Édition du
26 March 2017

Elles ont été exclues d’une opération de relogement Huit familles vivent le calvaire à Mohammadia

Par : Ali Farès, Liberté, 10 août 2010

Huit familles du site de Dar El-Imam, dans la commune de Mohammadia, vivent le calvaire depuis deux mois. Ces familles, qui n’ont pas été relogées dans le cadre de l’opération menée par la wilaya d’Alger au niveau de ce site, désormais attribué comme waqf au profit de l’organisme El-Qods à qui a été confié la réalisation d’un programme de logements et locaux commerciaux, se retrouvent exclues et livrées à elles-mêmes. Un des pères de famille, B. Rabah, qui s’est présenté à notre rédaction éploré, explique que le 17 juin dernier, les services de la wilaya ont fait déménager du site 16 familles vers les Bananiers, dans la même commune. Arrivés sur les lieux, la moitié seulement des familles a été relogée. “Quant aux huit autres, nous avons tout simplement été invités à quitter les lieux sans aucune explication. Entre-temps, nos habitations ont été démolies. Nous sommes retournés dans notre ancien quartier, mais la police a saisi nos effets non sans nous obliger à partir illico presto. Ni les services de la wilaya ni les autorités locales n’ont daigné nous fournir la moindre explication concernant le refus de nous reloger au même titre que nos voisins. Nous habitons ce quartier qui, faut-il le rappeler, n’est pas un bidonville, depuis plus de soixante ans. On s’est contenté pour le moment de nous dire d’attendre. Mais jusqu’à quand ?” s’est écrié le plaignant. Ce dernier, qui a saisi les autorités compétentes, n’a reçu aucune réponse à ce jour.



Nombre de lectures : 1785
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique