Édition du
23 March 2017

Blida : Le maire sous mandat de dépôt

El Watan 24 février 2010

Le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga a décidé, avant-hier, la mise sous mandat de dépôt du président de l’APC de Blida.

La mesure a été prise au premier jour de l’instruction, ouverte lundi dernier, sur une affaire de dilapidation de deniers publics et d’octroi de marchés douteux. En tout 70 personnes, dont des fonctionnaires travaillant dans le service réseau de la même municipalité ainsi que des entrepreneurs, sont convoquées pour être auditionnées. C’est à la suite d’une enquête sur la gestion de l’APC, menée par la section de recherche du groupement de la gendarmerie de Blida, que l’affaire a éclaté. Le montant des deniers publics dilapidés atteint 40 millions de dinars, comme confirmé officiellement par le commandant du groupement de wilaya, le lieutenant-colonel Belkecir, lors d’un point de presse tenu récemment. Nous avons, entre autres, appris que des avantages ont été octroyés de manière illégale à des entrepreneurs et que des conventions non conformes à la réglementation ont été établies. D’autres sources avancent que le gros du dossier concerne les fonds dégagés pour l’aménagement des trottoirs du boulevard Kritli, un chantier lancé à la veille de la visite du président de la République dans la wilaya de Blida, en 2009.

Par Mohamed Benzerga


Nombre de lectures : 1953
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ammisaid
    24 février 2010 at 23 h 30 min - Reply

    Il faut déclarer, officiellement, l’Algérie comme une prison, tout le monde doit être jugé et ensuite selon les verdicts recommencer tout de zéro. C’est impossible de continuer de cette façon. Encore une fois et d’après Almarhoum Boudiaf: où va l’Algérie ?




    0
  • AhcenABOUHACHEMI
    26 mars 2010 at 21 h 44 min - Reply

    apc de blida ou plutôt la ville blida souffre depuis bien longtemps des responsables d’hier d’aujourd’hui et surement demain tant que il n’y a pas de démocratie qui sous-entend transparence et bien sure des dirigeants bien élus respectés par la population blideenne cet etat de chose est je crois voulu par ceux d’en haut donc il n’y a absolument rien à faire pourtant Blida ne merite pas tout cela




    0
  • Congrès du Changement Démocratique