Édition du
28 March 2017

Prompt rétablissement à notre frère Si Saddek Hadjerès.

Notre frère Saddek Hadjerès a subi une lourde opération chirurgicale. Dans une indifférence de la presse algérienne qui nous fait mal. Mais qui nous rassure aussi, d’une certaine manière. Parce que nous constatons ainsi, tant est que nous ne le savions, que Saddek n’est pas des leurs, qu’il ne les intéresse pas, et qu’ils ne veulent surtout pas que les Algériens le découvrent, ou le redécouvrent, cet homme au cœur immense, dont la foi pour l’humain est sans bornes et sans frontières. Authentique moudjahid, il a combattu l’impérialisme francais dans les rangs de l’ALN où il était aimé, et respecté, aux côtés, non seulement de ses compatriotes musulmans, mais aussi français de souche, qui avaient tout quitté, et tout sacrifié, pour se dresser contre l’injustice, fut-ce contre leur propre patrie, leur propres parents, leurs propres enfants. Parce que ces hommes et ces femmes, compagnons de la liberté pour la dignité humaine,  appartenaient à un élan d’humanité, plus qu’à une patrie. C’est de cette Idée qu’est pétrie la conscience de Saddek. La fraternité et la solidarité entre tous les hommes de bonne volonté, de tous les damnés de la terre, contre le despotisme et la puissance d’argent, d’où qu’elle vienne et quelle qu’elle soit.
Après l’interruption du processus électoral, bien que les convictions de Saddek soient aux antipodes de l’islamisme politique, il a été l’un des rares communistes algériens à avoir exprimé son opposition au putsch, dans le cadre qui est le sien. Mais, dans ce parti algérien qui fut progressiste, mais qui avait été infiltré comme toutes les autres formations politiques du pays, il se retrouva isolé, vilipendé, voué aux gémonies. Sa parole fut étouffée, et son leadership contesté. Le temps était à l’éradication et à l’épuration. Et il a eu beaucoup de chance de ne pas y avoir laissé la vie.

Mais le temps a donné raison à Saddek. Ce sont ses paroles, ses craintes  et ses avertissements qui se dressent aujourd’hui, comme autant de repères pour le voyageur égaré, comme un rocher de granit après la décrue.

Saddek est bien au dessus de ces considérations. Seules les victimes de l’épouvantable tragédie ont compté pour lui. Son regret est de ne pas pouvoir se donner davantage à ce pays qu’il aime, de se battre et de se consacrer aux faibles d’entre-nous, de construire des ponts entre les peuples, et d’instaurer la justice sociale parmi les hommes, une justice absolue, totale, qui élève l’Homme à son idéal.

Pour cela, et pour toutes ses qualités, pour sa douceur infinie, lui qui a connu les atrocités de la lutte armée, pour tout son amour de l’humain, nous le remercions, et nous lui disons notre admiration. Heureux les hommes qui ont su rester nobles au milieu de la déchéance.

Puisse-tu vivre encore longtemps parmi nous ! Nous te souhaitons de guérir vite, et de revenir, plus fort que jamais, sur la scène politique que tu n’as jamais quittée, en réalité, même si tu pensais ne te consacrer qu’à l’étude et à la réflexion. En vérité, ta seule présence parmi nous est un puissant ferment, de lendemains prometteurs.

Prompt rétablissement, cher frère Si Saddek.

Coordination de l’Appel du 19 mars 2009.

Alger le 06 avril 2010.


Nombre de lectures : 3200
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • karima
    6 avril 2010 at 14 h 21 min - Reply

    Prompt retablissement NchaEllah




    0
  • radjef said
    6 avril 2010 at 15 h 31 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Prompt retablissement au militant de la verité et des causes justes Sadek Hadjres. Plus que les autres militants de la democratie de sa génération, S Hadjres a toujours fait preuve de sagesse et d’honneteté intellectuelles même lorsqu’il s’agit de parler du camp politique auquel il appartient.




    0
  • D B
    6 avril 2010 at 16 h 19 min - Reply

    Le seul fait que la presse de notre pays s’intéresse au moindre éternuement d’énergumènes qui n’ont de « politique » que le nom, alors qu’elle passe sous silence une intervention chirurgicale lourde, d’un Homme au grand cœur, dont le parcours humain, et révolutionnaire, figure parmi les pages les plus belles, et les plus mouvementées de la guerre de libération, montre combien notre société est en perdition. Quel est donc ce vent mauvais qui a soufflé sur nous, qui a dispersé nos plus belles valeurs, qui empuantit jusqu’au peu d’air qu’ils nous laissent à respirer ?
    Nous, en tout cas, qui avons eu le privilège de connaître Saddek Hadjeres, sans même l’avoir rencontré, nous avons appris cette nouvelle de son intervention avec inquiétude, fort heureusement tempérée par les résultats des chirurgiens qui l’ont opéré. Je suis heureux pour les siens, et pour nous tous qui admirons son courage et sa persévérance.
    DB




    0
  • iker
    6 avril 2010 at 16 h 33 min - Reply

    courage,bon rétablissement camarade et la lutte continue.




    0
  • tach
    6 avril 2010 at 18 h 09 min - Reply

    BON RÉTABLISSEMENT ET UN RETOUR RAPIDE LE CHEMIN EST LONG IL FAUT SE BATTRE




    0
  • bouyilès
    6 avril 2010 at 18 h 25 min - Reply

    Il y a des hommes sincères en Algérie.Il y a des hommes debout et desintéressés.Si Saddek en fait partie.Je lui souhaite une rapide guérison.Il y a des hommes justes et qui défendent les causes justes de leur peuple et des autres peuples.Il y a des hommes qui ne mépriseront jamais leurs concitoyens .Si Saddek,l’oublié , est l’un d’eux.’Après l’interruption du processus électoral, bien que les convictions de Saddek soient aux antipodes de l’islamisme politique, il a été l’un des rares communistes algériens à avoir exprimé son opposition au putsch, dans le cadre qui est le sien’…Si Sadek ,l’oublié même des ex-opprimés qu’il défendait.Mais au fait ,en sa qualité de communiste ,il aurait pu être carrément éliminé par les intolérants.




    0
  • ali
    6 avril 2010 at 21 h 22 min - Reply

    Il est de cette race de militants au long cours su lesquels , les honneurs et l’argent n’ont pas de prise. Je lui souhaite un prompt rétablissement et lui souhaite une longue vie.Revenez vite Mr hadjeres l’Algérie a encore besoin de vous.




    0
  • Lies
    6 avril 2010 at 21 h 27 min - Reply

    Salutations à toutes et à tous.

    Prompte rétablissement et longue et heureuse vie à notre frère ainé Si Hadjeres, et que les espoirs des algériens à une vie digne, libre et solidaire, soient couronnés de succès.

    Fraternellement.




    0
  • D B
    9 avril 2010 at 16 h 40 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique