Édition du
30 March 2017

Mellouk : L’acharnement de la justice

Il a fait éclater le scandale des magistrats faussaires

El Watan, 23 mars 2010

Renvoyé une première fois, à la suite d’incidents, le verdict concernant le procès qui oppose les deux anciens ministres de l’Intérieur, Mostefa Mohammedi, et des Moudjahidine, Mohamed Djeghaba, à Benyoucef Mellouk, depuis… 18 ans, est finalement tombé, hier, comme un couperet. La cour a confirmé la peine de 4 mois de prison ferme, prononcée en première instance. C’était le choc dans la salle. Une foule nombreuse, composée surtout de membres de l’ALN, notamment des Wilayas historiques I et II, d’anciennes condamnées à mort, de familles de victimes du terrorisme, de syndicalistes et de militants des droits de l’homme, est venue, dès 9h, apporter son soutien et exprimer sa solidarité avec celui qui se bat contre ceux qui ont perverti l’histoire du pays. Toutes ces femmes suivaient silencieusement, pendant près d’une heure, la lecture des décisions par la présidente du tribunal, Mme Latifa Kesanti, jusqu’à ce que celle-ci termine avec l’affaire Mellouk.

L’avocat de Mellouk, Me Mokrane Aït Larbi, va introduire un pourvoi en cassation auprès de la Cour suprême. Il annonce la création d’un comité pour la vérité sur Mellouk et d’une campagne de soutien à ce dernier. Confirmation de la décision prononcée par le tribunal », dit-elle d’une voix inaudible, avant de se lever et de lever l’audience, devant une salle restée ébahie. « C’est une honte. Vous ne pouvez pas condamner un vrai moudjahid pour sauver un traître. De cette façon, la justice devient complice », lance Mme Fattouma Ouzgane, ancienne membre de l’ALN. A côté d’elle, Djamila Bouhired, une autre figure de la Révolution, est choquée, tout comme Djoheir Akrour ou Mme Koreichi et tant d’autres présentes dans la salle d’audience. Pris de colère, Mellouk déclare : « Regardez ce qui arrive à ceux qui disent la vérité dans notre pays. Les magistrats faussaires sont encore dans les rouages de la justice, ce sont eux qui veulent que ma voix se taise à jamais. Les vrais combattants de la Révolution sont là aujourd’hui, ce qui prouve que mon combat est le leur. Je n’ai dit que la vérité et rien que la vérité. »

L’anarchie s’empare de la salle. Contrairement à l’audience précédente, les policiers n’ont pas fait dans la provocation. Ils ont laissé faire. Me Mokrane Aït Larbi, l’avocat de Mellouk, est assailli par les femmes présentes. « Il faut marcher dans la rue pour protester contre ce verdict. Il faut aller ramener tous les vrais moudjahidine pour dénoncer les traîtres », lance Mme Ouzgane, avant d’être interrompue par Me Aït Larbi. « Nous allons introduire un pourvoi en cassation auprès de la Cour suprême, créer un comité de vérité sur l’affaire des magistrats faussaires et en même temps organiser une campagne de solidarité avec Mellouk… », dit-il aux nombreuses personnes qui voulaient à tout prix occuper la rue pour exprimer leur colère.
« Nous sommes tous des Mellouk »

La sœur de Mellouk éclate en sanglots. « Que veulent-ils faire de nous. Ils ont brisé toute une famille, spolié nos biens et maintenant, ils veulent mettre Benyoucef en prison. Qu’avons-nous fait pour mériter ce sort ? Avons-nous tué, volé ou pillé l’argent du peuple ? Rien de tout ça. Notre famille compte parmi ses enfants de nombreux combattants de l’ALN. Ceux qui nous poursuivent sont parmi ceux qui ont trahi le pays, comment se fait-il que la justice leur donne raison ? », s’offusque-t-elle. Son frère, tente de la calmer, mais en vain. Il sort de son cartable un gros dossier et le remet à Djamila Bouhired. « Je vous confie la bombe que j’ai entre les mains depuis des années. Si vous avez le courage de lire ce qu’il y a à l’intérieur, faites-le et informez-en le peuple que vous toutes avez libéré », lui dit-il les larmes aux yeux.

Mme Bouhired prend le dossier, essuie ses larmes et lui rétorque : « Nous ne trahirons jamais l’Algérie. Nous ferons tout pour que la vérité soit connue. Nous sommes toutes avec toi. » Mme Ouzgane lui emboîte le pas : « C’est en 1960 qu’ils ont décidé d’écarter les vrais membres de l’ALN, mais à l’époque, nous étions naïfs de croire que les faux moudjahidine et les harkis allaient envahir l’Etat. Nous allons les dévoiler et les démasquer tous, parce que nous sommes tous des Mellouk et personne ne peut nous arrêter. » Des propos qui résonnent très fort dans le hall de la cour, mais pas dans les oreilles des magistrats. Lourde, la peine de 4 mois de prison ferme n’est pas prononcée uniquement contre Mellouk, mais aussi contre tous ceux qui oseront, à l’avenir, révéler une vérité autre que celle détenue par les dignitaires du système. La pétition lancée par les anciennes combattantes de l’ALN, pour réclamer « la vérité » et exprimer le soutien à Mellouk, est déjà signée par des centaines de citoyens en attendant que le comité de vérité soit mis en place dans les jours à venir pour réfléchir à des actions sur le terrain.

Par Salima Tlemçani


Nombre de lectures : 9045
18 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • zaki
    23 mars 2010 at 9 h 57 min - Reply

    salam,
    heuresement que le bon dieu existe,yella rabbi,monsieur MELLOUK ,nous sommes tous avec vous,courage,courage.




    0
  • citoyen
    23 mars 2010 at 10 h 46 min - Reply

    ils attendais sereiusement que la « justice » algerienne independante allez etre clemente, quel naiveté, 1 2 THREE maak ya mellouk.
    nb:ils sont entrain de mettre tout l algerie en prison la.




    0
  • Salim Ahmed-Nacer
    23 mars 2010 at 11 h 19 min - Reply

    La vérité est trop asticieuse pour se faire prisonnière.

    Wilhelm Busch




    0
  • el-amel
    23 mars 2010 at 13 h 12 min - Reply

    C’est l’acharnement de l’injustice, une cellule administrative du DRS. Nous sommes tous des Mellouk et il faut se battre.




    0
  • nomade
    23 mars 2010 at 13 h 33 min - Reply

    il fallait s’attendre a ce vercict , le moudjhid MELLOUK se fait juger par une juge isntallee par les faussaires.il faut bien qu’elle renvoie l’ascenceur.
    franca rahat oua khallet ouledha.
    le jour ou ce peuple se dechainera…..ou se cacheront les traitres




    0
  • BRAHIM
    23 mars 2010 at 13 h 40 min - Reply

    Il n’y a rien à attendre de cette racaille au pouvoir. C’est de la racaille, il n’y a d’autres mots!




    0
  • Résigné
    23 mars 2010 at 15 h 06 min - Reply

    Il faut faire quelque chose pour cet homme, se mobiliser, lancer une pétition sur le Net et lui faire savoir que beaucoup de personnes même à l’autre bout du monde sont à ses côtés.
    Je ne connais pas vraiment son affaire mais je suis sûr qu’il dit vrai sinon il n’aurait pas eu le soutien des personnalités telles que Ouzegane et Bouhired. Les sangsues de pouvoir ne reculent devant rien pour défendre leurs privilèges.




    0
  • js ex jnsplu
    23 mars 2010 at 17 h 17 min - Reply

    ça fait long jnsplu alors j’écrirai dorénavant js seulement.




    0
  • thirga
    23 mars 2010 at 18 h 07 min - Reply

    A la Une du soir d’Algérie du même jour (22mars 2010), on lit « Tebessa, trois terroristes éliminés…dont un émir CONNU SOUS LES INITIALES L.S. » Incroyable!!! Des initiales pour désigner un terroriste abattu par les forces de sécurité alors que le Moudjahed d’hier et d’aujourd’hui Benyoucef Mellouk est étalé, condamné, trainé à un age avancé dans les Palais qui ne peuvent être que ceux l’injustice, de la main étrangère, des corrompus et des traitres à la Nation algérienne. Tous les textes de la République même ceux du parti unique FLN font obligation de défendre la patrie, l’Algérie bien sur. Les plaintes déposées par les parents aux traitres (pseudo-ministres) est une reconnaissance de leur complicité dans la haute trahison. La Juge de Pacotille certainement parente de l’autre Kacentini devrait se cacher et éviter d’avoir des enfants, ils en souffriront à connaitre les méfaits de leur génitrice. Monsieur Mellouk, leur haine et leur hargne à vous faire taire est le plus grand aveu de leur forfaiture et imposture




    0
  • BRAHIM
    23 mars 2010 at 21 h 40 min - Reply

    franchement @js ex jnsplu, j’ai ris de bon coeur en lisant ton post ! Ärrêtes car on risque de nous prendre pour des internautes pas sérieux.




    0
  • js ex jnsplu
    23 mars 2010 at 22 h 05 min - Reply

    Je t’assure @ Brahim que j’ai des difficultés à écrire. Je ne sais plus comment m’y prendreA tel point que j’ai bien envie de laisser tomber et de ne plus écrire.

    Mon père disait: » le corbeau à voulu marcher comme la perdrix, il en a perdu sa propre marche ». C’est ce qui m’arrive, je suis ce corbeau là.

    On raconte que….bon il faudra un autre post sinon ça sera long….à suivre donc…




    0
  • BRAHIM
    23 mars 2010 at 22 h 11 min - Reply

    Cher @thirga, chaque fois que vous lirez dans APS ou le journal El Moudjahid une phrase du type :  » élimination d’un émir connu sous les initiales L.S » faîtes gâfe, çà n’a rien à voir avec le vrai terrorisme islamique. Ce « LS », qui est surement assassiné par le DRS, sera « ranger » dans sa tombe sans enquête ni jugement. Ce « LS » est mort définitivement et même les organisations internationales et interplanétaires n’y pourront rien dans leur recherche de vérité. C’est une manière ignoble de subtiliser un « cadavre » pour ne pas permettre l’enquête judiciaire. Voilà pourquoi il est urgent que les chefs islamistes doivent appeler en urgence à la fin du « djihad » par les maquis pour se consacrer au combat pour le changement par la voie pacifique. Le pouvoir et sa mafia sont heureux qu’il y ait des « résidus » dans les maquis car cela leur permet de justifier l’Etat d’urgence et de régler leurs comptes mafieux. C’est simple, non ? Mais qui va entendre la raison ???? Moi, je soupçonne que cette situation arrange les « DEUX » parties en conflit.




    0
  • Ammisaid
    23 mars 2010 at 23 h 00 min - Reply

    Merci cher frère exJNSPLU exMohammed actuel js ex jnsplu pour ces posts courts mais qui provoquent, des instants rares de détente, dans nos esprits. Promis, nous allons essayer de te copier. Mais, je ne sais pas si le résultat sera à la hauteur de nos promesses. Tu as pris de l’avance. Qui pourra le rattraper ? Sauf Dieu le sait ! Que notre frère MELLOUK nous pardonne se relâchement vu la situation pénible et inhumaine dans laquelle ceux qui nous interdisent et de lire, et d’écrire, et de rire, et de faire, et de réfléchir…l’ont mis. Allah ihfdhou wa yehfdhna. Nous sommes peut être toutes et tous plus proche les uns des autres que nous le croyons ou qu’ils nous l’ont fait croire. Va savoir !
    Fraternellement et respectuesement à toutes et à tous et merci pour votre présence, au moins, ici.




    0
  • Djamel Saboundji
    23 mars 2010 at 23 h 43 min - Reply

    Salam,
    À tous les vrais Moudjahidines à qui je dois tout mon respect. À ceux de ma famille a ceux qui on laisser leurs vie et familles, veuves et orphelins pour que nous goutons la joie de la liberté.
    Voici mon message de tous les jeunes éparpillés comme des vagabonds en Europe et partout dans le monde, l`un sans papier, l´autre sans avenir et les prisonniers loin de leurs parents :
    Vous nous avez libéré du Colonialisme, mes pas des tyrans (Nach dem grossen Kampf, kommt der wahre Kampf = Après le grand combat viendra le vrai combat)
    À tous les moudjahidines qui aiment encore leur pays et croient à la dignité et l´avenir du peuple algérien et l´Algérie. Aidez nous avec votre savoir pour qu`on puisse continuez le vrai combat contre ces clans de tyrans athées, non rassasiés qui ne connaissent ni dignité ni respect envers eux même.
    Vive l`Algérie.

    MERCI MELLOUK, ON EST TOUS DES MELLOUKs




    0
  • zak
    24 mars 2010 at 1 h 16 min - Reply

    j’ai parcouru tout les journaux pour trouver le moindre article sur MONSIEUR MELLOUK et sa traverse du desert rien a l’exception de EL WATAN et LE MATIN
    a mon sens cela voudras tout dire pour les gens qui comme moi gardent un iota d’espoir de revoir notre pays se reprendre,et pourquoi pas revenir et y vivre .
    le monde entier est guider et controler par le nouvel ordre mondial,et on ne fait pas exception.leur agenda existe en algerie.




    0
  • adel133
    24 mars 2010 at 4 h 07 min - Reply

    une publicité débilisante passe sur quelques chaines télé au canada.le message loue en substance la qualité du produit offert aux consommateurs.il s’agit d’oeufs.le message dit: nos oeufs sont de la meilleure qualité car ils sont produits par des poules en liberté.
    je n’ai pu m’empecher de faire le parallèle avec mon pays ou le régime a fait de notre Algérie la plus grande prison du monde à ciel ouvert,alors que dans mon pays d’accueil les poules sont en liberté.
    monsieur Melouk j’aurai tellement aimé que vous soyez(comme moi) une poule en liberté qu’un coq enflammé au pays des traitres.
    puisque nous ne représentons rien à leurs yeux,ils continueront toujours à mettre les plus beaux oiseaux en cage.ils le paieront un jour inchallah.
    bon courage que Dieu vous préserve.
    fraternellement
    Adel




    0
  • thirga
    24 mars 2010 at 6 h 56 min - Reply

    Apparemment la décantation se fait. Ma yebka fel lewsekh ghir rihtou…Faute de gagas, l’arnaque se dévoile SI BRAHIM.




    0
  • karima
    25 mars 2010 at 22 h 23 min - Reply

    Honte aux juges algeriens qui ne font rien pour arreter cette mascarade.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique