Édition du
26 July 2017

RAMADHAN MOUBARAK رمضان مبارك

كل التهاني لشعبنا  و لكل المسلمين بمناسبة حلول شهر رمضان الكريم وندعو الله أن يتقبل صيامنا و قيامنا ويعين أعمالنا خدمة لوطننا الجريح و شعبنا الصبور.

وكل عام والجميع بخير.

تنسيقية نداء 19 مارس 2009

Nos meilleurs vœux à notre peuple et à tous les musulmans à l’occasion du mois sacré du Ramadhan el Moubarak.

Coordination de l’Appel du 19 mars 2009


Nombre de lectures : 4115
13 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ammisaid
    10 août 2010 at 23 h 16 min - Reply

    Ramdhan moubarak à toutes et à tous. Que Dieu accepte les demandes et les prières de ceux et de celles qui veulent vivre libres et dignes sur toute la terre. Amine yaRebi Al3ALAMINES
    Fraternellement




    0
  • khaled
    11 août 2010 at 0 h 29 min - Reply

    Ramadan Moubarek a tout le monde. Dieu nous guidera dans sa miséricorde.

    Amicalement
    Khaled




    0
  • l.leila
    11 août 2010 at 1 h 46 min - Reply

    Bon Ramadhan à mes Compatriotes, ainsi qu’à tous les Musulmans.
    Puisse ce mois sacré nous apporter paix et amour du bien.




    0
  • fess
    11 août 2010 at 11 h 50 min - Reply

    Ramadhan Moubarek a tout les musulmans et qu’ALLAH couvre tout les peuples musulmans de sa misericorde.




    0
  • samaritain
    11 août 2010 at 19 h 45 min - Reply

    Ramadan Moubarek a toute l Oumma Islamiya




    0
  • brahmi16
    11 août 2010 at 23 h 36 min - Reply

    « Flambée des prix durant le ramadhan : les fausses priorités du « gouvernement »
    Sans surprise, le ramadhan 2010 va ressembler aux précédents. Malgré les promesses du « gouvernement », les prix des principaux produits de consommation ont connu de fortes hausses dès le premier jour de ce mois sacré. Les raisons de cette flambée sont connues. Elles sont les memes que les années precedentes ».Ce pouvoir n’ a qu’ une seule et unique preoccupation : c ‘est de garder le pouvoir.Il n existe qu’ un seul service qui fonctionne efficacement et dans les normes, en algerie,ce sont les services de securités et ceux qui assurent l’hyper protection des personnalites politiques , militaires, ainsi que la perenité du pouvoir, tout les autres secteurs sont rongés par la gabégie ,la corruption, l’ anarchie,la mediocrité,les passes droit,l’incurie,l ‘abus de pouvoir,le mépris des lois et des citoyens, la saleté, les vols,les negligences,le mensonge,les detournements, l’ hypocrisie et j’ en passe et des meilleurs.une pensée émue aux millions de citoyens, notamment les enfants et les personnes agées, qui souffrent en ces moments terribles de canicules et de famine(surtout ceux du sud et de l’ interieur qui n ‘ont pour abri qu’ un morceau de tole brulante) , pendant que nos responsables s’etirent dans leur jacousie climatisée en attendant de deguster la table servie de dizaines de plats, agrémenté de caviar , de hareng fumé et de jus de fruits exotiques, en guise de ftour . c’est également çà la RADP.LA revolution par le peuple et pour le peuple qu ‘ils nous claironnaient!!! Plus jamais d ‘exploitation de l’ homme par l’ homme! ce sont les mèmes qui le declaraient hier, qui ont reniés leur combat et qui se sont transformés aujourd hui, en ,soumis à un terrible calvaire, dans son enfer de taudis un….. ramadan moubarek, c’ est pas evident du tout.




    0
  • Selim Ier
    12 août 2010 at 14 h 30 min - Reply

    Bon Ramadan à tous les Musulmans.

    Une pensée affectueuse et solidaire

    pour ceux qui vont devoir le vivre

    dans les ravages d’occupations étrangères,

    ou leurs menaces,

    et la persécution islamophobe.

    Sans oublier les familles endeuillées

    et les millions de sans-abris

    victimes des inondations

    au Pakistan et au Cachemire

    Avec mes sentiments fraternels.




    0
  • bouyilès
    13 août 2010 at 0 h 09 min - Reply

    Le bilan d’une journée torride.
    J’étais épuisé. Je me suis allongé pour quelques minutes ,histoire de décompresser un peu avant le f’tour, et je suis tombé dans un sommeil profond. Ma journée ,je l’avais terminée à 17 heures en ce jour de chaleur torride. Ce vent de sable, aujourd’hui, était insupportable et suffocant.
    Ma femme me réveille brusquement pour me dire que c’est déjà le Adan. Je me lave et j’engloutis le bol de chorba à la hâte .Le somme que j’avais piqué m’avait fait perdre même l’appétit. J’en suis déjà à ma tasse de café pour pouvoir digérer le peu de nourriture que j’avais avalée et je me retrouve tout de suite dehors pour faire quelques pas. Il fait toujours chaud .
    Je marchais, l’air serein sans but déterminé. Je marchais, tout seul ,et je me suis arrêté à un croisement de chemins, j’étais là, immobile et pensif. Les rues commençaient à s’emplir de gens qui sortaient de chez eux ,au fur et à mesure. Là, c’est des jeunes qui se baladent en groupe ; plus loin, quelques couples avec enfants qui cherchent vainement quelque air frais à humer . A ma droite , c’est un flux régulier qui s’y dirige. Ils ont l’air déterminés et y allaient d’un bon pas. C’est bientôt le Tarawih à la mosquée toute proche.
    Dans ma tête repassait le film de ma journée. Il faut dire qu’elle a été rude et chargée. Dès 8 heures, déplacement sur 45 km. Il fallait être à l’heure pour faire passer les cinq ou six clients agriculteurs comme chaque jeudi que Dieu fait. La vacation m’a retenu jusqu’aux alentours de midi. A 13 heures, rendez-vous à vingt kilomètres à l’est. Le dossier était pressant et il fallait le traiter avec le liquidateur de l’unité. A 14h30 , appel de la protection civile, il fallait être sur place au regard de l’urgence signalée. A 16h45 je rentre au bureau où un client patientait pour une rectification sur son dossier. Et tout cela, sous les 45° de cette journée d’enfer ,avec le vent de sable en plus.
    J’étais toujours là, pensif avec ma solitude. Et le flux de gens n’arrêtait pas de se diriger du même coté, vers ma droite. Ils vont faire leur prière et c’est l’heure du Tarawih. Et le flux gonflait de plus en plus. Il y avait même deux fillettes de huit et dix ans qui gambadaient autour de moi. Avec un drôle de tenue, pour leur âge !Un grand foulard blanc leur entourait la tête et descendait jusqu’aux épaules, et une gandoura grise qui leur arrivait aux chevilles. Je me suis étonné qu’elles puissent ainsi s’habiller à cet âge ,mais elles ne se souciaient de rien. Leur mère ,tout de noir vêtue ,arriva une minute après et le trio se dirigea dans la même direction ,vers ma droite.
    J’étais toujours là, debout et pensif ,et je me disais qu’il est temps , peut-être pour moi, de commencer à faire la prière. Et je me remémorais la dure journée que j’ai vécue en suggérant que si tous les gens qui se dirigent d’un pas résolu vers le même endroit pour leur Tarawih ,avaient vécu la même journée de labeur et d’efforts sous les 45° et avec le vent de sable en plus, mon pays se porterait à merveille dans mois de cinq ans. Mais je me rendais compte que je me suis posé la même question, il y a cinq ans en arrière, et que la situation de mon pays a maintenant empiré.
    Je me rendais compte que j’étais toujours là, seul debout à méditer ,et je me disais que quelque chose n’était pas normale. J’avais oublié le rendez-vous avec un ami fidèle, mon ami de chaque jour :mon clavier. Et je me suis dit qu’il était temps d’aller lui rendre visite et lui faire toutes mes confidences de cette journée torride ,cette journée d’enfer comme on en voit que chez-nous.
    Saha f’tourkoum.




    0
  • batni
    13 août 2010 at 5 h 50 min - Reply

    Merci Mr Bouyiles pour cette chronique. C’est une belle leçon de vie. Je ne vous apprends rien en vous disant que c’est le siécle du fast-food, du factice et du paraître.
    Quand le paraître n’est plus l’être c’est le régne de l’hypocrisie.

    Saha ramdhankoum a tous les Algériens sans exclusive.




    0
  • khaled
    13 août 2010 at 10 h 18 min - Reply

    Mon père de haut de ses 81 ans construit en ce moment une mosquée a Teniet-El-Hadd.

    Malgré la chaleur et tous les tracs du pays. Il fait le trajet Alger-Teniet en camion rempli de matériaux de construction chaque fois que c’est nécessaire en plus de ses séjours prolongés a Teniet.

    Il jeune comme tout le monde et il pense que l’Homme doit faire ce dont il est responsable jusqu’à sa mort sans fanfare ni plainte.

    Saha f’tourkoum




    0
  • SELIM Ier
    14 août 2010 at 18 h 43 min - Reply

    CHRONIQUE DU RAMADAN : Le miracle de l’autolyse

    CHRONIQUE DU RAMADAN : Le miracle de l’autolyse

    « Il y a une dîme (impôt) sur chaque chose; celui sur le corps étant le jeûne.» – (Ibn Majah). L’autolyse (autodestruction d’un tissu organique, animal ou végétal, par ses propres enzymes), est un phénomène biologique universel que l’on note aussi bien chez les animaux que chez les végétaux. Si nous plaçons un tubercule de pomme de terre quelque part à l’ombre, dans un sac ou un placard, nous pouvons constater qu’au bout de quelques jours, elle se met à produire des bourgeons; et au fil des semaines de petites tiges apparaissent ainsi que des feuilles.

    Que s’est-il donc passé, alors que le tubercule n’a été fécondé par aucune terre humide, et n’a encore moins reçu de celle-ci ni eau ni minéraux ? En vertu du mécanisme d’autolyse, programmé dans le code génétique des êtres vivants, la pomme de terre s’était mise à vivre sur ses propres réserves nutritives, qui ont assuré les premières phases de son développement. Chez l’animal hibernant, comme l’ours polaire, les énormes réserves de graisse que son organisme aura constituées durant la saison giboyeuse, seront de même transformées en substances nutritives dont se sustenteront les cellules de l’ours, pendant les longs mois de l’hiver polaire; l’animal étant plongé dans un sommeil cataleptique, son métabolisme fonctionnant au plus bas.

    Pendant le jeûne, notre organisme, privé de nourriture, passe automatiquement d’un type de fonctionnement caractérisé par l’assimilation de substances de provenance externe, à un mode d’activité autarcique, au cours duquel les graisses, les sucres, les protéines sont, sous l’action d’enzymes appropriées, transformés en acides aminés et en acides gras. L’organisme vit alors de ses propres réserves nutritives. Mais que l’on ne s’y trompe ! Le génie du corps organise intelligemment cette «offrande» interne de manière sélective, comme nous l’explique Herbert Shelton : «Durant le jeûne, le corps oxyde (consomme) en interne tout ce dont il peut se passer, afin de préserver l’intégrité des tissus fondamentaux. Les choses inutiles et moins essentielles sont sacrifiées en premier lieu. Les résidus métaboliques sont irrémédiablement oxydés, et même de grosses tumeurs sont sensiblement réduites; la résolution dans la pneumonie est hâtée, le processus se produisant si rapidement qu’il serait souvent difficile d’y croire, si on le voyait de ses propres yeux. Les tissus malades sont détruits, les exsudats, effusions et dépôts sont absorbé pour être recyclés ou éliminés».

    Les excroissances anormales possèdent une moindre résistance que les tissus sains. Par conséquent, elles sont plus facilement détruites. Le fait qu’elles soient déficientes en apport nerveux et sanguin, en fait des «victimes» toutes désignées du processus autolytique. Pendant le déroulement de celui-ci – qui, rappelons-le, se déclenche automatiquement, du simple fait de la suspension de l’apport nutritif externe -, le corps devient capable de digérer les tumeurs et d’utiliser les protéines et autres éléments nutritifs que ces tissus malsains contiennent, pour en nourrir d’autres tissus vitaux, plus sains.

    Mosséri, Weger, Shelton, Haoutoff, Bertholet, Guelpa, Cursio et bien d’autres spécialistes de renom, déplorent que de nos jours les physiologistes ne sachent préconiser d’autres usages pratiques de ce merveilleux mécanisme naturel qu’est l’autolyse que comme moyen de juguler l’obésité ou de permettre à la gent féminine de garder la ligne ! Alors qu’il y a plus de cent ans, le respectable Sylvester Graham rendait déjà bonne justice à ce mécanisme naturel de «purification»: «C’est une loi générale de l’économie vitale que lorsque par un moyen quelconque la fonction de décomposition dépasse celle de composition ou de nutrition, les agents de décomposition s’attaquent, toujours en premier lieu, aux substances les moins nécessaires à l’économie vitale et les éliminent; par conséquent, toutes les accumulations morbides (goitres, tumeurs, abcès, etc.) sont rapidement désintégrés, à la suite de jeûnes prolongés ou d’abstinences sévères».

    Le jeûne absolu, entrepris correctement, au besoin sous contrôle médical, se révèle invariablement comme un purificateur organique souverain, tant pour favoriser la résorption d’une pathologie ou simplement pour faire le «ménage» intérieur ; l’autolyse détruisant dans des délais appréciables les cellules faibles, véritables parasites qui sapent la force vitale, tout en se débarrassant l’organisme de ses déchets toxiques.

    Mame Mactar Guèye
    ongjamra@hotmail.com

    Lundi 31 Août 2009
    RIMKA AKM

    Source :
    http://www.rewmi.com




    0
  • refsi
    25 août 2010 at 12 h 43 min - Reply

    on les croient unis, et leurs coeurs sont divers




    0
  • Mahdi
    28 août 2010 at 13 h 44 min - Reply

    Salam alikoum,ramadhan moubarak wa karim a tout les algerien en particulier est a tout les musulmans du monde entier.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique