Édition du
28 March 2017

Urgent : nouvelle arrestation d'Ali Benhadj

Nous venons d’apprendre l’arrestation d’Ali Benhadj par des policiers à sa sortie de la mosquée d’Appreval (Kouba), après la prière d’El Djoumou’a et après qu’il ait tenu son discours habituel à la fin de la prière, concernant la situation nationale et internationale.

Nous n’avons pas d’information sur le lieu de sa garde à vue.


Nombre de lectures : 8280
43 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Akli Boughzer
    11 juin 2010 at 16 h 23 min - Reply

    Belhadj et ses partisans veulent instaurer une dictature islamiste en Algérie.Ne donnez pas une tribune à ces fanatiques qui ensanglantent notre pays depuis prés de 20 ans.Si par malheur ils prennent complètement le pouvoir vous serez les premiers à le regrétter si bien entendu vous vivez en Algérie.Méditez cette citation de Bertolt Brecht:Celui qui ne sait pas et qui ne dit rien est un imbécile,mais celui qui sait et qui ne dit rien est un criminel.

    =============================
    Il est important de clarifier un point important une fois pour toutes. Nous ne sommes pas des adeptes de l’indignation sélective ni de la démocratie sélective. Nous défendrons tout citoyen algérien réprimé pour ses idées politiques, sans exclusion aucune ni exclusive. Nous avons défendu hier les militants du mouvement culturel berbère, les benbellistes du MDA, les communistes du PAGS et les islamistes qui sont TOUS des ALGERIENS à part entière. Il n’est pas question pour nous de verser dans l’indigne…indignation sélective, n’en déplaise à la minorité de déracinés adepte de l’exclusion, voire de l’éradication d’une partie des Algériens. Nous sommes en Algérie et nous combattrons toute dictature qu’elle soit pseudo-religieuse ou pseudo-identitaire, comme nous combattons aujourd’hui la dictature des imposteurs nationalistes imposés par la force des armes depuis 62. Et nous n’avons aucune leçon à recevoir en matière de RESPECT DE LA DIGNITE HUMAINE.
    La Rédaction LQA.




    0
  • Khaled
    11 juin 2010 at 17 h 19 min - Reply

    La déclaration de l’instance du FIS suite a l’arrestation du A.B (Copie-Colle Algriatimes.net)

    قامت اليوم الجمعة 28/6/1431 هـ – الموافق 11/6/2010 م للمرة الثانية خلال أسبوعين بعد أن كانت اعتقلته أمام السفارة الأمريكية بطريقة لا إنسانية عشية الهجوم الإسرائيلي على أسطول الحرية وجاء اعتقاله اليوم بعد أن ألقى كلمة بعد صلاة الجمعة بمسجد الوفاء بالعهد بالقبة حيث تطرق الى العديد من النقاط أهمها :

    1 / حث الشباب على طلب العلم والتبحر فيه و عدم الاعتماد الكلي على الوسائل الحديثة و بطريقة إستعجالية و ان العلم لا ينال بكثرة الراحة

    2/استغرب عدم صدور بيان مندد بقرار مجلس الفزع ضد ايران و الذي أنزل بطهران عقوبات جائرة ظالمة رغم ان رئيس الجمهورية وعد بالتضامن مع إيران في حقها المشروع في إمتلاك الطاقة النووية لأغراض سلمية وأكد هذا التضامن و المساندة في زيارته لإيران في أكتوبر 2003 واثناء زيارة احمدى نجاد في أوت2007 للجزائر وخاصة في زيارته في أوت 2008 وأثناء و قوفه امام ضريح قائد الثورة الخميني

    3/ بين ان الرياضة امر مشروع اما ان تتحول إلى الرياضة الى مخذر وجالا لتبديد المال العام دون رقابة او محاسبة وبين انه من واجب السلطة عدم السماح بإجراء مقابلةمع امريكا وبريطانيا للإحتلال العراق و افغانيستان و مساندة الكيان الصهيوني فضلا عن اصدار عقوبات جائرة بحق ايران في مجلس الامن الذي تتحكم فيه امريكا واسرائيل

    4/ كما مدح كل من تركيا و البرازيل و مواقف تشافيز على التنديد بقرار العقوبات على طهران

    5/ تعجب موقف سفير الجزائر لدى المم المتحدة في جنيف إدريس الجزائري الذي طالب بالتعويض لافراد أسطول الحرية وهو حق لا ينكره عاقل ولكن محل الاستغراب كيف لا يطالب بالتعويض لضحايا المأساة الجزائرية وفتح تحقيق في أصل المأساة وهو الذي كان يدافع عن إرهاب الدولة و جنرالات الإنتقلاب؟ !!!

    الجزائر تايمز / الهيئة الإعلامية للشيخ علي بن حاج




    0
  • amara
    11 juin 2010 at 17 h 24 min - Reply

    Au pseudo-Amara qui m’accuse d’avoir été sur une vidéo aux côtés d’Ali Benhadj, lors du mariage l’an dernier de Mouad, fils de mon frère et Ami , Abdelkader Hachani, Rahimahou Allah et petit-fils de Brahim Hachani, militant et responsable du PPA/MTLD de l’est algérien. Ce fut un grand honneur pour moi d’avoir été invité par les frères d’Abdelkader et par son fils à cette cérémonie. J’ai répondu avec fierté à cette invitation de la famille Hachani, famille de militants nationalistes de père en fils. C’est avec un grand plaisir que j’ai dégusté un modeste mais O combien succulent couscous hallal dans le garage de leur très modeste villa. El Hamdou Lillah, je n’ai pas été surpris dans les palaces du Sheraton du club des Lapins, au Hilton ou autre Sofitel au mariage des minables rejetons des voyoucrates, entrain de « déguster » les plats raffinés avec l’argent haram volé au peuple.
    Encore une fois, c’est un honneur et une fierté pour moi d’avoir accepté cette invitation du fils et des frères de cet homme politique digne, assassiné par des lâches. Un homme qui a toujours refusé tout extrémisme et toute compromission. Il n’a jamais répondu aux sirènes de ceux qui voulaient lui offrir un véhicule et une villa pour acheter son silence. Il n’a jamais été un « opposant » qui logeait au club des lapins, qui roulait en voiture blindée et il ne s’était jamais trompé sur son peuple dont il est issu. Rahimahou Allah.
    Et que cela soit très clair encore une fois pour cette minorité de déracinés et pour ses maîtres de Dely Brahim et de Ghermoul. Nos fortes convictions pour une Algérie de tous les Algériens et l’Etat de Droit ne seront jamais ébranlées par les anonymes et couards petits-enfants du cardinal Lavigerie.
    Salah-Eddine SIDHOUM.




    0
  • Sélim Ier
    11 juin 2010 at 18 h 01 min - Reply

    Le ridicule ne tue pas. Mais il reconduit à son domicile celui par qui le « scandale » arrive. C’est un indéniable « progrès » dans les relations publiques étatiques d’ordinaires très musclées.

    Mr Ali Belhadj , l’homme d’acier reste conséquent avec lui-même en premier lieu puis, avec ceux qui, en dépit de tous les obstacles, continuent à lui accorder leur confiance et leur intérêt. Privé de liberté, soumis à une haute surveillance policière, réduit au silence par les médias aux ordres, il n’a d’autre alternative que de saisir la seule opportunité de s’exprimer « librement » face à ses coreligionnaires privés de voix. Il est dans son rôle de Musulman contestataire, opposant d’un régime qui ne se maintient au pouvoir que par la force des armes.

    Il appartient aux « démocrates », non pas de contester le lieu et la nature de son prêche mais, de revendiquer avec lui et avec tous les opprimés, que la liberté d’expression est un droit inaliénable et universel reconnu par toutes les instances internationales. Et, à ce titre, reconnaitre à Mr Ali Belhadj son droit à l’exercice de son statut de dissident légal. C’est une simple question de principe et de justice élémentaire.

    La chape de plomb de l’état d’urgence qui écrase la société toute entière et l’impunité institutionnalisée qui prévaut n’ont plus lieu d’être. Et le totalitarisme démocratique que nous subissons toutes et tous dans nos chairs depuis trop longtemps doit cesser. Faute de quoi, il y aura toujours des Belhadj qui se dresseront et prendront leur droit de dénoncer en tous lieux et en toutes circonstances , le déni de justice fait à tout un peuple.




    0
  • khaled
    11 juin 2010 at 18 h 06 min - Reply

    Pour rappel, et pour ceux qui sont dans le doute:

    Comité des droits de l’homme de l’ONU

    L’Algérie condamnée dans l’affaire Ali Benhadj
    ———————————————–

    Le Comité des droits de l’homme a notifié a l’avocat de M. Ali Benhadj ses Constatations , rendues au cours de sa 90eme session tenue a Geneve du 9 au 27 juillet 2007, dans l’affaire de la condamnation de M. Ali Benhadj a 12 années de réclusion criminelle par le tribunal militaire de Blida.

    Le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire saisi le 16 janvier 2001 avait déja déclaré arbitraire la détention des principaux dirigeants du FIS dans un avis rendu le 3 décembre 2001 et avait demandé au gouvernement algérien  » de prendre les mesures nécessaires pour remédier a la situation et la mettre en conformité avec les principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques « .

    Aucune suite n’avait alors été donnée par le gouvernement algérien a cet avis de l’ONU, suite a quoi la famille de M. Ali Benhadj, représentée par Maître Rachid Mesli, avait saisi le Comité des droits de l’Homme, organe de surveillance de la Convention internationale ratifiée par l’Algérie le 12 septembre 1989, considérant que sa condamnation par un tribunal militaire a la suite d’un proces manifestement inéquitable ainsi que les conditions inhumaines de sa détention au secret, constituaient une violation par l’Algérie de ses obligations internationales.

    Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU vient donc de faire droit a la plainte déposée a Geneve le 31 mars 2003 au nom du vice-président du FIS dissous.

    Le Comité a relevé en particulier le fait que M. Ali Benhadj avait été jugé en 1992 par un tribunal militaire pour  » atteinte a la sureté de l’Etat  » et au  » bon fonctionnement de l’économie nationale  » sans que L’Etat algérien n’ait alors justifié le recours a ce tribunal ni démontré que les tribunaux civils ordinaires ou  » d’autres formes alternatives de tribunaux spéciaux ou de haute sécurité  » n’étaient pas en mesure d’entreprendre ce proces.  » De surcroît, le proces n’a pas été public sans que le tribunal n’avance de justifications légales et certains de ses avocats n’ont pas pu comparaître devant le tribunal. Le Comité conclut que le proces et la condamnation de Ali Benhadj par un tribunal militaire constituent une violation de l’article 14 du Pacte « .

    Le Comité releve le fait que pendant sa détention au secret, Ali Benhadj n’a pas eu acces a un avocat et n’a pu contester la légalité de sa détention. Il n’y a donc pas eu de possibilité d’introduire un recours afin de savoir si cette détention était compatible avec le Pacte. Etant donné que les autorités algériennes n’ont pas fourni d’explications satisfaisantes, le Comité conclut a une violation du paragraphe 4 de l’article 9 du Pacte par l’Etat partie.

    L’article 10 du Pacte stipule que « toute personne privée de sa liberté est traitée avec humanité et avec le respect de la dignité inhérente a la personne humaine ». Or, dans le cas de Ali Benhadj, le Comité constate que ce principe a été violé par l’Etat algérien: Ali Benhadj a subi des brutalités, a été détenu plusieurs fois dans le quartier des condamnés a mort, a été détenu dans des conditions inhumaines, notamment dans un cachot ou il ne pouvait ni se tenir debout, ni s’allonger. Les autorités algériennes n’ont pas fourni d’explications a ce sujet.

    Le Comité des droits de l’homme conclut que l’Etat algérien  » est tenu d’assurer un recours utile a M. Ali Benhadj  » et de  » prendre des mesures appropriées pour faire en sorte qu’il obtienne une réparation appropriée y compris sous forme d’indemnisation.  »
    Enfin l’Instance Onusienne déclare que l’Etat algérien  » est tenu de prendre des mesures pour empecher que des violations analogues ne se reproduisent dans l’avenir  » et demande a l’Etat partie de lui communiquer dans un délai de 90 jours des renseignements sur les mesures prises pour donner effet a cette décision en l’invitant a la rendre publique.




    0
  • louli98
    11 juin 2010 at 19 h 16 min - Reply

    @LA REDACTION LQA/Bien repondu, qu’ ils aillent au diable, ces predateurs qui s ‘auto proclamment à la fois ,juge, bourreaux ,avocats, procureurs,detenteur de la verité supprème, etc.Si l’ Algerie etait un pays de droit nous accepterions volonté les sentences . Les dés sont pipés à l’ avance et des condamnations sont décides en dehors des palais de justice,il n ‘est de credibilité à accorder à ces decisions iniques. Les jugements sont prononcés au nom du peuple, mais ce peuple ,on lui a confisqué le droit de s’ exprimer, on ne lui a jamais donné l’ occasion de choisir ses dirigeants en toute liberté.Conclusion: toutes les institution sont illegales et illegitimes etant donné qu elles ont été nommés par un regime non elu.@akli ,evidemment qu’ on sait ce que dit voltaire »je ne suis pas d’ accord avec ce que vous dites mais je me battrais pour que vous puissiez le dire ».




    0
  • Mohamed J.
    11 juin 2010 at 20 h 35 min - Reply

    @ Salim 1er.

    La démocratie est une question de culture. Notre société patriarcale depuis toujours, toutes régions confoncues quoi qu’on en dise, à encore un long chemin à parccourir pour arrriver à ce que deux pesonnes ou plus ne finissent pas dans une cacophonie lorsqu’ils ne sont pas d’accord mais font des concessiosn et arrivent à un compromis qui arrange tout le monde, plus ou moins. Avec notre mentalité de tout ou rien et ou chacun veut imposer ses idées et seulement ses idées et encore lorsqu »éelle ne lui sont pas suggérées et auxwuelles il croit dur comme fer.

    Demander à des gens sous matraquage médiatique depuis deux décennies contre Ali Belhadj de se mettre dans sa peau et d’aborder les problèmes sous son angle est unre demande irréalisable en pratique, car ce n’est pas de vérité qu’il s’agit mais de la manière de l’appréhender et de la percevoir et cela dépend de facteurs beaucoup plus subjectifs qu’objectifs dans un pays ou le mensonge est érigé en règle d’informer et ou la destruction systématique de l’esprit critique remplacé par la critique dénigrante tous azimuts depuis 1962 à cassé définitivement tous les ressorts qui faisaient qu’on ne pouvait passer devant un acte de malveillance sans intervenir qu’il soit d’ordre verbal ou d’agression. A l’heure qu’il est il est impossible si on a encore de la pudeur de sortir avec sa famille et on prend des risques énormes à ce faire, car outre les « perles verbales », les regards sournois et viiicieux en directions des femmes en notre compagnie, epouse ou filles, il arrive qu’il y ait agression caractérisée sans que les passants ne trouvent matière à redire et s’enfuient comme des lâches.




    0
  • khaled
    11 juin 2010 at 22 h 07 min - Reply

    Faut il changer de peuple, ou du moins rendre la tache facile aux intellectuels quand a façonner la société qu’il veulent?

    Le peuple algérien n’est ni meilleur ou plus mauvais qu’un autre peuple.

    Ceux qui croient en lui, doivent lui donner un projet de société consensuelle qui respecte ses valeurs.

    Cet effort doit se faire dans l’abnégation avec détachement des biens matériels et du pouvoir.

    Amicalement
    Khaled




    0
  • moufdi
    11 juin 2010 at 22 h 12 min - Reply

    @LA REDACTION LQA
    MERCI FRERE SALAH EDDINE POUR LES REPONSES JUSTES ET SURTOUT SINCERES AUX KHOUBZISTES PRETENDANT ETRE DEMOCRATES !
    ALLAH YAHFAD CHEIKH ALI BENHADJ –
    QUANT A VOUS KHOBZISTES  »DEMOCRATES » SYMPATISANTS DES PUTCHISTES GENERAUX JANVIERISTES AU SERVICE DE VOS MAITRES DES SERVICES PARALLELES VOUS N’ETES NI DEMOCRATES NI NATIONALISTES ENCORE MOINS QUE RIEN JUSTE DES LACHES DONT LE SEUL ET UNIQUE PROBLEME EST L’ISLAM.




    0
  • idir
    11 juin 2010 at 22 h 42 min - Reply

    A LIRE CERTAINS COMMENTAIRES LA JUNTE A DE BEAUX JOURS DEVANT ELLE COMMENT ILS ONT LE TEMPS DE CRITIQUER QUELQU´UN QUI N´A PAS DE POUVOIR ILS OUBLIENT LES MASSACREURS DE NOTRE CHERE ALGERIE PAYS DES MILLINONS DE CHAHIDS PARMI EUX ALLAHYERHAMHOUM LE PAPA DE ALI BENHADJ.




    0
  • khaled
    12 juin 2010 at 10 h 00 min - Reply
  • Abdelkader DEHBI
    12 juin 2010 at 13 h 31 min - Reply

    @ — Akli Boughzer :
    Apparemment vous devez souffrir d’un masochisme incurable puisqu’il me semble bien que ce n’est pas la première fois que vous vous faites unanimement étriller dans ce site – du moins moralement – du fait de vos platitudes d’islamophobe à qui personne n’a pourtant rien demandé…. M. Ali Benhadj est un homme qui force le respect, même vis-à-vis de ceux qui ne partagent pas forcément ses positions. Parce que c’est un homme politique sincère, intègre et patriote. Peut-on en dire autant pour les généraux putschistes criminels et corrompus que vous défendez et qui demeurent – malgré les lois scélérates d’autoamnistie signées par leur complice M. Bouteflika – sous le coup de graves accusations de crimes imprescriptibles, comme ceux de Raïs ou de Bentalha, de Relizane ou de Béni Messous, pour ne citer que les crimes de masse connus. Des crimes que vos semblables pseudo démocrates n’ont jamais dénoncés.




    0
  • Sharif Hussein
    12 juin 2010 at 17 h 51 min - Reply

    Pour ma part je pense que @Akli Boughzer a dit tout haut se que tout le monde pense tout bas,y compris les islamistes eux meme.Le projet politique de A.Benhadj c’est une tyrannie théocratique(la démocratie c’est du Kofr).Quelqu’un dira qu’il a changé d’avis entre temps.Moi j’y crois pas.
    Ceci dit je pense qu’on peut etre contre les idées de gens comme A.Benhadj ou A.Yassine(3adl wal i7ssan au Maroc) sans pour autant etre des islamophobes.
    Je ne pense pas que les gens qui lutte sincèrement contre une dictature souhaiteraint voir s’installer une autre potentiellement pire que la précendente.

    C’est malheureux que de voir l’islamisme politique de l’opposition représenté seulement par des gens comme A.Benhadj qui au sein duquel,à mon avis,reprèsente uniquement l’aile radicale à la limite du Takfirisme.
    Cet islamisme qui fait partie intégrante et importante de notre socièté et par conséquence de la vie politique de nos pays doit favoriser l’emergence d’une élite alternative.
    Une élite qui,sans rien renier aux ideaux de l’Islam,soit sincèrement démocratique et consciente de la compléxité des temps qui courent.C’est à dire qu’elle doit renoncer au populisme et à la démagogie telque faire croire à leurs sympathisants et à la population que la source de tous nos problèmes est la non application de la Chari3a par exemple,ou de prètendre de détenir des baguetes magiques capables de résoudres tous les problèmes economiques et socials de nos pays.

    Il est évident qu’il n’y aura point de démocratie réelle dans nos pays sans inclure pleinement cette composante importante-peut etre majoritaire actuellement-dans la vie politique.
    Le problème c’est comment le faire sans courir le risque d’une théocratie qui ne peut etre qu’une dictature?.
    Ce qui est sur c’est que le monopole de l’opposition à réferentiel islamique par des A.Benhadj ou A.Yassine n’aide guère à penser à une solution.

    Nos pays sont exsangus,les peuples fatigués de faire les cobyays pour les expriences des gourous de tour bord.Nos pays n’ont plus de temps à pèrdre avec les aventures et ne veulent plus d’aveturiers.

    Vivement des Erdogans ou des Nassrallahs Maghrébins.
    Des gens qui s’intèressent au fond des problèmatiques et ne pèrdent point de temps avec des details bysantins tant chèrs aux Wahhabo-Jahiltes.

    Wallaho a3lamo wassalaam.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    12 juin 2010 at 18 h 36 min - Reply

    @ — Sharif Hussein.

    Vous concluez votre contribution en écrivant :
    — «  »Vivement des Erdogans ou des Nassrallahs Maghrébins » » —
    Je pense que c’est un souhait partagé par une grande majorité d’algériens et il ne fait aucun doute que parmi les élites moralement saines de notre pays, il doit se trouver des dizaines d’hommes de la même envergure politique et morale que les deux leaders que vous avez cités ; le tout est que ces élites parviennent à s’entendre pour réaliser une union sacrée pour abattre le régimùe illégitime et criminel actuellement en place.




    0
  • lemgabri
    12 juin 2010 at 19 h 03 min - Reply

    @Abdelkader Dehbi
    Je ne comprends pas pourquoi vous traitez les personnes qui ne partage pas votre admiration pour belhadj d’islamophobes ? Sachant que cette insulte est tres grave entre musulmans et elle revient a traiter la personne de « Kafer » !!

    J’attends, avec intérêt, votre réponse.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    12 juin 2010 at 21 h 34 min - Reply

    @ — lemgabri :
    Rassurez-vous, à moins que quelqu’un ne proclame lui-même son apostasie, je n’aurais jamais à l’idée de lancer l’anathème du « kofr » contre qui que ce soit, parce que je n’en ai ni la qualité ni la culture théologique pour m’y hasarder. Et encore…Dieu Seul sait ce que recèlent les coeurs et les consciences.– Dans mon commentaire j’ai écrit ceci (en copie-collée) :
    «  » »M. Ali Benhadj est un homme qui force le respect, même vis-à-vis de ceux qui ne partagent pas forcément ses positions. Parce que c’est un homme politique sincère, intègre et patriote. » » »
    Par conséquent, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Merci.




    0
  • lemgabri
    12 juin 2010 at 21 h 36 min - Reply

    @moufdi
    @Khaled
    @Dehbi
    @slim

    إجتماع علي بلحاج مع العلامة الألباني:

    اجتمع الشيخ محمد ناصر الدين الألباني بعلي بن حاج القائد الروحي
    ـ كما يقولون ـ للحزب الجزائري: الجبهة الإسلامية للإنقاذ وكان الشيخ على دراية دقيقة بحوادثهم، وبلغه أن مؤيِّديهم يُعَدُّون بالملايين، فكان مما سأله عنه ما أُثبتُه هنا اختصارا أن قال له الشيخ:  » أَكُلُّ الذين معك يعرفون أن الله مستوٍ على عرشه؟  » وبعد أخذ وردّ، وتهرّب وصدّ، قال المسئول: نرجو ذلك! قال له الشيخ:  » دَعْك من الجواب السياسي! « ، فأجابه بالنفي، فقال الشيخ:  » يكفيني منك هذا!
    تنبيه:
    أرسل علي بن حاج رسالة سرية بتاريخ: (20صفر 1415هـ ) إلى الجماعات المسلحة يقول في ق (2) منها:  » ولذلك رأينا في تاريخ علماء المسلمين أنه يكون بينهم خلاف حتى في بعض المسائل العقائدية فضلا عن الفرعية، ولكن يَخرجون في الجهاد صفاً واحداً أمام العدو الكافر، فكان الجيش يَضمّ في جنباته من شتى المذاهب الفرعية ومجاهدين من الفِرق الإسلامية! … « .
    بل قعّد بعدها قاعدة غريبة ادّعى فيها الاتفاق، وهي قوله:  » إن المسائل المختلفة لا إنكار فيها!! « ( ).
    قلت: أولا: لا ريب أن المسلمين ـ بعد الرعيل الأول ـ قد اختلفوا في أعظم ما في هذا الدين، ألا وهو اختلافهم في ربهم: في أسمائه وصفاته، فيكون حينئذ إنكار السلف على المخالفين في ذلك جهداً ضائعاً عند هذا؛ لأنه خلاف الاتفاق المدَّعَى!
    ثانيا: ليس غريباً أن يخالف ابنُ حاج العلامةَ الألباني في عدم اشتراط المعتقد الصحيح للنهوض بالأمة؛ للفوارق العلمية والمنهجية التي بينهما، ولكن الغريب ألا يصدع ابن حاج برأيه عند الشيخ! وأن يكتم عنه ( كلمة الحق هذه! ) ويُظهر الوفاق له تمويهاً على السلفيين! ثم يَكتبها في الظلام!! {واللهُ مِن وَرَآئِهِمْ مُحِيطٌ}
    جهود سلفية في محاربة الإرهاب في العالم :
    1-كتاب مدارك النظر الملف الأول حول الجزائر
    2-فتاوى العلماء الأكابر يحتوي على الكثير من الفتاوى المتعلقة بأحداث الجزائر
    3-مكالمة هاتفية للشيخ ربيع مع أحد الثوار الجزائريين على رؤوس الجبال
    4-نصيحة الشيخ ربيع للجزائر حكومة وشعبا
    5-كتاب فتنة التكفير للشيخ علي الحلبي
    6-كتاب الإرهاب لزيد المدخلي
    7-مقالات وأشرطة الشيخ سلطان العيد
    8-شريط أسباب الإرهاب للشيخ سليمان الرحيلي

    J’attends vos commentaires car 20 apres belhadj occulte cette histoire et ces conséquences .

    J’espère ne pas être censure pour la nieme fois!!!




    0
  • moufdi
    12 juin 2010 at 22 h 52 min - Reply

    @ lemgabri
    el albani qui est horloger bijoutier(si tu ne le savais pas) de metier et mufti de la SECTE WAHABITE insulte et accuse D’IGNORANTS les savants :El bouti,mohamed el ghazali,El karadaoui,Hacen el bana ,Sayed koutb,et d’autres sunites emprisonnes en arabie saoudite…je ne dirai pas plus de ton cheikh el albani qui est le moins mauvais musulman(pour ne pas dire islamiste comme tu aimes le faire) pour toi pour le moment,car l’ennemi de ton ennemi est ton ami.quelle la fetwa d’el albani concernat:
    l’invasion du peuple musulman Irakien par les americains?
    l’Invasion de l’afghanistene?
    que pense t-il et quelle est sa fatwa contre les sioniste qui occupe la Palestine?
    quelle est sa fatwa a propos de la liberation du KODS ?
    quelle est sa fatwa au sujet du vote de la femme musulmane(TOI QUI EST LAIQUE ET DEMOCRATE)? du droit de la femme musulmane au travail? du droit de la femme musulmane pour la conduite ? que dis tu ALORS lemgabri puisque ton cheikh dit que la VOIX de la femme est 3AOURA? ah aussi el albani n’est pas du meme avis que sarkozi sur la bourka ,le seul hijab pour lui c’est la bourka noire sans oublier les gants noirs ,tout le reste est nul ,alors toi laique islamophobe puisque ta reference c’est ton cheikh alors tu es du cote de sarkozi ou de albani ?
    peux tu aussi nous dire ce qu’il dit des Imams ,Malek ,Echafi3i,Ahmed ibn hambel et Abou hanifa rahimahoum Allah.?que dit-il du Imam El Boukhari et Muslim? ma derniere est la suivante :
    QUELLE EST LA FETWA D’EL ALBANI AU SUJET DE :
    -LA DEMOCRATIE?
    -LA LAICITE?
    -DES ISLAMOPHOBES?




    0
  • moufdi
    12 juin 2010 at 23 h 00 min - Reply

    @sharif hussein
    tu dis dans ton commentaire : »Pour ma part je pense que @Akli Boughzer a dit tout haut se que tout le monde pense tout bas,y compris les islamistes eux meme ».
    PREMIEREMENT : IL N’Y A QUE DES MUSULMANS D’APRES LE CORAN !ISLAMISTE N’EXISTE PAS DANS NOTRE VOCABULAIRE.
    ET puisque tu confirmes que akli boughzer dit tout haut ce que TOUT LE MONDE…ce monde dont tu parles et dont tu fais partie certainement et celui des ISLAMOPHOBES KHOUBSIZTE DEMOCRATES …OUL FAHEM YEFHEM…




    0
  • Abdelkader DEHBI
    13 juin 2010 at 0 h 10 min - Reply

    بـادئ الـرأي، أرى شـخـصـيـا أنٌ الـخـوض فـي هـذا الـنـوع مـن الـجـدال فـي بـحـر الـكـلام – بـكـلٌ مـا تـعـنـيـه الـعـبـارة – والـذي غـاص فـيـه الأوٌلـون والآخـرون طـوال الـسـنـيـن بـل الـقـرون، حـول قـضـيـة الاسـتـواء عـلـى الـعـرش مـثـلا، أو مـا إلـى ذلـك مـن قـضـيـة خـلـق الـقـرآن أو مـسـألـة الـقـضـاء والـقـدر….آخ، – أقـول، لا عـلاقـة لـمـثـل هـذا لـخـوض عـلـى الإطـلاق، بـمـمـارسـة الـسـيـاسـة والـتـعـبـيـر عـن الـرأي الـسـيـاسـي . إذن، فـكـيـف بـنـا أن نـحـكـم عـلـى الـرٌأي الـسـيـاسـي لـلآخـر، مـن خـلال اعـتـقـاداتـه الـفـلـسـفـيـة أو الـكـلامـيـة ؟ – أمٌـا الـذي هـو أدهـى وأمـرٌ، فـهـو يـتـجـلـى فـي تـسـارعـكـم إلـى الـنـبـش والـتـنـقـيـب عـمٌـا قـد يـصـبـح « مـلـف خـطـيـر » ضـد الـرجـل، مـلـف مـضـى عـلـيـه أكـثـر مـن عـشـريـن سـنـة، مـتـنـاسـيـن « الـمـلـفـات الـثـقـال » الـمـلـطـخـة بـدمـاء عـشـرات الألـوف مـن الـمـواطـنـيـن الـعـزٌل ومـتـجـاهـلـيـن جـرائـم الـمـجـرمـيـن واللـصـوص مـن الـجـنـرالات ووزراء بـوتـفـلـيـقـة الـذيـن عُـجـت بـأسـمـائـهـم الـصـحـف والـفـضـائـيـات. فـمـا أشـبـه هـذا الـنـوع مـن الـتـلاعـب والـمـراوغـات بـالـكـلام، بـفـن الـتـضـلـيـل الـذي أصـبـح الـيـوم فـنـا بـكـل الـمـعـايـيـر !




    0
  • Nacer
    13 juin 2010 at 2 h 48 min - Reply

    «Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté. L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité» Dixit Nelson Mandela.
    Laissez alors la liberté aux gens d’exprimer leurs idées et de dire et ce qu’ils pensent sans pour autant les insulter et les vouer aux gémonies juste parce qu’ils ne voient pas les choses avec les mêmes lunettes que les vôtre… Cela n’est pas sage et ne saurait être une belle attitude.




    0
  • Abdelkader DEHBI
    13 juin 2010 at 9 h 55 min - Reply

    @ — lemgabri :

    بـادئ الـرأي، أرى شـخـصـيـا أنٌ الـخـوض فـي هـذا الـنـوع مـن الـجـدال فـي بـحـر الـكـلام – بـكـلٌ مـا تـعـنـيـه الـعـبـارة – والـذي غـاص فـيـه الأوٌلـون والآخـرون طـوال الـسـنـيـن بـل الـقـرون، حـول قـضـيـة الاسـتـواء عـلـى الـعـرش مـثـلا، أو مـا إلـى ذلـك مـن قـضـيـة خـلـق الـقـرآن أو مـسـألـة الـقـضـاء والـقـدر….آخ، – أقـول، لا عـلاقـة لـمـثـل هـذا لـخـوض عـلـى الإطـلاق، بـمـمـارسـة الـسـيـاسـة والـتـعـبـيـر عـن الـرأي الـسـيـاسـي . إذن، فـكـيـف بـنـا أن نـحـكـم عـلـى الـرٌأي الـسـيـاسـي لـلآخـر، مـن خـلال اعـتـقـاداتـه الـفـلـسـفـيـة أو الـكـلامـيـة ؟ – أمٌـا الـذي هـو أدهـى وأمـرٌ، فـهـو يـتـجـلـى فـي تـسـارعـكـم إلـى الـنـبـش والـتـنـقـيـب عـمٌـا قـد يـصـبـح « مـلـف خـطـيـر » ضـد الـرجـل، مـلـف مـضـى عـلـيـه أكـثـر مـن عـشـريـن سـنـة، مـتـنـاسـيـن « الـمـلـفـات الـثـقـال » الـمـلـطـخـة بـدمـاء عـشـرات الألـوف مـن الـمـواطـنـيـن الـعـزٌل ومـتـجـاهـلـيـن جـرائـم الـمـجـرمـيـن واللـصـوص مـن الـجـنـرالات ووزراء بـوتـفـلـيـقـة الـذيـن عُـجـت بـأسـمـائـهـم الـصـحـف والـفـضـائـيـات. فـمـا أشـبـه هـذا الـنـوع مـن الـتـلاعـب والـمـراوغـات بـالـكـلام، بـفـن الـتـضـلـيـل الـذي أصـبـح الـيـوم فـنـا بـكـل الـمـعـايـيـر لدى وسـائـل الإعـلام الـصـهـيـونـيـة والإمـبـريـالـيـة.

    Par correction à l’égard du lecteur qui ne lit pas l’arabe, voici ci-après, la traduction-adaptation résumée de ma réponse à « lemgabri » qui nous a envoyé le texte décousu et tronqué en arabe d’une sorte de discussion byzantine qui aurait eu lieu entre le défunt Cheikh Al-Albani et le Cheikh Ali Benhadj il y a une vingtaine d’années. Un texte sur lequel s’appuie « lemgabri », pour faire un procès à Ali Benhadj. –
    @ — lemgabri : De mon point de vue, les opinions professées par les uns ou les autres, à l’occasion de débats ou de polémiques purement métaphysiques, ne peuvent en aucun cas constituer un critère pour juger de l’opinion politique d’autrui….Il est pour le moins étrange de constater avec quelle célérité vous êtes allé fabriquer avec une sorte de torchon sans valeur, « un dossier d’accusation grave » contre Ali Benhadj. – En omettant soigneusement de nous parler des vrais dossiers criminels qui pèsent sur les généraux putschistes ou les ministres de Bouteflika qui défraient la presse. Ce genre de désinformation ressemble à s’y méprendre au grand art médiatique pratiqué par les médias sionistes et impérialistes.




    0
  • Khaled
    13 juin 2010 at 10 h 59 min - Reply

    @lemgabri

    A.B fait parti d’un cercle restreint a Alger qui combats un régime injuste, ouvertement et d’une façon non-violente pour une société plus équitable ou chacun de nous peut vivra dans la dignité.

    Le reste n’est que discours byzantin.

    Amicalement
    Khaled




    0
  • lemgabri
    13 juin 2010 at 12 h 53 min - Reply

    @Moufdi
    Désolé de constater la mer d’ignorance dans laquelle tu patauges, et surtout la diffamation dont tu uses et abuses envers une personne qui est considérée par ses pères comme le savant du 20ème siècle « Mohadith el Aasr ».

    Toutefois si tu veux sincèrement comprendre, avant de prétendre juger et diffamer, je t’invite a commencer ici:

    http://ar.wikipedia.org/wiki/محمد_ناصر_الدين_الألباني

    et te concentrer particulièrement sur la rubrique قالوا عن الألباني.

    Un peu plus de details:
    http://www.alalbany.net/albany_serah.php
    http://www.alalbany.net/albany_dbbooks.php
    http://www.alalbany.net/albany_doc_books.php

    Aussi, si tu veux serieusment connaitre l’avis de Cheikh el Albani sur les points que tu as énumérés dans ton post:

    http://www.alathar.net/home/esound/index.php?op=shbovi&shid=1&boid=1

    Quand a tes propos : « il insulte et accuse D’IGNORANTS les savants :El bouti,mohamed el ghazali,El karadaoui,Hacen el bana ,Sayed koutb,et d’autres sunites emprisonnes en arabie saoudite »

    Je te rappel les paroles du Tout Puissant:
    « ويل لكل أفاك أثيم »
    « قل هاتوا برهانكم ان كنتم صادقين »
    « إنما يفتري الكذب الذين لا يؤمنون بآيات الله، وأولئك هم الكاذبون  »

    Alors la !!!!!
     » ah aussi el albani n’est pas du même avis que sarkozi sur la bourka ,le seul hijab pour lui c’est la bourka noire sans oublier les gants noirs ,tout le reste est nul ,alors toi laique islamophobe puisque ta reference c’est ton cheikh alors tu es du cote de sarkozi ou de albani ? »

    J’ai l’impression que tu te melange les cables et que tu t’exerces a la logique Bisounours!!
    Néanmoins, pour mon plaisir ;), je tiens a t’informer que Cheikh El Albani était contre l’imposition de la burqa a la femme. Y’a qu’a lire:

    الرد المفحم على من خالف العلماء وتشدد وتعصب وألزم المرأة أن تستر وجهها وكفيها وأوجب ولم يقنع بقولهم : إنه سنة ومستحبة للعلامة المحدث محمد ناصر الدين الألباني رحمه الله تعالى ط 1 – 1421 ه المكتبة الإسلامية – عمان الأردن

    =====================
    Discutons calmement, arguments contre arguments et évitons ces dérives verbales qui font le jeu du pouvoir et de leurs alliés objectifs que sont les extrémistes de tous bords. Les « services » ont également leur département « charia et fetwas » et ils excellent dans la manipulation. Il n’est plus question de dévoyer les débats politiques.
    La Rédaction LQA




    0
  • Abdelkader DEHBI
    13 juin 2010 at 17 h 43 min - Reply

    @ — lemgabri : Vous avez du temps à perdre ? Pas moi, désolé !




    0
  • BRAHIM
    13 juin 2010 at 19 h 07 min - Reply

    Je n’ai pas encore saisi « ce » combat entre certains internautes. Est-ce que quelqu’un peut me résumer en quelques lignes de quoi il sagit. Je vous jure que je ne suis pas ironique et j’ai bien envie de comprendre avant d’intervenir. Merci infiniment !




    0
  • moufdi
    13 juin 2010 at 19 h 35 min - Reply

    salam, au moment ou on parle des wahabites ,le royaume du hijaz (pour ne pas dire l arabie .S)serait favorable (voir Times)au survol de son territoire par l’aviation des laches sionistes et aussi l’utilisation des bases de riadh pour bombarder l’Iran pays et peuple musulman !ils ont fait pire me diriez vous ..oui ils ont fait appel aux imperialistes americains pour l invasion de l’Irak…et toutes les consequenses dans la region




    0
  • Hamou
    13 juin 2010 at 19 h 51 min - Reply

    A Houari :
    A la question de Paul Balta qui demandait à Boukharouba « Que devient Ben Bella », il lui a répondu « il est sous mes pieds ».

    A une autre question sur la prise du pouvoir de Ben Bella, il a répondu « qui l’a fait roi ?  »

    Mr El Houari, vous êtes masochiste : vous adorez une personne qui a passé neuf mois dans le ventre de sa mère comme vous et qui vous a imposé son gouvernement et ses hommes par la force, ses hommes qui continuent de nous gouverner jusqu’à ce jour et qui nous ont spoliés de toutes nos richesses matérielles, morales, mémorielles (indépendance confisquée, histoire confisquée, etc…).

    El Izza ou El Karama se trouvent chez les partisans de la démocratie et la Chita chez les partisans de la dictature.




    0
  • Mohamed J
    13 juin 2010 at 20 h 28 min - Reply
  • Abdelkader DEHBI
    13 juin 2010 at 23 h 00 min - Reply

    @ — Si Mohamed Jebara : Merci pour le précieux lien. J’avour à ma grande confusion, que j’ignorais totalement le coté « grossier personnage » du…personnage.




    0
  • moufdi
    13 juin 2010 at 23 h 37 min - Reply
  • Mohamed J.
    14 juin 2010 at 10 h 44 min - Reply

    @ Brahim.
    Pour essayer de répondre à ta question:

    Il s’agit d’une querelle d’écoles de théologie, mon frère, dans un cadre politique ! On opppose à Ali Belhadj le malékite ( traité par beaucoup d’extrémiste), El Albani le Wahabite, branche habituellement reconnue comme extrémiste du hambalisme.

    Il manque juste une mèche et une amorce et ….boummmmm !




    0
  • khaled
    14 juin 2010 at 14 h 37 min - Reply

    Vivement les Six et les Vingt-deux. Quand Ferhat Abbas le politicien chevronné disait qu’il n’est pas au courant du 1er Nov.

    De cette discussion, je ne retiens que le fait que certains essayent vainement de connaitre le sexe des anges.

    La tache qui nous incombent est si immense que je ne peut dire que je verrai une autre Algérie de mon vivant — l’Algérie de la justice, du respect de l’autre, de la compassion et du plaisir de y vivre.

    Amicalement
    Khaled




    0
  • Sharif Hussein
    15 juin 2010 at 20 h 34 min - Reply

    @Moufdi.

    -Démocrate!merci pour le compliment.
    -Khobsisite?.Je ne sais pas qu’est ce que ça veut dire exactement.
    -Islamophobe?. »Inna ba3dha ddhanni ithm ».

    En tous cas je pense qu’il est difficile voire impossible d’etre islamophobe pourquelqu’un qui est nait et a grandit dans une communauté musulmane.C’est comme avoir de la phobie de soi.
    Moi je crois que meme ceux qui exihibent leurs islamophobie sur différents forums de discussion,le font essentiellement pour narguer les débatteurs adversaires.Surtout quand ils sont à court d’arguments.Je suis convaincu que les coeurs de la large majorité battent et batterons toujours pour les causes de la OUMMA.Meme la petite minorité de déracinés comme les indique justement Mr.Sidhoum ne peut etre considérée définitivement irrécupérable.
    Il s’agit là de situations et de réalités que les Takfiristes et affines et autres aveugles ne pourraient comprendre.

    @Brahim
    Je crois comprendre la cause de votre confusion.
    Vous ne comprenez pas comment on peut prètendre combattre une dictature et faire l’apologie d’une autre.
    Vous etes incapables comme tant d’autres de considérer qu’il peut y avoir une dictature bonne et une dictature mauvaise.Pour vous une dictature c’est une dictature point barre,peut importe la forme sous laquelle se présente-elle.
    Si je n’ai pas bien compris,alors pardon!.

    Wallaho a3lamo wassalaam.




    0
  • GODEL LE MYSTIQUE
    17 juin 2010 at 0 h 56 min - Reply

    « Les hommes aspirent tous à la domination, et il n’en est point qui ne fût oppresseur, s’il le pouvait ; tous ou presque tous sont prêts à sacrifier les droits d’autrui à leurs intérêts » (Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu).
    « il est sous mes pieds »: celui qui a dit ceci est sous sol.méditez un peu.c’est ça ce qu’on appelle justice divine.
    Merci Mr Hamou.
    «Sur ce dont on ne peut parler, il faut garder le silence.»




    0
  • jnsplu
    17 juin 2010 at 15 h 48 min - Reply

    @Sharif Hussein

    Peux tu s’il te plait m’expliquer ce qu’il peut y avoir de bon dans une dictature ? A moins que dictature signifie pour toi autre chose que ce que que le sens commun nous donne, tout le monde s’accorde à dire qu’il ne peut y avoir de bonnes dictatures.




    0
  • GODEL LE MYSTIQUE
    17 juin 2010 at 18 h 25 min - Reply

    @jnsplu :Dans une famille par exemple,le père est un dictateur,selon les psychologues.




    0
  • BRAHIM
    17 juin 2010 at 19 h 09 min - Reply

    Je te confirme cher internaute @Sharif Hussein comme tu le dis, que « je suis incapable, comme tant d’autres, de considérer qu’il peut y avoir une dictature bonne et une dictature mauvaise ». Effectivement, pour moi, même une dictature religieuse, combien même basé sur le Coran, est une mauvaise dictature. Sur ce plan tu m’as très bien compris. Je te remercie de m’avoir donné l’occasion de réagir sur ce sujet, grâce à ton observation.




    0
  • BRAHIM
    17 juin 2010 at 19 h 18 min - Reply

    Salut cher ami @jnsplu, je suis content que tu revienne avec ce « nom générique » sur notre site. J’ai plaisir a discuté avec toi même si on ne partage pas toujours les mêmes thèses et qu’on a pas la même vision des choses. Salut mon gars !




    0
  • Mohamed Jabara
    17 juin 2010 at 22 h 20 min - Reply

    @ Godel le Mystique.

    Juste pour « débattre ».

    Citation :
    « Dans une famille par exemple,le père est un dictateur,selon les psychologues »

    Selon les psychologues ? Quels psychologues mon frère ? Ce concept est éminemment politique à ma connaissance et son utilisation en dehors de ce domaine est des plus hasardeuses. Or, l’utilisation du concept dans le domaine politique est faite en référence à l’absence de manifestation de la souveraineté ou plutôt d’une souveraineté confisquée, autre concept qui a évolué dans le temps.

    Ainsi, on ne peut dire que louis XVI était un dictateur, car c’est lui qui détenait la souveraineté en fonction des critères de son époque, par contre plus près de nous pinochet était un dictateur car usurpant la souveraineté populaire.

    La question n’était pas de savoir si le père est un dictateur, mais de savoir la différence entre bonne et mauvaise dictature. Lorsqu’on rapproche par contre la démocratie de notre vécu, on trouve qu’il s’agit d’un état de conscience et d’être qui requiert toute une éducation et que généralement peu de gens comprennent et respectent. En définitive, nous parlons de démocratie, mais ne savons même pas ce que c’est eet d’ailleurs même les spécialistes s’embourbent car il s’agit d’un concept très vague et qui a plusieurs acceptions. Si je n’adhère pas à l’idée du père dictateur, j’adhère par contre à celle que le père n’est pas un démocrate, ce qui n’est pas pareil, mais aussi parce que l’imprécision du concept le permet bien que ce soit un concept tout aussi politique et qui ne s’applique pas à la famille dont le pouvoir du père n’est pas d’ordre politique mais naturel.

    @ Brahim.

    Tout compte fait jnsplu reste tapi au fond. Il ne sert à rien d’avoir des pseudos, j’ai expliqué pourquoi sur un autre post. Merci de ton message amical. Le plaisir est partagé.




    0
  • Sharif Hussein
    17 juin 2010 at 23 h 09 min - Reply

    @Jnsplu.
    Toutes les dictatures sont mauvaises à des degrés divers.
    Par exemple,les dissidents tunisiens-ceux pourvus d’un minimum de bons sens- ne souhaitraient pas voir la dictature de Ben Ali,remplacée par une dictature à la Saddam.

    Pour votre question je crois qu’il vaut mieux demander une explication à @Moufdi,lui qui,parait-il préfère « l’altérnative Benhadj » au statu-quo actuel.

    Wallaho a3lamo wassalaam.




    0
  • GODEL LE MYSTIQUE
    18 juin 2010 at 1 h 03 min - Reply

    Souvent,ce sont les faits psychologiques individuelles qui déterminent les comportement collectifs en devenant sociales puis nationales.Je suppose que vous voyez donc où je veux en venir.
    Dans la théorie,on ne peut pas détacher psychologie du politique.Il y a une boucle que les logiciens appellent processus récursif:par exemple,la rachwa,en Algérie à commencé d’en haut,l’individu d’en bas la légitémisé ou rendu banale par un terme:kahwa (café),ces cycle constitue une certaine prédisposition psychologique du peuple aux pots de vin.
    Il en est de même,si dictature y’ en a,c’est que le peuple est prédisposé à la subir car elle est enfui dans sa structure psychologique.
    Il y a un verset dans le Saint Coran,à propos de pharaon et son peuple que je traduit à peu près: »Il humilia son peuple ,ils l’ont obéit ,donc c’est un peuple fassiq »
    Je répète ce passage que j’ai trouvé dans un bouquin(Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu)« Les hommes aspirent tous à la domination, et il n’en est point qui ne fût oppresseur, s’il le pouvait ; tous ou presque tous sont prêts à sacrifier les droits d’autrui à leurs intérêts » .
    c’est pour cela qu’on préfère dans les sciences politiques les mots tyran,tyrannie (remarque que ce mot à une consonance proche de l’arabe toughiane taghia ).




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    18 octobre 2010 at 14 h 44 min - Reply

    @ Akli Boughzer je voudrais rappeler que les mots sont comme les gens, leur maniére de venir à nous, en dit long sur leurs intentions.
    @ Tous nos amis -ies-
    Un jour mes enfants (orphelins après que leur maman (Allah yarhamha) ait rendu l’ame, terrassée par un cancer du à ses blessures par balles perdues de soldats, au nom de la démocratie etde la sauvegarde des personnes et des biens) m’ont questionné, ils voulaient savoir ce qu’est la démocratie. embarassé par la question, moi qui ai été arrété pour étre interné dans l’un des guatanamo’s algérien en 1992, j’e me suis senti balotté entre le devoir de vérité vis à vis de mes enfants, et l’idée que je me faisais de « leur démocratie informelle », et comme j’étais tenu par le devoir je leur ai raconté l’histoire de ce chien de garde, en leur disant :
    Un chien vivaint dans un beau manoir dont il assumait la garde, et ou venait chaque fin de journée son propriétaire et celui des lieux, chaque fois avec un grand sac de voyage, sinon une valise, quelquefois avec une « Choukara » noir, un jour la béte osa dire à son patron :
    – Ya Sidi, chaque jour vous m’apporter quelque chose en plus que je dois gardé, et en contrepartie, vous oubliez de menager de temps à autre mon maigre menu, par un petit bout de viande…je vous le dis, parceque nous sommes en démocratie.
    Sidou Saheb ech-choukara, lui répondit :
    – Et comment, mais pourquoi ne me l’as tu pas rappellé plutot, vraiment je suis désolé.
    Et Sidou retourna à l’Interieur de la batisse, pour y revenir tantot. tenant une main derrière son dos ! en ordonnant dictatorialement :
    Viens ici, et retournes-toi.
    Kllibous’executa et Sidou sans aucun état d’ame lui amputa la queue à l’aide d’un sécateur, qu’il avait caché derrière son dos.
    Que restait-il au chien, sinon que d’aller lécher douloureusement saplaie, pendant que le patron du chien lui balança l’appindice, qu’il venait de cisailler. avant de s’en aller, laissant la pauvre béte dans un état de fièvre, et de colère avancé.
    Le lendemain a la méme heure le Maitre des lieux comme de coutume vint chez lui. et en repartant, il lanca au chien :
    -Alors on ne parle en toute démocratie aujourd’hui, en balancant des bouts se pain secs.
    @ Akli Boughzer je voudrais rappeler que les mots sont comme les gens, leur maniére de venir à nous, en dit long sur leurs intentions.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique