Édition du
22 July 2017

AGHRIBS : Affrontements sur le chantier de la nouvelle mosquée

Le Soir d’Algérie

12 août 2010

Les citoyens du village Aghribs sont passés à l’acte mardi en fin de journée en procédant à la démolition de la plate-forme devant abriter la future mosquée initiée par l’association religieuse du même village, située à moins d’une centaine de mètres de l’ancienne, reconstruite et achevée la semaine dernière.
Des dizaines de personnes ont ainsi mis le feu aux matériaux de construction destinés à servir aux travaux de la controversée mosquée, une heure après avoir fini d’en découdre dans de violents affrontements, à l’aide de barres de fer et de pierres, qui ont fait plusieurs blessés. Des événements qui rappellent ceux ayant secoué la même localité en janvier dernier pour les mêmes raisons. Cette fois encore, devant la résolution des citoyens d’Aghribs, attachés à leur ancienne mosquée, les membres de l’association religieuse initiatrice du projet de la nouvelle mosquée n’avaient d’autre choix que d’abandonner les lieux. Selon des citoyens rencontrés sur place, deux assemblées générales ont réuni la majorité des villageois avant que soit décidé cette action de démolition de la structure érigée pour accueillir la nouvelle mosquée ainsi que les matériaux entreposés dans le chantier. Les citoyens, affirme notre source, ont décidé lors de ces deux assemblées générales de passer à l’action puisque les autorités ne veulent pas prendre leurs responsabilités et ce, tout en rappelant, entre autres initiatives, les correspondances adressées au premier magistrat de la wilaya mais qui sont restées sans écho. Ainsi, pour les citoyens d’Aghribs, prendre une telle décision a été comme le dernier recours de la collectivité pour asseoir son autorité et surtout la volonté de toute la communauté des Aghribs. Pour rappel, ce conflit perdure depuis près de deux années déjà entre des citoyens du même village qui se sont longtemps opposés sur l’emplacement et aussi sur la réfection de la veille mosquée Sidi Djaffer, ceci en plus de cette volonté délibérée de mettre à rude épreuve une organisation ancestrale de la vie collective chez les Aghribs, comme partout ailleurs en Kabylie. L’actuel comité avait pris la décision de reconstruire l’ancienne mosquée alors que l’association religieuse avait décidé de se démarquer des recommandations de l’AG en optant pour une nouvelle mosquée, faisant de la sorte fi de l’autorité des citoyens du village, arguant le fait qu’elle a un permis de construire en sa possession. Le comité représentant les citoyens d’Aghribs, quant à lui, ne veut pas de deux entités au sein du même village et comptait ainsi prendre pleinement ses responsabilités, conclut un membre dudit comité.
F. B.


Nombre de lectures : 6933
95 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rédaction
    12 août 2010 at 14 h 06 min - Reply

    El Watan 12 août 2010

    Le village d’Aghribs (Tizi Ouzou) en émoi : L’implantation d’une mosquée sème la discorde

    Une dizaine de blessés ont été dénombrés dans les deux camps. Les jeunes du village ont usé d’un engin de travaux publics appartenant à l’APC pour démolir les premiers travaux réalisés par les membres de l’association, munis d’un permis de construire et d’une affectation de terrain signée par l’administration de wilaya.

    Pour arriver à cette extrémité et ébranler la quiétude d’un village qui dispose d’une mosquée séculaire à l’instar de tous les villages de la Kabylie, il a fallu la conjonction de plusieurs facteurs, où domine le rôle ambigu d’une administration bienveillante. Le village, qui a fêté la semaine dernière la réhabilitation et la rénovation de l’ancienne mosquée, Sidi Djaâfar, subit depuis un an et demi les incidences de ce projet de construction d’une nouvelle mosquée, implantée à une cinquantaine de mètres de l’ancien lieu de culte traditionnel. L’affaire est d’une extrême gravité puisque, pour la première fois dans les annales de la vie religieuse en Kabylie, un différend éclate autour d’une construction, dont le nom, « ldjamaâ », signifie l’entente et le rassemblement. Si l’administration est dans son rôle d’encourager tout ce qui sort du mode de vie traditionnel de la région, il faut souligner que la vigilance du village a été prise en défaut.

    Le comité du village, même s’il a toujours existé et fonctionné selon la tradition, a été créé officiellement en décembre 2009, soit neuf mois après l’agrément de l’association religieuse du même village, en mars 2009. Cette « vacance » de la représentation du village a été une aubaine pour entamer les démarches et introduire un dossier de permis de construction et même obtenir sa signature par le P/APC. Interrogé, celui-ci nous dira : « Il y a eu flottement à cette période. Je n’ai pas pu joindre le comité du village pour avoir leur avis. » « L’administration de daïra s’est inquiétée sur les suites réservées à ce dossier, et j’ai été amené à signer le permis de construire », dit Rabah Yermèche. Celui-ci souligne que le terrain appartenait à la commune, avant de faire l’objet d’un arrêté du wali en novembre 2008, le transférant à la direction des affaires religieuses qui, elle-même, le mettra à la disposition de l’association religieuse. Le maire, élu sous les couleurs du RCD, disposant d’une majorité à l’APC depuis deux mandats successifs, et jouissant d’un grand crédit auprès de la population locale, n’a pas eu les ressorts nécessaires pour empêcher l’enchaînement d’une procédure administrative tout à fait légale, mais qui a abouti à provoquer des échauffourées à répétition dans un village qui s’est toujours illustré auparavant à travers ses élites intellectuelles et universitaires. Au lancement des travaux de la nouvelle mosquée, en avril 2009, tout près de la mosquée de Sidi Djaâfar, le village est sorti de sa permissivité. Une première pétition est adressée aux autorités. Le P/APC prend conscience des risques qui planent sur la tranquillité du village. Aux premiers incidents éclatés autour du chantier, le maire signe un arrêté annulant le permis de construire.

    L’association l’assigne devant les tribunaux et obtient gain de cause. Le dossier est actuellement au niveau de la Cour suprême. « J’ai motivé l’annulation du permis de construire par l’atteinte à l’ordre public et à la quiétude du village. Des textes réglementaires existent aussi, stipulant qu’une mosquée ne peut pas concurrencer ou gêner une autre », dit le maire, soulignant avoir adressé plusieurs mises en demeure pour l’arrêt des travaux, ce qui n’a pas été observé. Devant la situation qui s’est dangereusement envenimée ces dernières semaines, le chef de daïra d’Azeffoun a également appelé les membres de l’association à arrêter les travaux. Le chantier de la nouvelle mosquée (en R+2, avec dortoir)ne s’arrêtera pas, amenant les jeunes du village à réagir encore cette semaine. Interrogé, un membre du comité du village, Belkacem Mohand, dira que les gens du village, « n’ayant pas été consultés sur ce projet, rejettent tous les documents qui peuvent être produits au sujet de ce terrain qui appartient au village, et que nous allons récupérer. Nous considérons nul et non avenu tout projet de construction d’une mosquée près de notre ancienne mosquée. Toutes les décisions et tous les projets engageant le village doivent être discutés et décidés en son sein, et avec les moyens du village. Cela dans le seul but de garantir le bien-être des villageois, le respect et la convivialité », conclura-t-il.

    Par Djaffar Tamani




    0
  • Rédaction
    12 août 2010 at 14 h 11 min - Reply

    الفجر 12 اغسطس 2010
    العقلاء يحذرون من محاولة إقحام القضية في صراعات سياسية بتيزي وزو
    اشتباكات بالأسلحة تخلف جريحين بعد محاولة هدم مسجد أغريب بجرافات البلدية
    2010.08.11

    عادت من جديد أجواء الاحتجاجات إلى بلدية أغريب بولاية تيزي وزو، حيث وقع مساء أول أمس، في حدود الساعة السادسة والربع، اشتباك عنيف بين عدد من سكان المنطقة واللجنة الدينية التي رفضت التخلي عن مشروع إنجاز المسجد المتواجد على مستوى المنطقة، وتحديدا بالمكان المسمى “السوق القديم”

    وقد دخل الطرفان في مناوشات كلامية في بداية الأمر، لتتحول إلى مشادات بالأيدي، لتتطور الأمور وتصل إلى حد تبادل لإطلاق النار، ما أدى إلى إصابة شخصين بجروح متفاوتة الخطورة، الأمر الذي أثار حالة ذعر وطوارئ بين سكان المنطقة.
    وحسب ما علمته “الفجر” من مصادر محلية موثوقة، فإن تصاعد الاشتباكات وخوف عقلاء المنطقة من تحول الخلاف إلى ما لا يحمد عقباه، تم تنظيم لقاء عاجل بالقرية، أمس، أدى إلى الدعوة لترك القطعة الأرضية للسوق القديم واستعمالها في وظيفتها الأصلية، إلى جانب إلغاء رخصة إنجاز مشروع المسجد، ومن جهتها رفضت لجنة القرية المقترح وأكدت مواصلتها تشييد المسجد، حسب ذات المصادر.

    وقد تعرض المسجد، مساء أول أمس، لهدم بعض أجزائه من طرف سكان منطقة أغريب، باستعمال جرافات تابعة لمصالح بلدية أغريب، واستعملوها في هدم أجزاء من الهيكل. ولم تستبعد مصادر “الفجر” قيام لجنة القرية برفع دعوى قضائية أخرى، ضد الذين أقدموا على هدم أجزاء من المسجد وتخريبه.

    وتشير مصادر محلية موثوقة من أغريب، في تصريحها لـ”الفجر”، إلى أن سبب عودة الاحتجاجات إلى المنطقة، يرجع لرفض لجنة القرية، الخميس المنصرم، حضور عملية تدشين مسجد سيدي جعفر، وهي العملية التي حضرها رئيس الأرسيدي سعيد سعدي، حيث أن المسجد أشرفت على ترميمه لجنة القرية.

    كما أن البوادر الأولى للخلاف، الذي قد يتسبب في فتنة كبرى بين أبناء منطقة أغريب، بدأت مع تأسيس اللجنة الدينية، التي قررت إنجاز مسجد جديد، الأمر الذي ساهم في إثارة البلبلة بين المواطنين، خاصة وأن اللجنة الدينية تلقت أعذارا بوقف أشغال الإنجاز، مع تهديدات بالمتابعات القانونية والقضائية، لكنها رفضت الامتثال، وقررت مواصلة أشغال الإنجاز.

    وكشفت مصادر محلية أن الاستعانة بالعنصر النسوي كانت بشكل واضح من جانب المعارضين لعملية الإنجاز، أغلبهن شابات دون علمهن بالأمر، حين تم إيداع عريضة توقيعات لدى مصالح البلدية، وهو الأمر الذي اعتبره سكان المنطقة مساسا بشرف العائلات، متسائلين هل حقا حضرت هذه النسوة الاجتماع المقام، والذي أقر إنجاز مسجد جديد، وترميم مسجد سيدي جعفر.
    وكانت مصادر من عقلاء أغريب قد حذرت من إقحام قضية المسجد في صراعات سياسية، أو محاولة لتحقيق أغراض شخصية تحت شرعية الدين.

    جمال عميروش




    0
  • Sami
    12 août 2010 at 16 h 30 min - Reply

    C’est vraiment triste ce que se passe dans notre pays !!! On a rien compris !! quelques jours avant il y’avait aussi une atteinte a une autre mosquee a Setif, .. La Hawla Wala kouata illa Billah,Allah yehdihom walla teddihom, Notre chere gouvernement va rien faire, comme d’habitude quand ca concerne notre religion, les gouvernant sont tres content quand les du peuple et sa religion sont atteints,.. donc je trouve tres redicule de dire que la france a sorti de l’algerie, ca me fait rire vraiment !!!!




    0
  • moh
    12 août 2010 at 19 h 46 min - Reply

    allah yastar
    le DRS commence a semer la haine entre algériens, pour masquer des déboires médiatiques




    0
  • le kabyle
    12 août 2010 at 22 h 44 min - Reply

    How come ! Comment peut-il se faire que des frères, des habitants, d’une seule et même TADART N’A en viennent à se battre et à se combattre comme des ennemis ?

    Mais réveillez-vous donc bon sang de bon sang !

    QUI EST DERRIERE TOUTE CETTE FITNA ?

    QUI EST DERRIERE TOUTES LES FITNAS QUI SE DEROULENT DANS NOTRE PAYS ?

    Un SEUL coupable : le DRS et BOUTEFLIKA !!!

    Just the common sens lads… WAKE UP !!!!!

    There’s no more time !

    Time’s short, now !

    Thanmirth.




    0
  • Tahar
    13 août 2010 at 0 h 32 min - Reply

    ce n’est que la recolte de la christianisation dosee de cette partie de l’algerie.
    mettre une mosquee en feu fera plaisir non seulement a ces malades mentales mes a leurs maitre d’outre mer qui ne caissent de les denationaliser et les rager contre tout ce qui est islamique.
    et le malheure c’est qu’ils se croient civilises.alors que le respect des maisons de culte est bien regarde par toute personne au monde en tout ses qualites mentales et libre.
    tant que cette junte militaire est au pouvoir il va y avoir more and more poor people getting manipulated
    by such rage against our beloved religion.




    0
  • batni
    13 août 2010 at 5 h 13 min - Reply

    Le salafisme fait encore des ravages dans notre beau pays. Ce fléau guidé en sous main par le Wahhabisme, le sionisme et la franc-maçonnerie doit-être combattu avec la dernière énergie.
    Là ou s’implante c’est la désolation et les larmes, la stérilité, on n’entend même plus les chants des oiseaux.
    Que Dieu nous protége de ses hachachines des temps modernes.




    0
  • Benali
    13 août 2010 at 12 h 51 min - Reply

    Bonjour

    À la lumière de votre article, on peut résumer et lire que de « Trés méchants jeunes voyous » se sont opposés à la construction d’une mosquée qui leur aurait apporté bohneur, santé et prospérité.

    Je vous cite:

    « Les citoyens du village Aghribs sont passés à l’acte mardi en fin de journée en procédant à la démolition de la plate-forme devant abriter la future mosquée initiée par l’association religieuse du même village, située à moins d’une centaine de mètres de l’ancienne, reconstruite et achevée la semaine dernière » et je me pose la question suivante:

    1/ Puisqu’il y a dejà une mosquée, pourquoi construire une autre ???? Bizard !!!

    2 / Qui sont ces gens bienfaiteurs de cette « association religieuse » que vous indiquez et qui apparemment apportera par le fait de cette mosquée la sauvegarde de la foi et un plus dans la pratique religieuse à ces montagnards « incultes et sauvages » de cette kabylie profonde, profane et rebelle.???

    Cette « organisation religieuse » charitable ne serait t’elle pas par hasard la combination de quelques pétrodollars orientaux (Séoudiens etc..) et la grande « science theologique » Egypto-Syriano machin pleine de senteurs d’orient qui serait derrière la construction de ce genre de lieux de cultes dans notre pays en général et en Kabylie en particulier.???

    Apparement c’est la continuité dans l’absurde :

    Ont constate qu’après la science, le savoir et la haute technologie que nous ont apporté en 1963 les cordonniers, les macons, les tabakhines de foull et danseurs du ventre infectés de virus élevés et engraissés par un certain grand penseur théologue au nom de « Al Banna » du nil, (Troupe envoyée par le grand frère Nasser d’Egypte) revoilà ces grands frères d’orient qui dévèrsent de nouveau sans compter sur nous leur merveilleuse charité nourricière.

    Ils viennent même nous construire de belles mosquées sur les crètes de nos villages kabyles.
    Ils nous apporteront aussi des hidjabs, djelbabs et nikabs noirs étanches à l’air, à l’eau et à la lumière pour remplacer les « archaiques » fothhas et mendils aux couleurs chatoyantes de nos femmes kabyles.

    Il semble que nombreux sont nos compatriotes Algériens qui ignorent que depuis la nuit des temps, la totalité des villages kabyles possède une mosquée qui sert de lieu de prières, d’école, de parlement, de siège de gouvernement, (A nos jours, toute prise de décision concernant le village est collegiale), de cours de justice et de lieu de manifestations de joies et de douleurs.(On y celèbre des Ouââdas pour tout évenement concernant la communauté).

    Comme pour l’ensemble de notre beau et malheureux pays, ces villages n’ont vraiment pas besoin de ce genre de batisses où on prèche la haine. Donc de grâce laisser au moins ces Kabyles organiser seuls leur vie et vivre libres comme l’ont fait nos ancètres.

    Quelqu’un qui aime son pays.




    0
  • bouyilès
    13 août 2010 at 14 h 44 min - Reply

    Tout à fait d’accord avec vous M.Benali.Rien n’est innocent dans ce qui se fait et on ne viendra pas me dire qu’on ne connait pas les us et coutumes ancestrales de la Kabylie pour venir lui apporter ce sembant de civilisation importée.
    Ces valeurs ancestrales ,il est temps de les mettre en avant comme exemple à suivre par l’ensemble des algériens.L’hypocrisie de certains théoriciens de la religion nous ménera tôt ou tard au désastre.Prévenons ce genre de choses,dès maintenant,il est encore temps.




    0
  • Mounir
    13 août 2010 at 17 h 21 min - Reply

    on se pose aucune question a savoir qui urait pu financier la construction d’une eglise a tizi ouzou et ailleurs dans la kabylie alors qu’on attribut la construction d’une mosquee en algerie pour algeriens par algeriens au khaligiens comme si Aghrib et ces habitants sont au coeur de tel aviv.
    un tel act criminel en europe aurait du susciter une indignation totale de la part des gens civilises alors que dans mon pays ni loi ni respect.




    0
  • Mohamed Jabara
    13 août 2010 at 17 h 43 min - Reply

    Il est une règle d’interprétation qui veut que le texte doit être ramené au contexte spatio temporel et de ce fait une fatwa qui serait valable en Arabie Saoudite ou au Koweit ne le serait pas en Algérie.

    L’Islam est en Algérie bien sécularisé et a permis la création de traditions bien ancrées dans la population algérienne dans le cadre du rite malékite, lesquelles si elles sont remises en cause pourraient créer une « fitna », d’autant que leur remise en cause repose sur des fondements doctrinaux importés d’autres pays, hambalite et hanéfite notamment, si ce n’est quelquefois carrément chiite.

    Il est vrai que l’Islam est un mais on doit garder à un pays son homgéneité à tous égards.

    Si les gens du village en question se sont prononcés en majorité comme il est dit, en faveur de la non construction de cette mosquée, cela les regarde en premier lieu et il leur appartient d’en prendre la responsabilité devant Dieu et devant les hommes.




    0
  • Laïd DOUANE
    13 août 2010 at 22 h 14 min - Reply

    Ce qui se passe à Aghrib peut suffire comme réponse à la question: Quel genre de démocratie cherche à instaurer Sadi et ses acolytes ?




    0
  • roched
    14 août 2010 at 4 h 25 min - Reply

    Bonjour
    aux gens qui trouvent des justifications pour cette acte barbare de détruire ce lieu de culte.
    croyez vous en liberté de croyance, même si elle ne convient pas à vos grès? vous parlez d’une culture -orientale- importée, que pensez vous de la langue que vous écrivez et des notions de démocratie et de liberté que vous en croyez, ne seraient ils pas des notions -occidentales- aussi importées?




    0
  • Abd-El Haq
    14 août 2010 at 13 h 45 min - Reply

    Désolant et désopilant !

    Quand on évoque l’Islam pour certains, c’est le retour à l’âge de la pierre mais quand il s’agit de défendre les vestiges d’un archaïsme primaire traditionnel, ils vous sortent des arguments tels que la collégialité, la djemaâ, le consensus…
    Est-il pensable de laisser une minorité issue des Arouchs décider de Tout et pour Tous ?
    Si maintenant, toutes fractions ethniques d’Algérie décidaient elles aussi de gérer les choses de la vie, il n’y aurait plus d’état, ni de gouvernement !

    Gérer le cultuel, le culturel, veiller à la sauvegarde de la tradition et autres sans empiéter sur les prérogatives des autres instances étatiques serait préférable dans l’intérêt de Tous !
     » Une injustice est toujours préférable à une anarchie !  »
    On ne doit pas laisser la gestion d’une commune ou autre, à une entité séculière ou traditionnelle ! Il y a des partis politiques pour cela !
    Comment ne pas penser que les uns voulant construire une mosquée PLUS Grande se voient contrer par Tous CEUX qui refusent l’extension de la pensée musulmane craignant ainsi pour leurs maigres prérogatives éculées ? Ah Qoreïche, quand tu nous tiens…
    L’ancienne petite mosquée sera alors transformée en médersa coranique !!! (un danger en filigrane pour les zélés du christianisme qui essaie de s’implanter chez nous, après avoir été mis en déroute dans sa demeure !?)
    Quant à tous ces nostalgiques de la maman-France, rappelez-vous que la commune de Lavigerie (du sinistre Cardinal) a été débaptisée, dès l’indépendance en Mohammadia !( De Mohammed, l’Illustre Messager d’Allah le Très Haut !)

    Ma Yebqa Fel Wad, Ghir H’Djarou…




    0
  • benamina
    14 août 2010 at 15 h 15 min - Reply

    Dans cette affaire (et celle qui l’a précédé:incendie du chantier de construction de mosquée)il y a beaucoup de zones d’ombre et des non-dits (délibérés) de la part d’une certaine partie en cause. il y a plusieurs versions et sûrement beaucoup de manipulation. nos amis internautes de la région, soucieux de la vérité et de l’intérêt de la communauté villageoise peuvent-ils nous éclairer sur les vrais tenants et aboutissants.




    0
  • Madjid Azru
    14 août 2010 at 16 h 41 min - Reply

    Dans les villages kabyles, les lois coutumiéres sont claires et les religieux ne les ont jamais contestées. Il y a 3 statuts de propriété: la propriété privée, la propriété collective et la propriété des houbous. Personne ne peut empiéter sur la proprité de l,autre. Même les mosquées ne peuvent être construites sur une peopriété collective (du village). C’est la loi des ancétres! Cependant, une personne morale ou physique peut faire don d’un terrain pour construire une mosquée ou un cimetiére.
    Il n’a jamais existé d’associations religieuses dans les villages kabyles. Les personnes chargées d’administrer le culte (généralement la caste maraboutique) ont toujours été payées de la caisse du village (ou leur familles entretenues avec palisir par les villageois). La religion n’est pas au dessus du droit coutumier kabyle. Ni une personne, ni un groupe de personnes ne peut s’accaparer un bien collectif que ce soit pour construire une mosquée ou un bar. Jamais on ne fait appel à la charia (ecchraâ n-rebbi d-ennevi) quand celle-ci contredire le droit coutumier. Parfois, on y a recours pour compléter le droit coutumier. Quand le droit coutumier et la charia se montrent incapables de régler des conflits ou résoudre des litiges, on fait appel au droit positif, c’est à dire au lois algériennes votées par le parlement.

    Les commentaires que j’ai lu sont en grande majorité tendencieux et ne voient que des méchants (les villageois) et les gentils (les membres de l’association religieuse). Il y a un nouvel islam, arrogant, qui tente de s’implanter en Kabylie. Ses méthodes et ses objectifs sont tout à fait incompatibles avec le droit coutumier kabyle. Il risque d’y avoir d’autres frictions dans l’avenir. Les familles maraboutiques ont presque toutes abandonné leurs prérogatives (gérer et administrer et organiser le culte). Les villageois vont devoir se défendre seuls pour garder leur organisation sociale, leurs coutumes, leur culte.




    0
  • Redouane
    14 août 2010 at 17 h 37 min - Reply

    Il est tout de mêmz curieux que le leader d’un parti dit laique(Said Sadi)participe à la cérémonie d’inauguration d’une mosquée pour « apporter son soutien à l’islam ancestral ».
    Imaginez ce qui se passerait en France par exemple si un leader de parti décidait de participer à l’inauguration d’une église pour apporter son soutien à un courant de l’Eglise catholique.

    N’ya-t-il que salafisme qui est importé?Et les chrétiens évangélistes débarqués directement des USA,ils font partie des « traditions » de la région?




    0
  • Alilou
    14 août 2010 at 18 h 09 min - Reply

    Cette nouvelle religion qui nous vient d’en sait ou est entrain de ravager notre nation.

    Avant de dire n’importe quoi sur  » cette region christianisée » ils savoir que si l’ISLAM est encore en ALGERIE, c’est grace aux hommes de cette « REGION ».

    Continuer a encore taxer cette region de chretienne, et on restera encore dans le chaos.

    Cette REGION a donné le meilleurs de ces hommes qui opnt marqué l’histoire de leur sang, de leur emprintes etc…

    Depuis la venu des afghan et les salafiste auquel un certain precheur a donné l’oreille et a servi de propagandiste, ma nation et ma patrie sont en deuil permanent.

    Relisez l’histoire de notre nation et revenez moi sur cette REGION.




    0
  • Benali
    14 août 2010 at 18 h 59 min - Reply

    Bonjour

    A Monsieur Roched.

    Mr Roched, au vu de votre réaction à mon commentaire ci-dessus, je pense que les précisions suivantes vont contribuer à éclaircir éventuelement certains malentendus sur ma conception de la liberté de croyance, de la culture, de la langue et de la démocratie.

    Pour le moment, je n’arrive toujours pas à comprendre le besoin de construction d’une mosquée là où il en existe déjà une. En plus une qui vient juste d’être rénovée selon le style ancestral de nos villages kabyles. Cela dépasse ma conception de la logique.

    Est ce que la construction de cette nouvelle mosquée est devenue nécessaire par besoin démographique (nombre importants de fidèles) ?? Ce qui à mon sens la justifie pleinement et impérativement. Où est ce que c’est en réalité une « Conception particulière et spécifique » de la religion et une « Qualité » précise de l’éducation et du prèche «Hautement performant » qui y seront pratiqués qui l’exigent.???
    A préciser !!
    Je vous serai reconnaissant de bien vouloir faire l’effort de m’éclairer et de corriger mon erreur d’appréciation éventuelle.

    « Acte barbare de détruire ce lieu de culte ». vous dites.
    A présent, d’après l’article initial à ce sujet, seuls quelques barres de fer, madriers et sacs de ciment ont été détruits par ces villageois en colère et profondément contrariés dans leurs culture et traditions. Donc il n’y a pas eu encore de
    « d’acte barbare de déstruire ce lieu de culte » comme vous l’écrivez. !! A moins que la définition de « lieu de culte » est très spécifique en Algérie. ?? Et ce que tout chantier de mosquée où le premier ouvrier chinois dépose les premiers madriers et sacs de ciment devient de suite sacré et se nomme désormais « lieu de culte » ??
    Peut être je suis mal informé à ce sujet et que c’est ce qui se pratique chez nos « frères orientaux » ??
    Par contre, je sais que chez certains d’entre eux (Les plus nantis) Ont n’aiment pas les chinois. C’est plutôt les Bengualis et les Pakistannais qui sont les plus appréciés. Il parait qu’ils les utisent même comme boys à tout faire dans leurs palais et villas climatisées.

    « Liberté de croyance » vous dites.
    Depuis ma naissance à alger il y a à présent 60 années, j’ai toujours cru que la liberté de penser et d’entreprendre en général et la liberté de croyance en particulier sont aussi des principes fondamentaux dans notre religion qui est l’islam.

    Je crois savoir aussi que la première sourate du coran echarif : « Ikrââ » « ….etc, veut dire « lis » donc « apprends » – donc cherche le savoir et la science même dans des contrés les plus lointaines, Donc l’islam nous ordonne bien de préserver cette liberté de lire et de penser. !!!

    Dans une autre sourate, le coran echarif dit aussi, je crois, « Ilaiyi dini oua ilaykoum dinakoum etc »….Donc il n’y a pas plus libre que celà!!

    Du moins c’est ce que m’ont appris, entre autre, dans mon enfance mes parents.(parents Hadjs, très pieux et pratiquants depuis leur jeunesse ne parlant que Kabyle et très peu d’Algérien).

    « Culture orientale importée» vous dites.
    Sauf si je me trompe, nous avons en Algérie notre propre culture constituée de nos langues (Kabyle, Chaoui, Mouzabit, Targui etc. (démontration de la richesse du Tamazighte), nos traditions (Musicales, culinaires, vestimentaires etc..), notre religion l’islam très tolérant et rigoureux à la fois, notre histoire riche et tumultueuse.

    Pourquoi donc vouloir à tout prix nous formater selon une norme qui nous est étrangère proclamée « Culture Orientale ». Chose qui est d’ailleurs. indéfinissable.

    La preuve par neuf que notre culture n’a rien d’orientale est que :
    a/ Notre pays se trouve en Afrique du nord et non quelque part en orient.
    b/ Nos « frères orientaux » ne comprennent pas nos langues (Kabyle, Algérien etc..) Pour eux toutes ces langues c’est du francais.
    c/ Nombreux sont nos « frères orientaux » qui qualifient notre couscous au mouton, nos chorbas au kosber et nos mechouis au zaater et aux herbes fines comme plats francais.
    d/ Ces grands « frères d’orient » igniorent tout des burnous et des kechabias (Symboles amblématiques de nos vaillants moudjahidines). Ils ne peuvent apprécier à juste titre les gandouras, les serouals, les chechias, et les tabanis ou chèches de nos ancètres. Ils ne connaissent pas la valeur des fouthas, des robes et des mendils chatoyants de nos femmes. Ils ignorent toute la beauté magique des serouals El machloug, tailleurs et mehermette el ftouls de nos Algéroises, Constantinoises, Oranaises ,Tlemceniennes, Targui, Chaouia etc..

    Et pourtant c’est tout cela qui constitue notre MERVEILLEUSE CULTURE avec un grand « C » que j’appelerai tout simplement ALGERIENNE. Pour l’international on peut accepter de la qualifier de « Nord Africaine » ou « Méditerranenne » mais de grâce pas « Orientale ».

    Le Djelbab, le nikab,le hidjab, la bourka noirs étanches à l’air, à l’eau et à la lumière ne font pas parti de notre culture. Comme ne sont pas à nous aussi la gandoura courte, le seroual 3/4 surmonté d’une parkas en simili cuir ou en plastique et le tout montés sur des chaussettes blanches placés dans des basquettes nike ou adidas. Comme il n’est pas de notre culture la longue gandioura blanche en forme de chemise nuit qui traine dans la poussière monté sur des savattes en cuir ou simili.

    « La langue que j’écris et les notions de démocratie et de liberté » vous dites.
    A ce sujet, je souhaiterai juste résumer pour info comme suit :

    En plus du kabyle (langue maternelle), de l’algérien (langue de mon enfance) composée d’un riche brassage de divers langues dont de nombreux mots d’origine arabe algérianisés),
    je parle, lis et écris passablement l’arabe qu’on défini par classique. Si besoin je comprends et parle aussi l’arabe spécifique de quelques « frères orientaux ») car pour des raisons professionnelles j’ai visité très souvent et durant plus de 25 années, la majorité de leurs pays.

    Je maitrise l’allemand et l’anglais (Outils précieux que j’utilise notamment dans ma vie professionnelle et ce depuis à présent plus de 30 années)

    Enfin, je crois maitriser la langue francaise que je considère comme un TROPHEE DE GUERRE ou une MEDAILLE DE COMBAT, car son apprentissage a commencée dans des conditions difficiles à l’école coloniale en 1956 et ce avec des moyens matériels ridicules communs aux indigènes autoctones musulmans que nous étions tous à l’époque.

    C’est le résultat de longues années d’éducation, de travail et de sacrifices au collège, au lycée et dans les écoles supérieures.C’est le résultat des écoles Algériennes des années 60 et 70. Ecoles où la dicipline était de rigueur et la qualité de l’enseignement égale ou parfois même supèrieur aux écoles européennes en général et francaises en particulier. C’est pour ces raisons que j’écris en francais Mr Roched. !!!

    « La Démocratie » vous dites
    Je tiens à préciser qu’à nos jours, dans les villages kabyles, TAJMAATH a toujours force d’instance de loi et de gouvernance. Au temps de la colonisation, même des meurtres (Souvent d’honneur et de sang) ont été réglés à l’amiable par TAJMAATH. Le recours à la justice des EROUMIEN (des francais) était une honte, un sacrilège. Celui qui s’y aventure est de suite bani et chassé de la comunauté du village. (C’est une punission plus que mortelle)

    Les décisons ont été et sont toujours collegiales. TAJMAATH veut dire la réunion donc c’est les sages qui décident. TAJMAATH qui est élue se réunit IL DJAMÂA (la mosquée).

    Donc comme nous pouvons le constater, l’Occident n’a aucune lecon de démocratie a donner à nos Kabyles comme d’ailleurs aussi aux vieux peuples de brousses Africaines ou aux indiens des amériques.Donc la démocratie n’est pas une culture importée d’occident comme vous semblez, certainement par manque d’information, le croir.

    J’espère que ces précisions peuvent être utiles à contribuer à la levée du malentendu qui semblait pouvoir être lu dans mon premier commentaire

    Cordialement
    Un Algérien qui aime son pays et sa culture.




    0
  • Mohamed Jabara
    14 août 2010 at 20 h 10 min - Reply

    @ Benali.

    Je voudrais juste rebondir sur la notion de Tadjmaat qui n’est pas spécifique à la Kabylie bien qu’elle ait une spécifité en Kabylie notamment sa permanence organique.

    Cette notion de djemaâ (tadjemaât) trouve ses racines dans notre religion musulmane et un adage ou peut être un principe religieux, je ne sais pas, dit que ne sort du (la djemaa) que le diable. La consultation serait même obligatoire avant de prendre une décision pour le musulman.

    L’Islam sécularisé à produit des comportements, des attitudes et des organisations dont on oublie les origines. L’autorité morale de la djemaâ est très forte dans certaines régions d’algérie, souvent plus forte que celle de l’Etat.

    D’où l’importance de la djemaâ dans l’imaginaire collectif.

    Je me rappelle de deux épisodes. L’un dont dont j’ai entendu parler du côté de Guelma dans les années 80 où à la suite d’une série de crimes, le juge d’instruction fût approché par un viellard qui lui a proposé de régler le différent après sept décès dans une histoire de vengeances réciproques. Mais bien sur que le juge fort de la force de l’Etat refusa. Lorsque le nombre de morts atteignit 27 personnes, le juge d’instruction, après consultation de sa tutelle appela le vieillard à la rescousse mais qui opposa une fin de non recevoir à la demande du juge mais finit par être entrainé et réunit une djemaâ qui à circonscrit les problèmes de la vendetta enclenchée.

    En 1987 à la suite d’un accident de circulation dont fut victime mon frère à Hassi Bahbah, une djemaa fut constituée et dicta ses règles à mon père qui en faisait partie.

    Moi comme un grand et natif d’Alger et y ayant grandi et vécu j’ai voulu faire appel de la décision de justice de première instance qui me paraissait infliger une peine insuffisante au chauffard. Après un discours de près de deux heures avec mon père que j’ai fini par convaincre de la justesse de mon point de vue, il me répondit simplement : »C’est vrai tu as raison !Mais que dirais je à la djemaa à qui j’ai donné ma parole ? » Donc pas d’appel devant la Cour.

    Cette force de la djemaâ est une survivance des sytèmes tribaux qui ont toujours cotoyé le pouvoir central en Afrique du nord et qui ont toujours eu une certaine autonomie par rapport à ce pouvoir. Même le pouvoir institué par l’Emir Abdelkader à tenu compte de cette spécifité.

    Nos apprentis sorciers ont dès l’indépendance voulu centralier tous les pouvoirs aux mains des commis de l’Etat. Résultat, il n’y a plus aucune contrainte, ni celle de l’Etat, ni celle de la Djmaâ.




    0
  • radjef said
    15 août 2010 at 11 h 39 min - Reply

    Bonjour tout le monde. Comment donc la construction d’une mosquée peut-elle declencher autant de passions et de haines? Comment donc la construction d’un lieu de culte peut-elle soulever autant de colere et d’accusations de la part d’un parti politique? Ne sommes nous pas sur une terre d’Islam? L’argument du salafisme qui veut devier l’Islam populaire, est l’argument avancé par celles et- ceux qui contestent la construction de cette mosquée. Soit! Pourquoi dans ce cas ces bordels et ces lieux de debauche construit sur des lieux qui symbolisent a eux seuls toute la resistance chevalersque de la Kabylie, de l’Algerie, n’ont pas suscité outre mesure la colere du RCD? Pourquoi toutes ces maisons de passe gérées comme tout le monde le sait par les militaires et leurs auxiliaires et qui donnent à la Kabylie l’image vulgaire d’une reserve indienne, n’a pas fait sortir le RCD et ses deputés de leur silence? Le parti du deputé Nordine Ait Hamouda, a t-il peur de la colere des généraux et non de celle de Dieu? Pour terminer, une remarque s’impose cependant: l’histoire du salafisme et du terrorisme n’interresse plus personne au Djurdjura…pour qui l’ennemi est non pas le barbu qui pour fuir sa misere se refugie dans la mosquée, mais la junte qui s’est substituée au bon Dieu.




    0
  • Roched
    15 août 2010 at 14 h 02 min - Reply

    @ Benali

    Salam alikom, Azul , Bonjour,

    Suite à vos commentaires enrichissantes sur ma réaction, je tiens à dire ces explications :

    Vos questions sur la nécessité de construire la mosquée, est totalement logique si elles étaient posées dans le cadre d’étudier le financement de la mosquée par les villageois ou par un comité quelconque, ce qui est n’est pas le cas, des gens veulent construire un lieu de culte par leur propres moyens, cela va enrichir le patrimoine du village. Ainsi, ils sont totalement libres tant que ça n’entraîne aucune attente matérielle à son entourage. En cas de litige, la justice est la seule institution compétente d’étudier une plainte en la matière. En dernier, chercher dans les intentions des gens – ce que je sens dans vos questions – nous rappel le travail de la conquista, pratiquée par l’église après la chute de Grenade… !!

    En conséquence, je comprends que la décision de détruire la mosquée est une ‘’décision politique‘’ prise par la comité de village pour ‘’ barrer la route ‘’ et ‘’ saboter ‘’ l’AUTRE courant religieux, idéologique, par la provocation et l’usage de la violence.

    Suite à vos explications sur les qualités de peuple algérien qui veulent montrer que nous n’appartenons pas à la culture arabo-musulmane, dite par les francophones ‘’orientale’’ (comment si Fez, Cairaouan, Bijaia, et autres n’ont jamais étaient des minaret et des phares de cette culture pendant des au long des siècles), cela m’affirme clairement votre courant idéologique, que je respecte profondément, et qui voudrait arracher l’Algérie, à tout prix, de son entourage arabo-musulman, en se référant à son constituant berbère, qui –à leur vu- est naturellement contradictoire avec la culture arabo-muslmane, comme si les berbères n’ont jamais étaient un pilier de cette culture, comme les arabes, soit par leurs participations culturelles (chikh sahnoune maliki, 3abas ben Farnes, Ibn Khaldoune et autres étaient des berbères…) participation politique (la conquête de l’Andalousie, les guerres menées par les berbères almohades et almorabitines contre les européens en défendant la terre de l‘Andalousie, leurs participation fondamentale dans l’instauration de l’état fatimide…etc.

    Je tiens à préciser que cet éliment berbère n’était plus pure depuis l’arrivée de l’islam, et même bien avant, car on y trouvent des races romains refuges dans les montagne de Jurjura, ainsi des tribus arabes et même des acheraf (descendant de prophète) qui se sont totalement berbérisés dans la région de Jurjura et Aures (on site les moraboutes, les andalousiens refuges en Bijaia et en azefoune , des tribus de Enmamecha en Aures, et autres). En Algérie, on peux pas parler des berbères et des arabes, on parle des régions parlant berbère et des régions parlant arabe (c’est pas ‘’algérien’’, il y a un dialecte maghrébin mélangé avec des mots berbères. cependant, au maghreb, on parle peux être mieux l’arabe que les macharika, surtout dans les régions intérieurs de pays, ils faut pas oublier la présence des grandes tribus adarissat comme oulad nail et oula sidi bouzide, ainsi les tribus hilaliens comme chaanba , beni amer, beni souide, oulad daraj, souafa, et autres qui ont peuplé la région centre, sud et oust de pays

    Ce courant idéologique que vous défendez – certe sans conscience- est le fruit de l’immense travail mené par les pers blanc et les penseurs français pour éloigner le peuple de son entourage arabo-berbero-msulman, ainsi de diviser l’élément Kabyle de reste de peuple algérien arabo-berbero-musulman, et en lui suggérant qu’il se distingue des autres par son intelligence et sa propre culture (en citant souvent des détails dans le mode de vie et en se concentrant sur son dialecte local), ainsi le folklore devient une culture, la race devient une culture, l’héritage régionale et des souvenirs dans l’histoire deviennent aussi une culture, tout cela est pratiqué dans la confusion totale et la non maîtrise de ces notion : langue, dialecte, civilisation, état, histoire, héritage, race, anthropolgie, (on comprend bien que c’est l’idiologie qui fait cette confusion )

    Certainement, on comprend le sentiment de certains qui se sentent étrangers dans la culture de notre peuple arabo-berbero-musulemant, ce sont généralement des gens francophones, qui adorent la culture française laïque (à la française aussi !), et puisque ils sont pas français ! Ils cherchent une identité fictive qui pourrait co-habiter avec leur culture francophone, et voila, c’est fait, ils parlent français ; pensent et vivent à la française, et pour s’identifier se disent ‘’berbère’’, identité neutre, si elle est séparée de son environnement berbero-arabo-musulman, ne porte aucune vision sur l’avenir et ne propose aucune solution à notre crise culturelle, ainsi elle n’entraîne aucune conséquence politique intolérable pour l’occident, car elle s’appartient aussi à l’espace méditerranéen (comme était le cas à l’époque de romains et byzantins !!!), Cet espace était généralement un espace de conflits entre ses deux rives, conséquence de la différence culturelle depuis l’antiquité !.

    Bref,, pour tout ce que vous avez cité de la différence entre les habitants de macherak et de maghreb, de ce que pense chacun sur les autres, cela rentre dans la rivalité régionale, et ne peux pas désigner une différence culturelle, pour le hijab et les autres détails venus de l’orient que vous avez cité comme importés et étrangers à notre culture, c’est vrais elle est d’origine machriki, mais porte la même inspiration de Haik, toujours elle sert à El Sotrat qui fait partie de nos mœurs.

    Enfin, pour la démocratie, la TAJMAATH que vous citez, qui est une consultation pratiquée par les CHEFS de village ou des arouches kabyles, pour en conclure une décision ou chercher une solution de leurs problèmes quotidiennes, tout cela pour trouver un compromis et éviter les conflits entre les habitants de village, la Démocratie occidentale est une autre chose ! C’est l’exercice de la souveraineté de peuple dans tous ses aspects culturels, politiques, sociaux, en se référant au suffrage universel. Ses décisions prises directement ou par ses institutions législatives sont mise en pratique par le pouvoir exécutif et surveillé par le pouvoir juridique.

    La souveraineté de peuple au lieu de la souveraineté de dieu, et cette méthode d’organisation est une invention parue pour la première fois dans l’histoire par la révolution française.

    Enfin j’espère que cette discussion servira à enrichir le débat et à éclaircir nos points de vus, dans tout le respect réciproque..

    Saha ramdanekome w salam
    Mr Roched




    0
  • Azru Madjid
    15 août 2010 at 16 h 24 min - Reply

    Monsieur Rédouane,
    Quand monsieur Said Saadi se montrait catégoriquement laique, on lui reprochait sa laicité. Quand il daigne accepter le fait religieux et y prendre part, vous lui reprochez de le faire et vous le suspectez. En fait, non seulement vous ne voulez pas qu’il soit laique, mais vous voulez en plus qu’il s’implique dans l’obédience religieuse de votre choix (soit le salafisme). Cela ne s’appelle pas de la bonne foi!
    Les habitants d’Aghribs ne veulent pas d’une nouvelle mosquée, encore moins sur ledit terrain. Mon propre village ne veut pas du tout de mosquée et il n’en a jamais eu. Le village voisin est à 500m et dispose d’une mosquée qui peut accueillir tout le monde. Les gens désireux de pratiquer pratiquent sans excés de zéle. jamais je n’ai connu de course aux hassanates, ni de prosélytisme agressif, ni d emoralisme excessif, ni de militantisme politico-religieux en Kabylie. J’y ai vécu 43 ans. Les membres de l,association religieuse (autoproclamée) d’Aghribs ne sont que des militants jamais des religieux. Chasseurs de primes invétérés, parrtisan d’un islam politique, désirant imposer un ordre moral et un ordre religieux de leur choix. Les villageois ne se laissent pas faire et Said Sadi les soutient. Tous les algériens auraient dû avoir cette attitude dés le début des années 1980. On aurait sauvé bien des vies, évité bien des troubles et peut être accédé à la réelle démocratie dés la chute du mur de Berlin, quand tous les atellites de l’ex-URSS
    se sont affranchies de leurs dictateurs.
    Qu’on le veuille ou non, les seuls responsables de la logévité du systéme politique algérien ont été les islamistes. Entre la peste et le choléra, les algériens se sont dit: que le plus fort gagne.
    Sauf qu’ils ont fabriqué autant la peste que le choléra!




    0
  • Zineb Azouz
    15 août 2010 at 19 h 31 min - Reply

    Islam Salafiste, Islam tolérant, Islam « light », pourquoi pas, et voilà que le RCD, version ascétique nous sort un autre concept, celui de l’Islam ancestral !

    Je ne connais malheureusement pas tous les détails sur l’association religieuse citée et sur ses relations avec « tajmaat », mais dans un pays où le peuple est sans voix depuis toujours, sans représentativité digne de ce nom, ce village qui n’est en rien à priori différent du reste de la Kabylie et du pays, ce village dont les jeunes doivent souffrir de chômage, d’exclusion, de manque de transport et sans nul doute de spiritualité, ce village serait ainsi victime d’une expédition salafiste qui aurait décidé contre vents et marrées et en contradiction avec les directives issues des lois « ancestrales » de construire une autre mosquée dans le village.

    Quant bien même des villageois se seraient « convertis » au salafisme, n’est ce pas leur droit ?

    Tant qu’ils n’agressent personne et ne violent pas la loi, n’est ce pas ce discours que l’on nous a tant répété à propos des évangélistes en Algérie ?

    Et depuis quand un petit conflit de ce genre mériteraient que les gens, pour se faire entendre, aient recours à cette barbarie, blessent et se fassent blesser, détruisent et saccagent UNE MOSQUÉE ?

    Ainsi au nom de cet Islam ancestral, on détruit toutes les mosquées que les bonnes têtes pensantes laïques et surtout sobres ont jugé dangereuses pour la jeunesse et l’avenir de l’Islam.

    Mais pourquoi donc cet Islam ancestral dont ont connaît l’inflexibilité en matières de mœurs tolère-il tous ces points de ventes de drogues et tous ces hauts lieux de l’exploitation et de l’esclavage sexuels, comme nous le rappelle si bien notre frère Radjef Saïd ?

    Trop facile et trop ridicule surtout, mais qu’en on arrive à toucher aux mosquées et pourquoi pas bientôt aux cimetières, c’est l’abjection dans sa pire expression.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • houda
    15 août 2010 at 20 h 12 min - Reply

    il ya une logique que je n’arrive pas à comprendre : certains disent qu’ils refusent l’islam qui vient de l’orient, mais l’islam esT venu de la bas non ?
    on a entendu parler de l’islam français, maintenant c’est l’islam kabyle, à quand un islam oranais , constantinois, batni…?




    0
  • Alilou
    16 août 2010 at 13 h 08 min - Reply

    @ Radjef Said,

    Les bordels y’en a partout en algerie, ca a commencer chez les autres avant d’arriver en kabylie, la prostitution, l’alcool, lesd maison de passe existaient aprtout en algerie sauf en kabylie, avant l’arrivée de certains destructeur du dernier bastion de defense de l’algerie.

    La kabylie entiere a ete la region ou la horma etait la plus respectee. alors qu’alger a ne citer qu’elle, on avait encore des bordels ouverts, des bars et j’en passe…

    Pour detruire definitivement l’algerie detruiser la kabylie, le voeux de pas mal de dirigeants algeriens.

    L’Islam en kabylie, si l’ISLAM trone encore en Algerie c’est grace a la bienveillance des kabyles qui l’ont proteger et semer…

    Le salafisme n’est pas un ISLAM de chez nous.

    Salutations




    0
  • Alilou
    16 août 2010 at 13 h 16 min - Reply

    @ Zineb Azouz,

    L’abjection dont vous parlez est partout en algerie.

    Si aujourd’hui mon pays est devenu un depotoire c’est grace au selefisme et a cette religion importée d’ailleurs.

    Je vous defi de trouver un evangelistes voler les journeaux dans les casier aux USA, il pose 75 cents et tire 1 Journal,

    Je vous defi de faire de meme en algerie ou on pretend etre des musulmans, je vous lance le defi…

    Vous vous attaquez a une region sans aucune honte bue.

    La kabylie a donné et continue de donner des hommes pour que toi aujourd’hui puisse parler et dire que tu est independante du colonialisme de fafa.

    LES RAISONS DE CETTE QUEURELLE RESIDENT AILLEURS, AVANT DE VOUS LANCER TOUS DANS L’INVECTIVE, VOUS OUBLIER QUE LA MANIPULATION COURS TOUJOURS…..

    JE CROIS QUE JE VAIS PARTIR




    0
  • ZIneb Azouz
    16 août 2010 at 16 h 18 min - Reply

    @Alilou,

    Vous devez être un homme comblé avec autant de certitudes.

    Le Salafisme serait l’origine de tous nos malheurs, les musulmans seraient les seuls à essayer de « piquer » leur journal au lieu de le payer, c’est grâce aux kabyles (sans doute des illuminés de l’anti-salafisme) que je peux aujourd’hui parler et écrire.

    QUEL BRIO !

    Heureusement que je j’ai connu la Kabylie et les Kabyles avant de vous lire.

    Pourtant dans mon texte, je ne m’attaque à personne, je déplore juste cette desquamation des esprits et des cœurs qui pousse les gens jusqu’à démolir des mosquées en essayant de théoriser de surcroit, via les écervelés, scribes et députés du pouvoir.

    ZA




    0
  • Mohamed Jabara
    16 août 2010 at 17 h 41 min - Reply

    @ Alilou.

    Ta réponse à @Zineb Azzouz m’a fait relire son commentaire et je n’y ai pas trouvé les raisons de ta colère.

    J’associe donc tes paroles avec ton rejet du salafisme. Qu’est ce que le salafisme ? Bien sûr si des salafistes algériens volent des journaux comme tu le dis, c’est aussi bien parcequ’ils sont algériens que salafistes et ce ne sont ni tous les salafistes ni tous les algériens qui sont voleurs, heureusement.

    L’algérien avant d’être salafiste, évangéliste ou quelle que soit son obédience, est d’abord algérien, avec une culture algérienne, une morale algérienne et un comportement algérien. On ne verrait pas des évangélistes, ou des salafistes américains (il y en a) ou même des athées s’emporter dans une discussion mais au contraire redoubler d’efforts afin de convaincre l’autre de son erreur. C’est ce que nous dit le salafisme qui est la religion primordiale. La colère est de satan disaient les premierrs musulmans, les salafs (anciens), d’ou est tiré le vocable salafisme qui prend ces derniers temps une connotation péjoprative en partie donnée par ceux qui s’en targuent, mais aussi par ceux qui s’évertuent à dénigrer l’Islam.




    0
  • Laïd DOUANE
    17 août 2010 at 1 h 17 min - Reply

    Je crois que Saïd Sadi est tombé définitivement dans le piège de la machine destructrice tendu par des gens avec qui il mijotait des choses! Aujourd’hui, c’est son tour; il aura à confronter le « ghoul » fabriqué par ses pairs toujours actifs dans les rangs de la machine à fabriquer de la matière première qui fera pordurer l’état d’urgence.. S’il n’est pas déjà donné aux extincteurs des animateurs de la fitna!
    L’affaire de Matoub n’est pas encore élucidée!




    0
  • Tarik Ben Ziad
    17 août 2010 at 4 h 52 min - Reply

    l’amnésie collective n’était pas au menu.

    A Zineb et Alilou
    Ne noyons pas le poisson dans l’eau car cette histoire, au delà des idéologies ou des courants religieux, est tout simplement une volonté d’intrusion de l’islamisme et donc un acte politique Dans l’absolu vous défendez que ces citoyens ont le droit de construire une mosquée et que ceux qui les empêchent commettent un acte anti démocratique alors qu’ils se revendiquent de la démocratie je vous l’accorde , mais ce que nous avons vécus depuis ces 20 dernières années est loin d’être du domaine de l’absolu . Le courant politique islamiste, qu’il soit victime de manipulation ou instrumentalisé et toutes les thèses et argumentations développées dans le sens, reste qu’il a été le vecteur principale de ce qui est appelé tragédie nationale. Souvenez vous qu’on reprochait aux autorités l’abondant des lieux de culte aux militants islamistes qui les ont transformés en bunker politique avec cinq réunions jour et un congrès par semaine. Au delà des circonstances et de la manière dont a réagit et procédé la majorité des citoyens de ce village, l’amnésie collective n’était pas au menu.
    Ils ont tout simplement prit le taureau par les cornes




    0
  • Zineb Azouz
    17 août 2010 at 11 h 59 min - Reply

    @Tarik Ben Ziad,

    Justement c’est parce que l’amnésie n’a jamais fait partie de mes menus, qu’il est hors de question de tolérer des théorisations fallacieuses qui, tantôt prennent les appellations de « fetwa », tantôt de slogans anti-obscurantisme, mais qui toutes, aboutissent à la violence, à ‘appel au meurtre, aux liquidations extra judiciaires, et depuis peu à la démolition des mosquées.

    Rassurez vous je connais et je n’oublie ni les dégâts des « policiers » de la moralité qui menaçaient, hommes femmes et couples en plein jour par des sabres et des récits sur l’enfer, ni les « cagoulés » (soutenus par une exécrable base « intellectuelle ») qui arrêtait torturait et exécutait à tout moment.

    ZA




    0
  • Alilou
    17 août 2010 at 14 h 24 min - Reply

    @ Zineb et @ Jabara

    Ne me meprenez, paas concernant la majiscule, une erreur avant de poster mon message.

    Ma colere est de voir qu’on n’en tire aucune lecon de nos erreurs.

    J’ai vu comment ceas voyoux qui se disent du selef  »essaleh » car il ya une difference entre salafiste et faire partie du Selef essaleh, car il ya aussi celui de ghayri saleh, et pour moi ils feront toujuors parti de ce dernier,… Ils sont devenu des evengelistes islamiste, ils pratiquent la meme politique sauf que les evengeliste sont sournois et les selefistes des violents…

    Vous etes tous en colere aussi, vu vos reponse et vous auriez du lire jusqu’a la fin, car vous avez omis la derniere phrase.

    Salutations




    0
  • Alilou
    17 août 2010 at 14 h 37 min - Reply

    Rappelez vous comment est tombée la guerre de troie et son siege qui durat 10 ans, il a fallu la ruse d’ulysse pour arriver a la faire tomber,

    Il a fallu 20 ans aux Fafa avec les DAFistes pour faire tomber l’ALGERIE grace a un cheval de troie (FIS and co).

    Si on ne retient rien des erreurs du passé, ca ne sert a rien de construire un avenir sur les memes bases avec le meme matos.

    Je continu de fumer le cauchemard continu et de plus belle…




    0
  • Alilou
    17 août 2010 at 15 h 06 min - Reply

    Je reviens si vous me le permettez une troisieme fois,

    car a mon avis je ne suis pas le seul a etre en colere et on doit tous l’etre.

    A mon avis ne pas etre en colere c’est ne pas a voir d’amour pour sa patrie…

    Oui je suis en colere de voir ce qu’est devenue ma patrie,

    Oui je suis en colere de voir autant de gachis partout et de tout,

    Oui je suis en colere de voir qu’on cultive encore le culte de la personne,

    Oui je suis en colere qu’on ne regarde que son nombril

    Oui je suis en colere qu’au lieu d’etre avec nos parents, amis et freres, nous sommes eparpillés et seuls,

    Oui je suis en colere de voir qu’au lieu de participer a elever ma patrie au rang des grandes nations de ce monde, je le fait pour une nation qui n’est pas mienne,

    Oui je suis en colere au lieu d’enseigner mon savoir aux enfant de ma patrie je le fait pour les enfants des autres nations,

    Et je suis en colere car je n’est pas assez fumé Aujourd’hui




    0
  • radjef said
    17 août 2010 at 18 h 20 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Voila donc une histoire qui en verité n’en est pas une ,mais qui risque de conforter l’idée fausse qu’ont certains concitoyens algériens sur la Kabylie et de faire le bonheur de la junte au pouvoir. Qui sont les gens qui sont contre la construction de la Mosquée à Aghrib et qui sont ceux qui sont pour la construction de cette Mosquée? Said Saadi est contre la construction de cet edifice religieux, mais des gens de sa famille, de sa propre famille, sont pour la construction de cet même edifice. A Aghrib, la famille Saadi y est née et y a grandi. Aghrib n’est ni Kaboul ni Teheran. Et aucun grand chef terroriste n’y a habité…Said Saadi sait que son village tient profondement aux valeurs de l’Islam et qu’il n’a nullement besoin d’El Zawahiri ni de Ben Laden pour comprendre ce que c’est la religion de l’Islam. Aghrib n’a pas besoin non plus de S Huntington et ses amis pour comprendre ce que sont la modernité et la democratie. Said Saadi ne peut pas interdire a un musulman de surcroit de sa propre famille de parler de l’Islam sur une terre d’Islam. S Saadi qui est mon ainé, sait comme moi ou mieux que moi que la Mosquée n’y est pour rien dans la crise que vit notre pays depuis plus d’un demi siecle. S Saadi sait que c’est l’armée qui est responsable de la situation que nous connaissons aujourd’hui. L’armée gere le terrorisme, clochardise les élites, fait prostituer les universitaires, pauperise nos institutions, vide nos ecoles de leur substance grise, finance les chantiers de la drogue, investit dans la corruption et la violence…Ce n’est pas en s’attaquant à une Mosquée que S Saadi va reconquerir sa place au sein de l’opposition…Une Mosquée et un tas de mensonges.




    0
  • Alilou
    17 août 2010 at 19 h 46 min - Reply

    On revient alors a ce que j’avais inclus dans mon message de colere que gard a la manipulation.

    Notre but ici sur LQA et je le souhaite de tout coeur, ne serai pas de faire un constat des chose du passé ou bien actuelles, mais de dresser une plate forme de travail et de reflexion.

    Les constats d’echecs y’en a la pelle, mais ou sont les solutions.

    Comprendre le probleme est la moitié de la solution, nous l’avons fait, on a tous trouvé les raisons et les causes de tous nos maux…

    Chacun de nous (toutes tendances confendues) pense qu’il a le plus raison et qu’il est le nombril du monde.

    Dans un de mes messages passé, j’avais dis qu’avant d’etre qui que se soit, je suis d’abord africain, puis algerien, puis kabyle (pour L’islam) chacun est libre de pratiquer la religion de son choix, et il n’y ya que DIEU lui meme qui a le droit de nous juger sur ca. (regrder l’histoire de Salaheddine, ce qu’il a fait de EL QODS, toutes les religions se pretiquent dans le respect) Le prophete lui meme (SAAWS) a dit Mon devoir est d’informer, point… pas par l’epee mais par la parole.

    Autrement dit en doit se recentrer sur l’essentiel, CAD, comment redresser la barre car le navire est deja a la derive.

    Une plate forme d’idees pour demarrer la construction,

    Si nous n’avons pas de solution reele et juste envers TOUS, nous ne pourrons rien construire de solide.

    Que les bordels existent partout, que les mosquées se construisent partout, ca ne change rien au schminblick…

    le navirer restera a la derive…

    Salutations




    0
  • Rachclou
    17 août 2010 at 20 h 17 min - Reply

    salam

    Je voudrais savoir combien il y a de bars dans ce village de ABRAHA ELHABACHI des temps modernes ou la construction d’une deuxième mosquée pose autant de problème. et puis bruler une mosquée et la détruire en plein mois de RAmadaN il faut oser ya sahbi.. A part les hindous qui ont brulé la mosquée de BABARS et les sionistes celle d’El Aqsa je ne connait pas d’autres exemples. Et puis histoire de salafi de Qaida que tous le monde utilise pour combattre l’ISlam ca commence à être flagrant.
    Depuis quand Saadi s’occupe des mosquées??? qu’ils restent dans leurs tavernes et qu’ils laissent les mosquées pour les croyants.
    Le RCD parti ultraminoritaire en kabylie joue avec le feu en utilisant la violence et en s’attaquant ouvertement aux symboles de l’islam et du peuple algérien. Le retour de manivelle sera terrible …Ce n’est pas FAFA qui le sauvera cette fois ci s’il ce trompe encore de société.




    0
  • Mouloudia
    17 août 2010 at 20 h 28 min - Reply

    Bonjour tous le monde,

    Je voudrais poser une question .. ou ait l’état algérien.. Ou est le ministre des affaires religieuses qui fanfaronneet menace les povres imams CCP en interdisant les micro et exigeant d’eux ceci et cela.

    Des criminels ont brulé et rasé une mosquée!!! en plein mois sacré de Ramadahan
    une mosquée avec permis de construire, ,et décision de la justice algérienne … c’est quand même extraordinaire!! ou ait l’état algérien…
    Les membres de l’association religieuse reconnue par l’état algérien on été blessé certains gravement!! ou ait la justice algérienne?
    Si on avait attaqué un bar a coup de barre de fer et de coktail molotov ou si on avait rasé un siége du RCD quelle aurait était la réaction de la presse de FAFA.. ou son les demicrates si prompt a condamné la violence !!!

    hasbouna allah oua NI3ma aLOUAKIL




    0
  • Zineb Azouz
    17 août 2010 at 22 h 33 min - Reply

    @Allilou,

    Votre douleur est la notre et les drames, l’exil et les déchirements que notre peuple continue de subir méritent en effet qu’on tire les leçons.

    Pourtant j’ai envie de vous dire, que pour comprendre il faut un tant soit peu dépassionner.

    Il y a peu de temps, alors que je demandais le plus correctement du monde à un monsieur de respecter la file d’attente (ce monsieur avait une longue barbe, portait un pantalon court et parlait de salafisme et de religion), figurez vous, qu’il s’est tout bonnement retourné vers en moi pour me dire qu’il n’avait pas à répondre à une femelle qui dans ses jours glorieux n’aurait été qu’une « GHANIMA ».

    Je vous épargne les détails, le reste de l’histoire et surtout ce que l’on peut ressentir à ce moment là, il m’a fallu bcp de travail sur moi même pour continuer à regarder ces gens et ne pas tous les juger, bien sûr ce monsieur a regretté ses paroles, mais il aurait pu détruire ma visibilité et créer la haine en moi en plus de ce qu’il avait déjà fait. c’eût été une victoire totale pour lui.

    J’ai confirmé plus tard que c’était le fils d’un entrepreneur véreux et qu’il était en plus indic.

    Laissez moi vous dire cher compatriote, que ce qui m’avait le plus horrifié et marquée, c’était la réaction ou la non réaction d’une dizaine de personnes. A plus grande échelle, c’est exactement notre Algérie.

    Tout cela pour vous dire que rien n’est plus difficile que de garder le cap de la non violence surtout lorsqu’on en a été victime.

    les véritables agresseurs sont ailleurs, on ne les voit en réalité que rarement, ils tirent les ficelles et nous laissent dans le brume et les affrontements.

    J’espère avoir dissipé ce malentendu sur mes positions.
    Comme me le disait souvent mon prof de maths, il est très difficile d’avoir des principes avec des gens qui n’en ont pas, mais on n’a pas le choix si l’on refuse de leur ressembler.

    Cordialement,
    ZA




    0
  • kouder
    17 août 2010 at 22 h 45 min - Reply

    @ Benali

    Merci pour votre réponse à Roched. C’est clair, net et précis.

    Salutations.




    0
  • bouyilès
    17 août 2010 at 23 h 24 min - Reply

    @Alilou:
    Votre dernière intervention c’est du bon sens à l’état pur.
    Je crois que l’effet du thé que vous fumiez s’est un peu dissipé.Fumez encore un peu moins et faites-nous plus de commentaires aussi éclairés.
    Ca s’appelle paroles d’Argaz (entendre l’homme juste).




    0
  • Ibn batata
    18 août 2010 at 0 h 20 min - Reply

    @ Roched :
    Un problème avec votre argumentation, l’histoire de l’Afrique du Nord ne débute qu’à partir de l’an 632 ?
    Les seuls héros berbères de votre Panthéon ne se situent qu’après cette date. Ce qui démontre votre parti pris.
    D’autre part, je vous rappelle le courrier du Général Schneider qui a attribué le nom d’Algérie à l’ancienne Régence turque. Alors votre mythe kabyle crée par les pères blancs, une bonne blague.
    Enfin, vous considérez que tout ce qui est berbère n’est que du folklore, tamtam et autres remuages de derrière. Doit-on vous rappeler que vos frères égyptiens, qui sont le mètre étalon de l’arabo-baathisme, vous ont mis dans le même sac. Pour eux vous n’êtes qu’un barbare, que vous parliez arabe ou non. La différence entre vous et moi, c’est que je l’assume et que j’en suis fier.
    @ autres :
    L’adage dit, Charbonnier est maître chez soi. Si les habitants du village d’aghribs ne veulent pas de la nouvelle mosquée en face de l’ancienne (majorité = démocratie), c’est leur droit. Quand votre présence n’est pas désirée quelque part, la moindre des politesses est de se retirer.




    0
  • Afif
    18 août 2010 at 1 h 05 min - Reply

    Par principe, on doit être du côté de la Djamaâ, c’est notre religion qui nous l’ordonne. Je ne comprends cette association religieuse qui devrait normalement maîtriser les principes de notre religion, qui se met en travers de la Djamaâ et qui, plus est, se trouve à l’origine d’une fitna, provoquant le courroux de Dieu, qu’il soit exalté. Mr Radjef Saïd, vous qui êtes de la région, s’agit-il bien d’une Djamaâ qui a réagi à la construction de la nouvelle mosquée ou bien s’agit-il d’un groupe non représentatif ? J’ajoute que ma position de principe religieuse ne tient aucunement compte de la position des uns et des autres (RCD, etc…).

    Pour la question des lieux de débauche et des bars, c’est inadmissible ce qui se passe dans notre chère Kabylie : certains justifient en disant qu’il y en partout. Non, je regrette, on peut comprendre qu’il y en ait dans les grandes villes, mais pas dans la montagne comme en Kabylie ou au Dahra. Si les Djamaâ sont toujours actifs comme dans le passé, ils devraient se pencher sérieusement sur cette pourriture.




    0
  • Ammisaid
    18 août 2010 at 3 h 16 min - Reply

    Ce qui devient visible est ce qui était, auparavent, ivisible. La source de nos paroles et des nos actes se trouvent dans nos coeurs. Et, ce qui est dans le coeur n’a ni son, ni odeur, ni forme. Il n’a d’existence qu’une fois sortie. C’est à dire une fois agi. Le corps étant l’outil de ce coeur. Ce corps peut détruire ou construire, il peut aimer ou haïr, il peut unir ou diviser, il peut aider ou ignorer, il peut être violent ou pacifique, il peut être égoïste ou solidaire des autres, il peut être généreux ou avare. Y a-t-il une chose crée qui n’a pas son contraire ? Je ne le crois pas. On peut construire des mosquées, des écoles, des bibliothéques, des stades, des salles de théatres, de cinema…ou construire des bars, des gendarmeries, des casernes, des bordels…
    En, kabylie, ces vingts années, c’est plutôt les bars qui poussent comme des champignons. Boire est devenue une forme de liberté, d’intelligence, de virilité et d’autonomie. Sous et au dessus des routes et sur des kilométres se trouvent des millions de canettes de bieres qui ont rendu leurs âmes. Le combat politique qui a été mené par toute la kabylie est un échec grave. Mais, les léaders ne sont pas préts de se remettre en question. Ils continuent à nous trouver des ennemis. Ils continuent à nous raconter des histoires. Des histoires qui continuent à nous détruire, à nous isoler et à cultiver une particulité qui ne profite qu’à ceux qui sont partis vivre à Alger pour ne font-ils poursuivre le combat pour les libertés, la démocratie, la reconnaissance de notre langue, la justice sociale…
    Dans les années quatre vingt, ils étaient tout le temps avec nous. Maintenant, ils ne viennent que quand ils ont besoin de se regonfler, de se revivifier et de faire applaudir.
    Jusqu’à quand les hommes politiques et les élites continueront à utiliser les zawalis pour continuer à profiter des privilèges que leurs offre le pouvoir ? Jusqu’à quand ?
    Une mosquée dans un cimitière n’a jamais été une mosquée. Il faut la construire pour que le choix d’aller dans un bar ou dans une mosquée soit possible pour tous les villageois (Aït menguellat). La démocratie c’est ça aussi !
    Fraternellement
    Saha eshourkoum




    0
  • mahgourfibladou
    18 août 2010 at 5 h 45 min - Reply

    salam alikoum
    On a une idée de la société que projette de construire ce parti , le RCD , ni rassemblement ni culture ni démocratie….
    c’est le Règne de la minorité des bars et des tbernates l’inculture totale par la destruction des lieux de culte et la dictature de la minorité avec l’aide de fafa…
    Je rejoint un peu le pseudo mouloudia. Maintenant le combat contre l’islam devient flagrant sous couvert de lutte contre le wahabisme et autres qaida et salafisme. Bush sarkozi saadi même combat…
    Et après tous si des jeunes d’aghribs veulent devenir salafiste c’est leur droit. non! pourquoi seraient ils libre d’être evangeliste et pas Wahabite ya si Saadi?
    Le RCD et ses sbires peuvent ils combattre le salafisme par la violence? Sont ils qualifiés pour cela? ont ils les moyens? Ou bien veulent ils juste allumé le feu de la fitna et après se réfugier comme dans leur habitude chez maman fafa?
    Car Ya djemaa bruler une mosquée en plein mois de Ramadan est un signe très fort.. c’est une déclaration de guerre contre le peuple algérien….
    L’histoire retiendra….




    0
  • Laïd DOUANE
    18 août 2010 at 6 h 11 min - Reply

    @: Zineb Azouz
    En suivant le fil de la discussion, j’ai eu à découvrir, plutôt à confirmer ce qui pourrait être une paranoïa ; tout est contaminé dans ce pays. Quand on aborde un sujet important qui touche au pouvoir, la discussion prend automatiquement une autre direction. Or il est question de se demander où est l’état dans cette affaire de mosquée, disons d’une construction licite détruite par des individus qui se réclament de la démocratie ? Pour comprendre, il ne suffit pas de dépassionner, il est recommandé de regarder plus loin et en profondeur. Se poser par exemple la question : Pourquoi il y a eu le RCD et le FIS ? Pourquoi le RCD d’abord puis le FIS ? Et pour ne pas me perdre dans les questions, pourquoi cette question d’Islam ancestrale juste après le livre sur Amirouche ? Où va l’Algérie d’en haut et où pourrait aller Sadi s’il est lâché par ses pairs d’en haut et d’en bas ? Je ne sais pas si Sadi est toujours en mesure de comprendre que le salafisme est, tout comme sa tendance, entretenu par des gens du régime ? Si oui, il lui serait aisé de comprendre que pour les « mécaniciens » du régime ont définitivement opté pour la barbette salafiste et la robe courte !
    C’est dans ce contexte qu’il faut situer l’affaire de la mosquée d’Aghribs mais aussi celle de Matoub ! Je veux aussi dire que si on arrive à comprendre ça, on peut déduire que le terme mosquée dans l’affaire d’Aghribs ne veut pas dire lieu de culte !
    Pour terminer, je dois dire que ce ne sont pas les habitants d’Aghribs qui ont tors mais ce sont quelques gens d’Aghribs. L’Algérie n’avait pas tors d’avoir perdu 200000 morts ; ce sont quelques Algériens qui ont commis cette boucherie en utilisant les moyens de l’Algérie. Des Algériens ont tué des Algériens pour que des non-algériens gagnent des centaines de milliards de dinars !!
    Quand à votre prof de maths, il ne doit pas être sans savoir que Pythagore a dit : « Il y a un principe bon qui crée l’ordre, la lumière et l’homme. Il y a un principe mauvais qui crée le chaos, les ténèbres et la femme. »
    Salutations
    Laïd DOUANE




    0
  • Rezki
    18 août 2010 at 8 h 05 min - Reply

    Bonjour,

    je suis un citoyen d’Aghrib et j’aimerai apporter mon témoignage sur la mosquée d’Aghrib détruite apr le RCD.
    Je temoigne devant Dieu que c’est le fils de SAID SAADI avec AIDER député RCD du Village et le maire RCD qui sont derrière ce forfait. Ils ont personnellement agressé les citoyens d’Aghribs membre de l’association de la mosquée qui sont ni Salafis ni Qaida ni sidi Zekri. parmis eux Il y a des vieux moudjahidines des fils de chahid de la région qui n’ont pas voulu usé de la force pour que le sang ne coule pas entre les frères d’un même village. Les sbires de Said Saadi *ont ameuté toutes leur troupes des villages voisins pour bruler et raser la mosquée ils ont utilisé des barres de fer des bouteilles de vins et les moyens del’APC ramené par le maire RCD. . JE jure que 2 moudjahidines ont voulu usé de leur armes contre les agresseurs et c’est les jeunes de l’association de la mosquée qui les ont empêché.. Car le RCD est à la recherche du chaos et de l’effusion de sang dans la région. une poignée de citoyens ont défendu la mosquée pendant 2 heures contre une horde de sauvage qui ont usé de tous les moyens pour arriver à leur fin et détruire la mosquée… Le député Aider et le fils de SAID Saadi ont frappé et blessé des citoyens fils d’Aghrib sans retenues…
    L’association a un permis de construire en bonne et due forme une décision de justice en sa faveur et une affaire à la cour suprême…
    Les média du RCD liberté and Co ont relayé cette agression par une véritable campagne de désinformation..
    nous appelons toute les associations et les personnalités qui ont versé des larmes de crocodiles quand les repères de la CIA en kaybylie les églises évangélistes ont été montré du doigt de se montrer et de dénoncer cette attaque contre ce lieu sacré….
    mais la vérité triomphera car la mosquée c’est la maison de Dieu et HAsbouna Allah oua Ni3ma Elouakil




    0
  • riad
    18 août 2010 at 8 h 22 min - Reply

    salam saha ftorkom;
    Bizarre quand même cette affaire!!!
    cet acharnement à détruire une mosquée durant le mois sacré du Ramadan!!!
    Cette agression préméditée en plein jour avec coup et blessure volontaire sous la conduite d’un Président d’APC et des responsables politique locaux et de la famille de Said Saadi?
    Et cette impunité extraordinaire!!
    Et cette complicité honteuses des médias aux ordres!!
    te ce silence des autorités de ce pays et du ministre des mosquées!!
    ou est passé Seif Elhadjaj? Il ne peut frapper peut être que les autres régions les zaoualiya de Annaba ou de MAscara ou de médéa ou de Tougourt!!
    Ou sont les chantres des droits de l’homme et de la démocratie qui font tout un vacarme quand une maison close est saccagée?
    OU sont les partis politiques qui dénoncent la violence ?
    et Les Zaouias qui défendent « l’islam authentique » ?
    Il y a anguille sous roche…




    0
  • radjef said
    18 août 2010 at 13 h 10 min - Reply

    Bonjour tout le monde.@Affif, bonjour. Outre le temoignage accablant de Rezki, les djemaas d’Aghrib ont un sens tres élevé de l’Islam pour participer a la demolition d’une Mosquée…@Ammi Said, bonjour. Ce qui fait mal au coeur, c’est de voir des bordels poussés comme des champignons a travers la Kabylie sans que cela n’emeut personne, ni les partisans de Abbane, ni les partisans de Ait Ahmed et encore moins ceux de Krim. La nature a horreur du vide… Des bordels a la solde d’officiers superieurs de l’armée sur des lieux qui symbolisent toute l’histoire de la resistance algerienne. « Papa, quand j’aurais le bac, je m’engagerais dans l’armée et j’ouvrirai un grand night club. Comme ça on n’aura plus faim » L’ANP, l’heritiere de l’ALN! Tout recemment, Mme Mellah(la femme de Ali Mellah), me disait ceci: « Mon defunt epoux a condamné a mort des algeriens pour avoir fumer, chiquer et pris de l’alcool; aujourd’hui on m’inonde de licences d’exploitations de debits de boissons alcoolisées ». Ammi Said, aujourd’hui nous sommes en train de recolter les consequences de l’assassinat de Abbane Ramadane, l’exclusion de Debaghine et l’humiliation de Messali Hadj et de Ferhat Abbas par des coupeurs de chemins incultes et affamés.




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    18 août 2010 at 13 h 20 min - Reply

    Assalamou ‘alaikum wa Rahmatu Allahi wa Barakâtuhu;

    « Dhaghriv dhaverrani, dhi ethmoura medden… elwehch ou lemhani adh Rebbi igradhen »…

    Ces étrangers à la Kabylie, qui ont quitté leur « Sidi » Okba natal, pour s’implanter en Kabylie où ils pratiquèrent les métiers que les Kabyles refusaient de pratiquer, semblent nous avoir aussi ramené dans un « RASSEMBLENT » leur « CULTURE », et leur « DEMOCRATIE », que d’aucuns qualifiaient contre DIEU, car en effet, sans vouloir prendre à priori parti dans ce conflit d’intérêts qu’une étude un tant soit peu sérieuse, nous démontrerait n’être ni étrangers aux faits constatés, ni dénués de prolongements politiques et idéologiques !
    Ceci posé en préliminaire, les us et coutumes violentes des ancêtres de nos « justiciers férus de démocratie » et subitement devenus d’ardents défenseurs de la Jema’a locale, expression d’un Islam consensuel pragmatique et tolérant, qui s’opposerait à une autre « Jema’a » formatée selon le paradigme du salafisme, relookée à la mode vestimentaire et aux comportements moyen orientaux grâce aux retransmissions de Tarawihs des lieux saints de l’Islam, et aux inondations idéologiques en littérature à la limite du tolérable et du non sens, pour un musulman pieu qui connait l’Histoire réelle de l’Islam et se veut intraitable dans l’interprétation des textes du Coran ou de la souna épurée des hadiths irrationnels et contraires au Coran, pose vraiment le problème des vraies raisons derrière ce feu de famille !
    Si des « démocrates », hier au service du pouvoir militaire, se sont à ce point crus au-dessus des lois de cette « république » qu’ils ont appelé à « sauver » dans l’infamant appel du CNSA post-élections démocratiques de décembre 1991, et ont donc eu recours cette fois-ci aux flammes pour exprimer leur autorité, il faut croire que rien n’a changé malgré plus de 250.000 morts suite à leur hystérique comportement de 1991, quand ils ont appelé le pouvoir militaire à enterrer la Constitution, et à faire parler les armes pour ERADIQUER ceux de leurs vainqueurs, c’est-à-dire, le peuple algérien qui leur a refusé ses suffrages.

    Bien sûr, face à eux, les victimes qui ont supporté le projet de la nouvelle mosquée pour mille et une raison aussi valables ou futiles selon le point de vue de ceux qui viendraient à les juger, en resteront pour leurs frais, car en effet, la Justice dans ce monde où l’idéologie et le retour d’ascenseurs est devenue la norme, se déclarera « incompétente » pour juger entre des « démocrates patriotes » qui ont « sauvé la Ripoublic », et des « citoyens formatés » dangereux pour « l’Islam TAULE errant » de notre « CAS-billy »…

    YEFHEM ELFAHEM…

    Que n’aurait-on écrit dans la Presse aux ordres, si un bar, une maison close, ou …. je vous laisse imaginer à été la proie des flammes !
    Des émissions sur les chaînes de l’Hexagone auraient immédiatement invité les « victimes de l’intégrisme islamique » à s’exprimer, et nous aurions eu un plaidoyer de l’inénarrable Boudjedra comme il le fit pour le domicile de « la prostituée de Ouargla », qui ne fut après tout qu’un coup de BLOFF, mais qui a servi à présenter les « islamistes intégristes » comme d’affreux VIOLENTS brutaux, alors que tout le monde sait que les « démocrates » comme ceux qui se Rassemblent derrière la Culture et la Démocratie, sont incapables même d’utiliser une allumette pour allumer une cigarette, tant le feu les horripile.




    0
  • houda
    18 août 2010 at 13 h 33 min - Reply

    @ rezki , je n’avais aucun doute que les choses se soient passées tel que vous l’avez rapporté. Accuser les gens de salafiste est devenu à la mode même au niveau mondial. Comme dit le proverbe : quand on veut noyer son chien on l’accuse de rage, excusez moi du proverbe j’ai pas trouvé un autre plus explicite.
    Les démocrates du RCD ainsi que leur presse ont montré leur vrai visage hideux, c’est eux la calamité du pays, rabbi wakilhom.




    0
  • houda
    18 août 2010 at 13 h 48 min - Reply

    @rezki
    Ce que vous rapportez ne m’étonne guère de la part des pseudo demicrates. Accuser les gens de salafistes est à la mode même au niveau mondial, en fait ils ne font que suivre leurs maitres. Croient-ils cacher la vérité avec l’aide de leur presse tout aussi demicrate ? Rien ne se cache et cette hogra ne passera pas, il s’agit d’un acte de vandalisme et de terrorisme sur des citoyens pacifiques, mais quand ça vient des demicrates c’est de la légitime défense et je ne sais quoi encore. c’est à dire qu’on prend les gens pour des canards sauvages. vous ne pouvez pas travestir la vérité, votre visage hideux est apparu en plein jour, honte à vous.

    WKILKOM RABBI FI HAD RAMDANE




    0
  • Alilou
    18 août 2010 at 14 h 23 min - Reply

    @ Ammisaid,

    Comme vous le dites si bien chaque chose a son contraire, c »est ainsi que DIEU creea tout par paire.

    Je suis d’accord qu’il ya plus de bars par KM2 ou en longueure.

    Par contre vous dite aussi NOS LEADERS, la je vous interpelle, personnellement je ne reconnait aucun homme en algerie qui merite de porter cet adjectif.

    Si vous en connaissez SVP eclairez ma chandelle…

    Dans chaque nation qui a coonu ce que nous avons connu et qui en est sortie, a eu l’emergeance d’un veritable leader unificateur juste, le dernier est NELSON MANDELA.

    Helas nous n’en avons pas.

    Alors le reste du peuple suit la tendance du jour, comme le roseau, rih lidja dehe, au gres du vent…

    Je le repete encore gard a la manipulation, elle est la tout le temps et sous teoutes les formes possible.
    Salutations




    0
  • sami
    18 août 2010 at 15 h 56 min - Reply

    @ Riad,
    je suis d’accord avec vous, il me semble que ce regime traitent les algeriens d’une facon regionaliste et diffrente, .. si c’etait un bar dans une autre region les manifestans seront en prisons maintenant,.. ils veulent donner une impression qu’il y’a des citoyens 1er choix et d’autres 3eme choix des algeriens de souche et d’autre neutralise, c’est effrayant vraiment ce que ce regime faait de notre pays, il pousse vers la deuxieme guerre civile ! Il faut etre vigilant ya jemaah




    0
  • Zineb Azouz
    18 août 2010 at 16 h 05 min - Reply

    @Laïd DOUANE,

    Dans cette affaire l’Etat semble de toute évidence avoir fait une concession sans précédent au RCD.

    Personne ne souffre de paranoïa monsieur, il est question d’un fait grave, très grave, que l’on tente de justifier par une présence hypothétique et non prouvée en plus de « salafisme » dans le village-chasse gardée de said saadi.

    En plus, vous ne dites rien d e plus qui n’ait été déjà dit dans les commentaires.

    Le témoignage de Monsieur Rezki dont je salue au passage le courage, vient nous éclairer et démentir toutes les thèses qui veulent se substituer au droit dans l’ETAT de non droit et tenter de broder une version passe par tout pour justifier l’injustifiable et faire passer ces actes dans la rubrique « révolte des opprimés ».

    Aucune coutume ancestrale digne de ce nom n’aurait autorisé ce brigandage.

    Le pouvoir doit certes se frotter les mains à voir SES démocrates innover, mais personne n’est dupe et tout le monde a compris.

    ZA




    0
  • tafath
    18 août 2010 at 16 h 37 min - Reply

    salam à tous,

    SI Saadi et ses acolytes jouent aux gros bras il faut qu’ils assument leur politique. Il ne faut pas qu’ils aillent cette fois ci pleurnicher et se réfugier chez mama la France.
    le RCD a osé toucher un symbole sacré et agresser des fidèles avec des bars de fer et des Coktails molotove dans son village car il ce sent peut être intouchable et majoritaire.
    Si d’Alger à Tamarasset et de MAghnia à Bisra les citoyens majoritaires devaient imposer leur point de vue à coup de bars de fer et d’essence le RCD parti ultraminoritaire n’aura pas beaucoup d’endroit ou se réfugier même en Kabylie. (il ne faudra cette fois faire les louanges de l’armée républicaine et l’appeller à la rescousse)
    Que Dieu maudisse ceux qui ont détruit sa maison durant ce mois sacré de Ramadan!!!
    Ils le regretteront tôt ou tard




    0
  • bouyilès
    18 août 2010 at 18 h 37 min - Reply

    Voici quelques phrases qui sortent de la bouche de prétendus musulmans dont le crédo devrait être en principe la rahma et le pardon.
    Mais ne dit-on pas:chassez le naturel ,il revient au galop.
    Le djihad,la haine de l’autre quand il pense différemment,l’appel à la vengence ,les jugements sommaires et j’en passe,certains y sont vraiment spécialistes et notre site défenseur de l’état de droit et du droit tout court leur fait écho,c’est dommage.
    « Ils ont ameuté toutes leur troupes des villages voisins pour bruler et raser la mosquée ils ont utilisé des barres de fer des bouteilles de vins et les moyens del’APC »
    « …agresser des fidèles avec des bars de fer et des Coktails molotove dans son village car il ce sent peut être intouchable et majoritaire. »
    « ..il s’agit d’un acte de vandalisme et de terrorisme sur des citoyens pacifiques.. »
    « c’est le Règne de la minorité des bars et des tbernates l’inculture totale par la destruction des lieux de culte et la dictature de la minorité avec l’aide de fafa… »
    « Des criminels ont brulé et rasé une mosquée!!! en plein mois sacré de Ramadahan »

    Heuresement qu’il s’agit d’un début de chantier et heuresement qu’ils n’y avait pas de bébés et des femmes enceintes à l’intérieur de cette mosquée en chantier.Autrement on aurait retrouvé des cervelles de bébés sur les mus comme certains auparavant avaient montré l’exemple en d’autres circonstances.
    Heueresement que ce n’était pas encore une maison de passes ,car on aurait accusé les imams de pédophilie à tort comme on les a impliqué à raison en d’autres lieux sans que personne n’ait soufflé mot.
    Heuresement que le drapeau national ne flottait pas encore sur cet édifice en construction car on aurait tout de suite fait surgir la main d’Israel ou d’ailleurs manipulant ces bougres d’infidèles kabyles les incitant à brûler ce drapeau.
    Heureusement que ce n’est qu’un pet dans l’eau…mais que n’aurait-on pas invoqué pour quelques choses de plus sérieux encore.
    SVP,cette façon de crier haro sur la proie facile nous détourne des questions primordiales.Et si on continue à entretenir nos divisions sur ces balivernes ,le changement c’est pas demain la veille.
    Merci de votre attention.




    0
  • kouder
    18 août 2010 at 18 h 44 min - Reply

    Tout ce dont je suis au courant au sujet de cette affaire, je l’ai appris dans les journaux (ceux-ci étant ce qu’ils sont en matière d’information).

    Le plus inquiétant, c’est qu’au delà d’un édifice, et non une mosquée, brulé, saccagé et détruit à tort ou à raison, il y’a pire.
    Le pire justement c’est toute cette haine distillée par-ci, par-là par les tenants du racisme primaire et antikabyle. Tout est prétexte pour surenchérir et diaboliser toujours davantage toute une région, soit au nom d’un nationalisme de pacotille, soit au nom de la religion qu’on ne cesse, malheureusement, de malmener et de détourner de son cadre strictement spirituel et moral.
    Indépendamment d’éventuelles manipulations qui ne sont pas à exclure, ce qui s’est passé à Aghrib dénote plutôt une prise de conscience de la population de ce village qui ne peut rester impassible et insensible devant les tentatives malsaines de ceux qui, de manière sournoise, veulent travestir ses traditions séculaires, pour lui en imposer d’autres importées de contrées ténébreuses et de culture rétrograde.
    Qu’on se rappel le village D’Igoujal, non loin de celui d’Aghrib, dont les habitants ont défrayé la chronique en 1993 pour avoir résisté héroïquement aux hordes de sanguinaires venus leur rendre visite.

    C’est le même cas de figure que ce qui se passe à Aghrib, sauf que les visiteurs cette fois-ci ne sont pas armés. C’est grâce, entre autres, à ces prises de position que ce pays a échappé aux griffes de l’international islamiste et intégriste.

    Mais jusqu’à quand cela va t-il durer ? Faut-il rappeler qu’un jour ou l’autre, et le plutôt sera le mieux, tout un chacun devra assumer ses responsabilités parce que la patience à ses limites.

    Décidément, certains ne sont pas tout a fait rassasiés de sang, de larmes,de souffrance et de désolation. Ils ont tellement horreur de la vie et de la lumière qu’ils s’autodétruisent en entrainant dans leur déchéance des innocents qui ne demandent pas mieux que de vivre leur vie. Cela pour dire que ces êtres maléfiques sont toujours en embuscades et près, dès que l’occasion se présente, à rebondir. Pour eux, Aghrib ou tout autre village de Kabylie ou de toute l’Algérie peut constituer une rampe de lancement.

    Le plus effrayant, c’est qu’aucune thérapie ne peut venir à bout de leur folie destructrice.
    Si certains, parmi eux, sont victimes, d’autres ne le sont pas, qui au contraire ont choisi leur voie avec une profonde conviction et détermination.
    Dans le cas des victimes, vaut mieux être victime une seule fois plutôt que deux.
    Malheureusement pour eux, ils confondent l’ombre et la proie, alors que l’essentiel est ailleurs.




    0
  • Mohamed Jabara
    18 août 2010 at 19 h 34 min - Reply

    @ Bouyiles.

    Bonjour cher ami.

    On regarde toujours le monde à travers des lunettes spécifiques à chacun de nous et à l’aide d’une carte que chacun possède diférente des autres et qu’il lit à sa manière.

    Seuls ceux qui sont dans ce village savent la vérité et nousne la percevons qu’a travers ce qui se dit dans la presse et sur LQA. L’un des internautes s’est présenté comme étant un habitant de ce village et a donné un éclairage. Cet éclairage est il rouge, bleu ou vert ou encore d’une autre couleur, nul ne le sait, ni meme ni nul n’a de conviction certaine que cet internaute est efectivement de ce village.

    Dans ce débat, depuis le début, nous sommes en train de suivre des chimères polymorphes. Dns quel dessein ?




    0
  • Rezki
    18 août 2010 at 19 h 58 min - Reply

    Voilà pour répondre au pseudo Kouder et Cie qui veulent justifier l’injustifiable
    peut être que le FFS est aussi affilié à Elqaida!!! le ridicule ne tue pas….

    Aghribs : le FFS soutient le projet de la nouvelle mosquée
    E

    Le Front des forces socialistes (FFS) a rendu public, mercredi 18 août, un communiqué à travers lequel il clarifie sa position concernant le projet de construction de la nouvelle mosquée. Un projet contesté par une partie de la population locale qui reproche à ses initiateurs d’être des « salafistes ».

    « Le FFS condamne fermement la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée et la violence perpétrée contre la population de la commune des Aghribs », écrit le FFS. « La décision de construction d’une mosquée a été prise par le comité de village en même temps que s’est exprimée la volonté d’engager une opération de rénovation du mausolée de Sidi Djaffar. A cet effet, il a été fait appel à une association religieuse légalement constituée et seule habilité à formaliser un dossier et engager les procédures réglementaires d’affectation d’un terrain et d’obtention d’un permis de construire », ajoute le communiqué.

    Pour le parti d’Ait Ahmed, qui s’est prononcé via sa fédération de Tizi Ouzou, « après la démission du président du précédent comité de village, un scénario grotesque a été initié à travers des coups de forces à l’effet de faire annuler les initiatives fort louables du précédent comité de village sous le prétexte fallacieux de pénétration de salafisme et/ ou de Ouahabisme et la préservation de lieux ancestraux du culte ».

    Tout en appelant la population à faire preuve de vigilance, la fédération du FFS a tenu à souligner que « la recrudescence vertigineuse des événements ayant émaillé l’initiative du comité de village d’Aghribs témoigne de la grossière manipulation orchestrée de toute pièce par des pyromanes aux ordres »

    ====================
    Donnez-nous svp la source du communiqué du FFS. Merci.
    La Rédaction LQA




    0
  • boualem
    18 août 2010 at 20 h 16 min - Reply

    Azul
    étant un citoyen d’aghribs …..permettez moi de vous eclaircir certains points:
    1.l’association religieuse a été fondé dans un cadre purement légal
    2.le Village d’Aghribs dispose d’un “MOSSALA” ce dernier se trouve au milieu d’un cimetiere ce qui rends la priére impossible…donc la necessité d’avoir une mosquée aux normes de la religion comme toute la kabbylie.
    3.l’association religieuse a respecté toutes les procédures juridiques dans un cadre légal afin de construire cette nouvelle mosquée et a reçu l’aval du comité du village…sachant que le comité actuel ne représente que lui même c’est a dire les personnes eux mêmes
    4.le conflit a pris une dimension politique, car comment le maire RCD délivre un permis de construction et délivre par la suite son annulation et venir le detruire lui même par un bullde la mairie?




    0
  • rezki
    18 août 2010 at 20 h 18 min - Reply

    POur la source voir le site TSA




    0
  • Laïd Douane
    18 août 2010 at 21 h 33 min - Reply

    En lisant le commentaire de Boualem, j’ai tout de suite pensé à Saïd Sadi à l’avant garde des protestataire « démocrates » réagissant à la démolition d’un bar légalement installé juste à côté de chez lui; que ne dirait-il pas là dessus et que ne feraient-il pas les autorités pour satisfaire « nos partenaires »?
    Enfin, je dis des bêtises; Sadi est plus que jamais sur la sellette.. Attendez la suite!




    0
  • idir
    18 août 2010 at 22 h 48 min - Reply

    Bonjour et saha ftourkoum
    ABRAHA le kabyle n’a t il pas toujours clamé que les gens étaient libre d’aller à l’église ou à la mosquée ou au bar…
    Pourquoi a t il changé d’attitude subitement?
    Pensez vous qu’il aurait osé perpétré ce crime sans le feu vert de ses maitres d’outre mer et d’ici?
    en tous les cas avec la position du FFS l’alibi du RCD et de ceux qui justifiaient la destruction de la mosquée tombe à l’eau..
    Sauf si maintenant le FFS c’est le front des forces salafites!!! car la mauvaise foi n’a pas de limite pour ses gens.




    0
  • bouyilès
    18 août 2010 at 22 h 49 min - Reply

    Au pays où on met des milliards de dollars pour construire la plus grande mosquée d’Afrique,l’état autorise des financements particuliers de provenance inconnue pour développer des structures religieuses sur le territoire nationale.Ces structures construites à la hâte et sans études sérieuses constituent une mascarade architecturale repoussante à faire détester la religion.
    En plus,ce genre d’association naissant spontanément avec barbe ,baskets et poches de gandoura afghanes remplies de flouss déclarent haram tous les rites et coutumes séculaires du village.Les ziaras dans les anciennes mosquées accompagnées de timechrat où les femmes aux robes chatoyantes et les hommes veillant au respect des moeurs se mêlent sans complexe aucun sont déclarés contraires à l’Islam par ces groupuscules d’une dizaine de personnes à peine.
    Vous me parlez d’associations,moi je vous montre le dégradation des conditions séculaires de sérénité de vie dans nos villages.




    0
  • houda
    18 août 2010 at 23 h 13 min - Reply

    Pourquoi certaines personnes sont promptes à accuser les autres d’anti_kabyles ? critiquer le rcd ou said sadi revient à critiquer tous les kabyles soyons sérieux quand même ! à cette allure quoi que fassent les kabyles on n’a pas le droit de les critiquer sous peine d’être traité de kabylophobes! rezki, boualem, radjef, ammi said… sont-ils kabylophobes aussi !
    c’est une façon de détourner le problème. Il ya eu violence; destruction, agression de la part de ceux qui se disent démocrates et civilisés, c’est un fait ; l’encourager ou l’excuser revient à tolérer la violence tout court.
    en tout cas tout se saura car mentir, manipuler , diffamer les autres sans aucune preuve et faire des procès d’intention n’a rien de valeureux.
    de quoi a t-on peur s’ils sont minoritaires et s’ils sont rejetés par la population locale ? pourquoi recourir à cet extrême ?




    0
  • Ammisaid
    18 août 2010 at 23 h 34 min - Reply

    La kabylie a construit toutes ses mosquées dans la joie et la sérénité. Je n’ai, jamais, connu une discorde à ce sujet entre les villageois. C’est une première ! Ceux qui prient dans la mosquée prient dans la mosquée et ceux qui font autre chose le font. C’était simple. Mais depuis l’avenement de la culture et de la démocratie beaucoup de choses en changer. Les leaders mon frère Alilou sont ceux qui ont pris le combat politique en main dans les années quatre vingt. Ceux qui décidaient de milliers de gréves à l’université. C’est ceux qui arrêtaient le fonctionnement des usines. C’est ceux qui nous excitaient au point d’avoir détruit Tizi des dizaines de fois. C’est ceux qui ont provoqué une année de gréve de l’école (encore une première mais cette fois-ci dans l’histoire de l’humanité). C’est ceux qui tenté de casser le FFS en lui créeant un autre parti pour disaient-ils faire mieux. C’est ceux qui ont cassé le MCB. C’est ceux qui ont désigné des coupables de l’assassinat de Matoub avant même qu’il soit enterré. C’est ceux qui ont utilisé et ensuite jeté le mouvement des Arrouchs. C’est ceux qui ont construit des grands immeubles à Tizi au point que cette ville est devenue la personnification de la laideur et de la folie. C’est ceux qui sont, toujours là, à tirer les ficelles alors sur le chemin de leurs combats des hommes très sincères, très intelligents et très responsables sont fauchés par des balles lâches et assassines. C’est ceux que nous avions aimés, admirés, écoutés et suivis pour le triomphe d’une lutte de toute beauté: liberté d’expression, démocratie, justice sociale, droits de l’homme, autodétermination du peuple et unité de l’Algérie et qui ensuite s’étaient éloignés de la Kabylie pour devenir des ministres, des députés ou qui étaient restés chez et qui sont devenus des nababs qui veulent tout regenter. C’est ceux qui disaient ce que nous voulions entendre mais qui faisaient ceux que les maîtres de l’ombre leurs demander de faire pour continuer à nous gouverner, à nous humilier et à nous exploiter. Oui, Aghma Saïd, il est incompréhensible et inadmissible que tous ces hommes politiques qui se prennaient pour des detenteurs de toutes les vérités ne disent rien et ne font rien pendant que Kabylie sombre dans la débauche et le chaos. Ils ne voient pas ce que sont devenues nos villages et nos villes. Ils ne voient pas que l’oisivité, le suicide, l’alcoolisme, la prostitution et la toxicomanie sont devenus des metiers très forts épris par notre jeunesse délaissé. Ils ne voient que des centaines de milliers de jeunes et moyens jeunes se sont exilés car les usines se sont transformés en casernes ou gendarmerie, que les bars et les hotels sont dirigés par les ex bandits et que accéder à un mariage et un travail est devenu plus difficile que celui de voyager dans l’espace en réalité. Ils ne voient qu’ils ont echoué et qu’ils nous ont menti et qu’ils ne servent plus à notre Kabylie. Ils ont echoué dans leurs rêves de prendre le palais où vit, actuellement, sa Fakhamatouhou et ils s’occupent d’une mosquée pour montrer qu’ils sont, toujours, indispensables, à notre sécurité, notre bien être sociale et notre avenir. Ils refusent disent-ils: le Salafisme et le Wahabisme mais ils acceptent le « vinnisme », le « hachichisme », le « prostitisme » et surtout le DRSISME ET L’APNISME version les planqués des frontières.
    Fraternellement à toutes et à tous




    0
  • bouyilès
    18 août 2010 at 23 h 52 min - Reply

    Si on doit me ituer politiquement,je suis plus proche du FFS que du RCD.Le communiqué suivant ,je le trouve démagogique et fait dans le seul but d’allumer la màche et non pas d’apaiser la situation.Un pur produit de la bataille kabylo-kabyle.C’est trop bas.
    Voici le contenu:

    La fédération FFS de Tizi-Ouzou, préoccupée par l’évolution dangereuse de l’affaire de la mosquée d’Aghribs, condamne fermement la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée et la violence perpétrée contre la population de la commune des Aghribs.

    En effet, la recrudescence vertigineuse des événements ayant émaillé l’initiative du comité de village d’Aghribs prise en 2007, témoigne si besoin est, de la grossière manipulation orchestrée de toute pièce par des pyromanes aux ordres qui veulent, encore une fois, entrainer toute la région dans le chaos.

    La décision de construction d’une mosquée a été prise, par le comité de village, un certain 27 juin 2007, en même temps que s’est exprimée la volonté d’engager une opération de rénovation du mausolée de «SIDI DJAFFAR».

    A cet effet, il a été fait appel à une association religieuse légalement constituée et seule habilitée à formaliser un dossier et engager les procédures réglementaires d’affectation d’un terrain domanial et d’obtention d’un permis de construire.

    Après la démission du président du précédent comité de village, un scénario grotesque a été initié à travers des coups de force à l’effet de faire annuler les initiatives fort louables du précédent comité de village sous le prétexte fallacieux de pénétration de SALAFISME et/ou de OUAHABISME…??? Et la préservation de lieux ancestraux du culte ???

    Dés lors, la Fédération FFS de Tizi-Ouzou, tout en restant à l’écoute de la population,

    – S’interroge sur les véritables mobiles de cette démarche empreinte de violence et de jusqu’au-boutisme.

    – Stigmatise la démolition illicite d’une mosquée qui est un édifice public religieux.

    – Condamne les actes barbares perpétrés lors de confrontations orchestrées et ayant entrainé des dommages corporels sur des citoyens.

    – Appelle la population de la wilaya de Tizi-Ouzou en général et des Aghribs en particulier, à faire preuve de vigilance pour mettre en échec ces manœuvres politiciennes qui visent encore une fois à déstabiliser la région et semer le trouble.

    P/ le secrétariat fédéral

    F. BOUAZIZ




    0
  • radjef said
    19 août 2010 at 0 h 00 min - Reply

    Bonsoir tout le monde. Le dernier et le plus imbecile des enqueteurs au monde va decouvrir que le pouvoir est derriere les groupes armés, les dealers, les revendeurs d’alcool, les marchés de la prostitution…Qui revend les visas dans les villages reculés du Djurdjura et qui a purgé la Kabylie de ses elites et de sa citoyenneté? Qui assure la protection a ces marchands de haragas qui accostent comme des vautours sur nos rives? Qui a transformé la television en zaouia Tidjania? Qui instrumentalise l’Islam et l’identité?…L’armée n’a pas sauvé la republique; elle a imposé une sale guerre a un peule legendaire pour sa tolerance, sa solidarité et son amour pour les autres peuples. L’armée n’est pas une victime; elle est le bourreau qui a fait saigner la republique par des tragedies sans nom. Ce n’est pas en piegeant le pauvre Benari, le cordonnier sans identité et sans domicile fixe, qu’on pourra justifier plus la mort violente de 250000 algeriennes et algeriens et des tragedies qui feraient trembler la junte du Rwanda et les maitres du 3eme Reich. A Aghrib, village de Cheikh M’hammed El Anka, il n’y a ni salafistes, ni terroristes, ni sidi zikri. Et la population n’a mandaté personne pour parler en son nom, comme elle refuse qu’on lui interdise de s’exprimer…C’est fini ce temps ou des minorités de maquignons hissées par la junte au rang de bourgeoisie et de noblesse, interdisaient au peuple toute forme de dialogue. On veut parler avec Ali Belhadj, on veut connaitre A Haddam…Si cela va faire ecrouler la republique, alors que la republique s’ecroule! Mais plus de violence, plus de haine, plus d’exclusions et plus d’accusations imbeciles .




    0
  • Bladi
    19 août 2010 at 0 h 53 min - Reply
  • Larbi
    19 août 2010 at 1 h 25 min - Reply

    Chers concitoyens, arrêtons de critiquer et de déverser notre haine sur les personnes en ce mois sacré de Ramadhan : n’oubliez pas que c’est le mois du pardon.




    0
  • Alilou
    19 août 2010 at 3 h 10 min - Reply

    Encore une fois une marionette que les politico-politicares di dimanche agitent pour nous diviser encore et raajouter de l’eau dans notre vin afin de nous occuper avec nos querelles di diamnche.

    Ils sont forts les notres dans la manipulation et la zizanie et nous pauvre credules on tombe dedans le nez en avant.

    Je continu de fumer entre temps




    0
  • rezki
    19 août 2010 at 7 h 25 min - Reply

    Salam à tous
    Said Sadi qui tente de se refaire une nouvelle virginité politique ressemble absolument à une mariée effarouchée
    en mal de scoops publicitaires.Aprés avoir voulu accaparé la langue amazigh tout en sachant que ses enfants fréquentent les grandes écoles parisiennes,ens uite le journal Liberté sans long succès voilà maintenant qu’il s’intéresse à l’Islam ancestral…..
    Il faut commencer déja à faire la prière et ensuite s’occuper des mosquées.
    LA situation à Aghrib aujourd’hui est insolite!!
    une mosquée sans fidéle et des fidéles sans mosquée




    0
  • mahgourfibladou
    19 août 2010 at 7 h 32 min - Reply
  • Laïd DOUANE
    19 août 2010 at 11 h 19 min - Reply

    Bonjour tout le monde,
    @ammi Said particulièrement,
    Toute l’Algérie est tombée dans le piège de la « leadershiping ». Le pouvoir des ignares s’est doté d’une grande « fabrique de leaderships » parallèlement à ses fabriques de complots et beaucoup d’autres choses aux couleurs de la discorde. Mais en fait, qu’attendons-nous de ces gens qui ne savent vivre que dans l’ambiance sanguine et douloureuse ? Ceux qui nous gouvernent mon cher, que nous ne voyons pas d’ailleurs, établissent la discorde, le banditisme, le terrorisme et le charlatanisme des entreprises nationales avec ses DG, ses comptables et ses chefs de service prêts à produire selon les vœux des grands chefs.
    J’ai toujours cru que le pouvoir est incapable de survivre sans la discorde. Je savais et je l’ai dit comme je l’ai écrit à maintes reprises que le RCD a été fabriqué par les services pour le SERVICE. Hypocritement, j’étais un peu content que ce parti de la discorde annonce son renoncement à l’islamité de l’Algérie et on sait pourquoi ; il n’aurait jamais assez de militants pour réaliser quoi que ce soit à part de rendre service au pouvoir en lui fabriquant de commis. Mais cette fois-ci, en s’ingérant dans les affaires de Dieu, je pense qu’il met les pieds dans le feu. Oser saccager une mosquée même aven de sortir de la terre, c’est donner la preuve d’une imbécillité naïve. Je pense et j’en suis heureux que Saïd Sadi a pris le chemin du néant. Un conseil de Kabyle : Quitter les lieux avant d’être chassé.
    Ceci dit, je pense que le geste des bruleurs de mosquées sera traduit par le renforcement des sentiments religieux ; La mosquée sera édifiée aussi majestueusement qu’on l’imaginait avant que Sadi ne parle de « religion ancestrale » que je connais bien !! Cependant, j’ai peur d’une chose, et je suis sincère : Moi qui suis kabyle islamiste de surcroit, j’ai peur d’une chose : qu’à cause de ce manège monté par je ne sais qui, Essalafia prendra de l’ampleur et il n’y aura personne pour l’arrêter. Enfin, puisque c’est ainsi, TANT-MIEUX ; on s’expliquera après !
    Laïd DOUANE




    0
  • Alilou
    19 août 2010 at 12 h 40 min - Reply

    Bonjour a toutes et a tous,

    Dpuis le 12 Aout 2010 que ces evenements ont ete publié, nous sommes le 19, ca fait exactement 7 jours,

    Dites moi en toute sincerité, apres autant de posts, est-ce que ca a reglé le probleme, est-ce que quelqu’un d’entre nous a fait la synthese de nos posts et tiré quelque chose de positif et constructif afin d’ameliorer encore plus notre platforme de travail afin de sortir notre nation de cet enfer ???

    J’espere que oui, ceux qui travaillent dans l’hombre.

    Car il est plus que jamais temps de commencer a mettre de coté notre haine.

    Je crois que cet evenement n’est pas anodin, je crois que le DRS and co, y compris Boutef, sentent le feu qui chauffe la marmite qui va les ebouillonter. C’est la raison de tout cet agitement.

    Je me rappel, une certain caricature d’un journaliste concertnant soit disant (car je ne reconnait pas la personne caricaturée comme etant la reele personne visee) A MIT LE FEU A LA MECHE QUI ETAIT RACCORDEE A UN BARIL DE POUDRE, ET VLANNN l’explosion, et on a attiré les camera sur cet evenement ou elles montraient au monde entier qui sont les musulmans, des sauvages sanguinaires et pyromanes.

    On aurait reellement fait la sourde oreille et ne pas associer la caricature a notre prophete, cet evenemnt serait passer inapercue, mais nous pauvres credules on est tombé dedans le nez en premier.

    Alors les lecons du passé on les a pas encore apris.

    Je vous le redit on repond aux imbeciles par le silence.

    Arretons de tomber dans ces pieges qui sentent la magouille de loin, ils nous manipules comme ils le veulent, car c’est tout ce qui leur reste, on leur fait peur de nous voir nous solidariser contre eux.

    Pour qui sonne le glas…

    Amicallement Alilou




    0
  • mahgourfibladou
    19 août 2010 at 20 h 17 min - Reply

    SAlam à tous,

    YA Allilou ALLAH Yahdik.
    Des militants d’un parti connus ont rasé une mosquée en terre d’Islam et tu veux qu’on réponde à cela par le silence!!!
    tu veux que l’ont participe au complot du silence entretenu par la presse francomane et les relais de FAFA en Algérie …
    SI on ne parle pas de nos symboles sacré qui sont violés par une bande de criminel de quoi doit ont parlé alors.
    UN maire un député et un leader de parti ont violé les lois de la république et ont perpetré un carnage par leurs propres mains (20 blessés) en utilisant les moyens de l’etat et tu veux qu’on mette de côté notre haine…KOUNAK 3AKEL
    Si jamais une de leur Tberbnate avait été saccagé ou un des repéres de la CIA les églises evangelistes brulés tu aurais vu alors ya khoya Alilou le vacarme médiatique et les chantres des droits de l’homme défilé sur les plateux de TV …
    RAY TAHRAK FI QALBNA YA KHOYA ALLAH GHALEB

    =====================
    Du calme mes chers frères. Les manipulations et la désinformation ne durent qu’un temps. Ne plongeons pas tête baissée dans les pièges de la fitna, comme cela s’est passé dans les années 90. La décantation, avec le temps est entrain de se faire. Et nous savons aujourd’hui qui sont les marionnettes et qui sont les marionnettistes. Tout comme la vérité commence à éclater sur les horribles manipulations macabres des années 90 dont ont été victimes nos compatriotes de tous bords, la vérité éclatera concernant cette très suspecte affaire des mosquées du village d’Aghribs. Mais en aucun cas, nous devons répondre aux sirènes de la fitna. Je vous assure et vous rassure enfin que nous ne serons jamais des mahgourines fi bladna !
    Fraternellement.
    La Rédaction LQA.




    0
  • Laïd DOUANE
    19 août 2010 at 22 h 37 min - Reply

    Salam, azul et tout ce que vous désirez,
    @alilou d’abord,
    Qui a dit que nous sommes ici pour régler des problèmes qui nous dépassent ? D’autant plus que les commanditaires partie prenante, n’en veulent pas. Tu viensde l’écrire toi-même : «Je crois que cet événement n’est pas anodin ». Nous discutons tout simplement et nous essayons d’être relativement raisonnables dans la mesure où la loi doit être respectée même si parfois elle est tordue !
    Quant à la question de « aux imbéciles par le silence », je crois que tu n’as pas bien réfléchi en l’écrivant ; ne sont pas des imbéciles ceux qui se rassemblent, débattent et décident de bruler une mosquée en voie de construction sous la responsabilité d’une association agréée par l’état, quelque soit la tendance de ses membres. Corniauds tu veux dire ? Peut-être ! Enfin imbéciles ou corniauds, du pareil au même, il ne faut pas se taire, sinon on tomberait dans l’indifférence qui est pire que de bruler une mosquée !
    @mahgourfibladou
    Même si le silence doit être banni de cette affaire, en hommes avertis nous devons faire attention à ce que nous écrivons. Tu l’as bien dit : « UN maire, un député et un leader de parti ont violé les lois de la république ». C’est suffisant et c’est presque parfait! Pour plus de détails, c’est ce même MAIRE qui a émis et signé l’avis favorable à la demande du permis de construire ! Voilà le genre de paradoxes que nous devons supporter sous l’autorité du RCD que j’ai toujours ignoré dans mes discussions et mes écrits, mais plus jamais dorénavant ; c’était une chose banale à mes yeux jusqu’à la date du saccage de la mosquée d’Aghrib qui n’est que la suite logique de la profanation du martyre Amirouche. Car profanation il y a eu à travers ce qui a été dit dans le livre de la discorde de Sadi, mais bon, ça c’est une autre affaire !
    Toutefois, nous avons tout le temps pour attendre que justice soit faite par les autorités compétentes ; en premier lieu : reprendre vite la construction de la dite mosquée et que le RCD aille au diable et Sadi avec !
    Enfin, @ La Rédaction LQA
    Votre message est reçu 5/5 !
    Salutations
    Laïd DOUANE




    0
  • rezki
    20 août 2010 at 10 h 08 min - Reply

    LAID OUDANE;

    Tu attend que la justice soit faite par les autorités compétentes!!!!
    Tu rigoles mon frère ou quoi?
    Je crois que tu ne vis pas en Algérie….




    0
  • Alilou
    20 août 2010 at 10 h 55 min - Reply

    Salut,

    Les imbeciles, les corniaux, les tartares, etc… sont ceux qui nous gouvernent, qui nous cree tous les jours que Dieu fait des problemes, de partout pour nous occuper, pendant qu’eux dilapident et pillent notre nation et morcellent notre peuples pour mieux nous faire plier.

    Soit en prend le taurro par les cornes comme l’ont fait nos ainés avant nous soit on continue de trainer notre nez dans la boue (Pour ne pas dire m….) par respect.

    Ce regime jamais n’abdiquera par l’intelligence, ni par la raison, car il ne jouie ni de l’une ni de l’autre.

    La mauvaise herbe ne disparaitera jamais.

    Et on a une sacree herbe a deraciner.
    Pour replanter du bon gazon, alors la c’est une autre paire de manche, reapprendre a notre peuple la discipline, les vraies valeurs, c’est un travail collossale qui nous attend….. eventuellent dans la perspective … in chaa allah de l’etablissement d’un etat basé sur la justice envers tous.

    La pire des corruption a mon avis, n’est pas celle de la poche mais celle de l’esprit et du coeur. Si ces deux entités (qui sont aux antipodes de leur fonction) sont foutus, il ne nous restera plus rien.

    Et si on regarde et admire le miracle dans la creation divine de ces deux organes nobles, on voit que l’un se nourrit exclusivement de glucose a l’etat pure et d’oxygene et l’autre ne se nourrit que de dechets cetoniques (recyclage organique) ils sont a l’opposés l’un de l’autre mais leur travail converge vers le bien etre de tout l’organisme.

    Meditez sur cette derniere….

    Salutations amicales




    0
  • laïd DOUANE
    20 août 2010 at 13 h 44 min - Reply

    @rezki
    Si ! Je vis en Algérie et je n’oublie pas que nous sommes en état d’urgence. Je sais que la justice n’existe pas et pourtant j’ose croire que ces « autorités compétentes » bien qu’elles soient « incompétentes » puisque corrompues et constitués d’ignares, elles vont tout faire pour soi disant appliquer la loi, mais non sans se faire remarquer et pas avant de montrer « le vrai visage du RCD qui continue à drainer un peu de monde kabyle » ! Je ne rigole pas, j’attends une réplique très brutale de ces autorités marionnettes qui n’attendent que le feu vert des commanditaires de l’affaire de « la mosquée des Aghribs ». J’ose même penser que les jours politiques de Sadi sont comptés ! On verra demain !
    @alilou,
    Justement, « Les imbéciles, les corniauds, les tartares, etc… », ce sont toi (si tu es des Algériens d’en bas) lui et moi ; nous tous, excepté ceux qui nous gouvernent. Eux ils gouvernent selon nos attitudes ; nous ne faisons agneaux, ils se font loups. Or, nous nous abaissons un peu plus bas que les poules !
    Mon cher alilou, combien il est facile d’appeler à « prendre le taureau par les cornes ». Dans la réalité c’est tout autre chose ; j’ai passé toute ma vie à le faire et je n’ai eu que du sang, des larmes et des douleurs. En fait, que sais-tu du FFS en 1963, Tahar Zbiri en 1968 puis la révolte des étudiants, le mouvement berbère et le sang coulé en 1980, ce qui est arrivé aux islamistes en 19881 et 1982, les manipulations de 1988 puis la mascarade politique de 1990 et le cinéma des élections en 1991 etc.
    Résultats : un peuple plus assujetti plus pauvre et plus miséreux mais surtout plus lâche ! Et tu oses parler de nos ainés IRGAZEN !
    INNAYAS AVAV WETHNAGH INNAYAS AMMI ÂQELNAGH !
    Nous sommes malades et ils le savent !
    Faut-il impérativement donc se soigner avant d’entreprendre ces belles choses qui exigent la bonne santé. Pour le moment essayons de nous calmer et de survivre même avec un peu de glucose en attendant la fin de ceux qui ne savent vivre que dans le sang et dans les pleurs.
    D’ici là essayons d’être un peu indulgents envers nous-mêmes !
    Vivement l’aurore.
    Laïd DOUANE




    0
  • Laïd DOUANE
    20 août 2010 at 15 h 42 min - Reply

    Ce qui est bien et surtout à retenir dans cette affaire des Aghribs, c’est la suite donnée à un grave dérapage des pseudos démocrates du RCD. Malgré les dépassements avérés des agresseurs, les barbus forts de leur position et le soutien des citoyens, les membres de l’association religieuse n’ont pas joué le jeu de Sadi et de ses acolytes ! Sont-ils capables, je connais quelque chose, de les mater et même d’en faire le bois de l’enfer. Une trentaine de blessés et le calme est toujours chef ! C’est le sommet du civisme et de la grandeur. Bravo! Apparemment, on a appris du cinéma de janvier 1991 et ses films hindous, et la suite que nous vivons encore. Continuez les gars, restez calmes et vigilants. Ce n’est pas la fin du monde si on brûle des murs ; il faut savoir persévérer et se dire qu’il n’y pas mieux que la légalité. Aussi dites-vous bien que tôt ou tard la justice régnera et ne restera dans lit d’oued que ses pierres.
    Laïd DOUANE




    0
  • rezki
    20 août 2010 at 22 h 40 min - Reply

    Complétement d’accord avec toi LAid Douane.
    Il faut éviter le piège de la violence. ON connait le RCD il cherche le chaos puis il se réfugie chez fafa.
    Saha ftiourkoum




    0
  • Ammisaid
    21 août 2010 at 2 h 29 min - Reply

    Au frère Laïd Douane
    Ils ont commencé avec la culture et la démocratie, ils sont arrivés à l’Islam ancestral et personne ne pourra savoir où et comment ils vont finir. Le mensonge est une superposition de couche et la vérité les enleve une à une jusqu’au mensonge initial. Celui qui a commencé l’histoire. Le peuple ne doit pas plus suivre les aventuriers des temps modernes comme il avait suivi et fait confiance aux aventuriers de notre passé. Ceux qui le méprisent comme s’il était un peuple indigne qui ne mérite ni respect, ni liberté, ni prospérité. Quand, le vent de la clarté souffle aucune ténébre ne peut lui resister. Que Dieu fasse que toutes celles et tous ceux qui ont souffert de leurs méfaits soient, un jour, recconus dans leurs droits, au moins, leurs droits humains. Amine
    Salutations fraternelles à toi, à toutes et tous
    Saha ramdhankoum




    0
  • Rédaction
    21 août 2010 at 10 h 31 min - Reply

    AFFAIRE DE LA MOSQUÉE D’AGHRIBS
    Le FFS appelle à la vigilance
    L’Expression, 21 Août 2010

    Devant l’ampleur prise par l’affaire de la construction d’une nouvelle mosquée à Aghribs, le Front des forces socialistes, par le biais de sa fédération de Tizi Ouzou, a appelé la population de la wilaya de Tizi Ouzou en général et d’Aghrib en particulier à faire preuve de vigilance «pour mettre en échec les manoeuvres politiciennes qui visent encore une fois à déstabiliser la région et semer le trouble». C’est la première fois que le FFS sort de son silence depuis qu’ont éclaté les hostilités entre partisans et opposants à la réalisation d’une nouvelle mosquée au niveau de la localité d’Aghribs. La sortie du FFS s’explique par l’évolution fâcheuse qu’a connue cette «histoire» avec des incidents ayant même fait des blessés il y a dix jours.
    Le FFS a expliqué, hier, que la version des faits qui était colportée jusque-là serait erronée. Il en livre la sienne en rappelant que la décision de la construction d’une mosquée a été prise par le comité de village le 27 juin 2007, en même temps que s’est exprimée la volonté d’engager une opération de rénovation du mausolée de Sidi Djaâfar. Ainsi, il a été fait appel à une association religieuse légalement constituée et seule habilitée à formaliser un dossier et engager les procédures réglementaires d’affectation d’un terrain dominical et d’obtention d’un permis de construire. Le FFS rapporte qu’après la démission du président du comité de village, «un scénario grotesque a été initié à travers des coups de forces pour annuler les initiatives fort louables du précédent comité de village sous le prétexte fallacieux de pénétration de salafisme et de ouahabisme et la préservation de lieux de culte ancestraux!». La fédération de Tizi Ouzou du FFS estime que la recrudescence vertigineuse des événements ayant émaillé l’initiative du comité du village d’Aghrib prise en 2007, «témoigne, si besoin est, de la grossière manipulation orchestrée de toutes pièces par des pyromanes aux ordres de ceux qui veulent, encore une fois, entraîner la région dans le chaos». Le même parti se dit préoccupé par l’évolution dangereuse de l’affaire en question et condamne fermement la violation d’une procédure légale de construction d’une mosquée et la violence perpétrée contre la population de la commune d’Aghribs.
    Le FFS s’interroge sur les véritables mobiles de cette démarche «empreinte de violence et de jusqu’au-boutisme et condamne aussi la démolition illicite d’une mosquée qui est un édifice public religieux». Le FFS s’indigne en outre contre «les actes barbares perpétrés lors de confrontations orchestrées ayant entraîné des dommages corporels à des citoyens».

    Aomar MOHELLEBI




    0
  • Laïd Douane
    21 août 2010 at 21 h 25 min - Reply

    @ ammisaid,
    Les mamères quand elle n’ont rien à faire elles se tournent vers la rivière. La culture et la démocratie apparemment ne mènent plus à rien! On s’accroche à l’Islam ancestral! Et tu sais quoi? Le salafisme a comme définition justement, ISLAM ANCESTRAL!! Que veut-il vraiment Sadi? Plutôt, que nous veut-on?
    Sinon, croyez en ce que vous voulez tous et laissez-nous tranquilles!




    0
  • K.A
    23 août 2010 at 3 h 14 min - Reply

    Je suis citoyen de ce village et je connais parfaitement l’origine du problème. Avant tout il me semble très important d’informer les lecteurs que AGHRIBS est le village natal du secrétaire générale du RCD. Le 27/06/2007 le comité de village avait donné une autorisation de construire une nouvelle mosquée mais aussi de rénover l’ancienne mosquée (il faut préciser que l’ancienne mosquée construite par nos ancêtres au sein d’un Cimetière et sur les tombes des musulmans). Depuis, certains villageois ont lancé la procédure pour créer une association religieuse afin de pouvoir commencer la construction de la nouvelle mosquée, chose faite. En 2009 et après avoir eu cette autorisation, l’association a commencé les fondations puis la plateforme et cela sans enregistrer le moindre incident. Autrement dit, ceux qui souhaitent rénover l’ancienne mosquée le faisaient, et ceux qui voulaient une nouvelle mosquée loin des tombes étaient encore libres. Il faut également souligner une chose d’une extrême importance, l’autorisation de construction de la nouvelle mosquée a été signée par le Maire de la commune lui-même.
    Moralité : les villageois n’avaient aucun problème jusque là, car ils auraient été contre l’association religieuse, ils n’auraient pas donné et l’autorisation du 27/06/2007 et l’autorisation de commencer les travaux.
    A partir de là, c’est tout un parti politique qui se mêle dans l’affaire à sa tête le fils du village, SAID SADI (respect pour son père, il était un hadj et jamais un HARKI comme le prétendent certaines personnes), ce parti a investi le morale des villageois, ils ont commencé à semer la discorde et à implanter des mauvaises idées dans leur têtes, on leur disait qu’il s’agit d’un projet des salafistes et que le but de cette association n’est autre que de déstabiliser la région. Les problèmes commencent et l’association religieuse décide alors de porter l’affaire en justice où elle a eu gain de cause. Ce parti ne lâche pas la prise, il concentre toutes ses forces sur une politique basée sur les mensonges et la domination de la presse écrite. Ils ont réuni les représentants de leur parti politique dans une vingtaine de village kabyles pour les faire passer pour des comités de village afin de les faire venir à aghribs dans le but de leur donner raison et donc cacher leur défaite prononcée par la justice d’Azazga.
    J’ai essayé de vous citer les points importants de la genèse de la mosquée d’aghribs, la suite vous la connaissez tous.




    0
  • moh
    23 août 2010 at 12 h 24 min - Reply

    salam alaykoum wa saha ramdankoum.
    alors aujourd’hui en lisant ces articles et quelques commentaires j’ai apprit pas mal de choses!!
    la plus importante est que SAID SAADI rentre dans des mosquées et fait la prière. ( enfin je suppose qu’il a fait, sauf s’il est venu juste pour el-ikraam, puisque apparemment il y avait de la bouf lol).
    deuxième chose très étonnante, Aémi said est un salafi. puisqu’il défend l’islam ancestral.
    un truc encore plus étonnant, el-machakiile ont commencé juste après son départ. en plus il ne fait aucun commentaire. Conclusion said est un porte malheur. ne le laisser plus jamais rentré dans vos mosquées :).
    enfin yakhi tbahdila ya khi!!!




    0
  • Laïd DOUANE
    23 août 2010 at 22 h 02 min - Reply

    En s’affichant défendeur de l’Islam ancestral, c’est-à-dire Essalafia en arabe, Saïd Sadi rentre dans une nouvelle sale histoire. Aussi a-t-il fait son entrée dans le carnaval de l’humour noir ! Maintenant à mon avis, s’il ne l’a pas déjà fait, il doit penser à se casser. Ce qui s’est passé à Aghrib est largement suffisant pour le discréditer lui et son parti. Rappelons que ses militants puisque c’est d’eux qu’il s’agit, s’en sont pris à une mosquée, ce qui est très grave. Aussi ont-ils enfreint à la loi en refusant un permis de construire en bonne et due forme acquis rappelons le, non sans l’avis favorable du président de l’APC lui-même militant du RCD. S’il est vrai qu’il était en tête des émeutiers, il faut prier pour la démocratie en Algérie. Pourtant personne n’est dupe chez le Kabyles au point d’ignorer le genre de démocratie que nous propose l’auteur du livre de la discorde : Amirouche etc.
    Justement, je suggère une lecture critique de ces évènements à la lumière de ce livre où Sadi a touché au MALG ! Ils ont juré de le broyer et je suis certain que la cendre des madriers de la mosquée brulés à Aghribs fera jaillir la rage des faiseurs de malheurs. Ce qu’on n’a pas pu faire pour répliquer au livre de la fitna, ils le feront méthodiquement durant les jours qui vont venir. La rentrée ne sera que chaude cette année en Kabylie et Sadi en sera responsable.




    0
  • bouyilès
    23 août 2010 at 22 h 53 min - Reply

    M.Laid Douane,le feu étant éteint,vous soufflez sur les braises des madriers de la mosquée en construction pour le raviver.
    Je ne suis pas et je ne défends pas le rcd.
    Mais vous pouvez donner l’avis et les définitions que vous voulez,vous avez l’entière liberté et vous le faites trés bien ,d’ailleurs.
    Le plus malheureux est celui qui croit les beaux parleurs.
    Pour nous l’islam ancestral c’est l’islam de mes parents,de mes grands parents,de mes arrières grands parents..et ses avantages sont incommensurables.
    Pourquoi vous n’ecrivez pas un livre où vous opposerez vos idées à celles de Sadi,c’est une façon d’enrichir le débat au niveau national,n’est-ce pas?
    Mais arrêtez de faire dans la voyance et la rentrée sera peut-être chaude ailleurs,mais pas en Kabylie.
    Merci de votre attention.




    0
  • Laïd DOUANE
    24 août 2010 at 6 h 48 min - Reply

    @bouyilès,
    Je ne ravive pas un feu éteint ya SI VOUYILES ! Ici j’essaye de jouer un peu le pompier. Dans le cas des Aghribs, c’est le feu sous la paille (Thimesth Daw walim) et c’est le plus dangereux des feux. En écrivant ceci, vous avez certainement compris, j’essaie seulement de rappeler que ce qui se passe est dangereux et que les enfants d’Aghribs doivent faire attention à ce qui se mijote derrière les rideaux. Tout le monde sait et nous ne faisons que rappeler les choses, que ce qui se passe rentre dans la magouille et le complot dont Sadi lui-même, pas dupe pour se rendre compte, ignore les tenants et les aboutissants. Il n’est tout de même pas trop tard pour se ressaisir même si ce qui est fait n’est pas une chose à oublier facilement. Pour autant, les intéressés doivent se rappeler que les citoyens des Aghribs sont appelés à s’entendre et qu’ils sont condamnés à vivre ensembles dans la différence et que personne n’est obligé de déménager pour que l’autre vive dans la différence !
    Quand j’ai écrit que Sadi doit penser à se casser, je voulais tout simplement dire que cet homme est plus que jamais menacé et que le risque de répéter les « maâtoubettes » existe. Aussi je voulais exprimer mon désarroi par rapport à notre façon « algérienne » de détruire les gens par la magouille et l’arnaque politique. Que ceux qui veulent détruire Sadi politiquement, il l’est d’ailleurs, le fassent hors du contexte national ou religieux. Ils ont tous les moyens pour le faire dans les domaines de l’argent sale, des mœurs et des renseignements, et nous les suivrons comme des brebis mais de grâce, qu’ils évitent d’entretenir la haine au nom de la religion ! Voilà cher bouyilès un peu de ce que je pense de et autour de cette affaire de tous les malheurs !
    Revenons à cette histoire d’Islam ancestral ; Ne voyez-vous pas que vous êtes entrain de chasser dans une réserve déjà prise ? Vous dites : « Pour nous l’islam ancestral c’est l’islam de mes parents, de mes grands parents, de mes arrières grands parents..et ses avantages sont incommensurables ». C’est justement ce que prétendent aussi les Salafistes. Donc nous croyons tous la même chose ! Alors pourquoi les défendeurs de l’Islam ancestral combattent les salafistes ??
    Vous me demandez « Pourquoi vous n’écrivez pas un livre où vous opposerez vos idées à celles de Sadi », je vous réponds tout de suite que les idées de Sadi ne méritent pas un livre car elles sont d’une incohérence impossible à suivre. Celui qui s’y aventure s’y perd et risque de perdre raison. Ce n’est pas pour autant que je me prive du plaisir d’écrire, ne serait-ce quelques papiers à ce sujet mais je me rends compte que c’est vain et ridicule. Voici le lien :
    http://laid-hizer-net.blogs.nouvelobs.com/
    Si jamais ça vous donne envie de me lire, commencez par le début, merci.
    Bonne continuation !
    Laïd DOUANE




    0
  • CIT/AGHRIBS
    26 septembre 2010 at 23 h 41 min - Reply

    La vérité sur cette histoire de mosquée d’AGHRIBS,je suis d’Aghribs est je connait bien l’histoire.
    Premièrement il n’éxiste pas de vrais mosquée dans ce village,il ya une petite maisonnette de 35à40 M2 ( un mausolée s/Djafar) au beau milieu d’un cimetière,est meme des tombes a l’intériere qui ne peu servir de lieu de prière.2éme l’Association réligieuse a été crée a la fin de la salate de tarahouih j’été présent ce jour là devant environ 100 fidèles,une vingtaine de personnes àgés, des pères de famille,trés bien connu qui on une grande réputation dans le village est meme a l’exterieure du village sont porté volontaire pour présenter cette association pour un but bien déterminé (construction d’une nouvelle mosquée)ni plus ni moins,ni salafismes,ni wahabisme.
    1er étape le terrain,le permis de const,le plan d’archt,recueillir les dons.2éme étape début des traveaux,le chantier a démarrer dans des bonnes condition.les fondations,la plate forme,les piliers(30),la suite voir avec les M,les V,du partis D,elah yahdikoum .




    0
  • V/AGHRIBS
    27 septembre 2010 at 23 h 43 min - Reply

    Ne pouvant rester sans réagir à ce qui se trame dans les coulisses par des individus sans foi ni loi,qui de surcroit censés etre du coté de la population pour les idéaux nobles,de justice de liberté et de démocratie sur lequel se targue certains responsables locaux et de niveau national pour qu’ils use et abuse a satiété de leurs statut.
    nous voulons par le biais de ce commentaire porter les clarifications suivant.
    La genèse de cette affaire remonte le jour ou l’association religieuse de concert les citoyens du village et d’un commun accord ayant décidé à l’instar de toutes les villes et villages de notre Wilaya d’ériger une mosquée sur le sol du village.Aprés que toutes les modalités administrative,technique,de choix de terrain attribué du reste par les autorités compétentes furent entreprises,les travaux proprement dit ont débuté avec un taux d’avancement de 35 à 40%.
    Mal nous en pris,les anciens démons se réveillent une fois de plus pour porter l’estocade ces ou cet individu qui saura se reconnaitre qui use de son statut,vint pour la énième fois faire des pressions sur l’autorité locale en utilisant toutes sortes de subterfuges et de mensonges pour bloquer cette opération allant jusqu’à procéder à une opération de rénovation du saint mausolée dit « SIDI DJAFFAR » à ne pas confondre avec une mosquée,la nuance est de taille apparemment le ridicule ne tue pas.Cet édifice (mausolée)qu’ils veulent vaille que vaille transformer en une mosquée ne tient pas la route pour la simple raisons qu’un édifice pareil est un lieu de recueillement rien de plus,situés de surcroit en plein cimetière d’une superficie d’à peine 35M2qu’il veulent édifié leurs mosquée.sans commentaire.
    Revenons sur la rédaction du journal el WATAN du 12AOUT2010,un certain membre du comité du village en l’occurrence BELKACEM MOHAND,il dit que les gens du village n’ayant pas été consultés sur ce projet.
    Mais vraiment c’est de l’importe quoi,pur mensonge,pour vous dire que cet
    individu il est membre fondateur de cette association réligieuse est membre du bureau au meme temps,entre-temps membre du comité du village,une année d’activité dans l’association .
    Dans la meme rédaction le président d’APC déclare avoir vu les plans R+2 avec dortoir pauvre maire.
    c’est du jamais vue dortoir dans une mosquée?.
    En toute état de cause,nous interpellant les pouvoirs
    publics,le Ministre des AFFAIRES réligieuses afin qu’ils interviennent et mettent un terme à ces agissements d’un autre age qui au lieu de s’occuper des vrais problèmes que connait notre région en particulier et la Wilaya en général dans tous les domains,s’adonnenT en spectacle autour d’un mausolée.
    « LES KABYLES CONNAISSENT TOUS L’HISTOIRE DE CE VILLAGEOIS QUI A SOUILLE LA FONTAINE POUR FAIRE PARLER DE LUI » pauvre démocrate de 2010 .
    LES VRAIS CITOYENS DU VILLAGE.




    0
  • C/AGHRIBS
    2 octobre 2010 at 22 h 37 min - Reply

    Ouf,ouf,et ouf yaaaa rebi sersede said sadi,et ses……….. , député aider arezki,mohand ikherbane,surtout son………………. bakliche banque,et les taiwanis comité du village pour le mal qui sont fait a notre village inchaallah ya rebi.
    J’ai lus la déclaration de said sadi sur le journal le temp d’algerie,j’ai vu said sadi a la BRTV mais vraiment un grand, grand, grand, des trés grands menteur que je n’est jamai vu.SVP comment voulez vous qu’il gère l’algerie.Moi je suis citoen du village aghribs,je suis pas un étrangé je connai bien l’histoir de la mosquée d’aghribs.les 3 fréres sadi oui ils portent les barbes,mais c’est des gents trés bien serieux honnete ext la barbe c’est leur probleme c’est leur vie privé,dabord uniquement MEHENNA qui est dans l’association, faut c’est un problème de famille ni salafiste,ni wahabiste,ni saoudiste festi. fi lfesti, est puis les 3 fréres ses des neuveux du député,politique riy hou tranquil barkana.Reste a MOHAND DOCTEUR GHIRA FI GHIRA parsqu’ il rend service a tout le monde 24/24 jour et nuit
    au service des malade du village,il est estimé par tout le monde il porte la barbe comme tout les Algeriens ou est le problème ? est encore il n’est meme pas dans le bureau simple membre,le reste des membres ses des vieux ils dépasse tous les 60 ans ils connaisent rien dans la politique ou dans cette histoir de salafisme ou wahabisme ou autre,c’est des personne qui sont venu uniquement construire une mosquée,ni dortoirs,ni salle d’entrainement,ni 120 lits,ni caserne,ni poste avancé,ni 2 étages,ni l’interdiction au femme de porté les robes kabyle tout ca tout ca c’est de la politique.Le mausolée s/djafar dans un cimetière des tombes à l’intérieur est a l’extérieur d’une superficie de 50 M2,pourquoi déranger les maures puisque a 30 ou 40 métres il ya un terrain pour construire une grande mosquée est renové le mausolée pour le recueillement
    (ziyara)uniquement.Mais le rcd à décidé autrement,construire un synagogue a la place de sidi djafar,ils ont procéder meme a la profanation des tombes (10) sans autorisation pourquoi ? parsque s’est said sadi parti laic .Je vais te dire une chose meme au BFM TV,FRANCE 24,EURO NEWS,OU ENTV ou autre chaines tu peu pas salir les gents honnete,tu est un grand menteur.Une chose est sur maintenant j’ai compris pourquoi des grands personnalités ton quitté.
    Pauvre rcd ,pauvre démocratie,pauvre militants qui te connaisse pas,tu as détruit le village dieu te détruirera incha alah ya rebi .
    LA VERITE D’UN CITOEN DU VILLAGE.JE VOUS REMERCIE.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique