Édition du
27 March 2017

Les tirailleurs français de l’équipe d’Algérie

In SLATE.fr Coupe du Monde 2010

C’est un cas unique dans l’histoire du football. Vingt des vingt-trois joueurs de l’équipe nationale d’Algérie sont nés en France. Sur l’autre rive de la Méditerranée, ils ont un nom, on les appelle les binationaux. A défaut d’un retour définitif comme pouvaient le penser des générations de travailleurs immigrés algériens, leurs enfants leur offrent un retour aux sources pendant cette Coupe du monde. Être derrière ce pays qu’ils ont quitté et être fier de ses origines. Un sentiment à contre-courant au moment où la France s’enferme dans un débat sur sa propre identité.

Ainsi Rabah, père de la star des Fennecs Karim Ziani. Il est choyé à chacune de ses sorties. On l’a rencontré il y a quelques jours dans un restaurant de Belleville. Tout sourire, le tenancier kabyle ne peut se retenir bien longtemps, il fond sur Rabah. L’accolade est chaleureuse. Les mots aussi. «Je vous assure que si Karim vient chez moi, je lui déroule le tapis rouge de Belleville jusqu’à Bab-el-Oued.» Un amour immodéré qui rend heureux Rabah, devenu un incontournable personnage de la communauté algérienne à Paris: «Je suis fier de Karim, dès l’âge de 7 mois, je l’ai emmené en Algérie. Pour moi, les choses ont toujours été claires. Karim jouerait pour les Verts.»

Avant d’en arriver à cette folle statistique footballistique, il a fallu que certains hommes de l’ombre s’activent en dehors du terrain. Distingué, regard pétillant, Karim Yebda sait ce que doit son frère Hassan, champion du monde des –17 ans avec la France en 2001 et désormais milieu des Fennecs, à Rabah Ziani. Il lui a téléphoné avant le départ pour l’Afrique du Sud: «Rabah, c’est votre équipe, vous l’avez construite. Vous avez réussi.» Dix ans que le patriarche Ziani traverse la France à la recherche de talents d’origine algérienne. Une affaire d’argent? Certainement pas, on ne mélange pas le maillot et les billets verts, pour ces derniers, il faut plutôt aller voir du côté des transferts.

Changement de loi

Rabah cultive le patriotisme. Ce sentiment national fort, celui des années 1980 où les joueurs immigrés payaient eux-mêmes leur billet d’avion pour aller défendre le drapeau. Une autre époque en somme. «J’ai mis beaucoup d’énergie dans cette tâche. Je suis allé voir les joueurs et leur entourage et j’ai proposé l’Algérie. Beaucoup étaient sceptiques, car l’équipe nationale n’était pas au firmament, elle était tout simplement redevenue anonyme. Il était difficile de les convaincre. Et puis, certains n’aspiraient qu’à une chose: l’équipe de France», confie-t-il. Pas faux. Benzema ou Nasri, la crème des beurs, rejoignent les Bleus en 2008, le second ne voulant même pas rencontrer Rabah Ziani.

Les autres, certes moins brillants, mais élevés dans les meilleurs centres de formation français, ont profité d’un changement de la loi Fifa sur les nationalités sportives. Le 3 juin 2009, à Nassau (Bahamas) et sur proposition de la Fédération algérienne, l’organisation internationale amende l’article 18 de son règlement d’application des statuts. Un joueur disposant de la double nationalité peut maintenant changer d’équipe nationale sans limite d’âge, s’il n’a été sélectionné qu’en catégories jeunes. Avant, il devait se décider avant un fatidique 21e anniversaire. La décision est prise par 112 voix contre 82. Mohamed Raouaoura, l’habile président de la FAF, a rallié à sa cause nombre de dignitaires asiatiques, sud-américains et africains. Mais l’effet d’aubaine profite d’abord au sélectionneur algérien Rabah Saâdane, qui peut puiser allégrement dans le réservoir français pour étoffer son groupe. Hassen Yebda (Benfica, 25 ans), Habib Bellaïd (Francfort, 24 ans), Djamel Abdoun (FC Nantes, 23 ans) ou Carl Medjani (AC Ajaccio, 24 ans), fleuron des catégories jeunes françaises, changent d’hymne national et abandonnent le coq tricolore.

Par le passé, le couple algéro-français avait vécu un psychodrame footballistique. Au plus fort de la guerre civile, les meilleurs talents d’origine algérienne avaient quitté la France en 1958 pour rejoindre l’équipe du FLN (Front de libération nationale), à la veille d’une participation acquise au Mondial suédois. Parmi eux, le Monégasque Mustapha Zitouni et le Stéphanois Rachid Mekhloufi, des joueurs au talent immense, qui n’ont presque rien à envier à Kopa et Fontaine. Cinquante ans plus tard, l’histoire bégaie une seconde fois, dans un contexte plus pacifiste. La diaspora franco-algérienne est, aujourd’hui, un exemple de commerce équitable entre les deux pays. Ces jeunes à l’identité partagée et parfois tiraillée viennent de réaliser un exploit insensé: qualifier le «bled» au Mondial 24 ans après sa dernière participation et renforcer le sentiment de cohésion nationale. Pas une mince affaire pour un pays encore marqué par une guerre civile de dix ans qui fait plus de 150.000 morts.

Opportunisme ou sentiment identitaire?

Le 18 novembre 2009 restera une date charnière dans l’histoire de l’Algérie. Ce jour-là en match d’appui à Khartoum (Soudan), dans une ambiance à couteaux tirés, l’Algérie venait à bout de son frère ennemi, l’Egypte (1-0). Pas un simple match de football. A l’instar de celle du FLN, combattante, cette équipe l’a été. La figure de l’ennemi a changé: il ne s’agissait plus de dénoncer la France. C’était surtout une manière de mettre à mal le phare du monde arabe: l’arrogante Egypte. Le pays est pris de frénésie. Les joueurs, accueillis comme des héros. Alger la Blanche devient noire de monde. Le bus des joueurs va mettre plus de six heures pour parcourir les quatre kilomètres qui séparent l’aéroport du palais présidentiel. Conscient du pouvoir de séduction de cette équipe, et son impact sur le moral du pays meurtri par les conflits, Abdelaziz Bouteflika lâche les chevaux et les pétrodollars. Il signe un chèque en blanc au président de la fédération algérienne de football, Mohamed Raouaoura. Pour la qualif au mondial, chaque joueur a reçu une prime de 200.000€, plus des avantages en nature (voiture, maison…). Au Mondial, s’ils sortent de leur groupe, les Fennecs recevront 150.000€ d’office, chacun.

L’Algérie est de retour. Derrière ce come-back fracassant, quelles sont les motivations qui poussent les joueurs dans ce projet? Pur opportunisme ou véritable phénomène identitaire? La question mérite d’être posée. Approché par le passé, Carl Medjani avait préfère attendre. L’Algérie qualifiée, le dilemme n’a plus lieu d’être: «J’ai défendu les couleurs de la France avec les moins de 17 ans. Mais aujourd’hui, je suis prêt à laisser mon sang sur le terrain.» Rationnel, Karim Yebda analyse cette particularité: «On est fier de cette double appartenance. L’Algérie représente nos origines, la France nous a vu grandir. A l’époque, les catégories jeunes algériennes ne représentaient pas une alternative crédible. Aujourd’hui encore, il reste du travail. En revanche, l’équipe A, celle que mon frère vient de rejoindre, est clairement une alternative crédible. Mais au fond, on a vraiment deux pays. Avec ce Mondial, on prendra deux fois plus de plaisir.»

La composition de cette équipe ne fait pas l’unanimité. Une voix détonne. Rabah Madjer, marque déposée pour le football depuis sa célèbre talonnade sous les couleurs du FC Porto face au Bayern en finale de la Coupe d’Europe des Champions. Une référence absolue pour les Algériens. «Je ne partage pas du tout ce choix. Mais je le respecte. En Algérie, nous avons des talents. Il faut les mettre en avant et arrêter de les marginaliser. La seule CAN remportée par l’Algérie (en 1990, ndlr), l’a été avec des joueurs du cru…Quant à ceux qui sont passés par les catégories jeunes de l’équipe de France et qui aujourd’hui vont jouer le Mondial avec l’Algérie, j’estime c’est en quelque sorte de l’opportunisme», nous explique-t-il. Faisant certainement référence à certains joueurs, qui n’ont fait la demande du passeport algérien qu’à quelques semaines de l’évènement, comme Bellaïd. Mais il faudra s’y faire, l’Algérie est désormais une nation arc-en-ciel, surfant sur la diversité… hexagonale. Raïs M’bolhi en est peut-être l’exemple le plus frappant. Français de vécu, il est aussi le fruit d’une union algéro-congolaise. Rabah Saâdane et Mohamed Raouaoura ont brisé un mythe. Ils ont fait confiance aux professionnels évoluant en Europe. Comme un clin d’œil de l’histoire et un retour sur un investissement pour l’Algérie.

Cette évolution devrait désormais être un recours naturel. «Nous avons fait le choix des joueurs professionnels évoluant en Europe. Nous les considérons comme des Algériens à part entière, confie Mohamed Raouraoua. Nous sommes intéressés par tous ceux qui souhaitent rejoindre la sélection. Les Sofiane Feghouli, Ishak Belfodil (deux excellentes jeunes pousses de L1, ndlr) sont les bienvenus.» La France pourrait, quant à elle, assister à une fuite continue des talents. Nadir Belhadj, le feu follet qui sert de latéral gauche aux Fennecs, la justifie simplement: «J’ai fait très vite le choix de l’Algérie. Je n’avais pas envie de me retrouver comme certains qu’on appelle une fois ou deux et puis plus rien. Souvenez-vous de Bafé Gomis, c’était le tube de l’été il y a deux ans. Aujourd’hui, Domenech ne le convoque plus. Et demain, il est possible qu’il ne joue plus aucune compétition internationale. Parfois, tu as l’impression qu’on prend des mecs juste pour qu’ils ne puissent plus honorer la sélection d’origine.» Une défiance que les choix de Raymond Domenech pour ce Mondial n’ont fait qu’accentuer. Car au-delà de l’engouement autour des Fennecs, la non sélection de Benzema ou Nasri et l’absence de joueurs maghrébins en équipe de France n’est pas passée inaperçue. Dans bien des magasins, le maillot vert algérien a remplacé le bleu floqué Zidane en tête des charts. La tunique est en rupture de stock sur tout le territoire, c’est le deuxième maillot le plus vendu par Puma après celui de l’Italie.

International des moins de 19 ans avec les Bleuets, le môme Ryad Boudebouz vient d’opter pour les Verts: «L’Algérie, c’est mon choix. Avec l’équipe de France, c’est trop compliqué.» Une manière comme une autre de signifier qu’il n’a pas envie de compter pour du «Beur» en France. Le mythe de Zidane a lui, bel et bien vécu.

Nabil Djellit

Spécialiste du foot algérien, Nabil Djellit était en charge de la page Maghreb dans le quotidien Aujourd’hui Sport. Il collabore à France Football et à France Soir, et officie sur Ma Chaîne Sport pendant le Mondial.


Nombre de lectures : 7359
42 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Omar Dehbi
    14 juin 2010 at 16 h 09 min - Reply

    Je voulais saisir l’occasion de cet article sur le foot pour vous faire part d’une remarque au sujet du notre équipe nationale.
    Au delà du résultat négatif du match contre la Slovénie, J’ai été écœuré de
    voir certains de nos joueurs de l’équipe nationale à l’image de Chaouchi,
    Yebda et Ziani « peindre » leurs cheveux en blond. Représentant non seulement
    toute la nation Arabe mais aussi la nation Musulmane, je pense que ce signe
    de manque ostentatoire de personnalité de la part de ces joueurs et le
    consentement du coach et du président de la FAF concernant cette attitude
    de dégénérescence insultante, traduit l’esprit dans lequel baigne cette
    équipe bâtie pourtant sur un sursaut d’orgueil nationaliste quand leur bus
    fut caillassé au Caire. Ou est donc cet orgueil aujourd’hui quand il s’agit
    de représenter respectueusement et dignement toute une Oumma? Désolé chers
    « compatriotes », mais je ne me reconnais pas dans vos grotesques
    déguisements. Vous ne me représentez pas et je pense que vous ne
    représentez pas non plus la majorité de notre Oumma avec cet
    abâtardissement outrageux qui ne trouve aucune assise dans notre culture
    Arabo-Musulmane!

    Il y a eu d’ailleurs durant ce match un signe de malédiction divine qui
    laisse perplexe; avez vous remarqué que les joueurs qui ont tripoté leur
    cheveux ont étés les plus mauvais sur le terrain y compris Ghazzel? est-ce
    de la spéculation? a vous de juger.

    Enfin, je termine et sans spéculations par une question sur un fait historique confirmé;
    Que pouvait avoir en commun le Grand Khalife Umayyad Abdul-Rahmane III
    d’Andalousie avec ces 3 joueurs « colorés » en particulier? Eh bien lui qui
    était naturellement blond de par sa Galicienne de mère, teintait ses
    cheveux et sa barbe en noir chaque semaine à l’approche de la prière du Vendredi pour apparaitre plutôt Arabe aux yeux de son peuple et donc conforme aux normes de l’époque. Je vous laisse le soin de faire le parallèle avec « ces
    compatriotes ».




    0
  • bouyilès
    14 juin 2010 at 17 h 53 min - Reply

    Mon cher Omar Dehbi,le fait que ces joueurs aient teint leur tête en blond est un signe de liberté.C’est une liberté individuelle qui est sacrée.
    Et sur ce site on défend la liberté avant tout.
    Et puis ,qui vous a dit qu’ils représentaient une quelconque Oumma ou une quelconque religion?
    C’est vous seul qui l’imaginez dans votre esprit.Ces joueurs sont là pour représenter l’Algérie et uniquement l’Algérie.De là à leur imposer toute sorte de garde-fous et leur installer des ornières à votre convenance,j’aurais préféré ne pas faire appel à eux et faire venir les fils du grand khalife que vous citez tout en leur fixant la longueur de la barbe noire qu’ils doivent exhiber durant les matchs.
    Pou ma part j’ai vu des jeunes qui s’amusaient au ballon et qui sont pleins de talent.Si on avait laissé libre cours à leur génie ils seraient sortis vainqueur de cette rencontre.Ce ne fut pas le cas malheureusement.
    Ils étaient pétillants de vie,forts et intelligents. Ils n’avaient rien à envier aux joueurs des autres nations.
    Ils étaient nos dignes ambassadeurs
    Nos grands blonds d’hier étaient comme qui dirait…dotés d’une chaussure noire.Malchanceux.




    0
  • farid
    14 juin 2010 at 18 h 01 min - Reply

    Cher Omar,

    Il faut les comprendre, c’est des jeunes; et puis, rien ne te dit qu’ils sont arabes, ou musulmans. Et puis Yebda était l’un des meilleurs sur le terrain. Et puis, ces paroles de « représenter le monde arabe » (en football) n’a aucun sens.Ils ne representent que l’Algérie




    0
  • karima
    14 juin 2010 at 19 h 32 min - Reply

    Ecoutez ce sont des Algeriens qui represente l’Algerie et ne mettrz le sort ou la dignite d’une ouma qui n’existe pas sur le dos de nos joueurs.




    0
  • Omar DEHBI
    14 juin 2010 at 20 h 47 min - Reply

    Messieurs Bouyilès et Farid,

    Un déguisement de la sorte est synonyme d’un manque de personnalité et cela n’a rien avoir avec la religion, tout a fait d’accord. J’ai simplement voulu faire le parallèle entre quelqu’un qui étais fier de ressembler aux siens et ceux qui veulent ressembler a Beckham! Y’a pas photo comme dirai les Parisiens.
    Ils sont peut êtes vos dignes Ambassadeurs mais pas les miens, j’en suis désolé.

    Amicalement.




    0
  • Résigné
    14 juin 2010 at 21 h 01 min - Reply

    S’il vous plait, aux défenseurs de la culture arabo-musulmane, dites-nous est-ce que ARABE est une culture ou une race et ISLAM, est-ce que c’est une religion universelle pour tout le monde ou seulement une religion pour la race arabe.




    0
  • BRAHIM
    14 juin 2010 at 23 h 10 min - Reply

    cher @Omar Dehbi, il faut savoir que les arabes ont aussi parmi eux des arabes blonds. C’est vrai que ce n’est pas le cas de Ziani, de Chaouchi et de Yebda. Par contre, de mon côté je voudrais que l’on m’explique comment un supporteur algérien a pu monter le poteaux des projecteurs électriques du stade de 30 mètres de haut mettant la panique dans les services de sécurité Sud Africain. Est-ce qu’avec ce bonhomme on peut être fier de nous même s’il portait tout « haut » le drapeau algérien. Dis-moi, je t’en supplie cher @Omar Dehbi. Je vois que toi tu t’es braqué sur les cheveux blonds et moi j’avais la trouille de la suite des évènements si jamais l’Algérie gagnait le match. Chez nous en Algérie c’est sûr çà aurait été la fête dans nos villes et villages mais dans les pays européens étrangers où vivent nos compatriotes je suis certain qu’après une victoire les débordements, les excès et les dérives auraient été au rendez vous de la part de certains écervelé qui aurait gâchés la fête. Ces écervelés auraient donné du grain à moudre aux islamophobes et à l’extrême droite. Heureusement que la majorité des français d’origine algérienne n’est pas de cette étoffe. Tu vois on n’a pas les mêmes inquiétudes. Pour toi c’est la tignasse , … et pour moi le problème est ailleurs. Mais malgré tout, on aime l’Algérie, avec les petits blonds ou les écervelés, car on a pas de pays de rechange. A bientôt sur le net.




    0
  • Mohamed j.
    14 juin 2010 at 23 h 15 min - Reply

    Et c’est reparti !

    On remet sur le tapis l’arabité, l’islamité, la berbérité encore une fois.

    Sur 23 membres de l’équipe « nationale » 20 ont la nationalité française. ça c’est important à discuter à mon avis. Pourquoi l’Algérie ne produit pratiquement rien et même le foot ball avec lequel on nous saoule, est importé.
    Que ces jeunes aiment l’Algérie, c’est un fait, qu’ils défendent ses couleurs, c’est bien, mais pourront ils venir vivre en permanence en Algérie ? Evidemment non ! Sont ils Algériens ? Oui et non . Et pourquoi ne peuvent ils pas venir vivre en Algérie ? Voila la vraie question. La question qui taraude tout le monde. Pourquoi la vie en ALgérie est elle si difficile qi’elle dicte aux jeunes d’aller se jeter à la mer pour partir au loin.

    D’autre part, pourquoi ne sommes nous pas en mesure de produire des joueurs à leur niveau, ni rien d’autre d’ailleurs ou presque ?




    0
  • BRAHIM
    14 juin 2010 at 23 h 31 min - Reply

    Barakelllah oufik ya kho @Mohamed j.. Les vrais drames sont dans les vraies questions que tu soulève. Ils ne sont pas dans la tignasse ou dans je ne sais quoi !




    0
  • moufdi
    15 juin 2010 at 0 h 02 min - Reply

    Les gens ont tendance à oublier qu’il y a peu cette équipe nationale était classée dans les environs de la 150e place du classement Fifa !
    Des joueurs qui evoluent dans des clubs de niveau a peine moyen ou ils ne sont pas toujours titulaires…je ne me reconnais pas aussi ,omar Dehbi ,dans leur deguisement (cheuveux peints en blond)et il ne me represente pas en tant qu’algerien ils etaient beaucoup plus inquiet de leur look que du maillot qu’ils portaient .Apres leur qualification au mondial bouteflika leur a donne des cheques de 200000 $ plus voiture et appartement…Argent du contribuable non? et il a promis 150000 $ s’ils parvenaient a se qualifier au 2eme tour -la haoula ouala kouata illa billah- alors que des familles algeriennes cherchent dans les poubelles pour manger a leur fain…inchallah ils seront battus avec score tres lourd contre les anglais et aussi contre les americains comme ca les algeriens oubliront leur equipe et la coupe du monde pour une autre cinquantaine d’annees…
    @Omar Dehbi merci beaucoup pour ton commentaire .




    0
  • moufdi
    15 juin 2010 at 0 h 28 min - Reply

    desole il faut lire …l’equipe nationale etait classee a la 103e place (juillet 2008)…au lieu de 150e.




    0
  • fateh
    15 juin 2010 at 0 h 54 min - Reply

    salam a tous….
    @ bouyiles et autres….
    La remarque de SI DEHBI releve plus du respect de soi en tant que personne sportive ou non representant un pays avec toutes ses composantes….Je n’ai jamais vu un athlete europeen aux cheveux blonds se tinter de noire a l’Africaine pour s’identifier a CARL LEWIS OU PELE ou meme DROGBA ETC…
    Alors SVP ou est le probleme de liberte individuelle?
    SI DEHBI, a totalement raison quand il dit qu’un travail de prise de conscience doit etre elabore pour que nos athletes puissent saisir le sens de la reprentation patriotique….Vous constaterez qu’aucun joueur dans cette coupe du monde n’a essaye de ressembler a un autre joueur ou autre peuple, bien plus que ca , CARLOS TEVES s’est vu refuser de porter le prenom de son fils sur son maillot, par la FIFA…Cela ne signifit-il pas qu’il s’agit bel et bien d’une representation nationale et non d’un FOLKLORE POUR DES A3JAJBYA comme on le dit si bien dans notre jargon ALGEROIS. Je ne pense pas donc que vous etes mieux places que la FIFA pour definir ce qu’est une liberte individuelle.
    meri




    0
  • Omar DEHBI
    15 juin 2010 at 0 h 56 min - Reply

    @ Messieurs Brahim, Mohamed,

    Les Algériens qui vivent à l’étranger, et j’en fais partie, AIMENT sans aucun doute leur pays et parfois même plus que ce que vous pensez, mais ne veulent plus/pas y vivre pour les raisons que tout le monde connais;

    – L’absence de toutes les libertés, (Pourquoi un état d’urgence en 2010)
    – L’absence d’une couverture médicale rassurante, (Sinon Pourquoi envoyons nous des milliers de patients à l’étranger y compris le Président?)
    – l’absence d’un système éducatif pour nos enfants (Sinon Pourquoi les fils du Premier Ministre, entre autres, étudient en Angleterre?)
    – l’absence d’un tissu industriel et l’instabilité économique (Pourquoi une LFC qui est supposée équilibrer le budget se substitue en 24h et sans préavis à un code de commerce que seul le parlement peut amender?)
    – L’injustice, la bureaucratie, la corruption, les passes droits, , Le Beni 3amisme etc…

    Pour toutes ces raisons là et d’autres, je pense que les Algériens qui sont installés et travaillent honnêtement à l’étranger doivent rester la ou ils sont jusqu’à ce que le tout puissant décide de mettre en place un nouveau système JUSTE dans ce pays.

    Respectueusement.




    0
  • Rabinho
    15 juin 2010 at 0 h 57 min - Reply

    C’est vraiment choquant de lire @Omar Dehbi ! De quelle caverne antique sortez vous ?
    Les apparences ne représentent rien ! Respectez la liberté individuelle !
    Nos jeunes joueurs ont du cœur et sont plus patriotiques que vous et moi réunis ! surtout Ziani !

    Vous avez l’art et la manière de cacher ou détourner le vrai problème ! qui consiste en une vraie dictature footballistique instaurée par les décideurs politiques afin de maintenir l’esprit perdant et désespérer de l’ensemble des Algériens ! Car si on réussit dans le foot , on réussirait dans d’autres domaines , ou du moins on tenterait de réussir ! …

    Ce Saadane qui veut un mondât indéterminé à l’image de Boutef , nous mène droit à l’enfer , alors que nous possédons des capacités supérieures mal exploitées par ce fataliste de malade mental intraitable !

    Ce cheikh déséquilibré n’est qu’une façade d’une dictature cachée qui tisse ses objectifs dans les coulisses et à sa tête un certain ex. DRS appelé Raouraoua !

    Tous les grands techniciens du monde n’ont pas compris le freinage voulu de notre ligne d’attaque en dépit de la disponibilité des individualités nécessaires dont ce Saadane dispose ! En outre sa tactique fataliste ne pouvait que ramener un tel résultat !

    Il suffit de remarquer le grand génie de notre cheikh qui a inventer le poste qui justifie son choix et sa tactique ; le poste créer en l’occurrence est celui de AVANT-CENTRE DÉFENSIF ! ! ! ( le poste de Ghazzel )! ! !

    Comment voulez vous gagner avec un esprit défensif ? En marquant zéro but ?

    Le problème est la non réussite dans tous les domaines , en particulier le sport et la jeunesse !
    Le choix est politique pour réprimer notre jeunesse ! ! !




    0
  • Lies
    15 juin 2010 at 3 h 20 min - Reply

    Moi, sincèrement, une fois passé l’effet de surprise qui n’a duré que quelques secondes, j’ai aimé voir nos jeunes avec leurs cheveux peinturés en blond.

    J’ai compris ce nouveau look, pas comme une imitation ou comme une quelconque atteinte à notre personnalité, mais plutôt comme un zeste de fantaisie, qui se voulait l’expression d’une sérénité, d’une fierté et d’un courage, à l’approche d’une confrontation contre des équipes qui ont les faveurs du pronostic de l’opinion internationale et des spécialistes sportifs.

    C’est une manière de dire, on vous craint pas et en voila la preuve.

    C’est en clair l’expression d’un défi.

    C’est propre aux algériens et aux maghrébins d’une manière générale, de défier ceux qui les minorent et qui les regardent de haut.

    Tout comme la FANTASIA d’antan pratiquée par nos légendaires cavaliers pour simuler des assauts guerriers de grandes qualités qui suscitent confiance-admiration chez les partisans et incertitude-frayeur dans les rangs de l’adversaire.

    C’est juste le contexte qui a changé, à mo avis.

    En tous les cas, cette fantaisie dont nous ont gratifié Ziani et ses coéquipiers, comme sa devancière la fantasia, ne constituent nullement un acte offensant ni envers soi, ni envers l’adversaire.

    Fraternellement.




    0
  • houda
    15 juin 2010 at 8 h 31 min - Reply

    bonjour à tous
    Je pense pas qu’un joueur préoccupé par son apparence puisse se concentrer sur l’essentiel, ils m’ont paru participer à un concours de coiffure. Que vous le vouliez ou non ils ont choqué une majorité du peuple , quelle idée de se déguiser en blond, on n’a rien contre la blondeur pourvu qu’elle soit naturelle.
    Que vous le vouliez ou non l’Algérie est le seul pays musulman au mondial, que vous le vouliez ou non l’Algérie est considérée comme un pays arabe (jusqu’à nouvel ordre). Un peu de discipline et un peu de tenue ne ferait pas de mal au contraire, ya qu’à voir l’Angleterre et l’Argentine et la discipline de fer qui leur est imposée. Les joueurs représentent un pays et non pas leur personne, en dehors du mondial ils peuvent teindre leur cheveux de la couleur qu’ils veulent, en tout cas ils étaient ridicules, on n’a pas encore vu d’hurluberlu dans ce mondial.
    Un peu de personnalité n’a jamais tué personne au contraire




    0
  • Rbaoui
    15 juin 2010 at 9 h 01 min - Reply

    Le football au service d’un régime déliquescent:
    Pour se construire une image bien proprette, une image en adéquation avec l’hypocrite slogan officiel Republique Algerienne Democratique et Populaire. Pas facile pour un régime ayant fait de la torture et de l’épuration politique ses principaux instruments de travail.
    Les jeux sans le pain, le football comme opium d’un peuple algerien tellement défoncé qu’il vit un trip sans fin, alors que, dans le monde réel, le pouvoir continue de torturer et d’assassiner.




    0
  • Ammisaid
    15 juin 2010 at 9 h 25 min - Reply

    Franchement, moi, je n’ai pas regardé la tête des joueurs. J’ai regrdé plutôt ce qu’ils allaient faire avec leurs pieds. Et, là, j’ai été déçu. Ils ont un jeu juste moyen, ils étaient crispés et ils ont oublié d’attaquer et d’essayer de marquer. L’équipe était composé d’Algériens et je n’ai pas la capacité de juger leurs coeurs et leurs esprits. Ils sont comme la majorité de nous tous et toutes: sans repéres et sans perspectives actuelles et à venir.
    Fraternellement




    0
  • khaled
    15 juin 2010 at 9 h 32 min - Reply

    Sur un autre plan ou comme disent les anglais… and now something compeletly different:

    Le football symbolise l’illusion d’égalité du capitalisme. C’est un pur produit de l’idéologie capitaliste. C’est l’illusion que toutes les équipes ont une égalité absolue de chances de gagner. C’est donc l’illusion d’un monde parfait, regi par des lois logiques et claires et où le meilleur gagne. Les classes sociales sont sensées ne pas exister. Tout le monde est égal. Le football (tel que pratiqué aujourd’hui) est apparu au milieu du 19ème siècle. Est-ce une coïncidence que c’était l’époque de la consolidation du capitalisme et de la propagation de son idéologie? Chaque aspect du football symbolise la société (par exemple l’arbitre est le système de justice, le gardien est le le système de défense, etc…), mais juste comme petite indication, a-t-on jamais vu des supporters issus de la classe dominante s’égosiller sur les gradins ou avoir l’air défait parce que l’équipe de leur ville a perdu? Combien d’entre eux sont-ils issus des classes dominantes? Le sport organisé fait partie de l’idéologie. Petite indication: tous les sports qui donnent une égalité de chances à tous sont nés avec le capitalisme. Jusque là le sport ne se pratiquait qu’entre membres de la même classe. Par exemple, au moyen âge un noble ne se serait jamais “abaissé” à avoir comme adversaire un serf ou un bourgeois. Les spectateurs s’identifient à leur équipe, qui représente leur ville, village ou nation. Pour un petit pays pauvre, gagner en football donne donc l’illusion qu’on est l’égal des grands pays capitalistes. Pure illusion qui a d’ailleurs besoin d’être renouvelée tous les ans ou quatre ans. Si l’on regarde les choses de ce point de vue, non seulement on ne sera pas affecté par la perte d’un match, mais on ne voudra même pas savoir qui joue, quand et contre qui.

    Amicalement




    0
  • BRAHIM
    15 juin 2010 at 11 h 19 min - Reply

    Cher @Omar DEHBI, je viens de constater que tu es passé de la chevelure blonde aux problèmes sérieux que tu soulève très justement et de manière judicieuse. Mais ce que je trouve étrange, c’est que tu parles directement ou indirectement de liberté, de justice sociale, de démocratie et de liberté …. mais tu t’indigne brusquement que le coach Saadane et le président de la FAF ne soit pas intervenu pour INTERDIRE cette attitude de certains joueurs. Donc, tu aspire à un pays libre et juste …mais en adoptant les réflexes utilisés par les caciques du FLN de l’après indépendance qui s’arrogent le droit de décider jusqu’au sentiment intérieur intime de chaque citoyen.




    0
  • BRAHIM
    15 juin 2010 at 11 h 27 min - Reply

    Cher internautes @Omar DEHBI, juste une dernière remarque très importante qui me vient à l’esprit. Tu dis à propos de Ziani, Yebda, chaouchi que c’est indigne que des representants de la NATION MUSULMANE de se conduire comme la sorte. Je te signale simplement qu’il y a des millions de musulmans blonds en europe centrale, dans des etats de l’ex-empire sociétique et de certaines regions du monde très beaux et même avec des yeux bleus. La nation musulmane ne se limite pas à certains pays du maghreb et du moyen orient et n’a pas de territoire exclusif.




    0
  • Omar DEHBI
    15 juin 2010 at 11 h 53 min - Reply

    @Rabinho,

    Quand on représente un pays on doit oublier ses libertés individuelles et penser aux valeurs collectives de tout un peuple, bref, c’est en tout cas mon avis.

    Je sors non pas d’une caverne mais d’un douar qui se trouve bien dans l’Algérie profonde fière de son patrimoine Arabe, Islamique et berbère a tel point que j’affiche mon nom sans aucun complexe. Quand a vous et d’après votre pseudo prêtant a confusion je pense que vous sortez probablement d’un duplex de la 5th Avenue de New York!

    En toute sportivité.




    0
  • fess
    15 juin 2010 at 15 h 37 min - Reply

    Vous avez tous raison.Chacun voit la chose comme il veut,mais au fond ces jeunes ne font de cinema que de leur propre personne, mais ,car il y a un mais,ils avez tous une meme et seule tenue, qui represnte toute une nation, alors se teidre en blond quant on est basane, on repassera,cela me rappel,le bon vieux temps quant on etait encore libre de rentrer a sidi feruch,moreti et club des pins en saisons estivales,tous les jeunes de staoueli que l’on rencontrais sur les plages avaient la tignasse oxygenee.
    Pour revenir aux joueurs,ils auraient du rester naturel,on les aime mieux ainsi,(malgre, les centaines de milliers d’euros qu’ils se partagent sans merite)




    0
  • Rabinho
    15 juin 2010 at 16 h 10 min - Reply

    C’est vraiment choquant et désolant qu’on a des gens tels que @Omar Dehbi et @moufdi qui se montrent sans tolérance aucune et se permettent de porter atteinte aux libertés individuelles sans scrupule !
    – De quelle morale s’imprègnent-ils ?
    – De quelle ère viennent-ils ?
    – De droit jugent-ils les autres ?

    Je n’ai jamais vu d’aussi fataliste et anti-patriote que @moufdi ! ! ! qui souhaite la défaite de l’E.N. ! ! ! Et contre qui ? Les états ennemis des Arabes et des musulmans , déclarés solennellement au su et au vu de toute la planète ! ! !

    Quel dommage ! de la part de quelqu’un qui se compte comme Algérien ! La brosse pour les USA and Co ! ! !

    Dommage , dommage et dommage ! ! ! vous ne pouvez pas êtres Algériens ! impossibles ! ! ! Encore moins musulmans ! ! !

    Sincèrement et honnêtement ! voila ce que je pense de vous ! Est ce que vous acceptez ça ? ? ?




    0
  • omar DEHBI
    15 juin 2010 at 19 h 19 min - Reply

    @Brahim,

    Evidement qu’il y a des millions de Musulmans Blonds aux yeux bleus notamment les convertis, mais c’est pas ça le problème. Le problème c’est qu’on ne se déguise pas en blond pour ressembler a Beckham. Vous semblez esquiver le problème de fond. Bref je vous revoie a mon premier commentaire.

    @Rabinho

    vous demandez:

    – De quelle morale s’imprègnent-ils ? Morale nationaliste, musulmane, Arabe berbère….je ne pense pas que l’Arbi Benm’hidi aurait coloré ses cheveux en en tant que représentant de l’Algérie.
    – De quelle ère viennent-ils ? de l’ère des gens qui honoraient leur pays et leur Nation comme Benm’hidi d’ailleurs, pas celle de la submission à des cocos comme Beckham.
    – De quel droit jugent-ils les autres ? Je porte simplement un jugement je ne juge pas. Par ailleurs c’est vous qui me jugez de ne pas être Algérien et encore moins Musulman…La réponse qui me vient tout de suite à l’idée c’est de vous dire: Hassbiya Allah wa Ni3ma Alwakil.

    Sur ce je met un terme a ma réflexion et mes commentaires du moment que cela déborde sur des suspicion de trahison et de Kofr. Bravo!

    Merci a tous. Wassalam




    0
  • Moufdi
    15 juin 2010 at 19 h 25 min - Reply

    A rabinho
    tu te permets de me juger et tu affirmes que je ne suis Ni nationaliste Ni musulman ce que tu penses est le dernier de mes souci car Allah est mon seul juge a propos de mon Islam et le tien aussi…
    Quant a l’EN en effet je lui est souhaitee bien entendu la defaite et encore avec un score lourd comme la correction inoubliable qu’ils ont recu de l’equipe d’egypte et le show ne vient que de commencer …la raison ? Elle est politique comme l’existance de cette equipe
    et on finira une fois pour toute avec ce folklore .pour ce qui est des ‘blonds’ que tu defends
    les qualificatifs ne sont pas assez forts alors disons CIRQUE AMMAR




    0
  • BRAHIM
    15 juin 2010 at 21 h 41 min - Reply

    Cher @omar DEHBI, je me refaire à vos posts et vous parlez (en autre)):
    1/-d’une attitude de dégénérescence insultante
    2/- et vous dîtes qu’un musulman ne se déguise pas en blond pour ressembler à Beckham.
    Mon problème c’est que je comprends pas effigie de « musulman » à laquelle tu fais référence. Aussi, je vais allé plus loin que toi dans le raisonnement pour te dire ceci : j’espère que tu es resté à la gandoura, la kachabia, au burnous et au kamis pour ne pas avoir une attitude insultante envers les musulmans. Si je te rencontre, par un heureux hasard, dans les rues de nos villes et villages avec des baskets, ou un costume – cravate, ou un polo, ou une chemise, je ne vais pas , moi aussi, m’empêcher de te dire que c’est une honte pour un musulman de vouloir ressembler à Alain Delon ! Je suis emmerdant, n’est-ce pas !!
    Sans rancune aucune !




    0
  • Dan
    16 juin 2010 at 0 h 04 min - Reply

    @ Omar DEHBI

    Je partage votre avis. Il y avait quelque chose de surprenant et choquant dans ces teintures de mauvais goût.
    Nous savons tous, qu’il n’y a pas que du sport dans des rencontres sportives qui plus est internationales. Il y a beaucoup de symbolique (surtout politique). On peut citer les jeux olympique de Moscou qui ont été boycottés par les USA pour des raisons politiques.
    Beaucoup de personnes à travers le monde s’identifient à l’équipe nationale et leur coeur balance pour elle pour des raisons d’affinités (culturel, race, religion, d’ aire géographique, pays du Sud, …).
    Tout joueur qui le veuille ou non est considéré comme un modèle.
    Pour preuve, le cas du chanteur américain: James Brown qui avait tué une personne et pour cela devait écoper de la perpétuité. Le juge en échange lui a proposé de faire quelque chose pour la jeunesse (surtout par rapport à la drogue). C’est a cette occasion qu’il a chanté « living in America ».
    Tout ca pour dire que des personnes publiques comme le sont nos petits jeunes sont des modèles malgré eux.

    Surprenant aussi car ils n’en ont pas conscience pour la gestion de leur propre carrière.
    On se souvient du geste peu amicale de Zinedine Zidane à l’encontre d’un joueur d’Arabie Saoudite alors que ce dernier était à terre. Les sponsors ont fait savoir que l’image véhiculé par Zidane n’était pas en adéquation avec les valeurs de leur produit.
    Comme quoi…
    Quand on sait aussi que la majorité de ce que gagne une vedette sportive provient en majorité des sponsors et de la publicité, cela devrait faire réfléchir nos petites têtes blondes.




    0
  • Salah Bouzid
    16 juin 2010 at 7 h 50 min - Reply

    D’après Zerhouni, y a pas de problèmes si vous voulez changer la couleur de vos cheveux et c’est OK pour les boucles d’oreilles aussi. Moi non plus çà ne me dérange pas. Et s’ils sortaient tous avec des têtes tout en vert contre l’Angleterre, comme cà les Anglais vont être déconcentrés et on pourra les battre. Je me demande porquoi Saadane ne pense pas à des choses comme cà.




    0
  • Goual Fatima
    16 juin 2010 at 7 h 56 min - Reply

    A vrai dire cela nous a fait drole de les voir teints en blond on les préfère à l état initial seulement et cela est un avis trés personnel pour un homme qui se teint les cheveux là c est la rojla qui est en jeu aaklia arabia et méditerrannéenne la majorité des européens nous envie pour la couleur des nos yeux et de nos cheveux on a pas recours aux produits solaires donc je vois pas pourquoi ce look qui nous a peu choqué quand meme c est tout on les adore naturels ce la ne veut pas dire qu on ne les aime plus et personnellement j aimerai bien qu ils redeviennent à leur look naturel que voulez vous walefnahom quima la première fois et la teinture ne nous a pas porté chance 1 2 3 viva l Algérie avec tous mes respects.




    0
  • Yahia Baghli
    16 juin 2010 at 17 h 25 min - Reply

    Je suis très déçu que le débat soit à ce point détourné, il faut à mon avis avoir un peu de respect pour l’article et l’auteur et recentrer les choses autour de ce qui nous est proposé.

    Qu’est ce que la malediction divine ou la tenue arabo islamique a avoir avec la scandaleuse gestion de notre équipe « binationale » ? Pour rappel le short (par définition au dessus des genoux) est aussi à prohiber !!!!

    Les enjeux, les chocs et les scandales sont ailleurs, le peuple est devenu presque « débile », et plus on va mal, plus on est fous de foot, et plus on dépense pour cette équipe et tous ceux qui « bouffent » avec et plus le peuple applaudit.

    Merci.




    0
  • Dudesert
    16 juin 2010 at 20 h 49 min - Reply

    @ Omar Dehbi

    Je voudrais savoir par quel moyen vous avez sur que ZIANI, YEBDA et CHAOUCHI se sont peint les cheveux en blond pour ressembler a BEKHAM?
    En fait de quelle coupe de cheveux s’agit-il puisque Bekham change souvent de coupe?
    Pour ma part, j’ai vu une EN non inspirée en attaque, comme toujours, mais pour une fois les joueurs ont enfin su poser le ballon et c’est de bonne augure pour les prochaines années. La reconstruction vient juste de commencer.

    salutations




    0
  • Hamza
    16 juin 2010 at 20 h 52 min - Reply

    YA si Omar Dehbi

    BARAKA ALLAH FIK….
    S’il y avait des dirigeants sérieux ils n’auraient pas laissé les joueurs algériens se déguisaient de la sorte comme des clowns… JE me souvient de l’entraineur argentin qui avait ordonné à 2 de ses joueurs de se raser l’un 2 je crois PASSARELA qui a refusé est resté au vestiaire….
    Le look extérieur est important quand on représente un pays… et en plus on ne se rase pas comme les punsks d’extreme droite et les nazis en Afrique du Sud c’est une insulte pour ce peuple valeureux qui a tant lutté contre l’apartheid et l’extrême droite.. MAis je ne crois pas que nos responsables saisissent cette symbolique ils sont plus préoccupés par le fric et la chkara….




    0
  • Abdelkader DEHBI
    16 juin 2010 at 23 h 57 min - Reply
  • oranais
    17 juin 2010 at 0 h 06 min - Reply

    normalement tous les joueurs algeriens devraient se teindre en blanc en vert et en rouge
    je m’explique:
    la defense en vert
    le milieu en rouge
    le remplaçant de ghezzal en blanc
    comme cela tout le monde comprendra que notre unique attaquant leve les bras (drapeau blanc) il se rend

    le milieu en rouge c’est a dire reclamer de nos adversaires de faire gaffe puique le rouge indique toujours le danger

    le vert de la defense c’est a dire ont est au vert venez marquer sans probleme
    cela fait rire eh bien détrompez vous les 23 petits algeriens nés en france ce n’est pas leur fautes vont faire un trés grand parcours ils vont faire un nul avec l’angleterre et batront a plate couture les yankees et feront de la figuration au second tour parceque la fifa c’est claire va irrémediablement comploter
    comme la glorieuse equipe du fln ils vont donnerde grande leçon de foot au monde entier puis rentreront avec tous les honneurs dans leur pays;n’est ce pas qu’en 1982 les allemends et leurs cousins germains ont comploté pour aller au 2 tour, nest ce pas ce valeureux peuple qui a chassé le colonisateur on n’a pas besoin de leçon de quiconque c’est nous les faiseurs d’ exemple et locomtive des changements oou est bige




    0
  • Dziri
    17 juin 2010 at 0 h 34 min - Reply

    Je ne vois vraiment pas l’utilité de ce débat sur la coiffure des joueurs…moi je penses qu’ils sont jeunes et libres de choisir le look qui leur convient; et meme si ils se teignait les cheveux en vert pourvu qu’ils jouent bien et qu’ils se qualifient.
    je crois que s’ils avaient gagné contre la slovenie on aurait meme pas remarqué leur coiffure.




    0
  • Aghiles
    17 juin 2010 at 9 h 56 min - Reply

    Cette teinte blonde de mauvais gout renvoie in fine à la ségrégation opérée par les entreprises en Europe occidentale où les employés qui n’ont pas de têtes blondes on les relègue en « back office » ou discriminées à l’emploi,tout simplement !




    0
  • rambo
    17 juin 2010 at 11 h 45 min - Reply

    monsieur dahbi@le look n’est pas l’apanage des français ,et en cela il ne faut pas se faire de complexe envers les inventeurs de la guillotine,sauf si vous voulez qu’ils se present en pantalon loubia ,se faire pousser la barbe et mettre du hénné, une sorte de sounna footballistique.Si c’est sur qu’ils vont battre les anglais pourquoi pas..




    0
  • babelouedcity
    21 juin 2010 at 1 h 21 min - Reply

    Remettre les pendules á l’heure
    Algerie est un
    1. des 6 representants d’afrique,
    2. pays berbere (cad amazigh et arabophone),

    voila ceci dit allons voir ce qui se passe en afrique du sud,

    apres la 1ere sortie des fennecs se soldant par une defaite bete sur une erreur de Chaouchi et ce fameux ballon Jaboulani une bete noire des gardiens…bref!

    des echos venants des pays du machrek, derriere c’est l’egypte qui n’arrive toujours pas á accepter que c’est vraiment les fennecs qui meritent leur place en afrique du sud 2010 et rien d’autre …. bref!

    en effet l’egypte qui chahute sa propagande eternelle que l’egypte aurait ete la meilleure representante des arabes juste apres la defaite de l’algerie contre la Slovenie.

    Dommage que les anglais qui avaient tabassé l’egypte 3-1 en amical et sans forcer alors que les egyptiens lachaient du gaz enorme pour montrer le chemin aux rooney&cie comment battre l’algerie 6-2!

    Ce que les anglais avaient oublié est la fameuse formule magique des pharaons á savoir un arbitre nommé « Kofi » puis le match sera dans la poche.

    Il parait que les pharaons ont deja proposé cette idée aux yankees.
    les pharaons croient que c’est comme la CAN 2010 et la CAF au Caire alors tout est corruptible c’est pourquoi les clubs egyptiens sont les plus titrés sur la planete et de meme EN d’egypte.

    Il est temps d’ouvrir une CAF propre sans corruption en Afrique du sud apres la coupe du monde.




    0
  • Raouf RACHI
    22 juin 2010 at 11 h 28 min - Reply

    @Omar Dehbi:
    L’algérianité de tel ou autre n’a rien à voir avec la couleur des cheuveux !!!Vous vivez toujours dans l’époque de la machta à la brosse sauf que nous, jeunes Algériens on a notre ère à vivre !!! Moi meme je n’aime et ne comprends pas qu’on teint des cheveux en blanc mais ceci dit il y va de la liberte individuelle de chacun !!! Vous avancez implicitement que c’est contraire à la religion !!! Donnez nous la preuve SVP!!c’est vrai que qlq part c’est un manque de personnalité mais ils ne sont tout de meme pas nus sur le terrain !!!Autre chose:On represente que nous meme parceque deja on est pas des arabes mais berbero-arabes et cette Oumma que vous defendez n existe pas !!Combien de fois n Tunisie ou ailleurs on m’a dit qu’on se tuait(en reference à la décennie noire)avec un air moqueur et j en passe !!Nous c’est les algériens et musulmans pour ma part !!!L’islam n’est pas propre aux arabes.il est universel et pour l’instant,depuis des lustres,ces arabes la que vous défendez porte un sacré coups notre chère religion
    1,2,3 Viva l’algérie ……c’est tout ce qui compte Monsieurs
    avec mes respects




    0
  • gamel
    23 juin 2010 at 19 h 29 min - Reply

    les américains vu leur préstations face a la slovenie mérite amplement leur quali en8éme,contrairement au representant arabe qui comme d’hab, a fait de la figuration pour ensuite plier les valises et rentrer a la maison ,mais c’est bien ça leur aprendrait a etre un peut plus sobre car l’entv de boutef a mis le paquet pour récupérer un match nul, et nous a soulé avec cette équipe qui n’arrive meme pas a mettre un but.




    0
  • Z.Z.
    27 juin 2010 at 19 h 34 min - Reply

    Foot et successions dans les déserts de la médiocratie.
    Saâdane devrait vraiment se rendre à l’évidence, admettre qu’il ne peut aller au-delà de ce qu’il a pu fournir jusqu’à aujourd’hui et qu’il doit maintenant céder définitivement la place à d’autres. À l’ère de la révolution du binaire et en bon «scientifique» du football, il doit faire preuve de rationalisme, d’esprit sportif, de réalisme et établir son bilan sur la base des résultats quantifiables obtenus sur le terrain.
    Les chiffres sont là, avec leur implacable vérité. Ils sont publics, mondialement connus et ne peuvent être travestis ou démentis. Ils sont sans complaisance et sans état d’âme. Ils n’ont besoin ni de traducteurs ni d’interprètes. Ils parlent d’eux-mêmes et ne peuvent dire autre chose que ce qu’ils disent. Tout le monde les comprend.
    C’est zéro ou un, négatif ou positif, blanc ou noir, défaite ou victoire, succès ou échec…. Dès lors, il suffit juste d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Tout le reste ne serait que du bla bla, du verbiage inutile, de la mauvaise… tactique, et relèverait de la démagogie destinée à entretenir l’illusion médiatique.
    Il est clair par ailleurs que certains se positionnent et ambitionnent de remplacer Saâdane au pied levé ! Ils s’agitent depuis quelques temps déjà. Ils se disent prêts à servir et, toutes griffes sorties, lèvent les mains bien haut en gesticulant et en lorgnant vers certaines… altitudes ! Comme savent si bien le faire les députés, grassement payés à ne rien faire, qui nous représentent à l’insu de notre propre gré.
    Il faut dire que nos anciennes stars du football piaffent d’impatience, croient fort en leurs chances d’inscrire au moins un but, de finir par remporter la partie et de passer au tour suivant. D’ailleurs, ils comptent pour ce faire sur le soutien «scientifique» de la garde rapprochée du clan de fakhamatouhou pour rempiler et revenir aux affaires. Ils s’attendent en effet à ce qu’on leur renvoie l’ascenseur après qu’ils aient monté, dans la platitude des lointaines étendues désertiques de certains émirats et dans la précipitation des instructions tactiques d’avant les qualifications d’avril 2009, un fantomatique comité de soutien à un troisième mandat pour fakhamatouhou. Un comité dont les résultats ont pourtant été aussi affligeants et aussi nuls que ceux observés dernièrement sur certaines pelouses verdoyantes.
    Faut croire que les traversées des déserts de ces lointaines contrées arabiques, dont Saâdane est subitement devenu l’autoproclamé ambassadeur footballistique le plus zélé, sont réputées avoir certaines vertus, comme celles notamment de susciter des ambitions non seulement politiques, mais aussi résolument sportives ! C’est connu, dans tous les déserts du monde, les frontières ne sont qu’un mirage parmi tant d’autres. Comment pourrait-il alors être question d’une frontière entre le foot et la politique dans l’aridité et l’étendue de notre désert ?
    Fatalement, et au même titre que les politiciens, certaines ex-gloires du football algérien, candidats à la succession de Saâdane, comptent aussi sur le soutien médiatique pas du tout désintéressé de certains quotidiens sportifs, bien en vue dans la profession, qui semblent avoir engagé ces jours-ci un véritable forcing publicitaire en faveur de ces nouvelles futures fakhamatouhoum sportives avec, à l’appui, des photos, des chroniques, des articles, des interview, des biographies et même des sondage pas très «scientifiques», tellement ils ont l’air aussi bien combinés et arrangés que certains matchs de notre pauvre et médiocre championnat! Bref, un sondage plébiscite, à l’image du déroulement de nos scrutins et des résultats euphoriques qui sanctionnent les élections made in chez nous…
    Aller ! Souhaitons nous bon courage, et surtout, souhaitons à notre football beaucoup de victoires, même en cas de nuls ou de défaites, car, après tout, il s’agit bel et bien de notre football qui sera toujours à… notre image !
    Z.Z.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique