Édition du
30 March 2017

Ksentini s'emmêle les pinceaux…

Décidément, ce Monsieur Ksentini n’arrête plus de se distinguer par les énormités qu’il débite. On croirait presque qu’il fait tout pour enfoncer le régime qui le paie pour le défendre. Ses déclarations sont des preuves éclatantes, si tant qu’on en doutait, que son association est au service des bourreaux, et non des droits de l’Homme. Et il fait tout pour en convaincre les plus sceptiques. Voici ses dernières declarations au Quotidien d’Oran, entre autres…

Il dit:
«l’Algérie veut prouver que c’est un Etat de droit»
Puis il rajoute:
«L’Algérie revient à la normalité. Nous nous alignons sur les autres démocraties»

Il dit:
«Nous avions des rapports tendus avec les ONG. Rappelez-vous, le «Qui tue qui ?»
Puis il rajoute:
L’Etat n’a jamais nié l’existence des disparus. Nous avions toujours dit que l’Etat est responsable et non coupable. Il s’agit bien d’agents de l’Etat qui ont agi illicitement, et dont l’identification est impossible, puisqu’il n’existe pas d’archives ni de témoignages»

Ces déclarations-confessions sont à verser dans le dossier de l’accusation dans les procès imminents où ses maîtres seront poursuivis pour crimes contre l’humanité. On n’en espérait pas tant!
DB


Nombre de lectures : 1517
19 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Zineb Azouz
    26 août 2010 at 14 h 58 min - Reply

    Merci cher Djamal Eddine de nous résumer ces chefs d’oeuvres de l’horreur et de la confusion mentale.

    J’aime beaucoup cette formule de « l’Etat responsable mais pas coupable », elle resemble tellement à cette chanson « c’est un meurtre mais pas un crime  » !

    Ce monsieur devrait publier dans dernier guide touristique sur l’Algérie ce dégueulis mental que seule une profonde incurie morale peut soutenir.

    ZA




    0
  • AS
    26 août 2010 at 15 h 01 min - Reply

    franchement ils perdent la boule a paris et a alger… tu sais j’en viens a me demander si ce qu’on sait est juste 1 dixieme de la verite, et que ca panique fort a paris et alger, les complices de la decennies noire, a l’idee que quelque chose va sortir, quelque chose de tres gros qui ne laissera personne indifferent, et risque de creer le chaos dans ces deux pays… ou les plaintes sont deposees contre les autorites




    0
  • AS
    26 août 2010 at 15 h 05 min - Reply

    sous la menace de poursuites contre lui, il lache immediatement prise, les preuves sont tellement nombreuses, maintenant que l’affaire de Karachi a fini de rendre permeable les francais a l’idee que le terrorisme est de nature etatique, dans ce contexte de chaos social, qu’elle serait les effets de la confirmation de l’implication directe du gouvernement francais ou autre dans les evenements d’Algerie ? Ca sent la poudre !




    0
  • bert
    26 août 2010 at 17 h 19 min - Reply

    bonjour, je pense qu’ils ne tarderont pas a le foutre dehors, étant donné que ces mensonges ne passent plus. ils ont besoin de gens qui, leurs mensonges ont plus de valeurs que les vérités.




    0
  • Omar
    26 août 2010 at 18 h 45 min - Reply

    Je me demande dans quels marécages ou quels égouts le pouvoir va chercher de tels idiots pour administrer le pays et les pauvres Algériens..?
    De la fameuse réplique scandaleuse du birizidène di la ripoux « WLIDEK RAHOU FI JIBI » phrase que seuls les gueux du moyen-âge osent prononcer, on saute sans transition à « coupable mais pas responsable ».
    Certains hommes politiques dans des pays respectables ont démissionnés pour moins que ça.

    Un pouvoir qui use de violence ou de force envers des dames âgées vivant quotidiennement le calvaire de la disparition d’un être cher est un pouvoir indécent, loin de toute valeur humaine, sans arriver à l’étage supérieur qui est celui de l’islam dont ils sont à des années lumière.
    Je me souviendrais toujours d’une phrase qu’un gendarme avait osé prononcé à la femme d’une dame après la liquidation des prisonniers de Serkadji en 1995, le lendemain de la tuerie organisée par les sbires du MDN.
    -TU OSES VENIR RECLAMER DES NOUVELLES DE TON TERRORISTE..??
    Le jeune Yacine qualifié de terroriste avait été déja torturé jusqu’à la folie des mois auparavant, avant d’être déchiqueté par un missile dans sa cellule avec ses occupants.
    C’était au mois de ramadhan de l’année 1995, 15 longues années, et le pouvoir, ses hommes, et ses idées n’ont pas changés.




    0
  • le kabyle
    26 août 2010 at 18 h 53 min - Reply

    Si Jamel Eddine,

    Azul fellak !

    C’est la norme chez nos  »juristes » algériens que de dire des inepties all day long but for ksentini ce sont de vraies perles rares…

    Il ne cherche que de fausses excuses mais JAMAIS les véritables raisons afin de disculper ces clients : nos boureaux ! Les militaires algériens… des bancs du TPI.

    Mais cela est tout à fait normal pour cet ignoble individu ! Car dans son  »milieu » paraît-il c’est la norme et le rôle dévolu à tout  »avocat »…

    Si Jamel Eddine, on devrait, I’m just jocking mate, les publier dans un recueil à bêtisier tant elles prêtent à rire.

    Hélas…! Pour ce juriste de quatres sous, il ne fait que reproduire, comme de bien entendu, la voix de son maître : le DRS !

    Et comme tel, une chose est sûre cependant, comme il se dit dans son milieu de rabatteurs de clients :

    QUI S’EXCUSE S’ACCUSE !!!

    Ou Saha f’tourek ya Si Jamel Eddine !

    Thanmirth.

    DB: Idée lumineuse que celle d’un bêtisier qui reprendrait toutes les bsurdités de ce Monsieur. Et de Rezzag Bara aussi, qui a couvert les cris des suppliciés, au moment même où ils étaient assassinés. Un petit groupe de nos amis pourrait s’en occuper. Et nous publierons le recueil en feuilleton sur LQA. Ce serait un très beau cadeau à faire à ces « représentants des droits de l’Homme ».
    Saha ftourek




    0
  • Jabara Mohamed
    26 août 2010 at 19 h 05 min - Reply

    Bonsoir à tous.

    @ Zineb Azzouz.

    En disant que « l’Etat est responsable et non coupable » j’ai l’impression si je me souviens bien que notre éminent juriste national fleuron de notre barreau, fait référence à « la responsabilité sans faute » de l’administration qui est une notion n’ayant aucun lien avec les aspects sécuritaires ou l’ordre public. S’agissant d’une notion d’exception, il devrait savoir qu’elle ne saurait etre élargie à d’autres domaines.




    0
  • still
    26 août 2010 at 20 h 31 min - Reply

    La voix de son maitre begaie et la machine tombera bientot en panne.
    Ksentini est certes un agent protecteur du Pouvoir , disons un vernis qui s’abime et laisse deviner les contours de la bette immonde.Mais le plus grand paravent du Pouvoir reste les partis de la coalition qui entretiennent tout en en profitant, l’illusion de democratie et de legitimite aux yeux de la communaute internationale.La nature humaine etant ce qu’elle est , on ne peut malheuresement pas dissuader tout le monde de se preter au jeu du Pouvoir qui,il faut le reconnaitre, s’avere payant a court terme.Il nous reste cependant un ultime recours pacifique legime et efficace :arreter ce masoshisme, refuser de cautionner ce paravent qui nourrit le systeme avec de fraiches recrues,boycotter toutes les elections.
    Sahha ftourkom.




    0
  • Sami
    26 août 2010 at 20 h 50 min - Reply

    Bonjours freres et soeurs,
    Ce criminels qui joue un certain role et fait pour certain fait , essaie de rendre l’injustice justice , tuer deux fois, blanchir les criminels des services secrets algeriens, essaie de vendre rien et prend de l’argent sale, fait disparaitre les algeriens une deuxieme fois, et la bonne reponse a ces criminels, et leur maitres si essayer d’avancer le debat de la vrie democracie en algerie, aider de toutes la facons possiblle meme ecrire une commentaire pour montrer la solidarite avec les famille des ‘disparus’ parceque, leur bataille est la vraie bataille des algeries contre ce regime mafiaux qui va finir dans strategie de faire disparaitre l’algerie.
    Les femmes et les hommes qui se battent pour jeter de lumoiere sur la decenies noir ce sont les vraies millitants des droits de l’hommes maintenant et il faut pas les trahit et les laisser seules , parceque leur bataille est la notre aussi, si on accepte que les criminels s’e sortir sans punition et sans redre la justice, ce serai une trahision pas seulemt contre l’algerie et les algeriens mais contre nous meme parceque a un moment donne des annes 90, on peurait etre une victime et faire disparu et tuer sur un faux barrage, on a pas survecu la decennie noire parcequ’on etait des genes , pas du tout c’est seulement affair maktoube
    personnellement je suis solidaires avec ces femmes ses meres se peres et ses freres ,Allah yarham chouhada




    0
  • Moh
    27 août 2010 at 3 h 11 min - Reply

    En fait, même pour cette formule (responsable mais pas coupable), il fait du copiage, puisqu’elle a été utilisée une première fois par une ancienne ministre française, dans les années Mitterrand, pour se défendre dans le scandale du sang contaminé..




    0
  • Ammisaid
    27 août 2010 at 3 h 36 min - Reply

    Au secours frère Tchad!!! Mr ksentini veut te dépasser, il ne sait plus où donner la tête.
    Il ne sait pas qui a tué et qui est tué !
    Il ne sait pas dans quelle poche se trouve ceux qui ont disparus!
    Il ne sait pas qu’un pays en état d’urgence signifie qu’il n’est pas un pays normal !
    Il ne sait pas qu’un président qui viole la constitution pour durer n’est pas un président qui préside un pays démocratique ou en voie de démocratisation !
    Il ne sait pas qu’un avocat qui est en plus défenseur des droits de l’homme ne doit pas être du côté des criminels et d’un pouvoir répressif et autoritaire !
    Il ne sait pas qu’il est interdit d’interdire à la victime de réclamer la vérité et la justice et aux coupables d’échapper à la justice et de bénéficier d’une impunité à vie tout en continuant à tuer, à voler, à réprimer et emprisonner les innocents !
    Il ne sait pas qu’il faut faire des recherches pour trouver les disparus et diligenter des enquêtes pour trouver les coupables avant de conclure à un échec !
    Il ne sait pas que l’amnistie décrété par sa fakhamatouhou est une preuve suffisante pour poursuivre en justice ceux qui bénéficient de cette amnistie !
    Il ne sait pas que la vérité finit toujours par triompher quelque soit le temps que le mensonge mettra pour la voiler !
    Il ne sait pas qu’il est au service des tyrans et qu’il dessert les droits d’un peuple qui subit depuis un demi siècle leur diktat !
    Il ne sait pas qu’il sait qu’il choisit le camp des clans qui veulent détruire l’Algérie, qui veulent la rendre détestable et infréquentable aux yeux du monde entier et qui veulent régner sur un peuple jusqu’à ce qu’il se soulève pour tout emporter !
    Fraternellement




    0
  • Omar
    27 août 2010 at 8 h 08 min - Reply

    Depuis que j’ai lu cette phrase je ne me suis pas arrêté de chercher au fond de ma mémoire où je l’avais entendu, car il me semblait bien que je l’avais entendu quelque part, et dans un énorme scandale, et Eûreka…je revois la scène d’une ministre Française G.Dufoix toute honte bue, comme son confrère Ksentini, devant les écrans de la principale chaine privée Française et à une heure de grande écoute…
    Comme de vulgaires larrons en foire Ksentini copie donc une autre criminelle, qui a les mains plein de sang contaminé…!
    Et dans l’un comme dans l’autre cas, avec des mots on a tué une seconde fois des citoyens qui étaient sensés être sous la protection de leur état, la seule différence c’est que les Français morts ou contaminés dans cette histoire étaient dédommagés par leur pays, tout s’est fait au grand jour, et personne n’a été matraqué ou interdit de manifester son mécontetement alors que chez nous, on enterre plus profond de jour en jour nos disparus.
    Mais que les familles des disparus se rassurent, et prennent patience comme les Chiliens, un jour viendra inchallah, ou les cadavres remonteront d’eux-mêmes à la surface…..c’est la loi divine.




    0
  • Kamel Bouras
    27 août 2010 at 9 h 54 min - Reply

    Ma ahwadjaka ila keff sur tes joues enflées par l’argent volé au peuple!

    Kamel




    0
  • rachid 2
    27 août 2010 at 12 h 30 min - Reply

    Ksentini Ammi said appartiennent bien a la poubelle de l’histoire …




    0
  • still
    27 août 2010 at 12 h 53 min - Reply

    Je propose un autre titre pour cet article :
    « Ksentini se fait hara-kiri ».

    ______
    DB: Ah, rat qui rit ?




    0
  • Alilou
    27 août 2010 at 13 h 33 min - Reply

    A jeter une pierre dans la marre, je dirai que le pire se ne sont pas eux, car on les connait bien, des vrais tetes a claque, mais c’est nous qui sommes les dindons de la farce, on les tolere, on fait rien pour changer, on a le dos tres dur, le cuir epais, vous me direz que nous en avons tellement vu des vertes et des pas mures, qui nous nous sommes resignés a les tolerer, comme si on avait developpé une ceaine immunité, une tolerence aux virus, aux parasites… alors que notre role est de nous premunir de tous ces germes on developpant une defense robutes, sinon ils regneront en maitre absolue sur nos corps et…esprit




    0
  • fess
    27 août 2010 at 17 h 11 min - Reply

    A lire pour mieux tabler ce bonhomme,lire surtout la derniere phrase.
    PS:Faites attention a ne pas vous eclatez une artere.

    AccueilAWViolations des droits humainsArticlesAnalyse & OpinionGalerieLiensRecherche

    DROITS DE L’HOMME

    L’Algérie invite des rapporteurs de l’ONU, les ONG internationales toujours indésirables
    rafik tadjer, TSA, 27 août 2010

    Les ONG internationales de défense des droits de l’Homme ne sont toujours pas autorisées à activer en Algérie. Farouk Ksentini, président de la Commission nationale des droits de l’homme algérienne (CNCPPDH), a mis fin, jeudi 26 août, aux rumeurs annonçant leur venue en Algérie. Il a seulement annoncé la décision du gouvernement d’inviter à Alger des rapporteurs spéciaux de l’ONU sur les droits de l’homme et d’autres experts étrangers à enquêter sur la situation en Algérie.

    Le Premier ministre Ahmed Ouyahia « a invité des rapporteurs des Nations unies sur les droits de l’homme pour des investigations et un audit sur l’Algérie en matière de droits de l’homme », a déclaré M. Ksentini au forum du quotidien El Moudjahid. Les invitations concernent sept rapporteurs spéciaux dont ceux sur les violences à l’égard des femmes, le droit à l’éducation, le droit à l’alimentation et à l’accès à l’eau potable. L’Algérie a également invité les commissions nationales des droits de l’homme de plusieurs pays, dont le Canada, le Maroc et la France, pour enquêter sur la situation des droits de l’homme en Algérie, a ajouté M.Ksentini.

    « L’Algérie a décidé de s’ouvrir en matière des droits de l’homme. C’est un progrès considérable. Il existe une volonté politique pour édifier l’Etat de droit », a déclaré M. Ksentini. Mais cette ouverture ne concerne pas les ONG internationales de défense des droits de l’Homme. « Les ONG n’ont pas été encore autorisées à venir. L’Algérie a rompu avec ces ONG qui ont soutenu le terrorisme », a-t-il expliqué. Selon M. Ksentini, ces ONG devront présenter des excuses au peuple et au gouvernement algériens.

    AccueilAWViolations des droits humainsArticlesAnalyse & OpinionGalerieLiensRecherche
    http://www.algeria-watch.org




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    27 août 2010 at 23 h 44 min - Reply

    Franchement Ksentini à de quoi rendre jaloux un grand nombre de ses comparses, et dire que même le Rezag Bara au riche palmarès en matière de pollution des droits de l’homme n’a pas atteint un tel degré de perversion, ce qui ne veut pas dire qu’il fut meilleur. l’Etat est responsable et non coupable. qu’elle belle déclaration de foi, faut-il conclure que les milliers de personnes injustement internées dans les camps de la honte (Reggane, In’guel et Oued Namous entre antres, des zones irradiées par les essais nucléaires coloniaux, ne sont pas victimes de ce méme État que Si Farouk tente farouchement innocenter. Pour un juriste de formation c’est tout simplement ridicule.




    0
  • still
    27 août 2010 at 23 h 52 min - Reply

    @ AB, sahha ftourek.
    Harakiri est le suicide a la japonaise. C’est un suicide rituel qui consiste à se fendre la panse avec une arme blanche; mais ton idée lui convient fort bien!




    0
  • Congrès du Changement Démocratique