Édition du
23 July 2017

Assassinat de l’un des piliers du régime répressif algérien

Secrétariat du Mouvement Rachad, Le 25 février 2010

Le colonel Ali Tounsi a été assassiné par balles aujourd’hui, jeudi 25 février 2010, au siège de la Direction générale de la sureté nationale à la tête de laquelle il avait été placé il y quinze par le général Zeroual.

Radié de la sécurité militaire au milieu des années 1980, lorsque son passé de collaborateur de l’armée française à la fin de la Guerre de libération fut dévoilé, Ali Tounsi sera rappelé par les généraux putschistes au milieu des années 1990 pour diriger la police algérienne.

A son arrivée à la tête de ce service, le nombre des victimes de la répression connaitra une croissance exponentielle et en particulier le nombre des disparitions forcées dans les centres qui relevait de son autorité directe comme la tristement célèbre école de police de Châteauneuf, véritable laboratoire de torture systématique, dirigée par l’un de ses proches le commissaire Mohamed Issouli.

Sous couvert de « modernisation de la police » et avec des moyens financiers quasi illimités tirés de la rente pétrolière, il contribuera à faire de l’Algérie l’état policier parmi les plus quadrillés de la planète[1]. Faut-il rappeler que l’effectif la police algérienne est aujourd’hui officiellement de 200000, celui de la gendarmerie est de 110000 sans parler des effectifs des autres services de sécurité (forces armées et milices paramilitaires).

Ali Tounsi, un autre des protagonistes les plus sanglants de la tragédie vécue par notre pays s’en va. Il restera pour l’histoire récente de l’Algérie l’un des exécutants les plus zélés des crimes de masse commis durant la décennie rouge contre le peuple algérien.

Secrétariat du Mouvement Rachad
Le 25 février 2010


Nombre de lectures : 3621
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mnervi
    27 février 2010 at 22 h 41 min - Reply
  • karima
    28 février 2010 at 1 h 19 min - Reply

    Ah oui collabo de l’armee francaise qui se retrouve a la tete de la police algerienne.Que dois-je comprendre, que tout ceux qui travaillent a la police ou au gouvernement sont des collabos ou des vendus car ils ont accepte de travailler avec un harki.Rachad pourqoi vous parlez maintenant, sachez que vous n’etes que des partis ou des associations a deux sous.Meryem Mehdi une Algerienne se meurt devant nous et tout ce qu’on trouve a faire et de s’entretuer ou de s’insultrer, relevez le niveau y en a marre.




    0
  • still
    28 février 2010 at 8 h 09 min - Reply

    Quand tout le tableau est noir , un point blanc devient une tache qui gate « le décor ».
    Beltache peut être une pierre qui veut garder ses aspérités dans ce tas de galets a l’aspect lisse et arrondi, perturbant ainsi la fluidité de ce système démoniaque;cette fluidité que le système a acquise depuis belle lurette et qui lui permet de mener l’Algérie vers le gouffre sans rencontrer une résistance majeure.
    Attendons la réaction de « la mère-patrie »:Si elle pointe un doigt accusateur vers le sud,soyez surs le coupable ne peut être que du cote nord.




    0
  • liberté
    28 février 2010 at 10 h 26 min - Reply

    Chers compatriotes,

    Je vous prie de consulter sur cette video la réaction du numéro deux du Front Islamique du Salut Monsieur Ali Belhadje suite à l’assassinat de Mr Ali Tounsi.Je trouve que Ali Belhadj est beaucoup plus crédible que les Zerhouni,Boutef,Mediene,etc…..Je sents une certaine honneteté et sincérité chez Mr Belhadj.

    Voici le lien de la vidéo de Mr Belhadj:
    http://www.assawt-alhor.com




    0
  • Imen
    28 février 2010 at 11 h 21 min - Reply

    @ Liberté:
    Oui Mr. Belhadj est sincère et cohérent avec ce qu’il prêche, mais ses idées sur ce que doit être l’Algérie et les algériens ne peuvent que nous enfoncer d’une autre manière. Le choix entre Belhadj et les dirigeants que nous avons c’est choisir entre le Sida et l’Ebola.




    0
  • radjef said
    28 février 2010 at 13 h 00 min - Reply

    Bonjour tout le monde.@Karima, bonjour.Une fois de plus, ce ne sont pas les partis de l’opposition qui sont rersponsables de la situation actuelle. Peut être, ils n’ont pas été a la hauteur des attentes du peuple; ils ont manqué, par sagesse ou naiveté, c’est selon, de courage d’aller jusqu’au bout de leur logique, mais a aucun moment ils sont coupables…Nos amis de Rachad, sont des algériens qui veulent participer à la dynamique de changement avec les moyens dont ils disposent… Karima, selon vous, quelle la réaction de la rue algérienne en apprenant l’assassinat de Tounsi par l’un de ses proches collaborateurs? La rue a t-elle pleuré et deploré cette perte?…Pourquoi Boudiaf a été assassiné? Pourquoi Hocine Ait Ahmed est-il contraint à l’exil? Pourquoi plus d’un million d’universitaires algeriens ont fui leur pays?…S’agissant de M Mehdi et toutes celles et tous ceux qui sont victimes de l’arbitraire, on est condamné à nous unir contre le regime en place et non à reagir de façon superficielle épidermique.




    0
  • liberté
    28 février 2010 at 14 h 32 min - Reply

    @ Imen,

    Je trouve que le cheikh Ali Belhadj s’est beaucoup politisé et a fait du chemin.Mais qu’en est-il est des Boutef,Tewfik,Nezzar,Lamari,etc…..?

    Je te dis en toute sincérité que j’ai beaucoup de respect pour Belhadj car il n’a jamais changé de veste;j’avais voté FIS aux législatives de 1991 pour qu’on soit justement débarassé du sida et l’Ebola des Mediene,Tounsi,Smain et Med Lamari,Nezzar,Bouteflika et toute la racaille qui a détruit le pays.Sous Belhadj on n’aurait pas eu autant de corruption et de massacres.

    Amicalment




    0
  • KARIMA
    28 février 2010 at 20 h 01 min - Reply

    Ce que Rachad fait est contre l’ethique.Pourquoi avoir attendu la mort de Tounsi rahimahou ELLAH, pour parler.Je m’interesse a l’Algerie et donc a tout element qui en fait partie.Une politique appliquee doit tire certains de ses principes et valeurs de l’ethique sinon elle devient oppressante.




    0
  • abderamane
    1 mars 2010 at 0 h 21 min - Reply

    Karima est remontée contre RACHAD. Vous parlez de quelle ethique; des spolieurs, des despotes, des voleurs, des assassins ou bien alors de la votre. Comprenez une chose, le champ politique est fermé à triple tour en Algerie. Personne ne bouge. Et vous voulez denoncer. Tout le monde denonce tout.




    0
  • Said Salombi
    1 mars 2010 at 9 h 26 min - Reply

    Sur Liberté, cette menace à peine voilée:

    « Selon des sources proches des enquêteurs, l’audition de l’assassin sera entamée dans les tout prochains jours. Un examen psychotechnique sera établi. On parle du professeur Ridouh. »

    Ridouh, alias « acte isolé »…ca promet pour « l’enquete »!

    Said




    0
  • Rachid Ziani Cherif
    1 mars 2010 at 15 h 31 min - Reply

    Ethique vous dites? Parlons-en!

    à la nommée Karima

    Vous osez parlez d’éthique ! Parlons-en ! Premièrement, si vous suiviez le parcours de Rachad (bien récent, pas plus de trois ans d’ailleurs), sans a priori, et sans préjugés (cela s’entend) vous devriez vous attachez vous-même à la probité éthique, qui vous impose de faire un peu de recherche avant de juger, et savoir que Rachad, tout comme d’ailleurs bien d’autres qui vivent (sans exclusivité pour aucun) le drame algérien dans leur chair ( et non confortablement, ceux qui nombreux parmi eux ont expérimenté, des années durant les camps du sud, sans accusation ni jugement, ou ceux qui ont croupi dans les geôles de la francalgerie, partout en Europe, sur incitation des ‘Tounsi- like) du temps de Sarkozy ou Pasqua, et d’autres, ceux qui jusqu’à présent n’on pas pu réintégré leur poste de travail, victimes de l’arbitraire des Tounsi et cohorte ( dont je ne m’étalerai pas sur son curriculum vitae, dont le tableau de chasse se compte en milliers de victimes parmi la population algérienne, non pas seulement en post indépendance, mais bien avant, depuis sa toute première et fraîche jeunesse), tout cela pour vous dire que ni Rachad, ni ceux qui parlent aujourd’hui de ce Tounsi, n’avaient pas attendu qu’il soit abattu de la même manière qu’il utilisait pour abattre ceux qui l’indisposaient, tout au contraire Rachad et autres n’ont eu de cesse d’attirer l’attention, sur cette cabale qui n’a rien à envier à la camorra ou autre Stasi, qui mène l’Algérie vers la dérive. Si vous, vous avez des doutes à ce propos, vous seriez parmi les rares ‘spécimens’, de ce genre, si vous avez de scrupules à son égard et que vous l’accompagnez de votre clémence, vous devriez pourtant conserver et diriger ses clémences à ses victimes en milliers, qui devraient avoir plus d’égard. Si vous ignoriez tout de cela, du fait de votre age (que je ne connais pas) l’ethique, chère demoiselle ou dame selon le cas, aurait demandé de votre part, juste demander, des précisions sur ce que vous ignorez, si par contre votre message est entaché de parti pris, et sous tend des stéréotypes, du genre peste ou choléra, mis à jour par votre soin, alors sachez, que vous vous êtes trompé de cible, et si l’erreur est humaine, le repentance l’est aussi et Dieu seul reconnaîtra les siens, sachez donc à qui vous appartenez, au club Tounsi, toufik, lamari, belkheyr, pour ne citer que ceux là, ou à leur victime : l’Algérie de tous sans exclusivité.




    0
  • CHAPEL Gérard
    1 mars 2010 at 21 h 59 min - Reply

    Courage mes amis Algériens,j’ai l’impression que la situation s’agrave… J’ai passé un mois en Kabylie en été 2OO7. C’était formidable, j’ai beaucoup discuté avec des jeunes, je les ai trouvés nostalgiques et tristes… l’Algérie est si belle que lorsque l’on constate à quel point on la maltraite (par les responsables politiques), ces jeunes ne peuvent pas etre optimistes… quel est leur avenir? La plupart ne songent qh’à traverser la méditerannée malgré les dangers (harraga, consul de france, et autres Besson) Je suis français et au nom de la France je vous demande PARDON pour tout le mal qui vous a été infligé; Ne vous laissez pas charmer par la langue de bois, ne vous bouchez pas les oreilles, lisez la presse quotidienne d’opposition; POLITISEZ VOUS, vous vous en sortirez; mes Ammmmmmmmmmmmmmmmmmis je vous aime, je retournerai vous voir. chapelg@orange.fr




    0
  • karima
    5 mars 2010 at 21 h 35 min - Reply

    Mon parti et seul parti pour le moment c’est l’Algerie.Je reste sideree devant le verset coranique suivant : waamourou bi el adli wa el ihsan.J’essaie fort d’en faire ma devise.Salutations chers citoyens.




    0
  • nomade
    6 mars 2010 at 4 h 25 min - Reply

    les elements de rachad : larbi zitout, mourad dhina , le medecin mouhamed aroua sont des gens tres clean et au-dessus de tout soupcons, ils ont refuse de s’attabler au ratelier des mercenaires et genocidaires.
    quant a mr ali benhadj , le ghandi algerien, plus sincere et courageux que lui tu meurs.




    0
  • karima
    6 mars 2010 at 11 h 58 min - Reply

    Shakespeare a dit : le monde est un theatre et nous sommes tous des comediens.Et moi je rajoute certains plus brillant que d’autres.La seule difference chez nous est que notre jeu reste mediocre a tout les niveaux.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique