Édition du
24 March 2017

Grande Mosquée d’Alger : vraiment indispensable ?

www.UnMondeLibre.org.

Hicham El Moussaoui – Le 19 mars 2010. Le Président Bouteflika compte bien mener jusqu’au bout son projet de construction de la nouvelle Grande Mosquée sur la baie d’Alger, qui sera la troisième plus vaste dans le monde après celle de la Mecque en Arabie Saoudite et la Mosquée Hassan II au Maroc. Si l’on en croit les chiffres officiels, l’investissement initial est estimé à plus d’un milliard de dollars. Les algériens devraient-ils se réjouir d’avoir bientôt une méga-mosquée ?

Pour répondre à cette question le parallèle avec le Roi Hassan II, qui avait pris la même décision au Maroc en 1986, est incontournable. Ainsi, avait-on invité dans un premier temps les marocains à contribuer selon leurs moyens au financement de la mosquée. Mais, rapidement les responsables se sont aperçus qu’ils étaient très loin du compte, ce qui les a poussés à passer du mode-don au mode-souscription obligatoire. On n’était alors plus dans le financement d’un édifice religieux, mais dans le financement d’un projet public. Une sorte de rivalité s’est installée entre les responsables des différentes régions, villes, communes, quartiers du Royaume pour collecter les fonds, ce qui les a poussé à abuser de leur autorité afin de contraindre les citoyens à payer des sommes relativement considérables, surtout lorsque l’on connaît le niveau de vie des marocains à l’époque.

Le coût de la construction de la mosquée a été estimé entre 1 et 2 milliards de dollars. Les finances de l’époque supportaient-elles un tel projet ? Le Maroc n’avait clairement pas les moyens de réaliser un tel projet. D’autant qu’au milieu des années 80, le Royaume chérifien suivait, sous l’égide du FMI et de la Banque Mondiale, un plan d’ajustement structurel dont le but était d’assainir et de stabiliser les équilibres macroéconomiques, notamment l’inflation et le déficit budgétaire. Par ailleurs, il faudrait souligner le gaspillage lié à ce projet car en dehors du Ramadan, la mosquée est presque déserte à l’heure des prières. Tout le matériel sophistiqué dont elle dispose pour émerveiller et émouvoir la foule est un luxe inutile. Cerise sur le gâteau, la mosquée Hassan II a été construite dans un environnement marin agressif (houle, humidité, embruns) : dès 1998 elle donnait des signes de vieillissement précoce. Du point de vue économique, la mosquée Hassan II a été et est toujours un boulet pour les marocains. Elle coûte cher au contribuable : plus de 45 Millions de dirhams en 2007 prélevés sur le budget de l’Agence urbaine de Casablanca. En dépit de droits d’entrée, elle a été déficitaire depuis son inauguration.

Le Président Bouteflika semble ainsi ignorer les leçons de l’histoire. En effet, le moment est vraiment mal choisi car les finances algériennes ne sont pas au beau fixe. La construction de la mosquée intervient dans un contexte de crise financière et économique où, au premier semestre 2009, les revenus fiscaux ont baissé de 21%, les exportations d’hydrocarbures ont reculé respectivement de 52,6% en volume et 42% en valeur – une catastrophe lorsque l’on connaît la dépendance de l’économie algérienne aux recettes des hydrocarbures (98% des recettes totales). En même temps les dépenses budgétaires globales ont connu une hausse estimée à 9,5% durant le premier semestre, ce qui creusera davantage le déficit budgétaire de l’Etat.

Rappelons que lorsque l’Algérie avait subi le contre-choc pétrolier de 1986, elle avait été obligée de s’endetter afin de terminer la réalisation des projets (industrie lourde dans le cadre de la stratégie de substitution aux importations) choisis à un moment où les cours étaient élevés. L’histoire se reproduirait-elle ? Deux scénarios sont possibles suite à une baisse prolongée des cours pétroliers : soit le gouvernement algérien s’endettera ou puisera dans ses réserves de change pour achever les projets déjà commencés, soit il renoncera à certains projets pour financer les plus prioritaires. Dans les deux cas, le projet de mosquée mérite-t-il d’être retenu ?

Certains répondront que la construction de la mosquée permettra de créer des emplois. Certes, mais ces emplois que l’on voit sont éphémères puisque ils disparaîtront à la fin du chantier. En revanche, ce que l’on ne voit pas ce sont toutes les autres opportunités sacrifiées : les lits d’hôpitaux, les écoles, les usines… et qui sont prioritaires pour les algériens. D’autres diront que cela permettra de stimuler le tourisme. Pas autant qu’on le croit car il faudrait savoir que la tendance actuelle est au tourisme culturel où les touristes ne se contentent pas de visiter les monuments, mais exigent une animation culturelle (festivals, manifestations culturelles et sportives). La stimulation du tourisme passe donc par l’investissement dans l’animation culturelle et dans les infrastructures touristiques, ce qui nécessite un environnement propice aux affaires absent en Algérie.

Enfin, en termes de signal politique, que penseraient les algériens qui peinent à joindre les deux bouts ? Cela ne fera que les conforter dans leur sentiment d’injustice car au lieu de leur proposer des projets créateurs d’emplois durables, ils constatent avec amertume qu’ils doivent subir les « caprices de postérité » de leur président.

Car si la mosquée ne se justifie ni sur le plan économique ni sur le plan social et encore moins sur le plan religieux (l’Islam ne tolérant pas le faste), reste une seule hypothèse : Bouteflika voudrait-il sa méga-mosquée pour être cité dans les manuels d’histoire et au passage décrocher un leadership symbolique au Maghreb en ayant la plus grande mosquée ? Triste leadership alors que nos citoyens attendent de leurs dirigeants de rivaliser d’ingéniosité pour libérer l’initiative privée, plutôt que de la plomber par des projets pharaoniques dispendieux.

Hicham El Moussaoui est analyste sur www.UnMondeLibre.org.


Nombre de lectures : 2766
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • jila
    22 mars 2010 at 20 h 08 min - Reply

    il est vrai que le projet évoqué ne soit nullement indispensable par les temps qui courent, que l’on commence déjà à rendre aux mosquées leur vocation initiale!
    Mais pourquoi donc ce projet revient de façon cyclique alors que les dépenses inutiles et la gabegie semblent s’etre erigés en mode de gestion du pays!
    Pensez vous que le congrés du GNL soit vraiment indispensable à « l’essor  » de ce peuple ou bien que l’année de l’Algérie en France l’ait été; à moins que je n’ai pas saisi le sens du festival panafricain et de tout le gaspillage fait autour de la coupe d’Afrique et notre participation à la coupe du monde,ceux ci auraient donc contribué à l’amélioration du pouvoir d’achat de l’algérien?????
    Pourquoi alors cette redondance autour du projet de cette mosquée???Traitez tous les problèmes avec EQUITE svp sinon vous cèderez la place à des comportements encore plus vils que ceux que nous avons connus!!!!!




    0
  • rabah
    22 mars 2010 at 21 h 02 min - Reply

    1 milliard $ permettrait de financer environ 10000 chercheurs algériens à raison d’1 milliard de centimes chacun pour créer de la richesse basée sur le savoir au lieu de construire un temple dont tout le monde sait qu’il servira à Boutef 1er de tenter de rentrer dans les grâces de l’Histoire. Dieu n’a pas besoin de temples. Toute la terre est sacrée. Mais l’homme est encore plus sacré et son devenir est plus important que toutes les mosquées aussi pharaoniques puissent elles être.
    L’homme arabe, plein de turpitudes au faite de sa puissance, tente de corrompre l’idée de Dieu pour asservir la religion à sa propre gloriole.
    Laânat Allahi âalaykoum.




    0
  • KIFKIF
    22 mars 2010 at 21 h 15 min - Reply

    c,aurait ete construit par des entreprises algeriennes, la depense aurait constituee un investissement sur le savoir faire et la main d,oeuvre locale, 5 milliards de dollars en argent sonnante et trebuchente dans les transferees dans les comptes de SNC Lavalin et autres, cela s, appelle du gaspillage, au mieux une dépense non necessaire.
    puisque qu,on est en algerie. on dira c,est mieux que pire. le pire et que la somme soit depensee en armement ou detournee.




    0
  • Votre nom…
    22 mars 2010 at 21 h 45 min - Reply

    Toute leur vie durant ils dilapident le pays et volent l’argent du peuple et lorsque ils s’approche de leur fin il construisent des mosquees. Quelle hypocrisie? Mais heureusement qu’Allah le tout puissant sait bien ce qui se cache dans les coeurs.




    0
  • still
    22 mars 2010 at 23 h 39 min - Reply

    ….au sommet d’une pyramide.
    Bouteflika manque d’envergure que ce soit au sens propre ou figure mais il a toujours rêvé d’entrer dans l’Histoire. Ne pouvant le faire au moyen d’un exploit personnel de génie qui lui fait défaut, il va recourir au trésor publique pour construire cette pyramide des temps modernes. Il la construira peut-être ;mais alors mesquin et malhonnête, il demeurera toujours invisible a cote d’elle, d’autant plus qu’elle ne sera qu’une malédiction pour lui ici-bas comme dans l’au-delà: Ici-bas il sera maudit par le peuple dont il aura gaspille indûment l’argent et il sera maudit dans l’au-delà pour avoir usurpe un symbole hautement religieux pour enfler sa petite personne -riya-a .(besoin d’afficher des apparences qui ne correspondent pas a son fond intérieur).




    0
  • elqods
    23 mars 2010 at 1 h 03 min - Reply

    Vous êtes des musulmans,la meilleure des umma sur terre ou des koufars ,des mécréants qui salissent la terre d’allah?
    Une mosquée est la maison de dieu ,clément et miséricordieux,allah vaut toute les richesses du monde et une mosquée à sa gloire est plus qu’un devoir pour l’algérie arabomusulmane
    Si des pauvres et des misérables existent ,malheureusement ,dans notre pays ,terre d’islam ,etrre d’allah,ce n’est pas la faute à allah ou à son messager (sdsl),cette mosquée qui sera la fiéreté de l’islam algérien, portera bonheur et chance à tous ces pauvres laissés pour compte et allah les aidera à sortir de leur misére.
    Allah mérité que l’on dépense pour sa gloire et celle de mohamed ,son messager et son prophéte toutes les richesses de l’algérie,car il est le protecteur de cette terre d’islam
    wallahou aâlem




    0
  • samir
    23 mars 2010 at 1 h 40 min - Reply

    ces irresponsables au pouvoir sont des débiles mentaux en liberté.c’est la triste réalité.les pays qui se respectent investissent dans les nanotechnologies,dans les biotechnologies,dans les technologies de l’information, dans la recherche fondamentale et ces malades se veulent plus royaliste que le roi.c’est d’une mediocrité criante.on devrait lancer un appel aux algeriens de ne pas mettre les pieds dans ce lieu qui nous rappelle mesjid dirar….




    0
  • Koulou
    23 mars 2010 at 3 h 53 min - Reply

    Si vous voulez savoir plus sur SNC-LAVALIN reférez-vous aux dossiers antérieurs du temps de Chadli Bendjeddid dans les années 80/90 sur les réalisations du complexe MAKAM ECHAHID(HOUBEL)par cette même compagnie. C’est là qu’avait commencé la plus grande arnaque du siècle de l’Algérie d’après Boumédiene. Ce sont des milliards ($5.000.000.000,00)de dollars partis remplir les coffres de cette socièté dirigée par les plus grandes mafia du Québec en terme de trafic des soumissions passèes à l’amiable entre ce partenaire véreux et le Ministère des Travaux Publics et de l’Habitat de l’époque.
    Demander à n’importe quel Algérien qui vit au Québec pour vous brosser l’État des finances de cette entreprise la plus corrompue au CANADA.
    C’est une socièté qui a main basse sur les rèalisations et les marchés en Algérie et qui n’hésite pas de recourir à des pratiques illégalles tels les pots de vins pour obtenir les marchés juteux.
    Ils ont des ramifications jusqu’aux sphéres les plus rapprochées de l’État avec la complicité de certains cadres Algériens, vivants en Algérie et au Canada,qui n’hésitent pas à vendre leur âme et leur pays pour quelques milliers de dollars conservés à même les fonds de la compagnie et puis transférés,une fois le marché terminé, dans des comptes des BANQUES CANADIENNES telles que La Royale Bank, La Banque Nationale du Canada,La Banque laurencienne et j’en passe.




    0
  • still
    23 mars 2010 at 11 h 21 min - Reply

    @ elqods
    « إن الله طيب لا يقبل إلا طيبا »
    Dieu n’a pas besoin qu’on érige une telle structure (j’allais dire un temple) a sa gloire.
    Dieu n’a besoin de rien ni de personne et Sa Gloire ne souffre d’aucun déficit pour qu’une mosquée de quelque envergure que ce soit y ajoute quelque chose.
    Si Bouteflika est assez riche, et qu’il ait acquit cette richesse avec des moyens légitimes, qu’il construise cette mosquée avec ses propres moyens. Dans ce cas ce sera tout a son honneur et Dieu l’en récompensera: » إن الله لا يضيع أجر المحسنين » mais puiser dans le trésor publique pour dorer sa propre image n’est tolérable ni par le peuple vrai propriétaire légitime de cette richesse, ni par Dieu propriétaire ultime de tous les êtres et de toutes « leurs » richesses.
    On ne se rapproche pas de Dieu en usant de subterfuges et de biens mal acquis




    0
  • lemgabri
    23 mars 2010 at 11 h 31 min - Reply

    @ elqods

    « Vous êtes des musulmans,la meilleure des umma sur terre ou des koufars ,des mécréants qui salissent la terre d’allah? »

    La meilleur Umma en travaillant et non en important tout est n’importe koi. Pourquoi ramener des étrangers  » kouffar » pour nous construire une mosquée a 1 Milliards de dollars ? ?
    Allons nous construire une mosquee bouteflika, pour mieux oublier celle d’EL QUDS….et se donner bonne conscience ?

    C’est koi ce « Allah merite… les richesses de l’algerie » ??? C’est lui qui vous donnes ces richesses et si vous ne faite pas bon usage…il saura koi faire …

    Cette mosquee cera a la gloire de votre bouteflika et non celle d’Allah.




    0
  • nomade
    23 mars 2010 at 13 h 45 min - Reply

    une mosquee oui , une tres tres grande mosquee non quand il y a des millions d’algeriens qui vivent comme des parias.
    meme errassoul salla allah alliah oua sellama est contre les extragavances et le gaspillage.
    « nahaitouka aan ithaat el-maal » :je te deconseille le gaspillage de la richesse.
    boutef est un faux devot, il joue au tartuff.




    0
  • houda
    23 mars 2010 at 14 h 26 min - Reply

    bonjour à tout le monde, ça fait seulement deux semaines que j’ai découvert le site. J’ai fait le tour de presque tous les blogs, j’ai lu presque toutes les interventions. Je tiens d’abord à remercier les concepteurs du site, les intervenants aussi. Ce qui m’a le plus attiré c’est le niveau de certaines interventions et surtout le respect partagé (chose que j’ai pas trouvé dans d’autres sites où il n’ya qu’insultes et investives). J4aurais voulu intervenir dans pas mal de blogs mais en me comparant à certains intervenants je me trouve bien ignorante et pas de leur niveau. Mais ce que je veux souligner et insister sur, c’est de garder le respect mutuel même si on partage pas le même avis, c’est très crucial, c’est en respectant l’autre qu’on peut le comprendre,le tolérer et pourquoi pas l’aimer.
    On dit aussi que de la discussion jaillit la lumière, chacun apporte sa vérité et ses arguments, et quand ils sont clairs, nets convaincants, on n’a plus qu’à reconnaitre la vérité, sinon on devient buté et imperméable à la discussion.
    Enfin je voudrais dire un petit avis sur la grande mosquée : de prime abord l’argent consacré à cette mosquée paraît énorme vu la précarité où vit la majorité du peuple. mais en terme de gaspillage, est-ce le seul à dénoncer ? Dieu seul sait combien d’argent a été dilapidé dans les carnavals, les séminaires, etc sans parler de l’argent volé et détourné. A mon avis, quels que soient les torts du système, cette mosquée restera quand même un édifice pour nous musulmans, si Bouteflika veut en tirer profit, eh bien qu’il le fasse, et n’oublions pas que c’est l’argent du peuple, donc on tous droit d’en tirer fièreté.
    Enfin ce n’est qu’un tout petit point de vue, comme je disais au début ça doit pas être un objet de discorde entre le peuple, c’est une mosquée après tout…




    0
  • js ex jnsplu
    23 mars 2010 at 17 h 26 min - Reply

    2 approches iréconciliables:

    Les pour:

    1-Lieu de culte.
    2-Magnificence de l’Islam.
    3-Esthétique de la ville.
    4-Rayonnement spirituel.

    Les contre:

    1-Trop d’argent et risque de magouilles.
    2-Dépenses excessives et disproportion rapport au niveau de vie du peuple.
    4-Magnificence de l’Islam par les actes et pas dans la pierre.

    Ce qu’il faut:

    Changer les moeurs et les coeurs pour avoir le bonheur.
    Laisser les murs impurs c’est plus sur.
    Garder les sous pour les jours futurs quand le pétrole aura tari.

    Je m’excuse d’avoir été long.




    0
  • Pathos
    24 mars 2010 at 8 h 00 min - Reply

    Tous les projets algériens en matière d’industrialisation, et en matière d’intelligence économique ne répondent à aucun besoin tangible. Pourquoi l’autoroute EST Ouest et pourquoi pas le tourisme ?
    Pourquoi des centrales thermiques et pourquoi pas le solaire et l’éolien ?
    Inéluctablement l’Algérie sombre dans l’incurie chronique. Toutes les décisions, lois, projets vont à l’encontre du bon sens. L’autoroute est ouest a permis l’évasion d’une dizaine de milliards de dollars et permis aussi le dépôt de plusieurs centaines de millions de dollars versés sur le compte d’algériens en Europe.
    Tous les projets conséquents sont confiés à des sociétés étrangères, les plus importants importateurs dans le secteur de l’automobile sont aussi étrangers ( c’est ce qui explique l’interdiction d’importer des véhicules d’occasion).

    Les lois ne font appel à aucune intelligence, à aucune stratégie économique. Les personnalités politiques sont sélectionnées selon des critères uniquement subjectifs et selon leur capacité ou leur propension à siphonner les pétro dollars du pays.
    La prédation est naturelle en Algérie ainsi ORASCOM sorti de nulle part pille de 51 %, des pans entiers de l’industrie algérienne. ORASCOM n’est dépositaire d’aucun savoir faire, puisqu’il fait appel à des sociétés sous traitantes allemandes, canadiennes….

    Le dernier projet pharaonique de siphonage de pompage du matelas de devises algériennes en date me fait pouffer de rire.
    Pourquoi une mosquée à 1 milliards de dollars qui coûtera une fois achevée 3 milliards de dollars. Car tous les projets algériens ont un surcoût.

    La seule chose qu’ont su développer nos crétins c’est le bigotisme, l’aversion et l’esclavage de la femme et la bédouinisation de la société algérienne.
    En attendant démocratisation et la laïcisation restent lettres mortes.




    0
  • mourad
    27 mars 2010 at 15 h 53 min - Reply

    Un président qu’on vois jamais, seulement quand il s’agit de recevoir la famille zidane, et sortir 3 fois: une fois pour accueillir la dépouille de l’épouse ben bela, allez chez le même ben bella pour lui présenter ses condoléances, et comme ça ne suffisais pas, il assiste à l’enterrement !!!3 sortie > mais en réalité, ils le sont pas. Es ce que il y’a un président au monde que ses interventions et ses sorties concernent que ses propre affaires ? un pays à la dérive, dilapidations des biens public à grand échelle, sonatrach, autoroute, et j’en passe…et ses mongoles font quoi? rien, ils sont présent uniquement pour mater les profs et les médecins… en fin une mosquée de plus ou de moins, ça changera rien du tout…ils ont oublier que allah n’est pas un humains comme nous et qu’ils sait tout…alors l’argent ils le voleront d’une façon ou d’une autre…salutations




    0
  • Congrès du Changement Démocratique