Édition du
21 July 2017

Algérie: Face à l'imminence de l'inéluctable naufrage, quelle alternative ?

Pendant la campagne pour son premier mandat, Bouteflika a sillonné tout le pays, jusqu’à des lieux-dits, pour s’y répandre en interminables discours, sur tout et n’importe quoi, usant, selon l’auditoire et l’humeur du moment, de discours fleuves, souvent contradictoires, souvent démagogiques, même s’ils empruntaient généreusement au style fouettard et paternaliste des guides suprêmes d’hier et d’aujourd’hui. Ce fut le temps de « arfaa rassek a bba ».

Après avoir été élu, il entreprit de battre le record du monde des voyages à l’étranger, et de fait il le battit. Même si cet exploit a été ignoré par le Guiness Book of Records.

Sa réélection à un deuxième mandat, qui survint après une difficile négociation avec les Généraux décideurs, et après l’éviction fracassante de Ali Benflis, eut lieu à un moment où le pays engrangeait des montagnes de dollars, à la flambée inespérée de l’augmentation des prix des hydrocarbures. C’est à cette période là qu’il se gonfla d’importance, au point où il en oublia qu’il devait, à tout le moins, faire semblant d’avoir été élu par le peuple algérien.
C’est à cette période là que des signes de mégalomanie commencèrent à apparaître dans ses gestes, dans ses moues désabusées, ses violentes colères. Tout le monde se souvient de cette interview avec un journaliste algérien qu’il humilia publiquement, de cet enseignant universitaire qu’il prit par le collet, et de ses autres innombrables « kherjettes ».
L’immense trésor qui s’amassait, et dont il sut accaparer les mécanismes de contrôle exclusif, notamment grâce à Chakib Khalil et à ses relais américains, lui permit de bouleverser en sa faveur les équilibres des cercles militaro-politico-financiers qui dirigeaient le pays depuis l’interruption du processus électoral en 1992.
Il acheta, en bon argent, et en prébendes de toutes sortes, la quasi totalité des généraux qui comptaient. Leurs parentèles et leurs clientèles reçurent des fiefs, des concessions, des chasses gardées, des lignes de crédit, des « droits d’entrée » et des concessions dans des compagnies étrangères, des commissions royales, des royalties, et même des valises d’argent. En veux-tu, en voilà !
Il suffisait juste de faire allégeance au nouveau monarque, si on voulait puiser à sa cassette.
Saïd, le frère du Président, et Zerhouni, le tout puissant ministre de l’intérieur, qui étaient devenus les deux principaux piliers du régime, à la droite, et à la droite du président, mais qui étaient loin d’avoir sa finesse, commirent des « fautes de goût » qui faillirent mettre à bas tout le travail entrepris. Mais le Président Bouteflika allait y remédier. Deux des principaux généraux janvièristes qui s’opposaient à l’influence grandissante de Saïd Bouteflika et de Yazid Zerhouni furent débarqués illico presto. Larbi Belkheir, dit le Cardinal, celui-là même qui imposa Bouteflika à ses com’pairs, celui qui fut l’homme le plus puissant du régime pendant deux décennies, fut jeté comme le dernier des gêneurs. Il fut nommé ambassadeur au Maroc, poste qu’il n’assura presque pas, jusqu’à son décès récent. Bouteflika ne prit même pas la peine de se déplacer à ses funérailles. La dent dure, et la rancune tenace.
Le deuxième, général janvièriste lui aussi, l’officier le plus gradé de l’armée algérienne, et qui disposait d’une clientèle nombreuse et très influente au sein de l’armée, fut prié de faire valoir ses droits à la retraite. On lui aurait doucettement suggéré de s’en aller s’il ne voulait pas qu’on ébruite une certaine affaire sur une certaine base américaine au Sahara, en plein milieu de l’affaire BRC. Le patron du DRS, aurait apporté sa contribution au clan présidentiel pour débarquer le Général Lamari. Mais ce dernier eut tout de même la faveur de partir avec un prix de consolation, qui se monterait à quelques centaines de millions de dollars.

Tout le reste des anciens, et des nouveaux, décideurs s’étala de tout son long aux pieds des deux frères et de leur ministre de l’intérieur. Sauf un dernier carré d’irréductibles du DRS, qui n’entendaient pas devenir des sous ordres, eux qui étaient au cœur du pouvoir, et pour lesquels un Président de la République ne pouvait être qu’un prête-nom. A fortiori qu’ils venaient de passer un deal avec des cercles très puissants parmi les Néocons américains, pour créer une Qaeda dans le Maghreb et le Sahel. Le GSPC dont les quelques rares irréductibles erraient dans les maquis comme des âmes perdues, infestés de vermine, anéantis de faim, rejetés par les populations, sans armes, sans argent, étaient sur le point de faire leur reddition. Du jour au lendemain, il furent réactivés, la Qaeda du Maghreb islamique fut créée, les attentats et les enlèvements d’étrangers reprirent, et un avertissement sérieux fut envoyé à Bouteflika, dans la ville de Batna, lorsqu’une bombe explosa sur le passage qu’il devait emprunter quelques minutes plus tard, faisant de nombreuses victimes. Avertissement « sans frais ». Si l’on excepte les nombreuses victimes, dont le carnage a servi de lettre.

On ne sait rien de ce dernier carré du DRS. On ne sait pas s’ils sont parrainés par le Général Toufik ou non. Mais il semble admis qu’ils agissent en électron libre, et qu’ils aient capté des mécanismes décisifs de la direction de cette pieuvre qu’est le DRS. Ces généraux et ces colonels, presque inconnus du grand public, et même des initiés, seraient la nouvelle force au sein de la maison de l’ogre, comme l’appellent affectueusement les Algériens. Il semble que les scandales à répétition et les révélations fracassantes qui défraient la chronique depuis quelques mois, et qui visent particulièrement le clan présidentiel soient de leur fait. Les cadres et commis de l’état qui font les frais de cette chasse aux sorcières, une sorte d’opération mains propres, mais soigneusement ciblée, seraient désignés par ces nouveaux patrons du DRS. Nous ne savons pas encore s’ils sont impulsés par le souci de nettoyer les écuries d’Augias, ou si ce n’est là qu’une opération de rééquilibrage des forces. Entre ingénuité et espoir, notre raisonnement balance.

Mais ce fatras, et ce déballage d’ordures, ne représentent qu’une toute petite partie de l’immense curée à laquelle se livre la grande majorité des « grands serviteurs de l’Etat » et la faune des nouveaux riches qui ont fait main basse sur tout ce qui rapporte en Algérie. La corruption et les pratiques frauduleuses ont atteint un tel niveau que plus personne ne s’en cache, pas même les magistrats qui sont censés combattre ce fléau, et qui sont devenus pourtant le symbole même de la corruption. Puisqu’ils affichent désormais en plein jour, sans s’en cacher le moins du monde, leurs fortunes et leurs résidences somptueuses, qu’ils n’auraient pas pu s’approprier avec deux siècles de leurs salaires.

Le problème, le plus périlleux est ailleurs. Il est dans une sorte de démission du chef de l’État.

Depuis la fin de son deuxième mandat, et le début de son troisième, arraché au peuple à la suite d’un viol de la Constitution du pays, depuis plus de deux années maintenant, le président Bouteflika s’est littéralement éclipsé de la vie publique. De façon ostensible et ostentatoire !

Et plus les jours passent, plus il se retire davantage, jusqu’à ne plus assumer les plus protocolaires de ses charges. Presque plus d’apparition publique, ni de discours à la nation, même lors des commémorations les plus emblématiques du pays, pas la moindre déclaration au sujet de scandales financiers de très grande envergure, qui ont éclaboussé jusqu’à ses plus proches collaborateurs, et qui dans n’importe quel pays moyennement honorable, auraient fait sauter tout le gouvernement. Rien ! Nous ne savons plus rien de lui. C’est le black-out intégral sur tout ce qui le concerne, et tout particulièrement sur sa santé, même après les folles rumeurs qui ont laissé croire pendant plusieurs jours qu’il était à l’article de la mort.

Hormis quelques personnalités étrangères qu’il a reçues presque en privé, comme la famille du footballer Zidane, et quelques visites à l’étranger où il ne fait que de furtives apparitions, les Algériens n’entendent plus parler de lui. Il est aux abonnés absents, et ne réagit plus aux évènements, aussi graves soient-ils. Ni même après des tueries de masse.
Après l’attentat de la caserne de la gendarmerie, aux Issers, en août 2008 qui a fait 48 morts, il n’a pas eu le moindre mot de compassion, et n’a pas estimé nécessaire d’exprimer sa sympathie aux parents des victimes, même de façon formelle, dont on sait qu’elle est entreprise par des Chargés de mission. Il semble même qu’il ait donné l’ordre de ne pas communiquer de message de condamnation en son nom, et encore moins de sympathie. Comme s’il voulait que l’on sache bien qu’il faisait exprès de ne pas présenter ses condoléances, ni d’exprimer de regrets, ni de condamner ces attentats et ces carnages.
Une attitude pour le moins curieuse, qui a fait penser à ceux qui l’ont approché, et qui connaissent son profond mépris pour ce peuple qui l’a « élu », qu’il voulait qu’on sache, dans les chaumières, et dans le sérail, qu’il était volontairement entré en catalepsie politique, qu’il ne bougerait plus le petit doigt pour sauver ce pays de l’inéluctable naufrage, et qu’il ne se manifesterait de nouveau que si le peuple entier sortait dans la rue pour réclamer son retour, dans une immense clameur populaire. Plus qu’un plébiscite qui ferait oublier le viol de la Constitution, et son élection frauduleuse, il voudrait donc que la multitude, cette masse grouillante de béni oui-oui, le supplie de venir à son secours, de sauver son âme, la nation en péril, lui le Sauveur providentiel, le dépositaire de la Baraka, lui qui nous a ramené la paix, et qui nous prodigué une prospérité inespérée. Curieuse mixture du Messie attendu et du Général de Gaule, dans le personnage desquels il aimerait bien glisser sa petite personne, il ne lui manque plus que d’aller résider à Tataouine-les-deux-Zaouias, et d’attendre le 18 juin prochain.

Donc, ce président virtuel, qui pousse la bouderie jusqu’à ne plus mettre les pieds dans son bureau de la Présidence, depuis des mois, et dont le pays est géré, à la godille, par son propre frère, qui nomme et qui révoque, qui distribue la rente aux clans, et qui négocie les espaces de décision avec les cabinets noirs de certains cercles de l’armée, n’a plus de raison de rester à la tête du pays. Jamais, de mémoire d’homme, on n’a observé une situation aussi ubuesque, ni aussi tragique. L’Algérie est devenu un bateau ivre, et ne navigue même pas à vue, puisqu’il est sur le point se sombrer.

L’argent du peuple algérien qui sert à acheter des complicités et des ralliements ne suffit-il donc plus au clan prépondérant pour se maintenir de façon inconditionnelle à la tête d’un pays qui est devenu une entreprise familiale ? Faut-il encore que la populace que nous sommes sorte brailler dans la rue son amour du Sauveur qui la méprise, pour qu’il daigne s’exprimer sur les graves évènements qui émaillent quotidiennement l’actualité algérienne ?

L’heure est grave !
Une action décisive et urgente de salut public s’impose désormais.
Mais malgré cette conjoncture effroyable qui risque de nous plonger, encore une fois, dans une tragédie dont nous pourrions ne plus jamais nous relever, le peuple algérien n’a pas la capacité de réagir. Parce que le régime qui l’a mis dans cette épouvantable situation, a tout fait pour qu’il ne puisse jamais se prendre en charge. Un peuple mineur, tout juste bon a entasser dans des camions, pour l’installer dans des manifestations « spontanées », pour aller vociférer des slogans de soutien: « djich, chaab, maak ya flène… »

Les seuls partis politiques derrière lesquels il pourrait se rallier, pour conjurer le péril, sont à la dévotion des malfaiteurs qui pillent le pays sans vergogne.
FLN, RND, MSP et autres partis d’opérette, ne sont plus que des rassemblements d’opportunistes qui négocient des parts de rente, et dont les apparatchiks s’épuisent en querelles de leadership. Ils ne font pas de la politique, mais de la « boulimique », ils ne sont pas aux Affaires, mais Dans les affaires.
Le seul parti crédible, le FFS, a été neutralisé, ghetoïsé, infiltré par une foultitude d’agents provocateurs, et n’est pas en mesure, en l’état des choses, de rassembler tous les Algériens, pour des raisons objectives qui échappent à son contrôle.

Quoi faire alors pour sauver notre pays ? Faire appel à l’armée ? Elle est infestée d’opportunistes et de manipulateurs, qui ont confisqué à leur seul profit, tous les mécanismes du Commandement.

A moins que des officiers intègres, hommes d’honneur et de devoir, ne secouent le joug des malfaiteurs qui ont fait main basse sur leur institution, et ne décident d’un vrai sursaut révolutionnaire. Pas comme celui de Boumediène, mais une révolution qui puisse permettre au peuple algérien de recouvrer sa pleine souveraineté sur son pays, d’instaurer un système réellement démocratique, où toutes les Institutions jouent pleinement leur rôle, et dont les sièges de députés et de sénateurs ne se vendent pas aux enchères.

Quoi faire d’autre en attendant, si ce n’est nous mobiliser, tous, dans toutes nos mouvances politiques, pour nous préparer au pire. Parce que lorsque notre maison brûle, on ne choisit pas les pompiers pour éteindre le feu.

D.Benchenouf


Nombre de lectures : 5577
46 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • batni
    5 avril 2010 at 19 h 29 min - Reply

    A DB,
    Je pense que la passation du flambeau entre l’ancienne generation de rapasse et la nouvelle encore qui est encore plus féroce, est entrain de ce faire là, devant nos yeux.




    0
  • solo
    5 avril 2010 at 19 h 47 min - Reply

    vOUS PARLEZ DES CLANS COMME SI VRAIMENT ils etaient souverains,et decidaient de quoi que se soit.ce que vous ne dites pas,a moins de l’ignorer,c’est que « ces clans » en verite sont les pions de deux puissance ,en l’occurence la France et les EU.voila pour qui roulent ces ventrus,ssans vergogne.Croyez vous que leurs maitres d’hier et d’aujourd’hui,les laissent prendre une seule decision?pas la moindre,ils servent la table comme ils veulent ,certe,mais le menu vient d’ailleurs.et les plats sont prepares avec des recettes venues d’ailleurs.de toute facon,c’est le sort de tous les dictateurs arabes.je crois meme que leurs peuples adorent ces relations Sado Maso.




    0
  • Ammisaid
    5 avril 2010 at 19 h 51 min - Reply

    Je me souviens d’un de tes rêves (cauchemars)que tu avais partagé avec nous sur LQA et qui relatait ta rencontre dans le ciel avec sa Fakhamatohou, je pense cher Djamal que tu nous dois un autre afin d’avoir une réponse plus juste des raisons qui ont poussé notre roi au silence.
    Salutation respectueuse à toi




    0
  • sofiane
    5 avril 2010 at 20 h 03 min - Reply

    L’auteur de la contribution a parfaitement raison, le pays est au bord du précipice et un pas en avant Algeria will be lost for ever. Un redressement urgent et radical est urgent. Comme la souligne l’auteur l’initiative doit venir d’ailleurs car le peuple est divisé et lové dans la pauvreté externe. L’élite du peuple dans sa majorité est corrompue et la minorité qui reste résiste avec tous les moyen qu’elle peut et LQA est un Mes craintes est l’évolution a la romaine ou l’axe négative au seins du pouvoir en connivence avec les opportunistes, traites et mercenaires provoque un soulèvement populaires pour liquider a jamais les forces positives au sein et en dehors du pouvoir. Il faut reconnaître que de puis octobre 88 c’est l’axe négatif qui rythme la vie politique en agitant les garagouz (les partis politique) et toute initiative de la force positive est détourné en s’embourbant a l’intérieur. Il faut que les forces positives soit a l’écoute disqualifie toute fausse initiative de redressement en particulier celle qui tente de porter le frère said. Malheureusement said et Zarhouni ont une longueur d’avance le control sur la rue, les habitants de la ville de tizi en savent une chose une vile livrée a des voyous aux ordres de Zarhouni et said




    0
  • Adel
    5 avril 2010 at 21 h 02 min - Reply

    L’Algérie livrée aux psychopathes-prédateurs. Bien peu de gens peuvent résister à l’attrait de l’argent, hélas. Il est à craindre que le système fasse encore une fois sa mue, comme il l’a déjà fait en 79, en 88, en 92, en 96 et en 99, et se perpétue avec d’autres psychopathes-prédateurs. Ne baissons pas la garde.




    0
  • moufdi
    5 avril 2010 at 21 h 42 min - Reply

    salam,
    said bouteflika ,son frere le corrupteur abdelaziz et le mercenaire zarhouni veulent creer au autre 5 octobre et la comme le dit si bien frere djamel eddine : »il voudrait donc que la multitude, cette masse grouillante de béni oui-oui, le supplie de venir à son secours, de sauver son âme, la nation en péril, lui le Sauveur providentie. »
    il ne faut pas compter sur des partis khobzistes tous confondus le seul moyen c’est le peuple ,comment ?LA DESOBEISSANCE CIVILE .




    0
  • solo
    5 avril 2010 at 22 h 23 min - Reply

    je sais ,vous n’aimez pas ca,mais c’est la realite toute crue;ce peuple,comble de l’ironie,de qui vous attendez la revolution,n’est meme pas conscient de sa perdition,il se croit peut etre etre libre,voila le drame. »le peuple ,cette canaille »,Katalin fhoulhoum.je ne veux pas vous decourager,mais helas ,l’analphabetisme,l’ignorence,la pauvrete,voila ce qu’il faut d’abord combattre.il n;y a pas d’intelligencia active en Algerie,les intellecuels pour la plus part,sont devenue,instruit mais pas eduques,opportunistes,arrivistes,ou complice du systeme.l’Algerie n’est qu’une petite planete dans le systeme politique global de mondialisation;elle est soumise a des forces exterieures terribles ,toute revolution armee ouvrira la boite de pandor,ceci entrainera de facto une intervention etrangere,Francaise et ou Americaine ,sous n’importe quel pretexte,ils ont des lois toutes faites pour ca.une revolution pacifique,c’est de la litterature ca ,les temps de Ghandi,Martin Luther KIng et j’en passe,ne sont plus d’actualite.moi je suis fatigue a y penser seulement ,20 ans d’exile,le corps est la ,mais le coeur et l’esprit en Algerie.Fatigue,car desespere…




    0
  • Rabinho
    5 avril 2010 at 22 h 33 min - Reply

    Quoi faire pour sauver notre pays ?
    et Quoi faire pour sauver nos enfants d’un avenir noir ?….
    il nous faut une baguette magique ! ! !
    1 – la désobéissance générale ! ne plus payer des PV , ni de factures d’eau , ni d’électricité , ni de gaz …
    2 – une gréve générale d’une semaine de tous les secteurs en même temps !
    3 – une gréve générale d’un mois de tous les secteurs en même temps ! en demandant le départ de Boutef !
    4 – que les islamistes font une déclaration solennelle pour arrêter le maquis et de ce fait couper court l’herbe sous les pieds de la junte militaire !( pour rendre service à l’Algérie ) !
    5 – que Ali Benhadj ait ce courage et cette honnêteté pour appeler à l’arrêt du maquis et qu’il leur explique les choses , puisqu’il est doué pour ça ! et il aurait fait la meilleur chose dans sa vie !
    6 – que les partis politiques aient le courage et l’honnêteté pour démissionner en masse !
    7 – que le Bon Dieu soit avec nous et nous prête main forte et une baguette magique !

    C’est des bêtises de ma part , mais un début d’une semence si elles trouvent une continuité d’idées clairvoyantes !
    N’est ce pas ce forum est là pour ça ?

    Sincèrement Rabinho
    6 –




    0
  • solo
    5 avril 2010 at 23 h 10 min - Reply

    il faut une seule chose pour changer l’algerie:UN MIRACLE.




    0
  • still
    5 avril 2010 at 23 h 26 min - Reply

    « A moins que des officiers intègres, hommes d’honneur et de devoir, ne secouent le joug des malfaiteurs qui ont fait main basse sur leur institution, et ne décident d’un vrai sursaut révolutionnaire. »




    0
  • yacine
    5 avril 2010 at 23 h 38 min - Reply

    Cher djamel,

    Ton intervention est vraiment posée et réaliste. Cependant dans ton intervention, les questions que tu poses ont peut-être un début de réponse avec ce qui se passe à boghni en Kabylie…. C’est la première fois qu’une grande mobilisation se fait contre la politique de la terreur depuis les années 90….les questions à se poser si la généralisation de ce genre de mobilisations s’effectue sont de plusieurs ordres mais les réponses, je le pense, très sincèrement, sont dans nos espoirs, à savoir l’isolement de ce régime de la terreur, et la chute tant espérée de celui-ci.

    Je ne sais pas si je me trompe où non. Mais je pense que cette fois-ci c’est la bonne. Soyons attentifs à l’évolution de cette situation. Je dis cela car les jeux et intrigues du sommet sont devenues prévisibles, mais là où le changement viendra n’est probablement pas d’en-haut mais d’en-bas. Il s’agit de connaître l’événement qui va inciter à tout renverser.

    Je ne pense pas que c’est le ventre qui va les faire réagir car les Algériens ont pris l’habitude de survivre en tous les temps de crises, non plus les droits de l’homme car Bentalha est passé depuis treize ans déjà, ni le logement car les émeutes sont sporadiques et temporaires….

    Non, je crois que c’est tout simplement l’honneur….voilà ce qui va les faire bouger…..cet honneur longtemps bafoué par une race de clochards( pardons pour les lecteurs) qui a pris le pouvoir et ne veut plus le lâcher. Ce sens de l’honneur qui regroupe en lui-même tous les ingrédients déjà cités concernant toutes les revendications relatives aux droits les plus élémentaires….oui je crois que c’est maintenant que quelque chose va se produire.

    De tout mon cœur solidaire avec tous les Algériens de partout. Gardons l’espoir.

    Merci encore Djamel pour ce long article. Je dois dire que cela fait quelques temps que tu nous donnes espoir. Merci encore et bonne continuation, mes frères.

    Paix et miséricorde soient sur vous…




    0
  • D B
    5 avril 2010 at 23 h 46 min - Reply

    @Rabinho
    Je crois que vous avez émis une idée lumineuse. Si Ali Benhadj et tous les leaders islamistes qui ont de l’influence dans cette mouvance lançaient un appel à tous les islamistes armés de cesser les hostilités, c’est la meilleure arme qu’ils puissent utiliser contre le régime qui a besoin de cette violence potentielle pour survivre. Et si avec ca, tous les opposants honorables, et les syndicats libres lançaient un mot d’ordre de grève générale et de désobéissance civile pendant une semaine seulement, le régime serait ébranlé dans ses fondements même; et la voie de la résistance aura un boulevard pour changer les choses. Il suffit de si peu…
    DB




    0
  • samir
    6 avril 2010 at 0 h 35 min - Reply

    si le régime resiste encore c’est qu’il n a pas trouvé en face de lui de réelle opposition.ce régime n’est pas une fatalité et il est loin d’être puissant.c’est plutôt l’inexistance d’une opposition qui fait sa force.ne perdons pas de vue que cette clique de voyous a depuis 62 reussit à diviser notre peuple en agitant des spectres tantôt representant l’islamisme intergriste,tantôt le separatisme kabyle,tantôt l’existance d’une cinquiéme colonne à la solde d’un hypothétique ennemi qui voudrait s’emparrer de nos richesses alors que le véritable ennemi n’est rien d’autre que cette clique d’oligarque qui s’est emparré du pouvoir et s’apprete à le transmettre à leurs rejetons d’enfants.il est temps de s’unir même s’il y a divergence d’opinion,autour du seul projet à savoir l’éviction pure et simple de ce régime et pour cela ne pas avoir peur d’envisager les solutions les plus radicales car ne soyons pas naifs,cette clique de voyous ne cedera pas le pouvoir et ne le partagera pas.c’est une evidence aujourd’hui de constater la fuite en avant du régime,fuite qui se traduit quotidiennement par des mesures repressives à l’encontre du peuple.la dérniére en date n’est elle pas cette volonté affichée du régime de ficher la population au travers du projet de passeport biometrique ou il est demander des informations concernant les connaissances proche du demandeur.il est temps d’appeler les bonnes volontés à s’unir est à se réaccaparer les principes pour lesquels tant d’algeriens ont versés leur sang.une fois cette opposition formée,ce régime aura un adversaire de taille et le peuple choisira s’il veut rester toujours l’esclave de ce régime ou choisir l’appel à la révolution.le peuple ne bougera pas s’il n y a pas une réelle opposition.le peuple ne sortira pas dans les rues si des hommes et des femmes jaloux de leur pays ne les insitent pas à le faire en leur rendant l’espoir que seul un soulevement populaire peut mettre fin à cette situation catastrophique.l’armée a quant à elle une grande part de résponsabilité dans ce qui se passe et se qui pourrait survenir.notre armée est une armée populaire.ses officiers et sous officiers sont les enfants du peuple.qui de nous n’a pas un proche dans les rangs de l’anp?une clique de generaux l’a souillé en abusant de leurs pouvoirs.ces generaux ne sont ni des dieux,ni des demons.ce sont des hommes avec toutes leurs faiblesses.vous les connaissez et nous les connaissons.vous savez ou ils habitent et quelles sont leurs habitudes.vous avez pretez serment de proteger les lois du pays mais en réalité vous avez prétez serment de proteger les biens materiels et humains de ces usurpateurs.le peuple algerien vous libere de votre serment de fidélité car ce peuple souffre en partie à cause de vous par votre neutralité vis à vis du régime.le peuple et l’armée peuvent faire une bouchée de ce régime.le plus dur reste à créer ce front du changement qui sera l’annonciateur d’une nouvelle ère.demain ce ne sera plus un parti qui envahira la rue,mais des algeriens toutes opinions confondus.




    0
  • l.leila
    6 avril 2010 at 10 h 24 min - Reply

    Bonjour,
    @ Les frères intervenants découragés,
    Le miracle n’existe pas. Cependant, et en toute humilité, je pense qu’il faudra chercher comment arriver à mobiliser le peuple  » à l’unisson ». Tout le peuple est conscient de la dérive y compris les Chkaras!!Nous voyons des actions louables mais isolées dirais-je. Je pense que ce qui nous ouvrira une première porte est la Solidarité. Qu’on arrive à comprendre que si on se soulève dans une région, la réussite de l’action servira aussi au reste du pays. Pourquoi alors ne pas soutenir ses compatriotes quelque soit l’éloignement des régions? Nous avons un bon départ de la Kabylie qui se mobilise pour l’honneur comme l’écrit notre frère Yacine. L’HONNEUR, cette vertu, cette qualité algérienne nous revient; quel bonheur! Je crois bien que SE SOUTENIR, nous permettra d’avancer.
    @frère Rabinho, je me joins au frère Djamel Eddine, DB pour vous dire que je partage tout à fait votre avis. Pas le fait de penser avoir écrit des bêtises bien sûr!!
    Mes salutations




    0
  • l.leila
    6 avril 2010 at 11 h 37 min - Reply

    chers frères admistrateurs,
    Faute d’inattention: Vertu à corriger et avec un grand merci.




    0
  • houda
    6 avril 2010 at 11 h 47 min - Reply

    bonjour,
    il ne faut compter ni sur ‘ugta, ni sur aucune institution, encore moins sur le peuple, il est timoré, c’est la triste vérité. Il n’y a que Dieu qui pourra changer les choses s’Il le veut. Comme a dit solo il faut un MIRACLE pour changer les choses.




    0
  • Rabinho
    6 avril 2010 at 14 h 18 min - Reply

    Toutes les idées sont bonnes , elles expriment une réelle volonté du changement ! Mais ne restons pas dans le stade d’énumération des problèmes et défauts relatifs à l’état ! C’est connus par tous !
    Passons au stade de proposition de solutions concrètes , étudions et analysons les puis choisissons les plus pratiques dont les contraintes sont minimes et réalisables en prenant en considération que chaque action de notre part est contrée par une réaction de la part du système en place , car il n’est pas inerte , et le calcul que nous faisons , lui le fait mille fois et par des spécialistes en la matière provenant soit de la DST ( France ) et/ou CIA ( USA ) ! Nous n’avons pas le champs libre ou nous agissons librement sans contraintes et sans éventualités faisant le contre poids à notre mouvement !
    Sachons que nous somme une proie très intéressante pour le monde qui nous entoure et même si ce n’est pas le cas , notre position géostratégique et notre histoire révolutionnaire font de nous une cible très importante pour empêcher l’éveil maghrébin en particulier et africain en général !
    l’Afrique est le continent le plus riche du monde en ressources naturelles et le plus pauvre en ressources humaines ! C’est le plus grand consommateur de tout produits sauf le savoir et l’intelligence !

    Pour choisir une solution ne comptons pas sur la masse populaire pour faire le premier pas , celle ci est dénuée des compétences nécessaires , elle ne fait que suivre , il faut donc la traîner car elle a les capacités mais pas les compétences !
    Ces compétences ne sont autre que la couche intellectuelle de ce peuple sans laquelle tout sera vain !
    Il faut se mettre dans la tête que nous menons un combat face à la DST et la CIA et pas face à ces minables tortionnaires qui en mis l’Algérie à genoux !
    Nous avons l’intelligence qu’ils ont et même plus avec un effort supplémentaire et nous avons un avantage qu’eux n’ont pas ! le terrain , la proximité de la masse populaire , le langage , le sentiment , l’orgueil et la fierté , la religion , …etc. Nous sommes plus avantagés que la DST et la CIA , si seulement nos savons et nos intellectuels s’y mettent !
    L’histoire de toute nation respectable est due a l’effort intellectuel de ses savants et ce depuis la nuit des temps !

    Alors chers compatriotes , optons pour une solution pratique à moindre coût ( pacifique ) et moins de contraintes possibles ( DST et CIA ) !

    1 – De ma part j’appelle tous les intervenants islamistes de faire pression sur Ali Benhadj pour lancer un appelle courageux et plein de bon sens aux maquisards de cesser le maquis et ainsi dévoiler le sale boulot des éléments de DRS !
    2 – A tous les syndicalistes intègres , tous secteurs confondus , pour se mettre d’accord sur une grève commune en même temps pendant une semaine ( comme pendant la bataille d’Alger ), afin de prendre la température du système et par conséquent décider de la suite qu’il faut !
    3 – Ôter de la tête de chacun l’idée qui consiste à se joindre au mouvement que si y en a d’autres qu’ils le font ! un + un + un + ….etc fait la masse !
    c’est les petit ruisseaux qui font la rivière et pas l’inverse !
    4 – …

    Que les clairvoyants nous viennent en aide pour l’ébauche de cette solution proposée !
    Que Dieu nous vienne en aide et nous prête main forte ! Amine ya Rab el-alamine !

    Sincèrement Rabinho !




    0
  • matchprofil
    6 avril 2010 at 15 h 28 min - Reply

    السلام علي الجميع:
    أن الله لا يغير ما بقوم , حــتــي يــغـيـــروا مـــا بــأنـــفـــســـهـــم




    0
  • samir
    6 avril 2010 at 16 h 44 min - Reply

    ne soyons pas dupes.tous le mouvements accrédités par l’état sont infiltrés.que ce soit les pseudo partis d’opposition ou les syndicats.ce régime est passé maitre dans l’infiltration et la manipulation.avons nous déja oublié la decennie 90?d’autre part la solution qui consisterait à lancer un appel aux maquisards afin de mettre à jour les agissements du DRS et autres services,cela releve de l’utopie pour les raisons suivantes:
    1-ce mouvement armé est deconnecté de la réalité du monde dans lequel nous vivons même si certains d’entre eux ont des intentions sinceres,ce mouvement qui est sans aucun doute infiltré sert non pas l’interet du régime mais des interets qui depassent nos frontiéres.leurs revendications sont telles qu’il est impossible de dialoguer avec eux.nous sommes musulmans mais bien conscient de la réalité dans laquelle nous vivons.
    2-avec le respect que je dois à ali benhadj,je pense sincerement que sa parole n’a pas grande influence sur ces evenements.bien au contraire il pourrait se voir réprimander par ces personnes en refusant de les rejoindre,lui qui dans les années 90 n’a cessé d’appeler au djihad.(faites ce que je dis et ne faites pas ce je fais).de plus je pense que tous les acteurs politiques de cette decennie devraient être écarter que toute initiative de reconciliation car ils ont fait leurs preuves d’incapacité de gérer la crise au moment ou des milliers d’algeriens perdaient la vie.et je mets dans le même panier ceux qui sous couvert de démocratie ont applaudis le recourt à la force de l’état.
    3-ce qui se passe non seulement en kabylie mais dans d’autres régions d’algerie ne pourra être exploité convenablement que si une opposition créer en dehors de l’algérie appel au soulevement general.
    en conclusion,je pense que la solution à la crise consiste à réunir trois pôles(armée,peuple,opposition) autour du même but à savoir l’éviction de cette clique de voyous.seule une élite dont les objectifs convergent est à même de mener à bien cette mission




    0
  • Yacine
    6 avril 2010 at 18 h 32 min - Reply

    Bonjour,

    Avant de commencer, je voudrais signaler qu’un autre intervenant vient de prendre le pseudonyme de Yacine (message 5 avril 2010 à 23 h 38 min) dont le commentaire a beaucoup de bon sens du reste. Mais l’existence de deux pseudo identiques va créer des quiproquos et des désagréments involontaires. Peut-être que le modérateur trouvera une solution à ce petit problème. Merci

    Concernant l’analyse de monsieur Benchenouf, voici quelques remarques personnelles:

    1re observation

    Je pense que le naufrage n’est pas imminent, nous y sommes dedans depuis 1992. Sauf si le naufrage signifie l’éclatement de l’Algérie en plusieurs entités indépendantes qui se livrent à des guerres interminables comme le prévoient certains observateurs. Mais politiquement, économiquement et socialement et sur la situation des droits de l’homme et des libertés, l’Algérie vit depuis 1992 sa plus désastreuse situation. Devant un Etat méprisant et indifférent, la société est bloquée et le peuple peine à vivre dignement.
    Il manque, toutefois, un ingrédient à ce sombre tableau : la chute du prix du baril du pétrole ou son tarissement et là nous pouvons craindre le pire.

    2e observation

    Il est difficile de croire à un « nouveau carré du DRS », qui serait secret et serait composé d’officiers supérieurs plus démoniaques que ceux qu’a vus l’Algérie jusqu’ici. Il est impossible que ce noyau subversif se soit constitué, se soit organisé secrètement et planifier des actions d’envergure pour doubler tous les lascars de l’armada militaropolitique créés par le système. Peuvent-ils seulement prendre rien moins que les leviers de commande d’un pays, faire débarquer tout le monde et prendre le pouvoir au nez et à la barbe d’un des plus grands bouchers de l’histoire de l’Algérie. Si une prétention insurrectionnelle, aussi infime soit-elle, est sentie par les maîtres de l’Algérie, ce sera une répression implacable, la purge et les exécutions extrajudiciaires du genre de celle qu’a subie le général Saïdi Fodil. Un putsch entre militaires ne peut être que totalement secret, brutal, expéditif et direct. Il ne tergiversera pas avec des complots tonitruants du genre Sonatrach pour confondre et déstabiliser le pouvoir avec des dossiers de corruption. Le prince satrape, qui veille sur tout, le sentira tout de suite et des têtes tomberont illico. Je pense que cet organisme a trop de sang sur les bras pour avancer en rang dispersé. Ils sont solidaires les uns aux autres « à la vie à la mort » pour espérer échapper au TPI et au tribunal de l’histoire. La seule subversion possible ne peut être menée que par des officiers intègres ou « repentis » pour sauver ce qui peut être sauvé de l’Algérie.




    0
    • D B
      6 avril 2010 at 19 h 43 min - Reply

      @Yassine
      Pour ce qui est du deuxième Yassine, nous l’invitons à rajouter un chiffre à son prénom.
      Pour ce qui est du « nouveau carré du DRS », je crois que les choses sont autrement plus complexes, et moins manichéennes, que vous les présentez. Au sein de « Dar el Ghoul », il n’y a pas, comme vous semblez le croire, du moins depuis ces dernières années, et le décès de Smail Lamari, un patron omnipotent, qui concentre entre ses mains la totalité du pouvoir. Les nouveaux généraux du DRS, beaucoup plus nombreux qu’on ne pense et dont certains d’entre-eux se sont distingués par leur cruauté, et leur total manque de scrupules, lorsqu’ils n’étaient que Commandants ou colonels, durant la décennie rouge, contrôlent des espaces très importants dans la maison. Je ne dis pas que le Général Toufik n’a plus la main, mais qu’il n’est plus le seul à décider. Il semble, par ailleurs, que l’argent de la cassette royale a fait son œuvre, et que certains décideurs, à Dar El Ghoul, ont rejoint le clan des Bouteflika. Il y a aussi le fait que certains des généraux du DRS et du Haut Commandement militaire, ont un fil à la patte, directement relié à des puissances étrangères.
      Ces informations, ou ces spéculations devrais-je dire, valent ce qu’elles valent, mais en l’occurrence, rien ne filtre sur la nouvelle composition du DRS, ou de la DRS. Ceux qui savent ne parlent pas, et ceux qui parlent ne savent pas. Mais parions que la débandade imminente qui ne manquera pas de se produire, va lever le voile sur beaucoup de choses que nous ne soupçonnons même pas. Nous verrons.
      DB




      0
  • sbs
    6 avril 2010 at 18 h 55 min - Reply

    @ Yacine du 5 avril:

    C’est vrai qu’il y a l’espoir que la contestation puisse enfin venir (d’en bas). Mais le probleme, à mon avis, c’est le manque d’information en Algérie: Je m’explique: il y a toujours eu des manifestations de mécontentement un peu partout en Algérie: à cause du logement etc… Seulement, comme le reste de la population n’a jamais été alertée, les manifestations sont restées sporadiques et matées facilement par les forces de (in)sécurité: Pas de presse indépendante, pas de mobilisation…




    0
  • Azizou
    6 avril 2010 at 19 h 57 min - Reply

    Des dirigeants incultes et affamés se sont emparés d’un pays et d’un peuple: »L’improbité appelle l’improbité.Une fois entrebaillée la porte de l’improbité,on ne peut plus la fermer.Car chacun s’autorise de la déloyauté de l’adversaire pour justifier la sienne » Edouard CLAPAREDE(1873-1940)MORALE ET POLITIQUE ou Les vacances de la probité.Le Premier Novembre est à « reconvoquer ».




    0
  • PhD
    6 avril 2010 at 20 h 40 min - Reply

    Si vous voulez savoir ce que va devenir l’Algerie apres les gouvernants post-independance, convoquez l’Histoire.
    Qu’est devenue l’URSS apres la disparition des dictateurs de la premiere heure ?
    Deux pistes possibles : le démembrement de l’Algérie en républiques autonomes avec des dictateurs pour chaque république. Ou une seule republique avec un dictateur a sa tete. Prenez l’exemple d’autres dictatures, vous arriverez au meme resultat.
    Seul Fellag avait vu juste : a force de chasser tous nos colonisateurs, y a plus personne a chasser. Reste nous memes. Et on le fait plutot bien, non ? Cf. notre diaspora. L’algerien est colonisable. Meme (et surtout) par lui meme.




    0
  • radjef said
    6 avril 2010 at 20 h 49 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. La « begarisation » des institutions de la republique…Ils nous ont dit qu’ils allaient sauvé la republique et la democratie, ils ont fini par les offrir aux beggars. Dans la morale Imazighen, il existe cinq metiers qu’un noble berbere ne peut pas exercé. Les plus honnis de ces metiers ce sont celui de beggar ou celui de servir en tant que soldat sous la baniere des ennemis(de la colonisation). Nos anthropologues et sociologues peuvent fournir quelques elements d’explication à ce sujet en se basant sur l’histoire de Okba et Koceila…Djamel, que peut-on attendre de beggars affamés et de daf sans le moindre scrupules?




    0
  • El-DJAZAIRI
    6 avril 2010 at 23 h 17 min - Reply

    en répose à Rabinho (05.0402010) Je dis oui pour la désobeissance générale-pour une grêve généralisée – un Mai 68 – un soulèvement de tout le peuple en même temps-faire front aux Boutef et leurs zbirs corrompus suni comme un seul homme (l’union fait la force)tous ensemble nous y parviendrons à éjecter ses merdeux




    0
  • Rabinho
    6 avril 2010 at 23 h 44 min - Reply

    chers compatriotes
    Donnez , proposez des solutions même si elles ne seront pas retenues ! même s’il s’agit de bêtises ! mais ayez le courage de proposer , ayez le courage de vous montrer modestes voir bêtes sans se soucier de l’avis des autres ! soyez libres comme le vent et ôtez toute forme de complexe de votre tête !

    Osez , osez et osez pour qu’on puisse avancer vers les étapes supérieures !
    Proposez des solutions ! ou vous n’en avez aucune ?
    Vous ne faites que spéculer voir désespérer ceux qui vous lisent !
    Donnez un brin de solution et le reste viendra car vous n’êtes pas seuls !

    Malgré tout je ne désespère pas et je continuerais à provoquer vos esprits jusqu’à l’accouchement d’une éventuelle idée ou solution qui sauvera l’Algérie !




    0
  • MOhamed123
    7 avril 2010 at 4 h 31 min - Reply

    @Houda et aux résignés, si des gens comme Didouche, Ben M’hidi et Ali Lapointe avaient un moral comme celui que vous manifestez, L’Algérie serait probablement encore sous le joug colonial. Oui, des miracles existent comme celui de novembre 54 il suffit d’y croire..ne comptez pas sur Allah pour changer le régime ina allah la youghayirou biqawmin…..




    0
  • sbs
    7 avril 2010 at 4 h 51 min - Reply

    @PhD:

    Peut-être pas, les pays d’Amérique latine ont vécu des situations qui se rapprochent de celle de l’Algérie mais sont devenus démocratiques…




    0
  • moufdi
    7 avril 2010 at 10 h 28 min - Reply

    salam,
    je me demande pourquoi certains postent des commentaires en essayant de rendre monsieur Ali benhadj responsable de la crise que vie l’algerie ,pourquoi voulez vous faire croire aux lecteurs qu’il est l’Emir des algeriens dans les maquis ?Il l’avait bien dit ainsi que docteur Abassi qu’il accepte de passer devant un tribunal international a condition que tous les criminels soient aussi juges:reda malek ,ali haroun,khaled nezzar,touati,zeroual,toufik…ce n’est pas un debat sur :qui est responsable de la crise?plutot comment sauver l’algerie ? ayez le courage de citer said bouteflika et son frere ,chakib khelil,zerhouni,ghoul les vrais responsables de cette situation.Je crois que dans une vraie algerie democratique comme vous le souhaitez le premier algerien que vous jugerez serait Ali benhadj alors que ,a mon avis ,c’est les SEUL vrai opposant au regime sanguinaire et qui a toujours eu le courage de defier les vrais decideurs pendant qu’ils sont en poste -attendez qu’ils partent un jour en retraite ou qu’ils decedent et dites leurs ce que vous pensez maintenant




    0
  • houda
    7 avril 2010 at 10 h 31 min - Reply

    @ Mohammed123, ce n’est pas plus de la résignation que du réalisme, que proposez vous ? une révolution par le sang ? j’ai lu toutes les propositions aucune n’est réalisable. Un autre soulèvement et adieu l’Algérie. le mal est trop profond, la corruption gangrène toute la société.
    Quelle est la personne crédible qui pourrait être suivie par une majorité du peuple ?
    supposons que le peuple s’est insurgé et que le système tombe, qui prendra la direction du pays et de quelle façon ?
    Il vaut mieux une paix relative que le chaos.
    mon but n’est pas de démoraliser les autres mais de voir la faisabilité des choses…




    0
  • le kabyle
    7 avril 2010 at 11 h 05 min - Reply

    A ceux qui nous prédisent, comme des oiseaux de mauvaise augure, l’éclatement (rien que çà !) de l’Algérie en plusieurs petites républiques dites  »autonomes » dirigées par des dictateurs locaux, nous leur disons tout simplement que cela ne se fera pas ! Et ne se fera JAMAIS à leur grand dam !

    L’Algérie est UNE et INDIVISIBLE et son peuple resteront UNIS et DEBOUTS pour l’éternité !!!

    En fait, c’est exactement ce à quoi nos dictateurs de l’heure veulent nous mener comme de dociles moutons vers l’abatoir afin d’échapper à leur châtiment extrême, un procés en bonne et dûe forme rendu par le Tribunal du Peuple Algérien.

    Afin que nul n’oublie et que d’autres dictateurs en herbe qui voudraient leur ressembler n’aient plus JAMAIS l’idée en tête de refaire de tels crimes crapuleux et des choses abominables à l’endroit du peuple Algérien et de l’Algérie !!!

    PLUS JAMAIS CA !!! NEVER EVER !!!

    Tanmirt ouk.




    0
  • Alilou
    7 avril 2010 at 14 h 05 min - Reply

    Bonjour a tous,

    Des solutions ils en existe mais avant d’arriver a une bonne solution qui sera un OUF generale un aue autre independance veritable ils quelque chose qui s’appel ORGANISATION.

    LQA est la pour etre une base centrale de coordination.

    Mais il faut ce qu’on appel des bases arrieres, qu’il faut organiser, les support internes et externes.

    Les internes seront en Algerie et c’est ce que l’on appel le Front. se sont celle-la qu’il faut encadrer et structurer et surtout proteger par tous les moyens.
    Car elle seront les premieres a prendre plein la gueule le moment voulu.
    Les externes qui seront en generale a l’etranger, elles seront les vitrines de l’action interne quand le moment viendra ou il faut agir pacifiquement, nous seront pacicfiques mais ceux qu’on veut deloger, ne le seront pas, alors si nous ne prevoyons pas un plan d’urgence (Plan B et C avant d’arriver au plan D et eviter surtout le Plan F)alors il faut s’organiser se structurer, c’est a ce moment la que la solidité de notre organisation interne et externe surtout, tiendra face a l’offensive de l’ogre blessé car elle sera sans pitié envers nous tous.

    Donc pour le mot d’ordre en premier c’est l’organisation.

    Salutation




    0
  • patriot
    7 avril 2010 at 15 h 05 min - Reply

    bonjour tous ensemble nous arriverons certainement.
    moi je lance un appel a tous ces intellectuels ou ils se trouvent d y participera sauver le pays de ses ignards qui ne voient plus loin que leurs nez.ces gendarmes ces militaires ces policiers ces administrateurs ces facteurs ces enseignants ces medecins ces garcons ces filles ces meres ces peres sont tous beaux comme tout mais a leurs tetes les non algeriens gouvernent alors faites reveiller la consciences de tous ces hommes et femmes que la belle vie existe et q ils peuvent se rejouire de leurs beau pays ert qu ils peuvent faire place aux autres courage tous mes remerciement pour lQa




    0
  • sbs
    7 avril 2010 at 18 h 43 min - Reply

    @ houda

    Il n’y a pas de fatalité. La situation que l’on vit est intenable et il sera certainement très difficile d’en sortir mais ON PEUT Y ARRIVER. Il y a des algériens au pays et à l’étranger qui sont à la fois honnêtes et compétents et qui peuvenet tout à fait être désignés par les citoyens algériens pour prendre la tête du pays.
    Mohammed123 parlait de la guerre de libération: Le FLN, organisation exceptionnelle a fait son apparition du jour au lendemain sans que l’armée française ne s’y attende…




    0
  • amar
    7 avril 2010 at 20 h 54 min - Reply

    bonjour:
    Je ne pense pas que la désobéissance civile et des grèves générales non structurée régleront quoi que ce soit. Si ce n’est de mettre tout le monde dans la confusion. Comme d’habitude les chasseurs dans l’eau bouillante profiteront de la situation pour se remettre en place avec un nouveau visage. D’ailleurs, le pouvoir encourage cette forme de contestation. Il suffit de voir comment ils réagissent à chaque fois, aux dossiers qu’il traite. Ils ne cessent de provoquer la population, par tous moyens et déclarations nécessaires, menaces des grévistes, projets de lois qui défirent toute intention saine de régler les problèmes de citoyen. vous n’avez qu’a vous arrêter sur les deux projets phare du ministre de l’intérieur ,le projet sur les collectivités territoriales qui renforce le pouvoir de l’administration sur les élus et ,le projet sur le passeport et CNI on vois très bien qu’il cultive le mépris des citoyens dans l’espoir de créer la confusion et instaurer durablement l’état policier pour les décennies a venir. La morale et les principes des algériens bafoués leurs dignité écrasée .serai une erreur grave contre tout espoir de renouveau algérien d’encourager la confusion. Par contre, réorganisé l’opposition dans sa diversité serai un sursaut en avant. réunir toutes les tendances actuelles dans leurs diversités sur un projet de société commun dans le respect de l’autre, de la démocratie et, des droits de l’hommes barre la route a tous les extrémistes de tout bord. en suite, élire des représentants dignes pour une durée limite a un an (car si en passe deux ans sans problème de leadership c’est une victoire de la démocratie en soi) avec un programme et une feuille de route pour la transition démocratique les représentants auront pour mission entre autre de prendre des décisions qui s’imposent sur le champs dans les circonstances actuelles les décisions n’attend pas et prendre contacte avec des gens qui peuvent influencer les choses a l’intérieur comme a l’extérieur du payé des gens célèbre des chanteurs des écrivains des journalistes créer des lobbies pour le changement là si vous dites désobéissance civile après un mot d’ordre des représentants je suis partant.




    0
  • solo
    8 avril 2010 at 2 h 29 min - Reply

    UN jour la fourmi s’est dite que si nelle avaient des ailes ,elle pouraient echapper a son destin d’etre mangee par les oiseaux…et chose dite chose faite….maintenant qu’elle a des ailes,c’est elle qui se dirigeait vers l’oiseau dans les airs,celuici n’avait pas besoin de se fatiguer et risquait a la debusquer sur le sol plein de risque pour lui….




    0
  • Benaissa
    8 avril 2010 at 7 h 44 min - Reply
  • MH99
    8 avril 2010 at 16 h 23 min - Reply

    By MH99

    Bonjour,

    J’aurai voulu ecrire un article/post plus detaille et volumineux sur ce theme important; toutefois (vu l’emploi du temps auquel je suis soumis) je me limiterai au contenu ci-dessous.

    Comme l’ont cites ici des internautes:
    l’idee que tous les leaders islamistes [en groupe uni pour avoir le Max d’impact] ayant de l’influence dans la mouvance lançent un appel à tous les islamistes armés pour cesser les hostilités, est une approche/une idée qui pourrait s’averer etre fructueuse et intelligente dans le but de couper l’herbe sous les pieds au systeme voyou-maffieux utilisant cette violence chronique comme fond de commerce pour perdurer.

    Toutefois avant de faire cet appel, une precaution/preparation minutieuse (avec un minima de risques) devrait etre entreprise par ce groupe de leaders islamistes, a savoir: De jauger d’abord (les reactions/la reaction possible) de ceux qui sont au maquis avant de s’engager pour tout appel officiel (je ne rentrerai pas dans les details sur pourquoi jauger: Le lecteur pourrait extrapoler). Et si appel officiel a lieu (afin de ne pas etre de-doubler ou subir une fourberie?) l’appel devrait etre fait via une chaine de T.V. satellitaire a grand impact (afin de prendre l’opinion publique nationale/internationale a temoin), egalement, le mieux (après tractations confidentielle, et preparation du terrain) il serait alors prudent et preferable (pour raisons de credibilite, etc..) que l’appel de ce groupe de leaders islamistes et la reponse de ceux au maquis se fassent simultanement (par ecrit et photos et declarations orales officielles dans la transparence totale) sur T.V. satellitaire. Il faudrait aussi avoir des gardes fous/un agenda et enoncer les raisons/la raison de cet appel pour question de rationalite/credibilite (prenant l’opinion publique nationale/internationale a temoin): Par exemple un cessez le feu de toutes les actions pendant trois mois. et une des raisons de l’appel serait par exemple? de dire que le but est de lever toute raison de continuation de l’etat d’urgence et oeuvrer pour que le peuple regagne sa pleine liberte et souverainete, plus autres raisons..?…(a voir…). Passe le delai [par exemple] de trois mois les accords seront?? consolides et cessation definitive de toutes les hostilites.

    En parallel durant ce laps de trois mois, le systeme maffieux (avec une partie de l’herbe coupee sous les pieds et avec ce fond de commerce en moins) sera devant le fait accompli. Dans cette situation (comme l’ont cites des internautes) la marge d’action des opposants honorables, et des syndicats libres serait plus large (mais!: Il faudrait pas aussi se leurrer au Max car tout est possible avec ce systeme maffieux qui ne voudra pas lacher prise sur la chaise “colle depuis 62”), toutefois comme dit ci-dessus ca permettra de mieux mettre a nu ce syteme voyou /cols-blancs-rangers devant le fait accompli pour lui enlever plusieurs leviers de fourberie/retrecir sa marge de jeux…. et voir plus clairement dans ses reactions [et jusqu’a quelle limite?].
    Dans ces conditions les syndicats libres qui lanceraient un mot d’ordre de grève générale et de désobéissance civile pour une semaine par exemple aurait plus d’impact a l’echelle nationale/ internationale..et pourraient? entrainer [C’est aussi dans une telle situation que le role d’une Tele/T.V. satellitaire sous la direction du LQA serait d’une grande utilite pour encadrer/guider/ coordonner les actions de la masse silencieuse] , et pourraient? entrainer dans le tas la masse du peuple/masse-silencieuse (revolte generalisee..ou?..) au cas ou le systeme maffieux [ne voulant pas lacher prise avec aucun signe de sagesse/aucune raisonabilite] reagit par la violence-brutalite comme tres possible!/ou par …!… Toutefois dans tout ce scenario il y’a les imprevus? (reaction) de ceux-reels? qui sont au maquis et la reaction? du syteme maffieux…

    Pour ce qui est du cas de revolte (declenchee par la faim..) suite [a une baisse drastique des rentrees en devises..et dans tel cas le systeme predateur ne pourrait plus assurer le minimum biologique/c.a.d plus possible d’assurer le seuil de vegetation du peuple/masse silencieuse] suite donc a une degradation [surpassement du seuil biologique de la faim]: l’algerianus-sapiens etant aussi un homo-sapiens, la faim devient une condition suffisante de declenchement de revolte dans le sens de “rien a perdre/rien a gagner” (comme dans l’histoire de l’humanite a l’echelle terrienne) et la faim est une condition suffisante pour declencher une revolte generalisee de la masse.. Et si c’etait pour l’honneur (condition non-suffisante) pour l’homo-sapiens (homo-algerianus inclus) il y’a longtemps que l’homo-algerianus (groupe d’est en ouest, nord au sud) aurait du declencher une revolte generalisee.. Mais il ne l’a pas fait!, peut-etre s’est’il habitué a vegeter et se complaire dans l’assistanat/ parasitisme? (avec miettes “lancees par les rangers et cols blanc maffieux de depuis 62” et/ou pour cause de k’faza, mixe a insociabilite et couardise?, etc..) ; par exemple durant la colonization c’etait un peu plus clair/rationel et net (vegeter et miettes etaient pratiquement impossible ) .. Toutefois le systeme maffieux lance de temps a autre du lest (c.a.d quelques miettes de la rente-petroliere/prebende) qui permet! de maintenir un seuil “threshold” de vegetation biologique (entre faim et non faim), plus d’inciter a la debrouillardise/k’faza, le traficotage, parasitisme, assistanat, faineantise etc..ou une partie!?/une bonne partie!? du peuple semble s’y complaire ou trouver? son compte!?….. par exemple [voir les causes de revolte et conclusion: logement acquis?.. egale end/fin…. avec ma’ak djich/chaab Mr…! a tue-tete et la chauffe!.., ensuite insociabilite..et retour a la k’faza parasitisme/faineantisme/vegetation/quelquefois glissade d’une tchippa pour avoir un papier minable administratif! ou passer en priorite!? Etc.. .. etc…. meme si subissant…Nfois..!/ou de temps a autre/ .. des brimades ou/et claques… via cols blancs administrateurs vereux “pour un document minable a retirer..” et claques/brimades par des rangers- godasses-casquettes brutaux/hungry-frustres..compensant la frustration/ le ratage ou ?…etc.. dans la vie d’avant enfiler les godasses et la casquette? “militaro-police-l’ordurieuse securiti minitire/mouchards de poubelles et douanes” , compensant lachement/bestialement donc par la malediction?- mechancete/brutalite?- revanche?- complexe? Etc.. ou/et compensant pour cause d’alienation? [ref: 2500ans d’instabilite..] sur l’individu lambda qui se complait?/ou s’adapte?…via syndrome de stockholm ? ou/et via sado-masochisme..?..ou/etvia inconscience? ou/et via independamment de sa volonte?.. du au rapport de forces base sur la malhonnetete des forces maffieuses-brutale du systeme de non-droit de depuis 62….].

    Pour ce qui est attendre qu’une lueur ou bouffee d’oxygene viennent des rangers (du djoundi au grade etoile….): Comme decrit dans mes precedents posts [ref: en toute franchise, dans quels buts? avoir rejoint l’armee, armee d’opportunistes/ego.., hungry, culture-d’armee a valeurs republicaine egale unknown!, etc.. mixe déjà a la base avec la mentalite/personalite de l’algerianus-sapiens “ref: pre-Ibn-Khaldoun/post almohade ref:Bennabi, ref: l’historique sur 2500ans de cafouillage/ instabilite/ multi-invasions et effets sur ….!?”] , alors la sagesse, l’historique, la rationalite , la prudence inciteraient? a ne pas lorgner sur cette option.. sans compter les consequences nefastes possible de possible chantage!?/directe?-indirecte? (exemple: regardez ce que pensent certains ou plusieurs anciens moudjahids?! qui continuent d’utiliser 48ans ! après, a utiliser leurs statut! d’anciens moudjahids!? comme fond de commerce et comme faire valoir! “de si c’etait pas eux il n’y’aurait pas eu d’independance!”, alors que s’il n’y’ avait pas eu le peuple et les manifs de 61 etc.. ayant donnees l’impact international, alors.. possiblement que cette independence…..?!?).

    Et c’est ainsi que la mise en place d’une T.V. satellitaire [par le LQA] serait un outil a grand impact sur plusieurs points (ordonnement , clarification spirituelle et de la vision basee sur le rationel sans chauffage sans emotions, sans charlatanisme, rationalization de la situation, desintoxication anti rumeurs/anti vision fourbe-traficotee, unification des rangs, etc… passage a l’action, et re-construction sur bases propres/saine/ democratique/transparentes a partir d’un socle propre/ clair/ reel/ concret/ solide/ rationel depourvu de tout tribalisme/de tout clanisme/de tout regionalisme/de tout theocratisme/ de tout extremisme/.. etc.. ) tourne vers le 21eme siècle et la lumiere/la clarete et un etat de droit base sur le merite , la sueur et sur l’apport positif a la societe/au pays…. ..

    Etc………

    Salutations

    MH99




    0
  • MOhamed123
    12 avril 2010 at 4 h 35 min - Reply

    @Houda. Vous comprendrez que je n’ai pas la prétention de proposer de projet de société, il y a des gens, sur ce site et ailleurs, plus compétents que mon humble personne pour le faire. Mon intervention se justifiait essentiellement par le couac que je constate à travers certains propos qui me semblaient à la longue agaçants. Libre à chacun d’adhérer ou non à la lutte que nous proposent les gens de ce site mais il faudrait à la rigueur, je crois, se garder de mettre les bpatons dans les roues




    0
  • MOhamed123
    12 avril 2010 at 4 h 49 min - Reply

    @Houda. Vous comprendrez que je n’ai pas la prétention de proposer de projet de société, il y a des gens, sur ce site et ailleurs, plus compétents que mon humble personne pour le faire. Mon intervention se justifiait essentiellement par le couac que j’ai constaté à travers certains propos qui me semblaient à la longue agaçants et guère encourageants pour ceux qui souhaitent adhérer à la lutte pacifique, sans effusion de sang, que la majorité de gens comme messieurs Sidhoum, DB nous proposent. Oui, il faut y croire. Amitiés!




    0
  • Nadir
    14 avril 2010 at 10 h 31 min - Reply

    Salam alikoum
    Tout d’abord je vous salu tous pour ce débas et cette initiative de sauver l’Algérie.
    Je m’adresse au frère Rabinho pour son argumentation concernant la désobéissance civile ou el aciane el madani c’est une bonne chose et il lui faut une bonne préparation et une organisation. Mais je voulais attiré votre attention à vous et certains frères et surtout à vous lorsque vous avez parlé de cheikh Ali Benhadj au sujet l’arrét de violence comme si Benhadj dirigeait les opérations et il pouvait à n’importe qu’elle moment donner l’ordre de cesser le feu. Alors là c’est soit on ai entrain de tromper les Algériens comme si les islamistes ont déclenché cette violences et ils peuvent l’arréter comme ils veulent alors que beaucoup d’Algériens mème bien placés connaissent la vérité. Pour étre plus bref et comme c’est long à expliquer je vais etre plus bref. Il faut dire la vérité à la génération montante car ils ont droit de savoir et tout savoir sur ce qui s’est passé.
    Le pauvre Ali benhadj cette homme audacieux, courageux qui était à la tète des marches pacifiques alors qu’il était tout jeune en 1982 et en octobre 1988 il a faisait trembler cette mafia politico finacières Algériennes. Il a réussi de rassembler beaucoup d’Algériens autour d’un projet de société démocratique et de remporter les élections libres et transparentes et a remporter la victoire pacifiquement mais comme le pouvoir aider par la France les USA et Israël ces derniers ont organisé le coup d’état de 1992 pour mettre à genoux l’Algérie et s’accaparer de ses richesses et en traitant les islamistes d’obscurantismes, de dictateurs et contre la démocratiques.
    Chers frères vous vous rappeler bien lors de l’insurrection pacifique du fis en juin 1991 ou le pouvoir militaire a trahis lors des négociations et a manquer à son accord conclu avec le fis sur ordre du général Nazar et ils ont ouvert le feu sur la population sur la place de Chouhada et tout de suite il a ordonné d’arréter les membres du bureau du fis

    Je vous raconte ça pour vous montrer que les islamistes étaient dans la bonne voie de changement par des moyens pacifiques et en toutes démocratie mais le pouvoir à tout fait pour les salir et les traiter de de dictateurs d’obscurantisme, et de criminel pour les disqualifier de toute tentative de soulèvement pacifique de la population dans un proche dans l’avenir en créant le GIA qui a était dirigé par la DRS tout les Algériens connaissent cette réalité.

    Pour le changement radical en Algérie le changement n’aura pas sans l’appui et la participation des islamistes et l’histoire et l’expérience ont montré que sans leurs participations au processus démocratique l’état sera fragilisé est affaibli, on peut citer quelques cas concrés ou les islamistes étaient marginalisés et ont leurs fait appel pour participer dans la gouvernance d’un pays, le Liban, l’Egypte, la Palestine, l’Afganistan, le Pakistan, l’Irak, le Soudan, la somalie, le Yemen.

    A mon avis en Algérie il faut un rassemblement de toutes les forces y compris les islamistes réussir le changement et sauver l’Algérie.




    0
  • houda
    14 avril 2010 at 22 h 09 min - Reply

    @ mohamed 123, croyez vous que la situation du pays me plait ? J’ai mal pour l’Algérie très mal. Quel gâchis que tout cela. On mérite mieux que ça, mais hélas le fait est là, l’Algérie est très mal gérée, tout ça à cause d’une course effrénée pour l’argent rien que pour de l’argent, j’aurais souhaitée que l’on n’aie pas de pétrole, source de notre mal finalement.
    j’adhère à tout changement PACIFIQUE sans effusion de sang ni autre destructions. il faut trouver un moyen pour amener le système à changer, peut être qu’avec des mots gentils ils se remettront en cause, car plus on agresse une personne et on l’insulte et plus elle devient enragée et entêtée (taghenant) une proposition me vient en tête tout en sachant que la majorité la trouvera ridicule : on leur proposera de quitter le pouvoir mais sans qu’ils seront inquiétés ni pour leur argent ni pour leur biens (une sorte de loi de rahma pour eux). Quittez le pouvoir mais gardez vos biens et on vous fera pas de mal, mais laissez d’autres personnes gérer le pays
    ce n’est qu’une proposition toute bête




    0
  • batni
    15 avril 2010 at 3 h 12 min - Reply

    Mon cher Nadir,

    Avec tout le respect que l’on doit aux habitants du Liban, l’Egypte, la Palestine, l’Afganistan, le Pakistan, l’Irak, le Soudan, la somalie, le Yemen pensez-vous que se sont des exemples d’organisation et de gouvernance a suivre?. La majorité des pays que tu cites sont classés bon derniers dans tout les classements établis par des instances reconnues.

    En conclusion je te dirais que même si notre Algérie passe par des moments extremement éprouvant et difficiles, ses enfants ont des ambitions beaucoup plus élevées que de rassembler aux pays que tu cites dans ton post.




    0
  • nadir
    16 avril 2010 at 0 h 03 min - Reply

    Cher frère batni
    J’ai cité ses pays n’ont pas pour une bonne gouvernance mais pour montrer à quel les islamistes ont résisté face à l’arsenal militaire très sophistiqués des USA et de ses alliés, les islamistes sont des vrais combattants en Afganistan ils ont tenus face aux USA aux soviétiques et aux alliés par leur résistances ils ont contraint les USA et les alliés à négocier leur participation à la gouvernance du pays mais les combatants Afgans ont refusé les négociation sous l’occupation ils ont leur départ d’abord et les négociation aprés.
    Au liban le Hosb Allah a tenu face à l’arsenal Israélien.en Irak les islamiste ont contraint les USA le départ de l’Irak.
    Le Hamas en Palestine.

    Pour ta conclusion je ne sais pas d’accord avec toi ,
    je ne crois pas que les Algériens à part une certaine minorité puisse bouger pour rendre leur dignité jusqu’à preuve de contraire les lois qui pleuvent sur nous et qui ne touchent que les pauvres Algériens, code de la route, la restriction sur les commerçants, le marginalisme des entrepreneurs Algériens,des enseignants, des médecins, la flambé des prix et l’atteinte à la dignité des Algériens et Algériens par les lois de Zerhouni sur le passeport et la carte nationale biométrique qui touche à notre vie privée, Zerhouni veut afficher tous les Algériens et Ouyahia veut entrer tous les Algériens en prison, Zerhouni a tranché de mener combat sans son relâche sur le peuple Algérien lui et Ouyahia veulent instaurer un état policier et ils ont toujours dis que le système policier instaurer par le dictateur de Tunis leur plaisaient. Avec tout cela et les Algériens ne bouge pas pourquoi?
    La réponse peut étre qu’il faut un une élite consciente et un leader et meneur d’hommes comme Ali Benhadj.
    Moi je crois à une chose il faut qu’on s’arrête de nous critiquer les uns et les autres et pensant à sauver l’Algérie des mains des forces du mal qui nous gouvernent et si on veut réussir on doit mettre la main dans la main islamistes, nationalistes, démocrates, socialistes , et toutes les vrais forces militantes pour le changement dans notre pays.
    Et il ne faut bouger, manifester quand quelqu’un de nos leaders sera arréter et ne pas le laisser à la merci de la police comme on l’avait fait pour Ali Benhadj qui a été arréte des centaines de fois et que personne n’a bouger le doigt, ou comme Benchico qui a été arrété et emprisonné dans une indifférence totale.

    Allah maana incha Allah




    0
  • nadir
    16 avril 2010 at 0 h 47 min - Reply

    Il ne faut pas aller sur trente six chemins,
    la voie est simple il y a une opposition à l’étranger qui unisse toutes les composantes de l’Algérie avec son arabité son amazighati et toutes les tendances politiques donc il faut l’écouter c’est rachadtv http://www.ustream.tv/channel/rachad-tv
    http://www.rachad.tv
    http://dhost.info/radwan/ar/
    Croyez moi que ces gens là sont des vrais opposants
    et ils sont entrain de faire un projet pour sauver l’Algérie ils vont bientot installer une chaine de télévision et c’est permis à tout les Algériens de suivre les détails pour un changement politique.

    ===============
    La libération de l’Algérie de cette imposture totalitaire se fera grâce aux efforts et aux sacrifices de tous les Algériens d’ici et de l’exil. Et toute action sérieuse viendra de notre terre d’Algérie, avec la précieuse collaboration de nos compatriotes exilés, pas l’inverse. Et je crois aussi qu’il est temps de sortir de cet esprit de monopole. Nul n’a le monopole de la libération et de la sauvegarde nationale. Encore une fois c’est à tous les Algériens qu’échoit ce rôle, comme durant la Révolution. En Algérie, il y a aussi une opposition réelle, pas celle des labos et des salons, qui essaie modestement de rassembler toutes les volontés sincères, y compris celles en exil.
    Fraternellement.
    Salah-Eddine




    0
  • Congrès du Changement Démocratique