Édition du
24 July 2017

Les Sahariens sont-ils les indigènes de la Ripoux-blique ?


Ce qui commence à prendre au Sahara était prévisible depuis de nombreuses années. Ces populations, d’un naturel paisible et généreux, ont supporté depuis l’indépendance, d’être exclues de toute dignité, sur leur propre terre.
Les propres natifs de cette région sont marginalisés, privés de logements, d’emplois et même de considération. Le régime, pour les occuper, a même poussé sa seule compétence, à les monter les unes contre les autres, Chaambas contre Mozabites, Touaregs contre h’ratnas, Souafas contre w’ragla, et autres divisions du même genre.
Il est vrai que le Sahara est une région du pays, où chaque Algérien a le droit de s’installer et de travailler. Mais, sans faire de discrimination aucune, il aurait été légitime et tout à fait naturel que les Sahariens jouissent d’une priorité relative, comme le prévoit, par ailleurs la législation algérienne. Ils étaient en droit d’être formés, d’être logés, d’être recrutés dans toutes ces sociétés qui pompent le sang de cette terre.
Au lieu de cela, ils ont toujours été méprisés, considérés comme des gens indolents, incapables de véritables efforts. Non seulement, ils étaient privés de leurs droits les plus élémentaires, mais en plus, ils étaient ravalés au rang d’incapables, parce que leur générosité a été sans bornes.
Les compagnies, et surtout Sonatrach, préfèrent « importer » leurs employés du nord, sans même que le critère de la qualification soit requis. On a même vu des femmes de ménage, des chauffeurs et des gardiens, ramenés des autres régions du pays. Souvent par cooptation régionaliste.
Alors les gens du Sud disent BASTA! Et ils ont bien raison.
Le Sahara fait vivre tout le pays depuis des décennies, et a permis aux prédateurs qui nous gouvernent de s’installer dans de somptueuses résidences aux USA et ailleurs. Au moment où les Sahariens s’entassent dans leurs gourbis, sans climatisation, sans confort, au milieu des immondices. Le Sahara est la région du pays qui a le moins profité de la manne qu’elle elle même prodigué à tout le pays.
Les Sahariens sont à bout de patience. Ils commencent à montrer des signes de révolte. Il est encore temps de leur rendre justice, un tant soit peu, et de nous épargner un gros problème. Parce que les Sahariens, qui se considèrent comme des Algériens avant tout, ont besoin d’être considérés comme des Algériens à part entière. Bla mziya!
DB


Nombre de lectures : 2093
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Zineb Azouz
    10 août 2010 at 21 h 56 min - Reply

    Merci cher Djamal Eddine de nous rappeler le triste sort réservé aux Sahariens qui n’ont droit à rien et dont le peu de terres fertiles qui leur reste est encore fois distribué par la mafia aux prédateurs du nord et à leurs progénitures.

    Les étudiants du sud qui ont normalement droit à au moins un billet d’avion par an pour rentrer chez eux sont traités de nègres et comme des nègres dans nos universités où ils sont marginalisés et peuvent rester parfois plus de 3 ans sans rentrer, faute de moyens. Ils passent parfois les fêtes de l’Aïd à la cité universitaire dont les resto. sont fermés; j’ai même appris que parfois ils n’avaient même pas de quoi se payer une douche.

    Merci à la république.




    0
  • Tweets that mention Le Quotidien d’Algérie » Les Sahariens sont-ils les indigènes de la Ripoux-blique ? — Topsy.com
    10 août 2010 at 22 h 22 min - Reply

    […] This post was mentioned on Twitter by Sam LEBEL, BENCHENOUF. BENCHENOUF said: Le Quotidien d'Algérie » Les Sahariens sont-ils les indigènes de la Ripoux-blique ? http://bit.ly/cA5O9r […]




    0
  • Karim
    10 août 2010 at 22 h 34 min - Reply

    Il n y a même pas de médecin ou d’hôpital universitaire et vous parlez de travail !!!! Les gens du sud font 1000 km juste pour aller voir un médecin.

    je me rappels d’un groupe d’étudiants pilote d’air Algérie (tous du sud et des fils de simple citoyen), ils ont passée 3 années a Tafraoui (régime militaire), cinq de ce groupe étaient classé premier dans l’examen d’IFR.
    A la fin des trois années, air Algérie les a exclus. Ils ont même manifesté (5 personnes) devant le siège d’air Algérie sans aucun résultat.
    Je connais un qui est devenu un chauffeur de Taxi !!!
    Tout simplement de la hogra.

    Tôt au tard, les gens du sud vont explosé et la production de pétrole, gaz, Or et Uranium va s’arrêter.




    0
  • laghouatis
    11 août 2010 at 15 h 33 min - Reply

    Voilà un article qui met le doigt sur un probléme réel, qui est la discrimination et le mépris envers les gens de sud. pérmettez moi de vous dire que les sahraouis ne disent plus « BASTA » c’est fini ce temps là, les gens du sud réfléchissent dans la maniére la plus appropriée pour mettre fin à cette situation qui n’a que trop duré, avant que ça dégénèére, et à ce moment là vous allez connaitre les vrais problémes de l’algérie , et comme la bien dit l’article « Les Sahariens sont à bout de patience. Ils commencent à montrer des signes de révolte.




    0
  • Laala
    11 août 2010 at 22 h 23 min - Reply

    Le mal est la, le Sahara vit une situation très grave ainsi que ses enfantsi, qu’on est il du devenir du Sahara après l’épuisement des ressources naturelles…., dans 10 ou 15 ans lorsqu’il n’y aura plus une goutte? Le Sahara sera tout simplement laisse pour compte.
    Quels investissements ont été consentis par les dirigeants jusqu’à aujourd’hui, ce Sahara qui depuis l’indépendance a allaite le nord de l’Algérie sans rien lui donner en retour, la frustration des grévistes d’Hassi R’mel , ouargla ect.. est légitime, la Hogra le snobisme et le racisme ont assez perduré et nos élus sont insignifiants et muets pour ne pas dire absents, il faudra faire sans eux, et sans ce système pour qui nous n’existons même pas, sauf a véhiculer l’image folklorique du Saharien paisible et docile avec sa paire de Karkabou.
    Il faut que tout ca change, il est temps avant qu’il ne soit trop tard.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique