Édition du
22 July 2017

A quoi sert la biométrie et à qui sert le formulaire du passeport- zerhouni ?


Zineb Azouz, le 24 Avril 2010.

Biométrie et systèmes de sécurité

La biométrie en tant que science s’est en fait très vite transformée en un outil servant principalement les systèmes de sécurité et de contrôle d’accès automatique, tels les coffres forts, les départements dits de haute sécurité, et bien sûr les distributeurs de billets, à cet effet l’irisation s’avère très efficace contre toute tentative de fraude ou de piratage de codes secrets.

Avec l’irisation par exemple nous touchons en réalité plus à l’analyse morphologique qu’à la biométrie proprement dite, pour rappel, l’analyse morphologique et bien que ce ne soit pas l’objet de ce papier, se pratique avec les empreintes digitales, l’iris, les réseaux veineux de la rétine, les réseaux veineux de la paume de la main, la morphologie de la main, le poids, ainsi qu’avec les traits du visage, je vous laisse imaginer la complexité et le coût si l’on venait en réalité à faire de la biométrie sur la population.

Et l’ADN dans tout cela ?

A l’évidence, c’est la mesure biométrique type, non pas qu’elle soit la plus fiable, mais parce que justement elle n’est pas morphologique, en ce sens que des empreintes digitales peuvent toujours subir des altérations extérieures (y compris délibérées), de même que l’iris.

En matière de fiabilité d’ailleurs, il faut savoir par exemple que chaque motif de l’iris est stable et unique, que la probabilité de similitude est de 1 sur 10 puissance 72 et que les motifs de l’iris ne sont pas liés en gênes, c’est à dire que deux vrais jumeaux n’ont aucune raison d’avoir des iris identiques, même s’ils ont exactement la même couleur de yeux.

Application aux passeports et aux cartes d’identité

L’irisation bien que faisable ne semble pas faire partie des nouvelles dispositions imposées par zerhouni, que reste t’il alors de biométrique ? La photo ? Les empreintes ? Le groupe sanguin ? Mais, me diriez vous, nous connaissions ces outils depuis de début du siècle, qu’à t’il donc de plus ce passeport néo biométrique ?

De même, la biométrie comme vecteur de données permettant d’identifier et de quantifier les caractéristiques biologiques d’un individu de façon unique et pouvant aller jusqu’à la morphologie des mains, n’est certainement pas au menu, puisque comme nous l’avons vu à partir des pièces exigées par le ministère de l’intérieur, on reste dans l’état civil, la résidence, les photos et les empreintes qui seront scannées.

En réalité, il y a là une appellation délibérément trompeuse, car ces passeports ne sont que  l’expression de la numérisation de données personnelles et «approximativement» biométriques, ces passeports ne sont que des puces électroniques imprimées sur un  support avec photo et empruntes scannées, des sortes de cartes «chifa», qui au lieu d’archiver l’historique de vos ordonnances contiendront l’historique de vos déplacements et surtout et bien sûr des données personnelles lesquelles, comme on va le constater aisément, n’ont rien à voir avec l’identité au sens juridique du terme.

A priori, nous entrons de plein pieds dans l’ère de la modernité des services administratifs par le fichage numérique que nous ne nommes même pas capables d’inventer nous même, puisque c’est avec fierté et rictus à la bouche que nos décideurs singent ce qu’ils nous présentent sous des appellations trompeuses d’harmonisation ou de mise à niveau. Remarquez, n’avons-nous pas parodié la gégène, les viols, les déplacements des populations suspectes, la liquidation des intellectuels  pour sauver le pays de l’obscurantisme ?

Où s’arrêtent les données biométriques ou et ou commencent les données personnelles ?

Revenons à présent au formulaire relatif à la CI et au passeport biométriques et arrêtons nous à la page 5, une exclusivité ! Un scoop !

Les Algériens pourtant munis, de photos, d’empruntes digitales, d’extraits de naissance (l’original, un pur bonheur, celui qui a été rédigé le jour où votre père (ou autre) s’est présenté à la mairie  pour déclarer votre naissance), de certificats de résidences, de certificats de groupage sanguin, devront en plus, se faire accompagner par une sorte de chaperon, de garant, que le génie de notre administration a baptisé REPONDANT et dont la définition dixit zerhouni est : « un répondant est une personne qui connaît votre identité et qui vous connaît depuis au moins deux ans. » !!  Gars à ceux qui changent trop souvent d’amis !

Ce répondant, une fois que vous avez rempli le formulaire devra attester : « Je déclare solennellement que je connais personnellement le requièrent identifié ci-dessous par sa photo depuis au moins (02) deux ans. »

Qui répond de mon répondant ? Aurais je le droit de répondre de mon répondant puisqu’il me connaît depuis au moins deux ans, réciproquement, je suis sensée le connaître depuis la même période ?

Qui mieux que vos services pourraient répondre de notre identité, monsieur le ministre ?

Au passage qui répondrait de la votre ? Qui nous prouve que les visiteurs n’ont pas occupé le pays ?

Pourtant votre président, et dans un élan de générosité envers les femmes de ce pays, ces femmes qui croulent sous le seul despotisme patriarcal, a eu le géni et l’audace historique de passer outre la notion de « Wali » en nous autorisant, nous les femmes, à nous marier sans la présence du père, comment osez vos aujourd’hui exiger de chaque Algérien (hommes et femmes) d’avoir des garants et des répondants pour authentifier de leur identité sur la base d’une photo et d’une connaissance non vérifiable d’au moins deux ans ?

Puis je revenir à mon père pour qu’il réponde  de mon identité ? Le lui permettriez-vous ?

Passons maintenant, si vous le voulez bien à la page 6 :

Un autre scoop nous y attends, il nous  est en effet demandé de rédiger un CV détaillé, avec y compris le nom de notre école primaire et accrochez vous, le nom d’au moins un de nos camarades de classe !

Ne nous leurrons pas, avec de telles informations, nous dressons des données sociologiques, voir ethno socio professionnelles de toute la population Algérienne, données que nous sommes incapables de traiter seuls, puisque de la bouche même du ministre de l’intérieur,  l’absence d’études statistiques (à commencer par le plus simple des tri à plat) dans ce pays est criante et fait cruellement défaut au bon fonctionnement de l’administration planificatrice et oh ! Combien visionnaire de ce pays.

Avec la donne du camarade de classe, le croisement des données est tellement complexe si l’on voulait débusquer un menteur  ou un amnésique que je me pose de sérieuses questions sur la finalité de la page 6.

En plus de mon identité, ils veulent que je DONNE les noms de mes camardes de promotion (et de contingent pour les hommes), à leur insu, que je livre mon niveau d’instruction, ma spécialité, le nom d’un répondant qui me connaît depuis 2 ans, EST-CE CELA LA BIOMETRIE ?

Non monsieur le ministre, vous ne nous dites pas tout !

Lorsqu’on sait que depuis le 11 septembre le FBI a exigé des pays de l’OTAN la liste de tous les « musulmans » ayant eu accès à des études en électronique et en informatique, je ne suis peut être qu’une femme suspicieuse et à l’imagination fertile, mais je me pose des questions et j’ai peur.

A quel problème le passeport biométrique est-il sensé apporter une solution ?

Comment s’appelle l’organisme qui va fournir les puces et doter la DGSN des logiciels qui vont avec ?

Un fichier de la population Algérienne va être crée, sommes nous en droit d’exiger une commission de contrôle et de confidentialité ?

Plus grave encore, sachant qu’il n’existe aucun système et aucune base de données inviolables, quelle garantie avons nous de ne pas voir un jour nos « identités » se dupliquer ou  se falsifier ?

Ce formulaire ressemble étrangement à un recensement de la population par les services de sécurité, et je ne puis m’empêcher, en simple citoyenne de faire le lien avec le programme tracé par MEDSTAT[1] qui s’adresse actuellement à 10 partenaires : l’Algérie, la Cisjordanie et Bande de Gaza, l’Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Syrie, la Tunisie et la Turquie (remarquez au passage les efforts de normalisation avec israel que fournit la CEE) .

MEDSTAT issu de l’EUROSTAT entend répondre aux exigences des accords d’association, notamment en matière de libre échange, de développement durable et de développement social. Il contribue à rendre disponible l’information statistique [2] utile au suivi des progrès de la coopération euro méditerranéenne.

Pourquoi la bienfaitrice CEE ne se soucie pas d’harmoniser et d’imposer l’accès aux soins, l’accès à l’eau potable, à l’éducation, et à tant d’autres droits élémentaires ? Pourquoi la CCE n’exige pas plus transparence sur le fichier des disparitions forcées ? Pourquoi sommes nous obligés d’appliquer le LMD, le vaccin H1N1 et les Passeports biométriques, pour faire comme tout le «monde» alors qu’au fond nous vivons dans un autre monde, le cloaque du monde, nous sommes sans voix et sans dignité; notre monnaie, unique en son genre et notre niveau de vie sont dévalorisées au point de non retour, nos jeunes se jettent à l’eau, notre économie est dirigée par les « Chekaras-man », nos généraux génocidaires sont  héroïsés et nos héros sont livrés aux cercles des historiens sionistes de l’OAS.

Et si je vous disais pour conclure ma pléiade de questionnements, que MEDSTAT vient de choisir  Israel[3] pour centraliser et traiter ses données statistiques, compétence scientifique oblige ou pur hasard ?

[1] MEDSTAT II a été lancé en 2006 pour une durée de trois ans avec un budget total de 30 millions d’euros. Cette deuxième phase a été prolongée jusqu’en septembre 2009. Il couvre 9 secteurs et poursuit les travaux effectués lors de la première phase, tout en démarrant des activités dans les trois nouveaux secteurs suivants : statistiques sociales, agriculture et énergie.

[2] http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/medstat/introduction : La mission d’Eurostat consiste à fournir à l’Union européenne un service d’information statistique de haute qualité.
Eurostat est l’Office statistique de l’Union européenne; Luxembourg est son lieu de travail. Il est chargé de fournir à l’Union européenne des statistiques au niveau européen permettant des comparaisons entre les pays et les régions.
Il s’agit d’un rôle clé. Les démocraties ne sont pas en mesure de fonctionner correctement si elles ne peuvent pas s’appuyer sur des statistiques fiables et objectives

[3] http://www.israelvalley.com/news/2009/12/06/25463/israel-partenariat-euro-mediterraneen-la-cooperation-entre-israel-et-les-pays-arabes-de-la-mediterranee-s-etend-a-la-stat

ISRAËL PARTENARIAT EURO-MÉDITERRANÉEN – La coopération entre
Israël et les pays arabes de la Méditerranée s’étend à la statistique : le projet européen MEDSTAT passe à la phase III


Nombre de lectures : 7781
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • mohamed Nassim
    25 avril 2010 at 18 h 58 min - Reply

    Malheureusement nous somme dirige par des traitres qui sont au service du Mossade.




    0
  • Rbaoui
    25 avril 2010 at 21 h 54 min - Reply

    Le passeport biometrique ou pas ne va pas nous permettre d’obtenir des visas plus facilement, les tracasseries et l’humiliation continueront de plus belle.
    Quand a la DGSN elle a deja prouve son incompetence quand il s’agit d’informatique:
    – en choisissant Microsoft alors que les administrations de par le monde emigrent vers Linux
    – en designant comme chef de projet de modernisation du parc informatique a un ex pilote de l’armee.
    Du fait de la corruption generalisee toutes nos donnees seront vendues au plus offrant.




    0
  • anime
    26 avril 2010 at 2 h 55 min - Reply

    n’oubliez pas qui consoit et met en place cette base de donnée on voit bien qu’il sont repu a ce metier et ces des etrangers de la a y avoir acces reste qu’a placer un petit mouchard indetectable et y acceder a distance ce qui a termes vous renseignera sur toute une population c’est habitude meme en terme de changement de domicile de metier ect c’est uneobene pour eux une info comme ca vous la vendez au FBI a la CIA au MOSSAD a la DGSE a des investisseurs a des operateurs economique ce qui me fais encore dire que nous sommes vendus comme du betail oua ahlab al bagra ya li thab tahlab ya que oualdha qui ne peuvent le faire! mon pere m a dis allah yarhmou « had lablad tmadha lerbibha ou tkhali wlidha » allah yarhmek!!! n y a t il pas de competence nationale pour creer un tel systeme et le gerer si sans nul doute il y a des jeunes algeriens qui en veulent et qui peuvent pourquoi ne leur fait on pas confiance!!! par ce que nos chèrs ainnés ont plus peur de ces jeunes que de leurs pire ennemi meme l’ennemi historique la france!!! la3ab hmida ou racham hmida




    0
  • Salah Bouzid
    26 avril 2010 at 12 h 09 min - Reply

    Garbage in, garbage out.
    C’est simple, puisqu’ils demandent des informations, donnons-leur des informations qui va remplir leurs bases de données avec des millions de noms comme Salah Bouzid.

    C’est pas si compliqué et cà marche.

    Il suffit d’expliquer cà à tous les Algériens. Quand il sera évident qu’ils sont en train de collecter des conneries, le système sera jeté à la poubelle. Bien sûr, entre temps, tout cela va coûter quelques millions de dollars jetés par la fenêtre, dans certaines poches. Et c’est justement ce qu’ils cherchent, un peu plus de pognon dans leurs poches.




    0
  • Zineb Azouz
    28 avril 2010 at 14 h 59 min - Reply

    Monsieur @Salah Bouzid,
    Toute fausse déclaration est passible d’une peine de prison, c’est écrit en bas de chaque page du formulaire.

    Pourquoi nous mettre en situation de « menteurs » ? La réponse est de dire NON NON et NON, pour obtenir une CI ou un passeport, je n’ai pas à chercher dans mes archives et vous donner des noms de camardes de classe, je n’ai pas non plus à rédiger un CV détaillé.

    Il y va de notre diginité et de notre avenir ! Que vont ils nous sortir demain ?

    S’ils veulent faire des enquêtes sur nous, ils en ont les moyens, budget officiel et officieux à l’appui, Nous n’allons tout de même pas devenir « les supplétifs » du ministère de l’intérieur ? Allons nous nous cautionner mutuellement et livrer les noms de personnes que nous n’avons peut être pas revu depuis des lustres ?

    Ils ont les moyens de pirater nos boîtes e-mails, d’écouter nos communications, de nous repérer par gps, qu’à cela ne tienne ! qu’ils retracent nos vies et retrouvent pour nous nos camarades de contingents et nos contacts de plus de 2 ans.

    Surtout, si je puis me permettre, pas de fausses déclarations.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • Salah Bouzid
    29 avril 2010 at 1 h 20 min - Reply

    Mme Azouz,

    Le système ne m’offre aucune alternative de contester ce nouveau formulaire; aucun recours par voie légale, législative ou judiciare, n’est possible pour annuler cette loi. Je n’ai pas encore entendu d’organization de citoyens ou de droits de l’homme qui projette de trouver des moyens de bloquer cette procédure. Il ne me reste donc qu’à être soit un bon citoyen et obéir cette loi, soit faire appel à mes instincts bien rodés, par la force des choses, aux méthodes subversives.




    0
  • rachid
    29 avril 2010 at 7 h 06 min - Reply
  • rachid
    29 avril 2010 at 7 h 12 min - Reply
  • Salah Bouzid2
    29 avril 2010 at 9 h 12 min - Reply

    Merci Madame Azzouz, cette dernière info vaut son pesant de puces electroniques
    Et si je vous disais pour conclure ma pléiade de questionnements, que MEDSTAT vient de choisir Israel[3] pour centraliser et traiter ses données statistiques, compétence scientifique oblige ou pur hasard ?
    Et bien sur, il n y a pas de hasard…




    0
  • Zineb Azouz
    29 avril 2010 at 12 h 08 min - Reply

    Merci monsieur@rachid pour ce lien sur alterinfo,

    j’espère que tous ces efforts vont être canalisés dans le bon sens de la lutte citoyenne, le pays ne leur appartient pas, il faut qu’ils le sachent, nous ne sommes pas des sujets à « tatouer » par l’électronique.

    Je pense que beaucoup de citoyens sont dans l’attitude habituelle de « wait and see » « moi je ne suis pas encore concerné » mais cette fois-ci la lame de fond a déjà commencé le travail et c’est justement parce que zerhouni sait que ce formulaire avance doucement mais surement qu’il persiste, l’été approche, ceux qui n’ont plus de passeports valide ne représentent qu’une minorité, la société civile n’est pas organisée, et quand bien elle le serait, au fond le peuple profond n’a même plus besoin de passeport, le timbre de 2000 DA en est la première offense.

    Pour la CI, pareil, valable 10 ans, c’est toujours une minorité qui faire partie du front en constituant la chaire à canon ou à puces, à chacun son temps.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • Salah Bouzid2
    29 avril 2010 at 15 h 15 min - Reply

    La société civile est desorganisee parce que les premiers censés faire front ont fui leurs responsabilités. Quand une Louisa Hanoune déclare que c’est ça la modernité et qu’on doit avancer si on ne veut pas vivre dans les grottes, elle? l’anti-imperialiste, l’anti-americaine, que dire des autres?




    0
  • IDIR
    29 avril 2010 at 18 h 45 min - Reply

    Madame Z. AZOUZ,

    Vous posez les bonnes questions. Nous vivons, aujourd’hui, l’heure des mensonges, l’heure des leurres. Rappelez-vous la manipulation à l’échelle planétaire de la grippe A H1N1, y compris, dans notre pays, en particulier, par certains journaux et ils se reconnaitront. Notre rôle est d’êtres éveillés, sans tomber, dans le piège des défaitistes et des pessimistes. Prenons l’exemple de la situation de l’OMS qui est accablante, de surcroit, cette Organisation était le fleuron de l’ONU.
    Fraternellement

    GIEC, OMS, Goldman Sachs : les Menteurs sont dans la place, et les gens regardent ailleurs.

    Par Dr. Pascal Sacré

    Extrait : L’OMS, l’Organisation Mondiale de la santé, ou l’Organisation des Maladies.

    Pour certains, dont je partage la colère et le désarroi, la situation est gravissime.

    Non seulement l’OMS continue de nier sa collusion extrême avec les firmes pharmaceutiques, de fournir comme « preuves » de son indépendance ses seules et uniques affirmations, mais surtout de prévoir gérer les prochaines pandémies avec des vaccins produits encore plus vite et au moyen de technologies toujours plus cauchemardesques, pour le bénéfice colossal de firmes qui dans l’ombre, tirent les ficelles de l’OMS, une organisation pourtant internationale et fondée par et pour les peuples. Ainsi, l’OMS elle-même, définitivement semble-t-il, conteste toute influence du secteur pharmaceutique dans ses décisions concernant la pandémie de grippe A1 H1N1 de 2009, comme nous pouvons le lire sur le site internet de la RTBF (média national belge) (12). Cela ne choque donc personne ?

    Source : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=18856




    0
  • rachid
    29 avril 2010 at 21 h 25 min - Reply
  • Anna
    1 mai 2010 at 12 h 27 min - Reply

    Article extrement interessant ! Bravo pour l’analyse et pour les infos !
    Le formulaire du passport Biometrique n’est pas un scoop du copie coller génralisé chez nous ! Ellah Yester!
    Nous sommes fatalement ( par l’intergration de concepts erronés que nous cumulons au cours de ces derniéres années, qui créent sufusamnet d’indicateurs pejeorant les algeriens) Nous sommes ainsi rentrés dans un monde déja bien répertorié. Et nous sommes dans le repertoire des dangereux et nulles, gérés par ceux qui statistiquement sont les plus fiables. Il nous faux et par notre integrité et notre anthenticité renversé ses tendantces, car elles ne representent pas les algériens.




    0
  • rachid
    12 juin 2010 at 9 h 16 min - Reply

    heureusement qu’il y a eu des gens comme vous pour ce battre contre ce « projet », merci




    0
  • Congrès du Changement Démocratique