Édition du
30 March 2017

Djelfa: Emeutes après un contrôle de la gendarmerie

par Bekaï Abdelkader,

Le Quotidien d’Oran, 21 février 2010

Dans la paisible ville de Charef, rien ne prévoyait de tels débordements. Tout a commencé vendredi après-midi par un simple contrôle de routine de documents d’un véhicule par la gendarmerie.

Le conducteur, n’ayant pas sur lui les papiers demandés, alla les chercher, après une dispute verbale avec les gendarmes sous prétexte que ces derniers n’ont pas le droit de le contrôler (ils sont de la brigade d’El-Guedid). Par solidarité avec le conducteur, plusieurs personnes se sont rassemblées au centre-ville pour manifester contre la présence des éléments de la gendarmerie d’une autre commune qui, pour eux, ne sont pas habilités à se substituer aux gendarmes de leur commune.

Des pneus brûlés et des jets de pierres (cassant les vitres des véhicules de la gendarmerie) ont caractérisé la soirée de vendredi. Le calme revint tard dans la nuit, après l’intervention du maire et des sages de la ville, mais a repris hier matin. Cette situation obligea les responsables à envoyer des groupes anti-émeutes de Djelfa. Il s’avère que les responsables de la gendarmerie, et pour contrôler les commerces, font des échanges de brigades, «par souci de crédibilité». Chose que les habitants de Charef ignoraient. Le calme est revenu après l’intervention des notables de la ville.


Nombre de lectures : 955
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique