique et aussi faire confiance et reprendre espoir.

    Voilà « ay imdoukal », je vous salut et vous soutien dans cette démarche qui pourra sortir notre pays de la crise dans laquelle l’ont plongée les dirigeants actuels.

    Bien à vous




    0
  • Mohand
    16 février 2010 at 16 h 48 min - Reply

    Cette autre initiative prolonge la précédente et tente de lui donner corps, je serais prêts à mettre mes économies disponibles à la disposition de l’entité qui aurait la responsabilité de concevoir,de créer puis gérer une telle entreprise…
    Par ailleurs et sur le principe je suis d’accord avec Raboui, évitons la paranoia. Même si les expériences des uns ont été douleureuses et vivaces sur les agissements de ceux qui s’opposent à toute remise en cause du système à savoir ce corps du DRS créé dans certains pays comme le Tunisie, l’Egypte, la Chine etc…des Agents spécialement voués à infiltrer les milieux virtuels et ou professionnels,je pense que nous avons l’intelligence et la force intrinsèque de n’être ni sensible à leurs attaques ni aux contrariétés que vehiculent leurs commentaires.
    Soyons aussi cependant tolérant il y a probablement aussi des personnes qui veulent s’informer sur les grands postulats et les grandes questions qui se posent en suscitant les avis et opinions des principaux animateurs de ce site. J’ajoute mais peut être que je me trompe, je m’en contre fiche des réactions qui par essence ou par nature proviennent des Agents du DRS … car ils ne m’influencent ni par leur présence physique ni par leurs messages tendancieux ou subliminaux. Nous savons ce que nous voulons et où nous allons , nous devons répondre à chacun avec clairvoyance, clareté chaque fois que nous sommes interpellés. C’est fatiguant je le conçois et je le comprends bien, mais dans un espace comme celui là ,je pense qu’il faut répondre cela fait partie de la sensibilisation de ceux qui s’intéressent aux écrits et aux appels qui sont lancés. C’est d’ailleurs ce qui a été fait même si on ressent une certaine réticence et un certain énérvement dans leurs réponses.
    Je ne veux évidement faire la leçon à personne car comme dit le proverbe ma hass bel djamra ghir eli foug ha… mais c’est mon avis sur cette question qui chaque fois empoisonne les débats.




    0
  • l.leila
    16 février 2010 at 16 h 56 min - Reply

    Bonjour,
    …Viva l’Algérie! Oui, cher frère BENCHENOUF, une chaîne de télévision sera le meilleur moyen d’information, qui pourra atteindre les régions les plus reculées dans notre pays.

    Mes salutations




    0
  • Samir
    16 février 2010 at 17 h 05 min - Reply

    Permettez moi juste de rajouter ceci à mon commentaire ci-dessus. Loin de moi l’idée de donner des leçons à qui que se soit, et encore moins au compatriote Djamel Eddine pour qui j’ai bcp de respect.

    Salutations




    0
  • l.leila
    16 février 2010 at 17 h 39 min - Reply

    Même si certains nouveaux intervenants sont des membres DRS, je pense que nos compatriotes finiront par apprendre à mieux réfléchir…
    Comme dit l’adage africain,  » Le jour où tu ne sais plus où tu vas, souviens-toi d’où tu viens », n’est-ce pas une bonne leçon de morale?




    0
  • hakim
    16 février 2010 at 18 h 54 min - Reply

    L; leila; Moi aussi je me suis posé les même questions que amnay. et je pense que c’est ça le débat. donc si on intervient ici il faut qu’on soit d’accord sur tout? il faut pas se poser des questions?!! et c’est facile de taxer les gens de membres de DRS. je suis un simple Algérien qui galère comme tout le monde. soit on est d’accord sur tout soit on est de DRS, c’est ça la liberté d’expression? franchement c’est regrettable. Dès que quelqu’un essaie de poser les vraies questions surtout sur la nature du projet pour l’Algérie de demain, directement on est de DRS, berbériste, Kabyles,…c’est facile. moi aussi je te dis il y en a des arabistes, des islamistes. bon bon courage




    0
  • said
    16 février 2010 at 19 h 33 min - Reply

    Nous algeriens on a un temperament de feu ,on reagit au quart de tour
    Nous sommes tous embarquer sur le meme bateau ,nous sommes a un tournant de notre histoire ,je comprend que des questions devrait blésser certains ,mais faire de la politique il faudrait avoir une vrai carapace et savoir encaisser le coups pour la bonne cause,et au risque de vous blésser a mon tour « je trouve les questions d’amnay@ tout a fait légitime.
    quel changement,quel leeder,quels a été votre parcours??Je ne touve aucune méchanceté dans ces questions!!!!ce ne sont pas des questions inquisitoire!!!!et puis meme si c’est le cas, cela n’empeche pas de repondre correctement,calmement.




    0
  • jnsplu
    16 février 2010 at 19 h 58 min - Reply

    @ Hakim et Leila.

    Les gens du DRS sont des Algériens comme nous tous. Comme ce site en principe accueille tous les Algériens, ils devraient être les bienvenus, peut être qu’en débattant avec les autres ils s’apercevront que la meilleur voie est celle de l’intérêt de notre peuple dont ils font partie sans conteste et que c’est cette voie qu’ont choisie les membres de ce site .

    Effectivement je suis avec vous pour dire que toutes les questions doivent être posées, sous réserve de ne pas s’attaquer à titre personnel aux membres du site d’une part et d’autre part comme le disait l.Leila l’autre jour de prendre le temps de s’imprégner un tant soi peu des archives du site pour être au diapason avec les autres.

    Ce que nous pensons tous combattre c’est l’exclusion. N’excluons donc pas les autres.

    Dans le cas de Amnay, il s’est peut être mal exprimé, mais chacun doit apprendre ce qu’on nous a désappris : à assumer, à être responsable.

    Il a touché à des sujets déjà débattus, il aurait mieux fait de se donner le temps de lire et il a visé personnellement deux signataires de l’appel du 19 mars en remettant pratiquement ce dernier en cause et donc le fondement de ce site.




    0
  • l.leila
    16 février 2010 at 20 h 13 min - Reply

    @ jnsplu: Oui, je partage votre avis. Je visais les agents DRS mais je rejette les dépassements !




    0
  • Lexilé
    17 février 2010 at 7 h 25 min - Reply

    Bonjour bonsoir en un seul mot Azul chères et chers compatriotes.
    J espère que pendant que les commentaires tombent sur ce site il y a une machine qui a démarré , si non écrire pour écrire, ca ne sera pas demain la veille. A mon avis les gens qui sont très proches et initiateurs de cet appel peuvent prendre attache avec des gens qui ont coupé avec le système honni et qui ont le pays au cœur au lieu du fric.
    Moi je propose de contacter Mr Benbitour lui aussi a fait un appel analogue, homme sincère et connaisseur du régime et surtout il aime son pays . ( je le connais pas personnellement sauf sur son site, http://www.cicc-dz.net/contact.html) contacter aussi Mr Hicham Aboud ,baroudeur et anti système aimant son pays , si convaincant qu’un jour le soleil se lèvera sur l’algerie illuminera ses fideles enfants .
    Contacter certain opposants au système y en a plein mais dispersé , mais grâce a L’internet tout le monde se rapproche.
    Je pense que vous êtes mieux placé que moi de trouver ces honnêtes algeriens. Comme exemple Les procureurs soucieux de la cause algériennes , des généraux extra système, et tout haut responsable qui ont un passé ou un présent propre avec ses responsabilité et son attachement au bien du peuple ( quand même c’est pas tous les responsables algeriens sont corrompus , si par malheur tous les mêmes alors prions dieu pour un bon tsunami )
    Voir avec toutes les associations culturelles dans toutes les capitales du monde a s’organiser afin de mandater des gens ,se constituer en groupe et chaque groupe de chaque ville désignera un délégué , ces délégués prendront contact entre eux se réunir et élaborer un projet de société de revendications afin de les soumettre aux instance nationales et internationales , engager un procureur de droit international afin de légitimer la cause et après quoi toutes démarches faites une plainte sera déposée composée d’une liste de tous les mafieux.
    Vive l’algerie gloire au peuple




    0
  • algerie_echo
    17 février 2010 at 11 h 09 min - Reply

    oui moi aussi je trouve l’idee da mr djamal extraordinaire.
    bon vraiment ca me fait mal au coeur quand je vois notre vie se deteriore d’une maniere tres abusive si j’ose dire.
    mais le probleme c’est que les algeriens ont peur de se manifester par crainte de la repression du regime .
    ils tabassaient les medecins ,les ingenieurs etc…..et beaucoup d’autres de toute façon ils tabassent tout les algeriens.
    moi je suis avec vous et je touve que l’idee de la chaine tv est la meilleure des solutions.
    vive l’algerie digne et democrate!!!




    0
  • fodil
    17 février 2010 at 11 h 18 min - Reply

    Chèr frèr @Djamel,
    Salamo aleykoum,
    Djamel,
    Nous sommes avec toi !

    Voici un slogon que nous avons entendu lors des manifs de joie des supporters de l’EN de foot, à BARBES et nous te demandons humblement Djamel, de le travailler à fin de le populariser..Tu as les moyens les compétence et tu ne manques pas d’inspiration pour le vulgariser ..

    « When to FREE Viva ALGERIE »

    Je suis certains que la création d’une association dont l’objectif est de soutenir le peuple Algérien et de lui offrir toute notre solidarité et ce, dans TOUSles domaines…n’est point interdit ni en France ni en Europe.(au contraire c’est même encouragé et dans certaines régions c’est même subventionné, en échange d’un rapport prouvant l’exactitude ou la crédibilité de l’information diffusées..)
    La première chose à faire c’est la Création d’un organe central rattaché à l’Appel des 19 va prendre la décision de cette Création.
    C’est plus facile de créer une association qu’un Parti politique.

    Des associations dans toute la france au moins,une, par département, avec en commun les mêmes objectifs…
    Pour créer une association il faut 3 personnes,
    1 Président
    1 Secrétaire général
    1 Trésorier
    Et à déposer dans n’importe quel préfcture.

    Après nous pouvons passer à l’action avec un sit web, des reportages…
    A vous de créer une Charte que toute association doit respecter et nous voici au coeur de l’Action pour nourrir l’Espoir d’un printemps libérateur

    Comme tu l’as si bien dit, nous pouvons et nous Devons Agir pour
    Notre pays en France.
    Fraternellement Fodil.H

    Adm: Formidable ce slogan! When to Free. Viva l’Algérie. EXTRAORIDANIRE et tout à fait opportun. Merci. DB




    0
  • patriot
    17 février 2010 at 21 h 05 min - Reply

    Moi, je sais qu’il y a deux types d’Algeriens :Ceux qui aiment leur pays et sont honnêtes et qui sont loyaux envers leur pays où qu’ils sont; et ceux qui ne pensent qu’à leurs poches et n’ont aucun sens de l’amour du pays ,ils n’hesitent pas a faire n’importe quoi pour leurs interets , comment reconnaitre les uns et les autres y a t-il des signes pour les dévoiler ??




    0
  • Koulou
    18 février 2010 at 20 h 31 min - Reply

    Bonjour!
    Le mot transparence dans les idées et conception des choses me semble étranger au débat d’aujourd’hui.Dès que quelqu’un semble aborder un sujet aussi délicat pour sauver l’Algérie du gouffre dans lequel elle s’enfonce de plus en plus, tout le monde se précipite à le dénigrer ou à le blesser consciemment ou intentionnellement. Ce que amnay voulait dire c’est un projet de socièté viable et transparent dans lequel tous et chacun peuvent adhérer et donner son point de vue sans égard à son appartenance religieuse ou couche sociale.
    VIABLE veut dire réalisable dans le temps.
    TRANSPARENT veut dire clair quant à sa viabilité.
    Les 4 axiomes ci-après
    1-Quel changement?
    2-Quel leader?
    3-Quel parcours?
    4-Quel projet?
    ne peuvent se réaliser que s’il y a convergences d’idées et d’opinions qui tendent au même but et au même résultat.On peut ne pas être d’accord sur certains points ou détails quant à leurs approches.Que cela n’empéche pas d’évoluer vers le bon sens pour arriver à un consensus.
    Quant à moi j’aurais préférer mettre dans l’ordre inverse les 4 grands axes dont vous faites mention.Il faut d’abord définir le projet de socièté avant tout et ensuite se mettre autour d’un table pour désigner les personnes qui seront capable de véhiculer le dit projet et le soumettre à l’opinion publique.
    Pour patriot:
    Quant à savoir comment reconnaître les faux Algériens des vrais, je vais vous aiguiller de la maniere suivante. Prenez trois Algériens de différentes couches sociales c-à-d riches, moins riche et pauvres puis posez leurs la même question; celle qui vous passe par la tête, puis comparez les réponses et vous allez vous étonner de la réponse de chacun.




    0
  • Algerienow
    19 février 2010 at 1 h 03 min - Reply

    Bonjour
    Moi j’ai des questions: Pourquoi parler de partis politique clandestin (bizarre comme idée!!) de groupes clandestins portant des noms de guerre etc.. Ca fait un peu peur tous ca non?. Quand à l’excuse d’éviter les infiltrations ca ne tient pas la route puisque il y aura toujours des infiltrations!!. Croyez vous qu’il y aura beaucoup d’Algériens confiants qui enveront de l’argent à un compte bancaire d’un parti qui n’existe pas officiellement?. Ne pouvez vous pas créer une association officielle (à l’étrangé bien sur puisque c’est impossible en Algérie) à caractère citoyenne qui aurait pour objective de créer une TV pour promouvoir la démocratie en Algérie ??. Ainsi les responsable de cette association seront connus et identifiés et pourront rendre des comptes sur l’argent qui leur sera envoyé ??!!.
    Je viens de lire le communiqué. Sans vraiment connaitre les initiateurs de cette initiative, il y a des extraits qui m’ont génés !!. Il est ecrit:
    1-« Ils n’ont pas hésité à manipuler la violence contre les populations qui ont été tentées de leur preferer un courant islamiste, en créant eux même des GIA, en créant une cellule du DRS chargée de concocter des fetwas de mort »
    2-« Les partis qui ont un réel ancrage populaire, et qui tentent de le combattre ont été, soit laminés, comme le FIS, soit parasités, comme le FFS »

    Dans ces deux extrait vous sous-entendez que le FIS n’a aucune responsabilité de ce qui s’est passé !?.
    Il y a beaucoup de contradictions dans vos propos. Si vous dites que le DRS a pu controler le FIS par des fetwas qui l’ont amené à commettre des massacres, donc le FIS a été infiltré et plus grave encore le FIS n’a été qu’une marionette aux mains de la DRS. Pire qu’une marionette puisque il lui a fait faire des massacres !!. Dans ce cas peut’on dire qu’un parti qui a un ancrage populaire (un parti pacifique, etc ..) est capable d’etre manipuler pour commettre des massacres contre cette meme population !!. Je vous rappel aussi qu’aucun dirigeant de FIS n’a dénoncer ces massacres jusqu’à nos jours !!. Ce n’est pas la une preuve qu’il n’ont pas été manipuler à ce point. Sinon il aurait du dénoncer ces GIA et tous les massacres à temps !!.
    J’aurais aimer que vous ne parliez pas du FIS ni de FFS ni d’aucun autres partis. En essayant de blachir totalement le FIS vous l’avez réduit à une simple machine à tuer conduite par la DRS !!. Et ceci ne blanchi pas du tous le FIS au contraire ca le rend plus dangereux. En parlant ainsi, vous avez semer le doute dans mon coeur lol. Et je me permettrais à mon tour de vous accuser de vouloir créer un parti clandestin FIS-2 comme vous vous etes permis d’accuser certains intervenants d’etre des membres de DRS.
    (J’espère que mon com sera publié sinon c’est pas grave lol).




    0
  • jnsplu
    19 février 2010 at 14 h 34 min - Reply

    @ »Algerienow »
    Bonjour
    « Moi j’ai des questions: Pourquoi parler de partis politique clandestin (bizarre comme idée!!) de groupes clandestins portant des noms de guerre etc.. Ca fait un peu peur tous ca non?. Quand à l’excuse d’éviter les infiltrations ca ne tient pas la route puisque il y aura toujours des infiltrations!!. »

    Parti clandestin par rappoirt à quoi ? Clandestin par rapport à des lois promulguées par des gens hissés au pouvoir par des élections manifestement truquées ? Qui est clandestin ? Celui que le peuple suit légitimement ou celui quiç fauss’e les décisions du peuple ?

     » Croyez vous qu’il y aura beaucoup d’Algériens confiants qui enveront de l’argent à un compte bancaire d’un parti qui n’existe pas officiellement?. »

    La je te donne raison, j’allais meme écrire à ce sujet, mais je me suis ravisé. L’idéal est de créer une asociation à l’étranger pour une télé libre et que ceux qui peuvent y mettre de l’argent le font, comme tu le proposes.

    En ce qui concerne le FFis, pour ma part, la chose est simple: l’après 88 a été géré par le DRS ou le pouvoir, appelez le comme vous le voulez, de façon à accrééditer un partis hors normes constitutionnelles en l’occurrrrence le FIS. Celui ci à été amené graduellement jusqu’au point de rupture par des spécialistes de la subversion qui ont une longue expérience, alors que les caderes du FIS étaient tous nouveaux venus sur la scène politique et beaucoup plus imbus de préceptes religieux que de savoir politique et de techniques d’évitement, de contournement, de louvoiement, etc…ce qui fait qu’ils ont été utilisés effectivement comme une marionnette, ce qui n’empeche pas leur responsabilité. Maintenant abordons un autre aspect. Si le FIS a été effectivement utilisé comme une marionnette, cela n’enlève en rien du crédit qau’il a obtenu aux communales de 91 eet aux législatives de 92. C’est donc qu’il détient sans conteste une base populaire qu’on ne saurait lui contester qu’après qu’un autre vote ait lieu qui la lui enlève. Il n’appartient ni à un courant, ni à quelques individus de dire que le FIS a perdu sa base populaire. Et je ne suis ni du FIS ni l’un de ses sympatisants, soit dit pour clarifier les débats.

    Le but dans lequel nous nous inscrivons ici c’est de permettre à la volonté populaire de s’exprimer, sans exclure quiconque des débats et c’est aux urnes qu’appartient la décision finale et au peuple de décider même s’il doit se tromper. Maintenant si on doit à priori définir quel courant doit ou non participer à des elections en Algérie, sous prétexte que le peuple n’est pas mur, ou sous d’autres prétextes plus ou moins intelligents, laissons les choses telles quelles et endurons en silence.




    0
  • patriot
    17 mars 2010 at 23 h 47 min - Reply

    bonsoir
    je tiens a soulever trois points de depart sur lesquels doit baser cette initiative
    1-y en a ce qui dilapide les richesses du pays
    2-le peuple est pauvre, deculturer, abuser de l injustuce qui regne dans toute administration
    3-l,avenir incertain
    je pense tous les algeriens sont victimes de ces trois points sauf ce qui enprofitent de ces richesses aujourdhui peut etre contraire a cette demarche donc a vous les connaisseures et les initiateures de cette idee de faire evoluer les demarches en ce qui concerne la religion je crois nous tous des musulmans l islam n,est pas d aujourdhui




    0
  • Congrès du Changement Démocratique