Édition du
26 March 2017

Le Pouvoir "réhabilite" les miliciens !!

L’armée les dote d’un statut
Le MDN réhabilite les Patriotes
Par : NEïLA B., Liberté, 10 avril 2010

À l’initiative du ministère de la Défense nationale, les 25 000 Patriotes que compte le pays se voient réhabilités dans leur fonction qu’ils assurent depuis 1993. La poursuite des actions de terrorisme dans les régions reculées du pays fait que l’apport des Patriotes demeure indispensable dans la lutte contre la violence islamiste que mènent les services de sécurité.

Bien que le contrat les considère comme “citoyens volontaires”, les patriotes percevront désormais un salaire mensuel de 22 000 DA et seront assurés. Selon le ministère de la Défense nationale, ce contrat leur permettra “de bénéficier des indemnités” et les oblige aussi à respecter le règlement appliqué au personnel militaire. Cette mesure est une première, visant la réhabilitation de ces hommes ayant lutté contre le terrorisme durant des années. La promesse faite par le premier ministre, Ahmed Ouyahia, quant à la prise en charge des revendications des patriotes, semble se concrétiser.
C’est ainsi que les patriotes viennent de signer un contrat d’une année renouvelable avec le ministère de la Défense nationale. Ce contrat vise la régularisation de la situation d’environ 25 000 patriotes au niveau national, et “l’organisation des activités des groupes d’autodéfense”.
Le commandement de l’armée a procédé à l’installation de nouveaux campements militaires dans de nombreux points, notamment dans les chemins forestiers et les régions isolées, encore utilisés par les terroristes comme passage pour se déplacer d’une région à une autre.
Des patriotes rencontrés près de Boufarik dans la wilaya de Blida nous ont expliqué la démarche initiée récemment par le MDN. “le document nous a été remis par les secteurs militaires par le biais des chefs de groupe de Patriotes. On nous a demandé de fournir un dossier contenant un casier judiciaire, un certificat de nationalité, la photocopie de la carte nationale, la carte de port d’arme pour signer le contrat”, ont-ils déclaré, avant d’ajouter que “ce qui nous intéressait le plus, c’est le salaire”.
La rémunération est fixée à 22 000 DA mensuellement avec une prime de 2 400 DA pour l’assurance. Auparavant, les patriotes touchaient 11 000 DA, mais les versements n’étaient pas réguliers. Ce qui aggravait la précarité de cette catégorie.

À Haouch-Omar, la mobilisation continue
Nous nous sommes rendus à Haouch-Omar, dans la région de Boufarik, l’un des noyaux des groupes d’autodéfense et aussi l’un des anciens fiefs du GIA sous la houlette du sinistre Antar Zouabri. Pas moins de 25 patriotes y vivent et assurent la sécurité des habitants. “La plupart des patriotes sont en opération de ratissage avec l’armée”, nous révèle un patriote rencontré sur place. Et d’ajouter : “on travaille par groupe ; il y a des patriotes qui restent mobilisés pendant une semaine afin de traquer d’éventuels terroristes dans les maquis.”
Cette réhabilitation a permis de rendre l’espoir pour cette catégorie laissée-pour-compte. “Nous avons été désagréablement surpris d’apprendre que les patriotes qui ont dépassé l’âge de 55 ans, ou souffrant d’une maladie chronique ou d’une blessure, seront mis à la retraite ! Mais Dieu merci, les autorités ont renoncé à cette mesure et nous avons repris du service. On n’aurait jamais accepté cette mesure d’ailleurs”, insiste le patriote, qui faisait parti du premier groupe d’autodéfense créé en 1994. “nous sommes toujours déterminés à lutter contre le terrorisme et nous avons l’expérience et la volonté, on a juré de ne déposer les armes que quand aucun terroriste ne sera au maquis !”, a-t-il encore ajouté.
Il faut dire que les patriotes ne traquent pas seulement les terroristes dans les maquis, mais assurent aussi la sécurité des grands projets. “on était mobilisés pour sécuriser le projet de réalisation du tronçon routier Boufarik-sidi moussa dernièrement  et aussi plusieurs autres projets sensibles”, nous confirment d’autres patriotes de la région.
Concernant la situation sécuritaire dans cette région, les patriotes sont unanimes à dire qu’elle s’est améliorée tout en appelant à la vigilance. “Si ce n’étaient pas les patriotes qui coordonnaient avec l’armée, le terrorisme n’aurait jamais reculé, il faut le reconnaître.”
Un patriote, qui s’est engagé en 1997, reconnaît la difficulté de la tâche qui leur incombe. “on vient de régler notre situation ; maintenant nous avons un contrat, un salaire et nous sommes assurés”, a-t-il dit. Et de conclure : “vaut mieux tard que jamais.”
Pour son collègue, c’est une mesure “positive”, surtout que des rumeurs circulaient faisant état de la dissolution des groupes des patriotes. “Auparavant, je travaillais dans une société publique, mais j’ai décidé de prendre les armes après l’assassinat de mon frère. je touchais
11 000 DA comme prime mensuelle et pas de façon régulière, ce n’était pas suffisant !”
En majorité, les patriotes affirment qu’ils ne cherchaient pas forcément l’argent au début, mais en même temps, ils ne pouvaient pas avoir un travail stable vu qu’ils étaient tout le temps mobilisés en plus du fait qu’ils ont des familles à nourrir. “C’est pourquoi ce contrat avec salaire vient à temps”, disent-ils.
En revanche, d’autres patriotes ne voient pas dans cette mesure la solution à leurs problèmes.  Même s’ils considèrent qu’ils sont mobilisés pour la République, il n’en reste pas moins qu’ils continuent de demander des indemnisations pour ceux qui ont été blessés et sont handicapés à vie des suites d’un attentat terroriste.
Dans ce cadre, un patriote a révélé qu’il était en contact avec d’autres collègues dans d’autres régions afin de saisir le ministre délégué à la Défense nationale, Abdelmalek Guenaïzia, pour une reconnaissance et un statut. “nous avons lutté pendant 15 ans et il est temps qu’ils le reconnaissent.”
Les vergers de la Mitidja sous haute surveillance
Les vergers de la Mitidja sont sécurisés par les éléments de l’ANP, la garde communale et les patriotes avec leurs tenues et leurs armes. Ils sont mobilisés H24 dans ces lieux. “C’est un dispositif pour sécuriser la capitale et ses environs”, nous dit-on, qui s’inscrit dans le cadre du maillage sécuritaire planifié par le chef d’état-major de l’armée. Il faut dire que les patriotes soient d’un grand apport puisqu’ils peuvent localiser les suspects et les terroristes recherchés natifs de la région. Récemment, les forces de sécurité ont abattu plusieurs terroristes, dont des “émirs”, dans les régions de Bougara, Hammam Mélouane et Souhane dans la wilaya de Blida et procédé à l’arrestation de 4 terroristes à haï Eucalyptus en plein centre de Blida grâce à des informations fournies par la population et les patriotes de la région.


Nombre de lectures : 2403
21 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • solo
    10 avril 2010 at 16 h 53 min - Reply

    Patriotes,voila le grand mots lâché,le reste c’est des traitres quoi.voila qu’on réhabilite la chair a canon.l’armée professionnelle ,elle s’occupe des affaires,il ne faut surtout pas la déranger.voila un moyen judicieux d’alimenter la guerre civile.façon de dire vous voyez ,l’armée ,ne se mouille pas.entretuez-vous vous même on peut juste vous jeter a la fosse commune.on n’a plus de mots a dire,que de maux..




    0
  • sy
    10 avril 2010 at 17 h 22 min - Reply

    Cela finirai par une guerre civile devastatrice,on est entrain de changer juste le vocabulaire ,meme a l’époque coloniale la france a fait de meme en creant les harkis ,aujourd’hui les DAF reprennent éxactement les meme methodes,une sorte d’armées parallele de 25000 hommes « vous imaginer!!! »bien équipé ,et qui peut servir de voix éléctoral le cas échéant et dont le nom est patriote,GLD quoi encore? C’est l’histoire qui begay.
    Les patriotes c’est la création de du DAF caporal mohamed lamari.
    rveiller-vous vive l’algerie .




    0
  • Larbi Anti-DRS
    10 avril 2010 at 17 h 59 min - Reply

    Les patriotes et les GLD sont des sources d’ informations que les généraux criminels ont récupérez et ainsi tel les paramilitaires de Colombie ils achètent leurs silences et couvrent leurs crimes en les attachants a l’ armee’.




    0
  • le kabyle
    10 avril 2010 at 19 h 53 min - Reply

    En vérité, si le D.R.S. voulait sincèrement combattre le terrorisme islamiste qu’il a créé, du reste à dessein, dans ses propres laboratoirs pour mieux nous abattre, il aurait du nous armer TOUS, TOUT le peuple Algérien au lieu de quelques milliers de  »patriotes ». Comme si que NOUS, nous étions et sommes des harkis ! Admirez comment ils divisent le peuple de manière diabolique !

    Seulement voilà, armer TOUT le peuple c’était prendre le risque énorme et incalculable de leur part de voir ce même peuple retourner, en fait, ces mêmes armes contre le pouvoir-système-D.R.S.

    Car, à bien dire mais surtout à bien penser, si TOUT le peuple Algérien avait été armé, à l’époque, croyez-vous sincèrement que le  »terrorisme » aurait survécu une seule seconde de plus ?

    En réalité, il n’y a pas de volonté politique de la part du pouvoir-système-D.R.S. à vouloir éradiquer véritablement et de manière définitive le  »terrorisme » qu’ils ont créé à dessein… parce que cela ne sert pas leurs intérêts ! Leur SEUL et VERITABLE intérêt c’est que LEUR propre  »terrorisme » perdure afin de mieux nous achever TOUS autant que nous sommes… Voilà l’affreuse vérité ! Et tout le reste, LEURS  »patriotes » etc… ainsi que tout leur bastringue, n’est qu’un simple leurre destiné à occuper la galerie sinon les moutons que nous sommes pour mieux nous achever !!!




    0
  • citoyen
    10 avril 2010 at 23 h 14 min - Reply

    quesque tu a fait de monpays mr bouteflika en 10ans de regne c est devenu un enfer, un no man s land les jeunes de ma ville non qu un objectif un seul but:partir,fuir,se barré,el herba.et toi t ds ton palais a el mouradia heureux de voir ce pays sombré l histoire sen rappelera.




    0
  • maarouf
    11 avril 2010 at 0 h 45 min - Reply

    ou je ne suis pas algerien ou je ne vis pas dans ce pays car je ne comprends pas ce que vous dites meme si c simplement raconté en effet vous nous prenez pour des moutons et non pas ces personnes dont les torts sont nombreux mais voyez ce qu’ont faits qqs dizaines d’algeriens armés alors imaginez trente millions soyons serieux nous serions aujourdhui des emirats talibanesques et des republiques burlesques tribaux comme nous sommes parce que quelle idée de s’appeler le kabyle nous sommes tous berberes a 90% musulmans et c chez nous cessons de nous regarder avec les yeux des autres.




    0
  • Larbi Anti-DRS
    11 avril 2010 at 9 h 05 min - Reply

    @ Le Kabyle

    Je suis d’ accord avec vous sur l’ armements de toute la population. N’ est-ce pas le but du service national d’ une durée de deux et maintenant 18 mois, de faire de chaque homme (citoyen) un soldat pouvant se défendre et défendre son pays quant c’ est nécessaire ? Mais, le grand mais est que ils veulent diviser le peuple en armant certains pour assassiner et égorger d’ autres pour que eux amassent des centaines de milliard et privatisent pour leurs propre compte l’ économie et les finances.
    Aux USA c’ est un droit constitutionnel le port d’ arme et le droit de s’ en servir pour défendre sa propriété’. Ce seuil psychologique de port d’ armes laisse les politique et les militaire réfléchir dix fois avant de faire un coups d’ etats




    0
  • Ammisaid
    11 avril 2010 at 11 h 43 min - Reply

    Il est plus logique de dire que le pouvoir se prépare à une guerre. Le peuple et ses enfants vont subir ses affres et ses drames et eux ils vont reprendre de la force et ils vont continuer à s’enrichir. Un vampire ne vit qu’en buvant, régulièrement, le sang des humains. Qu’elles étaient leur perte depuis la guerre ? Rien, sauf ceux de leurs clans qu’ils ont détruit car ils commençaient à leurs poser des problèmes. Tous ceux et toutes celles qui étaient morts, de quelle manière que ce soit, étaient pour moi, sacrifiés pour que leur pouvoir puisse perdurer. Je ne vois aucune autre raison. Tous leurs actes, toutes leurs décisions et tous leurs projets étaient et sont des moyens pour piller l’Algérie et détruire son peuple. Ils n’ont rien fait qui puisse les rendre et nous rendre fiers. Telle est la triste réalité de l’Algérie.
    Fraternellement




    0
  • le kabyle
    11 avril 2010 at 12 h 32 min - Reply

    @Marouf. Eh bien non, cher frère ! Avec tout le respect que je vous dois. Car, justement, votre idée correspond exactement voire colle parfaitement avec celle qui est colportée par la presse à ordres du D.R.S. qui veut tout simplement nous faire croire, comme le D.R.S. souhaite le faire du reste, que : SI ON ARME LE PEUPLE, IL RETOURNERA LES ARMES CONTRE NOUS !

    Alors, juste une toute petite question, cher frère.

    Pourquoi le PSDRS (Pouvoir, Système DRS) a-t-il demandé, exigé même serait le terme le plus adéquat ici, au peuple Algérien, et on se rappelle trés bien de la chose en Kabylie, juste avant le début des assassinats à grande échelle en Algérie par le DRS et ses affidés interposés : GIA, AIS etc… et à présent l’AQMI ?

    Pour que le Peuple Algérien ne puisse pas se défendre et se retrouve SANS DEFENSE face à ses propres bourreaux !

    Voilà pourquoi, à présent, et PARTOUT en Algérie, le Peuple Algérien demande avec la plus grande urgence et exige même des pouvoirs publics qu’il lui RENDE ses armes qui lui ont été confisquées et qu’il avait naivement remises, malheureusement, à la gendarmerie POUR SE DEFENDRE AUJOURD’HUI LUI-MEME ?

    Parce qu’il a compris et découvert, en fait, et à présent le jeu et la supercherie du PSDRS !!!

    Oui, Monsieur Marouf ! Qu’ils nous rendent nos armes pour nous défendre et vous verrez, alors, si le DRS et ses sicaires vont pouvoir survivre plus d’une seconde encore en Algérie, mon cher…!!! C’est bien de celà qu’ils ont peur : LA REVOLTE DU PEUPLE EN ARMES ! Pas d’autre chose, comme vous vous voulez nous le faire croire….. cher Monsieur !

    Oui ! Ils seront expurgés TOUS, de toutes leurs places et caches pour être jetés à la mer DEFINITIVEMENT, comme le firent si bien nos glorieux ancêtres dans leur combat mené contre les hordes armées de Lacoste et consorts… cher Monsieur !

    En fait, les armes qu’ils nous ont enlevées, ils les ont remises à leurs tueurs pour nous assassiner !!!

    Voilà, la triste réalité, cher Monsieur !

    Délors, cher Monsieur, il est de notre DROIT le plus légitime de récupérer NOS ARMES, car il est de notre DEVOIR de nous DEFENDRE contre ces assassins, cher Monsieur ! Il est de notre DROIT et de notre DEVOIR, cher Monsieur, de défendre nos enfants et leur avenir ainsi que le devenir de nos familles !

    Cher Monsieur, nul ne peut nous dénier et encore moins contester le DROIT DE NOUS DEFENDRE !!! Comme nul ne peut nous dénier ni contester le DROIT DE DEFENDRE NOTRE DIGNITE et NOTRE HONNEUR bafoués…

    Comme nul ne pourra nous empêcher de DEFENDRE NOTRE DROIT A LA VIE !!!

    Tanmirth.




    0
  • samir
    11 avril 2010 at 12 h 51 min - Reply

    réhabiliter cette milice indiquerait que le terrorisme est en pleine extension.or d’aprés les dires des responsables,ils seraient en voix d’extinction.donc le spectre du terrorisme est à ecarter d’autant plus que la situation sécuritaire est loin de ressembler à ce que nous avons vecu.il faut chercher la raison ailleur.une milice organisée et dependant du MDN laisse prevoir que le régime se prépare à l’affrontement avec le peuple.boutef ne se deplacera pas au sommet sur la sécurité nucléaire alors que nous savons tous qu’il ne rate aucune sortie à l’etranger.son heure serait elle proche?sans aucun doute.ne pouvant faire confiance à 100% sur l’armée si un soulevement populaire venait à eclater,il faut envisager la création d’une force armée qui serait capable d’endiguer la marée humaine.la misere aidant,les nouvelles recrues pour 22000DA vont se bousculer aux portes du MDN.cela ne fait que conforter l’idée qu’une solution pacifique est à ecarter et qu’il est temps d’envisager une stratégie adaptée à cette nouvelle donne.




    0
  • BRAHIM
    11 avril 2010 at 14 h 13 min - Reply

    Cher internaute @le kabyle, je comprends très bien ta colère mais je pense qu’il faut privilégier la non violence au moins tant qu’il y a des hommes de bonne volonté et qu’ils sont encore disposés à lutter pacifiquement pour le changement de régime. Nous sommes pour la paix, car la guerre ne résout pas grand-chose sauf s’il n’y a PLUS DU TOUT de solution possible. Je pense qu’il en existe encore pour sortir de cette crise par la voie pacifique. Par ailleurs, je veux juste te demander de bien vouloir m’autoriser à exclure du groupe dont tu parles à savoir « GIA, AIS …AQMI » l’entité «AIS (armée islamique du salut, branche armée du FIS), car pour moi ce mouvement armé a bel et bien existé bien avant l’arrêt du processus électoral ou ce qu’on appelle la décennie noire. L’AIS est la branche armée du mouvement fondamentaliste algérien, c’est connu. Par contre je suis entièrement d’accord avec toi que le GIA (ou toute autre forme « d’armée islamique » ) est une création soit de DRS sur le plan national (depuis 1991) soit par LA SOLDATESQUE AMERICANO-SIONISTE sur le plan international (depuis 11 septembre 2001) . Pour que l’action politique soit efficace, il est urgent que les chefs de guerre du FIS quitte le maquis et reviennent au combat politique pour que le pouvoir soit mis au pied du mur. Tant que les chefs de guerre islamistes et les anciens dirigeants et cadres du FIS n’appelle pas au combat politique PACIFIQUE, l’Etat d’urgence n’est pas prêt d’être politiquement vaincu. C’est une donne fondamentale. C’est le retour à l’action politique classique qui permettra au peuple d’identifier clairement son vrai ennemi actuel : l’armée et le régime autocratique qu’il a fabriqué, qui sévissent depuis l’indépendance (et même avant) sans discontinuer. En effet, si « le terrorisme » n’est pas clairement identifié, tous les amalgames sont possibles et la sortie de crise plus compliquée. D’ailleurs, il n’est pas exclu que les autres extrémismes se manifestent dans le futur proche par désespoir (exemple les autonomistes kabyles). La partie des algériens qui est pour le changement de régime a besoin, à mon avis, de transparence. Sinon, gars à la dérive apocalyptique.




    0
  • le kabyle
    11 avril 2010 at 14 h 24 min - Reply

    En effet, ce sont des signes qui ne trompent point !

    25.000 miliciens recrutés par ci !

    Un militaire, nommé trés prochainement à la tête de la DGSN par là ! Et qui plus est devra être obligatoirement un ex membre du D.R.S. comme de bien entendu…

    Ce sont des signes qui forcément ne trompent pas !

    LES MILITAIRES SONT PRETS A LA CONFRONTATION ET DONC PRETS A EN DECOUDRE D’AVEC LE PEUPLE !

    Eh bien soit, messieurs les  »militaires » !

    NOUS SOMMES PRETS A EN DECOUDRE AVEC VOUS !!!

    QUAND VOUS VOULEZ ET OU VOUS VOULEZ !!!

    Car nous tenons à vouloir vivre LIBRE dans NOTRE pays l’ALGERIE même au prix du plus grand SACRIFICE !!!

    Alea jacta este…




    0
  • radjef said
    11 avril 2010 at 14 h 49 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Le mensonge est né le 1er novembre 1954 et il a été perfectionné au fil des années grace aux convenances et complaisances des uns et à la resignation et aux angoisses du peuple. Même la Gestapo et le Kgb reunis n’ont pas réalisé les prouesses du regime algerien en matiere des faux semblants et de mensonges.
    Aujourd’hui, Ammi Said, le mensonge chez nous est un pléonasme. Dans cette Algerie totalitaire ou les beggars brillent de tous les feux, ou les institutions sont durement atteintes de psychose et de schizophrènie collective, mentir est devenu un acte citoyen et hautement patriotique. En revanche ce qui n’est pas légal chez nous, c’est lorsque vous dites la verité ou vous militez pour le bien contre le mal; c’est lorsqu’aussi vous refusez d’être une medaha apologiste d’une armée peuplée de Tartarin de Tarascan…Lorsque vous êtes digne, lorsque vous êtes un homme libre Ddi Tmurth Imazighen et vous refusez de vous plier au chantage et à l’obligation de mentir contre quelques privileges insignifiants, vous devenez marginal, un complice du terrorisme…
    Que la presse bien pensante rapporte ce qui se dit dans les cafés, dans les places publiques, dans les bordels gérés par les hauts dignitaires de l’ANP, dans les mosqués sur cette farce qu’est le GSPC! Que la presse ouvre ses colonnes aux citoyens, chiche!
    Si la reconciliation n’a pas reussi, c’est la faute à Benari le petit cordonnier de Boghni que l’ecole a rejeté à l’age de 8 ans et qui un jour a surpris les services de securité en train de violer sa famille à Ichiouache…Benari qui n’a jamais connu l’ecole, qui n’a jamais su ecrire un mot en arabe, en français ou en tamazighit, ce Benari qui n’a jamais eu la chance de passer son service national comme tout le monde parceque originaire de Sidi Hadjres(M’sila) n’a jamais été recensé par la municipalité, est le cerveau d’Al Qaeda Maghreb. C’est lui le responsable des malheurs de notre pays… Si la reconciliation a echoué ce n’est pas la faute aux clans qui se disputent la conquete du pouvoir; ces clans qui n’ont jamais demandé l’impunité au petit Bouteflika et pour qui la republique, la democratie, la patrie, le peuple, la justice…sont une foutaise. Mais il faut être un journaliste algérien pour parler ainsi
    Si la Kabylie va mal, ce n’est la faute au DRS,à la DST et aux multinationales qui veulent pacifier la région…C’est la faute à Benari le cordonnier de Boghni devenu selon notre presse bien pensante le cerveau du GSPC…L’ANP nous veut du bien, elle compte même rehabiliter la pegre milicienne…




    0
  • Guerrière de la lumière
    11 avril 2010 at 15 h 45 min - Reply

    Eux ce sont des Patriotes et nous des « CON »patriotes!!!

    Mon oeil!!!!!!!

    Je crois que ca sent le roussis!

    EL’HALA MAA TAADJEBCHE WALLAH!

    Quelque chose de très grave se prépare encore contre nous.

    Montrons au monde qu’on est pas des « CONS »!

    QUE C’EST NOUS LES PATRIOTES.

    PASSONS A L’ACTION. MA KAADET HATA HADRA ….




    0
  • Ammisaid
    11 avril 2010 at 17 h 11 min - Reply

    L’Algérien aghma Saïd est comme tous les hommes de la terre. L’Algérienne aussi. Pour le pouvoir nous sommes des objets. Notre pouvoir c’est pharaon et tu sais ce qu’il avait fait de son peuple. Il disait je suis votre Dieu et il agissait comme le Diable. Il se servait de son peuple comme son âme perverse le lui exigeait. Il et son armée (civile et militaire) usait des femmes du peuple comme ils et ils désiraient, leurs maris, leurs pères et leurs frères n’avaient rien à dire. Nous sommes entrain de vivre l’époque de pharaon en Algérie. Le passé le plus douloureux de l’humanité avait fait irruption dans notre présent en 1962. Ils ne vont pas nous lâcher tant que nous serons désunis, tant que nous aurons peur d’eux, tant que nous serons convaincu qu’ils sont indispensables à note survie, tant que nous notre solidarité consistera à dire après moi le déluge et tant que nous irons tête baissée demander nos droits. A khouya Saïd, ils ont franchi la ligne rouge. Ils savent bien ce qu’ils ont fait à l’Algérie: l’innommable, l’impensable t l’incroyable. Ils savent que leurs actes sont impardonnables, ils savent ce qui les attend ici et dans l’au delà et ils savent qu’ils sont responsables de tous nos malheurs, de toutes nos douleurs, de tous nos deuils, de tous nos maux, de tous nos morts et de toutes nos misères. Ils savent qu’ils ne pourront plus changer et ils savent qu’ils n’auront plus aucun autre refuge que le trône sur lequel ils sont, confortablement, assis. Ils savent et ils savent qu’ils doivent continuer à nous faire la guerre (avec la terreur, la torture, le mensonge, le viole, le vol…)quelque soit le prix que nous allons payer et quelque soit le prix qu’ils vont payer. Leurs âmes sont des âmes perdue, irrécupérables et vouées au feu de l’enfer. Elles ont comme guide l’orgueil, l’avidité, l’avarice, la perversité et la violence. Des maux qu ne quittent l’âme que si le coeur se prosterne, s’humilie et se tait à jamais. Ils sont morts dans l’utérus de leurs mères. Ils sont sur la terre pour tuer, détruire, violer, manger,casser, massacrer et ils continueront jusqu’à ce qu’ils soient rappelés de force. Loukhssara theshel lewkama dhilhirfa. Eux, ne peuvent pas faire du bien, ils sont attirés par le mal comme est attirée une mouche par la merde. La vie les a hypnotisée. Ils sont ses esclaves dévouées. Même la vieilliesse et ses maux ne peuvent rien contre leurs haines, leurs rancunes et leurs égoïsmes.
    Nos aînées malgré la misère, l’ignorance et une colonisation sans pitié avaient su conserver leur liberté, leur dignité, leur identité et leurs valeurs ancestrales.
    Notre génération a tout vendu
    C’est pour ça que nous sommes nus
    Je suis effaré quand certains de mes frères et de mes soeurs me disent: nous sommes différons, notre problème c’est la langue, la religion, la région où nous sommes nés, le parti que nous soutenons, nos idées…et que nous pouvons se débarrasser de cette vipère à mille têtes qui trônent au niveau de nos têtes sans s’unir, sans dépasser nos querelles infantiles, sans une solidarité réelle, franche, absolue et permanente entre nous tous et toutes (riches, pauvres, arabes, berbères, athées, croyants, civiles, militaires, intellectuels, analphabètes…) et sans une lutte dans tous les domaines. Chacun d nous doit imposer à soi même un changement dans sa façon d’être. Nous devons essayer de s’améliorer, de purifier nos coeurs et nos esprits, nous occuper de nos familles, de nos proches et de nos villages, douars ou quartiers, aider ceux qui sont dans le besoin, aider ceux qui ne savent lire et écrire, travailler, agir, réfléchir, produire des idées, écrire, débattre…Et, dans chacun de nos actes, il faudra mettre l’Algérie et son peuple en valeur et respecter et ses amis et ses « ennemis ». Nous sommes atteints de leurs maux mais nous pouvons guérir, à condition d’agir et agir signifie faire la chose la plus bonne et la plus facile à soi et à L’Algérie.
    Pour finir, je dirai, nous sommes tous et toutes des Benari direct ou indirect de l’Algérie et nous ne pourrons recouvrir notre honneur qu’unit de l’est à l’ouest et du sud au nord. Pour le reste, je suis comme godot: j’attends.
    Fraternellement, un salam amokrane à shav bogni, dra elmizan, amechras, athymghour, iwadhiyen, thizintlazta, echeurfa, ait abdelmoumene, thighilt, maatkas…




    0
  • le kabyle
    11 avril 2010 at 17 h 24 min - Reply

    @Brahim. J’apprécie hautement tes idées généreuses et t’en remercie grandement car elles t’honnorent. En réalité, il n’y a aucun Algérien digne de cenom qui puisse souhaiter du mal à son pays ou qu’il lui veuille une guerre destructrice ! Mais là, à présent, ce sont  »EUX » qui ont dépassé les limites du tolérables… Ce sont  »EUX » qui veulent la guerre totale puisqu’ils sont en train de nous la livrer depuis 62 et même bien avant. Nous, nous ne faisons que nous défendre dans le cadre de la légitime défense. Qu’ils cessent de nous égorger comme des vulgaires gorets et alors là, nous parlerons avec  »EUX » avec un langage pacifique et de paix !

    Concernant l’AIS et autres… permets-moi de ne pas être d’accord avec toi pour la simple et bonne raison que le D.R.S. avait déjà noyauté ce mouvement par un de leurs hommes, Ali MERRAH et il vaut mieux que je m’arrête là, cher frère…

    Quand à Sadek AIT MESBAH, c’est un natif de Michelet ayant des liens de parenté avec la famille BOUCHENE… mais véritable homme retord qui agit sans
    pitié aucune contre ses victimes et c’est bien pour celà qu’il sera choisi par son corps d’armée le D.R.S. pour bien mâter toute véléité de révolte de la part du peuple Algérien ! En un mot, UN VRAI SANGUINAIRE !!! Mais comme on le dit si bien chez nous en Kabylie : A NERAZ ZALA NEKHNOU !!!

    Tanmirth a tass a tass aya g’ma a mokrane.




    0
  • ewing
    11 avril 2010 at 19 h 38 min - Reply

    25000 hommes armées ,c’est un néocolonialisme qui ne dit pas son nom.
    est-ce le retour du clan kabyle d’ouyahya et par consequence les éradicateurs de toufik ????????
    on verra les jours prochains entre le clan d’oujda des islamistes soft barbe FLN belkhdem, et le clan des kabyles majoritaire du drs et de pseudo democrate RCDkhalida toumi and co.




    0
  • Djamel Eddine
    11 avril 2010 at 20 h 02 min - Reply

    @ AmmiSaid
    Je supporte entierement votre intrevention d’une tres grande sagesse et de bonne demarches
    @ Le Kabyle
    Tout a fait, il faudra voir le profile des signataires des accords de mousalaha et reconciliation des deux cotes Arme et AIS, leurs carriere et leurs proprietes materiesl (puisque c’est la fin de leurs actes) avant et apres les conflits. A savoir qu’il ya des gens honnetes qui ont etait malgres eux manipule pour un certain temps avant leurs resignations de ces groupes
    Je prefere les appeler par ces termes:
    *GIA = Groupe d’Infiltration et d’Aneantissement
    *AIS= Arme d’infiltration et de Sabotage
    Video a verifer l’information reporte:
    http://www.dailymotion.com/video/x62qb6_yy-yyyyy-yyyyyyyy-yyyyyyyyyy_news

    Le malheureux de tout le spectacle est le silence et la non denonciation a ce jours des leaders du monde islamique et Imams honnetes a l’encontre des ces organes agissant sous des noms islamiques en servant des obectifs non musulmans en assassinant des musulmans. Sont’ils en confusion ou ont’ils peur de dire la verite de ces organismes souillant l’image de l’islam partout dans le monde?
    Video interview avec Mr Robert Fisk, Correspond britanique au moyen orient sur l’algerie:
    http://www.dailymotion.com/video/x4o7wl_algeria-in-the-great-war-for-civili




    0
  • fess
    12 avril 2010 at 9 h 56 min - Reply

    L’armee francaise avait ses harkis de service et l’armee algerienne a ses patriotes de service, voyez le rapprochement.




    0
  • maarouf
    13 avril 2010 at 12 h 28 min - Reply

    SELON le kabyle :

    Eh bien soit, messieurs les »militaires » !

    NOUS SOMMES PRETS A EN DECOUDRE AVEC VOUS !!!

    QUAND VOUS VOULEZ ET OU VOUS VOULEZ !!!

    Car nous tenons à vouloir vivre LIBRE dans NOTRE pays l’ALGERIE même au prix du plus grand SACRIFICE !!!

    Alors la monsieur le kabyle je peux te dire que tu ferais une tres bonne recrue de la DST ou du MOSSAD car eux meme sont incapables de faire de telles declarations et puis entant que citoyen je ne te donne pas le droit de prendre les armes a ma place je suis capable moi et bcp d’autres de nous defendre et croyez moi nous l’avons toujours bien fait autre chose apres avoir lu tous tes commentaires je trouves que GIA AIS ….. et tous ceux qui appellent a la violence n’ont qu’un seul objectif : le pouvoir vous etes comme eux.Enfin comme on dit entre deux maux il faut avoir la sagesse de choisir le moindre.
    LE PEUPLE ALGERIEN EN A MARRE DE TOUS CES SIECLES DE GUERRE et vous vous en etes a demander des armes je vous invite a lire les journaux pour constater le nombre de crimes crapuleux de paricides fratricides commis a l’arme blanche dans notre pays je vous le dis moins l’algerien est armé et mieux c pour le peuple algerien laissez nous esperer a une algerie sereine pensez a ces jeunes qui n’ont connus que la guerre ;




    0
  • Mazri
    24 avril 2010 at 9 h 12 min - Reply

    Derrière certains propos, se dégage une haine qui de plus n’est basée sur aucun argument avéré.

    Nous avons l’art de hair pour hair. Au point où nous sommes sur le point de théoriser ce comportement de « hair son prochain » (Allah yahdina), au lieu et place de promouvoir « aimer son prochain ». Dire que les généraux sont des voleurs, des assassins, des pilleurs c’est une chose, ca fait partie du discours d’opposants et c’est de bonne guerre. Mais traiter les hommes qui ont pris les armes pour défendre les populations innocentes contre les criminels des GIA et du GSPC de milice ne pourrait émaner que de personne qui s’est éloignée du chemin d’Allah. Allah Yahdina. N’écrivons que des choses vraies, si le pouvoir nous ment évitons de l’imiter si non nous serons pourri comme lui. Salam 3alaykoum




    0
  • Congrès du Changement Démocratique