Édition du
28 July 2017

Jacques BREL: Ils sont plus de deux mille…



Nombre de lectures : 5192
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • BRAHIM
    14 juin 2010 at 12 h 48 min - Reply

    Un brin de poésie dans un monde de brut. çà va faire du bien particulièrement pour les anciennes générations, je pense. Ce monument de la chanson à texte nous dépeint dans « Orly » l’unité d’un couple en privilégiant tantôt leur individualité (”tous les deux”), tantôt ce qui les réunis (”ils”). C’est la description d’une séparation douloureuse entre deux êtres qui s’aiment, mais qui, sans doute pour des raisons sociales ??!! ne peuvent demeurer ensemble.




    0
  • bouyilès
    14 juin 2010 at 17 h 17 min - Reply

    …Je n’ose rien pour elle que la foule grignote comme un quelconque fruit.
    Merci Jojo,tu réponds toujours présent,tu sais.
    Mais avec ces gens là,on s’en va pas Monsieur,on ne s’en va pas.
    Avec les nôtres aussi on ne peut-on oser quoi que
    ce soit,et du fruit grignoté il ne restera que le trognon.Mais s’en iront-ils un jour?
    Phrases décousues en remerciement à DB et en hommage aux victimes d’un certain 14/6 ,faut-il le rappeler!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique