Édition du
27 July 2017

برلمان تونس يقر قانونا يعاقب من ينتقد خيارات النظام الحاكم

أفرزته انتخابات غير نزيهة جرت في أكتوبر 2009

برلمان تونس يقر قانونا يعاقب من ينتقد خيارات النظام الحاكم

السبيل أونلاين – تونس

وافق البرلمان في تونس التي تسعى للحصول على رتبة شريك متقدم مع الاتحاد الاوروبي يوم الثلاثاء على قانون مثير للجدل ينزل العقاب « بمن يقيم صلات مع جهات أجنبية للتحريض ضد مصالح البلاد الاقتصادية » فيما يبدو انها رسالة شديدة اللهجة لمعارضي النظام .

ويستوحذ الحزب الحاكم على الأغلبية الساحقة من مقاعد المجلس التى أفرزته اتخابات جرت في أكتوبر 2009 ، غير نزيهة حسب الكثير من المراقبين .

ويُشار إلى تعثر المباحثات بين السلطات التونسية والإتحاد الأوروبي بخصوص منح تونس »المرتبة المتقدمة » ، بسبب ملف حقوق الإنسان ، وينص الفصل الثاني من اتفاقية الشراكة التي وقعها الاتحاد الأوروبي مع تونس سنة 1995 على ضرورة احترام المبادئ الديمقراطية وحقوق الإنسان الأساسية كشرط أساسي . وهو ما أخلّ به نظام بن علي .

وقالت وكالة الانباء التونسية الحكومية « انه تأكيدا على أهمية الامن الاقتصادي وتأمين مصالح المواطنين نظر المجلس في مشروع قانون لاضافة أحكام يعاقب بمقتضاها كل تونسي يتعمد اجراء اتصالات مع جهات اجنبية للتحريض على الاضرار بالمصالح الحيوية للبلاد » ،وفق زعمها .

واضافت ان القانون حظي باجماع نواب الاحزاب السياسية .

وقال محامون انه وفقا للفصل 61 مكرر من المجلة الجزائية فان مرتكب هذه الجريمة قد يواجه حكما بالسجن يترواح بين خمسة و12 عاما.

وتأمل تونس في الحصول على رتبة شريك متقدم مع الاتحاد الاوروبي وبدأت بالفعل مفاوضات في هذا الشأن مما قد يمنح تجارتها العديد من المزايا التفضيلية لكن معارضين تونسيين يطالبون بعدم تمكين تونس من هذا الامتياز بسبب سجلها في حقوق الانسان.

وتنقل العديد من المعارضين خلال الاشهر الماضية الى اوروبا وطالبوا العواصم الغربية بالضغط على تونس لتحقيق انفتاح ديمقراطي وتحرير الاعلام بدلا من تقديم مكافأت اقتصادية لها.

وزعمت وكالة الانباء الحكومية « ان مشروع القانون يندرج في اطار تعزيز حماية مقومات الامن الاقتصادي في ظل التحولات التي يشهدها العالم وما تقتضيه من حفاظ على المصالح الحيوية لتونس من كل انتهاك على غرار ما هو معمول به في تشريعات العديد من الدول ».

وكان الرئيس التونسي زين العابدين بن علي اتهم عددا من المعارضين في نهاية العام الماضي بأنهم مناؤون ويعملون على تشويه صورة تونس في الخارج ، وأشرف على جلسة مجلس الوزراء للنظر في مشروع إضافة أحكام للفصل 61 مكرر من المجلة الجزائية « يعاقب بمقتضاها كل تونسي يتعمد ربط الاتصالات مع جهات أجنبية للتحريض على الإضرار بالمصالح الحيوية للبلاد التونسية وتعتبر مصالح حيوية للبلاد كل ما يتعلق بأمنها الاقتصادي » .

وتعتزم الحكومة التونسية إقرار تعديلات أخرى تتعلق بمجلة الاتصالات بهدف التضييق على نشطاء حقوق الإنسان في نشر أخبار عن الانتهاكات الواسعة التى يمارسها جهاز البوليس.

وتصف جهات حقوقية حديث الرئيس التونسي عن « حماية مصالح الوطن واعتبارها واجب وطني علي كل تونسي » إكذوبة جديدة تضاف إلي سلسة الأكاذيب التي تطلقها الحكومة التونسية لتشويه صورة المدافعين عن حقوق الإنسان .

وأكدت تلك الجهات المطلعة على الوضع في تونس أن مصلحة الوطن هي التوقف عن مصادرة حقوق الإنسان والحريات العامة في تونس وليست إسكات أصوات فاضحيها ، فالنشطاء يقومون بإدانة وتوثيق وقائع حدثت بالفعل لا يستطيع بن علي إنكارها .



Nombre de lectures : 1203
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Zineb Azouz
    17 juin 2010 at 9 h 45 min - Reply

    Les choses sont ainsi claires !
    Que personne ne perde plus son temps à critiquer, ce phénomène me rappelle un châtiment bien connu au moyen âge et qui consistait à couper la langue de ceux qui manquaient de respect au ROY.
    La bonne éducation d’un peuple commence par la bonne parole !

    ZA




    0
  • BRAHIM
    18 juin 2010 at 18 h 55 min - Reply

    La bonne éducation d’un peuple commence par la bonne parole dîtes-vous OK !… Mais il ne faut pas oublier chère madame @Zineb Azouz qu’ils existent encore certain pays où les gouvernants font tout pour maintenir leur peuple au moyen âge (et cà continue) .En effet :
    1/- on continue toujours à couper des mains à des voleurs qui n’ont rien à manger et on ne fait rien contre les « détourneurs » de fond publics ou de biens du peuple,
    2/- on continue à lapider dans les places publiques des femmes jusqu’à la mort (je ne vous le souhaite pas à vous),
    3/- on continue à mettre au cachot des personnes qui ne respectent pas le Ramadhan alors que c’est Dieu qui doit décider de ces énergumènes,
    4/- on continue à exécuter ou à assassiner de sang froid des femmes accusé d’adultère SANS PROCES ,
    5/- on continue de décider au nom d’Allah que des pays doivent être dirigé par des Ayatollah ou des monarques,
    6/- on continue à s’accaparer de l’histoire d’un pays pour y régner sans interruption et sans honte et sans remord au nom de la légitimité historique,
    7/- on continue à voir des dictateurs qui ont pris le pouvoir par les armes depuis des décennies et qui continue de se proclamer guide de la nation,
    8/- etc.. etc… etc… etc… etc.
    Aussi chère madame @Zineb Azouz dans certains pays, (je ne mets pas entête certains pays de peu d’être traiter de harki, de kafer ou de traitre à la nation) … je dis bien dans CES pays au sens global, on est toujours au moyen âge et je dirais même bien plus en « arrière » dans l’histoire de l’humanité. J’espère que vous comprenez pourquoi CES pays sont encore derrière les nations qui veille jour et nuit afin de se projeter dans l’avenir avec l’aide de Dieu alors qu’il y a des gouvernants de nations qui ne pensent qu’à manger, dormir, voler et j’arrête là par respect aux internautes , qui dorment toutes les nuits sur les deux oreilles (et parfois même le jour) avec comme seule action héroïque de demander à Dieu (pas eux) d’être au côté de leur peuple, …. Inchallah . Toute la problématique est là, et uniquement là , pour moi cela s’entend. Pour toi, c’est peut-être autre chose de plus important. A bientôt sur le net.




    0
  • Zineb Azouz
    19 juin 2010 at 12 h 11 min - Reply

    Monsieur Brahim,
    Je ne sais pas pourquoi vous utilisez la conjonction « mais », alors que vous semblez d’accord moi que le moyen âge est toujours d’actualité.
    J’utilise le terme « bonne éducation », car les décideurs s’arrogent ce droit, et par éduquer j’enttends bien sûr « asservir » pour ne pas dire « dresser ».

    Les exemples qui rappellent le moyen âge ne manquent pas, ET JE PENSE PARTICULIEREMENT A GUANTANAMO, où l’on torture pour la plaisir d’humilier et de punir, comme dans les tours du moyen âge, en dehors de tout système juridique.

    Bien sûr, pour nous « éduquer » à leur façon, ils vont nous montrer des vidéos insoutenables de femmes lapidées et d’opposants égorgés dans un stade, en se gardant de nous expliquer que ces bourreaux sont aussi très utiles pour le commerce du pavot qui rassemble tous les prédateurs du monde « libre ». Ils ne vos montreront jamais ces adolescents de guantanamo devenus fous, vous ne verez jamais les viols et les mutilations qui ont lieu loin des stades et dans les pays alliés de l’OTAN.

    Il y a des femmes lapidées et des femmes esclaves du sexe (je parle de la traite des blanches toujours en vigueur en Europe où des adolescentes se retrouvent par la force et/ou par de fausses promeses à Chypre ou à Berlin à subir des viols répétés dont les divdendes sont blanchis dans des banques très honorables et dans des pays où vous ne risquez pas de rencontrer des Mollahs encore moins des mains coupées)

    Cher monsieur Brahim, les pays que vous citez sont à la traine car leurs peuples ne sont pas libres à cause surtout du soutien inconditionnel de ceux qui pensent que nous sommes des arrièrés et des attardés de l’histoire, ceux là même qui, à leur façon configurent les pensées et ne stigmatisent que ce qui représente un danger pour leurs acquis.

    Ceux là même qui continuent de nous présenter la Tunisie comme un pays-carte postale où l’émancipation des femmes fait l’exception dans la région (vous avez vu comment on traite les Bensedrine et toutes les autres femmes qui cherchent à s’émanciper autrement que par les applaudissements)

    Le pays où l’on coupe les mains des voleurs affamés et où les femmes n’ont pas le droit de passer la permis de conduire, n’est il pas présenté comme l’allié sûr de l’axe du bien ?

    Qu’on ne s’y trompe pas, je ne défends aucun régime totalitaire, je considère que l’obscurantisme, le despostisme, les tortures et les restrictions des libertés ne sont l’exclusivité d’aucun pays.
    Et gardons nous des images difuusées par les chaînes du groupe « Berlsman ».

    Cordialement,
    ZA




    0
  • BRAHIM
    20 juin 2010 at 20 h 21 min - Reply

    Tu dis chère Zineb Azouz en parlant des américains je suppose : « pour nous éduquer à leur façon, ils vont nous montrer des vidéos insoutenables de femmes lapidées et d’opposants égorgés dans un stade » . C’est vrai que l’impérialisme américain et le sionisme utilise l’image à son profit. Mais c’est incompréhensible que tu détourne une discussion qui a trait à la façon dont les arabes et les musulmans DONC NOUS concevons la liberté et la démocratie. Je parle de NOUS pas des américains et des sionistes dont tout le monde connaît les méthodes. Parlons de NOUS ,DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOTRE SYSTEME POLITIQue SVP et ne détournons pas le sujet.




    0
  • Zineb Azouz
    21 juin 2010 at 12 h 11 min - Reply

    Monsieur BRAHIM, encore une fois, et au risque de me répéter, je ne me voile la face à propos d’aucun pays.

    Si je voulais éviter de parler des crimes de nos pays et de leur conception de la liberté j’aurais applaudi la mesure dont il est question dans cet article.

    Par contre je m’inscris en faux et je réagis, et certainement pas dans le but de détourner le problème des libertés chez nous, lorsqu’on tente de nous faire croire que les despotismes que nous subissons sont le corollaire exclusif de nos origines et de nos religions.
    Le gène du despotisme, de la torture et de la lapidation n’existe pas, il n’est par conséquent ni arabe ni musulman, il est partie intégrante et constituante de toutes les prédations.
    En tant qu’anciens colonisés, donc ex sous hommes, nous continuons à être dirigés et regardés comme des bêtes de cirque car sans ce regard, j’allais dire ce VOILE, l’occident libre et nos gouvernants qui font office de geôliers seraient très vite rattrapés ou freinés par leurs idéaux et la conscience universelle.

    Il va donc de soit que lorsque je dis : « pour nous éduquer à leur façon, ils vont nous montrer des vidéos insoutenables de femmes lapidées et d’opposants égorgés dans un stade », je ne parle pas exclusivement des américains, car il est est évident qu’en matière de matraquage par l’image, c’est un consensus universel dont nous ne sommes pas les seules victimes, et sans l’accord de nos vassaux locaux ces images seraient censurées.

    C’est vous Monsieur BRAHIM qui essayez de détourner le problème en faveur d’un débat stérile qui stigmatise les peuples et non les maîtres du monde et leurs mercenaires, ceux qui contrôlent la pensée, l’image, les richesses, les actions en bourse et bien sûr tous les GUANTANAMO de la planète.

    ZA




    0
  • BRAHIM
    21 juin 2010 at 16 h 00 min - Reply

    Chère @Zineb Azouz? je ne stigmatise pas les peuples arabes mais les gouvernants arabes. Je sais faire la différence entre les peuples et les gouvernants. Remettre toute la faute sur le dos du sionisme et l’impérialisme s’est caché les TARES ET LES CARENCES de nos propres pays. Pour les maîtres du monde, je connais AUSSI leurs méfaits et leur capacités de déstabiliser les nations, ne t’inquiètes pas chère @Zineb Azouz.




    0
  • Mohamed GF
    29 juin 2010 at 17 h 11 min - Reply

    Voila une façon de traiter tout un peuple de c….
    ça si ce n’est pas de la répression de la liberté d’expression alors c’est quoi.
    il faut voir l’ONU la justice international pour reprendre ce droit.
    il y a une charte des droits de l’homme que la Tunisie a signé surement
    il faut pas prendre les gens pour des c…
    l’occident s’en fou de la liberté des peuples si ca ne touche pas ses intérêt, la liberté sa se gagne ca s’arrache




    0
  • Congrès du Changement Démocratique