Édition du
26 July 2017

Le MAK ? Combien de divisions ?

El Watan 24 avril 2010
Par Chawki Amari

A l’origine, c’était un guitariste. Puis un militant berbériste, homme politique, pour finir exilé parisien. Depuis deux jours, Ferhat Mehenni est l’homme par qui le scandale est arrivé. Dans un pays paranoïaque et dirigiste, les mots « autonomie », « Kabylie » et « gouvernement provisoire », collés ensemble, ont réveillé de vieux cauchemars parmi la population et une profonde angoisse chez une classe dirigeante qui croyait contrôler une terre si grande à partir d’une petite station balnéaire d’Alger, elle-même territoire autonome, le Club des Pins. Si l’autonomie des régions n’est pas une mauvaise idée, l’Etat ayant échoué dans le développement local, il y a tromperie puisque M. Mehenni parle dans ses discours « d’Etat kabyle », et il aurait tout à gagner à être plus clair sur ses intentions.

Le fait est que le jet de ce pavé dans la nation donnera de la légitimité au régime et à ses brutales obsessions d’obéissances, tout en diabolisant encore plus les Kabyles dont M. Mehenni ne partagera pas le sort, puisqu’il vit à Paris. Si l’avenir s’annonce sombre pour cette région déjà livrée à l’insécurité et au non-Etat, il ne faut pas compter sur l’intelligence du régime qui va brandir la main de l’étranger et actionner méchamment ses réseaux médiatiques. L’Etat, absent de toutes les lignes de rupture, aura failli à ses missions de développement, de dialogue et débat public sur l’avenir de la nation. Pour M. Bouteflika et M. Zerhouni, en ce 30e anniversaire du printemps berbère, il aurait peut-être fallu s’excuser pour les 127 morts de 2001 et la brutale répression de 1980, afin de resserrer les liens. Il ne l’ont pas fait. Pour l’Histoire future, on retiendra du règne de M. Bouteflika le phénomène des harraga, la corruption, le mauvais classement de l’Algérie à tous les tableaux, le retour du régionalisme et le début de la scission de la Kabylie. Triste bilan.


Nombre de lectures : 2245
16 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Yacine
    30 avril 2010 at 18 h 37 min - Reply

    M. Amari,

    Il faut peut-être penser au préalable à la tragédie des 200 000 morts et 10 000 disparut ensuite pleurer sur les 127 Kabyles tués par le même régime.

    Demander les excuses pour les uns et entériner l’indifférence méprisante pour les autres beaucoup plus nombreux, procède de quoi, ethnocentrisme, de « linguacentrisme », de régionalisme ou de quoi? On voudrait bien comprendre cette discrimination criarde. L’Algérie est une et indivisible, ses citoyens sont égaux et ont droit à la même dignité

    Quand est-ce l’esprit éthique finit par couvrir cette terre. La douleur n’est pas seulement en Kabylie, elle est partout. Si vous avez un coeur, des principes, un gramme de vertu, il faut revendiquer dans les colonnes de votre journal, une commission d’enquête sur tous les crimes et pas seulement sur les morts kabyles.

    10 000 Algériens disparus et effacés de la terre sans que vous en émouviez ou appeliez à leur rendre un hommage ou ne montriez la moindre solidarité à leur famille. De quoi est fait votre cœur ?

    Je vous dis une chose, le jour où des excuses seraient présentées aux Kabyles pour le printemps noir, ce sera un désastre pour l’unité de l’Algérie. Il aura la même portée que le décret Crémieux qui sépara définitivement la communauté arabo-berbère et la communauté juive qui vivaient dans une harmonie séculaire.




    0
  • bouyilès
    30 avril 2010 at 18 h 41 min - Reply

    C’est drôle,je vis en pays kabyle et personne autour de moi ne parle d’autonomie ni de Ferhat ni de séparatisme.Tout le monde s’affaire à gagner sa croute et les dicours des exilés parisiens et autres destinations démocratiquement paradisiaques personne n’en pipe mot.Mais aujourdh’hui je suis un homme heureux.On n’arrête pas depuis ce matin,pourtant jour de week-end de faire le nettoyage de ma rue.Deux balayeurs s’il vous plait et avec une brouette et une pelle.C’est étrange.Je n’ai pas l’habitude à ça et peut-être que c’est un bon signe.Depuis ce matin de vendredi donc ,on s’affaire dans ma rue.Toutes les bouteilles plastiques collées au bitume et aux trottoirs,tous les cartons ,cannettes et boites de conserves qui bouchent la canniveaux,tous les détritus qui jonchent les aires non goudronnées,tout, asolument tout est en train de disparaitre,même les sachets noirs,rouges ou jaunes.Je vous disais que c’est un signe,cela ne s’est pas produit depuis belle lurette,depuis que ma rue est rue.Ca change et ce n’est pas gratuit.
    Un événement important se prépare:ce ne peut être que la visite d’une grosse ponte.
    Enfin,on peut respirer,quelque chose se profile à l’horizon et on pourra ,pouquoi pas, en faire un sujet de dicussion.L’homme heureux à l’heure où je vous parle est en train de contempler sa rue.Il est aux anges.




    0
  • abdou
    30 avril 2010 at 21 h 43 min - Reply

    Sans etre séparatiste et suivant avec prudence toute ces évolutions,les arguments de chawki laisse un peu a désiré.quand vous dites chanteur pour ne pas dire le fou du village ,sache que clinton est saxophoniste, valerie giscard d’estein est accordéoniste, donc vous ne pouvez en rien lui diminué ses compétances politique qui d’ailleur a une licence de l’université d’alger dans se sens « meme si vous avez omis de l’écrire »
    pour ce qui est de son éxile a paris ou voulez-vous qu’il aille?? A damas,au caire,chez benali,chez moubarek,chez gueddafi choisisez lui une si douce dictature qui puisse l’offrir poings et pieds liées ,surtout que l’etat algerien a délivrer contre lui un mandat d’arret ,et d’ailleur cette musique d’éxile c’est du réchauffer, combien de fois on a reproché cette histoire d’éxile en suisse a l’un des péres fondateur de la révolution algerienne en l’occurence hocine aitahmed, vous avez un labo trouver autre chose .




    0
  • khaled
    30 avril 2010 at 21 h 56 min - Reply

    Cher DB,

    Pouvez-vous nous confirmer que l’interview parue dans le matin est la votre.

    Si c’est le cas, c’est un petit pas pour l’opposition mais un saut géant pour l’Algérie…Peut-être le début d’une opposition unifiée qui j’espère pourra se doter de moyens techniques conséquents pour une plus large audience.

    Je souhaite vivement que c’est le case et que vous devenez ( a travers LQA ) le pont entre toutes les tendances.

    Amicalement
    Khaled

    Amicalement
    Khaled




    0
    • D B
      30 avril 2010 at 23 h 30 min - Reply

      @Khaled
      DB: Oui, en effet, j’ai envoyé une réponse au Matin DZ, que j’ai prélevé de LQA, pour argumenter mon écrit précédent, qui avait été posté au Matin par un internaute. Mais, malheureusement, parmi les nombreux commentaires qui s’en prennent, non pas à ce que j’écris, mais à moi même, le Matin a laissé passer un commentaire ordurier qui s’est attaqué à mon honneur, à toutes les femmes de ma famille et à toutes les femmes « arabes », dans des termes indignes et ignobles. J’ai été très étonné que le Matin ait laissé passer une telle saleté, qui illustre de toute façon, le niveau de ces cloportes qui infestent les forums de la haine, dont le seul langage, et les seuls arguments, sont puisés à l’égout qui leur sert de conscience. J’ai écrit au Matin pour leur dire mon étonnement. Parce que ce n’est pas ce halouf, hachakoum, qui s’en est pris à mon honneur, que je blâme, il ne peut pas m’atteindre, de toute façon, mais j’en veux au Matin. En tout cas, cette saleté a été retirée, mais le mal est fait. La passerelle que vous appelez de vos vœux n’est certainement pas pour demain.
      Merci




      0
  • Ammisaid
    30 avril 2010 at 22 h 33 min - Reply

    Assalam, azul, bonsoir
    J’ai perdu ma raison et je ne sais pas où la trouver. Je l’ai cherché partout, je ne l’ai pas vu venir de l’horizon.
    Elle m’a quitté comme un amoureux est quitté par celle dont elle ne peut pas se séparer.
    J’ai pleuré des nuits et jours mais rien à faire elle n’ai pas venu.
    J’ai regardé le ciel, elle n’est jamais redescendue. J’ai fouillé dans la terre, je n’ai trouvé que celles qui étaient mortes et enterrés.
    J’ai besoin de ma raison mais personne me croire, ni me comprendre, ni me rassurer.
    J’ai essayé de fonctionner sans mais tout le monde me disait mais tu es fou, tu es fou Ammisaïd, tu n’entends pas ce tu dis, tu ne vois ce qui tu écris et tu ne sens pas que ton rêve ne rime qu’avec folie, aliénation mentale, amhvoul, adarwich…
    Ma raison quand elle était là, elle ne cessait de choisir son camp. Elle prétendait savoir qui était mon ennemi et qui était l’ennemi de l’Algérie. Elle disait qu’il fallait écouter ceux qui parlaient bien, ce qui y allaient en prison et ceux qui étaient certains de ce qu’ils me racontaient.
    La lutte pour obtenir des droits et avoir le droit de remplir ses devoirs. Ah, que c’était beau toute cette floraison de soldats de la démocratie, de la liberté, d la justice et des droits de l’homme ! Octobre avait fait douter ma raison, la décennie noire l’avait tué, le printemps kabyle l’avait enterré je ne sais où (elle doit peut être se trouver la se trouvent les corps des 20000 disparus) et L’époque de sa Fakhamatouhou m’a fait et me fait comprendre qu’il est inutile de la chercher.
    Je suis fou et comme je suis fou j’ai la conviction que tout le monde est fou. Comme je suis fou, je dis aux autres c’est vous qui êtes fous, comme ils me voient fou, ils me disent que c’est moi qui est fou. C’est fou, non ! Cette situation où je me trouve fou me paraît elle-même folle, mes amis ceux qui disent que je suis sage alors qu’en réalité: je suis fou. Maintenant que je suis fou, donc, je vais oser de vous dire tout ce que pense un fou. Le vrai fou va me comprendre car il est lui aussi fou et celui qui est sain d’esprit va dire que je suis fou et cela confirmera le fait que je sois convaincu d’être FOU.
    Tous les hommes et femmes(journalistes, artistes, intellectuels, militaire…)qui ont été assassiné en Algérie, à Paris, à Madrid, en Allemagne, au Maroc…ont reçu d’abord un costume (main étrangère, atteinte à la sûreté, dans dangereux pour l’islam, pour la démocratie, pour l’unité ou la cohésion nationale, kabyle, arabe, athées, hizb frança, communiste, policier, sans hidjab…maintenant sont rajoutés dst, mossad, évangélistes, cia…, puis menacer (il y avait l’époque d’une savonnette + un linceul…), puis un tueur était recruté, puis le futur mort est surveillé et puis un jour il fut assassiné, puis un jour il fut enterré, puis un jour il fut célébré et puis, enfin, un jour il fut oublié. N’oublions, rappeles-toi, se rappeler est bénéfique. Djaout mort-assassiné, Mekbel mort-assassiné, boudiaf mort-assassiné, chabani mort-assassiné, meceli mort-assassiné, abanne mort-assassiné, hachani mort-assassiné, hasseni mort-assassiné, Alloula mort-assassiné, matoub mort-assassiné, guermah mort-assassiné, amzal mort-assassiné, liabes mort-assassiné, boucebci mort-assassiné, benhamouda mort-assassiné, fodil mort-assassiné…………………………………
    Tous ceux et toutes celles qui étaient assassinés sont dans la grande majorité dénué de toute idée de violence, de division, de corruption, de tyrannie…Ils et elles défendaient simplement leurs idées, leurs convictions, leurs croyances…Non, ils et elles n’étaient pas dangereux pour l’Algérie. L’Algérie avait besoin d’eux et d’elles, elle les voulaient vivants et eux ils les ont voulu morts, alors, ils les ont tué.
    Nous n’avons rien à dire, nous n’avons pas à les regretter, nous ne sommes même obligé d’avoir de la compassion pour leurs familles, ils et elles l’ont mérité, allons, faisons tout pour les oublier. L’oubli qui offre une bonne nuit.
    D’autres, ils et elles sont des millions sont, pour toujours, le mêmes raisons: emprisonnés, torturés, pousser à l’exil, l’humilier, mis en résidence surveillé…par les mêmes, ceux qui les ont traité de…comme ceux et celles qu’ils avaient tué.
    Attention, c’est le fou qui vous le dit, en ce moment ça chauffe la haut, au dessus de nos têtes naïves et innocentes, le trône et la rente sont en jeux, les prétendants sont nombreux, il leurs faut des raisons, il risque que coule le sang, il nous cherche des ennemis, ils nous inventent des dangers, ils nous préparent l’occasion, ils sont prêts à toutes les explosions…
    J’ai oublié de vous dire que tous ceux qui ont profité de nos richesses et de nos enfants vivent tous heureux, comblés, en sécurité et sans aucun soucis dans leurs luxueuses et jolies maisons.
    Tant qu’ils resteront là, rien ne bougera, nos vies seront entre leurs mains et l’Algérie ne deviendra jamais un état de droit.
    Fraternellement




    0
  • le kabyle
    1 mai 2010 at 12 h 06 min - Reply

    Monsieur DB. Savez-vous pourquoi vous êtes attaqué frontalement de manière aussi rude ? Tout simplement parce que vous êtes DANS LE VRAI ! Vos écrits touchent la cible en plein dans le mille… Vos écrits dérangent qui de droit ! Mais ne fléchissez pas !!! Persistez et continuez dans cette voie Royale et noble… Car vous appartenez à cette race d’Algériens qui résistent ! Qui plient mais ne ROMPENT PAS !!!

    Quant au questionnement de Monsieur Chawqi AMARI « Le MAK ? Combien de divisions ?

    Réponse : Exactement DEUX divisions ! UNE division d’OLIVES et UNE division de FIGUES….. sèches !

    Dhya kane !

    Thanmirth.




    0
  • inimtiab
    1 mai 2010 at 19 h 59 min - Reply

    Combien de puits de pétrole et non de division. Le sous sol kabyle est aussi pauvre que l’esprit de Farhat Mheni. S’il était riche
    elle aurait posé de graves problèmes à l’unité nationale
    Ceci étant Mhéni et ses partisans veulent l’argent et le beurre de l’argent, il oublie qu’ils sont plus nombreux en dehors de leur région qu’en Kabylie. Mais comme toujours , ils sont toujours les premiers à lancer des initiatives ou des actions sans jamais en récolter les fruits. En réveillant les démons il donne des idées aux populations marginalisées des zones riches en ressources naturelles , il vaut mieux ne pas y penser, car avec un pays dont le pouvoir est en dégénérescence et qui s’enfonce de crise en crise l’avenir est sombre




    0
  • benamina
    1 mai 2010 at 19 h 59 min - Reply

    monsieur DB, comme vous aimez vous présenter, vous n’êtes pas le seul à être lâchement et ignoblement attaqué sur ce site(matin-dz) par cette meute. Déjà monsieur Abdelkader Dehbi, le docteur Saadellah et l’écrivain Boudjedra ont subi les assauts féroces de ces individus. C’est un honneur et un signe de perspicacité et de clairvoyance pour vous (tous) que ces minus s’en prennent à vous (tous).




    0
  • benamina
    1 mai 2010 at 20 h 18 min - Reply

    webmaster ! merci de me corriger et tempérer mes colères. désolé pour mes dérapages.

    ===============
    Baraka Allahou fik d’avoir reconnu vos excès de colère et d’avoir accepté ma légère correction.
    Je comprends ces colères et j’en pique souvent devant tant de gâchis et d’inepties que nous voyons quotidiennement, mais l’âge nous a appris à tempérer nos ardeurs.
    Fraternellement et au plaisir de vous relire.
    Salah-Eddine




    0
  • un peu de sagesse
    1 mai 2010 at 22 h 40 min - Reply

    la kabylie devient un laboratoire pour expérimenter les fantasmes le peurs les extr^mes de grâce, un peu de sagesse et de méditations pour laisser cette région respirer la paix nous sommes fatigués et personne n’a le droit d’engager l’avenir de nos enfants dans une aventure tragique, la kabylie souffre et consciente de ses vrais prblèmes donc cessez vos manipulations le fond ded commerce s’est épuisé, trop de mensonge messieurs les politicards le peuple est conscient pour prendre son destin sans vous , basta .




    0
  • Dudesert
    2 mai 2010 at 10 h 34 min - Reply

    bonjour
    @ le kabyle
    les oliviers sont irrigués et arrosés par des restes de canettes de bières et de sachets de vins. les figuiers sont sèches…les bars sont appeles ..les oliviers..
    les bars avec des prostituées se sont érigées au milieu des oliviers…personne ne bouge et aucune action n’est engagée.
    Mais comme dans le film l’opium et le bâton : mon capitaine, les fellagas se cachent dans l’oliveraie…alors brulons les oliviers ou irriguons les avec des restes de boisons et des ordures des supérettes…
    Personne ne dit rien et personne ne fait rien…parce que ceux qui ont les oliviers ne respectent pas les pauvres et ces derniers leur rendent la monnaie de leur pièce.
    C’est bien de revisiter les romans de mammeri et de feraoun.
    Ce que je reproche aux initiateurs de MAK, c’est l’absence d’arguments solides et fondés. C’est aussi l’absence de culture de l’effort dans le militantisme. En effet, dire que ces militants ont tout fait pour faire avancer les revendications de la région est totalement faux. Et c’est la raison de leur passage à une forme de revendication au lieu de commencer à s’engager dans la construction et dans le formation. Mais que peut on attendre de celui qui a pousser au boycott scolaire d’une année ? Et par la suite a quitte la terrain au lieu d’essayer de limiter les dégâts générés par cette action.
    salut




    0
  • le kabyle
    2 mai 2010 at 14 h 38 min - Reply

    @Dudesert. Bien evidemment ! Que l’on ne doit pas s’attendre a quelque chose de concret de la part d’un tel mec qui recoit des ordres de ses propres maitres… le DRS.

    Mais globalement, on voit qu’il n’a pas de ligne de conduite politiaue PERSONNELLE et donc PROPRE ! Il agit sur ordre. Il attend toujours l’ordre de marche. Ce dernier lui a ete delivre recemment, alors il bouge et gesticule sur ordre de ses maitres : LE DRS ! Point a la ligne.




    0
  • bouyilès
    2 mai 2010 at 16 h 39 min - Reply

    Vive les penseurs indépendants qui ne recoivent d’ordre de personne.Mais c’est facile de noyer le poisson à force de répétition et de matraquage.C’est les méthodes même du DRS et des services de polices.On ne fait pas oublier au tebbal ses haussements d’épaules,que voulez-vous.A force de lire et relire les insultes et critiques gratuites à l’encontre de Ferhat ,je vais finir par l’avoir en sympathie d’autant que l’ayant connu à une certaine période lointaine je n’ai souvenir que de sa bravoure et son honnêteté.




    0
  • le kabyle
    2 mai 2010 at 21 h 05 min - Reply

    Ecoutez, vous êtes libre de penser et de dire absolument ce que bon vous semble, car c’est votre droit le plus absolu ! Mais de grâce, juste une chose, faites-le sans recourir à l’insulte et aux fausses insinuations qui démontrent malheureusement si besoin est que vous êtes à cours d’argumentations…  »Ma liberté s’arrête là, où commence celle des autres » (J.J. ROUSSEAU – in LE CONTRAT SOCIAL). Et l’objet même de ce forum est de dialoguer en toute fraternité sans insultes et sans dépassements ou dérapages verbaux ! Ceci dit, d’une part.

    D’autre part, il n’y a ni INSULTE et encore moins de critiques GRATUITES à l’endroit de FERHAT M’Henni… Loin de là. Il n’y a, à mon humble avis, que des critiques POSITIVES contre un projet absolument suicidaire car il sous tend une idée extrêmement dangereuse : la stigmatisation des KABYLES et de la KABYLIE tout entière. Voilà la triste réalité…

    Nos valeureux CHOUHADAS : AMIROUCHE, Fadhma N’SOUMEUR, Cheikh A’HADAD et tous nos glorieux Martyrs sont pas morts hier pour que l’ALGERIE soit LIBRE ! Pour qu’aujourd’hui, ce monsieur vienne et veuille détruire leur oeuvre ! Quand, hier, les français nous tuaient et nous assassinaient dans les villes et les dechras (opérations Pierres Précieuses et autres…) et nous bombardaient au napalm ou nous jetaient dans la Seine ou nous enfumaient dans les grottes de la DAHRA et les Monts du CHENOUA au nom deS VALEURS de la  »civilisation » occidentale, ils ne demandaient pas à leurs victimes algériennes si elles étaient, d’abord, KABYLES ou ARABES…!!! Ya dine Allah !!!!!!! Ils disaient tout simplement et avec toute la froideur qui leur sied : UN BON ALGERIEN EST UN ALGERIEN MORT !!! Voilà ce que disaient les  »civilisateurs » français !

    Certes, leurs rejetons dafistes font encore mieux aujourd’hui, ILS NOUS GENOCIDENT !!! Trés bien aidés en celà, par des kds….

    Mais laissez-moi vous dire une chose quand même. Que le KABYLE que je suis et trés fier de l’être et fils de Chahid, je combattrais de toutes mes forces !

    Rappelons juste sa lâcheté quand il a décrété la grève des cartables chez nous en KABYLIE où s’est retrouvé ce mec sans honneur et sans anzar (nif) à ce moment là ?
    A… Paris chez SA mère la france ! Pendant qu’au même moment SES propres enfants étaient TOUS scolarisés en france !!! Vous trouvez celà normal, vous ? Moi, pas ! Alors cela vous donne immédiatement le profil psychologique de cette personne !




    0
  • tarik
    4 mai 2010 at 1 h 00 min - Reply

    @le kabyle
    je peux t’assurer une chose : aucun Algerien ne stigmatisera son compatriotre originaire de Kabylie, mais par contre certains ( sous les ordres de certaines officines europeennes si ce n’est sionistes) essaient de faire croire aux algeriens en créeant un climat de peur de façon a ce que tout Berberophone se sentira mal a l’aise , s’il se retrouve isolé (travail , ecole ou autre) dans un groupe d’arabophones , alors qu’il n’en sera rien !
    les algeriens s’en foutent de Ferhat Mheni comme de Said Saadi




    0
  • Congrès du Changement Démocratique