Édition du
18 October 2017

Constantine, l'art et la manière…



Constantine. « Medinet el hawa », anciennement Cirta, la capitale de la Numidie, celle du Roi Massinissa.
J’ai eu la chance d’y dépenser mon adolescence, et d’y consumer ma jeunesse, dans l’atmosphère languissante, mais d’une vivacité d’esprit qui fuse de toutes ses vielles ruelles, où l’art et la subtilité sont le souffle et le rythme de vie.
Nulle part ailleurs, dans toutes mes errances, hormis Tlemcen, dans des déclinaisons différentes, je n’ai connu un tel raffinement des mœurs, un penchant aussi naturel pour les arts, pour l’esthétisme, où la subtilité et la délicatesse sont érigées en modus vivendi. Une ville construite sur un abime, en dedans d’une histoire millénaire, où les quartiers les plus populaires sont des pinacles d’aristocratie. Où les plus fines manières doivent se frayer le devoir de ne pas paraître vulgaires.


Nombre de lectures : 2186
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • sarah
    19 avril 2010 at 10 h 47 min - Reply

    puisque vous le dites!




    0
  • adel133@hotmail.com
    19 avril 2010 at 15 h 45 min - Reply

    ya hasra….ce qui fut n’existe malheureusement plus.essouika est en ruine et constantine nouvelle version est une immense rurbanité qui ne donne que le cafard.




    0
  • elbaz mary-claude
    20 avril 2010 at 9 h 16 min - Reply

    merci pour cette belle promenade en musique.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique