Édition du
28 July 2017

Le clan des metchenfines: Je boude, donc je suis !


Nombre de lectures : 958
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • bouyilès
    7 mai 2010 at 13 h 34 min - Reply

    Il boude parce qu’il lui arrive juste au niveau de l’épaule lui qui se prétend si grand.Ils n’auraient pas dû les mettre cote à cote.Ils l’étouffent,ils ne lui laissent aucune liberté d’agir et voilà que maintenant ils lui cherchent des poux sur la calvitie.Il aurait dû rentrer chez lui quand ce n’était pas encore trop tard.




    0
  • Jalal_hanif
    7 mai 2010 at 18 h 54 min - Reply

    Mon Dieu pourquoi les chefs d’Etat arabes se maintiennent ils au pouvoir quand les carottes sont cuites pour eux?. Ils vénèrent tous , plus que tous les autres versets du Coran Ayat el Khoursi le verset du trône, ils le tatouent sur leur corps et l’accrochent partout , chambre à coucher , Bureau, porte feuille pardon trésor..
    Pourtant l’Islam relativise le pouvoir dont sa forme absolue appartient uniquement à Dieu
    L’islam dénonce dans le saint coran le Taghjout c’est à dire le despote, c’est à dire les pharaons , les rois de la Mésopotamie des civilisations phéniciennes et romaine sont certes des despotes mais créateurs de civilisations par contre les nôtres sont des despotes destructeurs de civilisation, ce sont des prédateurs de la pire espèce. Les nôtres laissent derrière comme Saddam ruines, malheurs, massacres, désolation , se sont des criminels qui doivent être poursuivis par le TPI

    Les religions monothéistes d’essence bédouine , grâce à leur foie ont détruits ces brillantes civilisations despotiques c’est le pot de terre qui a cassé le pot de fer.

    Tout compte fait l’Orient arabo musulman reste le berceau du despotisme et ce depuis l’antiquité , alors que leur religion l’ont combattu , nous avons maintenu cette de gérance par la force des population, mais nous avons perdu le génie curateur des civilisations , bien au contraire nous les broyons




    0
  • Congrès du Changement Démocratique