Édition du
22 July 2017

MAK, une initiative sans nuances: le séparatisme…


Respectueux de la volonté de la Kabylie qui a massivement répondu à notre appel aux trois marches de la liberté de ce 20 avril 2010 à Vgayet, Tuvirett et Tizi-ouzou,

En ma qualité de président du Mouvement pour l’Autonome de la Kabylie
J’ANNONCE SOLENNELLEMENT LA CREATION D’UN GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE (GPK).

« Il aura pour mission de mettre en place les institutions officielles de la Kabylie et de représenter celle-ci auprès de la communauté internationale. Il durera jusqu’à la reconnaissance officielle de la Kabylie en tant que peuple et en tant que nation par l’Etat algérien. » Signé : Ferhat Meheni


Nombre de lectures : 2362
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • samir
    21 avril 2010 at 23 h 38 min - Reply

    c’est d’un ridicule incroyable.il signe sa propre condamnation.je n’ai pas de mots pour qualifier cette energuméne.bravo meheni,tu donnes une raison favorable au régime de serrer un peu plus la vis.pauvre de toi,par ton irresponsabilité,par ton egoisme,le régime va detourner l’attention du peuple vers ce faux probléme.si tu étais sincere tu aurais rejoins l’ensemble des algeriens dans leurs luttes contre le régime.tu ne representes que toi même.une fois que ce régime aura reussit à appaiser les tensions,il t’eliminera en moins de deux secondes et le coup viendra de tes proches.ne crois pas que tu es en securite en france et dis toi bien que les français savent ou est leur interet.




    0
  • moufdi
    21 avril 2010 at 23 h 41 min - Reply

    YAKHI KHORTI -UN EX-CHANTEUR ANNONCE LA CREATION D’UN  »GOUVERNEMENT »POUR 300 VOYOUS !




    0
  • le kabyle
    21 avril 2010 at 23 h 43 min - Reply

    Galette Pleine (de) …. !
    Voilà ce qu’est ton G.P.K.

    Nous savons pour qui tu roules
    O big boughyoule !

    Pour tes vrais Maques
    Qui te maquent
    Toi, et ton MAK !

    Etrouh wine t’rouh
    Ya qetal errouh !
    Wa laou tetkhaba fi dar khali MOUH
    Nedjabdouk bèle koulab ki mesmar dial el louh !

    Lakhbère i djibouh etwala…




    0
  • rachid bakalem
    22 avril 2010 at 0 h 21 min - Reply

    Ferhat Meheni,
    Vous êtes un pauvre type, un imbécile heureux!!!

    El Dib




    0
  • AKVEYLI
    22 avril 2010 at 0 h 41 min - Reply

    toi l’ennemi de notre peuple kabyle,la kabylie se souviendra de toi…..




    0
  • Ammisaid
    22 avril 2010 at 1 h 48 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir ou bonjour
    Voilà comment en crée une nation, sans peuple, à gouverner. C’est ce qu’avait fait les Dafistes, un jour d’été splendide et incroyable. Incroyable, c’est à dire, qui avait imaginé qu’un jour, la misère allait vaincre l’opulence, la science et la puissance. C’est vrai, c’était une misère spéciale: La misère des zawalis aux coeurs (tous les coeurs ou si voulez la majorité avait le même coeur, le coeur de la soumission à son créateur), sincèrement, humble, digne, fière et libre de tout autre que leur seigneur. Le coeur du musulman convaincu avec une barbe ou sans une barbe, avec le voile ou le foulard, avec la chachia ou le turban, avec un fusil ou un couteau, avec une femme ou célibataire, avec un père ou sans mère et vice versa ou sans l’un ou sans l’autre, avec la nuit ou avec la nuit, avec l’argent ou avec qui a très faim, avec le civile ou le militaire, avec un berbère ou un arabe, avec tout chacun avait…C’est à dire tout avait été offert à l’Algérie. Pour qu’elle devienne libre, libre, libre comme un oiseau dans les aires, un lion dans la jungle, un poisson dans l’eau. Un espoir de mille ans, grand, déterminé, courageux et mur s’était soulevé pour chasser la tristesse, la pauvreté et l’ignorance qui lui était imposé d’une façon très violente et très puissante. La kabylie n’était que l’un de ses bras armés qui s’était combattu jusqu’à la libération totale du corps auquel elle était unie, le corps de l’Algérie. Elle avait libéré avec l’aide de tout le reste du corps tout espace occupé, alors, comme voulez-vous, qu’elle puisse vouloir de lui se séparer ? Un bras sans le reste du corps, il ne pourra rien faire! Est-ce qu’un corps sans ses bras pourra construire loin? Je ne le pense pas. Regardez cette Algérie que le dafistes ont construit. Elle est laide de toutes leurs laideurs. Les laideurs du crime, de la trahison, de la tricherie, de l’hypocrisie, de la jalousie, de la folie du mensonge, de cet orgueil qui se prend pour le plus grand de l’unique, le tout puissant, la lumière des cieux et de la terre et ce qui a entre eux(Imaginez un jour dans la vie des humains une journée sans lumière: toutes les lumières: la clarté, l’intelligence, la bonté, la fraternité, la solidarité, la piété, la simplicité, l’humilité, la liberté, la vérité, la justice, le pardon, la patience, le respect, la sagesse, la tolérance, Alhmdou li Allah kayen woula ma3lich, Ahl Allah, akhlak li yehbouhoum rebi AL3ALIMINE, les remèdes à tout les maux de l’âme et à toutes les passions des jouissances perverses de cette âme envers la vie. La vie matérielle, celle qui mange l’univers et qui se met à crier aux voleurs, à la misère, à la peur, à la douleur, au malheur…mais, tout n’est que mensonge. Il a tout mais il pleure. Rien n’accouche que de rien et il a pour père:rien et pour mère: rien. Mais, s’il essaye ou s’il est atteint de la maladie des grandeurs, il va détruire tout ce qui lui sera meilleur ou uniquement ce qu’il croit lui être meilleur. Rien n’est capable de régner que sur rien. Alors et donc, il assassinera tous ceux et toutes celles qui seront plein. Détruire le plein afin qu’il devienne rien. Dans la république des riens les riens les plus viles deviennent rois. Et, celui ou celui qui n’est pas détruit, exilé, emprisonné, il ou elle deviendra le serviteur du rien, le rien là, qui veut tout pour rien. Pour rien du tout! Chaque rien croit être le plein dans la république d’al (ahl)riens. Il veut ou elle veut la laïcité, il ou elle veut la chariaa, il ou elle veut les deux, il ou elle veut même inventer un autre modèle sortie directement des laboratoires ou les pleins sont transformés en des riens dociles et malins, mais, chargé d’un venin qui détruira tout plein ou qu’il soit, quel qu’il soit et d’où il vient. Chaque rien au fait rêve de devenir une république à lui seul puisque rien n’a d’importance dans une nation de riens. Dés fois, c’est la maladie la plus grave, c’est quand les pleins qui sont restés pleins sont convaincus qu’ils ne pourront rien pour se défaire de ses riens qui se prennent pour des pleins. Il n’y a pas de musulmans, il n’y a pas d’arabes, de chaouis, de mozabites, de kabyles, de minorité, de majorité, de plus ça ou ça…si nous continuons à rester des Al(ahl)rien. Nous avons accepté de diviser l’ancien plein, celui des moudjahidines et du peuple, celui du sacrifice pour la dignité, la liberté, la justice, la solidarité…dans les cadres des principes d’une unité, presque, parfaite, au point que les riens nous ont rendu des AL(ahl)riens. Appel du 19 mars, FFS, syndicats autonomes, benbitour(peut-être), les musulmans, les kayles,les oranais, les intellectuels d’ici et d’ailleurs, les moudjahidines sincères et encore vivants, les civiles et les militaires qui aiment leur pays, les pauvres, les célibataires, les harragas, les mellouks connus ou anonymes, les zawalis, les veuves, les familles des disparus, les victimes de tout, les exilés forcés ou désirés, les associations, les sdf…n’arrivent pas à savoir qu’ils constitueront une force qui ne fera rien pour se débarrasser des riens, à la condition, qu’ils s’unissent comme ils étaient unis les anciens. Ceux qui avaient libéré l’Algérie mais qui avaient été colonisés, immédiatement, par des riens qui avaient prétendu qu’ils étaient pleins, de bonne volonté, pour nous rendre tous et toutes pleins, alors, que nous n’avions jamais été autant plein.
    Ils avaient pris l’Algérie et ils nous ont rien laissé de biens. Ils ont tout pris et ils continuent à dire qu’ils n’ont rien volé, qu’ils n’ont rien fait, qu’ils n’ont rien exigé, qu’il n’y a rien et qu’il n’y aura rien. Il n’y aura rien, c’est certain, tant qu’ils seront là. C’est votre ennemi qui vous a appris l’art de devenir votre propre ennemi et l’art de vous trouvez un ennemi qui a été et qui est encore votre ami, votre voisin, votre proche, votre gendre, votre prochain, votre frère, votre oncle, votre voisin, votre compatriote, votre compagnon d’un destin commun…Vos divisions sont une malédiction pour votre pays ! Vos querelles ne sont rien d’autre que les suggestions de votre imagination ou de l’illusion! Désire pour l’Algérie sinon ne fait rien ! Arrêtez de dire je suis si tu es encore rien ! Si tu veux devenir quelqu’un réunis toi à tous les riens car c’est l’unité qui les rendra pleins ! L’Algérie t’appartient, il ne faut la changer avec rien, sinon tu deviendras rien ! C’est une union parfaite des points qui peuvent dessiner quelqu’un ! Prends un crayon et essaye, tu verras ! L’islam, l’arabe, le berbère, le pétrole, l’uranium, nos montagnes, notre désert, nos douars, nos gourbis, nos villes, notre histoire, nos valeurs ancestrales…ne sont pas nos ennemis mais c’est avec eux ne le deviendront si nous oublions notre vrai ennemi: la vipère (lafa3) de sept têtes qui se renouvellent à chaque fois qu’une tête est éliminée (souvent d’une mort naturelle). Elle inoculera son venin dans nos coeurs jusqu’à ce que nous devenions toutes et tous des riens. Unissez-vous et laissez ceux qui n’ont rien compris à l’affaire faire leur union de rien, leur nation de rien, leur république de rien, leur parti de rien, leur syndicat de rien, leur journaux de rien, leur députés de rien, leur ministre de rien, leur président de rien…avec lesquels nous sommes devenus AHLRIENS. Si je vous ai heurté dans vos convictions, vos croyances, vos idées…c’est rien, je suis votre frère qui croit dire quelque chose en disant et en écrivant que rien.
    Fraternellement et respectueusement à toutes et à tous




    0
  • MissTmourt
    22 avril 2010 at 3 h 45 min - Reply

    Il n ‘y a plus de doutes: la santé mentale de monsieur Meheni est vraiment atteinte…..




    0
  • D B
    22 avril 2010 at 9 h 09 min - Reply

    Tout bien pesé, je crois que nous devrions ignorer totalement cet »évènements » et ne pas en parler du tout.
    Pour une fois la presse algérienne a adopté une mesure salutaire: elle a traité ce sujet comme un non évènement et n’en a pas fait la moindre allusion. Considérons que c’est une initiative farfelue d’un simple particulier qui s’est mandaté lui même pour représenter une population qui se désintéresse totalement de ses initiatives.
    Je propose donc de retirer les topics qui évoquent ce sujet. Nous avons des choses sérieuses à discuter.
    DB




    0
  • benlamine
    22 avril 2010 at 16 h 02 min - Reply

    j’ai reçu l’info je voulais dire beucoup de chose mais apres avoir lu le commentaire de AMMI SAID je croie que RIEN ne reste a dire et du fait j’adhere PLEINement a la propositio de D B de retirer les topics qui évoquent ce sujet. Nous avons des choses sérieuses à discuter.
    benlamine




    0
  • el-amel
    23 avril 2010 at 11 h 23 min - Reply

    Chante mhenni, chante l’hymne pour « flouss, flouss, et beaucoup flouss… ». Après le fichage du « passeport biométrique » ordonné au serviteur zerhouni, c’est l’entrée en scène du pion mhenni pour annoncer la création du gpk à Paris qui coïncide avec l’urgence sur l’interdiction du niqab, et voilà que deux « touristes » sont kidnappés au Niger par des qaidaistes. Toute cette agitation est précédé d’un colloque sur « l’europe, les états-unis et la méditerranée », et le projet que l’ump a mis en marche en méditerranée et qui doit aboutir quelque soit les moyens de pression adoptés : c’est l’upm. Et des pays de la rive sud, notamment l’Algérie ferait de la résistance à ce projet, qui est un projet économique pour l’europe, c’est à dire un projet pour le business et la ghettoïsation des pays du sud. Le « Miracle de l’upm » est de placer l’Afrique sous son contrôle. Une réunion se tiendra le 7 juin à barcelone, et cette journée doit marquer la page d’histoire ratée de la « mission civilisatrice » par un projet historique néo-colonialiste « phénoménal »: « une chance pour l’europe » umpiste. Le futur président umpiste euro-méditerranéen doit peser sur le plan international : la marche de l’empereur pour dominer le monde s’ouvre par un art de guerre de la pensée unique : diviser pour régner. Le futur empereur pour un nouvel ordre mondial mise sur deux cartes : Le complot contre l’Algérie est la carte mhenni pour semer le désordre en kabylie. Et la loi urgentiste interdisant le niqad pour stigmatiser les Musulmans.




    0
  • Yacine
    23 avril 2010 at 15 h 28 min - Reply

    Ce nouveau coup fourré d’un autre algériens m’inspire la métaphore suivante:

    L’odyssée de Bouteflika

    Battant pavillon corsaire et secondé par un équipage de forbans distingués, Si Abdelkader El Mali, un vieux loup de mer, dirige fièrement l’Algérie sur un rafiot déglingué et chargé de lingots d’or. Il n’a ni compas, ni carte, ni boussole; il navigue à vue quelque soient les conditions. Pour mieux montrer de quoi il est capable, il insiste à bourlinguer dans une mer dangereuse pour la navigation. Un endroit fait de récifs, de puissants courants, de maelstroms, parsemé de mines flottantes et infesté de requins. Mais les dangers, notre amiral en chef, ça le connaît, il est intrépide malgré son âge.

    Dernièrement, il eut, parmi les voyageurs à bord, des mécontents qui considéraient qu’ils n’ont pas accès à l’or comme lui et son entourage et que de misérables Algériens vont perdre la langue. Alors, ils sautèrent par-dessus bord du rafiot, partirent sur des embarcations de fortune et trouvèrent asile sur de grands bâtiments de guerre battant pavillon tricolore qui les accueillirent à bras ouverts. Après des négociations secrètes avec le commandant de ces navires, qui s’apitoya sur leur langue, les mutins réussirent à obtenir le droit de tirer à vue sur le rafiot de Si Abdelkader El Mali en utilisant les grands moyens de leur hôte. Ils firent même le vœu de recevoir un traitement digne de leur race et qu’il fallait distinguer de celle des bougnoules. Ce à quoi leur hôte s’empressa d’accorder maintenant qu’il comprit toute la richesse de la culture des mutins, chose qui était difficile à s’en convaincre quand, jadis, le drapeau tricolore flottait sur le vaisseau du raïs. Le commandant français promit d’intégrer la culture et les chants des mutins dans sa propre culture et obliger ses compatriotes à apprécier et à se trémousser au rythme de la musique des mutins. Un nouveau Charles Aznavour français va naître, et ses chants vont émouvoir toute la France. Un jour les deux parties émirent l’espoir de voir le drapeau des mutins flotter côte à côte avec l’emblème tricolore et celle de l’étoile de David (cela va de soi) à 100 km d’Alger.
    Voyant la trahison des uns et les convoitises des autres, le raïs pensa à répliquer à cette ingérence flagrante dans ses affaires intérieures. Il eut l’idée, comme au bon vieux temps, de… prendre langue avec des rebelles corses, bretons ou basques pour tirer sur les navires français à partir de son rafiot, mais affaiblit par la maladie, le désordre et l’indiscipline régnant dans la soute et sur le pont de SON rafiot, il n’a pas pu attirer les rebelles français au bord de son navire. Alors, il opta pour une autre solution qu’il connaît sur les bouts des doigts : faire le mort jusqu’à la mort. Il tourna le dos à tous ces complots et continua sa dérive odysséenne jusqu’au bout, contre vents et marées.

    Devant tous ces dangers, le capitaine algérien fit une grande promesse à tous les passagers de son navire qu’il considère comme ses compatriotes. Il promit solennellement que s’il arrive à rendre l’âme avant que le navire ne fasse naufrage, il mourra la conscience tranquille. N’est pas moudjahid qui veut. Kayen mout wahda we rabi wahed pardi! D’ailleurs pour le repos total de son âme, il s’est engagé aussi à finir sa vie de la même manière que tous ses frères algériens, quelque soit l’hôpital algérien dans lequel il mourra : Val-de-Grâce, Salpetrière, ou à Neuilly l’hôpital qui fut honoré par Zerhouni. Impossible, donc, de faire oublier l’amour du peuple à cette âme généreuse et patriotique qu’est Si Abdekader El Mali.




    0
  • brahmi16
    23 avril 2010 at 20 h 18 min - Reply

    «  »je ne suis pas d’ accord avec vous, mais je me battrais pour que vous puissiez le dire » », quelle generosité, quelle noblesse de l’ esprit, une conscience ,une humilité, une lucidité,et j’ en oublie.Apotre de la raison ? Voltaire, que je porte a votre meditation.Laissez les s’ aimer…..cela à propos de Ferhat,ne condamner pas avant de comprendre(Descarte).amities à tous en particulier à D.B.




    0
  • Afrox
    23 avril 2010 at 22 h 08 min - Reply

    Azul.
    Il est vrai que, d’apparence, cette proclamation d’un gouvernement de Kabylie est ridicule à voir la timide mobilisation lors de la commémoration des évènements du 20 avril 80 et des évènements du printemps noir 2001. Mais,il faut avouer que dans tout ce que endure l’Algérie de la part de ces dirigeants ce n’est n’est pas aussi ridicule que cela.
    Une chose est sure, du moins pour moi, la Kabylie a donné de son mieux pour l’Algérie d’hier et donnera plus pour l’Algérie de demain. Et qu’il n’est pas exclu que cette revendication d’autonomie soit la contribution que fera la Kabylie pour l’Algérie moderne… ça seul l’avenir nous le dira. Aussi, s’il n’y a pas, en cette circonstance de commémoration, ce qui légitime cette revendication d’autonomie dans la forme dans le font tout la justifie du déni identitaire au sectarisme primaire en passant par une arabisation insensée le Kabyle se sent menacé; il y a péril en la demeure.
    Il y a ceux qui me dirons qu’il y a des partis. je leurs rependrais qu’il y a long temps qu’il ont perdu leur crédibilité en tant qu’opposition réelle au pouvoir d’Alger et que le chemin de la dignité nous impose de nous dépasser et de dépasser cet archaïsme qui repose sur légitimité historique qui a trop servi à mener le pays ver la dérive.
    Pour finir, j’invite les animateurs de l’appel du 19 mars à engager une réflexion sur ce que pourrait être une Algérie de demain dans le cadre d’un État fédéral ou autonymique des régions et les opportunité de cela face a ce régime indigne.
    Ulayɣer ad yehder win ur ngereb asiger ufud;
    ulayɣer yir bnadem ad inecceṛ deg wid ttibnan s lmaqsud. Ainsi parlais lounes. Tannemirt.




    0
  • Koulou
    24 avril 2010 at 3 h 06 min - Reply

    @Mr. Ferhat M…
    Quand on veut faire de la Boulitique,il ne faut pas singer les autres.Vous êtes tellemet rendu petit de corps et d’esprit que vous vous rappetissez aux yeux des Kabyles en pensant faire de la Kabylie un état microscopique qui serait la risée des autres nations. Considérant un seul instant que la Kabylie serait un jour un état autonome ce qui n’est pas le cas et ne le sera jamais pour les raisons évidante que l’on connait.le cauchemar qui vous hante vous emménera droit à l’asile des fous et vous finirez aux oubliettes par vous arracher les cheveux s’il vous en reste d’ici là.Si vous vous êtes inspiré du Québec pour faire des déclarations aussi débiles le chemin est long et n’aboutis nul part.Pour les gens qui ne connaissent pas le Québec c’est une province du Canada qui aspire à une séparation mais qui veut garder tout avec la Canada c-à-d le dollar,le commerce,les frontières libres etc…; en un mot on veut la séparation mais en même temps on veut garder nos relation avec le reste du Canada et Mr. le ASSHOLL veut les singer.Le FLQ (Front de Libération du Québec)a prit ses racines en Algérie du temps de Boumédiène dans les années ’70. Donc à vous d’en juger.Ce que déclare Le MAK c’est exactement dans la même lignée que le québec.Il a pris une photocopie des déclarations du FLQ pour les appliquer en Kabylie et ça ne m’étonnerais pas qu’il reçoit des conseils de leurs parts aujourd’hui, témoin est son apparition il y a quelque temps dans une tribune à Montréal.Si vous prenez vos rêves pour des réalités Mr Ferhat,il faut lire les contes des milles et une nuit ça pourrait vos inspirer davantage et comprendre une fois pour toute qu’entre un cantique et votre déclaration,il n’y a beaucoups de similitudes en matière de rêverie.




    0
  • moura
    25 avril 2010 at 17 h 13 min - Reply

    @ Koulou
    connaissez vous le premier embargo de l’histoire (peut etre de l’humanité ?),c’est en 1871,apres la fin de l’insurection,les deportations et les exodes de la kabylie.eh bien il concernait la kabylie,cet embargo a duré plus de 20 ans.eh bien la kabylie s’est suffit à elle meme.je ne suis pas MAK,mais l’etat des lieux de notre pays de ses institutions et de son personnel gestionnaire et surtout les combats menés jusque là( ferhat a mené tous ces combats et je l’ai accompagné dans tout ces combats),l’autonomie de la kabylie est peut etre salutaire et si l’appel du 19 mars n’aboutit pas à du concret( je suis acro du LQA depuis 14 mois) et bien je serai du mak et peutetre,pourquoi pas du GPK.




    0
  • agharbaz
    26 avril 2010 at 14 h 34 min - Reply

    Que l’on soit d’accord ou pas avec les idées de Ferhat Mehenni, le fait de recourir à la fameuse «main de l’étranger» pour diaboliser l’homme et son mouvement relève de manœuvres dépassées qui confinent au ridicule ! L’idée motrice de Ferhat Mehenni n’est ni nouvelle, ni fantasque ! En Espagne, et sans toucher à l’unité nationale, les régions autonomes demeurent de beaux exemples de démocratie et de développement !
    N’oublions jamais que les Kabyles sont chez eux dans toute l’Algérie. Et que tous les Algériens sont chez eux en Kabylie. Donc oui à des pouvoirs étendus pour TOUTES les régions. Ce sera le meilleur moyen de faire reculer les idées de séparatisme…
    Et si le MAK est en train de rogner sur les partis traditionnels, ce n’est pas parce que l’idée de l’autonomie séduit les habitants de la région. C’est tout simplement parce que la politique du pouvoir est tellement hostile aux idées de régionalisation et de décentralisation qu’elle jette de plus en plus de citoyens dans les bras du MAK !




    0
  • Omar Amrouche
    27 avril 2010 at 17 h 05 min - Reply

    La majorité des commentaires haineux et insultants envers Frehat me rappellent les insultes de bachaghas et de leurs progénitures qui sont les suppots du colonialisme français envers les premiers algériens qui demandaient uniquement l’égalité entre les français d’algérie et les algériens. Vous connaissez comme tout le monde le résultat. Si voulez le recommencement de l’histoire, il faut continuer sur la même voie.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique