Édition du
23 March 2017

"Ya frança ya lghaddara"

Les Algériens déportés par les hordes coloniales

« Ya frança ya lghaddara
edditi kabdti oukhallitini mahtara
goulili waldi met walla oura lebhara
lmalta walla lcayane edditi lehrara
kabdi kabdi galbi cha3la fih ennara

Rabbi rabbi oulehbab raj3et n’sara

Cheft elgmar wengoul
waldi haï walla klah elghoul
cheft e’njoum wengoul
e’sma zahi, wana galbi ma3loul

Rabbi rabbi oulehbab raj3et e’nsara

S’senit kabdi oula khbar jani
wahmem elmersoul n’sani yaoukhyani
ghab el3ziz ouddem3a harguet 3′yani
n’hari touil oulili yasha3el nari

Rabbi rabbi oulehbeb raj3et nsara

Jet frança ouharbet lekbara
matou hrar leouladhom 3bara
hozni 3la watni lli rah okhssara. »

Poème adressé par L. Leila.


Nombre de lectures : 2069
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Djamel Eddine U
    3 juillet 2010 at 19 h 43 min - Reply

    Tres jolie poeme. Il faudra trouver un bon atrtiste pour le chanter. Merci L. Leila !




    0
  • karima
    4 juillet 2010 at 23 h 09 min - Reply

    Le coeur intelligent qui parle.Tres joli et sincere, merci Leila




    0
  • samir
    5 juillet 2010 at 10 h 07 min - Reply

    au lieu de rejeter le tort sur la france,on ferait mieux de laver notre propre linge sale.cessons cette hypochresie en rejettant sur la france tous nos maux dont nous sommes les seuls responsables.ne soyons pas hypocrite car dans sa majorité absolue le peuple algerien reste toujours attiré vers la france.dans nos petits cerveaux nous restons toujours colonisés.lghaddara c’est l’algerie et non pas l’etranger.faisons le bilan de presque 50 ans d’independance:un peuple qui a perdu tout ces reperes,l’education en premier,un peuple pret à manger dans tous les rateliers,une pseudo elite incapable de proposer LA solution tant attendue,une pseudo opposition opportuniste (et rappelons le:issue du peuple).le bilan de 50 ans d’independance est plus que catastrophique.aujourd’hui il n’y a pas de quoi être fiere d’être algerien et ce n’est pas les manifestations de joie pour l’equipe de football qui prouveraient le contraire(quel paradoxe:aujourd’hui 5 juillet,jour de l’independance et on est loin de la joie debordante et collective qui a submergée le peuple pour une équipe de foot)




    0
  • l.leila
    5 juillet 2010 at 17 h 30 min - Reply

    Bonjour,
    @ samir Permettez-moi de vous renvoyer à ma réaction à l’article intitulé  » Les déportés de Folembray ou le crime ‘perdu de vue’ de Pasqua. »
    Ce poème date des années tragiques de déportation, et c’est grâce à nos femmes âgées qui, dans leur jeunesse, avaient l’habitude de chantonner en faisant leurs tâches ménagères, que certains poèmes nous sont parvenus. Je l’ai cité dans un contexte semblable à mon point de vue. Je me rappelle avec quelle émotion nous suivions l’excellent documentaire réalisé par mr Oulmi et l’histoire des déportés en Calédonie. Et de Malte et Cayenne – Guyane française – cités par cette mère pleurant son fils,qu’en savons-nous?
    Par ailleurs, je voudrais vous faire savoir que je ne suis ni hypocrite, ni en train de cultiver la haine ainsi qu’il m’a été dit ici, au sujet du passé colonial qu’on tente souvent d’effacer des mémoires.
    Tourner la page, ne signifie pas effacer les faits historiques.
    Nous ne sommes pas un peuple sans passé!

    @ Frère et soeur Djamel EddineU et Karima. Vous avez raison;C’est un poème qui ne laisse pas indifférent.On raconte que cette femme était veuve et n’avait qu’une fille, l’aînée, et le fils qui avait été déporté.
    Mes salutations




    0
  • Med Tahar
    5 juillet 2010 at 22 h 59 min - Reply

    Merci pour ce poême qui nous rappelle comment « la mission civilisatrice » de la France coloniale a été réalisée… Il y a eu beaucoup d’autres poêmes sur les déportations et l’enrôlement d’office des algériens durant la première guerre mondiale. « Ya rabbi sidi ouech amalt ana louliddi rabitou bidi ou datou doula roumia… »




    0
  • benmostefa ORAN
    8 juillet 2010 at 23 h 19 min - Reply

    @ samir wach tu defend les colonialistes les odieux criminel ou bien tu a la memoire courte. 1830-1962 cette entreprise coloniale massacre nos freres deportation. execution sommaire torture. entre 1954-1962 un million 500000 de morts des milliers de disparu sur la surface de laterre.ect… madame l.leila tu a un coeur intelligent pour ce tres jolie poeme avec mes respects merci beaucoup.




    0
  • benmostefa ORAN
    9 juillet 2010 at 14 h 09 min - Reply

    @ ya samir je suis algerien tres tres fier de mon beau pays. tu defend nos ennemis sanguinaires les mecreants et oppresseurs colonialistes les plus odieux criminels sur la surface de la terre . kateb yassin disait on a donner du miel aux cochons. (medina el-asel lel-khanasir) (ay adjaba listiaamar rah wa khella ouladou) salam aleikoum wa rahmet-allah.




    0
  • samir
    11 juillet 2010 at 18 h 26 min - Reply

    on est fiere quand on réalise un exploit.aujourd’hui nous n’avons rien réaliser d’extraordinaire donc pas de raison particuliere d’être fiére.ce qu’ont réaliser les generations d’avant l’independance comme sacrifice et abnegation d’eux même mérite la fiérte alors que nous les descendants n’avons rien réaliser qui merite la fierte.je vous invite à une reflexion plus approfondie sur les agissements du régime de voyous en place depuis 62,et vous decouvrirez qu’il n’y a pas grande difference entre les agissements de cette france coloniale et ceux qui ont inféodes tout un peuple depuis 50 ans.je prefere me rappeler à la dure réalité d’aujourd’hui au lieu de sombrer dans le passé et nous faire croire que la france reste un ennemi eternel.faisons attention de ne pas nous tromper d’ennemi.l’ennemi sanguinaire comme tu l’ecris benmostfa c’est ton régime qui n’a pas hésiter à plonger ton pays dans le chaos et n’a pas hesiter à massacrer et à expulser ses propres enfants pour rester au pouvoir.mes ennemis sanguinaires c’est cette clique de voyous au pouvoir et lorsque les algeriens cesserons d’avoir les yeux rivés vers la france alors tu pourras être fiere de ton pays:tel n’est pas le cas aujourd’hui




    0
  • benmostefa ORAN
    12 juillet 2010 at 0 h 03 min - Reply

    pour l´etat vouyous qui dirige notre pays la je suis d´accord avec toi. mais pour defendre l´ennemi heriditaire du peuple algerien ces colonialis ces odieux criminels la je ne suis pas d´accord avec toi. merci




    0
  • l.leila
    15 juillet 2010 at 13 h 08 min - Reply

    Bonjour,
    @ Samir, à vous lire, il me semble que vous êtes un nouveau lecteur de LQA. Je vous conseillerais alors de consulter les archives du site, ou pourquoi pas le 1er Forum de Tahia Bladi. Vous remaqueriez que le malheureux présent du pays était au coeur des débats. Nous ne sombrons pas dans le passé, mais nous tâchons seulement de ne pas l’oublier. Un peuple sans mémoire est comme un arbre sans racines, sans vie, bon que pour du bois à vendre ou à brûler!
    Mes salutations




    0
  • samir
    15 juillet 2010 at 19 h 18 min - Reply

    le passé doit être analyser avec serenité et lucidité loin des élans sentimentaux qui fausseraient la réalité des evenements historiques.le passé colonial de l’algerie est directement lié à une france coloniale,ayant posseder des colonies de part le monde ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui par consequent je vois mal le lien qui est fait entre une situation datant du colonialisme et la situation des expulsés Folembray.D’autre part ne perdons pas de vue que c’est avec la benediction du régime algerien que la france a pris la liberté d’agir ainsi.ne nous trompons pas d’ennemi:la france,comme tout pays au monde,a des interets à sauvegarder par consequent elle est dans son droit le plus absolu d’agir dans le sens de ses interets sans état d’âme aucun.lorsque nous aurons un régime digne d’agir dans l’interet de l’algerie alors on pourra imposer à la france de reconnaitre que le colonialisme n’a rien apporter de bon pour l’humanité.pour le moment ce genre d’amalgame ne fait que reconforter ces voyous qui voient l’ennemi (franca l’ennemi hereditaire)à tout coin de rue afin de justifier leur mainmise sur le pays.aujourd’hui ce sont les interets des uns et des autres qui sont en jeu et chacun doit agir en consequence.l’histoire d’un pays s’ecrit au présent.cela fait prés d’un demi siecle que nous sommes independants:qu’avons nous su tirer de l’histoire coloniale?rien,absolument rien car nous sommes toujours aussi sous developpés,loin de la réalité et toujours indecis face à ce régime.telle est la dure réalité.




    0
  • RAFIK
    30 juillet 2010 at 9 h 44 min - Reply

    la france est notre ennemy depuis tout le temps est elle le restera ,il ne faut pas ce faire d illusion,il faut la traiter comme elle nous traite,le monde est vaste nous pouvons faire des affaires avec n importe qu elle pays ,alors pourquoi continuer avec elle a faire des affaires, il faut couper tout contact avec ce pay ,temps qu il n aura pas reconnu tous ses crimes ,et juger tout ces criminelles francais.

    ==========================
    Non, cher compatriote. Ce sont les réseaux néo-coloniaux de la France officielle qui posent problème et qui soutiennent le pouvoir illégitime d’Alger. Nous devons faire le distinguo avec le peuple français qui n’a rien à voir avec tout cela. Tout comme durant notre guerre de libération nationale, il y a d’admirables et courageux intellectuels français qui ont dénoncé les atteintes gravissimes aux droits de l’homme et qui n’ont rien à voir avec la poignée d’imposteurs autoproclamés philosophes et qui ont soutenu la politique d’éradication d’une partie du peuple algérien.
    Salah-Eddine




    0
  • Congrès du Changement Démocratique