Édition du
23 March 2017

Zerhouni-Soltani: Le complot.

La dégénérescence du MSP, sa totale implication dans le régime, et la corruption qui y règne en valeur suprême, avaient fini par créer un malaise certain au sein de ce parti qui prônait des valeurs d’intégrité et de justice sociale. Certains de ses leaders, menés par Abdelmadjid Menasra, ont tenté de déboulonner le désormais inamovible Bouguerra Soltani et de changer les choses. En vain ! Trop d’intérêts en jeu, une prise en main sonnante et trébuchante des principaux leaders du parti, et même dans la base, ont empêché Menasra et son aile de faire le ménage dans le parti, et encore moins d’y prendre le pouvoir.

Les dissidents ont donc décidé de créer un autre parti politique. C’était compter sans les alliés naturels de Soltani. Le régime lui même, et donc Zerhouni, le ministre de l’intérieur, entre autres.

Donc, comme il fallait s’y attendre, et conformément aux méthodes du ministre de l’intérieur, la demande de création du nouveau parti semble compromise avant même d’être examinée. A moins que Menasra ne donne de sérieuses garanties au régime. C’est à dire qu’il accepte de « coopérer » et de fricoter au même râtelier que tous les copains. Ce qui semble plutôt improbable, si l’on en juge sur l’attitude des dissidents et sur leurs propos. Et sur les jugements particulièrement sévères qu’ils portent sur l’équipe de Soltani, dont ils disent ouvertement qu’elle est  compromise dans de graves affaires de corruption.

DB


Nombre de lectures : 1746
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • BRAHIM
    4 mars 2010 at 16 h 28 min - Reply

    Cet article n’inspire une réflexion qui me vient spontanément à l’esprit. La multiplication des partis politiques dont le soubassement idéologie et politique est puisé du livre Saint le Coran et où le prolongement naturel est « l’au-delà » ( tels que Le FIS, front islamique du salut ; Le PLJ , parti de la liberté et de la justice… ou le Wafa ?? ; Le MSP, mouvement pour la société et la paix ; Le Ennahda , renaissance ….) me rappelle étrangement la multiplication des partis politiques de l’extrême gauche en France dont le soubassement politique et idéologique est puisé du Capital de Karl Marx et dont le prolongement est le « matérialisme historique »(le PG, parti de gauche, le PT parti des travailleurs, La LO, ligue ouvrière, le NPA, nouveau parti anti capitaliste, le PC, parti communiste, le PRG, parti radical de gauche….). La notion de dissidence quand on se balade d’un parti à une autre de même obédience me parait suspecte. Dans cette curée mythique, il me vient une question : quel est celui qui représente LE MIEUX le Coran chez les premiers et quel est celui qui représente LE MIEUX , le Capital chez les seconds !!!! ??????? (J’ouvre rapidement la parenthèse pour dire que je ne mets pas évidemment sur le même plan le Coran et le Capital du fait que le Coran est l’émanation de Dieu et le Capital l’émanation d’un homme, je ferme très rapidement la parenthèse). Il faut reconnaître quand même que, chez nous, le choix est moins compliqué du côté de l’extrême gauche car il n’y a que « Na » Louisa, mais cela l’est beaucoup moins chez les islamistes. Néanmoins, il reste dans un petit coin de ma cervelle une petite énigme : de quel côté se situe le FLN, lui qui a eu le privilège non seulement d’être gauchiste mais aussi ….. islamiste et ce, durant de longue années ???? De quel côté ce parti « révolutionnaire » penche-t-il aujourd’hui ?? Comment faire pour jeter son dévolu sur un quelconque parti si, par un heureux hasard, des élections pluralistes sont organisés …… demain ou ….. après demain….. en Algérie. Ce sera un casse tête, non ????? Ah que je suis bête, pourquoi tant de souffrances….. intellectuelles !? Il suffit juste de choisir l’homme de sa Dechra et le tour est joué.




    0
  • BRAHIM
    4 mars 2010 at 17 h 12 min - Reply

    …je vous demande pardon …. mais j’ai oublié dans la mouvance de gauche de chez nous le MDS, mouvement démocratique et social (ex Etahhadi) et l’OST (organisation socialiste des travailleurs. Finalement même dans « la gauche » de chez nous , il y a des plusieurs ….. »parties » !!!!




    0
  • boreal
    4 mars 2010 at 17 h 53 min - Reply

    @Brahim
    Du passé faisons table rase !

    Amicalement




    0
  • BRAHIM
    4 mars 2010 at 19 h 48 min - Reply

    Pourquoi faire table rase, cher ami @boreal ? Se « taper » une petite discussion constructive de temps en temps cela fait pas de mal mon frère après près d’un demi-siècle de censure, de dictature et de deni de droits humains et politiques. Evoquer l’histoire politique de notre pays depuis 1830, et particulièrement depuis …. 1962 , ce n’est pas une perte de temps, à mon avis.




    0
  • jnsplu
    4 mars 2010 at 22 h 11 min - Reply

    @Boréal.

    C’est à partir du passé que l’humain dans son présent construit l’avenir à la différence de toute autre créature.

    Faire table rase du passé va à l’encontre de la logique. A u contraire, réactualisons notre passé, écrivons notre Histoire et regardons nous bien en face pour affronter nos démons une fois pour toutes puis remettons nous après au travail.

    Amicalement.




    0
  • Zineb Azouz
    5 mars 2010 at 0 h 09 min - Reply

    Bonsoir,
    Il me faut une dose certaine de courage pour lire les news de ces individus et suivre leur processus d’évolution et de mutation nauséabonde, je salue au passage votre courage et votre persévérance monsieur benchenouf (ce qui est trop dur pour moi c’est de devoir subir, en plus, la photo, pitié pas les deux à la fois !).

    Ils ne cesseront jamais de nous écœurer, ils ont du souffle, beaucoup d’endurance et qu’importe la pudeur, encore moins de la dignité; oser encore un parti politique, j’en ai la nausée.
    L’alphabet ne suffira bientôt plus.
    Sinon, dans un autre registre, serait il possible de nous mettre une photo plus supportable de Zizi la gaffe ?
    Merci d’avance.
    ZA




    0
  • Abdelkader DEHBI
    5 mars 2010 at 11 h 15 min - Reply

    @ — Rédaction : Je comprends tout à fait la réaction de notre soeur Madame Zineb Azouz, devant les photos de ces deux tristes sires que vous nous assénez – cher Si Djamaleddine – sans vous préoccuper davantage des révulsions qu’elles peuvent provoquer chez nous tous, à la fois physiquement et moralement. Je serais presque sur le point de vous suspecter de sadisme politique…
    — Pour revenir aux choses moins lugubres, il faut signaler que le Menasra est aussi pourri que son rival Soltani. Ils sont sortis de la même poubelle de l’islamisme supplétif et collaborateur. Tout comme la majorité des zaouïas récemment ressuscitées par Bouteflika.




    0
  • Rédaction
    5 mars 2010 at 12 h 49 min - Reply

    @ Zineb et Si Abdelkader
    Je reconnais que la moue méprisante de Zerhouni n’est pas pour réjouir. Mais cela procède d’une thérapie par la répulsion. Peut être qu’à force de nous farcir ces rictus désobligeants finirions nous par nous révolter plutôt que de nous révulser.
    DB




    0
  • Abdelkader DEHBI
    5 mars 2010 at 19 h 40 min - Reply

    Au cours d’un bref séjour en Bulgarie, début des années 70, un ami diplomate me raconta la mésaventure qui venait d’arriver à un haut fonctionnaire bulgare qui venait de réussir à « passer à l’Ouest » – par la frontière avec la Grèce – grâce à son aplomb. En effet, juste au moment de quitter la zone de séparation entre la Bulgarie et la Grèce, l’infortuné fut arrêté par deux garde-frontières qui le fouillèrent et découvrirent avec étonnement, que le seul objet précieux qu’il avait dans sa valise était un grand portrait photo, soigneusement enveloppé, du camarade Todor Jivkov, Premier Secrétaire Général du Parti Communiste et Président de la République Socialiste Bulgare. Interrogé sur la présence d’un tel portrait dans le bagage de quelqu’un qui cherchait à fuir le pays il leur répondit sans se démonter : « Je hais ce dictateur, leur dit-il courageusement. Je voulais emporter ce portrait, en cas de réussite, juste pour regarder sa gueule à chaque fois que je suis envahi par le spleen, par la nostalgie ou par l’envie de retourner au pays !… Les garde-frontières étaient si désarmés par une telle franchise, me confia mon interlocuteur, qu’ils l’aidèrent à passer la frontière !
    Pour revenir à notre pays, je crois que nous devrions lister ce genre de portraits de délinquants et criminels comme les Ouyahia, les Zerhouni, les Belkhadem, les Bouguerra, les Bouteflika, les Gaïd Salah, Les Sidi Saïd et autres Benbouzid, pour les mettre en banderoles…Leurs simples têtes de malheur constitueront nos mots d’ordre…




    0
  • Rédaction
    5 mars 2010 at 20 h 02 min - Reply

    @Si Abdelkader
    Il y a autre chose, de profitable, que nous pourrions faire: Sélectionner les portraits de nos dirigeants, les glisser sous notre oreiller ou les porter en amulettes, pour conjurer le sort, le mauvais œil et faire détaler le démon.
    On pourrait aussi les faire macérer dans de l’eau pour s’en servir comme désherbants, insecticides, mort aux rats. Comme quoi, rien dans ce monde n’est tout à fait inutile. Il faut juste trouver le bon usage.
    DB




    0
  • mahb
    6 mars 2010 at 14 h 12 min - Reply

    vous qui haisser se portrait photo de nos dirigent montrer nous des portrait qu’on puisse admirer pouvue qu’il ne soit pas de (ouled sidna aisa) le probleme n’est pas sur ses portrait nous avons un probleme de societé un complexe d’inferiorité qiu nous pouse a rejeter tout se qui est algerien qu’il soit au pouvoir ou a l’oposition eseyan une fois d’etre constructive et chechons ensemble a resoudre nos probleme de societé




    0
  • Abdelkader DEHBI
    6 mars 2010 at 17 h 34 min - Reply

    @ — mahb : – D’abord bienvenue parmi nous, puisque apparemment vous êtes nouveau, à en juger par le contenu de votre réaction….. Je me permets de vous recommander de prendre d’abord le temps de vous documenter un peu sur les articles publiés dans ce site et dont la plupart ont été produits par les habitués de celui-ci.– Vous êtes tombé par hasard sur cet article qui est pour nous une sorte de récréation…juste pour nous payer un moment, la tête de ces individus, de la farine des Zerhouni, des Bouguerra et autres Bouteflika. Je puis vous assurer que dans ce site, nous n’avons vraiment pas besoin de recevoir des leçons de morale à l’eau de rose. Merci et j’espère au revoir !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique