Édition du
25 March 2017

La maison du Professeur Malek Bennabi transformée en bar et lieu de débauche !!!

Cherifi

Je fais une brève intrusion pour informer mes amis que le mercredi 04 aout,notre soeur Rahma fille de feu Malek Bennabi,lance un cri de detresse à tous les Algeriens pour sauver la maison de son defunt père située dans la commune de Tebessa et qui fut transformée en bar ambulant et un lieu de débauche.A partir de cet éspace de liberté,j’interpelle tous les tebessis sans distinction d’age ni de sexe de prendre toutes les mesures pacifiques et légales afin d’attirer l’attention des autorités civiles et militaires de la Wilaya sur ce qui se passe sous le toit d’une maison qui a abrité les parents et celui qui a combattu par la plume le colonialisme barbare ainsi que les intellectomanes et leur boulitique.Une maison,dans les pays qui se respectent et respectent les hommes et les femmes de culture,serait un lieu de pélérinage et un repaire de rencontre d’ou fusent des idées et de débats ressuscitant l’ame du père de la théorie de la civilisation et de la colonisabilité.Malheureusement, en Algerie et à Tébessa en particulier on ne cesse de clochardiser la culture et d’assassiner une troisième fois notre savant Malek bennabi,et cette fois-ci chez lui.Je prie tous les Algeriens de ne ménager aucun effort pour répondre à l’appel de détresse de notre soeur Rahma et sauver le repère de la culture Algerienne.


Nombre de lectures : 5940
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • jila
    6 août 2010 at 23 h 14 min - Reply

    Si ce que vous relatez est réel,il n’y a pas que les tebessis qui en sont concernés mais tous les algériens, musulmans et hommes de culture!!!s’ils en existent encore dans notre merveilleux pays!




    0
  • Rabah
    6 août 2010 at 23 h 38 min - Reply

    Comment est-ce possible une telle injure ?
    J’espère que c’est vraiment une blague de mauvais goût !




    0
  • fateh
    7 août 2010 at 0 h 34 min - Reply

    Mais depuis quand est-ce que ce pouvoir s’est interesse a la culture et surtout aux hommes de la pensee????…Le regrette MALEK BENNABI -RABI YA RAHMOU- etait deja censure du temps du boukharoubisme, moi meme je ne l’ai decouvert que tres tardivement par le biai d’un ami….
    Cette ALGERIE DE FAFA symbolisee par ce locataire d’ELMOURADIA qui n’a pas hesite a citer de gaulle comme exemple et meme a parler en francais a plusieurs reprises…illustre parfaitement le complexe d’inferiorite que portent les tenants de ce pouvoir tant leurs degres d’instruction ne leur permet meme pas de reflechir au dela d’une VILLA-PISCINE et d’une voiture de luxe avec des vacnces chez leur maitre d’hier.
    Si aujourdhui la maison de cet illustre personnalite de la pensee Algerienne est devenue ce qu’elle est, c’est tout simplement parceque l’ALGERIE n’appartient plus ni a son peuple et encore moins a ses intellectuels.
    Tres recemment je viens d’apprendre que les enfants d’un illustre 3LAM-savant theologien-RABY YA RAHMOU ont opte pour la citoyennete francaise, alors que ce pays demeure l’ennemi numero 1 de l’ISLAM depuis le jour ou un certain urbain a decide d’ENGAGER CE QUI EST COMMUNEMET APPELE LES CROISEES CONTRE L’islam.




    0
  • batni
    7 août 2010 at 2 h 22 min - Reply

    A fateh,
    C’est les idées comme les tiennes que Bennabi combattait. N’at-il pas écrit en Francais?, Ne s’est-il pas marié a une Francaise?.
    C’est ce qu’on feu Bennabi a appelée colonisabilité ou complexe de dépendance chez Frantz Fanon.
    Les enfants de ce 3LAM n’ont-ils pas fuis l’intolerance et l’extremisme de leurs  »frêres ».

    Mes respects,




    0
  • moufdi
    7 août 2010 at 11 h 00 min - Reply

    A batni
    tu n’es la que pour tes interventions Islamophobes…
    Alors jute te rappeler comme tu le fais pour Fateh Bennabi rabi yerhanmou combatait tes idees et ta doctrine democratie khobiste .




    0
  • Djamel Eddine U
    7 août 2010 at 15 h 14 min - Reply

    Tres regretable. Je me demande si cela n’etait pas decidé intentionellement pour salir un symbole du fondateur du l’ecole Bennabi enseigné partout dans le monde a part son propre pays. Un ignard qui ne connait pas la valeur Bannabi ou un khabith qui veut éffacer sa memoire.
    C’est regretable que nous ne disons rien et gardons le silence impotent. Je me demande son nous meritons d’etre les concitoyens d’un Bennabi Rahimahou Allah qui a ce jours ses theories se verifient juste jusqu’a preuve du contraire.
    Qui peut faire la diference entre un diaman et une pierre qu’un diamantier?




    0
  • radjef said
    7 août 2010 at 22 h 58 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Que dire dans ce cas de la maison du Commandant Slimane et de sa soeur Baya Hocine transformée en bordel de surcroit au village d’Ighil Imoula symbole fort du 1er novembre 1954 par un colonel de gendarmerie inculte, ignorant, homosexuel et affamé? Pauvre Bouteflika!

    ================
    Et que dire, mon cher Saïd, d’une population qui se tait devant de telles forfaitures, touchant à sa dignité et à son honneur ?
    Salah-Eddine




    0
  • tacili
    8 août 2010 at 13 h 18 min - Reply

    Salam,

    La métaphore est frappante mais elle a une autre dimension. Nous pouvons l’étendre a la maison Algérie qui a été transformée en large « bordel » dans le sens large du terme.Nous sommes tous violés d’une façon ou d’une autre. Nos esprits ont été également transformes en lieu de débauche par excellence d’ou la projection de tous ces faits divers aussi cruels les uns que les autres qui se bousculent sur les colonnes de la presse algérienne.

    Rien ne résiste devant le « depucelage » collectif d’un peuple jadis révolutionnaire et sa préparation pour une longue vie de servitude dans le nouvel ordre mondial.

    j’espère que c’est seulement le comportement des quelques égarés et non une atteinte sournoise et préméditée au symbole que représente Bennabi car dans ce cas le mal serait plus profond.

    Merci




    0
  • Bennabi
    8 août 2010 at 14 h 11 min - Reply
  • Bennabi
    8 août 2010 at 14 h 13 min - Reply

    Suite:
    عصابة حولت مسكن المفكر مالك بن نبي
    وكرا للدعارة والمخدرات
    تاريخ المقال 17/07/2007
    تمكن، نهار أول أمس، رجال الأمن بتبسة من توقيف 04 أشخاص، منهم امرأة تونسية اتخذوا من المنزل الخاص الواقع بوسط مدينة تبسة للمفكر الجزائر مالك بن نبي وكرا للفساد الأخلاقي وممارسة الرذائل والأعمال المنافية للقانون والآداب العامة، وقد جاءت هذه العملية بعد ترصد كبير لمصالح الأمن التي أبلغت بأن المنزل الذي ترعرع فيه مالك بن نبي والمهجور حاليا، ليستغل من طرف أشخاص غرباء عن الحي.

    وبعد إذن من السيد وكيل الجمهورية لدى محكمة تبسة تنقل رجال الأمن إلى الحي الواقع داخل الصور الروماني بوسط المدينة حيث تم العثور على 04 أشخاص تتراوح أعمارهم بين 21 و 39 سنة، أحدهم عامل يومي يقيم بولاية سوق اهراس وفتاة تونسية « ر.م 21 سنة » قيل إنها تمارس مهنة الحلاقة، وبعد جولة رجال الأمن بغرف المنزل تم العثور على 25 زجاجة خمر من نوع نبيذ و03 قطع من المخدرات بالإضافة إلى سلاح أبيض محظور، كما اتضح لمصالح الأمن أن المجموعة تستغل منزلا دون إذن من أصحابه فهو عقار للمرحوم مالك بن نبي ورثه عن أبيه وهو الآن ملك للورثة الشرعيين المتواجد بعضهم خارج الوطن، فلا يحق لأحد استغلاله أو الإقامة فيه، خاصة بعد رواج أخبار عن إمكانية تحويله إلى متحف خاص بتاريخ المفكر مالك بن نبي.

    ومحافظة على تاريخ المفكر واحتراما لمكان مولده، قام رجال الأمن بغلق بابه الخارجي بمغاليق خاصة مع تحويل الموقوفين إلى أمن الولاية حيث سمعوا على محاضر وقد تم تقديمهم إلى وكيل الجمهورية اذ تم إيداع ثلاثة أشخاص من بينهم الفتاة التونسية الحبس، واستفاد الموقوف الرابع باستدعاء مباشر للحضور إلى جلسة المحاكمة. وفي حديث الشروق مع بعض جيران منزل مالك بن نبي تأسف الكثير للإهمال الذي يوجد فيه المنزل، والذي كان خلال السنوات الفارطة ملاذا للمنحرفين الذين يتسللون إليه أثناء الليل لممارسة كل أنواع الرذائل، وبالمناسبة ناشدوا كل الجهات الغيورة على تاريخ الجزائر تحويل هذا المكان الى معلم تاريخي أو مكتبة تحمل اسم مالك بن نبي لتفتح بذلك آفاقا واسعة للحي العريق بوسط المدينة والذي يحتاج إلى عناية واهتمام.
    __________________
    http://www.elkawader-dz.com




    0
  • VERITAS
    8 août 2010 at 16 h 36 min - Reply

    LE DESSOUS DES CARTES.

    C’est là, à mon sens, une manière de « faire du passé table rase », formule scélérate chère aux yeux des adeptes inconditionnels de la Révolution française et de ses « lumières ». C’est là également une volonté systématique de rupture avec le passé, avec la tradition. Elle est injurieuse pour nos ancêtres, avilissante et ne sert qu’à provoquer un sentiment fort de rejet et de haine de soi-même. Elle est aussi un viol psychologique des foules qui restent figées comme tétanisées, démoralisées et handicapées en se retrouvant face à face avec une si monstrueuse décadence, qu’elles ne peuvent croire qu’elle existe.

    Il s’agit de souiller, de déshonorer, de discréditer, de dégrader la mémoire de nos héros nationaux, des figures emblématiques de la Résistance algérienne, de nos grands hommes d’esprits qui ont fait la gloire de notre pays. Ces hommes et ces femmes qui sont un exemple « dangereux » que notre jeunesse en quête d’un sens à leur vie, en quête de sources d’inspiration, pourraient suivre.

    Il s’agit de marquer une ligne de démarcation absolue entre deux époques : l’époque de la « superstition » (lire religion), ère d’ « ignorance » et de « ténèbres » !, et l’époque du « progrès », de la « modernité », des « lumières » rayons d’espoir et de salut…… comme ils disent !

    Il s’agit par ailleurs d’avilir tous les attributs fondamentaux du régime social antérieur. Attiser au sein de la population l’envie au vu de l’abondance occidentale. Créer l’illusion que cette abondance peut-être égalée car le pays s’est engagé sur la voie des réformes dictées par le modèle occidental. Le « socialisme de papa » est mort !, vive le libéralisme sauvage de l’oncle Sam !

    Répandre dans la population les vices de la société occidentale, en présentant ces derniers comme des vertus, comme l’expression de la liberté individuelle.

    Ce n’est là que quelques unes des facettes de ce long et patient travail de sape de nos sociétés traditionnelles, de bouleversement et de renversement de nos valeurs et de nos principes islamiques qui ont façonné et imprégné en profondeur nos populations algériennes.

    Au total, il est affligeant de constater que les éveilleurs de conscience ont disparu, que tout le monde reste muet, indifférent ou pèche par omission et regarde passivement des destructeurs de nations traditionnelles nous administrer des toxines qui à la longue tuent l’humaine condition en nous et laissent le champ libre aux instincts de toutes sortes. La mort de la conscience au niveau de nos valeurs morales islamiques donne libre cours à tous les coups. Et si tous les coups sont permis, alors, le danger et la mort aussi deviennent banals et quotidiens.

    Et cela, sous les yeux complaisants d’un pouvoir corrompu, abâtardi et en état de déliquescence morale avancée.




    0
  • radjef said
    9 août 2010 at 22 h 27 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. @Dr Sidhoum, bonsoir. La population a violemment reagi a l’implantation de ce lieu de debauche…Des moudjahidine du premier novembre ont saisi par ecrit Bouteflika, Ouyahia, Belkhedem et la presse. Même LQA a donné un compte rendu sur les emeutes qui ont secoué les communes de Tizi N’tleta et de Mechtras en guise de protestation contre l’ouverture de ce bordel…Mais la presse algerienne au lieu de rapporter les faits tels se sont deroulés, elle en a donné des versions a faire tourner le kabyle en cheval breton…Rappelez vous la une du journal Liberté à cette epoque: « Les Djemaas de Mechtras demandent l’ouverture du cabaret… ».Jusque la rien ne me surprend. Mais la ou le bat blesse, c’est lorsque on se rend compte du silence et de l’abscence des partis sensés defendre la memoire des moudjahidines de la région. Le bordel situé entre trois communes FFS et une commune RCD.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique