Édition du
24 March 2017

Nos secrets sont ailleurs

Par D. Ben Salah, El Khabar, 11 avril 2010

Le marché de réalisation des passeports biométriques a été confié à la compagnie Française « operator technology », par le ministère de l’Intérieur. C’en est un clou de plus qu’on vient de pénétrer sur le cercueil de la souveraineté nationale, vu la sensibilité des renseignements qu’on fournira à une compagnie étrangère, d’un pays qui n’hésitera pas un moment à les utiliser contre nous et pour défendre ses intérêts.
Ce sont les mêmes raisons qui ont suscité le mécontentement de l’opinion publique Congolaise après que la compagnie sus indiquée a emporté le marché de réalisation des passeports biométriques des Congolais, et qui a pris pour ça, une avance financière estimée à 7 millions de dollars, avant même qu’elle ne lance ce projet. Le gouvernement de Kinshasa a fait l’objet, alors, de sévères critiques, pour ne pas avoir compté sur ses compagnies locales, vu le caractère « souverain » de l’opération.
Pour établir le constat de l’importance des renseignements à l’ère du nouveau régime international, il suffit de rappeler la vague de colère qui a prit les pays de l’Union Méditerranéenne après que la compagnie « Swift » ait autorisé aux Etats-Unis d’exploiter les données bancaires et renseignements de bourse stockés dans son système électronique en Suisse, sous prétexte de guetter les opérations de blanchiment d’argent par les groupes terroristes. Si celle-ci était la réaction des pays européens développés, dont il est impossible d’accuser de nationalisme restreint, qu’en est-il alors d’un Etat comme l’Algérie dont l’archive est toujours à l’étranger.
L’Etat français est devenu en gardien de nos secrets après l’exclusivité dont il a bénéficiée en vertu de la confiance qu’on a placé en lui, quant on lui a confié le dossier médical du président de la République, quand il a subi une opération chirurgicale au niveau de l’hôpital militaire de Val De Grâce, sur un plateau en or, et sans même qu’il ne fasse appel à ses services secrets pour ce but.
Il s’agit d’un renseignement en or et d’une grande importance stratégique, qui met la partie française en position de force dans chacune de ses négociations avec la partie algérienne, dans le cadre des relations bilatérales pragmatiques où tous les coups sont permis et où il n’y a pas de place aux sentiments.
Le marché des passeports biométriques représente une chance à ne pas gâcher pour la collecte des renseignements actualisés et la création d’une banque de données qu’on utilisera en cas de besoin, en plus de l’énorme archive de l’Algérie que l’Etat français garde et refuse de remettre au gouvernement algérien. Cet archive qu’il utilisera comme moyen de pression pour faire passer ses plans et défendre ses intérêts.
Avec le temps qui passe, le gouvernement français s’est transformé en garant des secrets des gouvernements successifs en Algérie. Il a, également, gardé le secret au nom de « la raison d’Etat », sur l’assassinat de l’activiste et défenseur des Droits de l’Homme, Ali Msili, et sur l’identité des commanditaires de son attentat et responsables politiques qui sont intervenus pour l’évacuer vers l’Algérie. La France garde, également, les listes des biens de la nomenclature et de leurs familles, dans les boulevards des Champs-Elysées et au boulevard de Saint Honoré et autres…sans oublier leurs comptes bancaires dans les banques françaises.


Nombre de lectures : 2469
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir
    11 avril 2010 at 23 h 56 min - Reply

    la souveraineté nationale n’a jamais existée que dans les discours officiels.il est clair que la france garde un droit de regard sur la politique algerienne d’autant plus que ce sont les rejetons de la promotion lacoste qui decident de l’avenir de notre pays.les services français ont merveilleusement travaillé pendant la lutte de liberation nationale.sachant que l’independance était inevitable compte tenu du context politique et social que vivait l’algerie coloniale,compte tenu du fait que l’ére des colonies était revolu,ces services ont anticipé sur la fin de l’algerie française en plaçant des taupes devouées à la france et qui le moment venu devraient passer à l’action afin que les interets français soient toujours préservés dans la région du maghreb.la france coloniale est peut être sortie par la grande porte,mais a fini par rerentrer par la fenêtre.aujourd’hui plus que jamais il appartient aux algeriens de mettre hors état de nuire ce régime par tous les moyens que nous jugerons legaux.un appel devrait être lancer à l’ANP pour intervenir en faveur de notre souveraineté.aujourd’hui tous les algeriens portent une partie de la responsabilité sur notre devenir.nous devons nous acquerir de la dette de nos chouhadas.




    0
  • sbs
    12 avril 2010 at 4 h 00 min - Reply

    C’est incroyable ! Nos tyrans ont vendu le pays (particulièrement à la France).
    TOUT leur est attribué des systèmes de surveillance radar (cf http://www.anp.org/affaireboudiaf/affaireboudiaf.html ) à l’exploitation du jardin d’essai (un jardin !! ne dites pas qu’on ne peut pas s’en charger nous-mêmes !). Avec tout l’argent qu’on a dans les caisses (pour l’instant), on pourrait quand même créer des sociétés nationales (si elles n’existent pas déjà qui s’occuperaient de ça (surtout de domaines aussi sensibles que la fabrication de passeports, emblèmes de la souveraineté nationale.). A la place d’aller se faire soigner dans les hôpitaux (militaires) français, ils pourraient faire construire des hôpitaux dignes de ce nom en Algérie etc. Après toutes les souffrances qu’a vécu le peuple algérien pour se libérer du joug colonial, voilà qu’un système néo colonial se met en place où nous dépendons exclusivement des français (et le pire, si on ne fait rien, ce sera quand il n’y aura plus de gaz et de pétrole).




    0
  • Karima
    12 avril 2010 at 7 h 06 min - Reply

    Pas rien que ca, ils ( les Francais) ne tournent en hmir. Dansle Figaro, a chaque fois que je place un commentaire j’en recois dix pour me faire rappeler qu’Orascom a vendu pour rien la cimenterie aux Francais, que jusqu’a maintenant nos Algeriens courent pour vivre en France.En somme ils insinuent que je devrais me taire vue la cata chez moi en Algerie et la on leur offre un marche pareil c’est un crachat aux visages de tout ceux qui sont morts pour cette terre.J’ai honte de moi honte de ne pas pouvoir faire plus.




    0
  • nomade
    12 avril 2010 at 9 h 14 min - Reply

    lamari ,le legendaire a permis l’installation de radars par des francais surveillant le territoire .
    les passeports biometriques realises par des francais aussi surveillent les algeriens.
    our ass is well exposed .anybody is able to look into it.




    0
  • Alilou
    12 avril 2010 at 11 h 27 min - Reply

    Bonjour a toutes et tous,

    Quand je lis ca je me demande comment nos martyres reagissent dans leurs tombes, ils doivent se retourner dans tous les sens, et on nous rabache le crane a tue tete et on nous assourdit a longueuere de journee de SOUVERAINETE NATIONALE, je continu a fumer du thé le cauchemard continu. Je crois que je vais aller m’acheter un string si ca continu comme ca et jusqu’a quand ca va durer ???????? deja on a plus de pantalon a force de le baisser…… (Sorry mais c’est vrais)

    Bonne journee Ali la pointe…




    0
  • BRAHIM
    12 avril 2010 at 13 h 00 min - Reply

    Si les français n’avaient pas été choisis, la question de souveraineté demeurera quand même car un autre pays occidental aurait pris le marché. Tout le monde sait que l’Algérie n’est même pas capable de fabriquer …. une bicyclette., malheureusement. Notre pays pour l’instant est spécialiste dans l’importation et la corruption où on est les champions du monde …. d’Afrique du nord … !!!! Pour le reste ???? !!!




    0
  • Riadh
    12 avril 2010 at 15 h 08 min - Reply

    @Brahim
    Ce nouveau passeport sera transcrit en français uniquement.
    Bientôt « La marseillaise » au 5 juillet pour la coupe d’Algérie.
    Que du bonheur, monsieur, que du bonheur…




    0
  • Alilou
    12 avril 2010 at 15 h 24 min - Reply

    Meme si la marseillaise n’est pas chanté  »chez nous » elle y est toujours grace aux traitres.
    Je ne sais si je dois envier nos martyres ou etre navré pour eux. La premiere je crois est la meilleurs, ils ont fait ce qu’ils avaient a faire en vrais Hommes et nous vivons en vrais ombres de nous meme. J’espere et je souhaite que je n’ai pas trahi leurs memoire ni les raisons de leur combat.
    Gloires a nos martyres et vive mon pays.




    0
  • diegol
    12 avril 2010 at 15 h 31 min - Reply

    passeport biométrique !!! la NASA ou quoi ? , nous avons des informaticiens capable de le réalisé mais Hélas le but de le faire reste indéfinie !!!!!!!!




    0
  • sbs
    12 avril 2010 at 15 h 42 min - Reply

    @ BRAHIM:

    « Même pas capables de fabriquer une bicyclette »: C’est malheureusement vrai, mais c’est parce qu’on nous impose de ne rien faire sinon que de consommer: L’Algérie dans les années 80 était aussi développée que des pays comme l’Espagne ou la Corée du Sud; qu’est-ce qui s’est passé depuis? Les DAF et notamment Belkheir ont travaillé à nous détruire: Les usines qu’on possédait ont été brûlées (sauf celles des généraux) sous prétexte de « terrorisme »; les intellectuels ont été chassés voire assassinés par les « terroristes »…
    Et c’est toujours le cas aujourd’hui: TOUS les secteurs d’activité sont verrouillés par nos généraux importateurs.
    Voilà pourquoi aujourd’hui on ne produit rien.




    0
  • Yacine
    12 avril 2010 at 17 h 29 min - Reply

    Les secrets algériens sont de type Polichinelle

    Il n’y a pas que la question de la petite santé du président qui pose problème de la souveraineté nationale. Il y a le déficit de patriotisme et de fierté nationale qui caractérise beaucoup de hauts fonctionnaires de l’Etat dont raffolent les services de renseignement étranger. La haute trahison dans le cercle du pouvoir et de l’Administration algérienne était chaleureusement saluée par une étude de la CIA. L’intelligence dont ont fait preuve des personnalités proches de Houari Boumediene au moment de sa terrible maladie a été signalée comme un exemple de coopération jamais rencontrée par cette agence dans un rapport qu’elle a mis en ligne après que le sceau du secret-défense ait été levé. Leur informateur leur rapportait quasi instantanément le développement de l’état de santé du président qui se targuait d’avoir créé un Etat qui ne disparaît pas avec les Hommes… Pendant qu’il agonisait et avant même qu’il rend l’âme, la traîtrise hauts commis de l’Etat non démocratique est devenue un cas d’école (*). 30 après sa disparition, un ministre de la justice déclara récemment solennellement et le plus normalement du monde devant un parterre de députés qui ne bronchaient pas, que le président, peine à trouver 6 personnes intègres et honnêtes pour composer un énième organisme pour lutter contre la corruption qui ronge encore la carcasse de l’Etat. Cet organisme devait voir le jour après que l’ONU ait donné des coups de pieds à l’Etat algériens pour lui rappeler ses fonctions principales.
    Un Etat meublé par des corrompus est un Etat bananier donc ouvert à toutes les ingérences des puissances extérieures. La traîtrise commence par le déficit de fierté nationale, le déficit de l’amour propre, passe par la corruption et finit par vendre le pays au plus offrant au plus sécurisant. Si demain, le scénario de l’Irak se produit en Algérie, je ne donnerai pas cher à la résistance de l’armée algérienne. Non pas qu’elle recèle des patriotes, mais qu’elle est en très mauvaises mains qui ne font que la flatter pour mieux enfoncer le peuple dans l’indignité et la soumission.

    Concernant la carte d’identité et le passeport biométrique, même si une société algérienne prend en main sa gestion, il est fort à parier que l’Algérie est très mal préparée pour cette technique qui nécessite des équipements électroniques de pointe dont le savoir-faire échappe aux Algériens. A l’instar des équipements médicaux, la maintenance de ces équipements serait confiée de toute façon à des sociétés étrangères. Et là forcément notre « souveraineté nationale » en prendrait d’autres coups. Sans parler les pannes qui pourraient surgir dans les appareils de contrôles des documents biométriques au niveau des aéroports. La répercussion de ces pannes provoquerait un bordel infernal au niveau des aéroports avec des conséquences en chaîne insupportables. Des conséquences à la fois humaine et financières.

    * : http://www.fas.org/irp/cia/product/remote.pdf




    0
  • Kestadi ?!
    12 avril 2010 at 18 h 06 min - Reply

    Nous lisons quelque part que :

    « Si les français n’avaient pas été choisis, la question de souveraineté demeurera quand même car un autre pays occidental aurait pris le marché. »

    Objection ! Les Français ont été cautionnés et leur « offre » avalisée, par des prévaricateurs, agents de l’étranger aux mains moites, aux dessous de tables, à l’haleine fétide de dents creuses, au chancre mou, à l’urine de fauve, au pet de nonne, et au sang de purin. Une caste de type mafieux aux ordres de la finance.

    La France, pays « de grande civilisation », sait se montrer reconnaissante à l’égard de ses anciens « indigènes » et témoigner sa « gratitude » à l’instar d’un Sarkozy ,premier homme de l’Etat français qui a remis en catimini (tout de même !) la légion d’honneur française ( 1) au fils et successeur du dictateur africain Omar Bongo.

    Quant à ridiculiser, avec une insoutenable légèreté qui confine à de l’ethnomasochisme, l’Algérie de ne n’être pas en mesure de « fabriquer une bicyclette », c’est faire injure à ces milliers de jeunes ingénieurs,fils et filles du pays qui végètent sur place ou s’exilent pour monnayer leur savoir!

    ( 1 )Source :
    NICOLAS SARKOZY REMET EN CATIMINI LA LEGION D’HONNEUR FRANCAISE A UN DICTATEUR GABONAIS . Par Bruno Ben Moumamba.
    L’ordre national de la Légion d’honneur est la compagnie honorifique qui, avec le grand chancelier de l’ordre et le grand maitre, est chargé de décerner la plus haute décoration honorifique française. Elle a été instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte. Elle récompense depuis ses origines les mérites éminents militaires ou civils rendus à la France.

    http//moubamba.com/nicolas-sarkozy-remet-en-catimini-la-legion-d’honneur-francaise-a-un-dictateur-gabonais/




    0
  • BRAHIM
    12 avril 2010 at 19 h 13 min - Reply

    @Kestadi ?!, j’aime autant que toi l’Algérie ne t’inquiète pas car sinon je n’interviendrai pas dans ce blog. Quand je parle de bicyclette, j’espère que, comme tu es un intellectuel, tu comprends cette « allégorie ». Pour le reste j’espère que tu intègre tout de même, que malgré justement les compétences reconnus (nationalement et internationalement) des cadres algériens, il y a des « gens » , que tu connais , qui font en sorte que notre pays n’est pas encore capable de fabriquer sa propre « bicyclette ». Je te prie de bien vouloir ne pas nous faire croire que tu ne comprends ce que je veux dire par cette image peut être exagérée! Comprito amigo !!!!




    0
  • BRAHIM
    12 avril 2010 at 19 h 39 min - Reply

    Irham babakoum yal khaouya, à quoi çà sert de se faire des fanfaronnades pour chatouiller notre égo d’algérien patriote alors qu’après bientôt 50 ans d’indépendance et des recettes pétrolières que beaucoup de pays nous envient, on ne peut pas reconnaître l’échec du FLN et des généraux. Ce n’est pas insulter l’Algérie ni ces cadres que de le reconnaître BON DIEU. L’Algérie ne doit pas être ce qu’elle est aujourd ‘hui ! On est en situation d’échec, il faut le dire. DONC IL FAUT CHANGER LES CHOSES. De quelle manière ? Au minimum en changeant le régime. Vers quel autre système ? Certains, comme ceux de « l’appel au peuple algérien » proposent des solutions. Aux autres de proposer autre chose. El mouhim, cà ne peut pas continuer comme çà !!!!! Cà ne sert à rien de se lancer des fleurs pour le plaisir !




    0
  • citoyen
    12 avril 2010 at 21 h 34 min - Reply

    le pays ne se releveras pas de cette enorme echec, resultat de boutef et consorts.




    0
  • Kestadi?
    12 avril 2010 at 22 h 18 min - Reply

    @Brahim

    Votre « allégorie » n’est pas « exagérée » mais l’expression usitée, coutumière et réductrice d’une opinion incrustée, gravée dans nos mentalités : l’image d’une sorte d’incapacité « génétique » des Arabes à s’adapter à la modernité (outil ) , à devenir autonomes et à se libérer de la tutelle de la technologie occidentale. C’est donc tout naturellement que cette litanie regrettable agace plus d’un et n’apporte rien de constructif au débat. En tout cas, à tout le moins, maladroite et gratuite.

    Encore une fois ,car je l’ai déjà dit sur ce site, les pensées personnelles, les imprécations et autres bavardages, la religion rabaissé au niveau de tout un chacun ne sont plus de mise. Il nous appartient de ne pas nous consacrer à l’invective, aux récriminations et autres formes de procès. L’heure est à la prise de conscience, à l’éveil d’un monde sans pitié et sans sourire, un monde où seul le droit du plus fort prévaut . Un « monde nouveau » où une « élite » composée de financiers internationaux et de philosophes ont programmé et mis en application « une feuille de route » qui consiste imposer aux peuples, par le fer et par le feu, ce qu’ils doivent faire, dire et par-dessus tout , ce qu’ils doivent penser. Pour s’en convaincre, il suffit de les écouter. Alors écoutons les, voulez-vous ?

    « Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer ». Dixit Sarkozy Nicolas.

    Comment faut-il vous le dire ?! Je souhaite ne pas polémiquer et conclure en insistant sur le fait majeur , qu’il appartient à chacun de nous d’en tirer les conclusions qui s’imposent d’elles-mêmes.




    0
  • BRAHIM
    13 avril 2010 at 12 h 41 min - Reply

    Kestadi? si tu t’es senti visé et offenser je te pprésente toute mes excuse. Mais s’il te plait dit moi si c’est « l’invective, la récrimination et les autres formes de procès » qui ont fait que l’Algérie au stade de la dictature, de l’absence de l’Etat de droit, de l’absence de dictature, de la fuite de la matière grise, de la transformation de notre pays en ventre importateur, de la corruption, de la hogra etc… J’espère que tu sais que même notre plus grande entreprise nationale qu’est Sonatrach importent la majorité de ses services pétroliers, communication, études etc… etc… Jusqu’à présent j’ai parlé de l’Algérie mais jamais et à aucun moment « des arabes ». Je n’ai jamais dit que les arabes sont des fainéants et qu’il n’ont pas de savoir faire. Il faut recentrer le débat là où il a commencé.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique