Édition du
26 March 2017

CNES : Déclaration

DECLARATION
La  coordination  Nationale  des  sections  CNES  vient  d’être  informé du  comportement  scandaleux  du
recteur  de  l’université de  Constantine  suite  à  l’appel  lancé  par  nos collègues de la  dite université pour
un sit-in  pacifique  devant la tour  administrative  afin  d’exprimer leur soutien  aux enseignants  adhérents
au Syndicat CNAPEST.
Cette  attitude  du  recteur  qui  avait  pour  but  de  faire  peur  à nos  collègues  indique  que  la  mentalité
dictatoriale  n’arrête  pas  d’imprégner  les  différents  responsables  qui  profite  de  la  p assivité des
enseignants  et  enseignantes  pour  imposer  le  règne  de  la  terreur,  ce  phénomène  s’il  est  à condamner
quelque soit le responsable doit  être encor e plus dénoncé lorsqu’il  a pour auteur le premier responsable
d’une institution universitaire.
Nous  apportons  notre  soutien  à nos  collègues  et  sommes  fiers  de  constater  que  malgré la  tentative
d’instaurer  la  peur  l’université de  Constantine  compte  toujours  des  Algériennes  et  Algériens  qui
refusent d’abdiquer  et qui portent  toujours  les  valeurs de solidarité  avec ceux  qui  se  battent  pour leurs
droits notamment quand ces derniers appartiennen t à la famille de l’éducation.
La  Coordination  nationale  des  sections  CNES  demandent  aux  enseignantes  et  enseignantes  de
l’université  de  Constantine  ainsi  qu’à  ceux  des  autres  établissements  universitaires  de  sortir  d e  leur
léthar gie  pour  constituer  le  contre  pouvoir  nécessaire  à l’installation  du  climat  de  liberté au  sein   de
l’Université Algérienne.
P/ La Coordination Nationale
O SAHA

Nombre de lectures : 1489
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • l.leila
    12 mars 2010 at 11 h 59 min - Reply

    Bonjour,
    Oui, que l’Université algérienne se relève et fasse entendre sa voix à travers tout le pays!
    Mes respects aux Patriotes qui refusent de voir l’Algérie sombrer.




    0
  • Rabinho
    12 mars 2010 at 16 h 10 min - Reply

    Dans le temps , ce genre de manifestation était automatique et par l’ensemble des étudiants pas par les profs ! Mais aujourd’hui ou sommes nous par rapport à ça ?
    Ceci étant , je rends un grand hommage aux universitaires de Constantine pour leur sens civique de solidarité !
    J’espère que l’exemple soit repris partout à travers notre Algérie qui a besoin de ses enfants en général !
    Bravo Constantine !




    0
  • still
    13 mars 2010 at 13 h 17 min - Reply

    « Birds of a feather flock together ».*
    Le comportement de ce recteur est une preuve –encore une, que toute la société est embrigadée par des opportunistes aux ordres de la nomenklatura. Nous savons depuis longtemps que l’habit ne fait pas le moine, mais de nos jours -prenez garde!- ni l’habit, ni le prêche ne le font .Il faut attendre l’heure de la vérité, c’est dire le passage a l’acte pour savoir qui est qui. En règle générale, tous les postes de responsabilité, a tous les niveaux, sont octroyés en priorité –la compétence étant reléguée au second plan-« a ceux qui veillent a la sécurité de l’Etat ».Le citoyen, chercheur universitaire, docteur, ouvrier ou chômeur n’a pas de valeur en soi. Plus exactement, son importance est proportionnelle à la valeur ajoutée en termes de sécurité qu’il dispense aux « autorités ».
    Au bœuf a qui on posa la question : » Qui est ton frère ? » Il répondit sans hésiter : « Celui qui partage le joug avec moi ». (Légende populaire).

    *Citation d’Aristote, équivalent de la citation Française : « Qui se ressemblent s’assemblent ».




    0
  • Congrès du Changement Démocratique