Édition du
22 March 2017

Algérie: retour prochain de vingt-cinq clandestins vivant en Italie

Vingt-cinq Algériens vivant en situation irrégulière en Italie rentreront « bientôt au pays à leur demande », a annoncé lundi le ministre délégué algérien en charge des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.
Lors d’une conférence de presse avec la secrétaire d’Etat italienne aux Affaires étrangères Stefania Craxi, en visite à Alger, M. Messahel a précisé que 16.000 Algériens vivaient actuellement de manière régulière en Italie et étaient immatriculés dans les consulats.

L’Algérie et l’Italie « n’ont pas de contentieux sur la question; il n’y a pas d’immigration clandestine algérienne en Italie », a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs révélé que « 1.100 Algériens vivent en situation irrégulière en Espagne », reprochant aux médias d' »exagérer » quand ils abordent le problème des jeunes Algériens qui tentent de gagner clandestinement l’autre rive de la Méditerranée.

« L’impression que nous avons en lisant ce qui s’écrit dans la presse autour des harraga, c’est qu’il y a des milliers d’Algériens qui partent. C’est sans fondement. Les chiffres sont têtus et sont là pour le démentir », a-t-il lancé.

Pour sa part, Mme Craxi a souligné que la communauté algérienne était « une communauté paisible qui contribue de manière importante au développement économique, social et civil de l’Italie ». Elle a aussi affirmé que son pays « comprend les difficultés des immigrants parce qu’il est lui-même passé par cette étape ». AP


Nombre de lectures : 1051
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • moufdi
    27 mai 2010 at 11 h 13 min - Reply

    salam,
    …il n’y a pas d’immigration clandestine algérienne en Italie » yakhi hala un ministre menteur…




    0
  • el-amel
    27 mai 2010 at 14 h 47 min - Reply

    « Dynamisme hors-frontières
    20 000 PME créées en Italie par des Algériens
    Une rencontre des parlementaires algériens et italiens s’est tenue hier à Alger pour débattre du rôle de la PME/PMI dans le développement économique et social,… A ce sujet, Abdelaziz A, directeur de la coopération au ministère de la PME et de l’Artisanat, indiquera dans son intervention que le secteur de la PME constitue un axe principal des relations bilatérales entre les deux pays… le climat des affaires en Algérie s’est nettement amélioré «en dépit de quelques contraintes qui subsistent encore mais que le gouvernement est fermement résolu à éliminer dans le court terme»… selon le parlementaire italien, «il est envisagé de réaliser une zone euro-méditerranéenne de libre-échange»… Il soulignera à ce propos que «beaucoup d’Algériens sont bien intégrés dans la réalité italienne» et que «quelque 20 000 PME ont été créées par des Algériens installés en Italie». Ce qui, d’après le parlementaire italien, «témoigne que l’Italie n’affiche aucune méfiance» à l’égard des ressortissants de la rive sud de la Méditerranée… Pour sa part, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, appellera à hisser les relations algéro-italiennes dans le domaine économique «à un niveau substantiellement et qualitativement supérieur, eu égard aux nombreuses potentialités offertes par les économies des deux pays».
    Extrait d’un article du quotidien Le jour d’Algérie.
    Comment expliquer qu’il y ait 20 000 PME pour 16 000 Algériens ?
    Dynamisme hors-frontière et plongée du pays dans le chaos pour alimenter les comptes bancaires des « enfants gâtés du système ».




    0
  • Congrès du Changement Démocratique