Édition du
26 March 2017

En raison de la hausse des prix Appel à une «journée sans achat» le 7 avril

Le Temps

27-03-2010

En raison de la hausse des prix

Appel à une «journée sans achat» le 7 avril

Un mouvement de protestation pacifiste et apolitique a lancé un appel à une «journée sans achat» à travers le territoire national, fixée au 7 avril pour boycotter différents produits alimentaires, même ceux de première nécessité.

L’appel, lancé par courrier électronique, fait état du boycott de plusieurs produits de large consommation comme le lait en poudre, le sucre, le café, l’huile de table et l’huile d’olive, les viandes et la sardine mais aussi les fruits et légumes, les produits en conserve, y compris le thon, les boissons gazeuses et les jus ainsi que les légumes secs.

Ledit mouvement, composé de journalistes et d’intellectuels algériens, se dit être «un groupe de citoyens organisateur de ce boycott pour dénoncer l’inflation en perpétuelle progression ainsi que l’inertie des pouvoirs publics».

Interrogé hier par Le Temps d’Algérie sur cette initiative, une première en Algérie, Zoubir Fadel, coordinateur du mouvement et détenteur d’un magistère en sciences de la communication et de l’information, répondra : «Nous sommes des journalistes et des intellectuels qui pensent vraiment à l’avenir des Algériens, loin des partis politiques et des associations de protection des consommateurs qui ne font rien en réalité.» Il a noté que «la société civile a le droit absolu de faire changer les choses».

Quant à l’origine de ce mouvement, il trouve sa source dans un constat quotidien de la cherté de la vie. A ce sujet, il a indiqué, en tant que journaliste chargé de la rubrique «Aswak» (marchés) dans une publication nationale pour rendre compte de la mercuriale quotidienne, que «tout d’abord la hausse des prix des légumes et du sucre se poursuit face à un pouvoir d’achat très faible», ajoutant que «même si les prix sur le marché international ont leur effet sur certains produits comme le sucre, l’absence de contrôle en Algérie a aussi son effet». C’est pourquoi ce mouvement a décidé cet «acte de civisme pour dire non».

Le coordinateur de ce mouvement dira que «ce ne sont pas les études qui manquent en Algérie sur l’inflation. Mais n’importe quel citoyen remarque la flambée des prix quotidiennement. Par exemple le prix du sucre a augmenté de 30 DA en une semaine. Et comme il y a des spéculateurs partout, le citoyen se trouve face à une situation dramatique. L’oignon est à 100 DA le kilo, l’ail à 350 DA, voire jusqu’à 600 DA, le sucre à 100 DA, etc.» En effet, en l’absence de réseau de distribution, les intermédiaires et les grossistes imposent leur loi, jouant sur «la liberté des prix» avec «l’ouverture de l’économie».

Rassemblement à Alger le 6 avril
La veille, soit le 6 avril, un rassemblement est prévu à la maison de la presse Tahar Djaout (1er Mai) à Alger. Le mouvement, à l’origine de l’appel de cette «journée sans achat» chaque année jusqu’à ce que les pouvoirs publics agissent en conséquence, adressera à cet effet une pétition signée par un million d’Algériens à la présidence de la République et au premier ministère.

En 2009, l’inflation en Algérie a atteint 5,7% alors qu’elle était de 4,7% en 2008. Elle devrait se situer entre 3 et 3,5% en 2010, a tablé le ministre des Finances, Karim Djoudi.

Fella Midjek

=======================================

Coordinateur de cette pertinente initiative  à encourager :

Fadel ZOUBIR
Journaliste reporter
El khabar
tel/   00213 21 48 44 37-38
fax/ 00213 21 48 44 31/43
mobile/ 00213 771 25 66 22
00213 553 50 01 55
E.mail:
fadelzoubir@yahoo.fr
essalemt2000@yahoo.fr

Nombre de lectures : 2313
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • le kabyle
    30 mars 2010 at 12 h 42 min - Reply

    Excellente initiative Monsieur Zoubir FADEL ! D’autant plus, comme vous le dites si bien  »…les partis politiques et les associations de protection des consommateurs NE FONT RIEN ! ». Je soutiens pleinement cette action de protestation revendicative citoyenne PACIFIQUE ! Personnellement, je m’apprêtte à faire avec ma famille UNE SEMAINE de non achat de tout produit vendu par les spéculateurs du porte-monnaie du peuple qui sont aidés en celà par les pouvoirs publics. Nous n’allons pas mourir pour autant ma famille et moi-même… Nous nous devons de réagir face à ces monstres qui sont sans pitié pour nous !!!




    0
  • hichem
    30 mars 2010 at 16 h 23 min - Reply

    je propose en plus de cette journée sans achat des rassemblements de la population au niveau de chaque wilaya avec des banderolles et un même mot d’ordre pour dénoncer le silence assourdissant des pouvoirs publiques face à la chereté de la vie et à la speculation.Aujourd’hui,tout le monde est persuadé que le changement réel se fera par la société civile car ni les partis politiques ,ni les élus ne se soucient de la mal vie d’un pan important de la population.
    A nous donc de changer l’état des lieux.




    0
  • brahim
    30 mars 2010 at 17 h 53 min - Reply

    Pourquoi pas ,boycotter egalement leurs journaux et media audio visual for 1 journee et leur montrer qu’on ne veut plus de leur salade.




    0
  • Mon avis
    30 mars 2010 at 21 h 48 min - Reply

    Bravo Mr FADEL pour cette louable initiative. Inchallah, des mouvements pacifistes de ce type verront le jour de plus en plus pour nous sortir de la létargie dans laquelle on se laisse aller.




    0
  • js
    30 mars 2010 at 23 h 16 min - Reply

    Je vois que cet article aux maigres commentaires n’attire pas apparemment beaucoup de monde.

    Je discutais avec les jeunes tout à l’heure en leur disant que le 7 avril est déclaré jour de « non achat » et eux unanimement de dire qu’il ne fallait pas se leurrer et que le peuple Algérien ne peut se passer d’acheter, surtout à manger. Je vous épargne les détails, ils ne sont pas bons à entendre, les jeunes n’ont pas une haute opinion de leur peuple, c’est terrible.




    0
  • karima
    31 mars 2010 at 11 h 50 min - Reply

    Dites a ces jeunes de commencer un combat pacifiste.Je comprends ces jeunes mais je leur dit aussi que faites-vous pour changer les choses.Pourquoi attendez-vous a ce que les choses changent d’elle-meme.Le peuple ne peut pas se passer d’acheter peut-etre parce que ces gens qui achetent qui sont en general les parents connaissent la reaction negative de ces jeunes qui sont leurs enfants(imaginons la reaction d’un jeune qui ne trouve rien sur la table).Admettez que les hommes sont incapables de jeuner sans faire du tapage. Combien y a-il de femmes battues durant le Ramadan parce que les hommes n’arrivent a se controler.Je sens que certains vont me parler des handballeuses de Constantine.




    0
  • js
    31 mars 2010 at 13 h 53 min - Reply

    @ Karima.

    Je leur ai dit. Mais ils sont désabusés. Ils ne croient plus en rien. Ils n’ont plus confiance en aucune action.

    Je ne vois pas très bien le rapport entre les jeunes et le jeune, mais je peux vous répondre sur une chose, il y a beaucoup d’hommes que le ramadhan rend plus calmes que le reste de l’année, j’en connais, c’est mon cas aussi, mais c’est peut etre parce que je ne fume pas et que mon diabète s’autorégule durant ce mois sacré, mais il y a surtout le fait que c’est un mois de piété et que nous devons nous surpasser en ce domaine durant ce mois.




    0
  • karima
    31 mars 2010 at 17 h 45 min - Reply

    C’est un mois que j’adore aussi.Vous ne fumez pas tant mieux pour votre sante et votre poche JS.Et dire que la cigarette est percue comme un signe de sous-developpement.Savez-vous qu’a l’aeroport H.B,les gens fument toujours a l’interieur et dire que c’est interdit.Nous payons les Francais pour gerer l’aeroport et il s’averent qu’ils sont tout aussi incapables de le gerer comme il se doit.Quelle perte d’argent pour mon Algerie.Je pleure toujours et les mouchoirs ne suffisent plus.Vous savez avec les jeunes, il faut parler et parler, il vont finir par ecouter et faire.Il faut savoir comment leur parler aussi surtout s’ils sont desabuses comme vous le dites.Vivement le Ramadan prochain.




    0
  • Ankarba
    4 avril 2010 at 12 h 35 min - Reply

    Salut tous le monde,
    Je viens de lire sur Al khabar (en arabe) que le journaliste Zoubir Fadel a été arrêté le vendredi passé et relâche le soir à 21h00.
    On delà de l’intimidation du pouvoir envers tous ceux qui essayent de bouger à l’intérieur du pays, il y a deux questions que tous les mouvements qui essayent de s’organiser pour s’opposer doivent se poser très sérieusement:
    1- Comment faire pour que des appels de ce genre soient entendus par le maximum de citoyens afin que ce genre d’action puissent avoir une chance pour faire bouger les choses. Des moyens de communications tels que mail et internet restent élitaires et ne touche pas l’immense majorité des citoyens. La preuve en est que très peu de personnes ont entendues cet appel. Ceci nous emmène vers l’idée d’une chaîne satellite d’opposition qui est un des moyens les plus efficace.
    2- Comment faire en sorte que les personnes qui s’engage dans ce genre d’actions non violentes ne se sentent pas seules face au moyens d’intimidation et de répression du pouvoir, afin que d’autres ce joignent au mouvement. Il y a bien sur un prix à payer à n’importe qu’elle action contre ce pouvoir mafieux mais quand on se sent pas seul dans la lutte c’est plus encourageant et réconfortant.

    Salutations à tous




    0
  • Congrès du Changement Démocratique