Édition du
30 March 2017

Émeutes : Semaine de colère à Bouira

El Watan 16 avril 2010

En six jours, cinq actions de protestation ont eu lieu dans plusieurs régions de la wilaya de Bouira. La première action de rue a été signalée dans la commune de Sour El Ghozlane, à une trentaine de kilomètres au sud de Bouira, où des centaines d’habitants des différents quartiers sont sortis dans la rue pour protester contre la dégradation de leurs conditions de vie.

Ils ont ainsi observé plusieurs rassemblements devant le siège de la mairie en réclamant l’inscription des projets d’aménagement urbain dans leurs quartiers. Une contestation qui a amené le président de l’APC à déposer sa démission. Démission à laquelle le wali n’aurait pas donné suite. En outre, le début de semaine a été marqué par une autre démonstration de force de la population à travers plusieurs communes de la wilaya. Deux sièges d’APC ont été fermés par des citoyens à Taghzout et à Aïn Lahdjar. Les habitants du village de Merkala (Taghzout) et ceux de Ouled Mhiya (Aïn Lahdjar) sont passés à l’action en bloquant tout accès aux élus et en réclamant la présence des chefs de daïra.

La RN8 a aussi connu des perturbations de la circulation à cause des manifestations, cette semaine, à Dirah et à El Hachimia. A Dirah, à l’extrême sud de la wilaya, des habitants du village d’El Gouba, pour défaut de réseau de distribution de gaz naturel, ont procédé à la fermeture de la RN8 durant toute la journée de dimanche dernier. Une situation qui a contraint les services de sécurité à intervenir pour libérer la route. Quatre manifestants ont été interpellés puis relâchés quelques heures plus tard. Mardi dernier, c’était au tour des jeunes chômeurs des localités de la daïra d’El Hachimia de passer à l’action. Ils ont barricadé la RN8 durant toute la journée à l’aide de pneus enflammés et autres troncs d’arbre.

Par Amar Fedjkhi


Nombre de lectures : 1793
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir
    16 avril 2010 at 17 h 45 min - Reply

    malheureusement aucune opposition n’est capable de prendre en main ce genre de protestation.une coordination est plus que jamais indispensable.il est urgent de parler d’une même voix car les émeutes isolées ont vite fait d’être maitrisées.




    0
  • waghzen
    17 avril 2010 at 0 h 29 min - Reply

    Malgré que ces escarmouches ne peuvent bouger un seul poil de cheveux de la mafia, n’empêche que c’est un bon depart. Reste à réunir les algeriens sur un même objectif, à savoir chasser cette racaille qui nous gouvernent depuis 1962. J’espère qu’un jour une manifestation grandiose se déroulera à alger pour ébranler les vautours jusqu’à ce qu’ils lacheront prise et rendraient les clefs au peuple.
    Salam




    0
  • Congrès du Changement Démocratique