Édition du
26 July 2017

FERHAT ABBAS : L'Algérie est un pays qui n'a pas de chance

L’Algérie est un pays qui n’a pas de chance – Ses enfants se jalousent, manquent d’esprit de discipline  et de sacrifice. Ils se plaisent dans l’intrigue. Ils oublient l’essentiel pour le futile. L’avenir me parait incertain. Les imposteurs, les malins risquent d’imposer leur loi – Quelle légalité, quelle liberté  pouvons-nous attendre de telles mœurs ? La liberté se gagne sur les champs de bataille. C’est entendu. Mais elle se gagne aussi lorsque le citoyen domine ses mauvais instincts et ses mauvais penchants. Et surtout lorsqu’il respecte la loi.

Ferhat Abbas. Autopsie d’une guerre.


Nombre de lectures : 4863
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • houda
    28 mai 2010 at 23 h 14 min - Reply

    souvent je me pose la question si on n’a pas les gouvernants qu’on mérite. Autant il est impératif que le pouvoir change, autant le peuple doit faire son auto-critique. Ne participons nous pas à la pérennisation du système par certains de nos comportements ? la corruption (ou tchippa), le clientélisme,le régionalisme, le népotisme ne sont pas seulement l’apanage du système, même le petit peuple les pratique malheureusement, il est temps de commencer par soi-même peut être que Dieu aura pitié de nous




    0
  • benmostefa allemagne
    28 mai 2010 at 23 h 21 min - Reply

    le president farhat abbas il est le pére de notre independance et notre pere. allah yarhamah oua allah yarham echouhadas amin ya rabi-elalamine. salam aleikoum.




    0
  • Adel
    28 mai 2010 at 23 h 45 min - Reply

    Les Algériens de 1962 ne savaient pas que Ben Bella et Boumédiène les embarquaient sur une galère qui les mènerait en enfer.

    Les Algériens de 2010 ont eu tout le temps de comprendre que la galère dans laquelle ils se trouvent embarqués malgré eux les emmène bel et bien en enfer.

    Ils est grand temps qu’ils se réveillent et prennent leur destin en main.




    0
  • fateh
    29 mai 2010 at 10 h 22 min - Reply

    Ce livre que j’ai lu il y a deja plus de 25 ans reste pour moi un veritable cri de douleurs pour tout Algerien ayant le respect de la dignite humaine…
    Si on pouvait un seul instant imaginer, FERHAT ABBAS PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEPUIS 1962/63, JE NE CROIS PAS QUE NOUS SERIONS TOMBES DANS CET ABYSSE QUE LE BENBELLISME-BOUKHAROUBISME ONT CREUSE POUR L’ALGERIE….
    ALLAH YARAHMAK YA SI ABBAS.




    0
  • Anonyme
    29 mai 2010 at 10 h 44 min - Reply

    […] […]




    0
  • Résigné
    29 mai 2010 at 16 h 45 min - Reply

    Quand les imposteurs et les voleurs de tout genre se font démasqués et frappé du sceau de la honte, ma mère nous disait toujours:  » Rebbi machi da ghelladh »
    Ils ont beau essayé de falsifier l’histoire de salir les hommes authentiques, de les bannir mais le bon dieu rend toujours justice aux méritants.
    Je suis relativement jeune, puisque je suis né bien après l’indépendance de mon pays. On nous a toujours chuchoté en famille que Ferhat Abbas, Benyoucef Benkhedda, Krim Belkacem et des meilleurs sont de grands hommes mais à l’école on nous insinuait le contraire. Il était temps que justice soit rendue et que les imposteurs soient démasqués.




    0
  • Almohade
    30 mai 2010 at 12 h 42 min - Reply

    Mise à part la mauvaise gouvernance qui on le sait, a mis le pays et le peuple à genoux,
    commençons à remettre en question nos propres déviances et DIEU NOUS AIDERA. C’est cela la vrai croyance. Si le citoyen dans sa vie de tous les jours se lamente contre la « hogra » n’est-il pas lui aussi coupable par son comportement destructeur ?
    La malhonnêteté, la tromperie, l’égoïsme, la ruse, l’avidité et le désir de cumul des biens par tous les moyens,l’affairisme qui frise l’illégal, la dureté du coeur, l’indifférence, l’irrespect et la malveillance envers autrui, tous ces maux de l’Algérien enfoncent un peu plus chaque jour le pays et le peuple dans le malheur. Il faut se comporter en bons citoyens si l’on veuille l’aide de dieu « aide toi, le ciel t’aidera » dit le proverbe, et l’Islam c’est (après les 5 piliers)le bon comportement. Sans cette remise en question du comportement on est fini !




    0
  • ABDELHAK
    30 juillet 2010 at 12 h 31 min - Reply

    Pour espérer redresser le pays il faut que les algeriens et les générations futur connaissent la VRAIE HISTOIRE de notre PAYS sans cela nous resterons DANS CET ABYSSE QUE LE BENBELLISME-BOUKHAROUBISME et BOUTEFLIKISME ONT CREUSE POUR L’ALGERIE.
    Quant Farhat ABBAS disait que « Les imposteurs, les malins risquent d’imposer leur loi »
    Il parlait de Bouteflika qui est à l’origine des plans diaboliques et pièges machiavélique qu’a vécu l’ALGERIE depuis l’indépendance jusqu’à ce jours car c’est de lui que nous vient tous les malheurs de l’Algérie parce que c’est lui le « CERVEAU MALEFIQUE » qui a incité Boumediene et tous ses acolytes de la bandes D’OUJDA , ainsi que les armées (des lâches) des frontières qui n’attendaientt que le départ de la France pour rentrer et massacrer les vrais moudjahiddines très fatiguées par les combats contre les colons, et d’utiliser les traitres afin de prendre le pouvoir et de le garder à vie, c’et pour cette raison qu’ils ont propagé leur gangrène (criminalité) en favorisant les voleurs, les assassins , les criminels, les soulards et les lâches en leur donnant des poste de haute responsabilité et que ceux-ci fasse pareil partout dans le pays afin de les tenir à la laisse comme des chiens, en divisant le peuple pour régner , ceci aux détriments des honnêtes gens, car leurs seul objectif est de garder le pouvoir durablement donc éradiquer et supprimer du pays tous les gens honnêtes, intelligent, compétent susceptible de se manifester.
    Ils ont inculqué la fausse histoire de l’indépendance pour avoir la maitrise du peuple.
    Alors que c’est eux les Z’HEROS de la révolution car leur but est d’avoir les privilèges de se servir sans gène de l’argent du pétrole , du gaz, des minerais d’or pour les dépenser à tord et a travers pour leurs caprices et loisirs : femmes, voiture, alcool, villa, achats de biens immobilier en Algérie , en France aux états unis et dans les iles paradisiaques avec toutes leurs tribus familiales .
    Vous voyez bien que malgré les richesses naturelles du pays , celui ci recule au lieu d’avancé , le peuple souffre de tous les maux , car il règne une atmosphère de malaise, Alors que le gens vivaient en totale confiance
    Cette Bande d’imposteurs a réussi à instaurer la méfiance et la peur qui ont pour conséquence tous les problèmes que vivent les algériens.
    Un Moudjahid, qui n’a jamais voulu prendre la carte d’anciens moudjahid a dit que
    « ma récompense je l’attends auprès de DIEU le tout puissant » et le jour ou la BANDE d’Oujda a pris le pouvoir, «c’est Foutu pour l’ALGERIE car c’est des VOYOUS qui ont pris le Pouvoir » .
    Il faut que tous les ALGERIENS sachent la Vérité et la vrai Histoire.
    Mais la punition de DIEU les attend pour tous les crimes qu’ils ont commis




    0
  • khaled
    30 juillet 2010 at 13 h 48 min - Reply

    Je pense que Mr. Ferhat Abbas par son intégrité d’abord morale aurait pu être l’homme qui aurait pu donner une autre voie a l’Algérie indépendante.

    Mais il reste aussi un homme de son temps. Mr.Addi a démontré qu’en dehors des clivages de clans et de personnes, le nationalisme est arrivé a sa limite a l’indépendance dans son aspect idéologique.

    La ou je ne suis pas d’accord, c’est le fait de faire intenter un procès au peuple et le reconnaître comme responsable de la situation actuelle.

    A mon avis, c’est la classe intellectuelle avec toutes ses sensibilités qu’il faut rendre responsable de ce naufrage.

    Et il appartient a cette classe aujourd’hui de faire table rase de ces divergences et de s’unir sur un minimum de valeurs pour donner au peuple un projet de société dans lequel il peut s’identifier.

    IL faut reconnaître que ceux qui fait la révolution n’ont pas failli a leur mission principale qui était la libération du pays du joug colonial.

    Ensuite c’est aux esprits éclairés de faire le reste, implicitement NOUS.

    Donc au lieu de se lamenter, prenons des initiatives qui auront pour objectives la construction de têtes de ponts vers d’autres sensibilités intellectuelles et discutons des points qui nous rassemblent.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique