Édition du
23 July 2017

La blague du week-end : Les Américains s'alignent sur la position algérienne dans la lutte "anti-terroriste" !!!

par Ziad Salah,

Le Quotidien d’Oran, 22 juillet 2010
Dans une entrevue avec le journal arabophone londonien «El Hayet», Djanet Sanderson, chargée des Affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, au département d’Etat américain, a déclaré que «il semble que les Algériens, à travers leurs efforts et les sacrifices douloureux qu’ils ont consentis et les difficultés qu’ils ont rencontrées ont fini par accomplir un travail réussi dans la lutte contre le terrorisme». La diplomate américaine, ancienne ambassadrice de son pays à Alger, a évoqué l’expérience algérienne dans le cadre d’une comparaison entre Al Qaïda dans les pays du Maghreb et du Sahel et celle dans les pays du Golfe arabique. Pour elle, la dernière reçoit ses directives et ses orientations directement des chefs de cette nébuleuse terroriste supposés installés au Pakistan. Quant à «la filiale» maghrébine, elle entretient peu de relations directes avec Al Qaïda malgré sa revendication de cette filiation. Ce constat permet à Mme Sanderson, qui se trouvait à Londres pour discuter avec ses homologues britanniques de la situation au Yémen, d’avancer que son pays ne voit pas d’un mauvais œil le refus de l’Algérie, et dans son sillage des autres pays du Sahel, de toute ingérence étrangère dans la lutte antiterroriste dans cette partie du monde. Notons à cet égard que l’Algérie a toujours manifesté son opposition à la participation des forces américaines et françaises dans la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme sur son flanc sud et dans les pays voisins du Sahel. Mieux encore, il y a à peine quelques semaines et suite à une réunion des états majors des armées des pays du Sahel à Alger, le Mali et le Niger ont permis aux forces de l’ANP de poursuivre les bandes se réclamant d’Al Qaïda du pays du Maghreb et du Sahel sur leurs propres territoires.

Selon un spécialiste invité par la chaîne qatarie «Al Djazira» l’armée algérienne envisage de déployer jusqu’à 75.000 hommes d’ici 1012 pour sécuriser toute la région où évoluent les groupes terroristes en question. Même si dans son entretien, Mme Anderson ne s’est pas trop étalée sur la revendication algérienne de criminaliser la paye des rançons à ces bandes et de promulguer une loi par les Nations unies dans ce sens, elle a pourtant reconnu que les principales sources de financement des groupes terroristes au niveau du Maghreb et du Sahel sont le paiement de rançons contre la libération d’otages. La diplomate américaine a qualifié le paiement de rançon à ceux qui enlèvent les ressortissants étrangers «de préoccupant» Tout en renouvelant la disposition de son pays à apporter son soutien à l’Algérie et aux autres pays du Sahel dans leur lutte contre le terrorisme, la diplomate américaine a insisté sur la volonté de ces pays, et en premier lieu l’Algérie, de vouloir mener cette lutte avec leurs propres forces. Alger et Washington ne sont pas d’accord sur le nombre de terroristes activant dans cette partie de l’Afrique du Nord. Selon un expert, les Américains les estiment à une centaine au moment où les Algériens avancent le triple. Mme Sanderson considère qu’ Al Qaïda dans les pays du Maghreb et du Sahel se résume à des «groupes travaillant en free lance». Et d’ajouter «je pense qu’il est difficile pour nous de définir avec exactitude ce qu’est Al Qaïda dans les pays du Maghreb, parce qu’il y a un écart entre les slogans et les faits». Dans le même entretien, Mme Sanderson a souligné que le département d’Etat suit avec attention l’expérience libyenne avec les extrémistes. Mais, avoue-t-elle «nous ne disposons pas de beaucoup d’éléments d’appréciation». Concernant les relations maghrébines, la diplomate américaine a confirmé la volonté de son pays de réactiver l’initiative dite Eizenstat, initiée aux débuts des années 90, consistant à traiter avec l’ensemble maghrébin. Autrement dit, son pays considère le Maghreb en tant qu’ensemble économique et donc en tant que grand marché. Le séjour actuel à Alger de Pradeep Ramamurthy, directeur de l’engagement mondial à la Maison Blanche, confirme cette nouvelle orientation américaine concernant le Maghreb. Pour cela, les Américains, et les propos de Mme Sanderson le confirment, souhaitent un règlement de la question du Sahara Occidental. Mais apparemment le département d’Etat n’a pas de nouvelles idées en mesure de faire avancer ce dossier. Mme Sanderson s’est contentée d’avancer «nous soutenons les efforts de l’envoyé spécial des Nations unies Christopher Ross, chargé du dossier du Sahara Occidental». Elle ajoute «nous continuons le dialogue avec nos amis marocains et algériens et nous souhaitons l’intervention d’autres parties pour faire évoluer ce dossier» Et de conclure «cette question a entravé le développement de toute la région».



Nombre de lectures : 1231
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Djamel Eddine U
    22 juillet 2010 at 17 h 03 min - Reply

    Je me rapel avoir vue cette ambassadrice Janet Sanderson lors de sa visite au CCA(centre culturel americain a Hydra, Alger) ou j’etais etudient a l’epoque. Ce qui m’avais etonne etait son arrive a l’ecole sans aucun escort securitaire comme si elle dominait le terrain qui venait d’etre arrose de soit- disant terroristes debut des annees 90′. Elle venait d’arriver de Baghdad ou elle etait ambassadrice. Rapelez vous c’etait elle qui avait induit Sadam Hussein a envahir le Kuwait quand elle luis a repondue que la position des US envers une eventuelle envasion sera neutre et c’est une affair arabe mais ce qui leurs importe est la vente continue du petrol au US(selons des reporters americains).
    Je me rapel aussi la visite precipite en Algerie des experts de la CIA vers la fin des annees 90′ pour disaient’ils: »Apprendre de l’experience brillante de la lute antiterroriste algerienne qui a reussit par ses techniques de manoeuvres de combats et devenue un exemple dans le monde dans cette guerre du siecle ». De ce fait, je ne suis pas sure s’ils etaient venue collecter les resultats du laboratoire algerien de l’experience de la -GESTATION IN VIVO- du nouveau-nee qui serra nome ensuite -AlQaida- pour rendre possible son application a l’echel universel comme le nouveau Monstre du 21me siecle pour ainsi remplacer le Monstre USSR du 20em siecle. Je me rapel des quelques operations en Afrique contre les embassades US en mid 90′ comme experiences complementaires. Mais le certificat de naissance officiel de ce monstre ne serra signe que le 11 Septembre 2001 a New York et ainsi commenca depuis le business tres lucratif des guerres contre les musulmans et leurs richesses(nome communement Islamistes, fondamentalistes, extremistes pour etre acceptablement justifie) au profit en premier d’Israel et des lobbies financiers et militaro-industriels.
    Alors je tiens felliciter Madame l’Ambassadrice Sanderson pour son travail brillant avec son equipe pluridisciplinaires pour leurs travails brillant a oeuvrer pour l’interet de leurs nations et leurs interets. Aussi a la remercier pour ses compliments dirige a ses subordonnees algeriens qui ont bien fait leurs travail de proxy a etre de loyaux serviteurs a leurs maitres au detriment de leurs nations et de leurs peuple. Sans oublier notamment les ingorants et intellects qui ont servit d’instruments a executer ces experiences diaboliques sur un peuple qui est le mien et qui en soufre et en soufrira pour des generations a venir.
    Cordiallement,




    0
  • Tanina
    25 juillet 2010 at 15 h 18 min - Reply

    Bonjour,
    Janet Sanderson travaille pour la CIA, nous l’avions déjà démasqué il y a longtemps lorsqu’elle faisait le tour des associations en Algérie, et ce, pour prendre la température sur le terrain pour envoyer des rapports à ses maîtres.
    Pourquoi ne dénonce t-elle jamais les agressions des femmes commises par ses collègues, lesquels usent de la drogue des violeurs pour s’attaquer aux Algériennes persécutées dans leurs lieu de travail, sans compter les femmes de Hassi Messaoud qui subissent des attaques et des agressions de tous genres .

    Mme sanderson est en Algérie pour contrôler et flatter ses petits chiens de service.

    Merci pour la blague et bonne fin de week end.




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    27 juillet 2010 at 9 h 50 min - Reply

    Assalamo Aleikoum

    AL QAIDA AU MAGHREB ISLAMIQUE est une pure invention qui ne peux que servir de pretexte aux Americains pour s’installer au Sahara.
    Ce ne sont que des groupuscules qui ne relève que du banditisme, en effet comment peux-t’on prendre en otage un humanitaire de 76 ans , un vieillard, et ensuite l’exécuter ?
    Ceci n’est qu’un assassinat pur et simple qui ne servira aucune opposition politique ou autre dans les pays du Sahel, bien au contraire les Islamophobes de tout poil vont s’en donner à coeur joie devant ce triste evenement, et exploiter la mort de ce viel homme martyr de la cause humanitaire




    0
  • Congrès du Changement Démocratique