Édition du
27 March 2017

Nous sommes tous Algériens !

Par Cherifi

Encore une fois LQA met le doigt sur la véritable plaie saignante qui provoque,de temps à autres,des accès fébriles dans le corps déjà malade de notre patrie, ces accès ne sont que les prémices d’une éventuelle complication qui risque d’emporter, une bonne fois pour toute,notre belle Algérie.C’est dans ces colonnes même qu’un jour j’ai abordé le sujet du berbérisme,arabisme et,malheureusement famille révolutionnaire;et j’ai dis,en toute simplicité,que le salut de notre Patrie ne peut être que l’oeuvre de ses enfants qui doivent laisser de coté ce berbérisme que certains utilisent comme fond de commerce juteux, cet arabisme(et non la langue arabe)qui fut l’un des facteurs qui nous a amenés là nous en sommes et enfin cette caste qui s’est appropriée les biens et les richesses de notre pays au nom de la révolution.

Revenons à notre révolution sacrée. Hormis quelques défections de certains de nos compatriotes(il faut interroger l’histoire sur les causes de ces retournements),tous les Algériens ont subi les affres du colonialisme:privations,humiliations,atteintes à l’honneur,tortures,assassinats…et j’en passe,mais le peuple Algérien est resté uni de l’est à l’ouest et du nord au sud.Les Aurès étaient embrasés au même titre que le Djurdjura,l’Ouarsenis et les autres contrées d’Algerie. Le colonialisme était notre seul ennemi contre lequel tout le monde a été mobilisé,il n’y avait aucune différence entre celui du sud qui tombe sous les bombes françaises et celui du nord qui est brulé au napalm et celui de l’est massacré horriblement par des maltais,portugais,sénégalais… et celui de l’ouest torturé de manière barbare et mort affreusement.Hier,c’était l’Algerie unie, l’Algerie que défendait tous les Algeriens et aujourd’hui l’Algerie désunie dont les enfants se sont déjà entretués(et de quelle manière)et continuent à se déchirer entre kabyles et arabes pour faire le bonheur de ceux et celles qui ont toujours voulu que ce soit ainsi.Le jour ou le kabyle se réveillera et dira NON à la scission,la Kabylie est une partie intégrante de l’Algerie et je suis Algerien et l’arabo-islamiste saura qu’il n’est pas le représentant de Dieu sur terre,ni l’avocat de notre Prophète(qsssl)dans ce pays,eh bien, le charognard finira par se rendre compte que le peuple s’est réveillé et qu’il faut lui rendre son bien:la légitimité populaire.Cette dernière ne sera une réalité qu’avec l’unité de tous les Algeriens avec un seul mot d’ordre:nous sommes tous Algeriens et nous combattons ceux qui nous divisent pour manger.


Nombre de lectures : 7176
88 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ammisaid
    17 mai 2010 at 23 h 01 min - Reply

    Clair, beau, simple et fort.
    MERCI
    Tu m’as converti Mr Cherifi. Je viens de naître. Je suis né Algérien, je parle l’Algérien et je suis le frère de tous les Algériens et de toutes les Algériennes, un point c’est tout ! Le reste n’est que le système de diviser pour manger.




    0
  • Ramdane SADI
    18 mai 2010 at 9 h 07 min - Reply

    Sur le fond, il serait long et pour tout dire relativement ennuyeux de reprendre un à un les poncifs explicitement mis en avant ou implicitement évoqués dans cet article qui, entre autres et à sa façon, parle d’Arabes et de Kabyles comme au bon vieux temps du colonialisme, et sans autre sans autre forme de procès.

    Pour la forme, je retiens ce passage:

    « (…) laisser de coté ce berbérisme que certains utilisent comme fond de commerce juteux, cet arabisme (et non la langue arabe) qui fut l’un des facteurs qui nous a amenés là nous en sommes (…) ».

    Au nom de tous les nôtres, merci à Chérifi d’avoir ignoré que la langue berbère aurait pu, elle aussi, avoir aidé l’Algérie à arriver là où elle est parvenue un certain 3 juillet 1962.

    Mais du moment que « Ammisaid » (voir ci-dessus) en aura eu les pieds au plafond, l’honneur est sauf.




    0
  • adam
    18 mai 2010 at 9 h 21 min - Reply

    « Le jour ou le kabyle se réveillera et dira NON à la scission,la Kabylie est une partie intégrante de l’Algerie ».

    VOUS DÉFONCEZ DES PORTES OUVERTES. 99,99% des kabyles n’a jamais dit ni pensé autre chose.
    Ils ont toujours revendiqué et revendiquent une Algerie Algérienne et une Algérie musulmane. C’est la politique du clan d’oudja et leur négation de l’Algérianité qui pose problème.Ils ont fait de nous un peuple déraciné et de notre belle Algérie une terre de désolation.




    0
  • Dahmani
    18 mai 2010 at 10 h 33 min - Reply

    Un article qui se veut rassembleur, mais au fait tres réducteur par son contenu.

    Le peuple Algérien dans sa majorité a toujours montré qu’il était attaché a L’islam et la langue Arabe. Je ne sais pas comment le rédacteur voudrait que ‘l’arabo-islamiste saura qu’il n’est pas le représentant de Dieu sur terre,ni l’avocat de notre Prophète(qsssl)dans ce pays’.

    Vous étiez ou quand la majorité du peuple Algérien a voté pour le FIS, un parti politique qui voulait instaurer la République Islamique. Vous qui rappelez si bien la légitimité populaire. Vous étiez au Maroc avec Boudiaf peut etre…




    0
  • Alilou
    18 mai 2010 at 11 h 25 min - Reply

    Bonjour,

    Voila un message qui se doit reunificateur, mais je ne vois pas beaucoup de posts, et commentaires.

    Dans tous mes messages j’ai defendu l’unité de la patrie, j’espere que tous vont y adherer et cesser de puiser dans le fond de commerce de certains qui ne sont la que pour la khobza.

    Hier j’avais juré de ne plus y poster quoi que se soit a causes de certains themes qui nous ecartent de notre unité.

    On ne doit pas tendre le micro a ceux qui ne sont la que pour semer la zizanie, la division et l’amalgame.

    Nous sommes Algeriens d’Est en Ouest du Nord au Sud.
    Nous devons garder notre objectif dans la mire et ne pas se laisser distraires par les faux prophetes et les semeurs de discorde.

    La diversité de notre Nation est immense, nous devons l’utiliser a notre avantage et non l’inverse.
    Car elle finira par servir nos sbirs et le cauchemard continuera.
    Nous sommes la generation qui doit mener notre nation vers les sommets des pays civilisés et developpés.
    Nous sommes la generation qui est responsable de proteger le legue de nos valeureux martyres qui sont tombés pour toutes la nation et non pas pour une partie, ou pour un groupe ou pour un clan donné.

    Le leitmotive de nos valeureux guerriers a ete LIVE FREE OR DIE HARD et ca doit aussi etre le notre.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    18 mai 2010 at 11 h 50 min - Reply

    Tout à fait d’accord avec Ammisaid : Ce texte est un texte « clair, beau, simple et fort ». Tout algérien digne de ce nom, ne peut que faire sienne cette attitude patriotique frappée au coin du bon sens et qui consiste à clamer haut et fort, face aux apprentis sorciers et aux aventuriers de toutes sortes : Nous sommes tous algériens ! Point barre !




    0
  • smailoulamzi
    18 mai 2010 at 12 h 52 min - Reply

    ont se sent orphelin sans lounes matoub ,vous ne pourrez jamais imaginer le mal qu’on nous a fait aprés son assassinat ,aujourd’hui ont sent un ENORME vide ,un vide musical et politique,ce n’est pas pour rien si toute la region s’est embrasé le jour de son assassinat,sa poesie et sa musique faisait partie de notre quotidien de tous les jours ,et le plus étrange, est que se sentiment tout les kabyles le resentent sans etre particulierement un grand FAN de ce chanteur, et que dieu lui ouvre les portes du paradis. LQ devrait lui rendre hommage car c’est un veritable homme de dialogue ,de culture, de combat pour l’algerie ,la democratie,les droits de l’homme ,et que le pouvoir a essayer de le salir par toutes sortes de sornnettes allant jusqu’a dire qu’il a le sida,il est incroyant,raciste,vraiment toutes sortes de « diaaya ».




    0
  • zapata
    18 mai 2010 at 12 h 54 min - Reply

    je ne suis pas fière d’ètre algèrien car tout le monde connaient la rèalitè des vrai leader de la rèvolution ceux qui ont voulu une algèrie sociale dèmocrate ou tout les algèriens auront leur place par mèrite et compétences comme les nations qui avance tel que la corèe du sud…la charte de la soummam qui à ètè détourné de son contèxte : primautè du politique sur le militaire et de l’intèrieur sur l’èxtèrieur et c’est ça l’èquation qui à dérangé ceux qui sont entrain de nous gouverner par la force comme un troupeau imbécile ni humanité ni le savoir faire on est devenu une race qui n’a pas de repère ceux qui profitent de la situation applique la science de l hypocrisie et le rèste est hypnotisé par la vie amère de tout les jour et ceux qui veulent changer l’algèrie pousse les innocents à mourir gratuitement pour leur idèes nom rèlèchi l’èssentiel c’est le tapis rouge qui est en jeu car le prèstige politique est une fin en soi pour eux..les algèriens c’est l’instinct qui les pousse a agir aucun projet de sociètè..etc donc l’algèrie c’est la france




    0
  • BRAHIM
    18 mai 2010 at 13 h 38 min - Reply

    Je trouve pas mal la réaction de notre ami internaute Ammisaîd : avant on disait »diviser pour régner » aujourd’hui c’est plutôt « diviser pour manger ». Manger avec le sens de prédation, de vol, de corruption, d’accaparement illicite des barils de pétrole etc… etc.. En un mot « EL HARGMA SANS FOI NI LOI»




    0
  • Bechlaoui Ali
    18 mai 2010 at 13 h 56 min - Reply

    Le jour où l’Algérien s’identifiera par je suis ALGERIEN point final, ce jour là nous serons tous frère mais tant que on dira l’Algérie arabe les divisions continueront .Parce que sachez messieurs que mes ancètres ont accépté la religion et non l’arabisme, et n’oubliez pas qu’il y’a des juifs arabes, des crétiens arabes(que je respectes en tant qu’être humain). Aussi messieurs ne m’identifier pas aux arabes alors que j’ai des origines pour lesquels tous les algériens ont chanté lors de l’élimination de l’égypte par les enfants de mon pays à Oum Dormane. Donc pour une fois soyons fier de nos origines, et ne nous blessons pas par Algérien arabe ou Algérien chaoui ou Kabyles soyons Algérien tout court et vive mon peuple




    0
  • Beznassi
    18 mai 2010 at 14 h 20 min - Reply

    Vous ne faites que dire  » qu’on est tous des Algeriens » mais on le voit differement dans la bureaucratie ( Dans les mairies, Wilayates etc…) j’espere que ce petit mot passera sur votre rubrique.




    0
  • adam
    18 mai 2010 at 17 h 04 min - Reply

    je persiste et signe,le kabyle n’a jamais pensé ou dit qu’il était sécessionniste et l’a prouvé tout au long de l’histoire, c’est une propagande du pouvoir et qui malheureusement continue de faire mouche. Quant à l’arabo islamiste, nous sommes un peu responsable de lui avoir laissé l’exclusivité de l’islam, religion de lumière qu’il rabaisse malheureusement aux abysse de son ignorance.




    0
  • Mouloudia
    18 mai 2010 at 17 h 53 min - Reply

    Et voila que revient le slogan de de Gaule et de la SAS « Algérie algérienne » qui ne veut rien dire…. Inodore incolore..
    Au concept d’Algérie musulmane du FLN et Algérie francaise de l’OAS De gaule avait voulu introduire le concept fumeux d’Algérie Algérienne….
    Apparemment il a réussi…




    0
  • HADJDEY
    18 mai 2010 at 19 h 15 min - Reply

    Monsieur Cherifi ce que vous avez écrit en est la realité nous avons tendance à tous melangé et il ne faut oublie que ce mal que l’on appele le regionalisme est né par la colonisation et pour la colonisation(cf:à loi cadre voté par l’etat francais et des assemblées du premier collège et du deuxième collège).
    Tout d’abord qu’en est du mot kabyle? de l’arabe kabayle=tribu,pourquoi nous appelerions kabyle un membre d’une tribu?.
    Le nom berberes que les arabes appelaient « el barbar ».
    autochtones habitants du nord de l’afrique est le nom qu’il faut;en algerie il existe plusieurs entités berberes(chaouis,mozabites,zenatis et la region que les francais avaient decider d’appeler la grande et la petite kabylie etc..),donc en aucun cas la berberite ne sera lié a une unique region ;nous sommes tous berberes.
    Aussi nous sommes ensemble sur une meme terre qui s’appele l’ALGERIE ,qui nous appartient à tous et à toutes quoi de plus clair.
    Pourquoi serions-nous frères derrières une equipe nationale de football et ne le serions plus le lendemain,qu’est-ce qui anime les algériens d’etres aujourd’hui pour et le lendemain contre.
    La Chine a 14000 dialectes à titre d’exemple et de tres vastes regions depassant de loin notre trés chère Algerie.
    En effet,tous les algériens se plaignent de la malvie et cela est une réalité que personne ne peut cacher et nous sommes révoltés quand nous constatons que nos dirigeant,leurs progénitures,leurs familles,leurs amis et toutes les accointances dilapider le bien de tous les algériens,il y a de quoi se revolter;mais arretons de nous entre-déchirer,se diviser kabyle arabe, s’il vous plait,arretons de dire n’importe quoi,et qui en tirerait bénéfice?.
    Il y a dans certain forums,dans lesquels je lis des sordidites qui ne rendent pas fiers du tout.
    Restons Algériens et fiers de l’etre,gloire à nos martyrs.
    Merci de me lire




    0
  • liatim
    18 mai 2010 at 19 h 33 min - Reply

    ç’est vrai que nous sommes tous des algériens moi je vie en France je travaille je vie bien mais je vois que les algériens de France ne s’entendent pas entre eux et il n’y a pas de solidarité voila moi ce que je ressent mais par contre les algériens du pays sont géniaux je m’entend trés bien avec eux voila ma vision personnelle




    0
  • Mahieddine
    18 mai 2010 at 20 h 09 min - Reply

    A Monsieur A Dehbi.
    Qu’est-ce qu’un « Algérien digne de ce nom » ? Les Lepen (père et fille) diraient: « Un Français digne de ce nom … ».




    0
  • BRAHIM
    18 mai 2010 at 21 h 01 min - Reply

    @Mouloudia, pourquoi l’Algérie ne serait elle pas Algérienne ? Si elle n’est pas Algérienne que doit-elle être ? Ce serait bien que tu nous éclaire sur ce plan là. Pour moi le qualificatif Algérien s’est construit depuis les romains (je ne sais pas aller plus loin dans le temps : réf encyclopédie pour juste une petite idée, voici des repères historiques)
    Avant l’islamisation :
    Vers 1100 avant JC : expansion phénicienne en Afrique du nord et création de nombreux comptoirs le long des côtes dont Carthage
    • 264-146 avant JC : les 3 guerres puniques entre Carthage et Rome. Après la dernière guerre, Rome rase Carthage et crée sa première province sur le continent africain Africa correspondant au nord de la Tunisie actuelle.
    • 112-105 : révolte menée par le berbère Jugurtha contre l’occupation romaine
    • 17 après JC : le numide Tacfarinas prend la tête d’une révolte contre l’occupation romaine dans l’actuelle Algérois
    • 42 : Rome occupe toute l’Afrique du nord
    • 1er et 2e siècle : les berbères embrassent le christianisme comme symbole de résistance à l’occupant naguère païen.
    • 193 : Septime Sévère devient empereur romain. Il est originaire de Leptis Magna, ville actuellement en Libye
    • 212 : tous les habitants de l’Empire, dont ceux des provinces d’Afrique deviennent citoyens romains (édit de Caracalla)
    • 302-305 : persécution des chrétiens par l’empereur Diocletien
    • 380 : le christianisme, religion officielle de l’empire. Les berbères choisissent le donatisme, autre marque de résistance et d’opposition à l’occupant.
    • 395 : Augustin de Thagaste est élu évêque d’Hippone (actuelle Annaba en Algérie). Il sera l’un des plus important docteur de l’église catholique.
    • 439-533 : Après la péninsule ibérique, le Maghreb souffre à son tour de l’invasion des peuplades germaniques. Les Vandales occupent Carthage et chassent l’occupant romain pour s’installer à sa place.
    • 534 : Bélisaire, général byzantin occupe Carthage et le Constantinois. Entre temps, les berbères réussissent à résister aux vandales et s’organisent en royaumes.
    L’islamisation (646-711) (en arabe : el fat’h) [modifier]
    La Grande Mosquée de Kairouan fondée par Oqba Ibn Nafaa en 670, est la plus ancienne mosquée du Maghreb, Kairouan, Tunisie.
    • 646 : Suite à l’attaque byzantine contre les musulmans au nord de la péninsule arabique et en Syrie, une guerre sans merci va se déclencher entre les deux parties et ne se terminera qu’avec la chute de Constantinople. Les musulmans vainqueurs en Syrie poursuivront les Byzantins là où ils se trouvent. En Egypte d’abord puis jusqu’au nord-ouest de la Libye, où ils avaient l’habitude de fuir pour revenir à l’assaut.
    • 670 : fondation de Kairouan par Oqba Ibn Nafaa qui va servir de base pour l’islamisation de tout le Maghreb1.
    • Fin du 7e siècle : l’islam s’installe dans tout le Maghreb, les occupants byzantins sont chassés.
    • 695-705 : rébellion berbère contre les Arabes menées par la reine Kahena dans les Aurès
    • 711 : les Arabes contrôlent tout le Maghreb.
    Article détaillé : Conquête musulmane du Maghreb.
    711-1500
    • 745 : les Berbères kharidjites s’emparent de Kairouan
    • 1016 : début du règne de Muizz ibn Badis, de la dynastie des Zirides (بنو زيري)
    • 1062 : début du règne de Tamim ben al-Muizz, fils est successeur de Muizz ibn Badis
    • 1087 : une coalition chrétienne comprenant des Gênois, des Pisans, des Amalfitains, et des Normands d’Italie, attaque Mahdia qui est prise, pillée, et saccagée
    • 1108 : mort de Tamim ibn Muizz
    • 1123 : attaque navale normande sur Mahdia : la flotte est dirigée par Christodulus, un Grec ou un Musulman (nommé en arabe « Abdul-Rahman al-Nasrani ») au service des Normands. Échec de l’expédition
    • 1135 : les Normands dirigés par l’amiral Georges d’Antioche, un Grec arabophone autrefois au service des Zirides, attaquent l’île de Djerba et s’en emparent
    • 1140 : attaque normande sur Tunis
    • 1146 : les Normands du roi de Sicile, Roger (Rudjar en arabe), après avoir fait la conquête de Tripoli (Libye actuelle), menace l’actuelle Tunisie, cherchant à contrôler l’Afrique du Nord
    • 1148 : conquêtes normandes de Mahdia, de Sousse, de Gabès, et de Sfax ; les Normands contrôlent tout le littoral de Sfax à Gabès
    • 1153 : conquête normande de Annaba
    • 1160 : les Almohades (Al-Muwaḥḥidun : الموَحدون), nouveaux maîtres de l’Afrique du Nord, chassent définitivement les Normands, dont le royaume connaît une guerre civile (révolte des barons normands contre l’autorité du roi Guillaume le Mauvais, fils et successeur du roi Roger.
    Période ottomane
    • 1492 : l’Espagne est entièrement reconquise (prise de Grenade) par les chrétiens. Juifs et musulmans sont expulsés vers le Maghreb
    • 1505 – 1510 : tentatives espagnoles pour contrôler les côtes du Maghreb. Construction de la forteresse espagnole, le Penon en face du port d’Alger.
    Colonisation européenne
    – 1827 : crise diplomatique entre la France et l’Algérie
    • 1830 : les troupes françaises prennent Alger, début de la colonisation
    • 1838-1847 : résistance d’Abd el-Kader
    • 1848 : l’Algérie est déclarée territoire français

    C’est ce que le pouvoir évite d’apprendre à nos enfants pour faire croire que l’Algérie n’existe que depuis…. le MALG, ou ce qu’on appelle le DRS un peu plus tard




    0
  • BRAHIM
    18 mai 2010 at 21 h 06 min - Reply

    Cher @Mouloudia, voilà encore ce que j’ai pu trouver sur « Algérien ».
    (Tiré de : « Esquisses anecdotiques et historiques du vieil Alger » Fernand ArnaudièsOutremers – Éditions A.Barthélémy, Avignon – 1990)
    -En 1602 , Conestraggio Jéromine a publié à Venise: Relationne dell’apperecchioper sorprendire Algeri. Cette brochure de seize pages a été traduite en français en 1882 par Henri de Grammont, président de la Société historique africaine. Dans les traductions latines de la Description de l’Afrique, par Léon l’Africain, on trouve les mots: Algira, Algiram (1632). Plus tard, en 1754, on trouve encore: Algéri (1754: Istorid degli stati di Algéri, Tunisi, Tripoli et Maracco). Mais tous ces termes: Algéri, Algara, Algiram désignent la ville ou la résidence d’Alger et non ce que l’on a appelé « Algérie « .
    – Actuellement, les Italiens et les Anglais disent: Algé’ria pour Algérie. A quelle époque a-t-on introduit le mot en France ? On ne le trouve guère qu’à partir de 1832 dans un ouvrage intitulé: Sur les colonies militaires de l’Algérie par le général Dubourg. Puis en 1839 dans une étude d’Aristide Guibert: De la colonisation du Nord de l’Afrique, nécessité d’une exploitation industrielle et agricole de l’Algérie.
    – On trouve enfin cette appellation dans un document officiel, un arrêté pris à Oran par le général comte Clauzel et daté du 17 novembre 1835. Le document se rapporte aux droits de patente et de navigation. L’article 2 de cet arrêté est ainsi libellé: .. . sera exécutoire dans lesports de l’Algérie, trois jours après…, etc.
    – Le Dictionnaire de la Langue française avec latin et manuel d’orthographe et de néologie de Boiste- deuxième édition de l’an XI (1803) -indique bien: 1) Alger (Algenanum), royaume de Barbarie ; 2) Alger (Ruscurrum), ville capitale du royaume de même nom ; 3) Algérien (nc) adjectif d’Alger (Algériensas).
    Je ne sais pas si cela répond à ta question, mais on a besoin de s’écarter un peu de la TV UNIQUE pour connaître un peu plus notre pays l’Algérie que beaucoup souhaite ALGERIENNE avant tout.Je livre çà en tant qu’information brute car je ne suis pas spécialiste. Aux historiens de corriger. Mais parait-il chacun sa vision de « HISTOIRE ».




    0
  • Abdelkader DEHBI
    18 mai 2010 at 21 h 13 min - Reply

    @ — Mahieddine : Permettez-moi de ne pas répondre à votre question, puisqu’il me semble que nous ne partageons pas les mêmes références…




    0
  • taha djermouni
    18 mai 2010 at 21 h 22 min - Reply

    votre texte est une profession de foi qui relevé plutôt du rêve que de la réalité.Tous les algériens n ont pas la même perception de l algerianité ni de l unité.Tout simplement parce que les arabophones ne vivent pas le drame linguistique et culturel des amazighophones.Ces derniers vivent un terrible deni identitaire que les arabophones ne peuvent comprendre que si l on venait a leur interdire de s exprimer en arabe en algerie(au commissariat,au tribunal,dans un barrage de gendarmerie,a la daira,dans une direction centrale d un ministere etc…) et de ne leur laisser le choix de s exprimer qu en amazigh.J aimerais bien voire l attitude des arabophones face a un tel déni.J aimerais savoir aussi leur attachement,dans ce cas là,à l Algérie et à l unité nationale.Ya SI Cherifi,les Kabyles ce n est pas le nationalisme qui leur manque après 48ans d indépendance;ce qui leur manque ce sont des droits imprescriptibles:les droits linguistiques pour lesquels ils livré bataille a la France.Droits dont jouit la communauté arabophone depuis 48ans.Un dernier mot:dans un pays composé de 2 communautés linguistiques comme l Algérie,l avenir se construit forcement a DEUX.Il ne saurait se construire au détriment de l une ou l autre communauté.Amicalement.




    0
  • Alilou
    18 mai 2010 at 21 h 38 min - Reply

    Salut a tous,

    @ Brahim,

    L’origine des berberes AMAZIGH, remonte a bien avant 1100 BC.
    Ils sont originaires d’afrique , mercenaires, hommes de main etc…

    Je m’arrete la.

    Si on continu a debattre de ca encore longtemps, les nains de jardins resteront encore la plus longtemps.

    Alors on doit a un moment donné tirer la sonnette d’alarme et dire que on doit se rassembler autour d’un consensus: Le seul qui compte a mes yeux pour le moment c’est que nous sommes tous ALGERIENS.

    C,est ce qui doit nous rassembler.




    0
  • D B
    18 mai 2010 at 21 h 51 min - Reply

    Quand j’étais un petit enfant, à Batna, où la majorité de la population est composée de Chaouias, mais où vivaient aussi de nombreux Kbaïls el Hadra, Arabes du Hodna, Kabyles, Beni Mzab, Tunisiens, et même des Marocains, quand les Algériens luttaient pour arracher leur liberté, nos aînés baignaient tous dans une même et seule communion, sans aucune distinction, toutes les volontés étaient tendues vers un seul horizon, celui d’où allait se lever le soleil de la dignité.
    En 1962, le jour de l’indépendance, Batna explosa comme un volcan longtemps contenu. La population, comme une lave en fusion,, déferla dans la rue. Elle vibrait d’allégresse. Les hommes criaient des choses que nous ne comprenions pas, mais dont nous ne retenions que « tahia el djazaïr » répété sans discontinuer, Dans une sorte de frénésie. Par des gens rendus presque aphones, à force de hurler une joie nouvelle, et une colère transmise par les gênes. Les youyous des femmes faisaient comme une clameur aiguë, qui ne s’est pas tue une seule seconde, pendant des jours et des nuits. La population toute entière, comme un peuple de papillons aux mille couleurs, qui marchait à tâtons, guidée par les seuls échos que lui rendait sa propre joie, avait bousculé toutes les barrières sociales. Il n’y avait plus de riches ni de pauvres, il n’y avait plus de place que pour la communion, totale et intégrale, la même que celle de l’enfant nouveau-né avec sa mère, lorsque celle-ci le repose sur son sein, juste après qu’il ait happé la première bouffée d’air. Batna était une ville ouverte, au sens plein du mot. Chaque maison était offerte, porte béante, à quiconque voulait y entrer. Des mendiants y étaient reçus comme des rois revenant d’un long pèlerinage, des femmes qui n’étaient jamais sorties de chez elles, et dont personne, hormis leur parentèle, ne connaissait le visage, déambulaient dans la ville, en toute liberté, sans voile, libres comme les soupirs qu’elles exhalaient enfin, en agitant des foulards de liesse, le visage baigné de larmes, lançant des youyous jusqu’au ciel, à gorge déployée. Les oiseaux, que nous connaissions bien, pour leur avoir tendu tant de pièges, que nous chassions à la glu ou à la tire-boulette, étaient tombés dans une sorte d’hystérie collective. Ils voletaient dans tous les sens, mêlant leurs piaillements au youyous. Ils ne dormaient plus, et ne retrouvaient plus leurs nids. Désorientés par les youyous, les chants, et les cris de joie, qui ne connaissaient plus la trêve de la nuit, nos amis les oiseaux, tournoyaient en aveugles au dessus de nos têtes, et puis nous tombaient dans les mains, épuisés de vacarme, comme ivres de la joie frénétique qui avait bouleversé jusqu’au rythme du temps. Et nous, dans notre innocence, comme si nous nous étions fondus dans la trêve générale, nous les épargnions, ces oiseaux du bonheur, que nous chassions. Nous les prenions dans nos petites mains, et lorsque les battements furieux de leurs petits cœurs se calmaient, nous les rendions au ciel, en accompagnant leur envol d’un large et généreux geste vers le haut, comme les aider à retrouver leur élément.
    Ces jours d’allégresse, je m’en rappelle, avaient scellé, encore plus que le sang qui avait coulé, l’unité de tous ceux qui vivaient à Batna. Une promesse commençait. Sous des augures de fraternité consacrée.
    Nous avions tous communié, dans la joie de nous découvrir sous un jour nouveau, celui d’un peuple libéré. Même nous, les enfants, avions été touchés par une grâce sortie de toutes les portes de nos maisons, mais aussi de toutes les poitrines. Même nos oiseaux criaient à l’unisson. Et avant même que ceux qui allaient détourner le fleuve de la libération ne commencent à nous ranger en foules obéissantes, spontanément, sans aucune consigne, les photos des chouhadas commencèrent à circuler. Jamais les photographes, Djerad et deux autres dont j’ai oublié le nom, n’ont autant travaillé. Je crois même qu’il refusaient de se faire payer les reproductions. Et nous, petits enfants, Chaouias,Kbaïls el Hedra, Arabes du Hodna, Kabyles, Beni Mzab, Tunisiens, et même des Marocains, nous serrions sur nos petits cœurs palpitants les photos d’hommes à petite moustache qui étaient morts pour faire de nous des hommes libres, et nous courrions à perdre haleine, en déployant des lambeaux de tissu, verts et blancs, frappés d’une étoile et d’un croissant rouge comme le sang généreux qui avait coulé. Ces drapeaux, cousus hâtivement, dont les verts se déclinaient à tous les tons, du presque bleu au presque jaune, faits de chiffons hétéroclites, avec des croissants qui défiaient les lois de la géométrie, dont les contours étaient abrupts, taillés au couteau, et des des étoiles dont les branches crevaient toutes les dimensions, comme autant de défis à l’oppression, claquaient au souffle des hommes qui ne se lassaient pas de crier: « Tahia el djazaïr, Tahia El Djazaïr, Tahia El Djazaïr… »




    0
  • still
    18 mai 2010 at 22 h 01 min - Reply

    Quand sortirons-nous de cet infantilisme, de ce nombrilisme et de ce reductionisme ?




    0
  • BRAHIM
    18 mai 2010 at 22 h 22 min - Reply

    Cher @Alilou, moi je ne voulais pas débattre de la question « berbère » ou de la question « arabe » sur LQA mais comme tout le monde se donne à cœur joie, j’ai fini par mettre mon grain de sel moi, pourquoi pas en définitive ??? !!!!. Je TE fais savoir que je ne prétends pas être historien ou spécialiste du Maghreb ou des arabes ou des berbères. Je constate aussi qu’on se débrouille tous un tant soit peu dans ces domaines. Chacun y va de sa hache, de sa tolérance, de sa condescendance, de sa haine, de son amour etc..Paraît-il que çà fait avancer le schmilblick ! D’ailleurs tu viens de m’apprendre que les berbères sont originaires d’Afrique (fort heureusement par ailleurs, puisque l’Algérie fait partie de l’Afrique!) , qu’ils sont mercenaires, et se sont des hommes de main . J’en suis très fier ! Comme quoi chacun son « HISTOIRE ». Quand aux « nains » qui nous dirigent, ils doivent rire sous cape quand ils lisent nos élucubrations. Pour çà , je te l’accorde, tu a entièrement raison! Tu a du constater que depuis quelques articles sur ce sujet on excelle dans les interventions. Compte le nombre d’interventions sur ces thèmes (berbères et d’arabes), tu remarqueras que LQA bat des records. Fort heureusement pour nous tous, il n’y pas que ce genre de sujet dans LQA.




    0
  • Adel
    19 mai 2010 at 0 h 05 min - Reply

    @DB

    Tahia El Djazayer!

    Oui, une immense clameur a fait vibrer le ciel d’Algérie en cet été 62 où tout commença et tout finit. Cette phrase que des millions de poitrines ont scandée jusqu’à en défaillir était celle-là même que les condamnés à mort de Serkadji lançaient comme un dernier défi et une «amana» laissée aux survivants.

    Tahia el Djazayer!

    Cette phrase exprimait tous les désirs si longtemps niés, tous les possibles si longtemps contenus, toute la volonté de vivre de l’Algérien refoulé hors de sa patrie réelle, réduit à l’état d’ombre furtive habitant un pays imaginé mais toujours perdu.

    Tahia el Djazayer…

    Mais l’euphorie n’aura duré que quelques jours et le cri qui signifiait «Nous sommes des Algériens libres dans une Algérie qui revit» fut vite étouffé par le crépitement des mitraillettes et les claquements des chenilles de blindés sur l’asphalte. Tac tac tac tac tac tac tac tac…

    Nous avons failli être des Algériens libres, mais nous fumes incapables de saisir notre rêve, et de plus malins que nous s’en saisirent pour le jeter au fond du puits. Depuis, nous errons sans fin, incapables de comprendre ce qui nous arrive.

    Nous sommes tous des Algériens en puissance perdus dans un cauchemar qui dure depuis 1962.




    0
  • Ammisaid
    19 mai 2010 at 8 h 13 min - Reply

    Cher frère Djamal,
    Y a-t-il une possibilité pour redevenir l’enfant que tu as été et nous avec? La question est posée à toutes et à tous. Où est-il possible d’être adulte est d’avoir la croyance d’un enfant, la langue d’un enfant, la tolérance d’un enfant…en somme le coeur d’un enfant ? Beaucoup disent non, lala, ala ! Alors tant pis !




    0
  • karimtriki
    19 mai 2010 at 10 h 53 min - Reply

    Mon grand pére « paix à son ame » est DCD en 1959,et son souhait etait de mourir avant l’indépendance de l’algerie ,il redouté l’indépendance ,il n’etait pas « colabo ou harki  » pas du tout ,il etait mécanicien ,pépére boulot et dodo,et il disait a tout le monde en cas d’indépendance le sang ne s’arretera jamais de coulé entres algeriens,50 ans aprés je vois que ses prévisions etait éxact,et son souhait fut éxaucé puisque il est mort bien avant l’indépendance.




    0
  • Alilou
    19 mai 2010 at 11 h 26 min - Reply

    Salut a tous,

    @ Merci Brahim.

    @ Adel,

    Ce qui est fort dans ton message qui a attiré mon attention de facon positive est le TAHIA EL DJAZAYER.

    Le reste n’est que cauchemard qui continu.
    Mais pas grave on finira toujour par se reveiller.

    LE TAHIA EL DJAZAYER, scander par des millions de gorges d’EST en OUEST du NORD au SUD.

    Person n’a scander TAHIA lES ARABES, LES CHAOUI, TAHIA lES ORANAIS, OU TAHIA LES BERBERE ou TAHIA TAMENRASSETE et j’en passe…

    C’ETAIT TAHIA EL DJAZAYER et ca doit le rester ainsi.

    Salutations amicales




    0
  • Abdelkader
    19 mai 2010 at 11 h 41 min - Reply

    A Nomade :

    Vous faites dire à Boumediene ce qui suit au sujet de ses amis du Conseil de la Révolution (voir Forum Ali Kafi): « je sais que vous êtes tous des voleurs mais je n’ai pas le choix, je dois travailler avec vous. »

    Enfin, vous admettez une vérité : tous les amis de Boumediene sont tous des voleurs, c’est vous qui le dites.

    Et moi, je vous dis : « dis-moi qui tu fréquentes, je te dis qui es ».

    Le plus grand ami de Boumediene et le plus grand voleur qui tenait ses comptes bancaires était comme tu le sais Messaoud Zeggar qui est devenu milliardaire avec l’argent de Boumediene récolté grâce aux commissions touchées sur les contrats d’hydrocarbures que lui confiait Boumediene. Ce Zeggar était tellement riche avec l’argent personnel de Boumediene qu’il s’est permis d’organiser la campagne électorale d’un Président américain, à savoir Bush père.

    Si Nomade, trouvez-vous normal qu’un ami intime de Boumediene soit en même temps l’ami de Bush ?

    Entre vous et moi, qui est le vendu ? Celui qui est contre les voleurs du Conseil de la Révolution et son Président qui a offert le pouvoir aux DAF ou celui qui défend l’ami de Bush (et d’Israël en réalité) ?




    0
  • zapata
    19 mai 2010 at 13 h 09 min - Reply

    JE TROUVE BIEN QUE VOUS AVEZ TOUS UNE PART DE VERITE ET C EST TRES POSITIF SEULEMMENT POUR BIEN CONQUERIR CELA
    SUR LA REALITE DES CHOSES COMPREDRE LES ERREURS IRREFLICHI DE LA PART DE CERTAINS LEADEUR DE LA REVOLUTION C EST TRES IMPORTANT CAR POUR CONTROLER LE FUTUR IL FAUT CONTROLER LE PASSE ET POUR CONTROLER LE PASSE IL FAUT CONTROLER LE PRESENT…L ALGERIEN PAR SON COMPORTEMMENT NATUREL IL EST CURIEUX ET S ADAPTE VITE DANS LES DIFFERENTE SITUATION SEULEMMENT IL A BESOIN D UN GUIDE..CEUX QUI ONT CONFISQUE L INDEPENDANCE DE L ALGERIE NE SONT PAS PUISSANT ILS SONT AUDACIEUX ET VIOLENT PAS PLUS MAIS TELEMMENT ILS ONT PEUR QU ILS MONTRENT QU ILS SONT PUISSANT CAR ILS ONT FORME UNE CATEGORIE DE SERVITEUR ET C EST ça leur force.




    0
  • Guerriere de la lumière
    19 mai 2010 at 13 h 36 min - Reply

    je suis vraiment fatiguée de ses questions identitaires qui reviennent à chaque fois nous diviser un peu plus! C BON! PASSONS A AUTRE CHOSE SERIEUSE! nous savons que chaque DICTATURE utilise le : »DIVISER pour MIEUX REIGNER… » puisque nous avons tous compris cela, alors pourquoi se fatiguer les méninges à vouloir justifier notre algérianité!!!

    JE SUIS ALGERIENNE YA RABI LAAZIZ… POINT FINAL!!!!!!

    Ce n’ai plus l’heure de se demander qui on est, l’étau se résserre chaque jour un peu plus sur nous! l’heure est à la contre-attaque pas au bavardage désunificateur!
    S.V.P. essayons de trouver des solutions concrêtes pour une sortie de crise et arrêtons de nous chamailler avec ces « qui est qui? »
    Wallah que j’ai le moral à plat ces jours ci avec ces articles identitaires. Chacun connait ces origines alors à présent OEUVRONS TOUS POUR NOTRE MERE PATRIE « EL DJAZAIR »! Nous n’avons envie d’allez nul part ailleurs BON DIEU DE BON SENS… CAR NOUS SOMMES CHEZ NOUS, ET ICI NOUS RESTERONS… ET TOUS ENSEMBLE LA MAIN DANS LA MAIN REPRENONS NOS DROITS!
    « TAHIA EL DJAZAIR!!! »




    0
  • Alilou
    19 mai 2010 at 16 h 33 min - Reply

    Merci @ Guerriere de la lumière,

    Les nains de jardin nous ont foutu dans bourbier, dans lequel nous baignons tous, depuis l’aube de notre soit disant independance, tous sans exception, qu’on soit berbere ou albert einstein de tinzawatine, ce bourbier on le vit au quotidient et entre temps toujours dans notre bourbier (pour ne pas dire m…) on se chamaille dedans au sujet de qui nous sommes, d’ou on vient, etc…, entre temps on y est jusqu’a la tete dans ce boubier, mais on ne fais aucun effort pour en sortir,,,




    0
  • dermache
    19 mai 2010 at 16 h 38 min - Reply

    c’est parcequ’ils avaient juste un ennemie commun c’est tout. « il ya eu la crise bérbériste en 49 ».
    c’est comme aujourd’hui israel maintien sa cohesion ,par un enemie commun a tous les isaraeliens « la palestine »,et c’est l’une des raison essentiel + le partage des eaux « qui est un veritable probleme pour ne pas donner l’independance a la palestine,sinon avec l’apport des juifs ethiopiens,juifs irakiens,juifs americains,juifs de russie, israel ne tiendra pas un jour et va sombrer dans la guerre civile.




    0
  • cherifi
    19 mai 2010 at 17 h 29 min - Reply

    Après avoir parcouru le bel article,signé,El Yes,je n’ai fais que donner mon opinion comme tous les lecteurs,surtout,après les interventions de certains intellectuels,à l’instar de notre frère A.Dehbi et les autres.Malheureusement et comme ça été toujours le cas,nos amis se sont éloignés du sujet pour plonger dans les bas fonds de la polémique stérile qui est devenue l’apanage de certains habitués des forums pour dire n’importe quoi,sauf,s’engager dans un débat fructueux et constructif.Je tiens à remercier,vivement,tous ceux et celles qui ont réagi naturellement à ma contribution.

    ===========================
    C’est nous qui vous remercions pour votre sage et lucide contribution qui tend à calmer les esprits et à réaxer les débats sur l’ESSENTIEL. Vous êtes le bienvenu sur LQA, le site de tous les Algériens dignes et sincères qui œuvrent humblement au changement et à l’instauration de l’Etat de Droit.
    Fraternellement.
    La Rédaction LQA




    0
  • Mahieddine
    19 mai 2010 at 17 h 50 min - Reply

    @-A Dehbi
    J’ai seulement relevé l’usage d’une même terminologie avec le père et la fille cités dans ma question. Tous ceux qui lancent des débats sur « l’identité nationale » finissent par se retrouver.Tout cela sans vouloir vous offusquer bien entendu.




    0
  • Zineb Azouz
    19 mai 2010 at 19 h 14 min - Reply

    A QUOI SERVENT LES IDENTITÉS SANS DIGNITÉ ?
    Ma chère @Guerrière de la Lumière,

    Tu as l’art de bien viser !
    On est en effet tous saturés de la question identitaire, notre problème, notre malheur, notre malédiction, notre frustration majeure porte un seul nom : LE POUVOIR ILLÉGITIME !

    La seule identité à laquelle nous pouvons en réalité prétendre, l’unique dont on soit sûre est celle de SOUS CITOYENS piétinés par des traîtres et des bacilles de l’histoire.

    Quelle fierté à avoir une identité berbère, numide ou arabe dans un pays où bientôt pour avoir une pièce d’identité il faudra se mettre à genoux, et croyez moi, remplir les douze pages du formulaire ZERHOUNI c’est encore pire que perdre son identité, son honneur, son nom et son âme.

    A quoi servent les identités, les racines, les particularismes, les langues, les attaches culturelles et cultuelles lorsqu’on est incapables de se relever et de dire NON ! ça suffit !

    ZA




    0
  • BRAHIM
    19 mai 2010 at 19 h 59 min - Reply

    @Zineb Azouz, c’est comme cela que je vous aime. Droit devant, regarder devant pour faire retrouver à l’Algérie sa dignité dans toutes ses composantes , sans exception et sans exclusive…. après le gommage systématique du système politique algérien tel qu’il a été construit depuis l’étranger que se soit depuis l’Egypte, la Tunisie, le Maroc ou la France. Merci.




    0
  • Ammisaid
    19 mai 2010 at 20 h 09 min - Reply

    Quand j’entends le mot Kabyle: J’entends le Mot Algérien !
    Quand j’entends le mot Arabe: j’entends le Mot Algérien !
    Quand j’entends le mot Islam : j’entends le Mot Algérien !
    Quand j’entends un Algérien dire je crois à telle ou telle religion, à telle ou telle idéologie ou à telle ou telle conviction : Je l’entends dire je suis un Algérien et je le crois !
    Quand j’entends un Algérien dire je parle telle ou telle variante du berbère ou telle ou telle variante de la langue arabe ou telle ou telle autre langue ou plusieurs langues : je l’entends parler dans sa langue et je crois qu’il est vraiment un Algérien !
    Quand j’entends un Algérien dire il n’y a que moi qui est un vrai Algérien pour telle ou telle raison et que tous ceux ou toutes celles qui ne sont pas comme lui ne sont pas des vrais Algériens: je deviens sourd et je demande à toutes et à tous d’excusez ma surdité, ma traîtrise, mon impureté…ou tout simplement mon ignorance ou ma folie.
    Fraternellement




    0
  • zapata
    19 mai 2010 at 21 h 03 min - Reply

    la nation qui produit de jour en jour des hommes stupides achète à crèdit ça propre mort spirituelle et quand en parle aux gens c’est comme il ètaient stupides en tuera des cèlulles dans leur cèrveaux..martin luther king…je suis libre parceque je suis spontanè dans mon èsprit mon identitè est hummaine avent tout la suite c’est de la littèrature je sais que la vie ce n ‘est pas des scienses exacte la vie est un partage et celui qui se renfermme dans ces idèes trouvera raremment avec qui il sèntend..je suis fière d ‘ètre algèrien selon la vèrsion de la charte de 1956.




    0
  • Salim 1er
    19 mai 2010 at 21 h 09 min - Reply

    La Part du Colibri :
    « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .




    0
  • le grand maghreb
    19 mai 2010 at 21 h 18 min - Reply

    IL FAUT ETRE INTELLIGENT ON N’A PAS BESOIN D’ETRE TOUS DE LA MEME ETHNIE POUR VIVRE ENSEMBLE EN SE RESPECTANT ET S’AIMANT LES UNS LES AUTRES,AU CONTRAIRE IL FAUT CELEBRER NOTRE DIFFERENCE QUI NOUS SORT DE LA MONOTONIE ET NOUS ENRICHIT EN CULTURE AUTANT QUE MAGHREBINS PAS UNIQUEMENT ALGERIENS,PLUS C’EST GRAND PLUS C’EST VARIE PLUS C’EST BEAUX POUR SORTIR DE SON COCON DONC VIVE LA DIFFERENCE,VARIETY IS THE SPICE OF LIFE.




    0
  • ammi arezki
    20 mai 2010 at 9 h 40 min - Reply

    Quand comprendrons nous que nous sommes des algériens ,fiers de notre passé jaloux de notre pays,riches de notre diversité .
    Non au »berbérisme » mais également non à l’arabisme.
    Non à tous les intégrismes! L’enjeu est de faire de notre pays ,qui a souffert d’une multitude d’oppressions à ce jour , une nation forte par le travail et surtout après un ressourcement puisant de nos valeurs ancestrales.
    Si nous ne prenons pas conscience des dangers qui nous menacent avec la mondialisation et la globalisation, il ne nous restera que les yeux pour pleurer.
    Nos gouvernants font tout le contraire ! Ils sont en train d’arrimer le pays à la paupérisation qui va rapidement atteindre un point de non retour.
    Tout le peuple est conscient sauf ceux là qui nous dirigent et qui décident tout seuls.
    Le pays subit des agressions répétées et notre cher président nous méprise par son silence et son indifférence. Même la FIFA n’a accordé aucune importance à l’agression du Caire: j’avais dit, à un ami,qui prédisait une catastrophe pour l’Égypte grâce à la ferveur de Raouraoua, en son temps, que nous finirons par demander nous même des excuses à l’Égypte.
    Quand à l’affaire Djezzy verra qui vivra!




    0
  • ammi ali
    20 mai 2010 at 9 h 54 min - Reply

    a BRAHIM
    Elle est belle ta revendication sur l’algérianité.MAIS dans ta chronologie sur l’histoire de l’Algérie tu as allègrement sauté la période de résistance face à l’invasion arabe. Est-ce un oubli ou bien une impasse sur cette période. Il faut savoir assumer.
    Oui les berbères se sont islamisés et ont même porté l’Islam en Europe, mais après de longues guerres contre les armées arabes, qui ne sont pas venues avec le seul livre saint, mais avec l’épée aussi.
    Non je ne suis pas berbériste . Je suis berbère , un algérien qui aime son pays, plus que tout au monde.
    Rappelez vous des lendemains d’Oum DORMANE, lorsque devant les insultes des Égyptiens beaucoup revendiquaient notre berbérité lorsque ces satanés égyptiens nous « accusaient » de ne pas être des arabes.
    Ne pas être arabes c’est commettre le crime, c’est une vision qui a fait des ravages chez nous




    0
  • zapata
    20 mai 2010 at 13 h 15 min - Reply

    l’union fait la force et la vie est un combat pour le bien de l’ummanitè…




    0
  • zapata
    20 mai 2010 at 13 h 16 min - Reply

    l’union fait la force et la vie est un combat pour le bien de l’hmmanitè…et rien n’est facile et rien n’est impossible




    0
  • zapata
    20 mai 2010 at 13 h 18 min - Reply

    et l’algèrie est une tèrre comme les autres soyons uni pour vivre libre beaoucoup de frontières c’est une corvèe et ça crè des petit tyrans..




    0
  • zapata
    20 mai 2010 at 13 h 21 min - Reply

    l’algèrien veut vivre dans le prèstige infini dommage il n’a pas toujours su avoir de la classe il copîe trop mais dommage il n’a pas de classe..




    0
  • farid
    20 mai 2010 at 13 h 31 min - Reply

    pourquoi vous avez choisi le nom zapata puisque vous dèfonder la politique de abane ramdane vous deviez choisir son nom ça sra mieux…




    0
  • liatim
    21 mai 2010 at 8 h 40 min - Reply

    bonjour à tous je répond à la réponse de monsieur zapata oui ç’est vrai que l’union fait la forçe je suit d’acord toi mais se n’est pa du tous de notre époque voila les réponses ètre solidaire ne pa ètre égoiste ètre compréhensif et ne pa ètre ipocrite si on aplique tous sa on peut dire que lunion fait la forçe voila




    0
  • WensheriX
    21 mai 2010 at 18 h 18 min - Reply

    Salam Everybody;

    The good news that this football brought all algerians togather. the bad news algerians still have problem with their identity.

    Algerians Are NOT ARABS, they are all of them AMAZIGH with no exceptions from the east to the west wether they speak amazigh or not.

    Speaking french doesn’t make you french but it makes you francophone, and the samething for arabic language. We inherited this culture of being arab sisnce the destruction of andaluse .

    Algerians have to go back to their original identity. being an AMAZIGH MUSLIM. and i wish thet symbol of freedom would be introduced one day into the algerian flag.

    If we algerians don’t get back to our identity somebody else is trying to take advantage of this problem in the name of amazigh.

    I the first time i arrived to UK i used to say that i’m an arab then after going through our history i realized that all algerians are amazigh but some of them they arabitized them selves specially the ones in west and the south, the people in the east kept their original languages. anotherthing; when the andalusi people came spain they came as arabs not as originally amazigh eventhough in reality they were not arabs.

    guys you should read ibn khaldoun introduction.

    Ali
    London




    0
  • zapata
    22 mai 2010 at 11 h 04 min - Reply

    mr farid j’ai choisi ce nom tout simplemment c’est le nom prèfèrè de l’arbi ben m’hidi que j’èstime et qui dit ben m’hidi dit abane et si je changerai mon nom ça me fera un grand plaisir…je ne suis ni l’un ni l’autre je possède ma propre pèrsonnalitè mais dans la
    la vie on prèfère toujours ceux qui reflètent nos pensè..merci




    0
  • farid
    22 mai 2010 at 14 h 54 min - Reply

    je vous remèrcie de votre politèsse car j’ai pensè que vous rèponderez agrèssivemment sincèremment .cèrte vous ètes un homme spontanè et c’est un grand plaisir pour moi…merci




    0
  • Abdelkader
    22 mai 2010 at 19 h 16 min - Reply

    @WensheriX,

    Yeah, you should read Ibn Khaldoun but Ibn Khaldoun is not the only historian. He has not the absolute truth. For example, you must read what he said about the Chemistry science and Jaber Ibn Hayyan (he described him as the chief of witches).

    It is not truth that Algerians are all Amazigh, there was many interactions between people (specially Arabic and Berber) even before Islamic period. The Berbers themselves moved from the middle east to north Africa and from north Africa to the middle east during several periods of history.

    Ibn Khaldoun himself spoke of the universality of human, meaning that human is the same regardless of geography or ethnicity.




    0
  • Abdelkader
    22 mai 2010 at 21 h 10 min - Reply

    @WensheriX,

    Some Berber tribes moved and settled in Egypt. They were nomads and they are now sedentary, many of their descendants work now in agriculture (Filaha). Like some Arab tribes, moved and settled in north Africa.

    The present is most important, we are in globalization era. Boundaries are less important, at least from an economic point of view.




    0
  • liatim
    22 mai 2010 at 22 h 09 min - Reply

    bonsoir monsieur abdelkader vous puvée traduire en français pour que je comprene le texte merçi




    0
  • liatim
    23 mai 2010 at 8 h 27 min - Reply

    bonjour monsieur zapata je pense que ç’est un surnon bon voila je voulait te dire sur ma réponse de l’union fait la forçe qu’est çe que tu en pense de ma réponse moi liatim ou ç’est négatif ou positif si tu veut me donnée ton avis sa me ferait plaisir de le savoir merçi




    0
  • zapata
    23 mai 2010 at 13 h 38 min - Reply

    mr liatim je vous salut ainsi que mes frères les internautes.cèrte faire de la politique en etant pauvre c’est faire de la pauvre politique donc il faut avoir la politique de ces moyens.l’algèrie ce n’est pas alger et alger ce n’est pas l’algèrie vous vous rappeler le match de l’algèrie et l’ègypte dès que l’arbitre a siffler la fin du match vous avez entendu cette èclatemment rapide et spontanèe ou tout les algèriens sont sorti dans tous l’algèrie en mème temps pour exprimer leur joie…je veut dire parcela l’union rèel ça se calcule pas elle est sincère elle sorte du coeur mème en politique .il y a des gens qui peuvent unifier les masse sur des idèes clair car ces gens là connaissent bien la sociologie des nations ils commencent de mettre les choses de bases qui unifie le peuple tout entier après il ètudie cas par cas et ensuite il font une constitution (rien ne laisser au hasard bien sur avec un dèbat profond )..etc unifier ça vaut pas dire se cacher dèrière le mur pour èviter les problème nom unifier ça veut dire connaitre son pays ça composition èthnique son climat c’est richèsse..etc enfin rien nègliger…lisser le livre de la rennaissance italienne pour avoir une idèe.bref vous avez raison c’est un peu difficile d’unifier les algèriens mais on pourra avoir un èspoir positif il faut que la couche moyenne agissent au mème temps au mème jour a la mème heur dans tout l’algèrie et ça demmande un grand effort d’arriver à cette èquation on veut pas une rèvolte car ça donnera une autre lègitimitè fèroce au règime au nom de la sècuritè,on veut une consciense collèctif pluriel sans nègoce après on pourra dire que le peuple a fait un pas.seulemment on à besoin d’un guide de consensus pas plus qu’il soit arabe ou kabyle ou chaouis ou ..etc il est algèrien avant toutl’essentiel c’est de cibler le but qui est le règime et ça milice.




    0
  • farid
    23 mai 2010 at 14 h 07 min - Reply

    j’aime bien lire vos commentaires zapata vous avez un talent spècial très clair dans vos idèes et je me soulage très bien quand je lit a chaque foi vos commentaires.




    0
  • zapata
    23 mai 2010 at 14 h 33 min - Reply

    mr ammi ali ..l’algèrie est une tèrre bèbère mais qui est plus brbère que l’autre. le chaoui le kabyle le mouzabite….je connais des amis de bèjaia leur origine est arabes de la syrie il y a des kabyles d’origine turque il y a des kabyles qui n’ont jamais parlè kayble et ils dèfondent le tamazighte a fond d’autre qui s’enfichent…des exemples infini mon frère aucun algèrien nie que l’algèrie est une tèrre bèrbère. la doctrine du règime algèrien est un cocktèl de tous les aélgèriens la grande gasaa(plat) ceux qui sont au tour sont les vautours de tout l’algèrie a des degrèts diffèrents mais ils dèffendent leur objèctif durer dans le temps uni pour dèvorer l’algèrie. le peuple est un troupeau de tout les èssais..agro; paharmacetique ;cobai…etc la rèalitè de l’algèrie c’est l ‘urgence.




    0
  • Abdelkader
    23 mai 2010 at 15 h 43 min - Reply

    @liatim

    Salutations,

    Je répondais simplement à @WensheriX qui utilisait Ibn Khaldoun pour faire une confirmation sur l’origine des algériens (qu’ils étaient tous des Amazighs).

    Je voulais dire qu’Ibn Khaldoun était un historien comme les autres, qu’il ne possédait pas toute la vérité. Par exemple, Ibn Khaldoun avait décrit la Chimie comme de la sorcellerie et décrit Jaber Ibn Hayyen comme le chef des sorciers (c’est ce que j’ai lu de certains critiques).

    Il y avait des interactions entre les peuples, particulièrement entre Arabes et Berbères, par exemple durant la période musulmane certaines tribus berbères se sont déplacées vers l’Égypte alors que des tribus arabes se sont installées en Algérie,…




    0
  • le chaoui
    23 mai 2010 at 16 h 31 min - Reply

    pourquoi la france au dèbut de la colonisation n’a pas voulu crèer une autonomie bèbère et c’ètait très facil et très rapide il suffit de crèer un conflit entre les tribus et c’est fini..nom je pence que la france n’a pas pu arriver à ça car l’union des algèriens elle est homogène très complèxe ce qui touche l’un touche l’autre..lisser l’histoire très bien le marèchal de saint arnaud bruler les algèriens dans les grottes vivants la famine de 1866 à coutè la mort de cinq cents milles algèriens la première vague des algèriens immigrès entre 1900 et 1907 la plupart de la kabylie dix milles qui travaillaients la plus part dans les mines et les mètros sont mort de maladie et d’accidents les cent trentes milles algèriens dèbarquè a toulon et marseille guèrre 1914/1918 im^pots du sang..etc je suis chaoui fière et je suis algèrien plus fière encore nous les chaouis ils disent on est dur peut ètre c’est la nature qui à jouer sur notre caractère mais on est hummain on voit la vèritè et ont l’accèpte…ben boulaid il à opter pour une algèrie pluriel comme tout les militants de son èpoque il sait très bien les futilitè dèrrange plus qu’èlle arrange..si cette france à voulu bien garder l’algèrie pourquoi à ètè dur et fèroce elle à utiliser nos frères pour l’ordre de la rèvolution industrièlle main d’ouvre gratuites ..etc elle à du pencè pour garder l’algèrie plus dans des conditions mèilleurs..je sais très bien que l’algèrie à ètè dèvier de ces principes de la summam et je sais que le règionalisme c’ètait la base de l ‘etat algèrien feodale..et je dit à tout les algèrien que nous les chaouis on est contre cette politique on a possèdaient les brâves et on possèdera toujours on a un seul ben m’hidi et on a aussi des copies collè et moi je suis un.

    ==============
    C’est Sofiane le chaoui? non?
    La Rédaction LQA




    0
  • benmostefa allemagne
    23 mai 2010 at 16 h 54 min - Reply

    nous sommes tous algeriens avec bla bla bla….. il y a beaucoup de racisme entre arabes et kabyles. moi je suis arabe de pur sang et tous les algeriens sonts mes fréres. et (met el hout) salam aleikoum oua rahmat-allah.




    0
  • bouyilès
    23 mai 2010 at 19 h 24 min - Reply

    J »aime bien quand les accents graves se jettent des fleurs l’un à l’autre:Moussa hadj et Hadj mossa,quoi.
    Il est rigolo ce petit jeu.Ce n’est pas du tout un déni quelconque de liberté,comprenez-le bien.




    0
  • liatim
    23 mai 2010 at 19 h 45 min - Reply

    je remerçie monsieur abdelkader de ma voir traduit le texte en françai ç’est trés gentil de sa part je veut revenire au sujet du texte ç’est que dans l’histoire le monde arabe ç’était des tribus confiant solidaire et des gueriers la preuve il ont dominée l’europe ou il ont resté 700ans parçeque il avait la foi dans la religion musulmane dieux il était avec eux il ont sortie toute les bases de la vie




    0
  • liatim
    23 mai 2010 at 20 h 09 min - Reply

    je remerçi monsieur zapata de mavoir écrit sa réponse sur l’union fait la forçe moi je rajoute aussi ç’est comme un groupe de copain ou de famille s’il s’entande qu’il ont confiançe est solidaire je pense à l’union




    0
  • BRAHIM
    23 mai 2010 at 20 h 32 min - Reply

    J’adore la diversité et je l’ai vécue depuis mon jeune âge dans mon pays avec : les sétifiens, les oranais, les bougiotes, les tizi-ouziens (ou les kabyles si vous le voulez bien), les annabis, les algérois, les mozabites, les Chaouias, les touaregs, les biskris, etc… etc… etc… (que ceux que je ne cite pas me pardonne). J’ai vraiment connu toute ses régions et je remercie mes divers amis étudiants de la faculté d’Alger de m’avoir reçu chez eux dans la plus grande hospitalité. Les sorties organisées entre copains de région différentes était de règle. Depuis que le « système » ne tolère plus qu’un « type » d’algérien venu d’ailleurs, toute cette richesse multiculturelle propre à chaque région disparaît petit à petit. La « mono politique et la mono culture » venant d’en haut et qu’on veut nous imposer, ne fait qu’appauvrir la richesse culturelle algérienne. Les algériens étudiants de ma génération (donc ceux qui ont connu la jonction entre l’avant et l’après indépendance) peuvent témoigner que nous étions respectueux de toutes ses différences et que nous étions conscients que cela nous enrichissez plus que cela nous appauvrissez. C’est vrai qu’il y avait des frictions mais jamais trop méchante. Chaque « région » apporter son cachet et c’était très bien. Et ce qui était vrai à l’époque, c’est que ce cachet culturel régional , particuliers et donc différent, était admis et respecté …. dans le milieu universitaire tout au moins. Comme quoi, avec un petit effort on peut « se supporter ». Je suis peut-être un cas particuliers, mais les compères qui ont fréquenté la fac de mon temps (fin des années 60 et tout début des années 70 peuvent infirmer ou confirmer mes dires. J’embrasse tous les algériens, sauf ceux qui n’aiment pas leur « voisin » et réciproquement.




    0
  • zapata
    23 mai 2010 at 20 h 37 min - Reply

    qui est le vrai arabe et qui est le vrai kabyle ? la haine c’est un etat d’èsprit mais pas pour celui qui rèflrechit.




    0
  • benmostefa allemagne
    23 mai 2010 at 20 h 58 min - Reply

    mostefa benboulaid c´est un grand tres glorieux moudjahid. hummain. et pieux. avant le declenchement de la revolution il a regler pacifiquement un ancien conflit entre ouled abdi. et touabas dans les aures. c´est un homme sage et (moumen) il n´est ni raciste ni regionaliste c´est un nationaliste et vrai algerien.allah yarhamah oua yousaa-alih fi dik eddar rabi el alamine.gloires a nos valeureux martyres. tahia eldjazair.




    0
  • liatim
    23 mai 2010 at 21 h 38 min - Reply

    moi je dit ce n’est pas une question de racisme, le problème est du à la confiance et le respect et manque de compréhension




    0
  • Ramdane SADI
    23 mai 2010 at 23 h 28 min - Reply

    Mon site est en cours d’élaboration. Merci de patienter.

    J’en profite pour reprendre Abdelkader qui (ci-dessus) nous dit :

    « Je voulais dire qu’Ibn Khaldoun était un historien comme les autres, qu’il ne possédait pas toute la vérité. Par exemple, Ibn Khaldoun avait décrit la Chimie comme de la sorcellerie et décrit Jaber Ibn Hayyen comme le chef des sorciers (c’est ce que j’ai lu de certains critiques).  »

    Il a absolument raison de douter, jusqu’à mieux informé, même d’Ibn Khaldoun (un historien quand même pas tout à fait comme beaucoup d’autres) attestant de l’identité des peuples nord-africains.

    Le problème c’est que quand Ben Bella nous disait, depuis Tunis, « Ahna Aerab! » (par 3 fois, comme continuent de le faire en toute bonne foi certains croyants ou des salauds en toute connaissance de cause pour répudier une femme), Ben Bella qui n’avait certainement pas les connaissances ni les possibilités d’observation d’un Ibn Khaldoun sur la question, personne n’avait jamais pensé à lui en demander compte, ni encore moins la nature de ses sources!

    Pas plus qu’à tous ceux pour qui, de nos jours encore, continuent de faire comme si cela devait « naturellement » aller de soi.

    C’est ça le problème. Pas le fait de douter, lequel ne peut jamais être qu’un pas de plus dans la bonne direction pour la connaissance de la vérité, quand il est sincère s’entend.




    0
  • zapata
    24 mai 2010 at 9 h 26 min - Reply

    le fait que nous sommes entrain de participer à de tel débat c’est que nous sommes conscient du problème du notre pays.la confiance certes, elle est réduite en 2010 mais elle existe toujours croyez-vous que la DRS ne lit pas nos commentaires? je vous confirme que nos commentaires sont transmis chaque minute et puis ils savent très bien que les algériens ne sont pas dupes et c’est très important.




    0
  • BRAHIM
    24 mai 2010 at 11 h 11 min - Reply

    @zapata, je pense que nous n’avons pas beaucoup à craindre de la DRS ou de quelqu’un d’autre tant que nous appelons au changement par des moyens pacifique. Nous n’avons ni Kalachnikov, ni couteaux, ni drogue, ni réseaux occultes …. comme moyen de lutte. Nous ne sommes pas des hors la loi. La seule « arme » que nous avons c’est la possibilité de nous exprimer librement …. grâce à la technologie internet. Cela les emmerde beaucoup, c’est sûr. La majorité d’entre nous veut juste leur montrer que Algérie que nous voulons construire est complètement différente de la leur. L’Algérie que nous voulons est diamétralement opposée à celle qu’ils ont façonnée depuis le 19 mars 1962. Pas plus ni moins.




    0
  • GODEL
    24 mai 2010 at 21 h 42 min - Reply

    Néanmoins il faut se mettre une chose dans la tete :
    Sans Ibn khaldoun ,on saura rien des tribus et de la généalogie des berbèbres .




    0
  • Alilou
    25 mai 2010 at 13 h 27 min - Reply

    Bonjour a toutes et a tous,

    Je ne pense pas que la DRS a peur de nous, il ne faut pas se voiler la face, on a LQA pour nous defouler librement, person d’entre nous ne sais ou est l’autre ni comment est son vrais nom et ce qu’il fait dans la vie, on est incapable de se lancer a la chasse ou peche a la mouche bon lecture au DRS.

    Revenons a notre diversité:

    En Algerie si nous faisions un genotypage des Algeriens, pour remonter aux origines de nos encetres d,ou ils viennent on sera vraiment etonnés des resultats…

    ADN mitochondriale pour l’affiliation maternelle et le chromosome Y pour le paternel et on y va….
    Nous allons trouver des origine Africaine, europeenne, moyenne-orientale, Arabe, asiatique….
    On trouvera meme des origines celtiques..

    Le bassin mediterraneen a ete un lieu de brassage genetique enorme, et cette done on l’a oublié et pourtant c’est la constante essentielle dans notre equation ou quete des origines des Algeriens.

    Mais il ya une chose essentielle qui nous unis c’est la composition de notre genome (ATCG).

    Quelque soit la langue que je parle, et l’ethnie a laquelle j’appartient, J’aurai toujour ATCG en commun avec tous les Algeriens en particulier et le TOUT LE VIVANT en general, alors on continu ou on passe a quelque chose de plus important a l’heure actuelle ?

    Il ya 300 Milliards de Dollars deposé sur la table Algerie au moment ou on se parle, la quantité de rapaces qui vont debarquer ces jours ci pour rafler le magot se fiche royallement de quelee origine vient celui ou celle qui leur donnera ce magot…

    Salutation ( je resterai le chien qui continue d’aboyer alors que la caravane continue son chemin….)

    Salutations




    0
  • BRAHIM
    25 mai 2010 at 20 h 33 min - Reply

    @Alilou, un jour ou l’autre tout le monde se dévoilera. Mais pour l’heure on construit une lignée politique. Une fois que la majorité est d’accord sur LA plate forme minimale, alors tu verras que les évènements iront plus vite. Pour moi, et pour l’heure, la plate-forme de l’appel aux Algériens est une bonne base de départ, déjà. C’est une sorte de cri de ralliement minimal. A nous de convaincre, d’abord sur cette plate-forme. Mais après, il faudrait nécessairement aller plus loin pour espérer un avenir crédible et sûr. Il faut que, de notre côté, c’est-à-dire les partisans du changement, on soit d’accord aussi sur des questions qui peuvent paraître non prioritaire pour l’instant, mais qui ont leurs importantes. Par exemple, Il serait utile (pour moi) que:
    1/- La rente pétrolière soit équitablement répartie entre les forces vives du pays en faisant en sorte que l’Algérie se détache de plus en plus de la dépendance vis-à-vis de ces « sacrés » pétrole et gaz. Mais en attendant, il n’y a aucune raison à ce que les travailleurs,les simples citoyens et les services publics (école, formation, université, hôpital, sécurité sociale, transport en commun etc…) aient la portion congrue de la rente. Il faut empêcher que le partage de la rente se fasse au profit exclusif des «carpettes ou des paillassons» du système.
    2/- que le régionalisme et la religion ne fasse pas l’objet d’une utilisation politique. Important pour moi, peut-être secondaire ou même inutile pour d’autres … Mais il faut y réfléchir sérieusement même si la majorité des algériens sont … des musulmans et des non régionalistes.
    2/-que l’amazighité, l’arabité et l’islamité soient définitivement et constitutionnellement le socle culturel et identitaire de notre pays sans hiérarchisation aucune !
    3/- que les minorités culturelles et religieuses soient authentiquement protégés (sous entendu il faut que la langue Chaouia, par exemple, que l’on sait minoritaire, soit respectée, protégée et encouragée, budgétairement parlant donc avec inscription au budget de l’Etat comme la langue arabe en bénéficie. En ce qui concerne la liberté de culte consacrée par la constitution, dans le principe, il faut que la minorité religieuse soit respectée et protégée. Je ne dis pas ENCOURAGEE comme les langues et dialectes algériens car l’Algérie est avant tout musulmane. Je veux juste préciser ma pensée en faisant un petit détour chez les « kofars de français » , par exemple, qui malgré le vent d’islamophobie qui y règne dans leur pays, vont bientôt inaugurer (si ce n’est déjà fait) une grande mosquée à Marseille (sans parler des moquées plus modestes qui jonchent le territoire français). C’est juste un « détour » dont il faut prendre conscience. En effet, il faut que les sociétés musulmanes se haussent (en termes de réciprocité) au niveau de ces sociétés avancées culturellement qui font en sorte, malgré les problèmes, que l’islam existe et est pratiqué en toute liberté en dehors des pays musulmans ! ). ? Le christianisme, par exemple, n’est certes pas la « seconde religion » d’Algérie, c’est un fait, mais je pense que les internautes « éclairés » comprennent ce que je veux dire.
    4/- que l’apport des autres langues dans l’éducation nationale telles que l’anglais, et pourquoi pas le le chinois, et pourquoi pas…… le FRANCAIS ne doivent pas être considéré comme un mal qui va « acculturer » l’Algérie comme le pense certains dirigeants du FLN (…. pour ne parler que de celui) envers les citoyens algériens mais jamais envers leurs proches . N’oubliez pas cher internautes que les familles de nos « dirigeants », même les plus fervents FLNénistes, envoient leur enfants étudier à l’étranger et se soignent à l’Etranger dans les meilleurs hôpitaux de France , de Suisse ou des Etats Unis, . Réveillons nous !!!!
    5/- que les puristes et fondamentalistes musulmans vivent leur conviction en toute liberté. Qu’ils décident et qu’ils soient libres de vivre en harmonie avec leur conviction même en s’inspirant de la vie du prophète. C’est leur droit le plus absolu. Mais qu’ils n’imposent pas cette façon de vivre à l’ensemble de la société. Que les fondamentalistes eux-mêmes respectent ceux qui veulent vivre leur religion ou leur non religion à leur façon. Car au fin fond des choses , c’est Dieu qui décide, et lui seul n’est-ce pas ! de ce qu’il doit faire envers les mécréants . Que les fondamentalistes laissent les autres algériens vivre leur culture algérienne selon leur « gausto ». Il y a par exemple des algériens qui ne sont pas pratiquants mais qui font le ramadhan et qui fêtent touts les évènements religieux dans le respect (Aid, Mouloud, etc… etc…) sans avoir jamais mis les pieds dans une mosquée. C’est leur problème. Mais il est indispensables que les algériens qui ne font pas Ramadhan et qui ne sont pas pratiquants respectent les autres algériens pratiquants. Mais s’ils sont « repérés » en train de ne pas pratiquer, le « système politique et religieux » n’a pas le droit de le condamner à la prison, à la flagellation ou à l’apostasie.
    5/-etc… etc… j’arrête, car il y a beaucoup de chose encore, mais j’en ai trop dis ausssi ……………. j’arrête.
    La liberté et la démocratie sont des notions globales et intemporelles. On les accepte ou on les refuse. On ne peut s’assoir indéfiniment entre deux chaises. On n’est surement pas à l’aise.




    0
  • liatim
    26 mai 2010 at 9 h 47 min - Reply

    de nos jours il faut être croyant avoir la foi ne pas être égoïste dans notre époque il y a beaucoup d’égoïsme les gens sont matérialistes je pense que l’histoire c’est de la foutaise




    0
  • zapata
    26 mai 2010 at 11 h 03 min - Reply

    le matèrialisme a l’algèrienne à dèpasser tout les normes car mème dans les sociètès dite matèrialiste le citoyen est protèger par un social èquilibrè.l’hummanitè à ça place toujours .en algèrie on vit dans une monarchie rèpubliquaine alors tout ce qui prènne des postes de rèsponsabilitè pour eux ils frappent fort leur chance car ils savent très bien que ce pays est un pays incèrtain .




    0
  • le grand maghreb
    27 mai 2010 at 0 h 44 min - Reply

    POUR LA PLUPART DES ALGERIENS IL N’YA PAS DE PROBLEME D’IDENTITE NI EN ALGERIE NI DANS TOUT LE MAGHREB,ON APPARTIENT AU MONDE MUSULMAN TOUT SIMPLEMENT ET C’EST TOUT.




    0
  • Oumerri
    27 mai 2010 at 5 h 04 min - Reply

    Azul fellawen,Essalamou alaikoum

    À lire ce texte ainsi que les différentes réactions, je constate que tout le monde est apparemment d’accord pour se dire simplement Algériens, mais malheureusement beaucoup continuent de parler comme les « ethnologues » coloniaux de berbères et d’arabes ou encore mieux de kabyles , de chaouis , mzabi arbi etc…Et un commentateur va jusqu’à faire appel à la science pour nous prouver que nous sommes un mélange de différentes races comme s’il y avait un peuple quelconque dans le monde qui soit de race pure.
    Les zélateurs baathistes, négateurs de notre identité, ont toujours opposé aux défenseurs de l’algérianité ce concept de mélange comme pour nous complexer et nous faire accepter la négation criminelle du fondement amazigh de notre identité.
    Ce fondement présent en chacun de nous et dans le moindre recoin de notre Algérie est souvent présenté comme un danger pour notre unité alors qu’il est le socle sur lequel sont venus s’additionner tous les apports que notre riche histoire a charrié et dont le plus important est celui de la civilisation musulmane que nos ancêtres ont adopté et à laquelle ils ont largement contribué.
    Condamner les divagations séparatistes sans s’attaquer ã la racine du mal qui est la négation de l’algéranité pendant des décennies par le pouvoir en place au profit d’une arabité idéologique c’est carrément se tromper de cible.
    Si on veut vraiment avancer et en finir avec les querelles de clochers il faut régler définitivement cette question et nous reconnaitre pour ce que nous sommes c’est à dire des ALGÉRIENS qui partagent une terre commune, une origine globalement commune puisqu’on ne peut prétendre à une autre origine même si un de nos lointains ancêtres est probablement venu d’ailleurs, après des dizaines de générations passées sur cette terre, une riche culture fruit de l’expérience des générations qui se sont succédé sur cette terre depuis l’âge de pierre et qui s’exprime dans nos deux langues nationales tamazight et l’arabe populaires (je dis bien populaires au pluriel)dont l’unité est le symbole même de notre destin commun. Osons interroger simplement nos proverbes, dictons, contes , poèmes et nous découvrirons une extraordinaire unité embellie par la diversité des formes d’expression régionales.
    Ce sont le rejet de notre Histoire et la minorisation de notre culture par les décideurs qui a engendré des réactions d’hostilité des uns envers les autres. Si au lieu, par exemple, de mettre l’emphase exclusivement sur les mouallakats de la Jahilia de la péninsule arabique dans nos écoles on avait plutôt fait connaitre nos Si Moh Ou Mhand,Lakhdar Benkhellouf, Youcef oukaci, Ben Triki et des milliers d’auteurs anciens et contemporains on n’en serait pas la aujourd’hui.
    Chiche, relevons le défi et disons nous Algériens sans autre épithète tout en respectant et en étant solidaires des autres peuples voisins et lointains , travaillons à mieux connaitre toutes les facettes de notre Algérie et les apprentis sorciers de tout bord quitteront à jamais la scène.
    Fraternellemt.
    Oumerri




    0
  • liatim
    27 mai 2010 at 11 h 30 min - Reply

    bonjour à tous c’est vrai que la majorité nous sommes tous des musulmans, frères et soeurs. une chose que j’aimerais : s’entendre entre nous, se respecter, dialoguer ensemble et travailler ensemble je ne parle pas de politique voila mon idée




    0
  • Alilou
    27 mai 2010 at 11 h 42 min - Reply

    Bonjour,

    @ Oumerri,

    J’ai fais appel a la science non pas pour faire negationniste, mais rassembleur, je sais qui je suis et d’ou je viens et pareil pour l’ensemble de la nation Algerienne.

    Je ne nie pas mes origines berberes, mais l’heure n’est pas a ca, on a quelque chose de plus important dans le four qui brule, une cocotte sur le feu…

    A titre d’informaton le mot race a ete supprimer, on parle d’ethnie.

    Je sui l’un des premier a toujours parler d »algerien, algerianité etc…
    J »ai fais appel a la science pour dire que nous sommes divers et on doit s’accepter en tant que tel sous le meme toit ALGERIE.

    A mes yeux et a ma connaissance, la majorité des habitants du toit ALGERIE, se reconnaissent comme etant des ALGERIENS.

    J’espere que le debat va avancer vers quelque chose qui ressemblera a un plan de sortie de crise identitaire, des milliards sont entrain d’etre dilapider sur des projets qui ne finissent pas et on continu de se chercher a quelle RACE j’appartient, je HUMAIN …………………………………

    Salutations




    0
  • Oumerri
    28 mai 2010 at 0 h 58 min - Reply

    Sahitou,
    @ mon frère et compatriote Alilou,
    Il n’était pas de mes intentions de t’offenser ni encore moins de te cataloguer. Je voulais juste souligner que bien souvent , malheureusement, dès qu’on parle d’algérianité et particulièrement de son fondemant amazigh, on nous sort cette histoire de mélanges comme si on était les seuls au monde à porter des gênes divers et que par ce fait on ne peut prendre pour référence les premiers habitants de cette terre qui nous a vu naître et pour laquelle ont coulé la sueur et le sang de plusieurs générations de nos ancêtres. Loin de moi l’idée de t’accuser de quoi que ce soit , je tenais seulement a ce qu’il n y ait pas d’amalgame sur lequel surferaient les tenants des idéologies meurtrières de tout bord.
    Concernant la différence entre ethnie et race, je ne sais quoi te répondre si ce n’est que les « Blancs » privilégient actuellement ce terme d’ethnie tout en lui donnant un sens pratiquement très voisin de race et en l’utilisant généralement que pour désigner les populations du tiers-monde,alors qu’il parlent de peuples et de nations lorsqu’il s’agit de leur monde « civilisé ».
    Fraternellement
    Oumerri




    0
  • Ramdane SADI
    28 mai 2010 at 18 h 36 min - Reply
  • Alilou
    28 mai 2010 at 20 h 33 min - Reply

    Salut a toutes et a tous,

    @ Oumerri.

    Merci,

    En ce qui concerne ce que les blancs pensent de nous ou creer pour nous, rien a cirer, on est capable de faire mieux et ce qu’il ont chez eux en partie grace a notre matiere grise et a nos ressources naturelle, et a notre geni. Alors vu qu’ils sont culturellement aussi pauvres que je ne sais quoi, alors ils nous inventent des noms a caunotation raciale pour camouffler leur complexes divers et variés, ce dont ils se rejuissent aujourd’hui ils l’ont grace a nous.

    Si devenir comme eux signifie reellement civilisé, alors je me ferai sauvage dans une grotte.

    Je vis parmi eux et je vois le genre de concessions qu’ils font pour garder leur soit disant (CIVILISÉ).

    Revenons a notre nation, notre leitmotive doit etre rassembleur de toutes les tendance, de tous les domaines afin de construire une nation digne.

    Salutations amicales




    0
  • Adel
    29 mai 2010 at 0 h 19 min - Reply

    @Alilou

    Bonjour,

    Nous ne sommes ni mieux que les autres peuples, ni plus mauvais.

    Nous sommes comme l’étudiant qui, pour résoudre un problème de mathématiques, choisit la mauvaise méthode et, au fur et à mesure qu’il avance, trouve des résultats de plus en plus aberrants. Il suffit qu’il change de méthode et qu’il applique les bons théorèmes pour que tous ses résultats deviennent justes.

    Les Algériens ne sont pas seuls dans ce cas. Tous les pays qui accumulent les échecs ont le même problème. Dans le monde d’aujourd’hui, deux ingrédients sont indispensables pour réussir : avoir un système de gouvernement démocratique et investir dans la recherche scientifique.

    Le despotisme ne génère que l’injustice, la corruption et la haine et il ne peut se maintenir qu’en cultivant l’ignorance et le mensonge.

    Cordialement




    0
  • Alilou
    29 mai 2010 at 11 h 35 min - Reply

    @ Adel,

    3 manieres pour gouverner et rendre un peuple docile,
    1-La terreur,
    2-La faim,
    3-L »ingorance.

    Nous avons les 3.

    A revenir a ton message concernant comment un pays peut reussir,
    1-La democratie ne s’achete pas au super marché, on l’arache a bout de bras de lutte et de sacrifices,
    2-La science, est un Don divin, comme l’intelligence, soit on l’applique au devellopement soit a la regression,

    Dans notre cas a nous, notre nation est devenue ce qu’elle est maintenant grace a 2 chose,
    1-Notre laisser faire et sauve qui peut
    2-L’aneantissement de l’ecole primaire,

    Je precise Primaire car dans notre pays on utilise cette ecole pour faire du Brain washing…

    Et ce qu’on semera aujourd’hui on le recoltera demain.

    Pour moi j’ai l’impression que soit il est trops tard soit la situation est desesperée voir utopique…

    J’ai plus de chance de mon vivant de voir un humain marcher sur jupiter que de voir la democratie dans mon pays…

    Désolé pour le pecimisme…




    0
  • GODEL Le mystique
    29 mai 2010 at 18 h 23 min - Reply

    @alilou ,votre pessimisme est objectif ,mais il faut croire aux mutations…




    0
  • liatim
    30 mai 2010 at 5 h 27 min - Reply

    ç’est vrais que la démocraçie ne s’achète pa ç’est pour ça que le peuple algérien doit s’entendre et se réunir pour montrée ou gouvernement que nous somme pa des indigènes avec manif et révolte pour qu’ont n’a des droits affaire valoire pour tous le monde nous ne somme pa des afgans ont veut juste la vrait démocraçie et soçiale il ya une jeunesse qu’elle consient de la situation je ne fait pa de politique ç’est juste les droits affaire valoir




    0
  • Congrès du Changement Démocratique