Édition du
25 March 2017

Du Maroc chelhi, un artiste rebelle: Le regretté Mohammed Khair eddine

Musicien, chanteur, écrivain, artiste en tout genre, le regretté Mohamed Kheïr Eddine, a été, à lui seul, un feu d’artifice, en quête perpétuelle d’expressions fortes, chanteur de l’exil et de la révolte, il incarnera la rencontre heureuse entre les genres gnaouas, berbères, et jazzy. Il mourra jeune, trop jeune.
DB


Nombre de lectures : 2134
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • l.leila
    12 mai 2010 at 17 h 40 min - Reply

    Bonjour,

    J’ai l’impression d’écouter du Targui algérien.

    Mes salutations




    0
  • tamenrasset
    12 mai 2010 at 18 h 05 min - Reply

    tres tres belles musique ce mélange du tergui!chelhi!tamazight,de guitare a la jimmy hendrix est magnifique,un patrimoine inestimable de notre afrique du nord ,et une inspirtion que seul les gens du sud connaissent. merçi




    0
  • Sharif Hussein
    15 mai 2010 at 21 h 12 min - Reply

    M.Kheir-Eddine,l’aigre et l’errant.Lui et M.chokri etaient les écrivains « maudits » de la littérature marocaine,à la vie maudite pleine de souffrance de solitude et d’errance.
    Issu d’une région connu dans tout le Maroc par la particularité de ses habitants,des commerçant serieux,bosseurs comme des japonais et trés conservateurs.Lui a mené une vie à l’opposée,une vie dissoute vecu la nuit plutot que le jour entre les rues et les bars.
    Hassan-2,Amir-almoeminine et le chef de l’Etat,intérdisait la publication au Maroc de ses écrits pour leurs caractère sacrilège,mais Hassan-2 l’homme les apréciaient et il (Hassan-2) etait avec L.S.Senghor et Charles De Gaules,un des admirateurs de son style, sa guérrilla linguistique.
    Pendant sa maladie M.Kheir-Eddine a été pris en charge par le roi.Il a passé ses dérniers mois entre l’Hotel Balima à Rabat et l’hopital militaire où il suivait son traitement.
    Pendant cette période il a tenu un journal personel ou il raccontait sa vie au quotidien, sa lutte contre la maladie ses souvenirs….ect.
    Ce journal a été traduit en arabe et publié,il ya quelques années,sur Alquods-Alarabi.
    Rien qu’à lire ce journal en se rend compte de la particularité du personnage.C’etait un anarchiste pratiquant.

    -Son oeuvre est constituée essentiellement de romans et de poèmes.
    Sa biographie ne mentionne pas qu’il s’est intéréssé à la musique ou à la peinture.

    -La Musique qu’on entend dans le video est celle d’un groupe musical Touarègue du Mali connu sous le nom de TINARIWENE.

    http://www.souss.com/+-Mohamed-Kheir-Eddine-+.html




    0
  • Congrès du Changement Démocratique