Édition du
22 July 2017

Oran: L’important c’est que les étrangers ne les croisent pas


Le commissariat du 16ème arrondissement de la sureté urbaine d’Oran a chargé un officier d’une seule et unique mission, à savoir, la poursuite des jeunes qui vendent du tabac sur les trottoirs de la ville, dans le périmètre de la compétence de ce commissariat. Cet officier, a-t-on indiqué, circule à bord d’un véhicule de la police pour s’assurer que les trottoirs sont vide de vendeurs de tabacs que les étrangers ne devront pas croiser lors de la 16ème conférence internationale sur le gaz naturel liquéfié.
El Khabar


Nombre de lectures : 2051
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir
    18 avril 2010 at 14 h 36 min - Reply

    caracteristique typique du régime:le faux semblant.on cache notre misére aux etrangers comme si ses derniers ne nous connaissaient pas assez.c’est cet esprit là qu’il faut éradiquer.




    0
  • sbs
    18 avril 2010 at 15 h 06 min - Reply
  • citoyen
    18 avril 2010 at 15 h 56 min - Reply

    bravo la police « citoyenne » bravo continuez vous etes ds le droit chemin, u pays abyssales.et c pas fini.




    0
  • PhD
    19 avril 2010 at 19 h 00 min - Reply

    Ce qui est surprenant, ce sont les moyens completement disproportionnés que cette conference mobilise. J’assiste souvent a des conférences de 2000 ou 3000 personnes dans d’autres pays…et les autochtones ne savent pas ce qui passent dans leur ville. A Oran, on a meme arrété les activités du Port. Alors que le ciel européen est vide et que nos compatriotes bloqués dans l’ouest algérien n’ont pas de moyen. C’est quoi ce b… ? une conférence et rien de plus. Mais les decideurs du ministere et de SH sont des makhlou3ines. C’est une conférence gérée comme un ouaada, une zerda. Si seulement l’Algerie etait a l’honneur du coté scientifique !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique