Édition du
22 July 2017

Une semaine au rythme des rumeurs

Une semaine au rythme des rumeurs
« Mort du président Bouteflika ou de son frère… »
El Khabar, 7 mars 2010
Les rumeurs les plus folles ont alimenté cette semaine les discussions des citoyens algériens, après des informations sur « une grave dégradation de l’état de santé du président » et d’autres sur sa mort, puis celle de son frère, Mustapha, sur la démission  probable du ministre de l’éducation Ben Bouzid et son remplacement par Abdelaziz Belkhadem.
Le plus étonnant est que toutes les informations ayant circulé cette semaine ont été classées comme étant des rumeurs à commencer par la rumeur de l’assassinat du DGSN, Ali Tounsi, la seule qui se soit d’ailleurs révélée être vraie, avant que des rumeurs sur la mort du président ne soient rapportées, ajoutant que le gouvernement n’avait encore annoncé la nouvelle en raison de l’affaire de l’assassinat de Tounsi.
Rumeur qui a pris de plus en plus d’ampleur en l’absence de tout démenti d’un quelconque responsable du gouvernement, pour atteindre même le frère du président, Mustapha qu’une rumeur déclare mort , jusqu’à ce que l’ENTV montre des image du président et de ses deux frères accueillant  Zinedine Zidane et sa famille, puis l’intervention du président Bouteflika devant la presse à l’issue de la rencontre, dans laquelle il a déclaré que c’était une visite familiale et amicale » ne manquant pas de présenter au passage ses deux frères comme pour dire « ils sont vivants ».
D’autres rumeurs ont, par ailleurs, circulé, celles-là seraient le fruit de « la rue », comme la démission de Noureddine Zerhouni et du ministre de l’éducation Ben Bouzid, qui était plus probable en raison de sa propagation même auprès de certains responsables. Ces rumeurs avançaient également  qu’Abdelaziz Belkhadem pourrait lui succéder. Le ministre de l’énergie Chakib Khelil et la ministre de la culture Khalida Toumi n’ont eux non plus pas été épargnés puisqu’on annonçait la démission du premier et le départ ou le transfert de la deuxième dans un autre ministère.


Nombre de lectures : 1744
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salima
    7 mars 2010 at 11 h 56 min - Reply

    Les rumeurs en Algerie sont aussi une forme de sondage utilise par les decideurs pour tater le terrain avant d’appliquer leur mesures demoniaques.
    Celle de Belkhadem remplacant Benbouzid et revelatrice a plus d’un titre: C’est d’abord une menace a toutes les forces vives du pays et qui veulent une ecole modernes republicaine et progressite, ensuite une volonte de continuer la destruction qui a commence dans les annees 80 avec Chadli Benjedid.
    En d’autres mots,le pouvoir nous dit » si vous n’etes pas content d’avoir Benbouzid a la tete de l’institution educative, vous aurez Belkhadem l’ ignare, l’obscurantiste, qui accelerera la destruction. Ce sera une insulte au savoir,et a la science. Je n’ai jamais ete plus pessimiste, ni plus convaincue que la destrution de l’Algerie est voulue et programmee!




    0
  • Si Tchad
    7 mars 2010 at 13 h 08 min - Reply

    Une rumeur circule: l’Algérie serait un pays…

    Khelil, à qui on a demandé de confirmer ou d’infirmer, a répondu: je ne suis pas au courant, toutes mes informations proviennent de la presse…

    Si Tchad




    0
  • Ammisaid
    7 mars 2010 at 14 h 18 min - Reply

    Assalam, azul, bonjour
    Une autre rumeur, celle-ci est tout à fait vraie: L’Algérie n’a jamais été indépendante.
    Il paraît d’une source très sérieuse que nous sommes toujours des colonisés et que les colons actuels ne sont que des fils et filles spirituels, intellectuels, psychologiques, , culturels, politiques, cultuels, sociaux, économiques… de l’ancien colon. La seule différence était uniquement génétique et biologique (quoique, il n’est pas sûr qu’il ait une différence pour certains)
    La guerre n’était qu’une grande émeute ou une immense révolte qui avait durée sept.
    Le but n’était pas l’indépendance mais seulement la possibilité d’avoir des dirigeants et des responsables qui parlent la même langue que nous, qui parlent un français avec notre accent (qui roulent des rrrrrrs et qui offrent au français une sonorité forte et compact afin qu’ils puissent nous bercer et nous aider à dormir. La douceur nous maintient en éveil), qui ont un même teint que nous, qui ont une barbe ou à la limite une moustache bien fourni et qui sont capables de nous offrir une misère brune, grise ou au moins un peu noire car nous avions marre de la misère toute blanche que les français ne cessaient de nous offrir quand ils étaient chez nous, avec nous, dans nos villages et dans nous douars.
    Donc, chers frères et chères soeurs, nous sommes dans le changement par la continuité.
    Ils peuvent changer mais nous n’avons pas à changer.
    Nous resterons purs quelque soit le prix à payer. Vive la rumeur qui fait dormir et à bas toutes les rumeurs qui réveillent.
    Vive les rumeurs qui nous plongent de plus en plus loin dans nos cauchemars et à bas toutes ces vilaines rumeurs qui nous obligent à réfléchir et à agir.
    Vive les rumeurs qui nous induisent en erreur et à bas les rumeurs qui nous obligeront à réagir, à s’unir et à sa battre pour avoir le droit de retourner dans notre profond sommeil.
    Vive les rumeurs qui remplissent de haines, de rancunes, de méfiances et de terreurs nos coeurs et à bas les rumeurs qui nous poussent à refuser d’être des sujets, des serviles et des soumis de nos rois: les protecteurs de nos cauchemars et les destructeurs de nos rêves et de nos désirs et les excitateurs de nos djinns les plus pervers.
    Vive les rumeurs qui nous chantent la berceuse qui chassent de nos cerveaux le savoir utile, nécessaire et sincère et à bas les rumeurs qui nous disent que l’ignorance n’est pas une fatalité pour penser, créer, inventer, progresser et apprendre chaque jour.
    Nous sommes nés de la rumeur, nous vivons de la rumeur et nous finirons par le sabre de la rumeur.
    PS: le un million et demi de chouhadas n’est qu’une rumeur, Octobre aussi, decennie noire aussi, 2001 aussi, les assassinats aussi, la corruption aussi, les exilés aussi, le drs aussi, les dafistes aussi, les harragas aussi, les émeutes aussi, les grèves aussi…aussi, felici aussi, Algérie aussi….
    Fraternellement à toutes et à tous




    0
  • Djamel Eddine
    7 mars 2010 at 17 h 12 min - Reply

    @ Ammi Said

    Le meilleur commentaire jamais lu. Rien a rajouter a ces verites.
    Merci Ammi Said!




    0
  • Mr jerry
    7 mars 2010 at 17 h 20 min - Reply

    Pourtant le site immobilier « BlockShopper » in Washington DC qui revelent les quelques invesstissements immobilers de Mr Chakib Khelil et sa femme, ainsi que ce petit ami Omar Habour (entrepreneur algerien) au USA sont bien la et ne sont pas des rumeurs. Ca doit bien payer de travailler a la SONAFu**K.. Jettez un coups d’oeil par la:

    http://dc.blockshopper.com/search?f=buyer&q=Chakib%2BKhelil




    0
  • benamar
    7 mars 2010 at 17 h 25 min - Reply

    la rumeur c’est l’arme la plus dangereuse .il faut pour que les responsables se tiennent dans le droit chemin et pensent qu’ils ne sont pas éternels sur terre . Si la mort n’existe pas on serait tous des pharaons pensez au pays




    0
  • jnsplu
    7 mars 2010 at 18 h 09 min - Reply

    @Ammisaid.

    Il y a une autre rumeur que vous avez oubliée; Nous ne sommes pas en 2010 mais en 1959.




    0
  • mahdi
    7 mars 2010 at 19 h 13 min - Reply

    il ya une rumeur qui circule a alger et qui est repris par algerie focus, et que le colonel oultache l’assassin de tounsi est mort suite a ses blessures.

    liberer l’information et avec la democratie la rumeur disparait.




    0
  • Ammisaid
    7 mars 2010 at 19 h 31 min - Reply

    Cher frère jnsplu,
    Non, nous sommes en 1830, je viens d’obtenir cette information d’une source très crédible, d’un personnage haut placé, qui tient pour l’instant à rester dans l’anonymat, comme moi d’ailleurs. Je crois même que je ne suis qu’une rumeur, alors, méfiez-vous de mes rumeurs.
    Rumeurellement à toi, à toutes et à tous




    0
  • Congrès du Changement Démocratique