Édition du
23 July 2017

Combat pour la vérité

Par Mme Safia Fahassi

En ce jour de lutte où nous célébrons la journée internationale de la liberté de la presse qui coïncide chaque année avec la disparition de mon mari, Djamil Fahassi, journaliste a la radio algérienne le 06 mai 1995, ma fille et moi, ainsi que toute la famille Fahassi et l’ensemble des familles des victimes de disparitions forcées en Algerie célébrons cette quinzième anniversaire dans la peine et le désarroi, mais aussi dans la détermination de continuer le combat pour la vérité sur le sort de Fahassi et  de toutes les personnes enlevées arbitrairement afin que de telles violations et pratiques staliniennes ne se reproduisent plus dans l’Algérie de nos enfants.

En cette occasion aussi, j’informe tous les amis, confrères, défenseurs des droits humains ainsi que la société civile  de l’organisation d’une exposition de cartes de soutiens envoyées par les « Amis de Jamil » a travers le monde, suivie d’un débat sous le thème: » la disparition forcée en Algerie; l’oubli est-il garant de la paix ou  de la défaillance de la mémoire et par la même, la nation?

En fin, je vous prie de répondre favorablement a cet appel et partager ce moment avec nous  pour dire NON à toute abnégation, amnésie ou omission de ceux qu’on a tant aimé et qui continueront d’être  présents parmi nous

Mme. Safia Fahassi

Alger le 03 MAI 2010


Nombre de lectures : 3449
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • el-amel
    3 mai 2010 at 20 h 06 min - Reply

    NON à l’Oubli, Pour la Vérité. avec vous pour ce combat qui est un devoir, une lutte pour une Paix durable. j’adhère à votre appel. Honorons la Mémoire de nos disparus.




    0
  • houda
    3 mai 2010 at 21 h 11 min - Reply

    Je compatis à votre douleur Mme fahassi ainsi qu’à celle de toutes les familles des disparus et ceux morts dans la terrible tragédie qu’a connue l’Algérie. Tôt ou tard la vérité éclatera, ne serait-ce que pour une infime partie des disparus.
    Ya kattal errouh win trouh ?




    0
  • Rabinho
    3 mai 2010 at 22 h 42 min - Reply

    Quand on y pense , c’est incroyable et intolérable !
    Dire que ceci s’est produit en Algérie indépendante ! et pas en temps de la France colonialiste !
    Une telle horreur , à la fin du XX eme siècle , même Hitler ne l’aurait pas fait !
    Quelle créature gouvernante avons nous dans notre système national ?
    S’agit-il d’êtres humains ? J’en doute bien fort !
    S’agit-il d’extras terrestres ? De quelle planète viennent-ils ?
    S’agit-il de monstres ? De quel type , quelle espèce ?

    Finalement je crois que l’Algérie est un pays maudit ! je ne sais quel affront a commis et quel prix doit-on payer pour ça , nous misérable populace ?

    Comme si de rien n’était ! c’est ce qui nous rend furieux !
    S’agit-il de la disparition d’humains ?
    S’agit-il d’objets perdus ?
    Si au moins on les a déclaré morts , ça aurait été une demi souffrance ! mais disparu sans nouvelles dans l’immense Algérie depuis plus de 15 ans , c’est le comble !

    A tous les généraux , à leur tête Larbi Belkhir , même dans votre tombe nous vous harcelons par notre droit confisqué et même en enfer nous vous poursuivrons !
    Combien de temps vous reste-t-il à vivre ? Qu’allez vous emporter avec vous , des dollars ou des doléances de la populace ?
    Votre progéniture , vous ne la voyez pas déjà payer le tribut à votre place d’une manière ou d’une autre , alors qu’elle n’ait pour rien ? Mais telle est la loi divine et le pire est à venir ! vous n’y pouvez rien face à cela !

    Une ultime solution vous reste car Dieu est miséricorde , rendez la vie à l’Algérie vous auriez sauver votre âme en tant que mortel et vous auriez sauver la peine à votre progéniture ! Si votre orgueil ne vous joue pas un rôle !

    أرحم من في الأرض يرحمك من في السماء

    Sincèrement Rabinho !




    0
  • fateh
    3 mai 2010 at 22 h 46 min - Reply

    CHERE SOEUR FAHASSI,SACHEZ QUE VOUS N’ETES PAS SEUL ET INCHALLAH LE COMBAT POUR LES DISPARUS NE SERA FINI Q’UNE FOIS LA VERITE CONNUE N’EN DEPLAISE A CE LACHE MENTEUR DE KSENTINI….ALLAH YANTKIM MINKA AY MOUJRIM




    0
  • le kabyle
    3 mai 2010 at 22 h 47 min - Reply

    Je vous salue pour votre combat ! Et je vous accorde tout mon soutien pour perpétuer la mémoire de tous nos morts et entretenir leur flamme vivante contre la culture de l’oublie !

    NON ! Nous n’oublierons pas nos morts comme nous n’oublierons JAMAIS leurs bourreaux et nos tortionnaires…

    JAMAIS ! JAMAIS ! JAMAIS !!!

    WE’ILL NEVER EVER FORGET OUR MARTYRS !!! THEY’ILL STAY IN OUR HEARTHS AND OUR MINDS AD VITAM ETERNAM…

    Thanmirth.




    0
  • Ammisaid
    3 mai 2010 at 23 h 22 min - Reply

    POUR NE PAS OUBLIER

    L’hommage aux journalistes assassinés pour la liberté, notre diversité, la vérité, la dignité, pour l’Algérie

    Liste de 100 journalistes algériens assassinés, la liste et ouverte et doit lui être associée toutes celles et tous ceux qui étaient assassinés quelque soit leur métier: Politicien, intellectuel, cadre, médecin, artiste, militant, syndicaliste, anonymes…
    Un jour une liste complète doit d’être réalisée pour s’en souvenir. Allah yarhem echouhada de toutes les époques.
    Vive l’Algérie unie, diverse, libre, juste et fraternelle.

    1993
    26.05 – Tahar DJAOUT, directeur de Ruptures.
    03.08 – Rabah ZENATI, ENTV.
    09.08 – Abdelhamid BENMENI, Algérie Actualités.
    11.09 – Saâdeddine BAKHTAOUI, El Minbar (APUA).
    28.09 – Abderrahmane CHERGOU, Alger Républicain et L’Hebdo libéré.
    05.10 – Djamel BOUHIDEL, photographe Le Nouveau Tell, à Blida.
    14.10 – Mustapha ABADA, directeur général ENTV.
    18.10 – Ismaïl YEFSAH, ENTV.
    28.12 – Youcef SEBTI, indépendant, écrivain, poète.

    1994
    23.01 – Rachid KODJA, radio.
    01.03 – Abdelkader HIRECHE, ENTV.
    01.03 – Mohamed HASSAINE, Alger Républicain, disparu à Hammadi.
    12.03 – Hassan BENAOUDA, ENTV.
    19.03 – Yahia BENZAGHOU, APS, cellule Communication du Premier ministre.
    21.03 – Abdelmadjid YACEF, photographe L’Hebdo libéré.
    21.03 – Rachid BENDAHOU, L’Hebdo libéré.
    13.04 – Mohamed MECEFFEUK, El Watan.
    07.06 – Ferhat Cherkit, El Moudjahid.
    07.06 – Hichem GUENIFI, radio ENRS.
    11.07 – Yasmina DRISSI, Le Soir d’Algérie.
    20.07 – Mohamed Lamine LEGOUI, APS à Bousâada.
    17.09 – Laïd-Ali AIT EL-HARA? radio
    26.09 – Mouloud BAROUDI, photographe ANAF à Tipaza.
    26.09 – Smail SBAGHDI, APS.
    12.10 – Lahcene BENSAADALLAH, directeur de El Irchad.
    16.10 – Tayeb BOUTERFIF, radio.
    19.10 – Farah ZIANE, rédacteur-en-chef de Révolution Africaine, à Blida.
    27.10 – Mohamed-Salah BENACHOUR, APS, à Blida.
    27.10 – Kaddour BOUSSELHAM, Horizons, disparu à Mascara.
    30.11 – Yasser El-AKEL El Massa.
    30.11 – Nasser-Eddine LAKEHAL, El Mass, à Boufarik.
    30.11 – Ahmed ISSAAD, radio, à Boufarik.
    03.12 – Saïd MEKBEL, directeur du Matin.

    1995
    06.01 – Zineddine ALIOU-SALAH, Liberté, à Blida.
    06.01 – Ali ABOUD, radio Chaîne 1.
    13.01 – Abdelmadjid Yahiaoui, Echaâb.
    01.02 – Nacer OUARI, ENTV.
    17.02 – Djameleddine ZAITER, El Djoumhouria, à Gdyel.
    01.03 – Mahmoud OUARHOUM, APS.
    20.03 – Rachida HAMMADI, ENTV, mourra de ses blessures le 31.
    20.03 – Houria HAMMADI, ENTV, soeur de Rachida, meurt sur le coup.
    21.03 – Ali BOUKHERBACHE, El-Djoumhouria, directeur de Media TV.
    27.03 – Mohamed ABDERRAHMANI, directeur El-Moujahid.
    03.04 – Makhlouf BOUKHEZAR, ENTV, à Constantine.
    15.05 – Azzedine SAIDJ, El Ouma.
    21.05 – Bakhti BENAOUDA, indépendant, écrivain, à Oran.
    21.05 – Malika SABOUR, Echourouk El Arabi.
    27.05 – Mourad HEMAZI, ENTV.
    18.06 – Ahmed TAKOUCHET, Radio Cirta.
    02.08 – Naïma HAMOUDA, Révolution Africaine.
    21.08 – Ameur OUAGUENI, Le Matin.
    03.09 – Saïd TAZROUT, Le Matin, à Tizi Ouzou.
    04.09 – Brahim GUERROUI, caricaturiste, El Moujahid.
    04.09 – Yasmine BRICK, radio Chaîne 1.
    08.09 – Radja BRAHIMI, ENTV, à Dellys.
    08.09 – Said BRAHIMI, ENTV, à Dellys.
    09.09 – Rabah LALLALI, ENTV.
    15.10 – Abdelwahab SAADAOUI, Echaâb.
    15.10 – Ahmed BOUGUERRA.
    16.10 – Saida DJEBAILI, El Hayat El Arabi.
    16.10 – Ahmed Mustapha LAZHAR, El Hayat El Arabi.
    18.10 – Mohamled FETTAH, ENTV.
    20.10 – Nourredine SERDOUK, Liberté.
    29.10 – Khaled GUERDJOUMA.
    03.11 – Omar OURTILANE, rédacteur-en-chef El-Khabar.
    04.11 – Ahmed KHALFOUN, APS.
    02.12 – Hamid MAHIOUT, Liberté.
    02.12 – Hamidou BENKHERFELLAH, Liberté.
    05.12 – Khedidja DAHMANI, Echourouk El Arabi.
    14.12 – Abdelkrim BENDAOUD, ENTV.
    20.12 – Mohamed BELKESSAM, chef de production ENTV.
    23.12 – Khaled MERIOUD, réalisateur ENTV.
    -?.–?- Taleb ADEN, indépendant.

    1996
    12.01 – Mohamed MEKATI, El Moudjahid.
    14.01 – Khaled ABOULKACEM, L’Indépendant.
    10.02 – Abdallah BOUHACHEK, Révolution et Travail, à Blida.
    11.02 – Allaoua AIT-MEBAREK, dir. de la rédaction le Soir d’Algérie.
    11.02 – Mohamed DORBANE, le Soir d’Algérie.
    11.02 – Djamel DERAZA, le Soir d’Algérie.
    11.02 – Naïma ILLOUL, ENTV.
    17.02 – Achour BELGHEZLI, Le Pays, à Tizi Ouzou.
    17.02 – Dalila DRIDECHE, Le Pays, à Tizi Ouzou.
    27.02 – Mourad TAAM, radio.
    29.02 – Belkacem SAADI, ENTV Constantine, à Skikda.
    04.03 – Slim TRIA, radio.
    12.03 – Djilali ARABDIOU, photographe Algérie-Actualités.
    30.03 – Yahia AMOUR, ENTV.
    10.04 – El Hadi SLIM, ENTV.
    24.04 – Djamel BOUCHIBI, El-Moudjahid.
    26.07 – Farida BOUZIANE, Le Pays, à Draâ Ben Khedda.
    27.07 – Boualem TOUARI, ENTV.
    11.08 – Mohamed KESSAB, Radio Coran et Radio-Mitidja..
    15.10 – Mokrane HAMOUI, directeur commercial Echourouk El-Arabi.
    26.12 – Boussaâd ABDICHE, El Moudjahid.

    1997
    10.01 – Messaoud BELLACH, El Moudjahid.
    07.02 – Si-Ali REGUIEG, ENTV.
    01.06 – Abdelwahab HARROUCHE, El Moudjahid.
    20.08 – Ali TENKHI, ENTV.
    31.08 – Zoubida BERKANE, ENTV.

    Journalistes algériens disparus
    1995 08.03 – Djamel-Eddine FAHASSI, radio.
    1997 12.04 – Aziz BOUABDALLAH El Alem Essiyassi.

    Journalistes étrangers
    1994 01.02 – Olivier QUEMENEUR, AFP, a été tué dans la Casbah.
    Le même jour, Yves Menari et l’Australien Scott Alla
    Sources: Union de la Presse Francophone
    Fraternellement




    0
  • brahmi16
    4 mai 2010 at 20 h 31 min - Reply

    Comment les citoyens de ce pays peuvent accepter que les auteurs de ces horribles crimes puissent vivre normalement,sans avoir été jugés?c’est monstrueux et indigne ,tout etre humain civilisé devrait se revolter.En déambulant dans les rues et en observant les gens ,je me dis à chaque fois: « celui là doit avoir tué plusieurs personnes,et l’ autre,à son regard, on perçoit la cruauté, etc . C’ est terrible De savoir qu’ il y a tant de criminels en liberté, qui ressemblent à vous, à moi.




    0
  • houda
    5 mai 2010 at 22 h 45 min - Reply

    vous avez raison Brahmi16, ces tueurs sont parmi nous, ils se la coulent douce, ils mènent une vie normale. Ce qui me désole, AUCUN d’eux n’a eu du remord, aucun n’a pensé délivrer sa conscience, jusqu’à quand ? Que diront-ils demain devant l’Eternel ? En tout cas ils n’échapperont pas à la justice divine même s’ils échappent à celle d’ici bas.




    0
  • alge rien
    6 mai 2010 at 8 h 54 min - Reply

    je viens de lire 1 article a propos d’une famille libyenne victime du mepris et de l’injustice ,tout comme 99% des algeriens ,et (afin de manifester leur refus a ce mepris)…cette famille vient de deposer un document officiel aupres du ministere de la « justice » demandant d’etre dechu de leur nationalite !!! je me suis dit , wow,!!! c’est ce que devrait peut etre faire les 99% du peuple algerien …




    0
  • Dahmane
    7 mai 2010 at 23 h 48 min - Reply

    Madame Courage, vous n’êtes pas seule. Vous honorez votre époux et tous les algériens debouts. Courage




    0
  • Fahasi Nadia
    9 mai 2010 at 11 h 34 min - Reply

    j’aimerais tant avoir contact avec vous…J’étais encore une enfants lors de ces événements tragiques,petite pensée pour mon oncle qui a disparu…je voudrais tant connaitre l’histoire et mes racines de ce pays qui est le mien.. Fahasi Nadia (Belgique)




    0
  • el-amel
    13 mai 2010 at 23 h 25 min - Reply

    Liberté annonce la tenue d’un procès le 24 juin 2010 au tribunal criminel de la cour d’Alger et la première pensée va à « ceux qu’on a tant aimé et qui continueront d’être présents parmi nous. » comme vous le dites si bien. Mais comme nous savons que la justice en Algérie est sous contrôle donc ce procès est une mascarade, le procès atterrira sur le bureau d’un juge à la chkara de beaucoup flous mais comme tout parent de victime du terrorisme, la question que je me pose : Est-ce un procès contre l’impunité ? Depuis quelques temps, trois lettres ont disparu des articles traitant de la question terroriste dans tous les quotidiens notamment Liberté, les trois lettres : GIA. Le vocabulaire utilisé dans le quotidien est terroriste/groupes armés/ GSPC/ AIS et même FIS ; mais point de GIA, le monstre qui a terrorisé le Peuple mais qui n’a pas dérangé les affaires. Et la journaliste semble bien informée « Il faut savoir à ce propos que même si les attentats du 11 décembre 2007 ont été planifiés par le même réseau terroriste, il est fort possible que la justice les dissocie selon une source judiciaire, comme cela a été le cas avec le double attentat kamikaze du 11 avril. » Qui est cette source judiciaire ? l’ingénieuse avocate du patron de Liberté, maître ladoul car ses connaissances et ses pratiques sont connues pour ceux et celles qui l’ont croisée. Qui sera jugé ? l’ « émir » droukel, et les « émirs » abou alias de la phalange de la katibat de la seriet suivi d’un pseudonyme, d’un nom de famille et de la profession qui reviennent souvent, mais qui sont les commanditaires de ces attentats? Et Bentalha, Raïs, Relizane, et tous les autres massacres de civils ont-ils droit à un procès, mais c’est le GIA et il n’y a pas de preuves comme l’expliquait ksentini aux familles des Disparus. Pour le 11 décembre, il y a droukel mais il faudra l’attraper ce lièvre, laissons la justice algérienne courir. Car pour les familles des Victimes, le combat pour la Vérité continue.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique