Édition du
21 July 2017

Soutien aux enseignant(e)s grévistes

Constantine Le 07 mars 2010

DECLARATION

La corporation des enseignants et travailleurs de l’éducation  (composée, 08 mars, oblige, de plus de 60% de femmes) subit une fois de plus le mépris, les intimidations et les menaces du gouvernement par la voix de son ministre et, depuis hier, de son alliance présidentielle (FLN-MSP-RND).

Les enseignants et travailleurs de ce secteur se battent et sont en grève pour leur dignité et celle de l’école Algérienne, une école victime de toutes les expériences pédagogiques, du dictat des responsables, de la gestion occulte des milliards des œuvres sociales et de la prolifération des cours particuliers érigés, grâce à la complicité de ces mêmes responsables, en véritable système parallèle incontournable.

Cette corporation réclame des salaires décents, une gestion transparente des œuvres sociales ainsi qu’une représentativité syndicale au sein de cette structure, une prise en charge des maladies professionnelles et des conditions de travail congrues.

Nous, enseignantes de l’université de Constantine, tenons à exprimer notre soutien indéfectible à nos collègues grévistes du CNAPEST et de l’UNPEF.

Nous dénonçons avec force les méthodes  d’une autre ère  que continue d’appliquer le gouvernement en réponse à cette grève et à celles de tous les secteurs d’ailleurs, à  savoir :

  • Le recours systématique à la justice pour statuer sur un droit, pourtant garanti par la constitution.
  • La désinformation et la manipulation de l’opinion publique par des annonces de fausses augmentations de salaires.
  • Les intimidations et les menaces de radiations.

Nous insistons pour rappeler au ministre de l’éducation que, remplacer ou radier un gréviste est anticonstitutionnel et que la grève n’est en aucun cas une rupture de  la relation de travail.

Nous prenons à témoin l’opinion publique sur les éventuels dérapages que pourraient provoquer les récentes mesures de la tutelle qui voudrait faire interdire l’accès des établissements scolaires aux grévistes et qui, depuis ce matin fait appel aux huissiers de justice afin de dresser les listes des grévistes.

Des dispositions aussi irresponsables ne feront que contribuer au pourrissement de la situation.

Dans un contexte où la corruption et la dilapidation de centaines de milliards de dollars est perçue comme un phénomène « normal », nous nous interrogeons sur les réelles motivations des déclarations  plus que menaçantes que l’alliance présidentielle vient d’adresser aux grévistes, une alliance dont les membres qui perçoivent des salaires valant au moins dix fois ceux des enseignants sont restés muets face aux scandales financiers et au rapt que subit le pays.

Nous tenons enfin, et malgré ce contexte de crise et de paupérisation, à saluer toutes les femmes qui tiennent à fêter ce 08 mars dans la dignité.

Rachida ASSABA,  Zineb AZOUZ,  Fadila BOUKHEZAR.


Nombre de lectures : 1535
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hmimed
    7 mars 2010 at 17 h 29 min - Reply

    je tiens à saluer , l initiative de l universsité de constantine , je souhaite que d’ autres suivront , ainsi que la societé civile , sil en reste un brin, .
    la maniere dont est gerée cette greve , est alarmante , a plus d un titre et fait effectivement peur , si l on se retrouve seul à l affronter , ce gouvernmt , a toujours opté pour des solution faciles , … je souhaite a toute la corporation de l education a tenir bon …bon courage




    0
  • Koulou
    7 mars 2010 at 20 h 09 min - Reply

    C’est ce qu’il faut faire pour contrer l’arrogance de ses incapables qui pensent diriger le pays et s’approprier les libertés des autres.
    Bon courage à nos enseignant(e)s du corps de l’Éduction.Votre force tient de votre UNION.
    Le Baron de Montesquieu a dit:
    « Le gouvernement despotique a pour principe la crainte: mais à des peuples timides, ignorants et abattus ».
    Montrez leurs que vous n’êtes ni des timides ni des faibles ni des ignorants, mais de fiers citoyens(ennes) de la nation. L’éducation de nos enfants passe par vos main,faites en sorte qu’ils ne l’oublieront pas et qu’ils le comprendrons à tout jamais.
    Et bon courage!




    0
  • l.leila
    7 mars 2010 at 20 h 21 min - Reply

    Bonsoir,
    Soutenant toutes les bonnes initiatives, les démarches des compatriotes Libres qui refusent de baisser les bras face aux dégradations du système éducatif, je voudrais rappeler quelques écrits de notre compatriote Youcef SEBTI rahimahou ALLAH, victime de la barbarie des années rouges et noires:

    « On a cousu ses lèvres avec avec une grosse aiguille
    on a coupé sa langue avec une hache
    on a crevé ses yeux avec des tisonniers
    On a empilé des pieux dans ses oreilles
    On a étalé le plomb là où émergeait sa sensibilité
    Et il a vécu longtemps ainsi avec
    Une Espérance Désespérée.

    Dire! Tout dire! face à une techno-bureaucratie sous développée, le Dire la parole répond à toute infidélité. la parole est tentative de pouvoir. Pouvoir sur tout. »

    Mes salutations




    0
  • still
    7 mars 2010 at 23 h 17 min - Reply

    Hommages aux signataires de cet article en ce 8 mars.Hommages a toutes les femmes ,surtout celles qui exercent une fonction: enseignement , médecine ou autre.Elles sont rigoureuses dans leur travail et les services qu’elles dispensent sont des meilleurs.Ce qui les honorent encore plus est qu’elles sont a l’avant garde des revendications de leurs droits , au devant de la scène ,plus déterminées que des TAS d’hommes…




    0
  • Abdelkader DEHBI
    9 mars 2010 at 12 h 55 min - Reply

    «  »أصـابـت امـرأة وأخـطـأ عـمـر » »
    أصـابـت نـسـاؤنـا الـشـريـفات، الـعـالـمـات، الـعـامـلات، وأخـطـأت أشـبـاه الـرجـال مـنـهـم، مـن الـبُـلـه واللـصـوص والأرذال. و إنـه لـمـن الـبُـشـرى الـواعـدة الـطـيٌـبـة لـهـذه الأمٌـة أن تـقـف الـمـرأة فـي الـصٌـف الأمـامـي لـمـكـافـحـة الـطٌـاغـوت، حـتـى تُـجـدٌد روح الـرجولـة فـي أخـيـهـا وزوجـهـا وولـدهـا ومـجـتـمـعـهـا قـاطـبـة.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    9 mars 2010 at 17 h 09 min - Reply

    Dans le conflit en cours, opposant le corps des Enseignants au Ministère de l’Education Nationale, l’irruption indécente et stupide de la triplette de gangsters politiques – j’ai nommé Belkhadem, Ouyahia et Bouguerra – qui s’intitule ridiculement « alliance présidentielle » constitue en fait un signe évident de la panique et de la peur qui semblent envahir ces misérables qui feignent d’ignorer qu’ils gagnent plus de 10 fois le salaire d’un Universitaire moyen, sans compter d’autres revenus ou à-côtés occultes…. Le tout, dans un contexte socio psychologique où il ne se passe pas un jour, sans que n’éclate un nouveau scandale de la corruption mettant en cause les plus hauts barons du régime et où le peuple algérien découvre avec effarement, l’étendue des dégâts du pillage du pays et de la corruption de ses dirigeants, à coup de milliards de dollars.
    De quelle autorité morale pourraient donc se prévaloir désormais, les Ouyahia, les Belkhadem, les Bouguerra, les Benbouzid, les Sidi Saïd et tant d’autres de leurs semblables, sans susciter l’opprobre et le mépris ?




    0
  • Congrès du Changement Démocratique